• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pédocriminalité : inversion du bien et du mal ?

Pédocriminalité : inversion du bien et du mal ?

Les mesures du président Sarkozy pour lutter contre les fauteurs de crimes sexuels relèvent de la « gesticulation », affirme ce mardi Christophe Regnard, secrétaire national de l’Union syndicale des magistrats (USM). Nicolas Sarkozy a dit lundi que les délinquants sexuels les plus dangereux ne pourraient plus bénéficier de remises de peine automatiques ni sortir de prison sans être passés devant un comité d’experts. Nicolas Sarkozy avait reçu à l’Elysée le père d’Enis, un enfant violé, la semaine passée, par Francis Evrard, un pédocriminel multirécidiviste. En français, la « gesticulation », rappelons-le, consiste à faire de grands gestes en tous sens. En quoi les démarches de Sarkozy - recevoir un père au cœur meurtri et repenser la loi - ressemblent-elles à de la « gesticulation » ? Fallait-il ne pas recevoir le père d’Enis et laisser la loi en l’état ?

« C’est assez terrible, on est à nouveau dans le gesticulatoire », déclare Christophe Regnard. Selon lui, « il n’y a rien de nouveau dans les mesures qui sont annoncées ». L’hospitalisation d’office de ce type de criminels est prévue par le Code de la santé et l’expertise psychiatrique est déjà pratiquée pour les détenus dangereux, selon Regnard. Pour Regnard, le problème du suivi des délinquants sexuels tient surtout au manque de psychiatres, de psychologues et d’éducateurs en prison. « C’est assez terrible », déclare le représentant des magistrats. Ce n’est pas de la souffrance d’Enis et de son père que parle Regnard. Non, ce qui est « terrible », s’est le paquet de mesures concrètes envisagé pour les pédocriminels multirécidivistes.

De son côté, l’ancien garde des Sceaux Pascal Clément estime ce mardi que les mesures contre les délinquants sexuels de Sarkozy pourraient poser des problèmes d’ordre constitutionnel. « La question posée par la proposition du président de la République, c’est la question de savoir si on peut distinguer le criminel sexuel des autres », déclare-t-il sur France Inter. Il y a un risque de « rupture d’égalité » entre deux sortes de détenus : ceux qui ont commis des crimes et ceux qui ont commis des crimes sexuels. Intéressant. Le problème, en fait, c’est la « rupture d’égalité », c’est l’ostracisme, l’exclusion, contre les pédocriminels multirécidivistes. Ce n’est pas le fait qu’un crime sexuel perpétré contre un enfant soit un crime infiniment plus odieux que les autres crimes.

« La deuxième difficulté de même nature, c’est la création d’un hôpital psychiatrique : est-ce que l’on peut considérer que l’enfermement psychiatrique est une peine ou n’est pas une peine », affirme Pascal Clément. « Si c’est une peine, vous tombez sous l’inconstitutionnalité de la loi parce que vous ne pouvez pas rajouter à une peine une autre peine. En revanche, si l’enfermement psychiatrique n’est pas une peine, alors là oui c’est sans doute la solution mais cela fera débat parce que certains vont voir une solution, entre guillemets, de facilité », explique-t-il. Qui sont-ils, ces « certains » qui vont y voir une « solution de facilité » ? On aurait pu dire, à l’inverse, que la solution de facilité, c’est de ne pas réagir, de prendre le temps de réfléchir, de prolonger ses vacances.

Pour Dominique de Villepin, « les propositions du président de la République vont dans le bon sens ». « En revanche pour la mise en place juridique des solutions, je souhaite bien du courage à la Chancellerie. Ce n’est pas fait », souligne-t-il. C’est vraiment trop gentil, venant de Villepin, de souhaiter « bien du courage » à ses successeurs ? Si son propre enfant avait été violé, parlerait-il avec la même légèreté ?

Enfin, l’ancienne ministre de la Justice socialiste Marylise Lebranchu estime que les mesures contre les délinquants sexuels annoncées lundi par le chef de l’Etat constituent « une forme de retour vers la barbarie ». « L’homme politique doit prendre du recul. La société doit être une société de justice et non de vengeance », déclare-t-elle au Parisien. Le pédocriminel Francis Evrard a reconnu une quarantaine d’agressions contre des enfants et n’a été poursuivi que pour trois. « Face à l’échec de la politique psychiatrique, plutôt que de se demander comment dépister les déviances, comment dépister avant le premier acte, nous revenons au système asilaire. C’est une forme de retour vers la barbarie », ajoute-t-elle. En français, la « barbarie » - s’en souvient-on ? - c’est l’attitude cruelle et la férocité. Le système asilaire pour les pédocriminels multirécidivistes est donc cruelle et féroce. Et les crimes sexuels commis sur des enfants, est-ce cruel et féroce ou est-ce seulement un mal inévitable de notre temps ? Il y a des jours où le politiquement correct me fais vomir.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

176 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 11:49

    Voilà les questions que nous avons tous en écoutant les réactions aux décisions de M. Sarkosy. La synthèse est bonne. Merci de l’avoir écrite. smiley

    (j’essaie différents type de smileys, n’y faites pas attention)


    • LE CHAT LE CHAT 22 août 2007 12:12

      @La mouche

      il est bien ce smiley , c’est polnareff qui chante je suis une mouche ?


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 22 août 2007 12:20

      Ce qui pollue le débat, c’est un autre type de problème : la manipulation politique des affaires de pédophilie, les dyfonctionnements de la justice...

      Voir pour rappel, parmi les sites qui en parlent et qui ont été mentionnés hier par des internautes :

      http://www.geocities.com/petite_citoyenne

      http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=6605

      http://www.geocities.com/justiciable_fr

      http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR

      http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=6710


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 22 août 2007 12:30

      Je citerai notamment cet extrait, tiré d’un commentaire d’hier (avec la « petite phrase » de Juppé en 1996 « Il faut parfois mettre entre parenthèses les droits de l’homme pour protéger ceux de l’enfant ») :

      http://www.geocities.com/petite_citoyenne/article181006.html

      Outreau et la réforme de la justice : le flou et la migraine

      (Isabelle Debergue, 18 octobre 2006)

      (...)

      A lire le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur Outreau, ainsi que les comptes rendus des auditions, on aurait pu croire que les députés tombaient des nues devant un certain nombre de constats qui s’imposaient à eux pour la première fois. Mais, dans ce cas, on peut valablement leur demander ce qu’ils ont fait eux-mêmes, en tant que milieu dirigeant politique du pays, au cours de la dernière décennie.

      Par exemple, les déclarations de l’experte Marie Christine Gryson affirmant en tant que « psychologue, responsable d’une structure d’accueil aux victimes » à Hazebrouck (Nord) : « nous disposons d’une méthodologie fiable pour déterminer si un gosse dit la vérité », sont vieilles d’au moins dix ans et on peut les trouver, par exemple, dans un article de L’Express du 12 septembre 1996. Il semble que déjà à l’époque, devant un tel discours, le gouvernement se soit dit « prêt à mobiliser des moyens ». Autant dire que les différents gouvernements, parlements, commissions d’évaluation scientifique, conseils régionaux et généraux, et bien d’autres instances, qui se sont succédés depuis cette date avaient eu largement de temps d’évaluer le sérieux réel de ce genre de déclarations.

      Comment est-ce donc possible que la question de la validité et de l’impartialité des expertises n’ait été clairement abordée qu’au cours des audiences du procès d’Outreau de première instance, en mai et juin 2004, dans un contexte qui a abouti, précisément, à la récusation de Marie-Christine Gryson ?

      Et comment Alain Juppé a-t-il pu déclarer d’après L’Express, le 4 septembre 1996 : « Il faut parfois mettre entre parenthèses les droits de l’homme pour protéger ceux de l’enfant » ? Pourquoi opposer les droits de la personne et ceux de l’enfant ? C’est pourtant un état d’esprit qui semble avoir prévalu jusqu’au procès d’Outreau de première instance de 2004, et encore ce n’est que le 1er décembre 2005 que tous les innocents ont été acquittés en appel.

      Un article paru mercredi sur Indymédia pose cette simple question : La Psychologie est-elle une science ? « Question tabou », écrit l’auteur. Le commentaire paraît très dur, exprimé de cette façon. Mais, au moins, il est indispensable de définir clairement les contours et les objectifs de cette discipline et de comprendre clairement sont état actuel, ce qu’il convient d’en attendre... Un débat qui aurait dû avoir lieu dans la transparence depuis fort longtemps. L’étonnement des politiques, lors des auditions d’il y a quelques mois, a de quoi choquer les citoyens qui leur ont accordé leur vote.

      Mon article du 15 octobre et celui de Justiciable du 18 octobre dans Indymédia soulignent la proximité opérationnelle entre ce même monde politique et des experts universitaires influents tels que Jean-Luc Viaux. Par exemple, via des initiatives de soutien à des projets importants. Ils constatent le manque apparent d’information en temps utile de l’opinion publique à propos de la procédure disciplinaire qui avait été engagée contre ce professeur et qui paraît définitivement close. Mais comment demander des comptes à des experts ou à des magistrats, alors que des dirigeants politiques de tous les partis « de gouvernement » se sont trouvés en première ligne dans cette cascade de dysfonctionnements, et que de surcroît l’image éthique collective des élus ne paraît guère satisfaisante ?

      (...)


    • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 12:35

      J’adore Polnaref en plus. J’assume smiley


    • nessoux 22 août 2007 12:57

      Hé ho, c’est le mien ce smiley ;o)


    • LE CHAT LE CHAT 22 août 2007 16:08

      ce smiley smiley ?


    • LE CHAT LE CHAT 22 août 2007 16:12

      Essayons celui là § :)


    • nessoux 22 août 2007 16:25

      Pas celui-là, celui-ci smiley


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 22 août 2007 17:27

      Little Scarlet Pimpernel écrit :

      « Ce qui pollue le débat, c’est un autre type de problème : la manipulation politique des affaires de pédophilie, les dyfonctionnements de la justice... »

      C’est certain. Mais il faut ajouter que la société elle-même génère des situations qu’ensuite cherche à régler par la répression sans s’attaquer aux sources du problème.

      Il arrive aussi que des pratiques soient jugées « nobles » sous un type de société, condamnées dans un autre, « tolérées » ou « mal vues » dans un autre... Il y a donc, également, une question de VALEURS.

      Dans la société du fric, que deviennent ces valeurs par rapport à des pratiques comme la pédophilie ?


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 22 août 2007 17:38

      De surcroît, il a la question du pouvoir et de l’impunité des puissants. La Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 écrivait déjà :

      « Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements »

      L’abus de pouvoir est basé sur le mépris des droits d’autrui et, par là, de sa personne.

      (Je ne suis pas Little Scarlet Pimpernel, mais une copine non inscrite)


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 22 août 2007 17:51

      Les deux commentaires précédents étaient de ma copine, mais celui-ci est de moi.

      En effet, les questions de fond manquent dans le discours très répressif de Sarkozy. Si le système social continue à générer les problèmes, la répression ne les fera pas disparaître.

      Mais cette logique n’est pas spécifique au nouveau président français. Elle existait en France bien avant lui, et domine également à l’échelle européenne. Si on nous prépare une crise économique, la militarisation très coûteuse de l’Europe et tout ce qui va avec, la société ira mal quoi qu’en disent les discours des politiciens.

      C’est pourquoi je trouve intéressant cet article :

      http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&id=5368


    • Abstention 2007 22 août 2007 18:53

      Sarkozy veut nous vendre le « modèle américain ». Mais...

      La société US est devenue carcérale et répressive, mais la délinquance est toujours là. Il y a donc bien un problème de société.


    • Francis, agnotologue JL 22 août 2007 12:05

      Sur ce sujet, beaucoup de choses ont été dites dans les commentaires à l’article :

      « Pédophilie attention danger aux libertés ? »

      Parmi ceux qui conviennent bien selon moi à votre article, je signalerais volontiers celui-ci :

      « par Ronfladonf (IP:xxx.x9.235.177) le 21 août 2007 à 13H54 »

      Je ne le copie colle pas ici, je laisse ce soin à Ronfladonf s’il le souhaite.

      cdt


      • Ronfladonf Ronfladonf 22 août 2007 13:00

        Je vais copier-coller ici... "> Pédophilie attention danger aux libertés ? par Ronfladonf (IP:xxx.x9.235.177) le 21 août 2007 à 13H54 Bon voila une polémique repartie...

        Juste une chose a propos de l’affaire du petit Enis...

        Ca vous semble pas bizarre qu’un « pédocriminel » (j’aime bien le terme) multi-récidiviste sorte de prison avec un paquet de viagra, échappe à son contrôle judiciaire et son obligation de traitement psychologique sans plus d’effort, viole un petit garçon et aille se rendre, paquet de viagra à la main dans les 3 jours qui ont suivi ?

        Autre fait troublant, cette fameuse loi et cet hôpital sont prévus depuis 2 ans par M. Sarkozy (alors Ministre de l’intérieur). D’ailleurs l’appel d’offre pour cet hôpital de Lyon est signé depuis cette époque...

        Si je me mettait à la place de Sarkozy, ou de toute personne impliquée dans la construction de l’hôpital (actionnaire, vainqueur de l’appel d’offres,etc ...) je ferais en sorte que cette loi se vote. Je filerais un billet de 10.000€ et un paquet de viagra à un pédophile d’une 60aine (pour lui la castration chimique n’a plus grand sens) sur le point de sortir.

        Limite je lui ferait croire que son sacrifice le rachèterais (de la même façon qu’on forme des kamikazes : « le péché que tu va commettre en te suicidant et en massacrant des innocents va racheter tous tes péchés précédent dans cette »guerre sainte").

        Quel beau planning n’empêche, ce médecin qui lui prescrit une boite de viagra juste avant la sortie dans une prison ou 3 détenus sur 4 sont des pédophiles récidivistes (genre même pas il se pose la question de « pourquoi il a besoin de viagra au fait ? »)

        Beaucoup trop de coïncidences à mon goût..."

        je vous laisse le soin de réagir et de lire les réactions sur l’autre article


      • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 13:11

        Quelle importance que tout cela soit orchestré Ronfladonf ? Si cela permet d’améliorer la justice des victimes de pédophilie ? Cela va dans le bon sens. Tout va bien. smiley (je suis en vacances là, désolé)


      • RemiZ 22 août 2007 13:21

        « Quelle importance que tout cela soit orchestré Ronfladonf ? Si cela permet d’améliorer la justice des victimes de pédophilie ? Cela va dans le bon sens. Tout va bien. »

        Voila qui est choquant. Je ne pense absolument pas que cela soit un coup monte, mais votre remarque, La Mouche, est assez horrible. On dirait Bush qui dit que certes, il a menti sur les armes de destruction massive mais qu’apres tout, ca a permis de se debarasser de Saddam Hussein.


      • Francis, agnotologue JL 22 août 2007 13:24

        Merci Ronfladonf. En même temps je voulais souligner qu’il serait vain de se livrer ici la même discussion. Or il semble qu’on commence à y voir les mêmes commentaires, décalés me semble-t-il par rapport à l’article présent.


      • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 13:24

        RémiZ, vous semblez ne pas être dérangé par les dictateurs. C’est votre droit, et le mien de l’être. smiley


      • RemiZ 22 août 2007 13:26

        @ l’auteur

        On peut effectivement parler de gesticulation a partir du moment ou on vote des lois, mais que l’on ne debloque pas les fonds qui devraient les accompagner. Les magistrats demandent plus de budget, plus de personnel. Une loi de plus ou de moins ne va pas changer grand chose...


      • RemiZ 22 août 2007 13:28

        Desole pour le message precedent qui n’a rien a faire dans ce fil.

        @ la Mouche

        Alors pourquoi ne pas dire : « debarrassons le monde d’un tyran !! » ? Vous ne semblez pas etre derange par le mensonge...


      • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 13:30

        D’accord avec « débarrassons le monde d’un tyran » smiley


      • Ronfladonf Ronfladonf 23 août 2007 19:19

        par Ronfladonf (IP:xxx.x35.98.204) le 23 août 2007 à 19H17

        Il semblerait que mon commentaire sur la possible manipulation dans le but de voter une loi qui permettrait de mettre en service un hopital-prison soit un peu erroné. J’ai manqué de rigueur et je tioens à m’excuser platement et à rectifier mon erreur...

        L’appel d’offre n’est pas signé depuis 2 ans comme on a pu l’entendre à la radio mais l’hopital en question serait en construction depuis 2002... (cf le nouvelobs interview de Gerard Collomb député maire PS de Lyon)

        L’hopital n’a pas été construit en particulier pour les pédophiles mais était bien prévu dès le départ comme un hopital-prison... Il a juste gagné une spécification...

        http://tempsreel.nouvelobs.com...

        Encore toutes mes excuses pour ce manque de rigueur, je ferai en sorte que ca ne se reproduise plus


      • Kormin Kormin 26 août 2007 03:10

        Vous croyez vraiment que Sarko ou tout autre personne comme cela va faire un coup foireux comme ça, prenant le risque d’être dénoncé et de faire un scandal, juste pour la construction d’UN hopital ?

        Les gains seraient absolument grotesque.

        Ou alors, je vous est mal compris !


      • Lapinator Lapinator 22 août 2007 12:10

        Sans allez dans le fond de l’affaire, la notion de bien et de mal dans notre société est régie par l’imaginaire de la chrétienté. Il y à le bon (Dieu) et le méchant (le démon), celui qui lute contre le méchant est nécessairement gentil et celui qui lute contre le bon est nécessairement le méchant. Il n’y à pas d’alternative, cette vision cartésienne est largement relayer dans les oeuvres occidental, le vrais soucis dans cette affaire c’est que dans la vie réel on continue à désigné un bon et un méchant.

        Dans cette affaire, on désigne le méchant le pédophile, et tous ceux qui lutte contre le méchant étant nécessairement bon même si il veuille le castré, ou le tuer. Non regardons les choses avec plus de neutralité.

        La pédophilie c’est mal. Vouloir castré c’est mal (La vengeance c’est mal). Utilisé ce prétexte pour faire sa pub c’est mal (Les politique, La presse). Dire du mal (même d’un méchant) gratuitement c’est mal. Vouloir désigné des bouc émissaire c’est mal (Le médecin qui à prescrit le Viaga), etc.

        Le danger c’est que sa intervient dans touts les autres débats :

        - P2P, Les gentils auteurs contre les méchant pirate.
        - Terrorisme, Les gentils Américains contre les méchants terroristes
        - etc ...

        Le pire dans cette vision c’est qu’elle nous empêche d’avoir une approche constructive de tous c’est sujets.

        c’étais mon coup de G.


        • gilles_fr 22 août 2007 12:18

          merci pour l’aurtograffe... smiley


        • valentin1979 22 août 2007 13:24

          Merci pour le contenu smiley


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 août 2007 06:22

          Si on posait quelques balises ?

          1) La présomption d’innocence ne doit pas changer pour les pédophiles ni le processus par lequel ils sont accusés, jugés, trouvés coupables. Ce dont on parle, c’est de ce qu’il faut faire quand ils SONT coupables.

          2) Est un récidiviste celui qui a commis deux crimes de cette nature ; c’est de lui qu’on parle.

          3) Les statistiques sur la probabilité qu’un récidiviste recidive encore, en matières de crimes de nature sexuelle, sont trafiquées partout selon les agendas de ceux qui en débatent. Si quelqu’un peut donner simplement le chiffre exact, indiscutable, j’aimerais bien qu’il le fasse. En attendant,la rumeur prévalente est qu’elle se situe en haut de 80%. Faute de mieux il faut prendre cette hypothèse.

          4) Quand il y a un risque grave que le criminel frappe encore et qu’il ait une autre victime innocente, il est irresponsable de la part de ne pas prendre les mesures pour l’empêcher ; Il faut que le criminel en puissance soit sous surveillance.

          5) Le mettre sous surveillance ne doit pas être considéré comme un châtiment, mais comme une mesure de précaution. Donc, aberrant de parler de castration ou de traitement imposé, mais nécessité absolue que la surveillance soit sans faille.

          6) Donc, prioritairement, bracelet, GPS, suivi sur écran et tout ce que les techniques modernes nous offrent... mais, si ces techniques ne donnent pas une surveillance sans faille, déplacements contrôlés, garde à domicile ou internement. Sans plus d’hésitation que la mise en quarantaine d’un pestiféré, lequel n’est lui non plus coupable d’aucun crime.

          7) Si le « pédocriminel » - et j’en dirais autant pour le violeur récidiviste - est interné, qu’il reçoive les traitements appropriés auxquels il consent,comme tout autre malade. Mais qu’on ne le remette pas en liberté avant qu’il ne soit guéri hors de tout doute raisonnable, ce qui, hélas voudra souvent dire jamais. Triste, mais l’innocent doit être protégé

          http://www.nouvellesociete.org/5118.html

          Pierre JC Allard


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 23 août 2007 10:00

          Bravo

          Vous avez parfaitement fait le point sur la question .

          Cdt


        • Higgins 22 août 2007 12:27

          Diable, et la présomption d’innocence (Outreau est déjà oublié !!!).


          • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 12:37

            Quel est le rapport avec Outreau ? :/-D


          • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 23 août 2007 01:26

            Quelle présomption d’innocence ??? c’est un détenu lourdement condamné pour devinez-quoi, et en train de purger sa peine...


          • redrack 22 août 2007 12:29

            Je suis très déçu par cet article qui n’est qu’une réaction à chaud et qui n’a aucune profondeur d’analyse. A ce moment là pourquoi ne pas remettre tout bêtement la peine de mort et revenir 20 ans en arriere !! Pourquoi un pédophile serai plus criminel qu’un autre, c’est une personne malade, cela pourrai être votre enfant plus tard.



            • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 23 août 2007 01:34

              « A ce moment là pourquoi ne pas remettre tout bêtement la peine de mort et revenir 20 ans en arriere !! »

              Comme tous vos clones, vous confondez utiliser des méthodes qui on déjà été utilisées, avec ’remonter dans le temps’. Ce hochet mental du « retour en arrière », que vous pensez exactement comme « remonter dans le temps », qui est absurde, c’est le tic nerveux, la cloche à pensées, la marque, la plaie des 150 ans écoulés...

              A titre indicatif, je vous signale qu’on rétablis les tramways en 2007, et que ce n’est pas absurde.


            • Eve 23 août 2007 09:49

              Bizarre, pour une fois que la « remontée dans le temps » était correcte (par comparaison avec un « Mitterrand a fait... » donc par déduction Sarkozy peut aussi faire càd les mêmes abus sinon pire car quel président avant lui a contourné autant et aussi visiblement la Constitution, s’affiche autant ?).

              Quand Sarkozy s’apprête d’autre part à détricoter la sécu, la législation du travail, favorise les plus aisés, tient des propos pour le moins discutables sur le CC, il y a bien « remontée dans le temps ».

              Quand Sarkozy constatera que ses mesures en rafale ne changeront pas grand chose (vu son hyperkinésie, le prochain cas provoquera-t-il une nouvelle loi ?), et ce « grâce » à l’absence de moyens financiers et en personnel (n’est-ce pas lui qui pensait que les filières psy étaient des cul-de-sac ? n’est-ce pas lui qui a sorti une théorie génétique en matière de pédophilie ? N’est-ce pas contradictoire ?), il lui viendra encore des idées plus répressives, ce sera d’abord l’enfermement à vie pour sa cible privilégiée, succès d’audimat garanti : la foule aurait bien lynché les accusés d’Outreau (mais la même foule pleurait lors de la commission instaurée sur cette même affaire !). Gesticulation sarkozienne, une de plus, victime éclipsée par son omniprésence, on ne parle que de Sarkozy, du récidiviste et du viagra, jouissance obscène de la foule ; Sarkozy ne reçoit pas les familles des autres victimes de pédophiles dans la même période. Sarkozy aux enterrements. Glissement de la ’com à paillettes vers la nécrologie. Le compassionnel de bas étage.

              Restent tous les pédophiles dont la grande majorité sont des proches de la famille voire au sein même de la famille faisant rarement la une des medias. La pédophilie, l’inceste, le viol, les violences conjugales, réalités que la Société a longtemps niées, encore dans bon nombre de familles. C’est d’abord l’accent sur l’Education qui doit être mis et obligatoirement par l’école au lieu d’imposer des matières dont une bonne part des élèves n’aura que faire. Mais que va faire Sarkozy ? Suppression des postes dans l’EN et, oh quel « hasard » : il envisage de réduire le nombre d’heures de cours...

              http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2215/dossier/a340199-un_profileur_décrypte_ségo_et_sarko.html

              Qu’en pense Président ? Et vous ? Si ces références ne sont pas fiables, à qui Sarkozy va-t-il confier le suivi des délinquants ? Et vous ?


            • dperez dperez 22 août 2007 12:30

              Faut bien que la gauche affirme son désaccord, on est bien d’accord ? Avons-nous vu le PS d’accord avec la Droite depuis l’Irak ? Non.

              Si le gouvernement avait tardé à réagir, Hollande aurait dénoncé cette molesse. Sarko annonce des mesures quelques jours après le viol du petit (HP à Lyon, jury de psychiatres...) et Lebranchu dénonce des pratiques barbares. Sarko n’a pas prôné la pandaison publique des pédophiles que je sache. Ne trouve-t-elle pas que le barbare c’est plutôt celui qui tue psychologiquement (ou totalement) des enfants ? Il faudrait peut-être mettre ces prédateurs hors d’état de nuire. Dans un HP ils sont logés, nourris, blanchis. Que demander de mieux ? Ne sont-ils pas suffisamment chouchoutés ? Beaucoup de Français, d’honnêtes gens qui travaillent n’en ont pas autant.

              La gauche a toujours été du côté des détenus plutôt que des victimes. C’est sidérant de voir ça. Après deux échecs électoraux, ils n’ont toujours pas compris qu’il faut qu’ils changent de mentalité. Ils ne se sont toujours pas remis en cause. Bonne chance pour 2012.

               smiley


              • dperez dperez 22 août 2007 12:52

                Elles sont où les valeurs de gauche qui visent à aider les plus vulnérables ? C’est qui les plus vulnérables ? Des pédophiles sans foi ni loi ou des enfants innocents ? Elles sont où ces valeurs de gauche ???

                 smiley


              • Eve 23 août 2007 09:53

                pas bien compris : qui défend les pédophiles à part les avocats (parmi d’autres affaires, droit de tout accusé) ?


              • Simon C. 22 août 2007 12:55

                Bienvenue à tous dans la République du fait divers.



                • Ronfladonf Ronfladonf 22 août 2007 13:05

                  Un fait divers qui risque tout bonnement de médicaliser les peines de justice...

                  Ca commence par la pédophilie et puis on considère que la castration chimique est une bonne chose alors on l’applique aux viols quels qu’ils soient, on trouve que c’est bien aussi alors on applique la lobotomie (chimique ou au pic à glace) sur d’autre crimes et délit (outrage à agent, vol, prise d’otage, suspicion de terrorisme, etc...) qui sait ?


                • wieeinstlilimarleen 22 août 2007 15:56

                  « qui sait » dites-vous.

                  On peut en effet spéculer à tout va. Vouloir traiter le problème de la pédocriminalité signifie, peut-être, vouloir in fine pendre les voleurs de poules.

                  Et si on restait sérieux et que l’on jugeait et évaluait le palpable, le concret ?


                • Selmi Selmi 22 août 2007 13:05

                  Sarcozy a fait une erreur il n’avait pas à se manifester pour le petit Enis:croyant bien faire il a brisé cet enfant dont toute la France en parle maintenant.Qu’en serait_il dans 20 ans .Je vous laisse réfléchir.....


                  • La mouche du coche La mouche du coche 22 août 2007 13:08

                    Relachons le pédophile alors smiley


                  • Zygomar 22 août 2007 18:22

                    "Pédocriminalité : inversion du bien et du mal ? par Selmi

                    Sarcozy a fait une erreur il n’avait pas à se manifester pour le petit Enis:croyant bien faire il a brisé cet enfant dont toute la France en parle maintenant.Qu’en serait_il dans 20 ans .Je vous laisse réfléchir.....

                    Et les médias, il n’y sont pour rien ? Qui a illégalement dévoilé le nom de l’enfant ?? Pas Sarkosy je pense ?? Ah !! La presse n’a pas dévoilé le nom mais seulement le prénom. C’est légal. Ils ont divulgué aussi le nom du père. C’est aussi légal. Mais personne ne va faire le rapprochement bien sûr..... Peut être qu’il n’a pas le même nom que son père ce gosse là. Pour une fois ce serait une chance.....

                    Donc la presse est restée dans la légalité. Rien à se reprocher. Mais Sarkosy, alors dit tout et n’importe qui çui-là.

                    Allons la presse ne fait qu’informer le public...


                  • Ronfladonf Ronfladonf 22 août 2007 13:06

                    +1

                    Bien qu’il faille parler de ce genre de problème, je ne voudrais être à la place ni du petit Enis dans 20 ans ni de ses proches


                    • jakback jakback 22 août 2007 13:16

                      personne, je pense, souhaite être a la place des victimes et de leur entourage. Il n’empêche que bon nombre de victimes potentielles défendent les criminels, c’est tellement simple lorsque cela arrive aux autres


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 août 2007 14:42

                      LUDO

                      Pour la deuxième fois vous citez l’armée à propos de pédophilie . Dans l’armée française il n’y a pas d’enfants soldats donc....... ;

                      Il y a d’autres turpitudes parfois je le reconnais mais je pense que la grande muette évolue et j’ose espérer que des cas comme les disparus de Mourmelon ne seraient plus traités de la même manière .

                      Il y a eu des cas de viols signalés et portés à la connaissance du public (st Cyr , St Maixent)

                      Bien à vous


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 août 2007 15:02

                      LUDO

                      Je vois que vous n’avez jamais croisé le regard d’une jolie petite chêvre ( consentente bien entendu et adulte ).

                      En dehors de cela je pense que vous avez dans l’ensemble de vos posts une bonne attitude et j’attends votre article avec intérêt .

                      Salut et fraternité .


                    • maxim maxim 22 août 2007 18:02

                      bonsoir Cambronne et Ludo.....

                      les pattes arrières de la chèvre dans les bottes bien entendu pour l’empêcher de se sauver........


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 23 août 2007 10:07

                      Salut Maxim

                      Tu connais celle du Légionnaire qui s’apprète à honorer sa gentille biquette ?

                      Elle n’est pas contente et fait Mééééééééééééé !

                      Le Légionnaire :« y a pas de mais ! »

                      Salut et fraternité .


                    • Fab Dz 22 août 2007 13:47

                      Encore une réaction de plus, à chaud. Sans fond, sans recherche, sans recul. Quant à la conclusion, elle est lamentable pour un contributeur qui se dit « journaliste d’investigation ». Ecrire « Et les crimes sexuels commis sur des enfants, est-ce cruel et féroce ou est-ce seulement un mal inévitable de notre temps ? Il y a des jours où le politiquement correct me fais vomir. »

                      Je me permettrai hélas de simplement vous rappeler que l’histoire humaine, qui a débuté bien avant nous, comporte de nombreux pédophiles et actes divers. Il ne s’agit pas d’un phénomène de notre temps, mais bien d’un phénomène durable, même si cela est foncièrement triste, mais humain.

                      Alors, avant de vous draper de votre triste constat, je vous demande donc d’aller prendre le temps d’enquêter sur l’évolution humaine en la matière. Vous nous sortez une conclusion que j’aurais moi-même pu écrire, mais est-ce que cela fait avancer la réflexion ? Ce n’est, amha, qu’un poncif, guère plus. Vous réagissez à chaud. Trop. En ne faisant que « survoler » le problème, sans inviter à une quelconque réflexion.


                      • chris chris 22 août 2007 13:54

                        « Ca vous semble pas bizarre qu’un »pédocriminel« (j’aime bien le terme) multi-récidiviste sorte de prison avec un paquet de viagra, échappe à son contrôle judiciaire et son obligation de traitement psychologique sans plus d’effort, viole un petit garçon et aille se rendre, paquet de viagra à la main dans les 3 jours qui ont suivi ? »

                        Bien sûr que c’est bizarre. De même il est curieux que les médias en parlent autant, qu’un site tel qu’agora vox relaie l’information tout comme il relaie les réflexions de gens qui réfléchissent au fait qu’on relaie cette information.

                        Tout est bizarre dans cette société : on nous dit de plus manger de l’aspartame (complot du lobby sucrier ?), que le micro-ondes est mauvais pour la santé (complot des fabricants de cuisinières ?), que le paraben dans le savon liquide provoque le cancer (complot des savonniers marseillais ?!).

                        Aujourd’hui on remet en liberté un pédophile notoire sans garantie pour la sécurité (complot de la droite sarkozyste, de 53% de français néo-fascistes ? des praticiens homéopathes ?!)

                        Amis de la parano bonsoir...

                        La dynamique du « protocole des sages de Sion » a encore de beaux jours devant elle.


                        • ZEN ZEN 22 août 2007 14:07

                          Comme Ludo,

                          « Un deuxième article mauvais sur un sujet pourtant assez grave... »

                          Il y a la presse à sensation pour ce genre d’article...


                          • claude claude 22 août 2007 14:21

                            c’est d’un glauque ! smiley smiley smiley smiley smiley


                          • claude claude 22 août 2007 14:31

                            le traitement de la pédocriminalité ne se se fait pas en 2 coups de cuillères à pot et 3 annonces devant les médias.

                            visiblement, les politiques surfent sur la vague de l’émotion légitime, causée par l’agression de ce récidiviste.

                            au moins, cela aura pu mettre en lumière les dysfonctionnements du système pénitentiaire et les nombreuses failles dans l’exécution des précédures.

                            la sagesse voudrait que médecins, magistrats et législateurs, travaillent ensemble, pour essayer de trouver des solutions, qui pourraient s’appliquer sans trop de dérapage, pour protéger la société de ces personnes dont l’esprit est plus que dérangé.

                            cela ne se fait pas en quelques jours, c’est un chantier immense, et qui doit être abordé dans la sérénité. le code pénal et sanitaire doivent déjà avoir quelques solutions à proposer, alors au lieu de faire du coup par coup, utilisons ce qui existe déjà pour écarter ces gens de la société.


                          • koton 22 août 2007 14:47

                            l’affaire du petit pénis !!!!!tu parles pour toi ,vilain.


                          • Chichile Chichile 22 août 2007 17:05

                            Etudier, attendre, commission, experts, il va falloir encore combien d’années pour que l’on prenne la mesure de ce que la pédocriminalité détruit, et que l’on fasse le nécessaire pour qu’elle soit bridée ?

                            Le problème n’est pas nouveau, et je pense que l’on n’a strictement rien de nouveau à apporter au débat. Il est temps de prendre ses responsabilités et de décider. Et rien à cirer de ce que l’on aura fait ou pas par le passé, de l’histoire de l’humanité, de ses déchéances, de ses erreurs. On sait tout ce que l’on doit savoir sur le sujet, qu’il y a des drames et des cas de sociopathes irrécupérables, de gens soignables et d’autres non.

                            Et je me fous de qui décide, tant que cela nous protège du Mal (parce que ce que ces personnes font aux enfants, c’est le Mal avec un « m » majuscule). Et quant à venir chouiner sur la vie de ces pauvres dérangés, parce que ça pourrait être moi ou un de mes enfants, je vous demande bien ce que vous en penserez, si, à Dieu ne plaise, demain, un de vos enfants finissait entre les mains d’un de ces malades.


                          • claude claude 22 août 2007 18:16

                            on met un mec en prison et hop ! on l’oublie pendant 20 ans sans traiter le fond du problème... et après on s’étonne de revenir à la case départ !

                            le grand problème de la prise en charge des délinquants sexuels, c’est qu’ils relèvent de la psychiatrie et du système pénitentiaire. pourquoi alors ne pas appliquer un système où les différentes administrations COMMUNIQUERAIENT enfin entre elles ???


                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 23 août 2007 10:11

                            Salut Chichile

                            Tout à fait d’accord avec toi même si des imbéciles te moinssent .

                            Salut et fraternité .


                          • Chichile Chichile 23 août 2007 13:03

                            Claude, j’entends bien ce que vous dites, mais vous vous placez dans la logique de prendre parti plus pour le criminel, que tenter de protéger les innocents. Et ces derniers n’ont, que je sache, pas mérité ce qui leur arrive.

                            Oui, je sais bien qu’à trop vouloir protéger, l’on en arrive parfois à voir débarouler des régimes policiers et excessivement répressifs. Il existe sans doute un équilibre entre cet apparent j’menfoutisme généralisé plein de bons sentiments et d’interrogations (après tout, on traite de la psyché humaine, pas du prix du litre de lait), et le tout répressif, où l’on finirait castré sans autre forme de procès, et tant pis pour les couilles procédurales.


                          • mcm 22 août 2007 14:21

                            Les souteneurs des pédophiles ont toujours été des journaux de gauche :

                            Libération :

                            http://www.bafweb.com/2005/11/25/qui-a-vraiment-besoin-de-liberation/

                            http://fr.altermedia.info/medias/libe-face-a-son-passe-pedophile_8212.html#more-8212

                            Le monde :

                            http://www.bafweb.com/2006/01/18/gauche-limmonde-relativisme-ou-quand-la-protection-de-lenfance-etait-fasciste/

                            Comme toujours la gauche sous couvert d’humanisme, protège les criminels les plus abominables et les plus laches !


                            • mcm 22 août 2007 14:39

                              @Ludo,

                              Lisez donc le contenu des liens ! Ce sont des articles de libération et du monde qui font l’apologie de la pédophilie, oui ou non ?

                              Vos insultes ne changent rien à la réalité, et prouvent que vos seuls arguments consistent à insulter les intervenants.

                              « Les abrutis de mon espèce » savent aux moins lire !


                            • claude claude 22 août 2007 15:57

                              je viens d’aller voir vos pages, elles sont issues de sites d’extrème-droite et racistes, qui sont passés maîtres dans l’art de la désinformation.

                              il faudrait reprendre tous ces textes dans leur intégralié et non pas sortir des paragraphes de leur contexte.

                              vos affirmations sont délirantes !!! ségolène est poursuivie, sur agora-vox par l’implacable haine de mako, pour des lois anti-pédocriminalité...


                            • bozz bozz 22 août 2007 21:50

                              mcm s’est mal exprimé à mon sens, il voulait plus dire une certaine presse prétendument humaniste qui se qualifie à gauche ainsi que des personnalités de gauche ont soutenu (ou soutiennent encore ?) la pédophilie au nom de leur humanisme et d’une certaine liberté sexuelle des enfants,ce sont des théories malheureusement très anciennes sous leurs formes actuelles ( R. von Krafft-Ebing, 1886 classifie la pédophile comme maladie psychiatrique et c’est au début des années 60 que Bernard et Brongersma écrivent des articles ouvertement pédophiles dans une revue pour homo hollandaise le Cultuur en Ontspanningscentrum. toujours au sein de ses mêmes revues hollandaises pro-pédophilie et ouvertement à gauche est édité un manifeste, le « Sex met kinderen » qui regroupe des « études » menées sur 10 ans de pédophilie et qui a été repris ensuite par tous les pédophiles du monde pour justifier leurs crimes ! En france Duvert et Matzneff ont écrit nombres d’ouvrages ouvertement pro-pédophile avec pour Duvert le prix médicis 73 à la clef. Il y a une forte théorisation qui a eu des échos principalement dans les journaux de gauche (désolé les amis). Libération a bien laissé passé dans ses colonnes l’appel à la constitution de la FLIP (Front de libération des pédophiles) mais le mouvement n’a jamais réellement existé tellement les « courants » étaient nombreux mais d’autres mouvement lui ont succédés le GRED, le CRIES etc...

                              Anne-Claude Ambroise-Rendu, maître de conf. en histoire contemporaine à paris X a beaucoup travaillé sur tout cela je vais donc me permettre de la citer article paru dans la revue Média extrait de « La pédophilie entre les lignes »

                              « Libération est, pour la presse écrite, le fer de lance résolument provocateur de cette revendication du « tout politique » dans laquelle la sexualité pédophile occupe une place de choix. Assurant la promotion de Gabriel Matzneff et Tony Duvert, le quotidien publie les petites annonces de ceux qui cherchent des mineurs de 12 à 18 ans, des témoignages de lecteurs, des dessins assez explicites et annonce la naissance du Front de libération des pédophiles (FLIP) en mai 77. Son engagement lui vaut neuf inculpations pour outrages aux bonnes mœurs et incitations à la débauche, entre 1977 et 1979. Cette offensive judiciaire orchestrée au nom de la protection de l’enfance est interprétée par le quotidien comme la riposte des censeurs, de la société oppressive et de l’ordre moral à sa lutte révolutionnaire, le triomphe de France-Soir ou Minute, en somme. Sans subir les foudres de la justice Le Monde et Le Nouvel Observateur participent eux aussi à cette promotion d’une sexualité qui ne tiendrait plus l’enfance en lisière. »

                              mes chers amis, ce n’est pas parce que certaines infos sont publiées dans des journaux de droite ou d’extrême droite que ce qui est dit est faux, souvennez vous de la fille de Miterrand, c’est Minute qui l’a révélé en premier 15 ans avant les autres.... et AC Ambroise-Rendu est une chercheuse pas une activiste politique !


                            • bozz bozz 22 août 2007 21:57

                              complément bibliographique : « Un siècle de pédophilie dans la presse (1880-2000) : accusation, plaidoirie, condamnation », dans Le Temps des Médias n°1, automne 2003. « Le pédophile, le juge et le journaliste », dans L’Histoire n° 296, pp. 62 à 67, mars 2005.

                              Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Claude_Ambroise-Rendu »


                            • mcm 22 août 2007 23:37

                              @Léon,

                              Les gauchistes sont fachés de ce que je dénonce des journaux gauchistes, qui ont fait la pub des pédophiles et passé leur petites annonces pendant plus d’une décennie !!!

                              La morale de la gauche c’est de faire la pub des pédophiles, homosexuels, terroristes islamistes, du port du voile, des harems, les antisémites soviétoïdes, des massacres de foetus organisés, ect...

                              Les pires assassins de l’humanité, Lénine, Staline, Pol Pot, Mao, et même Hitler avec le national SOCIALISME, sont de gauche, tous obsédés sexuels et antisémites.

                              C’est quoi la gauche, à part jalouser le fric des riches et tout faire pour leur en extorquer ? La morale de la gauche tient en 3 mots : CUL, POGNON et TAXE !

                              Tout ça avec le prétexte de redistribuer aux pauvres, alors que les pauvres ne sont jamais aussi pauvres et nombreux que sous les gouvernements de gauche.


                            • claude claude 23 août 2007 00:21

                              mao antisémite ??? smiley smiley smiley smiley ça si je ne l’avais pas lu, je ne l’aurais pas cru !!!

                              la communauté juive était plus que bien intégrée, et lors des persécutions nazies : les portes de la chine leur furent grandes ouvertes :
                              http://chine.blogs.liberation.fr/pekin/2005/08/juifs_de_chine.html
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Diaspora_juive#Les_Juifs_de_culture_chinoise
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_Chine
                              http://www.sefarad.org/publication/lm/022/chine.html
                              http://www.chine-informations.com/mods/dossiers/juifs-de-chine_194.html

                              allons mon vieux, ressaisissez vous !

                              la gauche n’a jamais été pédophile et le taux de pédocriminel y est le même qu’à droite ! celui-ci est réparti dans toutes les couches de la société, chez les pdg comme chez les ouvriers, chez les riches comme chez les pauvres, et dans toutes les confessions religieuses...

                              les écrits de l’explication de bozz, que je ne remets pas en doute, me révulsent, en tant que mère de famille et en tant que femme. smiley  smiley  smiley

                              ce que veulent exprimer certaines personnes de gauche, c’est que tout criminel, aussi odieux que soit son crime doit avoir droit à une défense valable : barbie, papon, et d’autres criminels en sont la preuve. le lynchage public n’a jamais apporté de solution valable.


                            • masuyer masuyer 23 août 2007 08:59

                              « Les gauchistes sont fachés de ce que je dénonce des journaux gauchistes, »

                              Le Monde et Libération des journaux gauchistes ?!

                              Et MCM, c’est la droite modérée ? Ouarf


                            • Eve 23 août 2007 10:16

                              @ bozz (IP:xxx.x70.75.83) le 22 août 2007 à 21H50

                              Belle tentative de remise en forme (sans rien changer) à ce que l’inénarrable dont je n’ai pas retenu le profil veut faire passer sur le compte de la gauche, soutien paraît-il de la pédophilie. C’est grotesque. Sortez de la politique et du clivage gauche/droite : vous avez des tas de sites qui vous apprendront que la pédophilie, le viol, l’inceste, les violences conjugales ne sont poursuivies que depuis une quarantaine d’années et pour commencer à très petites doses. Les délits et crimes sexuels sont énormes dans la réalité parce que basés principalement sur un rapport de dominant/dominé, instinct primaire encore très en vogue dans TOUTES les sociétés. Et même de plus en plus favorisés : politique, sport, profession, via les medias, la pub... Or, quand on s’intéresse un minimum à la Philosophie, tout a été dit depuis très très très longtemps, la pschychologie (actuellement séparée de la philo) dit la même chose : celui qui veut dominer c’est celui qui se sent faible ! C’est le cas aussi des pédophiles : son attirance « sexuelle » pour les enfants est le reflet de son incapacité à avoir des relations d’égal à égal.

                              A suivre votre « logique », Sarkozy reprenant les idées de Le Pen est un fasciste mais là. Ah non, pas touche à Président victime des staliniens-marxistes.

                              Et c’est encore plus grotesque de clôturer votre commentaire en glissant Mitterrand à l’insu de votre plein gré dans cette affaire.


                            • mcm 23 août 2007 11:02

                              Incroyable ces gauchistes hypocrytes qui nient les faits : à savoir qu’ils ont toujours été les souteneurs de la pédophilie, et en on fait la pub ! Puisqu’ils nient les faits voilà de quoi leur rafraichir la mémoire :

                              1977, pétition de soutien à 3 hommes pédophiles, condamnés à 3 ans de détention :

                              Les enfants n’ont subi « aucune violence », ils étaient « consentants », « si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ? », il n’y a pas « crime », « trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit », s’insurge le texte de la pétition.

                              Pétition signée par : Aragon, Bernard Kouchner, André Glucksmann, François Chatelet, Jack Lang et bien d’autres encore, de Félix Guattari à Patrice Chéreau ou Daniel Guérin.

                              Libération, publie :

                              1) le manifeste du « Front de libération des pédophiles » : La pédophilie est une culture cherchant à briser la « tyrannie bourgeoise qui fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende ».

                              2) Les interview de Jacques Dugué, loué pour « sa franchise quant à la sodomie », qui déclare : "Pourquoi un homme n’aurait-il pas le droit d’aimer un enfant ? Un enfant qui aime un adulte, sait très bien qu’il ne peut pas encore donner, aussi, il comprend et il accepte très bien de recevoir. C’est un acte d’amour. C’est une de ses façons d’aimer et de le prouver. Ce fut le comportement avec moi des quelques garçons que j’ai sodomisés. Et puis disons les choses comme elles se passent. Il aime ressentir dans son corps, le membre viril de celui qu’il aime, d’être uni à lui, par la chair. Cela donne de grandes satisfactions. Il a aussi la satisfaction d’être agréable à celui qui le sodomise qui jouit en lui. Cela lui procure aussi une grande joie, car aimer c’est aussi bien donner que recevoir.

                              3) « Accuser la révolution sexuelle - qui a fait de l’enfant un acteur, un sujet de son corps - d’être à l’origine de la pédophilie est autant un contresens que d’accuser la révolution (y compris sexuelle) des femmes d’être à l’origine des viols dont elles sont encore aujourd’hui victimes. La révolution sexuelle a d’abord appris aux enfants, aux adolescentes, aux femmes à dire « non » »

                              4)En 1983, une pétition de soutien à Daniel Cohn-Bendit, signée par Serge Quadruppani, auteur d’un article intitulé « Ami(e)s pédophiles, bonjour ! » où l’on peut lire : « Si la pédophilie est la plupart du temps misérable, il en est de même de tous les rapports »sexuels« et amoureux. Il n’est pas nécessaire d’être un révolutionnaire pour voir que le supplément de misère de la pédophilie est le fruit de sa répression sociale. Un pédagogue libéral américain n’explique-t-il pas que le principal traumatisme que subit l’enfant »victime« d’un satyre provient de ses parents qui en font tout un plat, alors que lui, s’il n’y a pas eu violence, aurait plutôt tendance à s’en foutre ? » ;

                              La revue Tout, dirigée par Jean-Paul Sartre, co-fondateur du quotidien Libération publie :

                              1) « Nous voulons détruire la famille et cette société parce qu’elles nous ont toujours opprimés... A BAS LA SOCIETE FRIC DES HETERO-FLICS ! A BAS LA SEXUALITE REDUITE A LA FAMILLE PROCREATRICE !... Pour un front homosexuel qui aura pour tâche de prendre d’assaut et de détruire la « normalité sexuelle fasciste ».

                              2) « Jamais la bourgeoisie n’a toléré la libre disposition d’un corps en face de n’importe quel autre et en particulier chez les mineurs »

                              3) « la révolution sexuelle réclame l’abattage du tabou de la sexualité de l’enfant et, conjointement, une place ouverte et publique pour les sexualités non bourgeoises, à savoir non reproductrices et non familiales »

                              4)« La lutte des classes passe par les corps ».

                              Cohn Bendit publie un livre dans lequel il estime non choquant des actes considéré comme sexuels sur des enfants.

                              Jack Lang estime « que la sexualité infantile est un rivage inexploré que le 21ème siècle découvrira ».


                            • bozz bozz 23 août 2007 12:07

                              et oui mon cher MCM nos camarades gauchistes nient l’évidence, mais quel âge ont-ils ? Il ne se souviennent pas de ce qui les dérangent ? pourtant je suis sûr que certains d’entre eux militaient déjà à gauche....

                              la pauvre eve qui n’a manifestement pas compris que nous parlions de faits (immondes) ce ne sont pas des interprétations politiciennes, allez consulter les archives de ces journaux, lisez les livres des historiens de la presse, faites un tour du côté des associations luttant contre la pédophilie... vous évoluerez quand vous aurez fait votre introspection

                              Pour Léon, désolé je n’ai pas dit que les gens de gauche étaient pédophiles, heureusement pour nos enfants, mais qu’une certaine gauche « intellectuelle » avait soutenu la pédophilie ouvertement et que c’était (et ça reste encore aujourd’hui) scandaleux. Vous voyez des responsables politiques, des journalistes de premier plan, des écrivains et des philosophes qui soutiennent ce crime est pour moi pire que tout (qu’ils soient de droite ou de gauche ! mais la réalité nous montre qu’ils sont de gauche ou qu’ils se revendiquent comme tels)


                            • mcm 23 août 2007 14:06

                              @Bozz,

                              Ce qui me fait le plus marrer, c’est leurs argumentation indignée et risible.

                              Par exemple je disais à un gauchiste : Mahomet est un tueur, pillard, violeur, pédophile et il avait un immonde grain de beauté dans le dos.

                              Le gauchiste m’a dit : c’est pas vrai qu’il avait un grain de beauté dans le dos ! smiley smiley smiley

                              Un peu comme Claude qui me dit : c’est pas vrai que Mao était antisémite ! Les 70 millions de morts causé par le gauchiste, elle s’en fout royalement !

                              Un peu comme Léon qui nous vante la « moralité » de la gauche, les goulags ils s’en fout, il s’en bat les soubassements !

                              Un peu comme Koton qui me dit que si je suis contre les droits de l’homme, j’ai qu’a retourner dans mon désert. La preuve que si tu gratte un peu le vernis, le bel humanisme gauchiste disparait pour laisser place au racisme !

                              Ca passe son temps à saliver après la tune des riches, et ça se dit justicier de l’univers, alors que les vrais pauvres, les SDF au seuil de leur porte, ils n’en parlent jamais.

                              Le pauvre du gauchiste, n’est autre que lui même, auquel il faut donner l’argent arraché aux bourgeois et aux banquiers juifs ! smiley smiley smiley


                            • bozz bozz 23 août 2007 15:27

                              surtout n’oublions pas Marx : « La nationalité du Juif est la nationalité du commercant de l’homme d’argent. Quelle était en soi la base de la religion juive ? Le besoin pratique, l’égoïsme. Le change, voilà le vrai Dieu du Juif.Quel est le fond profane du judaïsme ? Le besoin pratique, l’utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L’argent. » A propos de la question juive, Deutsch-Französische Jahrbücher, feb 1844.

                              si ce n’est pas franchement antisémite c’est que je ne sais pas ce que cela signifie


                            • koton 23 août 2007 18:24

                              sache,mcm,que je ne suis pas raciste et imagine que je sois sois aussi idiot que toi j’dirais que les pédocriminel sont tous de droite...

                              tu vois à quel point tu racontes des conneries...


                            • nephilim 22 août 2007 14:26

                              @dantoncul je me demande bien ce qui vous passe par la tete pour ecrire ce commentaire. le sujet n’est pas drole et votre jeu de mot est plus que déplacé^^


                              • nephilim 22 août 2007 14:28

                                mcm ne connait pas le systeme qui lui permettrait de reflechir. il est bête tout simplement et peut etre un ami de Lerma ?!!


                              • jako 22 août 2007 22:22

                                ou pire un pote à raumain va savoir ou meme à IP115 !!!!! quelle horreur !!!!!!!!!


                              • koton 22 août 2007 14:40

                                mcm,si tes contre les droits de l’homme retourne dans ton désert et tu seras servi....

                                danstoncul,tu sens la merde....

                                en attente d’un commentaire de lerma....


                                • koton 22 août 2007 14:43

                                  apparament les électeurs de sarko sont à l’image de leurs chef,ils n’ont pas cerveau...


                                • Anto 22 août 2007 14:43

                                  « En quoi les démarches de Sarkozy - recevoir un père au cœur meurtri et repenser la loi - ressemblent-elles à de la « gesticulation » ? Fallait-il ne pas recevoir le père d’Enis et laisser la loi en l’état ? »

                                  et voilà...vous donnez dans le melodrame en faisant passer ceux qui critiquent la demarche du president pour des sans coeur, bien pensant, naifs qui preferent proteger les pedophiles aux victimes. Les objections ne viennent pas du fait que le president s’emeuve de ce drame.

                                  Vous critiquez P.Clement qui a dit que la proposition de Sarkosy pourrait se heurter a la constitution. La remarque qu’il a fait n’est pas une attaque mais un fait. Et ne vous en deplaise, on ne change pas la constitution sous le coup de l’emotion causée par un fait divers. « La solution de facilité c’est de prendre son temps ? » Que se passerait -il si les propositions etaient anti constitutionnelles selon vous ? Aurions nous gagné du temps ? D’ou vient cette manie de considerer qu’un probleme compliqué a forcement une solution simple ?

                                  Le termes gesticulation ne decrit non pas la volonté de sarko d’ameliorer les textes de lois, mais son empressement a vouloir legiferer un sujet qu’il ne maitrise pas, en faisant des propositions à l’emporte piece qui ne s’inscrivent dans aucun plan sur le long, ni meme le moyen terme.

                                  « Si son propre enfant avait été violé, parlerait-il avec la même légèreté ? »

                                  Cette phrase demontre bien le concentré de démagogie qu’est cet article.

                                  Votre rhetorique et votre tirade sur la barbarie demontre un gout prononcé pour la loi du Talion. Si c’est votre solution c’est effectivement un retour en arrière de plusieurs siecles...


                                  • Roger Robert 22 août 2007 14:57

                                    Allez, je vais faire hurler tout le monde mais : Qu’est ce qu’on attend pour mettre une balle dans la tete de ces dégénérés ? On sait très bien qu’ils récidivent, qu’ils ne font pas leur peine etc... On laisse faire. On est complice. Encore un enfant violé, ba oué, mais ca étonne personne.


                                    • Christophe Christophe 22 août 2007 16:10

                                      @Ludo,

                                      Le problème central actuellement levé par le ministère de la justice est la récidive. Certes, nous ne pouvons admettre qu’un crime perpétré soit admissible, que cela soit une récidive ou non.

                                      Je vais donc tenter de rechercher des éléments permettant de mesurer le poids de la récidive au regard des libérations conditionnelles (pas uniquement en matière de pédophilie) qui se passent bien. J’ai les chiffres 2004 : sur 5 866 libérations conditionnelles accordées par les juges, 143 ont été révoquées en raison d’une nouvelle condamnation. Pour 35 589 permissions de sortir, la chancellerie a recensé 4 crimes. La récidive suite à une libération conditionnelle représentait, en 2004, 2,5% du nombre de libérations conditionnelles. Pour les permissions, nous sommes très proche du 0%.

                                      En fait le propos consiste à se poser la question rationellement, comme vous la posez, et non dans la passion du moment. Il faut aussi se poser la question des outils à disposition du juge d’application des peines qui doit prendre position en terme de libération conditionnelle. Devons-nous ajouter une couche législative (dont il n’est pas certain que les moyens de sa mise en pratique soient efficaces) limitant les droits des 97,5% pour lesquels cela se passe bien pour résoudre les problèmes posés par 2,5% ? Ou devons-nous accroître les outils (ils sont très limités en la matière et ne correspondent pas aux contraintes législatives) permettant au JAP de prendre une décision en connaissance de cause et surtout des risques ?


                                    • koton 22 août 2007 16:36

                                      le jap donne son avis et transmet le dossier au procureur,non ?


                                    • slide 22 août 2007 15:11

                                      Renforcer d’une manière ou d’une autre la peine des pédocriminels est peut-être une chose envisageable, mais dans le cas de M. Evrard, ne s’agit-il pas tout d’abord d’un énorme aveu d’inefficacité des services publics d’enquête que d’entendre qu’il a connu 3 condamnations alors qu’il a reconnu une quarantaine de crimes ? J’y vois tout d’abord une inefficacité flagrante des services chargés de ces enquêtes - probablement faute de moyens décents, ne jetons pas la pierre aux enquêteurs eux-même. Pour moi, gesticulation il y a bien, et elle relève du cataplasme sur une jambe de bois.

                                      Et après quand les pédocriminels sexuels seront punis plus sévèrement que les homicides, j’espère ne jamais voir ce qui serait certes la condamnation suprême du Président Gesticulateur mais une horreur totale : une victime tuée mutilée pour que son tortionnaire soit jugé pour homicide plutôt que pour abus sexuels sur mineur de moins de quinze ans...

                                      Donnons tout d’abord aux enquêteurs des moyens en rapport avec les problèmes qu’ils ont à analyser, il est peut-être plus justifiable que la société dépense argent et moyens pour ces crimes que pour des vols de mobylette à Neuilly.


                                      • Que nos élites fassent correctement leurs jobs, car dans cette malheureuse les responsables sont les politiques qui en 1994 (Gouvernement Balladur ) ont votés cette loi inique qui renforce l’anonymat des délinquants sexuels, c’est bien beau de protéger ces pervers au nom de l’humaniste et des droits de l’homme,..., mais je place la protection des plus faibles bien avant celle de ces être immondes ! Ensuite les toubibs qui œuvrent en prison et qui s’intéressent plus à leur porte-monnaie qu’au passé judiciaire et médical de leurs patients, car à ce que je sais le toubib qui a prescrit du viager au taré qui fait la une des journaux, n’a pas pris la peine alors qu’il à cette faculté reconnue par la loi de consulté le dossier médical de son patient !

                                        Ensuite enfermement à vie pour les plus tarrés, castration chimique obligatoire et contrôlée pour les autres ( parait qu’il existe un traitement qui se résume à une piqure par mois )

                                        Et come aux USA rendre public l’adresse des délinquants sexuels !

                                        Pour ce qui me concerne, ceux ou celles qui sont contre ses mesures, ( politiques, magistrats etc,...sont que l’on le veuille ou non complices.

                                        Tremblez pauvres enfants, contre vos prédateurs les adultes qui sont sensés vous protéger invoquent : droits de l’homme , humanismes, constitutionalité etc

                                        Ne pas être capable de protéger les plus faibles, et bien le signe d’une civilisation faible, irresponsable, lâche en un mot une civilisation qui part à volo !

                                        @+ [email protected]


                                        • Eve 23 août 2007 10:30

                                          N’est-ce pas les plus faibles que la gauche propose de protéger ? En matière de criminalité, en matière sociale etc ?

                                          Ah mais non allez-vous me dire : récidive applicable maintenant aux mineurs récidivistes car s’ils déraillent c’est qu’ils sont forts.

                                          Ah mais non allez-vous me dire : les plus pauvres sont les plus fainéants donc les plus forts pour trouver les moyens de ne pas travailler.

                                          Nous sommes en plein dans les dérives dialectiques sarkoziennes là, pendant qu’un profil intervient pour vous parler dialectique sur l’origine du terme « pédophile ».


                                        • Infos sur les politiques entre autres : Cohn Bendit, ... allias « Dany zigounette », le mec qui en 68 aimait les caresses des petits enfants ! Et sur Agoravox l’article de çadérange : Un Parti pédophile officiellement autorisé... aux Pays-Bas

                                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11937

                                          Voir également l’article d’ [email protected] ( octobre 2006)

                                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=14679

                                          @+ [email protected]


                                          • T’in par rapport à hier dans le sondage proposé par AV

                                            Quelle serait, selon vous, la mesure la plus appropriée pour lutter contre la récidive pédophile ?

                                            Je remarque que le pourcentage pour la castration physique l’emporte sur la chimique C’est ce que j’avais voté hier c’est à dire la méthode qui évite toute récidive, c’est-à-dire celle qui utilise le .... sécateur !

                                            @+ [email protected]


                                          • koton 22 août 2007 16:32

                                            pauvre type !!!


                                          • Salut Koton,

                                            Un peu courte ta réponse jeune homme, j’aurais préféré une argumentation plus développé, et plus explicite.

                                            Au fait, t’as remarqué le résultat du sondage, alors d’après toi,...une majorité de pauvres types partagent le raisonnement de [email protected] !

                                            @+ [email protected]


                                          • koton 22 août 2007 18:08

                                            quand la loi contre la connerie sera passée,t’auras droit à ton électrochoc(ou le sécateur)comme tu veux...mais non sarko a trop besoin d’imbéciles de ton genre pour se faire réelire....merde

                                            la connerie a de beaux jours en france

                                            pour les arguments,je passe car je n’ai aucun élément de l’enquete à ma dispo(à part la presse rien de concret)...et je pense pas qu’il reste un seul journaliste objectif dans la france d’aprés...a part dennis robert....

                                            (ça fait un bon titre de film catastrophe,ça,la france d’après)

                                            a plus,cro magnon..


                                          • koton 22 août 2007 18:13

                                            et oui la majorité des pov types sont pov types,d’aprés le sondage....

                                            pov type


                                          • masuyer masuyer 22 août 2007 23:16

                                            « Je remarque que le pourcentage pour la castration physique l’emporte sur la chimique C’est ce que j’avais voté hier c’est à dire la méthode qui évite toute récidive, c’est-à-dire celle qui utilise le .... sécateur ! »

                                            Et le voleur, on lui coupe les mains ?

                                            « Et come aux USA rendre public l’adresse des délinquants sexuels ! »

                                            Ouais comme ça on pourra aller les lyncher en famille le dimanche (tiens pourquoi pas la lapidation ?)

                                            Finalement ce qu’il nous faudrait, c’est un truc style charia. smiley


                                          • Nycolas 22 août 2007 23:20

                                            Le sécateur sur les femmes pédophiles... Formidablement utile... Preuve qu’il n’y a pas beaucoup de réflexion là derrière et plus une volonté de vengeance. Je ne vois pas à quoi ça mène.


                                          • Eve 23 août 2007 10:38

                                            « Si la castration chimique diminue la motivation, elle n’enlève pas la capacité d’une relation sexuelle et le taux de récidive est le même qu’avec les autres méthodes, affirme Luc Granger*. »

                                            La méthode peut aussi être pernicieuse : « Lorsque l’impulsion diminue, l’agresseur se pense guéri et cesse le traitement. Le désir revient et, comme il n’a pas appris à se contrôler, il récidive. »

                                            La castration physique présente les mêmes limites ; la personne conserve son pénis et la capacité d’avoir une relation sexuelle.

                                            Et comme la personne conserve aussi ses mains...

                                            Bref, les solutions radicales rassurent ceux qui ne demandant qu’à couper les c... des autres, fantasme bien connu en psy. L’actualité médiatique n’est qu’un prétexte à défouloir.


                                          • Eve 23 août 2007 10:39

                                            Oublié de préciser pour * : Etude du Département de psychologie et du CICC (Montréal)


                                          • nephilim 22 août 2007 16:11

                                            Et voila le papy qui nous fait une reponse bien people une reponse made in je n’y comprends rien alors on les butes on s’en debarrasse et voila^^ mais Papy heureusement le monde n’est pas aussi basic que vous je n’ose penser aux bavures que votre methode expeditive engendrerais non gardez vos discours pour des emmissions a la pernaud ou sans aucun doute cela vous correspond tres bien. l’etat doit trouver des solutions mais elle doit surtout pouvoir les appliquer^^ c’est cela qui manque cruellement a notre société ; pouvoir réaliser, mettre en application avec des moyens les lois votées depuis fort longtemps


                                            • Salut nephilim,

                                              J’emploie toujours un discours simple, ne fais pas semblant de ne pas m’avoir compris, car dans les prisons le personnel pénitencier connait bien lui la dangerosité de chaque détenus et mes méthodes sont pour les récidivistes ou pour les pervers qui ont plusieurs crimes au compteur !

                                              En parlant de bavures, si tu penses à la terrible affaire d’Outreau tous savez que ceux qui avaient été mis en cause étaient innocents la preuve ces derniers ont tous été acquittés ( hélas tardivement )

                                              Donc rien à voir avec le tarré qui actuellement fait la une des journaux.

                                              J’ai vu hier dans le JT de TF 1 20 h 00 du 21/08/07 qu’un syndicaliste pénitencier de la prison de Caen s’inquiéte de la prochaine libération d’un détenu qui présente le même profil est qui est aussi dangereux !

                                              @+ [email protected]


                                            • Nycolas 22 août 2007 23:25

                                              S’ils l’ont dit sur TF1...


                                            • koton 22 août 2007 23:52

                                              gilbert guignolo,les blagues les plus courtes sont,parfois,les meilleurs,alors un supo et au dodo !


                                            • SalutKoton,

                                              T’as oublié poils au dos !

                                              Tu vois , l’[email protected] lui fait dans l’humour et non dans l’invective et l’insulte.

                                              Juste une question de sang-froid et de maitrise de soi.

                                              Bonne journée.

                                              @+ [email protected]


                                            • Eve 23 août 2007 10:43

                                              @ Gilbert Spagnolo dit [email protected] (IP:xxx.x9.103.148) le 22 août 2007 à 16H49

                                              J’emploie toujours un discours simple...

                                              Votre simplicité vous fait confondre simple et simpliste.

                                              Je viens de répondre, plus haut, à un de vos posts précédents.


                                            • Paul M 22 août 2007 16:13

                                              @auteur

                                              Merci pour ce fil. Même dans cette fange la politique barbotte à plaisir.

                                              « L’homme politique doit prendre du recul. » : ECXELLENT Madame !

                                              Ce n’est pas ce qui a été fait jusqu’à maintenant ? Et tout allait bien non ?

                                              A force de reculer les hommes politiques se sont éloignés de leurs cibles....


                                              • Don Diego Don Diego 22 août 2007 16:15

                                                L’execution du bon Mr Evrard des la premiere arrestation aurait permis d’ofrir un avenir normal aux 39 autres victimes qu’il a lui meme revendique.

                                                Pas assez pour emouvoir nos fins esprits hexagonaux. Jamais fatigues de se bercer de grands principes...

                                                Toujours soucieux de ne pas se salir les mains du sang des bourreaux , ils preferent eponger celui des victimes...


                                                • claude claude 22 août 2007 18:00

                                                  parce vous y croyez vous aux 40 viols ??? smiley smiley smiley smiley

                                                  c’est du bluff !!! une vantardise d’un pervers psychopathe sociopathe qui n’a rien à perdre. il poursuit son oeuvre malfaisante, et distille son poison à l’envie pour choquer la société.

                                                  et il a réussi, parce que vous ne marchez pas, vous courrez derrière ses provocations ! mais, vous n’êtes pas le seul.


                                                • Don Diego Don Diego 22 août 2007 18:07

                                                  et le viagra fourni par un medecin charge de detenus composes a 75 % de delinquants sexuels vous y croyez ?...


                                                • Don Diego Don Diego 22 août 2007 18:19

                                                  Panel de nedecins... hopitaux fermes.... suivi medical... foutaise.

                                                  Mais comment s’etonner de tout ce cirque lorsque ce pays est en pleine phase de tantouisation....

                                                  Une justice de lopettes pour un peuple de lopettes.


                                                • bozz bozz 22 août 2007 22:02

                                                  ma chère Claude, j’ai personnellement tendance à le croire, car a la vitesse à laquelle il s’est fait recoincer, je pense que c’est sa seule sexualité et qu’il a dû toujours la pratiquer ainsi et ce avant sa première incarcération et entre 18 et 30 ans il a pu en rencontrer un certain nombre...


                                                • masuyer masuyer 22 août 2007 23:09

                                                  « Mais comment s’etonner de tout ce cirque lorsque ce pays est en pleine phase de tantouisation.... »

                                                  Ca a commencé par des pantalons moulants, des boleros, des cheveux gominés et des petites mosuraches ridicules à ce qu’on dit. smiley


                                                • claude claude 23 août 2007 00:39

                                                  chère bozz,

                                                  je suis dubitative... et j’espère avoir raison et que vous vous trompiez... pour les gamins ainsi épargnés.

                                                  rien que d’y penser...

                                                  http://www.liberation.fr/actualite/societe/273531.FR.php

                                                  « Malgré les quelque trente années qu’il a passées en prison, Francis Evrard aurait eu le temps de « connaître quarante enfants », d’après des propos qu’il a tenus en garde à vue, rapportés par le Parisien hier. Le parquet de Lille a relativisé cette affirmation. « A ce jour, je peux vous dire avec certitude qu’il n’y a pas eu d’éléments précis qui permettent d’impliquer de façon sérieuse Francis Evrard dans d’autres affaires du même type », a déclaré Valérie Courtalon, vice-procureure. M e Pianezza, l’avocat de Francis Evrard, s’insurge contre ces fuites et estime qu’ « on raconte n’importe quoi. Il faudrait voir le contexte de cette phrase, si elle a été vraiment prononcée ». »***


                                                • claude claude 23 août 2007 00:58

                                                  saviez-vous que l’inceste n’est pas inscrit comme crime dans le code pénal français ??? et qu’en 2007, on est obligé de recourir à d’autres articles du code pénal pour coincer les parents (au sens large) violeurs ? smiley smiley smiley smiley

                                                  je suis pareille que mango : si quelqu’un touche à l’un de mes enfants, je les lui coupe, les fait frire et lui fait bouffer !!!

                                                  et je la suis dans son raisonnement, imaginez que je me trompe de personne, et qu’en plus ses coucougnettes soient trop cuites... non seulement, il parlerait avec une voie aiguë pas en plus, il aurait mal mangé ! smiley

                                                  laissons la justice faire son travail sereinement et surtout, donnons lui les moyens d’appliquer les peines qu’elle prononce. enfin que les malades que sont les criminels sexuels, soient enfin réellement pris en charge et traités pendant leur incarcération.


                                                • Don Diego Don Diego 23 août 2007 08:39

                                                  votre ruralite est reconfortante .Je ne manquerai pas de faire appel a vous cher Masuyer pour nettoyer mes ecuries....


                                                • mcm 23 août 2007 14:13

                                                  Confiez lui plutôt les latrines de peur qu’il ne s’en prenne à vos chevaux !


                                                • koton 22 août 2007 16:24

                                                  staline a dit:le problème c’est l’homme ,plus d’homme plus de problèmes....

                                                  et,les crétins de droite et des extrèmes vos réactions datent,mais etes vous réellement de droite ?ou juste une bande de débiles réactionnaires ?

                                                  vous voulez couper la mauvaise herbe en surface et pas vous attaquer à la racine.

                                                  allez vivre aux states,ça nous fera des vacances....et laissez nous entre personne civilisée !

                                                  et comme par hasard,sous l’ere sarko,le pédocriminel avoue etre passé à l’acte avec 40 victimes !!!!

                                                  comme c’est étrange et vous bande de crétins manipulé vous gobez tout !!!

                                                  plus cons que les ricains les france de sarko !!!!


                                                  • koton 22 août 2007 16:30

                                                    des aveux au bout de 3jours,il va bientot passer aux aveux pour le 11sept....


                                                    • Jacques 22 août 2007 17:22

                                                      Comment doit-on réagir face à la pédophilie ? Tout d’abord comment la caractériser ? . Est-ce une maladie ? Si oui, existe-t-il un remède ? . Est-ce un délit ? si oui : quelle est sa gravité ? Est-t-il plus grave de commettre un acte de pédophilie ou de violer une femme, ou encore de commettre un meurtre ? J’ai l’impression que la caractérisation elle-même fait déjà objectivement problème.

                                                      Pour des raisons sans doute plus biologiques plus que morales, les positions sont parfois extrêmes. Les solutions au problème le sont par conséquent aussi : cure, simple isolement médical, castration du type traitement Ludovico dans Orange Mécanique, incarcération, peine de mort et pourquoi pas soyons conséquent si pour certains l’horreur de la chose l’exige, la torture ?

                                                      La réponse varie en outre beaucoup qu’on soit victime, parent ou inculpé accusé à tort par une opinion publique ‘vertueuse’ partisane du yaka simpliste.


                                                      • Eve 23 août 2007 10:54

                                                        Ouaip, lors de la dernière affaire d’enlèvement, viol et meurtre d’enfant en Belgique, la foule d’énervés habituels s’est aussi manifestée dans les forums appelant à la torture, à la peine de mort, j’ai sauvegardé ces morceaux de bravoure de gens paisibles se proclamant (ils ont toutes les qualités) gentils, francs, réfléchis, la main sur leur coeur, j’en passe et des meilleures.

                                                        Ainsi que je viens de le dire plus haut, chacun de ces événements secoue les angoissés et frustrés qui en profitent pour se défouler. Pourquoi Président n’en profiterait-il pas, entre deux enterrements (sa nouvelle passion) tout aussi libérateurs : ces angoissés ne sont-ils pas toujours en vie, eux ?

                                                        Un réel débat ne pourrait avoir lieu qu’à partir du moment où on aborderait l’angoisse existentielle, la finitude, la peur de la mort. Mais les plus « simples » (lire : simplistes) vous répondront, que dis-je, attesteront la main encore sur le Coeur qu’ils n’ont pas peur de la mort...

                                                        ... Juste seulement de souffrir

                                                        ... s’ils pouvaient mourir dans leur sommeil, sans rien sentir, ce serait bien

                                                        lol


                                                      • torr-ben 22 août 2007 17:45

                                                        Salut Calmos ! je pensais la même chose que toi mais ce genre de quidam, je les ignore...


                                                      • koton 22 août 2007 18:57

                                                        gna gnagnagna gnagna gnagnagna et gna !!!


                                                      • torr-ben 22 août 2007 17:41

                                                        Les jugements politicards sur cette question de la pédophilie, rien à cirer ! D’un point de vue humain Evrard ? Une pauvre loque.... Non seulement il s’adonne à ses turpitudes mais, aussitôt pris, il s’empresse de balancer le connard de médecin qui lui a refilé du viagra. Pédophile et balance, c’est un cumulard dans l’ignominie.

                                                        Alors foin des débats byzantins de travailleurs sociaux (la France est le pays qui en compte le plus par habitant avec les résultats qu’on connaît, cf.leur job à Outreau ) de psy à la mord moi le noeud et d’idéologues de mes deux...

                                                        Rentrer de vacances pour entendre et lire les sempiternelles âneries des belles âmes genre Lebranchu et consorts, je ferme mes esgourdes et m’en vais m’occuper de choses qui en valent la peine...


                                                        • koton 22 août 2007 17:55

                                                          calmos,

                                                          plus con que toi on est...........et gnagnagna gna gnagnagna

                                                          va jouer aux billes,merdeux !


                                                          • jakback jakback 22 août 2007 18:35

                                                            @ Koton, l’humaniste qui est en vous me permet-il de vous sodomiser, ou bien c’est juste par idéologie que vous défendez l’indéfendable.

                                                            Si vous avez des enfants que leurs chemins ne croisent pas des Evrard, car papa les comprends ces pauvre bougres aux pulsions incontrôlables, après tout il faut de tout pour faire un monde !!!!! même des Koton


                                                          • koton 22 août 2007 18:47

                                                            c’est l’état de droits qu’il faut défendre...

                                                            et mes enfants je sais ou ils sont ,avec qui ils sont ,et en vacances ils sont en famille.....et je n’ai aucun doute sur ma famille....

                                                            jamais de la vie je laisserai mon enfant de 5ans seul...le 1er responsable dans cette histoire c’est le père !


                                                          • bozz bozz 22 août 2007 22:05

                                                            oui nous n’avons aucun doute sur nos familles jusqu’au jour où on s’apperçoit que 70 à 90% des viols sur mineurs se font dans le cadre familial ou très proche.


                                                          • masuyer masuyer 22 août 2007 23:07

                                                            Bozz,

                                                            voici des vérités qui ne font pas plaisir à entendre visiblement.

                                                            Cordialement


                                                          • koton 22 août 2007 23:30

                                                            peut etre,mais pas chez moi !


                                                          • ZEN ZEN 22 août 2007 18:04

                                                            Je suis assez en phase avec cet éditorial du Monde d’hier :

                                                            "L’affaire du petit Enis est l’un de ces faits divers dramatiques qui marquent l’opinion, suscitent l’émotion, soulèvent l’indignation. À la fois parce que la victime est un enfant, et parce que nul ne peut s’empêcher de penser que cette récidive-là aurait pu - aurait dû - être évitée. Dès lors il est normal que l’exécutif démontre rapidement qu’il entend tirer les leçons de cette agression pédophile. D’autant que Nicolas Sarkozy est en phase avec une époque où, dans l’imaginaire des peuples, les destins individuels ont pris le pas sur les grandes aventures collectives. Il entend donc témoigner, à tout instant, d’une attention à la vie quotidienne que la politique et ses acteurs semblaient avoir oubliée.

                                                            C’est là que le bât blesse. La politique ne peut se contenter de réponses à l’emporte-pièce, ni se cantonner à une succession de réactions compassionnelles, presque épidermiques à tout épisode marquant de la vie publique. Sauf à prendre le risque d’épouser, et finalement amplifier, tous les emballements de l’opinion publique, aussi compréhensibles soient-ils. La responsabilité de l’exécutif et plus encore celle du chef de l’Etat doit être, évidemment, de chercher des solutions, mais en prenant en compte et en expliquant la complexité des problèmes plutôt qu’en la balayant d’un revers de main ou d’un haussement de menton.

                                                            L’annonce de la création d’hôpitaux fermés pour les délinquants sexuels, après la prison, illustre cette dérive. Que le dispositif actuel ait montré, une nouvelle fois, ses limites, voire des carences criantes, c’est une évidence. Ce n’est pas une raison pour y répondre par une solution qui pose de redoutables problèmes juridiques, moraux, déontologiques ou constitutionnels. Cela ne conduit-il pas, subrepticement, à rétablir les peines à perpétuité, au mépris des peines prononcées par la justice ? Comment ne pas mesurer les risques de dérapage que cela pourrait entraîner dans d’autres domaines ? Comment distinguer crimes sexuels et crimes « ordinaires », si l’on ose dire ? Comment confier à des commissions de médecins la responsabilité de trancher, à nouveau, le sort de personnes déjà jugées ? Comment enfin faire croire qu’une nouvelle loi réglerait le problème, quand les dispositions existantes sont aussi peu et mal appliquées, faute de moyens notamment.

                                                            A force de vouloir prouver son efficacité, tous les jours et sur tous les fronts, l’« hyperprésident » en fait trop. Non seulement parce qu’il brouille les institutions, réduit ses ministres à faire de la figuration et, au passage, s’expose trop pour durer. Mais surtout parce que le président est menacé de glisser sur une pente dangereuse. Celle qui, à partir de l’attention légitime prêtée aux victimes, aux « vraies gens » et à leurs problèmes, conduit à la démagogie."


                                                            • Internaute Internaute 22 août 2007 18:25

                                                              En parlant de justice, ne trouvez-vous pas que le juge qui est coupable d’avoir relâché le pédophile devrait lui-même être inculpé pour complicité de pédophilie ? Il serait peut-être temps que les juges deviennent responsables de leurs actes.


                                                            • Nycolas 22 août 2007 23:39

                                                              Oui. Ainsi les prisons seront bien remplies, y compris d’innocents, comme si elles ne l’étaient pas assez.


                                                            • Moonz 22 août 2007 18:58

                                                              > On aurait pu dire, à l’inverse, que la solution de facilité, c’est [...] de prendre le temps de réfléchir,

                                                              C’est vrai ça, on ne demande surtout pas au président de réfléchir avant de prendre une décision, ce serait vraiment scandaleux. Pourquoi pas faire preuve de rationnalité, tant qu’on y est ?


                                                              • Eve 23 août 2007 11:04

                                                                Président n’a pas besoin de réfléchir, il a la science infuse, la solution lui tombe dans les 24h.

                                                                Les études scientifiques, psychologiques ? Du baratin, de la masturbation mentale, de la perte de temps. Président est arrivé. Tout va aller bien. Chaque jour, donc chaque fois en 24h, Président trouve une solution.

                                                                Son dernier slogan « tranformer un ennui en opportunité ». (le recalage par le CC). Ce que président n’a pas encore appris (c’est impossible car cela l’obligerait à se taire un peu plus souvent, ce qui relève en son état de l’impossible) c’est que ses slogans sont des lapsus venant du plus profond de ses pensées.


                                                              • Eve 23 août 2007 11:04

                                                                « pensées » entre guillemets of course.


                                                              • Mango Mango 22 août 2007 20:42

                                                                Comment peut-on encore écrire des choses pareilles ???

                                                                Evidemment que si un pédocriminel s’en était pris à mes enfants j’aurais été la première à le pendre par les c... en place publique !

                                                                Evidemment que l’affect brouille le jugement !

                                                                Et c’est bien pour ça qu’il y a des institutions !

                                                                Et tous les donneurs de leçons du style « faut leur couper les c... » aurait l’air malin le jour où, victimes d’une erreur d’appréciation bien compréhensible de la part d’une mère de famille bouleversée, ils se retrouvaient à réclamer justice d’une voix flûtée pour avoir été castrés aux ciseaux à ongles ou à l’épluche -légumes !

                                                                Et on lui fait quoi à la justicière abusée par une ressemblance, une rumeur ou un mensonge ? On lui coupe les mains ?

                                                                Non, vraiment !

                                                                Pardon pour le coup de gueule. Mais l’émotion...

                                                                La répulsion et l’indignation que ces crimes nous inspirent ne doit pas nous faire confondre « attirance », « déviance », « perversité », que sais-je, avec le passage à l’acte !

                                                                Car c’est bien le passage à l’acte qui est condamnable dans le cadre du pédocriminel. C’est la violence qui est faite à l’enfant dont on considère qu’il est en situation de faiblesse face à l’adulte. Il ne peut donc pas être considéré comme « consentant » puisque susceptible d’être manipulé.

                                                                Qu’un individu fantasme sur les chaussures, les poupées gonflables ou les trombones à coulisses, on peut à la rigueur trouver ça incompréhensible, loufoque ou choquant, mais il pourra passer à l’acte sans problème. En revanche, si ses fantasmes sont le viol, d’enfants, d’adultes ou d’animaux, eh bien pas de bol : il ne pourra pas les réaliser. Point. Et il y a déjà des lois contre ça !

                                                                Donnons les moyens de les appliquer, cessons d’incarcérer des « psychiatriques » qu’on relâche encore plus frustrés qu’avant et encore moins à même de contrôler leurs pulsions , et après, on en reparlera...

                                                                Et notons aussi au passage l’hypocrisie de cette société qui ferme pudiquement les yeux sur le tourisme sexuel, entreprise florissante... Là aussi, on a beaucoup « gesticulé » : on va les condamner ces gros cochons, même s’ils ont quitté le pays où ils ont commis leur forfait, la France s’engage à sanctionner, et gna gna gna...

                                                                Combien de condamnations en 2006 ??? Deux !!! Oui, vous avez bien lu : deux condamnations pour tourisme sexuel ! Etes vous déjà allé en Thaïlande ? En Haïti ? A Cuba ? Eh bien figurez-vous que tous les célibataires sur le retour que vous avez croisé ivres, rougeauds et égrillards ne sont allés visiter ces pays QUE pour la culture, l’architecture, la gastronomie et le beau temps ! Tous, sauf deux... Mais bon... Chut...ça rapporte...


                                                                • masuyer masuyer 22 août 2007 20:54

                                                                  « Et notons aussi au passage l’hypocrisie de cette société qui ferme pudiquement les yeux sur le tourisme sexuel, entreprise florissante... Là aussi, on a beaucoup « gesticulé » : on va les condamner ces gros cochons, même s’ils ont quitté le pays où ils ont commis leur forfait, la France s’engage à sanctionner, et gna gna gna... »

                                                                  oui mais c’est pas pareil, c’est les enfants des autres et ça leur permet de survivre, c’est quasiment de l’humanitaire, leurs parents n’ont qu’à les nourrir.


                                                                • fouadraiden fouadraiden 22 août 2007 21:32

                                                                  exact.

                                                                  je signale qu’au Maroc un français ,notoirement connu, a échappé recemment à la « justice » marocaine avec une simple amende alors que les faits ne laissaient aucun doute sur sa culpabilité.

                                                                  l’homme est célèbre en France et personne n’en parle.

                                                                  la pédophilie(de ceux qui en ont les moyens) s’exerce d’abord sur les enfants des autres pays,souvent plus pauvres et démunis, avec la compicité des parents et de la pseudo justice du bled.

                                                                  les pédérastes et pédophiles ,souvent français au Maroc, ont pignon sur rue là-bas et dans l’indifférence la plus totale de la part des autorités marocaines (ce qui est assez normal) et des autorités françaises, qui souvent couvrent ses nationaux.

                                                                  avez-vous remarqué que les pédophiles que coince la justice sont presque toujours des pequenots !


                                                                • bozz bozz 22 août 2007 22:05

                                                                  des noms des noms !


                                                                • fouadraiden fouadraiden 22 août 2007 23:25

                                                                  tu le(s) trouveras dans la revue marocaine TEL QUEL n°250 ou 251.


                                                                • mcm 22 août 2007 23:49

                                                                  Fouad,

                                                                  « la pédophilie(de ceux qui en ont les moyens) s’exerce d’abord sur les enfants des autres pays,souvent plus pauvres et démunis, avec la compicité des parents et de la pseudo justice du bled. »

                                                                  Pour une fois je suis complètement d’accord avec vous !


                                                                • jakback jakback 22 août 2007 23:57

                                                                  le 22 aout 2007 tel quel en est rendu au n°120, comment peut-on trouver le n° 250 ????????


                                                                • fouadraiden fouadraiden 23 août 2007 00:03

                                                                  les parents des pays pauvres ,aussi démunis que les enfants qu’ils livrent aux touristes occidentaux ,sont aussi complices que leurs autorités judiciaires qui prefere étouffer ces scandales pour sauver l’image de carte postale du Maroc pour touristes

                                                                  le Maroc vit sur les devises étrangères , obligé donc d’accpeter les vices touristiques.

                                                                  je ne parle meme pas de la prostituion des femmes............elle est énorrrrrrrrrrrrmmmmmmmmmmme.


                                                                • mcm 23 août 2007 00:04

                                                                  @Fouad,

                                                                  C’est celui là ?

                                                                  "Le scandale le plus marquant, reste sans conteste celui du Français Hervé Désiré Le Gloannec. Arrêté en mars 2005 en plein acte avec un mineur de 14 ans dans son appartement de Daoudiyat, la police a découvert sur le disque dur de son ordinateur 100 000 photos et 17 000 vidéos à caractère pédophile. Parmi ces photos, la police dénombrera une cinquantaine de victimes marocaines. Le reste étant constitué de clichés de jeunes asiatiques et africains. Malgré tout, Hervé le Gloannec et son rabatteur Mustapha Balsami, ne seront finalement condamnés qu’à des peines dérisoires."

                                                                  http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_691/html_691/lemaroc.html


                                                                • fouadraiden fouadraiden 23 août 2007 00:05

                                                                  non, regarde bien.je citais de mmeoire mais

                                                                  je rentre chez moi bientot et vous aurez numero précis avec le nom dudit pédophile.


                                                                • fouadraiden fouadraiden 23 août 2007 00:08

                                                                  je ne sais pas car je ne dispose pas sous la main de la revue à cet instant précis.

                                                                  demain je refile l’info.je crois que le français est un célèbre restaurateur.


                                                                • ptitlouis 23 août 2007 12:17

                                                                  De tout temps, pratiquer la pédophilie soit avec des escalves, soit actuellement en allant dans des pays pauvres, a été plus ou moins possible avec de l’argent et une bonne situation.Ce qui aide, en cas d’ennuis ! Assez longtemps, les Philippines ( du moins une partie touristique) étaient un « paradis » pour amants d’enfants et d’adolescents , garçons débrouillards qui préféraient ce « job » à des travaux durs non rémunérateurs, les familles fermaient les yeux voyant que leurs gosses étaient en de bonnes mains (sans mauvais jeu de mots !) non seulement pour l’argent mais parceque ces familles respèctaient ces pédophiles pour leur gentillesse, leur bonne éducation et parcequ’ils ne faisaient évidemment aucun mal aux gosses.C’est la nature qui est ainsi, certains le nieront mais des gamins peuvent éprouver du plaisir et de la tendresse avec des adultes, selon leur choix, si on le leur laisse.Et quand ça rapporte de l’argent ou quand le pédophile éduque l’enfant, l’adopte, lui permet d’aller au lycée etc !? Tout ça existe ou a existé, bonnes âmes.C’est un fait de société certes minoritaire mais qui se suffit à lui-même et si on voulait ne pas lui accorder autant d’importance, ça irait mieux.Un internaute ici fait remarquer que les pédophiles dont on parle, genre Evrard ou la majorité de ceux qui sont en prison sont des « pecnauds » dit-il.Il a raison, les notables souvent échappent à la justice.Et là où il a encore plus raison c’est que malheureusment la prohibition des moeurs produit de telles loques humaines et parfois, hélas, des criminels.Pensons évidemment à leurs victimes et posons nous la question de savoir si on ne mettait pas tout dans le même sac, si on légiférait raisonnablement dans un sens de distinguer les cas de pédophilie nuisibles de ceux qui ne le sont pas ou le sont moins, on serait plus intelligents, plus pacifiés, plus civilisés en un mot.Mais non, hélas, les bas instincts et la bêtise règnent dans ce domai^ne comme en tant d’autres !


                                                                • koton 22 août 2007 22:07

                                                                  et fouad,

                                                                  donnes les noms stp !

                                                                  et t’as un problème avec les gays ?


                                                                  • fouadraiden fouadraiden 22 août 2007 23:26

                                                                    non aucun.


                                                                  • koton 22 août 2007 23:33

                                                                    alors relis toi...


                                                                  • fouadraiden fouadraiden 22 août 2007 23:57

                                                                    hé coco , que dit la loi marocaine,loi civile ,au sujet de l’homosexualité ?

                                                                    les français qui flanent avec leurs éphèbes arabes font prendre à ceux-ci d’énormes risques.

                                                                    un Belge, a publier sur le net ,des photos pornos avec des filles marocaines(si tu v les voir demande-le moi).scandale d’Agadir ,qui a jeté les filles en prison avec la déflagration familiale qu’on imagine.

                                                                    le belge ,au dernière nouvelle ,aurait posé sa candidature auprès du parlement bruxellois pour retravailler paisiblement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès