• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Perception du cas Vincent Lambert par un prêtre

Perception du cas Vincent Lambert par un prêtre

 La déclaration de Monsieur François Lambert mise bout à bout avec le « tweet » du père Séclier, révèle tout le cynisme de cette situation pathétique.

 Dans un article de Mathieu Guillerot (fr 3), publié le 11 juin 2019, François Lambert déclare : « Par rapport à la religion, Vincent avait envie, mais il n’arrivait plus à y croire. Sans doute à cause des abus sexuels dont il fut victime durant sa scolarité de la part d’un prêtre, chef scout, couvert par sa hiérarchie et finalement muté dans un autre pensionnat, en toute discrétion ».

 Vincent était élève dans un pensionnat de la Fraternité sacerdotale Saint Pi dix, où, comme dit François : « trônent parfois des photos du Maréchal Pétain à l’entrée des classes » (source sur le net : François, au nom de l’oncle).

 Encore sous le choc, je découvre un « tweet » repris dans le journal « l’Est Eclair » du 20 juillet 2019 d’un curé de la Chapelle Saint Luc, le père Xavier Séclier. Il y compare l’arrêt des soins de Vincent Lambert à la Shoah et l’IVG à un génocide. Il déclare : « au camp d’Auschwitz existait un bunker de la faim, manière de se débarrasser des sous-hommes, dans la terminologie nazie. En 2019 , existe une chambre, dans un hôpital, où un homme sera affamé jusqu’à que la mort survienne ». Il déroule ensuite quelques ignominies de cet acabit sur l’IVG, les homosexuels etc...

 En réponse à son intervention, toute en pondération, je citerai celle de Monsieur Jean Léonetti, père de la loi sur la fin de vie qui porte son nom : « Aujourd’hui, vous avez une médecine tellement performante qu’elle peut maintenir en vie, presque de manière quasiment indéfinie, des corps dans lesquels il n’y a plus de pensée, plus de conscience, plus de relation à l’autre. La vie biologique de Vincent existe, mais trois groupes d’experts successifs ont dit qu’il n’avait pas de conscience d’exister ».

 Je rappelle que le pionnier de la chirurgie vasculaire, lauréat du prix Nobel de physiologie en 1912 (docteur Alexis Carrel), réussit a maintenir vivant in vitro un coeur de poulet pendant une durée dont les estimations varient selon les sources de 28 ans à 37 ans. Or, la durée de vie typique d’une poule est de 5 ans.

 Je remercie le père Séclier d’aller dans le sens de la majorité des français sur l’arrêt des traitements. Ce consensus me ravit, nous comprenons tous que ces pratiques sont là pour ne pas déroger à l’illusion d’une non euthanasie. Que le père Séclier se rassure, à n’en pas douter, ce point sera débattu lors de prochains états généraux sur la bioéthique et permettra d’éviter tout stigmate de souffrance inutile. Notre fils, Hervé Pierra, quant à lui, est mort au bout de huit ans et demi de coma végétatif atroce dans une agonie indicible, sans sédation. Il est très curieux de constater que la religion qui a tant conspué la science, depuis la nuit des temps, en appelle aujourd’hui à ses services pour condamner des innocents à la prison de leur corps. Peut-être ces ecclésiastiques veulent-ils « noyer le poisson ! », le poisson de la pédophilie, qui nage dans leurs eaux troubles depuis tant d’années. Dans notre monde d’information et de réseaux sociaux, tout se sait, et grâce à Dieu, il n’y a pas toujours prescription.

 Il n’y a pas grand monde par contre qui comme eux, puisse se prévaloir d’avoir une expertise millénaire de fin de vie artificielle pour des gens en bonne santé et qui ne demandaient qu’à vivre. Comme le disait Mgr Williamson dans une émission suédoise : « il y avait eu seulement 100000 ou 200000 juifs à Auschwitz ». C’est curieux ! c’est le lieux de référence du père Séclier. En 1994, pour préparer l’an 2000, le pape Jean Paul 2, donnait le coup d’envoi à un effort de « purification des mémoires », touchant les rapports avec les juifs mais aussi l’inquisition, les croisades, les guerres.

 Tous les ressorts de la mauvaise foi et de l’intimidation ont été convoqués dans la dernière croisade des extrémistes :

- Les menaces de mort sur la personne des médecins.

- La mise en exergue d’un combat par des personnes que Marie Geneviève Lambert décrit comme étant aux antipodes des vertus chrétiennes dont on veut se parer.

- La tentative d’ériger Vincent Lambert en porte parole de la religion.

- La diffamation, l’insulte, même à l’égard de nos formidables infirmières.

- Le déplacement de la réelle problématique de la fin de vie.

- L’agitation des peurs, la diversion.

- La fausse condescendance.

- L’abus de langage comme la culture de mort, culture du déchet, crime d’état, génocide, nazi etc.

 Le pape François a cité à deux reprises les notions de déchets : « ne cédons pas à la culture du déchet ». Il avait en d’autres temps comparé l’attitude de la presse à la coprophilie (goût des excréments) dans un entretien surréaliste publié par l’hebdomadaire catholique belge flamand « Tertio » (article repris par les journaux : Challenge, le Nouvel Obs, France soir, la Provence). Cette tendance récurrente pourrait représenter un sujet de thèse pour les futurs théologiens ou un cas d’école pour des étudiants en psychanalyse.

Le père Séclier est à bonne école !


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Raymond75 24 juillet 10:37

    Je partage totalement votre article, dont je vous remercie.


    • astus astus 24 juillet 16:51

      @Raymond75

      Merci pour cet article salutaire qui remet les pendules à l’heure pour tous ceux qui, sur ce site et ailleurs, n’arrêtent pas de mettre perversement en parallèle la légitime délivrance d’un corps privé de son âme (ce qui donne vie et anime) associée à la suppression de toute souffrance inutile que l’on accorde même à son chat, avec les atrocités barbares des camps de la mort comme si l’euthanasie n’était pas prioritairement un choix de vie libre et respectueux qui ne s’impose à personne.
      Et où l’on peut à nouveau constater que les tartuffes qui prétendent être les parangons de la foi sont les premiers à la bafouer notamment en raison d’un cramponnement pathologique aux pulsions archaïques du stade sadique-anal qui sont pour eux le seul mode relationnel qu’ils connaissent. D’où leur obsession du « déchet » qui leur fait traiter les autres à l’image de ce qu’ils sont eux-mêmes, mais qu’évidemment ils méconnaissent.


    • foufouille foufouille 24 juillet 10:56

      la culture de la mort vient du texte fondateur de ton ADMD. ON NE PEUT PAS SOUFFRIR ET ÊTRE DANS UN COMA VÉGÉTATIF.


      • sirocco sirocco 24 juillet 16:11

        Combien a coûté à la collectivité l’acharnement thérapeutique pratiqué sur Vincent Lambert et Hervé Pierra pour satisfaire ces familles d’intégristes cathos ?

        Combien de personnes en fin de vie mais conscientes n’ont pas eu droit à des soins palliatifs décents parce que 2 lits sont restés occupés pendant des années par ces légumes ?


        • foufouille foufouille 24 juillet 16:23

          @sirocco

          il faut laisser crever combien de gens ? des dizaines ou centaines de milliers ? et avec combien de chance de survie ? il faudrait aussi fermer les réa chir comme ça on serait au niveau de 1900. les personnes conscientes reviennent bien plus cher.


        • Kiva 24 juillet 21:31

          @sirocco
          Deux sophismes pour le prix d’un.
          -L’accusation d’intégrisme catholique pour des parents ne voulant pas que leur fils meure.
          -Les frais de traitements ont tous été normalement pris en compte par les assurances des coupables qui ont mis ses gens dans cet état.


        • izarn izarn 25 juillet 20:13

          @sirocco
          Argument apparemment moral qui est surtout indécent et lamentable. C’est lamentable de donner tant d’étoiles à un truc qu’Adolph Hitler aurait trouvé logique et approuvé du sceau de IIIieme Reich Millénaire.
          Car s’il n’y a pas assez de lits pour soins palliatifs, c’est pas à cause des Lambert, vu leur nombre trés limité, c’est grâce à Macron, ses économies pour rentrer dans les normes de l’euro, le patronat nécroique qui considère que la sécu coute trop cher...
          Lambert n’a rien à y voir...C’est de la propagande lamentable pour l’euthanasie.
          Ceux qui laissent crever les vieux et les cancéreux en fin de vie ; ils sont tous les jours à te parler dans ton poste de télé...Et vous votez pour les connards que je viens de citer.
          En plus ils sont contents, et toi tu es très content face à leur efficacité de haut niveau énarchique, digne de l’administration de Himmler.
          Ton monde c’est de la merde, il n’a plus de sens, plus du sens de la Vie, ni de la Mort : Rien ; du caca dollar !


        • lala rhetorique lala rhetorique 24 juillet 18:08

          La question fondamentale est de savoir pourquoi Vincent Lambert était encore au CHU et non dans une structure spécialisé pour handicapés lourds... Et que vous le vouliez ou non, le message que fait passer ce drame, c’est que le handicape coûte cher et qu’il faut donc supprimer les handicapés lourds. Par ailleurs, le dernier décret en date est très clair, le chef de service hospitalier n’a pas à demander à la famille ce qu’il doit faire, il doit l’informer mais c’est tout. Alors vous allez trouver cela bien ? oui si vous étions dans un monde où il n’ y a que des gens honnêtes, mais qui vous dit qu’il n’y aura pas une épouse bénéficiaire d’une assurance vie importe, qui négociera avec ledit chef de service ? ou un époux d’ailleurs. C’est toujours pareil, vous êtes hyper naïfs et ne voyez pas la vie réelle et refusez de voir que nous ne sommes pas dans le monde de OUIOUI. Par ailleurs, la financiarisation touche aussi l’hôpital. Il suffira par exemple de décréter que l’hôpital est déficitaire et qu’il convient donc de débrancher quelques malades pour revenir à un équilibre digne d’un logiciel excel.... elle est pas belle la vie ?


          • colibri 26 juillet 01:12

            @lala rhetorique
            Le réel un jour ou l’autre reprendra toujours le dessus .


          • Pere Plexe Pere Plexe 26 juillet 19:10

            @lala rhetorique
            pourquoi Vincent Lambert était encore au CHU et non dans une structure spécialisé pour handicapés lourds
            Tout simplement parce qu’il n’était pas lourdement handicapé mais mort cérébralement.


          • Garibaldi2 29 juillet 02:09

            @Pere Plexe

            S’il était mort cérébralement pourquoi a-t-il été sédaté de façon profonde ? Parce que ’’au cas où’’ ? Un cerveau sans activité peut-il souffrir ?


          • machin 24 juillet 19:31

            Messieurs les religieux vous nous emmerdez.

            Nous avons la faiblesse de ne pas vous faire payer de loyer pour faire vos simagrées dans nos monuments, vous devriez humblement nous en remercier plutôt que prétendre vainement nous imposer votre vision archaïque de la vie.

            De surcroit, je me suis laissé dire que votre secte était plutôt mal placé dans le rôle de moralisateur...

            Alors Monsieur Xavier Séclier

            qui n’êtes pas mon père, fermez votre mauvaise gueule.

            Vous jargonnez dans une église vide et squattée, ne l’oubliez pas.


            • JulietFox 25 juillet 08:46

              @machin
              L’église catholique = la secte qui a réussi.


            • izarn izarn 25 juillet 20:24

              @machin
              C’est quand même curieux que la survie de Lambert vous a autant impactée...
              C’est quoi qui vous a dérangé dans l’affaire ?
              Que ça coute de l’argent ?
              Vous en êtes donc à ce niveau ?
              Etes vous encore humain ?
              Ou déjà un robot lobotomisé ?
              Jadis ils portaient en brassard une croix gammée...


            • machin 26 juillet 05:57

              @izarn

              "Jadis ils portaient en brassard une croix gammée...

              "

              Il ne faut tout de même pas exagérer ...
              Pie 12 par exemple n’a pas été jusque là, lui, n’a pas osé.

              Mais pour le reste, vous avez absolument raison, et c’est historique.

              Ils brulaient et torturaient les hérétiques...
              Ils ont favorisé la propagation, l’extension, de toutes les épidémies, avec le gri-gri de l’eau bénite et croupie des bénitiers...
              Ils ont massacré des populations entières pour sauver leur âmes...
              Ils ont été les complices de tous les génocides...
              Ils ont justifié l’esclavage...
              Ils ont protégé et caché leurs amis nazis...
              Sans parler des pédophiles...

              Dieu merci !!


            • Fergus Fergus 24 juillet 20:19

              Bonsoir, Paul et Danièle

              Un grand merci à vous pour cet article de bon sens, d’humanité et de vraie compassion.

              Je connais votre douloureuse situation, et je n’en suis que plus admiratif de vos propos.


              • machin 25 juillet 15:01

                @Fergus

                amen.


              • izarn izarn 25 juillet 20:38

                @Fergus
                Avec des exceptions, on fait des généralités.
                Il y a des cas trés trés difficiles, mais cela represente 99,9% des malades.
                Les gens, même s’ils sont incurables ont le droit d’etre soignés correctement, et pas euthanasiés : C’est tellement pratique ! Donc soignés jusqu’à leur mort. C’est un devoir du corps médical et de la morale chrétienne.

                Ensuite ni le corps médical, ni les chrétiens ne sont responsables :
                Les connards qui nous font chier sur la survie de Lambert ; comptez vous...

                Moi je connais un régime politique qui voulait exterminer les « faibles » et les malades, cela commence par N, et leur signe est une sorte de roue solaire inversée...

                C’est quand même un comble que ce soient les connards qui traitent les chrétiens de nazis !


              • Pere Plexe Pere Plexe 26 juillet 19:24

                @izarn
                « même s’ils sont incurables ont le droit d’être soignés correctement, et pas euthanasiés »
                Oui
                En revanche quant ils sont mort comme VL qu’on leur foute la paix !


              • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 20:46

                Je lis : « Il y compare l’arrêt des soins de Vincent Lambert à (...) l’IVG ». Or, quoiqu’on pense de ces deux pratiques, elles sont tout à fait comparables. S’il y a un problème il n’est pas dans cette comparaison.

                Par ailleurs, bon nombre de croyants même assez traditionalistes sont beaucoup plus mesurés quant à ce cas d’acharnement thérapeutique (plus sujet à caution dans le principe que l’IVG), mais on préfère nous montrer toujours ceux du même genre.

                Pour ma part : Encore un marronier qui aura réussi à entretenir la non-information dans les médias mainstream pendant un bout de temps, et même par saturer les médias alternatifs et les forums de discussion.


                • izarn izarn 25 juillet 20:46

                  @V_Parlier
                  Revoir ce terme totalement débilissime : Acharnement thérapeutique.
                  C’est un oxymore ou le corps médical décrit son impuissance et son non savoir.
                  C’est à dire qu’il ne faut pas s’acharcher sur leur propre impuissance.
                  Ou se situe le seuil de cet acharnement ? Cela interesse les énarque de la Sécu, la dette, la BCE et Commission européenne...
                  Un seuil peu élevé pourrait économiser la dette et faire gagner de l’argent aux banquiers...Hummm ?
                  Je suis infect ?
                  Ha oui ? Non j’extrapole...


                • Pere Plexe Pere Plexe 26 juillet 19:27

                  @V_Parlier
                  il y a en effet le même problème dans les deux cas.
                  C"est celui de s’accorder sur ce qu’est un être vivant.
                  Et dans les deux cas l’église et la science, mais aussi l’opinion publique, sont en désaccord.


                • L'Astronome L’Astronome 24 juillet 23:34

                   

                  Soyons clair : l’ordre d’arrêter les soins pour Vincent Lambert n’est ni plus ni moins que le rétablissement de la peine de mort.

                   


                  • Fergus Fergus 25 juillet 07:48

                    Bonjour, L’Astronome

                    Commentaire idéologique complètement déconnecté de la réalité. Sur ce plan-là, la citation de Jean Léonetti qui figure dans l’article est d’une grande sagesse !


                  • Kiva 25 juillet 08:17

                    @Fergus
                    Vous pouvez vous cacher derrière des citations. Vous pouvez tenter de faussement rationaliser tout ce que vous voulez mais les faits froidement décrit resteront toujours les mêmes.


                  • foufouille foufouille 25 juillet 09:35

                    @Fergus

                    c’est justement une peine de mort car il n’a pas eu son mot à dire et qu’il était vivant.


                  • alexis42 alexis42 25 juillet 09:43

                    @foufouille
                    « il n’a pas eu son mot à dire »
                    Ne connaissant suffisamment pas cette affaire, je n’en dirai rien, mais sachez que Fergussimo a TOUJOURS son mot à dire. Toujours. Capito ? Mais pas vous...


                  • Fergus Fergus 25 juillet 19:31

                    Bonjour, alexis42

                    Feuillletez les éditions d’AgoraVox et vous constaterez qu’il y a beaucoup plus d’articles sur lesquels je ne m’exprime pas  par méconnaissance du sujet ou par manque d’interêt — que d’articles sur lesquels je poste des commentaires. Cette démarche vous éviterait d’énoncer une nouvelle fois de grosses bêtises !!! 


                  • izarn izarn 25 juillet 20:48

                    @L’Astronome
                    Techniquement c’est une évidence...Sauf qu’en plus il n’a pas été jugé...


                  • colibri 26 juillet 01:22

                    @L’Astronome
                    La mort pour vous est même une absurdité qui devrait être interdite n’est-ce pas ?


                  • Pere Plexe Pere Plexe 26 juillet 19:31

                    @L’Astronome
                    En fait VL était déjà mort.
                    Et malgré les progrès de la science on ne peut toujours pas tuer les morts.
                    Donc si une peine lui a été infligé c’est celle d’une survie factice.


                  • philippe baron-abrioux 25 juillet 08:29

                    ent

                    @UX AUTEURS ,

                    ,(puisque deux prénoms figurent , Danièle et ¨Paul (dans cet ordre je préférerais ) ,

                    votre article aborde deux sujets au moins ; la fin de vie et les moyens légaux actuels qui sont prévus pour l’aborder et la Foi , la confiance donc ,en une religion si souvent bafouée par certains de ses représentants (qui le plus souvent bénéficient d’une foule de subterfuges en cas de manquements graves à leur charge ) .

                    sur ce second point , il y a déjà longtemps , j’ai eu en mains au début des années 2000 un courrier demandant à un de ses éminents représentants adressé à un autre de la même hiérarchie de bien vouloir accepter dans un de ses établissements locaux ,un prêtre qui avait eu ’un comportement inadapté« avec un de ses élèves .

                    j’ai ,pendant cinq ans , connu ce prêtre dans les années 1960 1970 . il faisait partie de l’équipe pédagogique , j’ai même été son élève .

                    quand j’ai découvert dans les années 2000 cet échange de courriers qui datait de la fin des années 1950 , quelle surprise et quelle colère aussi .

                     »VNCENT N’ARRIVAIT PLUS A Y CROIRE" écrivez vous en parlant de sa Foi . comment faire autrement quand la confiance est ainsi piétinée , souillée , bafouée , a perdu son sens ?

                    Vincent , infirmier , avait clairement indiqué à sa femme et à d’autres membres de sa famille ’(des personnes de confiance selon la terminologie actuelle) qu’il refuserait tout acharnement thérapeutique si le cas se présentait un jour dans SA VIE .

                    qu’en ont fait ses parents , avec le relais de dignitaires religieux ? plus de 10 ans d’avis , de rapports , de jugements ,d’appels de tous niveaux , au nom du respect dû à la vie et de l’interdiction d’e décider pour soi même quel doit en être le terme .

                    on a même cité Auschwitz , pourquoi pas Pol Pot et les khmers rouges ?là encore je choisis d’en rester aux seules constatations , même si elles me semblent consternantes .

                    ils sont devenus fous ?

                    je laisse là mon commentaire et refuse de reprendre ce qui ne concerne que vous et votre conscience au sujet de votre fils ,Hervé .

                    notre société a encore bien des heures à consacrer à ces deux sujets . j’espère seulement qu’elle saura tenir à distance de ses réflexions les éléments qui ne manqueront pas de ne devenir que des performances de diffusion et tous les biais les plus scandaleusement racoleurs qu’elle s’autorise parfois .

                    bonne fin de journée !

                    P.B.A.


                    • izarn izarn 25 juillet 20:51

                      @philippe baron-abrioux
                      Mais quel rapport avec la situation ?
                      Pour vous c’est un moyen d’attaquer l’Eglise ?
                      Vous devriez voir un psy...


                    • philippe baron-abrioux 26 juillet 07:49

                      @izarn

                      Bonjour ,

                      et merci pour votre conseil .

                      je n’attaque pas l’Eglise , je relate des faits anciens découverts par hasard sur des pratiques entre évêchés pour « couvrir » des agissements ignobles de « brebis égarées » .en précisant bien les dates dans l’espoir que ce soit un temps désormais révolu ,même si je ne suis pas certain que ce soit réellement le cas .

                      je refuse d’aborder les propos du prêtre cités dans l’article mais peut être est ce à lui que votre conseil s’adresserait plus judicieusement ?

                      et pas davantage ce qui concerne le cas d’Hervé et j’en donne la raison ,si vous voules bien lire . 

                      bonne fin de journée !

                      P.B.A.


                    • dscheffes 25 juillet 09:18

                      Tout à fait d’accord avec vous.

                      Il faut rester vigilant : les « cathos-fachos »reprennent du poil de la bête.


                      • izarn izarn 25 juillet 20:53

                        @dscheffes
                        Hitler n’était pas catholique.


                      • Pere Plexe Pere Plexe 26 juillet 19:17

                        @izarn
                        ...en revanche Salazar Franco Mussolini et Pinochet.


                      • pavo 26 juillet 18:42

                         Le Reichsleiter Bouhler et le docteur Brandt sont chargés de la responsabilité d’étendre le domaine de compétence de certains médecins, nommément désignés, afin que les patients qui, pour autant que l’entendement humain puisse en juger après un diagnostic des plus approfondis, sont considérés comme incurables aient droit à une mort miséricordieuse. »

                        — Adolf Hitler, le 1er septembre 1939N 5,T 6

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès