• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Perquisition chez Mélenchon : la personne d’un parlementaire est-elle (...)

Perquisition chez Mélenchon : la personne d’un parlementaire est-elle « sacrée » ?

Les perquisitions houleuses menées mardi 16 octobre au domicile de Jean-Luc Mélenchon et dans les locaux de son parti posent la question du statut du député face à la justice.

« Ma personne est sacrée, je suis parlementaire. » Lors des perquisitions qui se sont déroulées chez Jean-Luc Mélenchon et au siège de la France Insoumise (LFI), le leader de la gauche radicale a mis en avant sa qualité de député pour dénoncer l'action du procureur et des policiers. Lors de la diffusion d'une partie de la scène en direct sur Facebook, on le voit pousser le procureur et tenter de s'opposer, aux côtés d'autres membres de la France insoumise, à l'action des forces de l'ordre.

 

Alors, un député peut-il échapper à toute action intentée par la justice ou les forces de l'ordre au motif que sa personne serait sacrée et intouchable ? L'article 26 de la Constitution accorde bien aux parlementaires deux immunités : l'inviolabilité et l'irresponsabilité. L'inviolabilité protège le député de toute « mesure coercitive ». Lors d'une perquisition, un parlementaire est libre de s'en aller par exemple. Lors de la perquisition au domicile de M. Mélenchon, alors qu’un homme tentait de le contraindre physiquement à se déplacer, il a affirmé : « Ne me touchez pas. » L’inviolabilité interdisait-elle ce contact physique avec le parlementaire ? L'inviolabilité signifie qu’un parlementaire ne peut pas être placé en garde à vue, ni privé de liberté en général : elle ne signifie donc pas qu’il ne puisse pas être touché par un policier. « Les règles qui s’appliquent aux parlementaires sont les mêmes que pour vous ou moi. Les parlementaires n’ont aucun privilège particulier, tant qu’il n’y a pas de privation de liberté », explique le constitutionnaliste Bastien François.

 

À l'inverse, ce dernier ne peut pas user de sa qualité pour s'opposer physiquement à une procédure judiciaire, et encore moins pousser un procureur, comme on peut le voir faire au siège de LFI. « Cet acte a un caractère outrageant, estime un juge d'instruction. C'est comme si en plein procès, un prévenu se levait et allait frapper le président. S'il arrive régulièrement que des perquisitions soient mouvementées, en général, les gens n'osent pas s'opposer de la sorte. » Résister à un acte d'enquête est susceptible de poursuites, confie un autre magistrat. M. Mélenchon pourrait ainsi être poursuivi pour « menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique ».

 

L'autre immunité dont bénéficie constitutionnellement le parlementaire est l'irresponsabilité, c'est-à-dire le fait qu'il ne puisse être poursuivi pour ses actes, votes et opinions liés directement à son mandat. Or, les perquisitions menées mardi ne relèvent pas de ces domaines, puisqu'elles concernent des emplois fictifs présumés et des comptes de campagne, et non des actions ou des paroles accomplies ou prononcées par M. Mélenchon dans l’exercice de ses fonctions de parlementaire. M. Mélenchon, en dénonçant les agissements d'une « police politique », laisse entendre que les perquisitions ont été menées en raison de ses actes de député de l'opposition. Il reprend ainsi à son compte un vieil argument : celui d'un complot ourdi par le gouvernement et une justice qui lui serait inféodée. « Le complot une accusation récurrente de la part des hommes politiques, regrette Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature. Nous souhaiterions une réforme qui mettrait fin à cette croyance que le gouvernement ordonne une perquisition. Il faudrait pour cela que les nominations soient transférées du garde des Sceaux au Conseil supérieur de la magistrature (CSM). »

 

Une enquête sur des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires européens a été ouverte contre LFI en juillet 2018, après une dénonciation - via la procédure de l'article 40 - d'une élue FN, Sophie Montel. Une autre, en cours depuis le mois de mai dernier, concerne les comptes de campagne du candidat à la présidentielle du même parti afin de procéder à des vérifications sur près de 450.000 euros de dépenses litigieuses sur les plus de 10 millions d'euros dépensés. « Concernant les comptes de campagne pour l'élection présidentielle de 2017, la commission nationale des comptes de campagne a validé le 13 février 2018 les comptes de Jean-Luc Mélenchon sans aucune irrégularité. Ce n'est pas le cas pour ceux d'Emmanuel Macron pour lequel des irrégularités ont été notées. Afin de prouver publiquement son honnêteté, Jean-Luc Mélenchon a demandé le 8 juin 2018 le réexamen de tous les comptes de campagne », se justifie le mouvement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • kalagan75 18 octobre 2018 08:11

    il faut surtout féliciter les policiers : à leur place, je l’aurais décalquer ... 


    • keiser keiser 18 octobre 2018 08:47
      @kalagan75

      T’inquiètes, Macron à prévu une médaille pour chacun de ses serviles flics-barbus.

    • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 09:33

      @keiser
       et un propos un rien insultant et évoquant une fakes new qui vas retomber pénalement sur la gueule de l’imbécile qui la propagée .

      La France insoumise .....de rien composée a 75%de petits fonctionnaires statutaires ouvrant leur gueule le cul bien au chaud 

    • keiser keiser 18 octobre 2018 10:34

      @covadonga*722


      De quoi ! une fake news ?
      Bon ben je prépare ma valise et règle mes affaires en cours pour aller en prison.
      Allez ... faut te calmer mon gars, parce que sur AV, si tu veux jouer au gendarme et ben t’as pas fini.
      Mort de rire.

    • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 10:40

      @keiser
      je parle pas de toi imbécile , je parle du gus de la fi qui a posté ce fake et qui se retrouve avec trois plaintes aux fesses les deux policiers incriminés et la prefecture de police eh oui c’est con mais bon l’idéal serait que si cette racaille est fonctionnaire comme la plupart de ses pareils ben qu’il soit révoqué.

      Parce que les révolutionnaires sous statut public ça pullule 

    • keiser keiser 18 octobre 2018 11:42

      @covadonga*722



      Dis moi, pauvre naze de service.
      Tu as pensé à prendre tes cachets aujourd’hui ?
      Ou alors, arrêtes la bibine car je ne comprends rien à ton discours aviné.
      Et lâches moi la grappe, c’est pas les vendanges.

    • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 11:51

      @keiser
       tiens encore un giton de la gauche exotique et je te lâcherais si je veux petit statutaire collabo 


    • Alren Alren 18 octobre 2018 13:37
      @kalagan75
      « il faut surtout féliciter les policiers : à leur place, je l’aurais décalquer ... »

      Décalqué avec un é. Vous voulez dire que vous auriez assassiné Mélenchon avec votre arme de service ?
      Car les policiers sont venus armés (Avaient-ils une balle dans le canon ?) et porteurs de gilets pare-balle. On ne sait pas s’ils avaient un bélier pour enfoncer la porte de ce grand criminel ...

      Si vous aviez tué d’une balle de votre arme de service Mélenchon, vous seriez en prison pour meurtre et lui serait un martyr avec un million de personnes ou plus à ses funérailles. Une formidable solidarité et sympathie se manifesterait pour la FI. L’AN serait obligée, même LRM ! d’observer une minute de silence à la mémoire de ce député. Toute la droite et l’extrême-droite vous maudiraient !

      Quelle chance vous avez eu de ne pas être sur les lieux du raid !!!

    • keiser keiser 18 octobre 2018 16:52

      @covadonga*722


      Franchement, tu n’as que ça à faire dans ta petite vie !?
      Tu n’as pas de copains ou quoi ?...
      J’ai vraiment l’impression que tu sors du trou le plus minable qu’il puisse exister.
      Essayes d’en sortir, pour te faire des amis.
      Tu es vraiment pathétique, comme un vieux relent qui pue.


    • Le421 Le421 19 octobre 2018 09:19

      @Alren

      Hélas.
      Quand on est con, on est con.
      Et on ose tout...
      (C’est même à ça qu’on les reconnaît !! )

    • Pere Plexe Pere Plexe 18 octobre 2018 09:00

      il était absolument illégal d’empêcher JLM d’accéder aux bureau de son parti :


      « Aucun membre du Parlement ne peut faire l’objet, en matière criminelle ou correctionnelle, d’une arrestation ou de toute autre mesure privative ou restrictive de liberté qu’avec l’autorisation du Bureau de l’assemblée dont il fait partie. Cette autorisation n’est pas requise en cas de crime ou délit flagrant ou de condamnation définitive. »

      • Martin de Wallon MartindeWallon 19 octobre 2018 21:59

        @Pere Plexe Une perquisition ne signifie pas privation de liberté.


      • JL JL 18 octobre 2018 09:03
        Selon Marcel Gauchet, il faut distinguer entre « incarnation » et représentation" (ce matin dur FQ).
         
        Le roi est l’incarnation du pouvoir divin. Sa personne est sacrée. Un parlementaire est un représentant (d’une partie) du peuple. Sa fonction seule, est sacrée ; pas lui. Il n’est pas plus sacré que cet autre représentant (de la force publique) qu’est un policier, un gendarme, un procureur.
         
        C’est la différence entre toucher et priver de liberté : dans le premier cas, on ne touche pas à la fonction ; dans le second cas, c’est la fonction qui est empêchée.
         
         Mélenchon a tort, évidemment.
         
         Mais il a cent fois raison sur le fond : cette affaire est hautement scandaleuse, surtout comparée à ce qui s’est passé concernant la perquisition tournée en eau de boudin, chez Alexandre Bénalla, au nez et à la barbe du peuple de France.
         
         Mélenchon est un légitimiste, et c’est cette injustice, caractéristique des régimes fascistes qui l’a rendu furieux. Que ceux qui ne se sont jamais mis en colère lui jettent la pierre ; ce que je ne ferai jamais.
         

        • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 09:29

          @JL
          Mélenchon est un légitimiste,


          vous plaisantez , il appelle la rue a l’émeute et a renverser le gouvernement « que je conchie personnellement »
          il invective des fonctionnaires exécutant les ordres et se fait tout mielleux quand il parle a macron de visu .
          Il se comporte avec les représentant de l’état exactement comme les racailles de banlieu que ses deux sbires obono et coquerel laboure electoralement 

          Ce mec est un factieux fort avec les petits et faibles avec les forts parce qu ils sont de sa caste je vous renvoi a son copain Dassault pas le génial papy hein non la fin de race milliardaire et viandarde Dassault junior"..


        • JL JL 18 octobre 2018 10:20

          @covadonga*722

           
           « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. » article 35 de la constitution de 1793

        • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 10:32

          @JL
          absolument sauf que ce guignol a rigoureusement la meme fonction que le clan le Pen


          maintenir la colère du peuple dans les urnes !

        • JL JL 18 octobre 2018 11:51

          @covadonga*722
           

          vous manquez singulièrement de suite dans les idées : 
           
          ’’il appelle la rue à l’émeute ’’ et ’’ maintenir la colère du peuple dans les urnes’’
           
          c’est un peu contradictoire, vous n’trouvez pas ?

        • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 13:49

          @JL
            

          ’’il appelle la rue à l’émeute ’’

          vous avez raison , j’aurais du dire il bouffonne en appelant a l’émeute , car depuis que je l’ai vu s’aplatir devant le banquier je le crois peu doué pour les barricades 

        • JL JL 18 octobre 2018 14:37

          @covadonga*722

           
          bon, alors vous admettez qu’il est légitimiste. Dont acte.

        • Le421 Le421 19 octobre 2018 09:20

          @JL

          On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif...
          Rappelez-vous.

        • JL JL 19 octobre 2018 11:42
          @421
           
           ni se décider l’âne de Buridan, qui voudrait accuser Mélenchon d’une chose et de son contraire.
           
           smiley

        • arthes arthes 19 octobre 2018 22:58

          @JL

          Perso, je trouve pourtant que cova est dans le juste.
          D un côté JLM appelle à l insurrection, en même temps il veut federer et contenir cette pulsion dans les urnes, genre la dominer pour son compte.

          C est une possibilité, parmi d autres.

          En attendant, il occupe tous les médias.





        • JL JL 20 octobre 2018 08:18
          @arthes
           
           « Le libéralisme économique préside tous les imaginaires » (Edouard Glissant)
           
           Mélenchon n’est guère plus insurrectionnel que n’était Stéphane Hessel, encensé en son temps par tous les beaux esprits : l’insurrection à laquelle il appelle n’est que dans les esprits, pas dans la rue.
           
           N’e perdons pas de vue que la FI est le seul parti politique de la vraie gauche qui puisse encore avoir une influence nationale sinon européenne.
           
           Car ce n’est pas en épousant les idées de Bill Gates qu’on va faire écorcher ce capitalisme ravageur, suivez mon regard : Léo Hamon est l’homme qui envisage de soumettre les robots à l’impôt sur les revenus (!)

        • biquet biquet 20 octobre 2018 09:11

          @JL
           « Mélenchon est un légitimiste »
          Quelle légitimité ? Les parlementaires n’ont aucune légitimité. Les députés LERM ont obtenus au premier tour des législatives 13,5 % des voix des inscrits et ils sont les 3/5 des députés à l’assemblée. Seul le Peuple dans sa totalité est légitime, son droit d’expression est sacré.


        • JL JL 20 octobre 2018 11:56

          @Self con troll

          bonjour,
           
          ’’ On ne voit pas très bien si vous voulez expliquer le comportement de JLM ou justifier le fonctionnement par l’émotion du parti qu’il incarne.’’
           
           Expliquer n’est pas justifier. Mais si je voulais justifier, je dirais que le coup de gueule de JLM est typiquement symptomatique de la colère du juste ... quand il est très fatigué. Franchement, je ne vois pas là de quoi fouetter un chat.

        • arthes arthes 20 octobre 2018 15:39

          @JL
          Je ne suis pas certaine de la pertinence de l assertion d Édouard Glissant.


          J aimerais le terme d économie fraternelle, qui s inscrit dans le sens qu’ il faudrait attribuer à « fraternite » comme venant apres liberte et egalite, économie fraternelle qui devrait présider les esprits, avec le reste , mais pour cela il faut que les mentalités changent en profondeur.

          Sinon, oui, l insurrection dans les esprits, certes, mais ni moi, ni bien d autres n ont attendu Mélenchon pour cela et il n est pas le leader de cette insurrection, ni le gourou.

          Qu’ il tente de se poser, avec ses déboires comme le défenseur des victimes des abus et des injustices et du système coercissif qui broie, cela reste à mes yeux, à des fins électorales.
          Il y a des combats sur le terrain qui se mènent pour la juste cause, qui réunissent des gens de toutes obédiences, et qui sont étouffés dans le vacarme des affaires d égos relayées par la doxa médiatique.

          C est dire si la « vraie gauche » cela ne veut rien dire, c est du vent, surtout lorsque l impulsion d avenir de cette gauche s appuie sur « l ancrage mediteranneen et la francophonie des pays nord africain », pour un multiculturalisme que seules, quel paradoxe, nos racines chrétiennes nous permettrons de tolérer au point de nous y dissoudre , de perdre notre culture, et stériliser notre civilisation, ce que l anglo américanisme n a pas encore réussit à faire.

          Mélenchon europeiste, progressiste, destructeur, comme Macron, dans un autre style, clivant à l ancienne, mais il partait que le clivage revient à la mode.

          Moi, ça passe pas, mais bon, cela n empêche pas qu’ on est à l oree d une très mauvaise passe.



        • JL JL 20 octobre 2018 19:20


           @arthes
           
          le libéralisme économique est le discours du capitalisme, qui ne donne prise à aucune réfutation : le capitalisme est un non-système, son discours est une non-pensée ; le capitalisme se nourrit de ses contradictions, le libéralisme métabolise ses apories (c’est la novlangue). De la même façon, les croyants disposent de la réponse ultime : « les voies de la Providence sont impénétrables », formule magique qui réfute définitivement tout discours rationnel.
          Domenico Losurdo « Le libéralisme, ennemi le plus acharné du droit à vivre à l’abri »’’ ... Dans votre livre Contre-histoire du libéralisme, vous déconstruisez l’idéologie néolibérale en tant que synonyme de démocratie et de défense des libertés en opposition aux totalitarismes… Pourquoi vous a-t-il semblé urgent, aujourd’hui, d’analyser et de dénoncer cette approche du libéralisme  ? ’’

        • papat 18 octobre 2018 09:10

          Je veux réagir à la façon dont certains cherchent à tourner en ridicule la phrase de Jean-Luc Mélenchon : « ma personne est sacrée ».

          Ce n’est pas la preuve de mégalomanie qu’on croit. 

          Elle vient en fait de très loin. Elle est inspirée par la culture profonde de Jean-Luc Mélenchon.
          On dit souvent de lui qu’il est un « tribun du peuple ».

          C’est une façon de dire qu’il parle au nom du peuple comme le faisaient les authentiques tribuns, ceux de la Rome antique. 

          Or ceux-ci étaient effectivement sacrés. 

          Cela signifie que leur personne était inviolable. Pour s’assurer que le pouvoir ne commettrait pas de violence contre les représentants du peuple, on leur avait donné ce statut, cette forme de protection religieuse.

          La Révolution française en instaurant la République et en proclamant la séparation des pouvoirs a repris cette idée. Les députés ne doivent jamais pouvoir être empêchés d’accomplir leur mission. Le pouvoir exécutif ou le judiciaire ne doivent jamais les contraindre. 
          Le danger serait la dictature. D’où l’immunité parlementaire !

          C’est ce respect particulier dû au représentant de la Nation qu’a évoqué ce matin Jean-Luc Mélenchon. 

          C’est parce qu’il est imprégné de cette histoire qu’il a utilisé ces mots de « personne sacrée ». Il ne l’a pas fait pour lui-même, mais pour celles et ceux qu’il représente et parce que c’est un des points les plus fondamentaux de la démocratie depuis plus de 2 000 ans. 

          De cette culture et de cette rigueur aussi, je suis très fier !"

          • kalagan75 18 octobre 2018 09:19

            @papat
            Tu parles ... le mec croyant faire le buzz en surjouant les vierges effarouchées, s’est vite aperçu qu’il avait choqué l’opinion publique. Fidèle à lui-même, comme à chaque fois, il essaie de rattraper l’affaire en envoyant ses sbires dans toutes les émissions TV du soir (ils étaient sur toutes les chaines hier) . Son attitude est injustifiable, surtout si on se réfère aux discours qu’il tenait concernant Fillon ou MLP ... 


          • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 09:24

            @papat
            le mec millionaire qui n’a jamais bossé de sa vie parle au nom du peuple



            yep finalement pour décrédibiliser la FI on a rien trouvé de mieux que bénito mélenchon

            le banquier peu dormir sur ses deux oreilles 

          • Pere Plexe Pere Plexe 18 octobre 2018 09:52

            @covadonga*722
            « le mec millionaire qui n’a jamais bossé de sa vie parle au nom du peuple »

            Et ?
            Ce n’est pas précisément le rôle d’un député ?
            « Les représentants nommés dans les départements ne seront pas représentants d’un département particulier mais de la Nation tout entière »
            (Constitution)


          • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 10:34

            @Pere Plexe
             tu te fou de moi camarade tu sais parfaitement ce que le terme apparatchik veut dire et seule la mauvaise foi peu empêcher un marxiste comme toi d’en voir un quand il la sous les yeux !


          • Attila Attila 18 octobre 2018 10:55
            @papat
            "Cela signifie que leur personne était inviolable. Pour s’assurer que le pouvoir ne commettrait pas de violence contre les représentants du peuple, on leur avait donné ce statut, cette forme de protection religieuse.« 
            Message intéressant mais le sacré n’est pas religieux en soi. Quand on dit, par exemple : »les enfants, c’est sacré« , cela ne veut pas dire que les enfants font l’objet d’un culte religieux mais qu’on leur accorde une valeur supérieure.
            La religion se base sur la notion de sacré mais le sacré n’est pas religieux en lui-même.
            Voir l’ouvrage d’Émile Durkheim : »Les formes élémentaires de la vie religieuse".

            .

          • egos 18 octobre 2018 12:35

            @Pere Plexe


            Remarque (extrait italiques) qui pointe tous les biais du code électoral.

            Les députés sont les représentants de la nation, alors qu’ élus sur un mode déjà contestable : scrutin de circonscription uninominal à deux tours, autorisant ttes les combines, découpages et alliances contre nature ou piste balisée d’atterrissage.

            Le système électoral porte en lui une duplicité aboutie datant de la constitution de la V ème, 
            reprise tt honte bue par le PS lors des nombreuses législatures durant lesquelles il fut au pouvoir.

            Le Sénat, censé représenter les territoires et dont certains se complaisent à en dénoncer l’utilité après y avoir séjourné, s’appuie sur les mêmes travers, suffrage indirect en prime.

            La politique est une intendance, aux entrepôts plus que bien garnis.



          • egos 20 octobre 2018 13:00

            @papat 


            Et cela ne vs cause aucuns dommages aux fondements d’imaginer que Balkany (durant 10 ans),
            J Dray (et ses complications), Tapie et qqs autres aient pu se prévaloir de la même onction mystico- républicaine ?

            Le procédé visant à extrapoler un élément singulier, hors contexte, d’une forme de représentation politique de la Rome Antique (leur nombre était limité à 2 et leur pouvoir équilibrerait/ équivaudrait à ceux des dictateurs) sonne particulièrement ... jésuitique,

            ordre dont le sacré et la mystique religieuse, la célébration du culte, le respect des rites constituent l’ordinaire de leur soumission à la puissance divine.






          • Gasty Gasty 18 octobre 2018 09:18

            Ces méthodes sont-elle moins indigne lorsqu’il s’agit de Nicolas Sarlosy,François Fillon, Marine Lepen et doivent elle etre applaudis ?
            Et pour Macron ? Il ne faut pas ? Et pour Mélenchon non plus ? Ces dérives des affaires politiques , ce sont bien elles qui sont à conbattre avec justice.
            Est-elle instrumentalisé cette justice ? Il faut dire aussi que nous sommes dans une gouvernance qui pue de plus en plus.


            • Le421 Le421 19 octobre 2018 09:28

              @Gasty

              Hélas...
              Il y a la jurisprudence - si je peux dire - Benalla et son célèbre : « J’ai pas les clefs !! ».
              Bon, tant pis, on mets un scotch rouge sur la porte.
              Le lendemain, tout a été nettoyé, devine.
              Et qui, je dis bien qui, a donné des ordres en ce sens.
              Qui peut soumettre police et justice à discrétion ??

              On s’est comporté envers Mélenchon quasiment comme avec un dangereux trafiquant de drogue.
              Sachant très bien que ça allait mousser.
              On donne à manger aux journaleux de service et pendant ce temps-là, les imbéciles font des pleins à 100€ pour aller bosser et ferment leur gueule en écoutant RMC !!

              En attendant, Macron se constitue un fichier de tous ses opposants.
              Pour moi, c’est baisé, ça fait longtemps que je suis marqué à l’encre rouge.
              Vont-ils nous obliger à porter un « phi » dans les lieux publics, cousu à la veste, comme d’autres avaient une étoile jaune ??

            • covadonga*722 covadonga*722 18 octobre 2018 09:22

              Est-elle instrumentalisé cette justice ?


              mélenchon qui a derriere lui +30 ans de socialie franc maçonne en as surement une idée 

              • Le421 Le421 19 octobre 2018 09:30

                @covadonga*722

                Vous êtes sûr qu’il n’est pas juif, en plus ??
                Parce que le « complot judéo-maçonique » à Papy, ça doit vous parler...  smiley
                Les bonnes vieilles bases, y’a rien de tel !!
                On va repasser les couilles de ces salopards de gauchistes à la gégène !!

              • covadonga*722 covadonga*722 19 octobre 2018 09:41

                @Le421
                hé hé ça t’emmerde hein qu’on mette le nez de ton gourou dans ses magouille 

                hé oui franc maçon pas pour un complot hein juste pour se goinfrer les bonnes places pour lui et les siennes.
                Eh oui ton gourou a derriere lui les 30 ans de socialisme qui ont défoncés le monde du travail , mais continue a l’admirer hein le vol sans visibilité ça te connais...
                ton gourou il est pote avec le capitaliste Dassault il voyage qu’en premiere et business classe il se fout de la gueule d’une journaliste a cause de son accent , il hait le peuple de France si parce que tu fais vroum vroum sur la route et dans lais airs tu te sens supérieur comme lui c’est que ta pas besoin de moteur vu le melon que tu traîne fais de la montgolfière gonfleur d’hélice ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès