• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Peuple désorienté et manipulé

Peuple désorienté et manipulé

Il est assez difficile de comprendre les réactions et les motivations de ce peuple qui depuis des décennies est exposé aux vents médiatiques qui tentent de les abêtir ou de les décérébrer.

A coups de téléréalité, des rêves d’Eldorado, d’iles paradisiaques, de palaces et de grosses berlines, ils veulent faire croire au peuple que c’est possible, qu’ils peuvent y accéder. Mais la vérité est tout autre car ces rêves ne se réalisent que pour une infime minorité qui vit grâce à la soumission de la grande majorité. Alors pour y parvenir on abreuve le peuple de mensonges, de contres vérités afin de le gagner à sa cause ou du moins l’isoler dans un égoïsme ne s’attachant qu’à un intérêt éphémère, personnel et individuel bien loin de la cause collective.

Dans ce fatras de comportements, on trouve 3 grandes catégories :

1°) La classe des nantis environs 15% de la population représentée les riches (patronat cadres supérieurs) mais qui détiennent à eux seuls les banques, les grandes entreprises et les moyens d’informations.

2°) une classe moyenne soit environs 25% de la population (petits patrons, artisans, commerçants, cadres, employés),  qui croient appartenir à l’élite soit par leurs fonctions soit par leurs illusions. Cette catégorie tend à disparaitre car même s'ils ne l’avouent pas, pour eux aussi, la situation économique est difficile. Rappelons que cette catégorie dépend essentiellement du pouvoir d’achat de la population.

3°) la classe des ouvriers représentée à environs 60%, qui sont les plus nombreux, qui le plus souvent sont mal payés, les chômeurs qui survivent souvent grâce à la solidarité (banque alimentaire, restos du cœur, etc.).   

Par quelle alchimie 85% du peuple peut-il accepter voire supporter toute ces injustices et ces inégalités ? Comment cette minorité de profiteurs peut-elle continuer, en toute impunité, à abuser tout un peuple en lui faisant croire qu’elle ne veut que son bien-être ?? Ces adorateurs du veau d’or ne connaissent que deux mots « Rentabilité » et « profits ».

Depuis l’avènement de Macron et de sa clique, tous suppôts du Capital, la situation, loin de s’améliorer, empire.

En un an, ce gouvernement politico-patronal a déjà prélevé sur le dos de 90% de la population environs 24 milliards d’euros et a fait cadeau de plus de 12 milliards d’euros aux 10% restant de la population !!!

OU EST LA JUSTICE ET L’EGALITE ??

Est-ce cela qu’est devenue la République ? : un générique de la monarchie !


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Le « peuple » n’a plus l’excuse de ne pas avoir accès à l’information et la lecture. S’ill ne fait pas l’effort de se renseigner, il est tout autant responsable,...


    • Le421 Le421 16 avril 23:00

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      A la seule condition que le peuple soit éduqué pour trier le vrai du faux.
      Or, depuis des années, on fabrique volontairement des benêts crédules...


    • Ouallonsnous ? 16 avril 23:41

      @Le421

      Oui, un « président de la République » aussi mal « élu » et violant à ce point la loi républicaine (fût-ce celle d’une « démocratie » bourgeoise de plus en plus rabougrie), oui, un « président de tous les Français » , mais agissant exclusivement pour l’oligarchie putassière française, et lançant contre les cheminots une contre-réforme que ne mentionnait nullement le « pacte présidentiel », oui, un « chef de l’Etat » inscrivant l’état d’urgence liberticide dans la loi ordinaire, harcelant sans relâche le monde du travail et la jeunesse populaire (c’est-à-dire 90% de la nation !), oui, un président qui annonce déjà qu’il violera au besoin le droit international en Syrie (Macron a déclaré qu’il frapperait l’Etat syrien, quoi que décide le Conseil de Sécurité !), autrement dit, un chef des armées et de la diplomatie qui annonce cyniquement qu’il est prêt à enterrer l’ONU sans égards pour la paix mondiale, oui, un « président » censé protéger la Constitution et exécuter la loi commune, mais qui, dans les faits, les viole constamment en toute impunité, oui un tel « président » est illégitime.

       

       Les français, auraient ils déjà oublié que ce « président » pseudo-« jupitérien », officie dans le cadre du Traité de Lisbonne, ce clone de la « constitution européenne » qu’ils avaient pourtant rejetée le 29 mai 2005, resteront-ils encore longtemps à le regarder bafouer sa fonction et notre constitution, à cultiver, dans l’exercice de ses fonctions, un « lien » parfaitement ILLEGAL ET ANTICONSTITUTIONNEL entre l’Etat républicain et tels ou tels communautarismes ?


    • @Le421


      Juste une question de personnalité. Je ne suis pas née loin de là avec une cuillère dans la bouche. Mais voilà, j’étais curieuse de tout et voulais savoir,....Pas une seule bibliothèque dans la maison de mon enfance,...à la campagne.

    • Matlemat Matlemat 16 avril 11:59

       La plupart des gens croient toujours dans les médias qui sont pourtant détenus par des milliardaires.


      • Dubitatif Dubitatif 16 avril 12:32

        Peuple désorienté ??? Sans vouloir vous offenser le titre est étonnant

        .Et que pensent les peuples attaqués par nos soins depuis 2003 ?

        Que pensent-ils ces peuples de leur famille détruite ? De leur vie détruite, de leur pays détruit ?
        car ici en Occident ON NE BOUGE PAS LE PETIT DOIGT pour EUX.

        Quant aux gens désorientés ici dans nos contrées ils n’ont qu’a éteindre les merdias, à lever leur nez de leur aiephone, de couper DEFINITIVEMENT fessesdebouc. et revenir AU REEL

        Petit rappel relatif AUX MERDIAS QUI MENTENT :

        En décembre 2016, les Casques blancs co-signèrent cette revendication des jihadistes qui assiègérent Damas et lui coupèrent l’eau. Priver des civils d’accès à l’eau est un crime de guerre.

        Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont bombardé la Syrie dans la nuit du 13 au 14 avril 2018. Cette opération, qui constitue une agression en Droit international, a été présentée comme une réponse alliée à l’emploi supposé d’armes chimiques par la République arabe syrienne.

        Le secrétaire à la Défense US, le général James Mattis, a déclaré ne pas disposer de preuve de cette accusation, mais se fonder sur « des articles de presse crédibles ». En 2011, le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo, s’était également fondé sur des articles de presse —aujourd’hui tous démentis— pour lancer un mandat d’arrêt international contre Mouamar Kadhafi, justifiant ainsi l’intervention de l’Otan.

        En 1898, le gouvernement US s’était identiquement fondé sur les « articles de presse crédibles » des journaux de William Randolph Hearst [1] pour lancer la guerre hispano-américaine. Par la suite, ces articles se révélèrent totalement mensongers [2].

        Les « articles de presse crédibles » auxquels James Mattis fait référence, quant à lui, se basent sur les déclarations de l’ONG britannique « Casques blancs » (White Helmets). Celle-ci, qui se présente comme une « association humanitaire », est en réalité partie au conflit. Elle a officiellement participé à plusieurs opérations de guerre, dont la coupure d’eau des 5,6 millions d’habitants de Damas durant une quarantaine de jours [3].

        Quelques heures avant le bombardement des alliés, la Russie et la Syrie avaient rendus publics les témoignages de deux hommes, présents à l’hôpital de Douma durant la prétendue attaque chimique. Ils attestaient que celle-ci était une mise en scène et n’a jamais eu lieu [4].

        Comme au XIXème siècle, il serait donc possible aujourd’hui pour des journalistes de manipuler des États et un tribunal international, de les pousser à renverser un régime ou à bombarder d’autres États.

        C’est pourquoi, en démocratie, une partie de la presse revendique constituer un « Quatrième Pouvoir », quoi qu’illégitime car non élu.

        Les médias qui disposent de cette capacité appartiennent à de grands capitalistes qui, par ailleurs, entretiennent des liens étroits avec les responsables politiques qui prétendent par la suite avoir été intoxiqués par leurs « articles crédibles ». William Randolph Hearst était par exemple un proche du président US, William McKinley, qui ambitionnait de lancer la guerre hispano-américaine et qui la déclara.

        À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’Union soviétique et la France firent adopter par l’Assemblée générale des Nations unies diverses résolutions condamnant la propagande de guerre [5]. Elles furent transcrites en droit national par les États membres. Théoriquement, les journalistes qui se livrent à cette activité devraient donc être poursuivis. Pourtant ce n’est pas le cas, car dans la pratique seuls les États ont la capacité d’enclencher ce type d’action judiciaire. La propagande de guerre est donc interdite, mais pour le moment seuls des journalistes d’opposition qui n’ont pas la capacité de mener des guerres peuvent en être jugés coupables en droit national, pas les États qui les conduisent.
        Thierry Meyssan

        • Jean Roque Jean Roque 16 avril 12:37

           
          Quel peuple ?
           
           
          « Vous connaissez l’endroit, qui, au Boobaland, est le plus jeune, le plus cosmopolite, où on crée le plus d’entreprises, c’est le 93 »
           
          Macron de Rothschild vante les colonies, assurance ultime de la Finance et du Mondialisme
           
           
          48 MILLIARDS DE PLUS POUR LA COLONISATION, 4 ALSTOM !
           
          Finançons en vendant les barrages souchiens ! 
           

          Dotations de l’état aux colons = 2 à 3 fois celles aux souchiens
           
          https://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180203013.html


          • Dubitatif Dubitatif 16 avril 13:30

            ALERTE
            ALERTE

            1)

            « L’hallucinante proposition de loi qui supprime le droit de grève ! » L’édito de Charles SANNAT

            https://insolentiae.com/lhallucinante-proposition-de-loi-qui-supprime-le-droit-de-greve-ledito-de-charles-sannat/


            II)

            Un avant-projet de loi constitutionnelle concocté par le gouvernement, qui sera présenté au mois de mai en Conseil des ministres, a déjà fuité dans la presse. Il amenuiserait le pouvoir des parlementaires, particulièrement au Sénat. https://francais.rt.com/france/49848-comment-gouvernement-va-reduire-pouvoir-parlement

            Ces deux événements font la paire !


            • Konyl Konyl 16 avril 13:39

              @Auteur

              « 2°) une classe moyenne soit environs 25% de la population (petits patrons, artisans, commerçants, cadres, employés),  qui croient appartenir à l’élite soit par leurs fonctions soit par leurs illusions. Cette catégorie tend à disparaitre car même s’ils ne l’avouent pas, pour eux aussi, la situation économique est difficile. Rappelons que cette catégorie dépend essentiellement du pouvoir d’achat de la population. »

              La classe moyenne est aussi cette qui supporte le plus l’effort fiscal, en parler avec aussi peu de respect montre juste que vous ne comprenez rien au fonctionnement d’un pays. Pour ensuite les inclure dans les 85%... bref, on est des cons mais vous comptez sur nous pour vous soutenir c’est ça votre message ?

              Pouvez vous mettre des tranches de salaire avec vos classes ?


              • foufouille foufouille 16 avril 14:25

                l’auteur oubli tous ceux qui ont un petit pouvoir de nuisance dont certains fonctionnaires, les maires, etc. 40% de larbins, ça aides.


                • zygzornifle zygzornifle 16 avril 14:34

                  Le mougeon a l’œil rivé sur le doigt de son président meme s’il montre abattoir Halla akbar ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès