• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pierre Laval incarné par Patrick Chesnais : une excellente surprise

Pierre Laval incarné par Patrick Chesnais : une excellente surprise

Le téléfilm est passé sur France 3 en ce début de mois de novembre 2021. Réalisé par Laurent Heynemann, Laval le collaborateur est un biopic qui évite les poncifs et les leçons de morale. Je vous l'avoue, je comptais passer ma soirée dans ma maison de campagne autrement que devant la TNT, et les oeuvres sur la deuxième guerre mondiale produites en France me sidérent par leur sottise politiquement correcte. Le méchant Pétain, souvent incarné par des guignols grimés d'une moustache réglementaire sans ressemblance physique, l'affreux Laval, les horribles collabos, les bisounours de la résistance, les libérateurs communistes, le tout sans réalisme ni mise en perspective, cela donne des navets comme le film sur la rafle du vel'd'hiv, entre autres.

Donc, j'ai mis mes préjugés de côté pour me laisser porter par cette excellente fiction où Patrick Chesnais crève l'écran par son talent et la justesse de son interprétation du ministre maudit de Vichy. Dans la lignée du Bunker où Bruno Ganz campait un Hitler déprimé et psychotique, Chesnais nous présente un Laval dépassé par les évènements, maladroit, à côté de la plaque et prisonnier de sa logique. Homme de gauche, ex-maire d'Aubervilliers, avocat des syndicalistes ouvriers de la banlieue nord, il appuie en 1940 les pleins pouvoirs donnés au maréchal Pétain par l'assemblée issue du front populaire. 

Laval sera en conflit permanent avec Pétain, notamment sur le statut des juifs. Sa fuite en avant dans la collaboration avec les nazis, la création de la milice, ses relations cordiales avec Otto Abetz (extrait ci-dessous), tout est rappelé. On voit aussi un homme soucieux du petit personnel, perplexe sur le sort des déportés, attentionné envers son entourage. Ce n'est pas un monstre, mais un homme fourvoyé par la tournure des évènements.

La partie sur le procès est la plus prenante. Les avocats gaullistes de Laval refusent de sièger, dénoncent une procédure expéditive, inégale et illégale, dont l'issue est jouée d'avance. Les insultes fusent durant l'audience. L'homme de Pétain doit payer pour l'ensemble de son oeuvre, et finira fatalement fusillé en criant "vive la France !" face à ses bourreaux. 

Le réalisateur mentionne l'hypocrisie du procès : un procureur adoubé par le régime de Vichy et toujours en poste, les tentatives d'explication de Laval repoussées par des cris et des insultes, l'exécution de Mandel dont il se dédoine. L'accusé finira par quitter la salle d'audience en envoyant balader ses juges, montrant ainsi une attitude courageuse face à l'inévitable.

Ce n'est pas un ignoble assassin que nous montre le réalisateur, mais un homme dévoyé et dépassé par le cours de l'histoire. Une grande nouveauté dans le très conformiste cinéma français, tout n'est pas noir ou rose. Un homme peut se montrer courageux à un moment de sa vie, puis lâche et servile à un autre : toute la destinée d'un Pierre Laval.

Il y a quelques années, j'ai parcouru le bouquin édité à partir des notes de Laval en prison. Laval parle tentait d'expliquer les raisons des mesures prises contre les juifs, les franc-maçons et les communistes, avec une logique qui revenait : l'auteur pensait la victoire des nazis acquise, et il voulait composer pour éviter le pire. A partir de 1942, il n'y avait plus de retour en arrière possible.

N'hésitez-pas à vous procurer en DVD ou en téléchargement cette fiction par ailleurs agréable à visionner : tournage en extérieur, atmosphère de l'époque bien reconstituée, acteurs très bons avec pour une fois un Pétain réaliste (une première depuis la prestation de Jacques Dufilho). Du cinéma pédagogique et réaliste. Pour une fois que France télévision nous propose autre chose que du moralisme convenu...

Extrait du téléfilm :


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 5 novembre 2021 16:40

    Pierre Laval exécuté en 1945, Mitterrand élu en 1981...

    L’Histoire c’est comme les sanisettes à papa Decaux, faut pas y regarder de trop près sinon on ne peut plus rien faire.


    • Schrek Docteur Faustroll 5 novembre 2021 16:52

      @Clocel

      ou comme les vespasiennes d’avant : c’est pas parce que c’était marqué dessus Dubo-Dubon-Dubonnet que c’en était qui coulait dedans.


    • Clocel Clocel 5 novembre 2021 17:25

      @Docteur Faustroll

      Dubonnet, c’était pour les palais de buveurs de thé ça, donc assez proche des sous-produits à évacuer. smiley

      Ça ne vaut pas une bonne absinthe suisse...


    • voxa 6 novembre 2021 05:18

      @Clocel


      "Pierre Laval exécuté en 1945, Mitterrand élu en 1981...

      "

      Et maintenant déifié par les socialistes à gourmette qui font la fine bouche avec Zémour en l’accusant de la rage pour l’abattre.

      Socialistes qui ont donné les pleins pouvoirs tant au maréchal qu’à l’Europe.

      ...


    • mmbbb 6 novembre 2021 10:04

      @voxa Mitterrand avait des relations avec par exemple le chef de la milice Bousquet , il fut l organisateur de la rafle du Vel Hiv
      Badinter ayant des origines juives ne fut pas choque , Cette histoire fut plus ou moins oubliées par volonté .
      Il aura fallu attendre le livre de Pean ’ une jeunesse francaise " qui mit fin cette image d epinal du sphinx
      Quant a ce dernier , il est connu qu il avait des accointances avec Tixier Vignancourt
      Des qu il s agit de pouvoir et de postes a pourvoir, la mémoire est sélective .La critique complaisante .
      Quant au plein pouvoir, les socialistes ont aussi promu Petain , vous avez raison de le souligner .


    • Esprit Critique 6 novembre 2021 17:06

      @Docteur Faustroll
      Dubo-Dubon-Dubonnet , ça me rapelle une blague analogique !
      Con-Comme-Communiste !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 novembre 2021 16:40

      l’auteur pensait la victoire des nazis acquise, et il voulait composer pour éviter le pire.

      Et bien oui, on n’a jamais dit autre chose.

      Les vainqueurs ont toujours raison, et malheur aux vaincus.

      Le drame, si on peut dire, c’est que le traître de 1940 (De Gaulle) est revenu vainqueur seulement 4 ans après


      • mmbbb 6 novembre 2021 09:49

        @Olivier Perriet Le traite n est pas De gaulle mais notre elite Lebrun Gamelin
        Mais depuis 1870 , nous sommes habitués aux défaites . Aux raclées à l humiliation et à passer sous les fourches caudines .
        Ces guerres ont affirmé la domination de l Allemagne contre la France .
        Des remarquables stratèges a la francaise qui n ont rien vu venir
        La même erreur avec le general Henri Navarre a Dien Ben Phu .
        A croire que ces généraux , les politiques avaient une formation lacunaire et surtout ils etaient en retard d une guerre . De surcroit , le service de renseignement n ont pas fait leur boulot . Le renseignement est essentiel .

        Quant à de Gaulle , s il était resté en France , il aurait été arrêté . Et le réseau de résistance n aurait pas pu être monté .

        Tu emploies un argument facile .

        L auteur a raison de souligner , que cette défaite cette déculottée mémorable fut un choc .. Hitler lui même fut surpris de la rapidité de cette victoire , lui qui craignait l artillerie francaise .
        Je l ai deja dis les chars francais n avaient pas la radio, les chars alllemand l avait .
        Les aviateurs francais courageux , pilotant leurs De Woitine 520 pour 520 KM heure , ont reussi a abattre pres de 130 Stuka .dès les premieres heures de l invasion . C est aussi un autre erreur d avoir souligner la passivite des soldats c est faux , C est l organisation et cette stratégie retenue qui ont été la source de cette défaite .

        Si la justice avait ete « juste » ce sont Gamelin et Le brun qui auraient dû être fusillés .

        Tout cette histoire pour que la France soit sous la tutelle de l Allemagne , Je force le trait mais c est désormais l Allemagne qui est le pays dominant en Europe , et elle a repris son poids en Europe centrale au dela de l Oder Neisse .
        Mitterrand lui qui n a jamais eu les foudres en 1981 des intellos de gauche s est trompé ,

        Quant à moi je me méfie des héros en temps de paix et des procureurs de l histoire , c est une vertu des personnes assis dans un beau fauteuil et qui ont tous les arguments pour ériger leur thése. Ispo facto connaissant le déroulement des évènements historiques , c est une position intellectuelle impertinente et surtout facile .


      • Schrek Docteur Faustroll 5 novembre 2021 16:50

        Laval, c’était la continuité logique de Daladier et des accords de Munich qui lui avaient fait dire en aparté au Bourget devant la foule qui l’acclamait : « Ah les cons ! ».

        Entre compromissions et renoncements, la voie est étroite pour préserver les intérêts d’un économie. Surtout si le concurrent a déjà pris position pour un affrontement violent.

        Je n’ai pas vu le téléfilm, mais vous m’avez donné envie de le regarder. Je vais aller sur l’appli ARTE pour le voir en « replay », comme on dit chez nous.


        • CN46400 CN46400 6 novembre 2021 07:49

          @Docteur Faustroll
          Moi, je l’ai vu : 22 juin 42, premier anniversaire de « Barbarossa », six mois après Moscou et six mois avant Stalingrad : « je souhaite la victoire de l’Allemagne ».... Un arriviste visionnaire n’est-ce pas ?


        • Lonzine 5 novembre 2021 17:04

          Je ne comprends pas que face à des problèmes gigantesques ( climat covid chomage bruits de bottes en Ukraine etc etc ) on puisse faire un film sur cette période très trouble.


          • Schrek Docteur Faustroll 5 novembre 2021 17:32

            @Lonzine

            justement...


          • Decouz 5 novembre 2021 19:21

            Bon film en effet (pas Arte mais France 3)


            • In Bruges In Bruges 5 novembre 2021 19:30

              Ceux qui découvrent aujourd’hui que Patrick Chesnais est (devenu) un excellent acteur, sont soit des gens qui sortent de 20 ans de prison (et encore, beaucoup ont la TV en prison) soit des gens à l’entendement un peu ralenti par l’age ou les substances diverses....


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 novembre 2021 20:48

                @In Bruges
                Salut. Exact et avec une gueule .


              • voxa 6 novembre 2021 05:07

                @In Bruges

                C’est vrai bon acteur...

                Mais il faut tout de même se rappeler ses saillies décevantes sur les manifestants qui ralentissaient ses déplacements...
                L’on comprend alors que collabo n’est pas forcement un rôle de composition...

                ...


              • tonimarus45 6 novembre 2021 13:08

                @voxa---«  »«  »« L’on comprend alors que collabo n’est pas forcement un rôle de composition... »«  »«  »« dite vous —Peut etre bien
                 »«  »


              • roby roby 6 novembre 2021 14:23

                @voxa
                Ce qui hélàs n’est pas rare à notre époque 


              • samy Levrai samy Levrai 5 novembre 2021 19:47

                Pactiser avec un envahisseur , collaborer , est une vertu, résister à un occupant est une lâcheté, ça fait assez penser à l’année 1984.


                • tonimarus45 6 novembre 2021 13:06

                  @samy Levrai---Bien vu ; .a lire certains posteurs c’est ainsi les salauds deviennent des anges et les anges des salauds


                • véronique 6 novembre 2021 12:08

                  J’ai regardé ce téléfilm et je suis très mitigée.

                  Bien sûr le traitement réservé à Laval est certainement critiquable à certains égards, une justice expéditive, partiale, on a le sentiment qu’il fallait un coupable.

                  Mais en-dehors de ça, si on regarde surtout le personnage durant son activité au gouvernement, le téléfilm montre qu’au fond Laval était un brave type qui prenait soin de ses proches, et des petites gens de sa commune, et qu’il a juste essayé de limiter les dégâts concernant la France. Je veux bien croire que Laval n’avait pas tous les défauts, mais il n’a pas non plus été condamné pour rien.


                  • voxa 6 novembre 2021 13:29

                    @véronique

                    « une justice expéditive, partiale, on a le sentiment qu’il fallait un coupable. »

                    Effectivement...
                    Quitte à fusiller quelqu’un,moi, j’aurai plutôt fusillé les éternels résistants de la dernière heure, ceux qui tondaient les femmes.
                    Ils sont immortels, vous les reconnaitrez facilement .
                    Ce sont ceux, qui, par exemple, dans le métro, dans le tramway, n’interviennent pas quand vous vous faites agresser.

                    Mais bon... On ne peut tout de même pas fusiller 80 % de la population.
                    Çà couterait trop cher en munitions.

                    ...


                  • mmbbb 6 novembre 2021 18:58

                    @véronique Laval a fait le sale boulot, il fut une victime expiatoire . Comme en Allemagne , beaucoup de cadres qui avaient collaborés eurent de belles carrières après la guerre .
                    les service RH de l epqoue ne perdaient pas de temps comme aujourd’hui avec de longs interrogatoires . ll fallait reconstruire
                    Bousquet pas exemple fut president de la banque indochinoise .
                    Quant aux ingenieurs techniciens scientifiques , les alliées se partagèrent le butin
                    Les ricains accueillirent pres de 10 000 de ces personnes don V V Braun .Il travailla dans le tunnel de Dora ou périrent des milliers de prisonniers .
                    Il ne fut guere inquiété ou si peu .
                    Nous de même la SNECMA a ete cree avec la collaboration d ingenieurs allemands
                    Il est vrai que l Allemagne avait d excellents ingenieurs 
                    J habite la commune ou K BARBIE arrêta J MOULIN , Apres la défaite Il fut exfiltrer par un cardinal croate et les service secrets américains utilserent ses services contre la lutte des cocos .
                    La justice des hommes n est qu imparfaite .


                  • tonimarus45 6 novembre 2021 13:04

                    bonjour a lire certains posteurs ils vont finir a demander la rehabilitation de petain et pourquoi pas son entree au pantheon.Les pires salauds sont presentes en bonne personnes ????Et oui j’admire comment certains et c’est chaque fois pareil reinterprete et font du revisionisme /negationisme avec ces personnages ????? hitler aussi prenait soin de sa famille ?????????????


                    • mmbbb 6 novembre 2021 19:14

                      @tonimarus45 Tu aurais été certainement comme beaucoup de francais soit passif ou au mieux collabo .
                      Comme le disait une femme « il y a beaucoup d héros en temps de paix ».
                      Il y a un qui est sorti indemne de cette histoire c est Mitterrand .
                      Les grandes âmes de ton genre , ne lui ont guère cherché les poux en 1981 .
                      Et pourtant ! il connaissant Petain : il reçut la francisque .
                      Ce politique a été fondamentalement à droite .
                      VAE VICTIS , nous avions un genoux a terre et nous étions sous l occupation .
                      Gamelin et Le Brin portent l entiere responsabité de cette défaite L élité conformiste elle qui ne voulut rien voir a failli .
                      Cette même élite aujourd hui qui faillit et se détourne de l intêrêt général


                    • Esprit Critique 6 novembre 2021 17:03

                      Petain a cause la premiére guerre et du fait qu’il s’est présenté aux français de 40 a 45 comme un sauveur et un protecteur avec tous les moyens de communications de l’époque, a sa botte, etait intouchable dans les esprits d’un trop grand nombre de français. A t-il eu peu ou prou une quelconque efficacité de protection, on constate qu’il est toujours interdit d’avoir un avis sur le sujet autre que celui de l’histoire officielle. Aprés 75 ans c’est minable. Toujours est-il que Laval a constitué un excellent coupable pour personnifier la collaboration et porterle chapeau. Liquider tous ceux qui n’avaient pas eu unrole parfaitemnt clair aurait depeuplé la France. De Gaulle de part son Aura a su limiter les degats, il savait que la France avait besoin d’un maximum de bras et de cerveaux pour redemarrer.

                      Ce film n’est pas celui des antifachistes d’operette d’aujourd’hui qui fond crever la France, sous leur venin de minus. Patrick Cheney est un acteur de grand talent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité