• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Place Saint Augustin Affaire Benalla, manifestants pour aller chercher (...)

Place Saint Augustin Affaire Benalla, manifestants pour aller chercher Macron

Deux cents personnes ont participé à des manifestations à paris pour protester contre l'affaire Benalla et « aller chercher Macron ». Demandant la démission d'Emmanuel Macron. Une manifestation place Saint Augustin, à quelques pas de la place Beauvau. Organisée par l'Égalité Nationale, une cinquantaine de manifestants ont dénoncés l'affaire Benalla. Thierry Paul Valette

AFFAIRE BENALLA : DES MANIFESTANTS À PARIS POUR « ALLER CHERCHER MACRON »

Deux cents personnes ont participé à des manifestations à paris pour protester contre l'affaire Benalla et « aller chercher Macron ». Demandant la démission d'Emmanuel Macron. Une manifestation place Saint Augustin, à quelques pas de la place Beauvau. Organisée par l'Égalité Nationale, une cinquantaine de manifestants ont dénoncé l'affaire Benalla. Le parti des pas de parti était eprésenté par un de ses cadres. Une autre manifestation devant les locaux de la république en marche par des collectifs.

 

Les participants ont montré leur mécontentement après l'éclatement de l'affaire Benalla née de la diffusion de vidéos d'Alexandre Benalla, ex-collaborateur de l'Elysée, le montrant en train de violenter deux participants de la manifestation du 1er mai.

C'est la gestion de l'Elysée et d'Emmanuel Macron de cette affaire que les personnes présentent ont dénoncée. « S'ils veulent un responsable, il est devant vous, qu'ils viennent me chercher », avait-il déclaré à cette occasion, alors qu'il n'avait pas encore réagi publiquement au scandale. Cette formule, jugée provocante par certains étant données les circonstances, avait fait polémique.

UNE AUTRE MANIFESTATION VENDREDI

Vendredi, une autre manifestation, appelant également à « aller chercher Macron », s'est organisée sur la place de la Contrescarpe, à Paris, le lieu même où une vidéo d'Alexandre Benalla molestant deux manifestants a été capturée. Une petite centaine de personnes a participé à ce premier rassemblement.

VIDÉO CI-DESSOUS DU RASSEMBLEMENT DE LA PLACE SAINT AUGUSTIN

https://www.facebook.com/thierrypaulvalette/videos/10156510082163427/

Mis en examen notamment pour « violences en réunion », Alexandre Benalla accompagnait des policiers comme « observateur », avec un employé de LREM, Vincent Crase, lui aussi mis en examen. Trois fonctionnaires de la préfecture de police de Paris ont, quant à eux, été mis en examen pour « détournement d'images issues d'une vidéoprotection et violation du secret professionnel ». Ils sont soupçonnés d'avoir transmis à Alexandre Benalla une copie d'images de vidéosurveillance des incidents sur la place de la Contrescarpe.

 

Il est aux alentours de 16h30 le 1er mai dernier quand Noémie*, une fonctionnaire de 24 ans, tente de fuir les affrontements violents entre black blocks et forces de l'ordre près du pont d'Austerlitz, à Paris. Accompagnée par plusieurs personnes dont Romain*, un de ses amis âgé de 23 ans, elle pénètre alors dans le jardin des Plantes, sur les consignes des CRS, jusqu'à ce qu'elle tombe sur trois personnes qui lui indiquent une autre direction.

Selon Libération, qui a diffusé la vidéo de la scène vendredi soir, il pourrait s'agir d'Alexandre Benalla, Vincent Crase, employé de LaREM et gendarme réserviste qui avait comme le premier demandé à "observer" la manifestation, et Philippe Mizerski, policier chargé d'encadrer les deux hommes venus "observer" la manifestation ce jour-là. On peut entendre l'auteure de la vidéo demander de "se mettre d'accord" sur la sortie qu'ils doivent emprunter.

L'affaire n'est certainement pas terminée et d'autres révélations à venir sont à prevoir. 

JPEG - 108.9 ko
Rassemblement place SAINT AUGUSTIN , Thierry Paul Valette dénonce un déni de démocratie
Dans l’affaire Benalla, un rassemblement avait lieu à deux pas de la palce Beauvau/ L’Égalité Nationale avait preparé l’événement pour dénoncer les dérives violentes de l’État.
JPEG - 60.9 ko
Rassemblement de la place SAINT AUGUSTIN
Une cinquantaine de personnes présentes. Des collectifs dont le « Parti des pas de parti »
JPEG - 176.9 ko

Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • flourens flourens 30 juillet 18:31

    ils étaient des millions le dimanche 15 au soir dans Paris, ils sont 200 pour aller chercher Macron, tout est dit


    • gueule de bois 30 juillet 21:27

      @flourens
      Ça me paraît clair en effet. Le bon peuple a ses priorités.


    • Fergus Fergus 31 juillet 09:27

      Bonjour, flourens

      Eh oui ! Extrait d’un article que j’ai rédigé en 2016, Je hais le football ! (Plus que jamais) :

       :

      1998 : la France perd le sens de ses valeurs

      Retour sur la Coupe du Monde 1998. Cette année-là, j’ai participé au printemps à une manifestation organisée à Paris entre République et Bastille contre la précarité et l’exclusion à l’appel d’une vingtaine d’associations. Nous étions moins de 8000 dans le cortège ! Comment s’en étonner alors que, depuis des mois déjà, on ne parlait que de football dans les médias, à longueur de journée, quel que soit le thème des émissions et quelle que soit l’importance de l’actualité socioéconomique ? Avant même la compétition, j’avais atteint l’overdose, au point de me détourner des retransmissions télévisées, préférant cette année-là le vert des pâturages de l’Aubrac à celui des pelouses du Mondial.

      Quelques semaines plus tard, la victoire acquise, 1 000 000 de personnes euphoriques s’agglutinaient sur les Champs-Elysées autour de l’équipe de France pour un simple trophée sportif. Parmi elles, probablement des dizaines de milliers de chômeurs et d’exclus, dramatiquement absents d’un défilé printanier qui avait été organisé pour eux. Comble de la sinistre pantalonnade qu’a été cette année 1998 : durant l’automne, 300 000 chasseurs sont venus battre le pavé dans les rues de la capitale pour sauvegarder leurs acquis. Parmi eux, là aussi des milliers de chômeurs et d’exclus, beaucoup plus concernés et motivés par leur droit de tuer que par celui de vivre décemment de leur travail !

      Jamais je n’ai éprouvé un tel écœurement pour mon pays et pour ses habitants, capables de se mobiliser des mois durant pour un évènement futile, mais incapables de consacrer ne serait-ce qu’une heure de leur temps à des causes sociales essentielles comme le droit au travail et à la dignité pour tous ! Imaginons un instant ce qu’aurait pu être l’action sociale de notre pays si, entre le printemps et l’automne 1998, l’on avait dédié ne serait-ce qu’un quart du temps et de l’argent dépensés en marge d’une seule compétition sportive...


    • Ben Schott 31 juillet 09:34

      @Fergus
       

      Et allez, on remet une couche !
       
      Celle que vous tenez, finalement...
       


    • Fergus Fergus 31 juillet 09:54

      Bonjour, Ben Schott

      En effet, j’en remets une couche car il me semble capital que nos compatriotes prennent enfin conscience du fait qu’ils disposent d’un pouvoir relativement aux gouvernants. Encore faudrait-il que ce pouvoir, via la mobilisation pour des causes essentielles, soit exercé, ce qui n’est pas le cas.

      Je n’ai rien contre les supporteurs de football (je l’ai moi-même longtemps été, quoique de manière beaucoup plus réservée), je ne comprends simplement pas que l’on ne puisse en même temps s’investir un tant soit peu dans les luttes pour l’emploi, pour la dignité ou pour le droit au logement et dans l’affaire qui nous intéresse aujourd’hui pour une pratique exemplaire du pouvoir.

      Libre à vous de penser que cela puisse être l’objet de sarcasmes.


    • V_Parlier V_Parlier 31 juillet 09:58

      @gueule de bois

      C’est clair.
      Mais ayant vu que personne n’était venu chercher Hollande (qui à mes yeux a fait dix fois pire *) je n’irai pas m’ennuyer à aller chercher Macron.

      (*) Bon, il reste encore 4 ans à Macron. On va voir s’il le rattrape...

    • Ben Schott 31 juillet 09:58

      @Fergus
       

      Je refuse de participer à votre énième ridiculisation en short et en rase campagne sur ce sujet !...
       


    • kirios 31 juillet 11:50

      @Fergus

      tout est dit !
      le citoyen français n’existe presque plus  ; depuis Pompidou il a été progressivement transformé en supporter : il est supporter du psg ou de l’om , de la France ou d’un autre Pays, de la gauche ou de la droite , du pc ou du fn ...(ce qui ne signifie plus rien).
      à la conscience politique ,à la responsabilité citoyenne , à la prise de conscience, il préfère les« feux de l’amour » o, « plus belle la vie »... ou les experts « de C’ dans l’air »

    • Fergus Fergus 31 juillet 13:23

      Bonjour, kirios

      C’est malheureusement la réalité dominante, et c’est une très mauvaise nouvelle pour... ces citoyens eux-mêmes qui, sans en avoir conscience, laissent la bride sur le cou des gouvernants en leur permettant de détricoter insidieusement toutes les avancées sociales.

      Et sur ce plan-là, Macron est sans doute le plus redoutable adversaire des classes populaires tant il est déterminé et imbu de sa personne de réformateur au point d’y voir une sorte de mission christique du néolibéralisme.

      Rien à voir avec ses prédécesseurs, entre l’inconsistant Hollande et le velléitaire Sarkozy.


    • Alren Alren 2 août 13:17
      @flourens

      Vous ne voyez qu’une partie de la population.Le mécontentement monte.
      On a demandé lors d’un sondage de citer les hommes et femmes politiques dont le sondé avait une bonne opinion. Jean-Luc Mélenchon est premier devant Marine Le Pen et Alain Juppé :


      (Désolé, je n’ai pas pu donner l’adresse internet autrement).

    • bob14 31 juillet 07:20
      Pour aller chercher Macron...Faites la Révolution...ou restez chez vous à regarder TF1..... smiley

      • kirios 31 juillet 11:55

        @bob14

        la révolution oui , mais pas pour changer de potentat ou favoriser une idéologie !


      • zygzornifle zygzornifle 31 juillet 08:57

        J’espère qu’ils ont des kits de premier secours car les CRS vont les fracasser en criant Macron Akbar ..... 


        • ZenZoe ZenZoe 31 juillet 10:14
          Allez chercher Macron, et après ?
          Protéger la démocratie mon oeil ! L’auteur et ses copains guignols ne veulent qu’une chose : mettre un bordel le plus délirant possible. Ce qui serait jouissif n’est-ce pas !
          Ce ne sont pas des démocrates, mais des gamins attardés, des anarchistes qui s’ennuient. Allez vous faire voir avec votre manif !

          • arioul arioul 31 juillet 10:14

            Les pieds Nickelés vont chercher Macron , sont pas arrivés les poves mecs. Tiens de rage je vais me baigner.


            • zygzornifle zygzornifle 31 juillet 10:39

              Pour chercher le Macron faut plonger dans sa piscine et nager entre les piles d’assiettes et les bouées en forme de tète de Rothschild , dans les chiottes vous trouverez a la place du p-cul le code du travail .... 


              • foufouille foufouille 31 juillet 12:00
                " Trois fonctionnaires de la préfecture de police de Paris ont, quant à eux, été mis en examen pour « détournement d’images issues d’une vidéoprotection et violation du secret professionnel ». Ils sont soupçonnés d’avoir transmis à Alexandre Benalla une copie d’images de vidéosurveillance des incidents sur la place de la Contrescarpe."
                ils ont juste obéi aux ordres du supérieur grand ami de macron.

                • lloreen 5 août 15:11
                  @foufouille

                  Les sectaires ont sans doute profité de la bonne aubaine pour se débarrasser des gêneurs et des empêcheurs de tourner en rond...Peut-être même appartiennent-ils au groupe de policiers scandant « francs-maçons démission » lors d’une manifestation contre les imposteurs du gouvernement.

                  La transition est une évidence.

                • zygzornifle zygzornifle 31 juillet 12:56

                  Faudra attendre Mai 2022 pour aller le chercher dans les urnes mais vu le nombre de mougeons j’en doute .....


                  • V_Parlier V_Parlier 31 juillet 15:03

                    @zygzornifle
                    Et oui, si les gens écoutent les journalistes il en sera toujours ainsi. Et un an après ça recommencera, les manifs de révolutionnaires des bacs à sables.


                  • lloreen 5 août 15:06

                    @zygzornifle


                    Je ne pense pas que cette conclusion soit la bonne, vu le nombre croissant des abstentions, signalant la fronde de la population. Ce n’est cependant pas la bonne méthode pour se débarrasser des imposteurs qui parasitent les institutions de la France dans la mesure où l’ancre qui les fixe solidement à leurs postes respectifs est causée par la mort civile, ce qui leur procure donc toutes les clés pour accéder aux coffres-forts...et la création de la personne (fiction juridique) qui leur permet le détournement des fonds.

                    Staline a bien reconnu le problème est certains s’en inspirent encore aujourd’hui...
                    « Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes. »

                    Il est évident que les scores de quasiment toutes les élections sont truqués, les preuves abondant en ce sens et pas qu’en France d’ailleurs. Sinon une situation telle qu’actuellement ne serait pas pensable d’autant plus que le choix d’un gouvernement reflète toujours le vote d’une majorité de la population et qu’à la vue du taux d’insatisfaits après un an- ce n’est tout simplement pas possible.
                    L’autre invraisemblance étant celle consistant à afficher un score à 20 heures pétantes durant la grand messe électorale alors que les derniers bureaux de vote ferment à la même heure...

                  • cétacose2 31 juillet 20:22

                    De mémoire de morpion on a jamais vu un président parasite abandonner son ...suçoir....


                    • Ouam Ouam 31 juillet 21:20
                      Moi je trouve ca bien la politique menée par Jupiter one...

                      cad :

                      - Noyer encore plus le pays sous un flux initerrompu de futures chances pour la france...
                       
                      - Exploser le peu de lien social qui existe encore au profit d’un communautarisme exacerbé, voir de la « partition » (cf hollande)
                       
                      - Baissser encore plus le pouvoir d’achat des gens comme il l’a si bien fait...
                       
                      - Exploser les impots directs et indirects (comme le 80 Km/h ou ca crépite sa reum)
                       Et bien sur de l’autre coté réduire les services publics à néant... sinon c’est pas drole smiley
                       
                      - Ruiner la démocratie, et en meme temps ce pays, un peu comme la Grece si on désire « modéliser » avec de l’époque contemporaine sur les causes qui génèrent les « effets »
                       
                      - Favoriser les ultra-riches et exploser les classes moyennes et basses..
                      - Etc...

                      Je l’encourage à continuer encore plus fort dans cette voie...car.....

                      Vous le valez bien .
                       
                      Note : Au futurs détracteurs et moinsseurs...
                      Descidé de procéder autrement, je ne suis donc plus du tout con-cerné ou pour plus très extrèmement longtemps par les manips de votre nouveau roi soleil...
                      Qui obtiens comme nous le voyons tous...de si bon résultats ET sur tous les plans...
                      Chaque jour qui passe le confirme un peu plus le succès indiscutable du « plan plolitique » choisi...

                      • lloreen 5 août 14:52
                        C’est le moment de la transition pour un véritable changement de paradigme car depuis le 18 juin 2015, il existe un conseil national de transition en France, créé par un collectif de citoyen conformément à l’article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

                        Un conseil national de transition est un outil juridique reconnu en droit international, le même qui reconnaît le droit des peuples à disposer d’eux-même.
                        Il est certain que la clique mafieuse qui empêche tout changement depuis la création de leur corporation bancaire privée (FED 1913) et du haut de leur état souverain richissime à force d’avoir escroqué la presque totalité de la planète se mettront en travers de l’initiative en déballant leur grosse artillerie des fake news et autre attrape-nigauds comme ces liens contrant systématiquement les informations et les initiatives prises par ce conseil de transition.
                        Mais c’est bien la preuve que cette alternative les gêne et on ne saurait bouder ce plaisir.

                        Il est en effet du plus grand comique de lire ce genre de lien lorsque l’on sait que l’actuelle assemblée parasitant les institutions de la France en a pris la tête lors d’un coup d’état opéré le 6 décembre 2016 pour organiser une élection illégale ...et que ces usurpateurs n’ont aucune légitimité à être où ils sont.
                        Dans la mesure où la France n’a plus de constitution suite à ce coup d’état -en vertu de l’article 16 de la déclaration universelle des droits de l’ homme et du citoyen de 1789- toutes les lois, ordonnances et décrets sont nuls et non avenus.


                        La transition:l’après Macron.

                        La transition : le financement du revenu universel-programme.

                        Le 5 Mai 2018, le conseil national de transition avait lancé un appel à tous les français et aux forces de l’ordre mais le kidnapping de Marc Granié , un ex-CRS qui avait fait une interview avec le porte-parole du conseil national de transition en dénonçant les criminels à la tête des gouvernements successifs avait suscité la méfiance, ce qui était le but recherché par les mafieux au pouvoir pour qui le racket, le vol, le viol et les menaces sont les moyens les plus sûrs pour garder les gens asservis.


                        Il arrivera un moment où -comme dans cette affaire Benalla, épisode monté en épingle par les sectaires via les médias leur appartenant, énième règlement de compte entre factions sectaires rivales- les français ne mordront plus à l’hameçon et ils se rallieront à la transition, le seul moyen de sortir de ce marécage entretenu au bénéfice d’un syndicat international du crime organisé, exposé de longue date.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès