• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Plan pauvreté et pyramide sociale

Plan pauvreté et pyramide sociale

 

Avec ses deux objectifs proclamés par le Président Macron : «  inciter le retour au travail et faire des enfants une priorité.  » le plan pauvreté français manque de réalisme, faute de référence à une situation planétaire qui en conditionne la pertinence. Il en est comme si nos dirigeants n’avaient pas pleine conscience de ce qu’ils prétendent combattre, ce qui les fait se tromper d’époque, de situation et de cible. Les “politiquement pauvres” hexagonaux visés n’ont rien à voir avec cette pauvreté profonde, plaie béante au flanc de l’humanité qui en détermine toutes les autres formes et niveaux. Quel rapport en effet entre les pauvres dont se préoccupe un pouvoir à coup de subventions, et le milliard et demi de miséreux qui habitent les bidonvilles partout dans le monde et vivent avec moins de 2 dollars par jour en se reproduisant 20 fois plus que leurs frères es espèces,  avec qui ils partagent chaque jour un peu plus leurs malheurs ?

 

Dès lors, de quelle pauvreté, de quel travail, de quels enfants s’agit-il  ? Le BIT (Bureau International du Travail) et la BM (Banque Mondiale) parlent de la création de 40 à 50 millions d’emplois par an pour les 10 prochaines années. Dans le même temps, le nombre d’humains – donc de demandeurs de travail rémunéré – augmentera d’un peu moins de 100 millions annuellement et la décroissance économique, donc l’augmentation du chômage, menacent chaque jour un peu plus pour des raisons liées à nos ressources et à nos déchets.

Prisonniers des mêmes tabous que leurs prédécesseurs qu’ils ont mis au repos, nos jeunes gouvernants dont nous aurions pu attendre une nouvelle façon de voir l’avenir, en ont une vision tout aussi étriquée et se montrent incapables de l’intégrer pour ce qu’il est. La richesse collective n’a cessé de croître et de s’accumuler depuis que l’homme existe, du simple fait qu’il soit, avant toute opinion et autres considérations, un agent économique, dès avant sa naissance et bien après sa mort – Les marchés prénatal et post-mortem en témoignent. Et ces agents économiques sont passés en 20 siècles de 250 millions à bientôt 8 puis plus de 11 milliards. Or cette richesse se partageant, plus sont nombreux ceux qui y prétendent moins la part moyenne de chacun est importante, pendant que se multiplient ceux qui n’en ont même pas les miettes.

 

Trois informations pourront intéresser les lecteurs désireux d’approfondir ce qui précède. Donnant une idée de l’évolution de la grande pauvreté et de ses causes  ; deux sont empruntées à Population Media Center.

Il s’agit tout d’abord d’un article intitulé “Nouvelles de la politique démographique en Tanzanie”, extrait du journal “The Citizen :

«  À Dar es-Salaam, ce n’est pas la première fois que le Dr Magufuli s’exprime publiquement contre la planification familiale. Après le lancement de l’enseignement primaire et secondaire gratuit en 2016, il a déclaré : « Les femmes peuvent maintenant jeter leurs contraceptifs. L’éducation est maintenant gratuite”. Ses remarques ont attiré l’attention d’un grand nombre de lecteurs, à l’instar des médias internationaux. Mais jeudi, le Dr Ulisubisya a cherché à assurer que rien n’a changé.

La Tanzanie a adopté une législation sur la planification familiale en 1976 et celle-ci est restée en vigueur depuis. Le principal objectif de la politique est de prévenir la mortalité maternelle et infantile. Il préconise, entre autres, la naissance entre 18 et 35 ans chez les femmes et un intervalle d’au moins trois ans entre les grossesses.

« Le président a simplement exhorté les parents à supporter le nombre d’enfants qu’ils peuvent nourrir. Ses remarques étaient que les gens ne devraient pas être empêchés de se reproduire », a expliqué le Dr Ulisubisya. Ni le ministère ni les bailleurs de fonds n’avaient jamais imposé de réglementation limitant les familles à un certain nombre d’enfants. Il a déclaré que la politique de planification familiale avait pour seul objectif de protéger la santé et le bien-être de la mère et de l’enfant.

« Si une femme accouche chaque année, son corps devient faible et vulnérable aux problèmes de santé. Cela affecte également la croissance de l’enfant à naître », a-t-il déclaré.

 

La deuxième information est dans le dernier rapport de la fondation Gates qui s’émeut plus ouvertement qu’à l’habitude de la situation de croissance rapide de la population mondiale : « … Des décennies de progrès remarquables dans la lutte contre la pauvreté et la maladie pourraient être au point mort. En effet, les régions les plus pauvres du monde croissent plus vite que partout ailleurs. Il est plus difficile de mener une vie saine et productive. Si les tendances actuelles se poursuivent, le nombre de pauvres dans le monde cessera de diminuer et pourrait même commencer à augmenter.  »

 

Enfin, la troisième information, accessible par le lien ci=après, émane de la revue “Sciences et techniques” qui fait le point sur l’accès à ce droit en France et dans le monde à l’occasion de la Journée mondiale du droit à l’avortement : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/ces-pays-qui-interdisent-l-avortement_128051#xtor=EPR-1-[SEAActu17h]-20180928

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.31/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 2018 09:17

    Un plan pauvreté sorti tout droit du chapeau d’un ancien trader de chez Rothschild ...... Ouhahahahaha , excusez faut que j’aille pisser tellement je me tord de rire ....

    Pauvres pauvres ....

    • ASTERIX 30 septembre 2018 10:26
      JUPITER SES MINISTRES POTICHES BUZIN PENICAULT VERGNE BORNE ect’’’’ cassent tout travail santé transports RETRAITES ET RETRAITéS des pauvres viivent dans des placards
      de 1 A 2 M2  !!! la location des insalubres enrichissent les voyous et les élus (aussi voyous)

      un exemple il faut a un senior plus d une heure pour réserver a la SNCF les nouveaux sites GO UI ET GO EUROPA ONT DU ETRE FAITS PARS DES ANES DE L ANESSE BORNE !!!!!!!

      le TRAIN est deux fois plus cher que l’avion 179 euros pour un enfant PARIS-BREST PAR HOP 92 EUROS (A/R °)

      95 % DE NULS DANS LE GROUPE LREM EN MARCHE ARRIERE  TOUTE !!!!!!!!!!!!!! AUTANT DE CORROMPUS QUE SOUS SARKO LE NAIN 1ER

      MIEUX BALKANY S’ AUGMENTE SA PAYE DE MAIRE DE 57 %  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      vivent les RIPOUX...BLICAINS = LREM MARCHE ARRIERE (lemaire darmanin aux finances quand ils auront tout cassé retour a droite !!!!!!!!)

      SPPRIMONS 75 % DES EMUS NATIONAUX LA RUINE DE LA FRANCE CE SONT EUX !!!!!

      • Claudec Claudec 30 septembre 2018 11:57

        @ Bob14, zigornifle et ASTERIX


        Pas besoin de Macron pour créer des pauvres, l’économie et la démographie mondiales s’en chargent, sous tous les régimes, au rythme d’environ 200 000 supplémentaires chaque jour. Il faudrait en être conscient avant de prétendre y changer quoi que ce soit d’efficace et de durable.

      • foufouille foufouille 30 septembre 2018 10:43
        " Les “politiquement pauvres” hexagonaux visés n’ont rien à voir avec cette pauvreté profonde, plaie béante au flanc de l’humanité qui en détermine toutes les autres formes et niveaux."
        sans blague, il faudrait s’informer car en france il fait froid l’hiver, il est aussi interdit de squatter avec sa cabane en france, pas de vol sauvage d’électricité, etc.
        en inde, avec tes 2€ par jour non déclaré, sans cotisations ni impôts, le VRP cherche à te vendre avec un crédit des panneaux solaires.


        • Claudec Claudec 30 septembre 2018 11:50

          @foufouille

          Avec l’assistanat public qui règne dans les pays avancés et leurs panoplie d’aides en tous genres, sans compter l’humanitaire, vous en connaissez beaucoup qui vivent avec moins d’un $ par jour – y compris parmi ceux que leur grande misère et bien d’autres raisons ont chassé de chez eux pour aboutir en des lieux qui bien que précaires n’ont rien à voir avec les bidonvilles et les décharges publiques qui les y abritaient ?
          Le problème est loin d’être simple, mais l ’amalgame est le plus mauvais service qui puisse être rendu aux pauvres en tous genres et de tous niveaux, et c’est précisément ce que fait le plan pauvreté de Macron, comme la plupart de ceux qui sont aussi bien pour que contre.

        • foufouille foufouille 30 septembre 2018 12:09

          @Claudec

          tu sais lire et compter ?
          tes 1 ou 2€ est juste ce qui est déclarer. il est aussi évident que vivre avec 60€ par mos en france est impossible mais possible en afrique, surtout hors des villes. leur « smic » est autour de 100€.
          avec 150, tu peux faire des économies ....


        • Claudec Claudec 30 septembre 2018 12:31

          @foufouille

          Il faudrait cesser de se faire chacun son petit cinéma et voir la réalité en face.
          Il y a sur terre 1,5 milliard de pauvres profonds qui envient le sort des pauvres des pays riches – ce qui ne signifie pas qu’il ne doive pas être amélioré – au point de tout risquer pour venir essayer d’en profiter.
          Tant que le cette pauvreté profonde ne sera pas éradiquée – ce qui est possible contrairement à ce qu’il en est de la pauvreté relative dont se préoccupe le “plan pauvreté” Macron – rien d’utile ne pourra être tenté. Cette pauvreté est la source de toutes les autre formes de pauvreté partout dans le monde, avec l’aide d’un progrès qui a abattu ces frontières qui nous en tenaient éloignés et que certains s’efforcent de remplacer par des murs.

        • foufouille foufouille 30 septembre 2018 13:03

          @Claudec

          j’ai vécu plusieurs années avec mois que le rsa et ce n’était relatif sans chauffage ni panneau solaire à crédit avec tes deux euros par jour. retrouve toi en arrêt maladie avec le quart du smic pour voir si c’est relatif. avec ton rsa relatif, tu auras juste de quoi bouffer et un logement avec de la chance.


        • Claudec Claudec 30 septembre 2018 13:41

          @foufouille

          J’ai connu pire, mais j’ai appris que s’attarder à son propre cas avait pour premier effet de fausser notre jugement. Les sentiments ne font pas bon ménage avec la réalité.

          Encore une fois, c’est précisément parce que tout ce qui est tenté est influencé par des sentiments ne tenant pas suffisamment compte d’une réalité qui dépasse largement le cas de la France et de ses pauvres, que nos plans pauvreté ne mènent à rien d’autre qu’à la surenchère politicienne. Et il en est de même dans tous les pays du monde.

          Dans une société désormais mondialisée, plus les hommes sont nombreux, plus l’économie se développe et la pyramide sociale s’atrophie. Son sommet s’éloignant toujours plus de sa base, les écarts de richesse et les inégalités sociales s’accroissent d’autant. Mécanisme infernal que seule une réduction de la population mondiale permettrait de maîtriser ; la planète ne pouvant elle aussi que s’en trouver mieux. 

        • foufouille foufouille 30 septembre 2018 16:15

          @Claudec

          au sénégal, mais dans d’autres pays aussi, un grande partie de la population travaille mais au black donc sans cotiser car c’est tolérer.


        • Xenozoid Xenozoid 30 septembre 2018 18:08
          l’affreuse pyramide social.non que je met en portafaux....,non c’est que cette pyramide est donc foundé sur le pouvoir et sa hierarchie,bref tous le monde joue,mais personne n’est responsable encore moins coupable,

          car elle est(c’est comme ça),comme dieu est fait,la punition de l’homme,seule l’homme en arrive a la conclusion qu’il faut donc moins d’humains pour faire mieux, mais faire quoi ?,l’affreuse pyramide social reviendra  smiley

          • Claudec Claudec 30 septembre 2018 21:32

            @Xenozoid


            « ... mais faire quoi ? » demander-vous ?, pourquoi moins d’humains ? Pour soulager leurs malheurs, et la planète de tout le mal qu’il lui font.

            Pour faire moins de pauvres aussi, sachant que sur 100 êtres humains qui naissent*, moins de 4 naissent riches, un peu plus de 26 appartiennent aux classes moyennes et 70 sont pauvres – quels que puissent être les aléas de leur parcours ensuite, durant leur existence. Ceci en raison d’un mécanisme résultant précisément du caractère incontournablement pyramidal de toute structure hiérarchisée comme l’est la société des hommes.

            Cette pyramide est plus qu’affreuse, elle est abominable et il y a longtemps que je n’en attribue plus la paternité à une quelconque divinité.

            * Rappelons que 250 à 280 000 êtres humains s’ajoutent chaque jour à la population humaine.


          • Matlemat Matlemat 30 septembre 2018 19:46

            Lutter pour les droits des femmes dont le droit à la contraception est un bon moyen de lutter contre la surpopulation.


            • Claudec Claudec 30 septembre 2018 21:11

              @Matlemat

              Si tel est votre opinion – que je partage pleinement –, ne manquez pas de rendre visite au site de “Population Media Center”. Il vous suffit pour cela de cliquer sur lien mentionné dans mon article ci-dessus. Vous verrez le travail remarquable effectués par certains pour précisément aider la femme en matière de contraception et de lutte pour sa libération, spécialement dans les pays où elle en a le plus besoin et où les taux de natalité sont les plus élevés (comme par hasard).

            • Matlemat Matlemat 1er octobre 2018 12:18

              @Claudec
              C’est exactement la bonne approche, site ajouté aux favoris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès