• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Planque ton string et voile-toi !

Planque ton string et voile-toi !

DIAM’S, LA RAPPEUSE

      2006. Notre cadette vient d’avoir 10 ans. Passant devant la porte de sa chambre, j’entends la voix agressive d’une chanteuse. Intrigué, j’entre et demande à ma fille de quoi il retourne. « C’est la rappeuse Diam’s » m’est-il répondu d’un air me laissant entendre que, de toute façon, le sujet me dépasse quelque peu. Je n’insiste pas bien que je saisisse parfaitement les paroles de l’enragée et notamment « Prends ton string et casse-toi ! » ou encore « Mais ferme ta gueule toi aussi »1. Neuf ans plus tard, si l’on en croit son dernier livre2, il semble bien que la fulminante chanteuse se soit rangée définitivement des voitures.

DE DIAM’S A MELANIE

    Mélanie, française et musulmane est une autobiographie couvrant la période s’étendant de janvier 2008 au début de 2015. Deux courants parcourent l’œuvre. Le premier a trait à la vie « ordinaire » de Mélanie ; le second relate sa conversion à l’islam et ses conséquences. Les deux courants s’entremêlent au fil des pages. L’ancienne ado souffrait de la séparation de ses parents avant de trouver dans le rap un exutoire à son caractère rebelle. Mélanie devient Diam’s. Son immense succès n’avait aucun effet sur les idées noires qui l’assaillaient sans cesse. On la retrouve en hôpital psychiatrique, sous camisole chimique, en janvier 2008. Tentative de suicide. Changement d’air à l’île Maurice où la lecture du Coran l’apaise au point de la délivrer définitivement de ses démons. Elle se convertit à l’Islam et porte désormais le voile (le jilbab, très exactement). Encore quelques concerts et Diam’s, redevenue Mélanie, plie ses gaules du show business. Elle mène désormais une existence bourgeoise dans un village à quelques dizaines de kilomètres de Paris. Elle nous relate ses deux grossesses (le choix du roi), son divorce, son remariage, sa dévotion à sa mère, sa réconciliation avec son père, sa fondation caritative au Mali etc…

     Avant d’aller plus loin, soyons bien clairs : l’auteure n’a rien d’une greluche, si vous me passez l’expression. C’est une personne qui a réfléchi et réfléchit toujours aux « Pourquoi » de la vie et de l’Univers. Les réponses du Coran l’ont satisfaite. A mon humble avis, la Bible aurait pu le faire tout aussi bien mais les voies de la Providence restent impénétrables n’est-ce pas. Bien que catholique, sa mère ne lui avait jamais parlé de Dieu. Il est vrai qu’en France, depuis Lumières, Révolution et autres Auguste Comte, on ne déballe guère aisément ces choses-là, sauf pour s’en moquer. Mélanie, elle, bien que française, n’a pas honte de parler de son âme et des dévotions conséquentes. La lecture du Château intérieur 3 ne la rebuterait sans doute pas. Serait-elle une Française de demain ? Ses grands-parents (Des Français d’avant ?) la conduisaient à la messe le dimanche. Dans un chapitre émouvant, Mélanie raconte comment elle a pu dispenser quelque paix à son grand-père en fin de vie en lui lisant des passages ad hoc du Coran.

       Sans atteindre un niveau hagiographique pesant, le texte n’en demeure pas moins édifiant, tendant à nous exposer que la brillante rappeuse – sommeille-t-elle encore sous les cendres de son voile ? - cachait une fille reconnaissante, une délicieuse petite-fille, une mère dévouée, une épouse modèle, une bonne Française et, cerise sur le gâteau, une créature de Dieu solidement ancrée dans l’islam. On pardonne facilement à l’héroïne car elle nos présente toute cette belle histoire sur un fond de sincérité teinté de naïveté sans plus.

LA MECQUE

        Nous l’avons laissé entendre plus haut, la foi de Mélanie ne peut être celle du charbonnier : elle réfléchit trop pour se contenter d’une croyance aveugle. Comme toute religion ou idéologie, l’Islam possède ses dogmes, son règlement et ses rites. Mélanie semble y adhérer pleinement. On la suit volontiers deux fois à La Mecque, la seconde pour accomplir le grand pèlerinage (le Hajj). Elle y est heureuse comme Georges Marchais en vacances chez Ceausescu ou, plus exactement, comme ma mère à Lourdes. Rien à redire à cela. Si Mélanie nous décrit la circumambulation autour de la Kaaba4, on peut regretter qu’elle passe totalement sous silence le rite de la lapidation de Satan mais elle sait sans doute que la majorité de ses lecteurs n’ont probablement jamais entendu parler du sens théologique de Satan. Normal car, comme le disait Baudelaire « La plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ». Elle commet vraisemblablement un péché véniel en affirmant que « le pèlerinage à La Mecque est le plus grand rassemblement humain annuel au monde ». Il n’y a pas que l’Islam et la Chrétienté dans le monde, il y a aussi l’Hindouisme, pour ne citer qu’un exemple. C’est un peu comme ces journalistes un tantinet chauvins qui nous assurent périodiquement que la Tour Eiffel est le site le plus visité de France voire du monde. Dans tous les lieux saints, les pèlerins s’émerveillent puisqu’ils y sont venus pour se rapprocher de Dieu. Hélas, la tragi-comédie humaine se joue quotidiennement à guichets fermés derrière le decorum des bondieuseries. Pour ce qui est de La Mecque, on lira avec intérêt Le collier de la colombe 5 écrit par une Mecquoise.

LE RAMADAN

      Mélanie ne pouvait pas ne pas nous entretenir du Ramadan et cela donne même lieu, à mon avis, au meilleur chapitre du bouquin. Pour de nombreux musulmans, cette période marque une longue fête de l’âme ( Les chrétiens qui célèbrent encore ou qui célébrèrent naguère leurs fêtes comprendront …). Selon Anne Hidalgo, le Ramadan fait partie du patrimoine culturel français (sic). Pas mal comme cirage de babouches6 ne pensez-vous pas ? Avec de telles envolées électoralistes, les musulmans les plus avisés politiquement ont dû bien se marrer entre eux au cours des ruptures de jeûne. La mairesse ajoute qu’elle célèbre Noël à la mairie. Bien entendu, il s’agit du seul Noël consumériste car plus le temps passe et plus ça arrache la gueule de nos Loupiotes contemporaines de prononcer des termes spécifiquement chrétiens. Mais que les chrétiens se consolent : le ramadan consumériste ne va pas tarder à se pointer lui non plus. Il y a une bonne trentaine d’années, je travaillais à Damas. Parfois, après le travail, j’accompagnais un confrère musulman dans la montagne proche pour échapper à la touffeur de la cité. En période de Ramadan, il attendait sagement le coucher du soleil pour allumer sa première clope et manger quelques figues de Barbarie que nous épluchaient des enfants rieurs. Il cassait son jeûne sans exubérance. Qu’eût pensé ce sage du fait divers ( 15 juillet 2015 ) contant la mésaventure de jeunes Marocains condamnés à deux mois de prison avec sursis pour avoir rompu le jeûne en public ?

 Pour clore ce chapitre sur le Ramadan, laissez-moi vous relater une observation récente. Donc, le 9 juillet 2015, l’émission « Il n’y en a pas deux comme elle » de Marion Ruggieri s’intitule « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? ». La chroniqueuse mentionne le Ramadan7 ; un peu plus tard, elle évoque le Carême du bout des lèvres8. Un intervenant déclare « Il y a des gens qui ont jeûné durant 40 jours mais c’est assez exceptionnel ». On l’a compris : il eût été vain de compter sur ces braves gens pour citer « Alors jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le Diable. Après avoir jeûné 40 jours et 40 nuits, il eut faim » (Mt 4, 1-2). Faut quand même pas pousser mémé dans les orties …

LE VOILE

     « Dieu aimait la pudeur, je me voilerais ». Tel Pascal dans sa nuit de feu, Mélanie, au cours de son séjour à Maurice, brûle d’une foi naissante et, en planifiant sa pratique religieuse à venir, promet à Dieu de se voiler. Ici, le mot important reste « pudeur ». Selon la Genèse (2,25), Adam et Eve n’avaient point honte de leur nudité avant de manger le fruit défendu ; cependant, à peine eurent-ils commis la faute qu’ils constatèrent leur nudité et se confectionnèrent des cache-sexes avec des feuilles de figuier (3,7). En 2015, la pudeur exige-t-elle absolument le port d’un large voile ? J’aimerais en débattre, sans passion, avec un théologien musulman. Les Français nés avant 1960 ont tous vu ou connu des religieuses vêtues de longues robes rasant le sol et coiffées de cornettes (Revoir les films de Louis de Funès… ). Cela faisait partie du paysage tant urbain que rural. Certaines étaient infirmières, en 2CV ou à Mobylette, et, homme ou femme, on ne se posait pas de questions d’ordre théologique lorsqu’elles nous demandaient de tomber le futal ou la jupe avant de procéder à une piquouze dans les gras de nos fondements. Lorsque Patrick Sébastien, en décembre 2005, nous montre des religieuses en string se trémoussant avec des moines, il choque vraisemblablement plus les musulmans que les cathos, les premiers jugeant sans doute que Satan tire désormais de nombreuses ficelles du monde occidental. Mélanie écrit, en page 104 « En quoi serais-je moins digne avec mon voile qu’une femme nue dans une pub pour un pot de yaourt ? ». En première analyse, la logique d’une telle comparaison est implacable. Cependant, à y regarder de plus près, on constate qu’il s’agit d’un choix de valeurs : le corps érotisé en instrument de plaisir terrestre d’un côté, le même corps flouté pour mériter le salut céleste de l’autre côté. Combat entre le Bien (L’archange Michel vêtu d’une armure) et le Mal (Satan nu comme un ver) ou banales pudibondieuseries ?

CONCLUSION 

Que pouvez-vous imaginer raisonnablement au cours des 40 ans à venir :

A La christianisation du Qatar ?

B L’athéisation de l’Arabie ?

C L’islamisation de la France ?

D La rechristianisation de l’Europe ?

Les réponses sont évidentes. Vous et moi n’en tirons pas les mêmes conséquences que certains carriéristes et nous savons précisément pourquoi… Il suffirait de deux millions de démarches telles que celle de Mélanie pour islamiser paisiblement et durablement la France. « Paisiblement » car, Dieu merci, chacun est encore libre, chez nous, d’embrasser la religion ou la mécréantise de son choix comme de virer de bord quand bon lui semble10. Il s’agit là de faits civilisationnels. Excusez du peu ! Dans cette affaire d’importance, le voile devrait rester quantité négligeable. Hélas, c’est devenu l’arbre qui cache habilement la forêt des véritables problèmes11, permettant ainsi aux extrémistes de tous bords de manigancer leurs actions futures en toute quiétude. L’auteure parle beaucoup du voile : elle en parle trop à vrai dire ! Serait-elle, elle aussi, tombée dans le panneau ?

Pour terminer, je lui adresse une supplique :« La plupart de tes compatriotes pensent qu’un simple foulard eût suffi à marquer ta pudeur. Tu as préféré le jilbab. Tu es libre mais, par pitié, ne passe jamais au niqab ou à la burka ! ». 

 

1 Chanson Confessions nocturnes, 2006 , Diam’s chante avec Vitaa. Album Dans ma   bulle, 2007 

Mélanie, française et musulmane de Mélanie Georgiades dite Diam’s, Don Quichotte éditions, 2015, 16,50 €. Voir également : Diam’s autobiographie de Mélanie Georgiades, Don Quichotte éditions, septembre 2012, 19,90 €

3 Œuvre majeure de Sainte Thérèse d’Avila (1577)

4 La Kaaba est une construction parallélépipédique quasi cubique, d’une dizaine de mètres de haut. Elle se trouve au centre de la moquée sacrée de La Mecque. Les pèlerins doivent en faire le tour sept fois.

Le collier de la colombe de Raja Alem, octobre 2012, 9,10 ou 24 €

6 Je tiens à préciser que je n’ai absolument rien contre les babouches ou les charentaises. Dans le monde politique, le cirage des charentaises des électeurs est aussi une entourloupette tout à fait praticable.

7 Elle déclare « 18 juin 2015, date à laquelle a commencé cette année le jeûne rituel des Musulmans, le Ramadan ; il concerne plus d’un milliard de Musulmans dans le monde entier »

8 « … le religieux s’était adapté à la réalité des faits que, voilà, à la fin de l’hiver il y avait des carences alimentaires donc on faisait carême quoi … »

9 Page 45 de Mélanie, française et musulmane

10 A ce sujet, il est lamentable que la pleutrerie ait quasiment réussi le boycot d’un film comme L’apôtre.  Rappelons qu’il s’agit du destin d’un jeune homme, destiné à devenir imam, qui se convertit au catholicisme. Le film, traité très délicatement par Cheyenne Carron, ne présente strictement aucun aspect islamophobe.

11 J’ai déjà traité de ce problème ici ( Voir notamment « Refouler le foulard ? », le 20 décembre 2013 )


Moyenne des avis sur cet article :  2.03/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • hunter hunter 20 juillet 2015 20:08

    Dans l’absolu, ni string et tenues de néo-putes, ni burqa, hijab, niqab, etc, etc....

    Des femmes normales, ni trop aguicheuse, ni trop pudibondes...vous croyez que c’est possible ?

    Sans doute non, c’est l’époque du binaire, 0, 1 !
    0,3 ou 0,6, on ne connaît plus !

    Adishatz

    H/


    • Crab2 22 juillet 2015 11:40

      @hunter
      Le NU c’est l’être humain dans sa plus belle robe, ceci étant rappelé - il y a mieux à lire sur l’islam :

      Lu dans la presse  :
      L’association Voix de femmes a lancé une campagne de lutte contre le mariage forcé à l’occasion des grandes vacances, une période particulièrement à risque.
      Elle envoie des messages à son éducatrice à 1 heure ou 2 heures du matin. Un moment de répit pendant lequel elle se sait seule, non surveillée. Shaïma (1), une jeune Algérienne de bientôt 20 ans, a été envoyée au pays à la mi-juin, promise à un cousin qu’elle ne souhaite pas épouser. « Elle n’a pas

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/mariage-force.html

      ou sur

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/22/mariage-force-5660887.html




    • Crab2 21 juillet 2015 08:31
      Freedom

      Selon Mona Eltahawy « Le féminisme n’est pas une importation occidentale » - pour ma part j’en suis parfaitement convaincu car, dans un pays, il ne peut y avoir de liberté sans passer par le féminisme universel

      Piqûre de rappel - le féminisme universel :
      Une femme fait ce qu’elle veut quand elle veut – autant dire libre d’avoir une vie sexuelle ou affective y compris en dehors du mariage ou avant un éventuel mariage non contraint – et, financièrement indépendante des hommes
      Dans ’’ Jeune Afrique ’’ Leïla Slimani interroge Mona Eltahawy  :

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/freedom.html

      ou sur

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/21/freedom-5660241.htm


      • Le p’tit Charles 21 juillet 2015 09:16

        LE MEC...LA MECQUE...DIAM’S...et les cons qui s’habillent avec des sacs à patates...Le monde musulman dans toute sa connerie et sa HAINE des femmes pour les cacher dans des couvertures..Un monde d’enfoiré en somme.. ?

        C’est pas beau les religions... ?



        • cevennevive cevennevive 21 juillet 2015 09:59

          Bonjour NAMASTE,


          Très bonne analyse, vraiment très bonne... 

          Merci de nous donner votre avis, vos questions et vos suggestions (que je pourrais faire miennes).

          J’ai bien peur que les autres intervenants ne voient que l’aspect religion, voile et Islam dans votre article. Il soulève pourtant un coin du « voile » concernant la liberté, le libre arbitre, l’amour propre et les conséquences futures pour notre civilisation d’aujourd’hui.

          Bien à vous.
           

          • philouie 21 juillet 2015 10:44

            La lecture du Château intérieur ne la rebuterait sans doute pas.

            On peut également poser la question dans l’autre sens : si les conditions particulières de l’Espagne du XVI° avait été autre, la foi de Thérèse d’Avila et de Jean de la Croix, n’aurait-elle pas pu être vécu autrement que comme catholique ?
            Ou pour le dire autrement : Thérèse et Jean n’auraient-ils pas fait de bon musulman ?
             
            PS : admirez le voile de Thérèse


            • philouie 21 juillet 2015 11:18

              Que pouvez-vous imaginer raisonnablement au cours des 40 ans à venir :
               
              Il y a une première évidence mise en avant par l’article : ce n’est pas parce que la société est sécularisée que la foi va disparaître de la vie des gens.
              Les différents ersatz à la vie religieuse que sont la république et la télévision ne satisferont que les moins exigeants et la culture Coca I-Pod laisse avec elle une grosse insatisfaction.
              Le catholicisme peut-il reprendre la main ?
              Non : le dogme tarabiscoté et les ors de l’église feront fuir quiconque a une vrai soif du Divin.
              Ce que je crois, moi, c’est que l’Islam a cette possibilité de revivifier la foi en renouvelant le discours sur Dieu et sur notre place d’humain.
              L’exigence n’est ici pas un obstacle mais au contraire un attrait.


              • Aristide Aristide 21 juillet 2015 11:33

                @philouie


                Assez tendancieuse conclusion sur l’Islam en place de la République et de la modernité. Il me semble que les laïques ne sont en rien la caricature qu’en font les religieux de toute obédience.

                L’engagement dans tous les mouvements, les associations, les groupes de paroles, les actions individuelles, ... me semble être plus probable que cette fuite en avant dans l’irrationnel comme seul moyen de replacer l’humain au centre. Il suffit de voir ce besoin d’engagement de tous pour ne pas désespérer et croire encore que l’humanisme a sa place en dehors de toute religion ou secte.




              • philouie 21 juillet 2015 11:45

                @Aristide
                Vous avez le droit de le croire.
                Cependant la question se pose de savoir si nous sommes face à un processus de progrès civilisationnel ou face à un processus de dégénérescence civilisationnelle.
                Pour ma part, je vois plutôt la perte des valeurs, en particulier celles qui se transmettent par l’éducation, agrémenté de la dépendance à la consommation.
                Je suis assez frappé de voir que tout le monde s’accorde à dire qu’on va droit dans le mur mais que personne n’est d’accord pour changer de direction.


              • Crab2 21 juillet 2015 13:02

                @philouie
                La " bonne direction ’’ serait donc de s’embrigader dans une religion raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe et zénophobe ?


              • philouie 21 juillet 2015 13:31

                @Crab2
                Je ne le formulerai pas de cette façon, mais à l’évidence oui.
                Il suffit de contempler la nature pour voir que la vie est différenciation et n’est pas une soupe informe où tout vaut tout.
                Ainsi, vous parlez de sexisme, comme si parler de l’homme et de la femme comme ayant des qualités spécifiques propres à leur genre était quelque chose de mal en soi.
                Vous parlez d’homophobie comme s’il y avait une équivalence entre une relation stérile et contre-nature et une relation faite pour perpétuer la vie.
                L’homme n’est pas la femme et la femme n’est pas l’homme.
                Valoriser la femme en tant que mère. Valoriser l’homme en tant que père. Valoriser la complémentarité du père et de la mère et de leur rôles spécifiques dans l’acte même de reproduire l’humanité à travers l’enfantement et l’éducation. Voila l’avenir.
                Faire croire aux femmes qu’elles sont des sous-hommes qui aspirent à être de vrais hommes et à se comporter comme des mâles est simplement un mensonge pervers.


              • philouie 21 juillet 2015 14:02

                @Vaudois
                La question que pose l’article est différente.
                Elle ne s’adresse pas aux musulmans mais aux Français de souche et la façon dont ils vivent leur relation au divin, c’est à dire à la réalité.
                Aujourd’hui la plupart des Français pensent comme vous : la religion c’est mal, que de progrès accomplit depuis qu’elle a été remisé dans les archives de l’histoire.
                En sera-t-il toujours ainsi ?
                Si à force de réformes déstructurantes, le monde occidental, ainsi que le reste du monde à sa suite, s’enfonce jours après jours dans plus de barbarie, viendra un temps où les plus lucides chercheront des solutions et renoueront avec la tradition. La tradition qui A FAIT la civilisation. Civilisation que les nouvelles croyances sont en train de défaire.
                Votre temps ne durera pas.


              • Aristide Aristide 21 juillet 2015 15:32

                @philouie


                La civilisation n’est pas la tradition, elle a bien évidement une histoire mais les valeurs sont plus que relatives, liées au moment présent, ... Cette vision d’une civilisation qui serait déstructurée quand on modifie les règles du mariage ou de l’adoption est une erreur. Les civilisations qui figent les valeurs sont destinées à dépérir.

                La religion n’est en rien un progrès, c’est un retour à des valeurs figées qui ignorent le présent. Il ne s’agit pas de nier l’aspect humaniste des religions, quand elles sont observées avec modération, mais tout le monde peut constater que les intégrismes remplacent l’observance distanciée, il n’est plus possible d’avoir une pratique raisonnée, par exemple en prenant ses distances avec les usages coutumiers ou les préceptes moyenâgeux.

                L’humanisme est une valeur universelle qui transcende largement les croyances, il existe des valeurs universelles tel que le respect de la vie, la liberté d’expression, l’égalité en droit et en devoir, ...

                Cette prédiction d’un avenir religieux qui sauverait seul notre humanité est un cauchemar.




              • philouie 21 juillet 2015 15:40

                @Vaudois
                Ce n’est pas gentil de m’envoyer à la face le chevalier de la barre et l’inquisition espagnol alors que je dénonce sans cesse le catholicisme comme une religion perverse qui a dégouté l’européen de toute idée de Dieu.
                Pour le reste, et ne vous en déplaise, je donne les leçons que je veux.


              • philouie 21 juillet 2015 16:10

                @Aristide
                Cette prédiction d’un avenir religieux qui sauverait seul notre humanité est un cauchemar.

                c’est quoi l’avenir de l’humanité tel qu’il se profile à l’horizon ?
                Ce qu’on constate c’est une humanité maintenu sous la dépendance du monde marchand totalitaire qui ,comme l’ivrogne avec sa bouteille, réclame sans cesse sa dose d’abétifiant. Dose qui, pour le moment, peut être fourni grâce à l’exploitation et au vol des ressources.
                Ressources en voie de raréfaction. Le monde marchand n’aura bientôt plus les moyens de fournir les doses quotidiennes des peuples qu’il maintient sous sa domination. Il maintiendra son pouvoir à travers des guerres perpétuelles à la fois pour accéder aux ressources et pour maintenir le peuple dans la peur.
                On en voit les prémices aujourd’hui. Mais ce n’est qu’un commencement. Ce processus va s’accélérer. Plus de guerre, plus de violence. Les monstres, individus sans éducation, au pouvoir.
                Les êtres humains hébétés qui têtent la mamelle du monstre totalitaire marchand.
                Pour en sortir ? Le retour aux fondamentaux : l’éducation. la loi du père qui pose l’interdit comme unique façon de produire de l’individu libre et autonome. Le rite comme moyen d’accéder à la sobriété pour une jouissance partagée.
                La nature humaine n’a pas évolué depuis Abraham. « Je ferais de toi une grande nation »
                Vous êtes devenu un troupeau de larves.


              • Aristide Aristide 21 juillet 2015 16:30

                @philouie


                Je ne suis pas une larve encore moins appartenant à un troupeau.

                Votre vision est faussé par votre position, comme la mienne. Nous sommes les privilégiés de ce monde, vous pouvez pleurer sur la société, mais il ne manquera pas une seconde pour que vous puissiez être soigné avec les moyens les plus avancés, il ne manquera pas de remplir votre frigo pour vous mettre à l’abri de la faim ou de la contamination de la nourriture, il ne manquera pas que vous tourniez le robinet, le bouton d’électricité ou le chauffage pour que votre domicile vous mette à l’abri des intempéries, du temps mauvais, ...

                Alors, tel l’enfant gâté se plaignant qu’il a trop, vous souhaitez imposer l’austérité à tous ceux qui ne bénéficient pas de notre relatif confort. Quand au monde marchand, il appartient à chacun d’en user comme il le comprend, sans nécessité d’en abuser, sans nécessité de remplir le vide, ... comme le font la quasi totalité de la population qui ne sont pas des larves.

                Le retour de la religion rétrograde, de celle qui impose en place d’expliquer, celle qui punit en place d’instruire, ... en réponse ? C’est une blague : le rite comme moyen d’accéder à la sobriété ?






              • Crab2 23 juillet 2015 13:22

                @philouie

                Nos ancêtres parmi les plus lointains sont effectivement Gallo-Romains influencés culturellement en grande partie par de grands philosophes grecs de l’antiquité : Épicure, Ésope, Démocrite, de grands tragédiens féministes tel Aristophane ou encore par les philosophes et poètes romains : Lucrèce, Ovide ...

                Votre vision du féminisme est erronée, les femmes qui se déclarent musulmanes ne partagent pas votre avis, suites : Assurer la liberté de conscience

                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/assurer-la-liberte-de-conscience.html

                http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/23/assurer-la-liberte-de-conscience-5661387.html


              • eresse eresse 26 juillet 2015 22:40

                @Corentin Le Floch
                Philouie est juste un paumé qui cherche une bouée de secours dans la croyance et la spiritualité. Il balance entre sa chrétienté héritée et l’islam qu’il pare de mille et une vertus.

                Il me semble qu’il écrivait à une certaine époque :
                " ce que je sais avec certitude, c’est d’abord ma foi en Dieu et la croyance qu’il devient de plus en plus urgent de mettre plus de religion et de spiritualité dans nos vie gagnées par le matérialisme et la course au profit« 
                Son histoire lui a fait connaitre et aimer l’Islam et il se croit obligé de nous indiquer »sa voie"...


              • Loatse Loatse 21 juillet 2015 11:46

                Il faut la comprendre au lieu de lui jeter de l’agglo comme ça...


                Tout le monde sait bien que dans la région parisienne les ardeurs du soleil sont insoutenables, sans compter les nombreuses et imprévisibles tempêtes de sable qui y sévissent !

                Moi j’vous l’dit : se préoccuper de la santé des autres comme ça, ca force le respect.. imagine, la tempête se lève et paf tu ne trouve rien d’autre que tes trois centimètres carrés de sting à te coller sur le nez, la bouche, les yeux, le cou... (ah le grain de sable dans le soutif, pas glop !)

                et pi noir de chez noir, c’est pas salissant tout ca... une bonne ménagère économe doit le savoir... tu laves ta quetchua 6X4 une fois par an ; avec le fric économisé tu peux offrir à ton époux et maître, le dernier polo de chez golce et bavana en tissu anti transpiration... un short en solde de chez le vieux rampeur et même des loukoums pour te récompenser de tes effforts...

                Faut bien un peu penser à soi aussi, tout de même, et datte sur le gateau,, « rame des lilas ! » ca ne se verra même pas....

                enfin pas trop... 

                Sur, ce je vous laisse, j’ai une dune à déblayer.... ;)





                • gaijin gaijin 21 juillet 2015 11:59

                  d’un extrème a l’autre .......
                  le mental humain est mécanique il fonctionne comme un balancier ......la force engendrée par la domination politique d’un christianisme imbécile et hypocritique a engendré le matérialisme scientiste le plus absurde qui en réaction provoque un retour du religieux le plus délirant : terrorisme , new age .....
                  pareil pour la rappeuse : dépourvue d’éducation ( smiley philouie ) et donc de centre elle passe d’un extrème a l’autre ......d’ici la fin de sa vie le balancier s’amortira .......
                  pour l’humanité c’est moins sur ......


                  • bakerstreet bakerstreet 21 juillet 2015 12:55

                    Bon article....

                    10 ans....Merde, déjà la fin de l’enfance, le début des emmerdements. On n’a pas envie qu’ils grandissent, Enfin si bien sûr mais pas de cette façon là. L’époque est glauque. Eux ils l’a trouvent passionnante. Attention tout de même aux impairs :
                    "Pour terminer, je lui adresse une supplique :« La plupart de tes compatriotes pensent qu’un simple foulard eût suffi à marquer ta pudeur. Tu as préféré le jilbab. Tu es libre mais, par pitié, ne passe jamais au niqab ou à la burka ! ». ....
                    Je doute que cette supplication ne produise autre chose que l’effet inverse, en raison de la loi des oppositions adolescentes.
                    La burka est la dernière provocation dans un monde où plus rien ne choque, où l’on a supprimé tous les interdits. 
                    Sans doute pas très sain pour les jeunes qui ont besoin de limites. Notre pauvre société vit toujours sur ses pauvres acquis de 68. Mais avec ça les choses ont salement vieillies. 

                    Le sexe qui a une époque représentait quelque chose de transcendantal, en opposition à l’ordre et à la pudeur bourgeoise, et ses codes, est devenu soit quelque chose d’obligatoire, d’hygiénique, ou l’espace ludique où de vieux partouzeurs se retrouvent avec des hôtesses, qu’ils feignent de croire consentante. 

                    Ajoutez y cette pornographie du net, qui est à mon avis un crime contre l’humanité, dans ce qu’elle a de plus vil, à travers ce qu’elle propose comme identification à des jeunes, pauvres proies trop fragiles...

                    Je ne voudrais pas donner de moi l’image d’un saint inquisiteur, mais simplement de dire que le libéralisme débridé à pu la aussi faire tout ce qu’l voulait, sans controle aucun. N’allez pas chercher ailleurs les causes de l’attraction répulsion qu’on vérifie à notre encontre dans les pays arabes. Nous ne sommes plus crédibles, marchands du temple, livrant les gamines aux noceurs. 

                    Pas trop étonnant ensuite que des prosélytes prospèrent sur ce terrain favoralbe, et proposent des cabines de plage ambulantes pour se protéger, , pour exister tout de même aux yeux des autres, dans un refus qui a l’air d’une acceptation pour un autre modèle : Celui du cadenas, derrière lequel on s’enferme

                    • Aristide Aristide 21 juillet 2015 16:52

                      @bakerstreet


                      Vous décrivez un monde que je ne connais pas.

                      Je vois des adultes qui bossent ou essaient de trouver du boulot, je vois plutôt des familles inquiètes pour l’avenir de leurs enfants, des enfants plutôt ouverts souvent assez judicieux dans leur réflexions, pas seulement scotchés à leurs tablettes ou leurs ordi ... Le sexe débridé ? je ne sais ou vous voyez toutes ces orgies et relations perverses. Tout n’est pas parfait, des vols, des méfaits, des ignorants, des salauds, des profiteurs ... rien de bien étonnant dans une société.

                      La consommation, oui, quelques rêves bien naifs de produit miracle, aussitôt satisfaits aussitôt oubliés, ... rien qui explique cette description apocalyptique d’une monde ou le remplissage de caddie remplace le besoin simple. Sans compter que pour une majorité, il y a quelques limites financières qui interdisent l’excès. 

                      Je sais qu’il est de bon ton de stigmatiser nos sociétés, de les rendre responsables de cette attraction répulsion. Pour ma part je crois que la misère est le meilleur terreau de tous les extrémismes, je ne cois pas un seul moment que les pays arabes enfin la population se rue pour se battre contre l’occident dépravé, c’est la misère de leur situation et la désignation de l’ennemi. C’est surement le message que veulent faire passer ces extrémistes pour justifier leur soif de pouvoir.

                      Maintenant que Diam’s se balade à poil , en niqab ou en mini jupette me concerne nullement, une starlette au niveau intellectuel de poisson rouge qui revisite à sa manière le retour aux vraies valeurs. Les Beatles à leur époque sont allés à Katmandou, ils en sont revenus. C’est assez comique, mais surtout tragique de voir avec quel sérieux on étudient ces comportements de vedette en recherche et surtout de les interpréter comme significatifs.

                    • bakerstreet bakerstreet 21 juillet 2015 18:20

                      @Aristide

                      Ah bon vous ne voyez pas ce qui vous dérange.....Mais dites moi dans quel est le rapport avec les adultes qui bossent. C’est le sujet du débat ? Quelqu’un a t’il parlé de ça ? Vous habitez le pays du bonheur, où tout va bien où les enfants de bobos sont heureux, protégés de tout ce que je veux pas voir
                      Je ne sais pas quel age vous avez, mais moi je vois la différence avec mon enfance ! Je ne fais pas de nostalgie, mais je constate tout simplement qu’à cette époque les enfants n’étaient pas sollicitées par les pressing de la consommation, qui se signale de plusieurs façons, plus ou moins insidieuses, odieuses. 
                      - Le pressing des marques, de l’identification, et une certaine maltraitance et marginalisation des gosses qui n’on pas les moyens, ou qui se clivent ainsi, pour une raison ou une autre
                      - Le harcèlement, qui a pris des proportions considérables et qui provoque même des suicides parmi les gamins. Quelque chose d’inédit qui a provoqué des programmes de luttes dans certains pays, pas trop la France, assez timide en la matière. On se tait, c’est l’omerta, 
                      Bien sûr cela est la rencontre d’une technologie débridée, téléphonie, mobiles, tablettes, sans limites,sans code de la route, prédatrice, comme celle qui consiste aux states de filer des armes à des gamins et à s’en laver les mains. 

                      Evidence aussi que les enfants qui sont très réactifs incorporent ces nouvelles techniques à toutes vitesses, sans la capacité de se protéger, une fois que les adultes déphasés, fascinés, copains, ne font pas leur boulot. Technologie il est vrai redoutables, avec des parents souvent désarmés, pris en otage
                      - Qui peut se réjouir que la majorité des pré ados fassent leur éducation sexuelle sur les sites pornos. Des prédateurs ne sont pas seulement infeodalisés à daesh ; on peut démolir des individus de 100 façons. Cela n’a rein à voir avec de la pruderie, mais cela formate simplement vers une sexualité archaïque, à l’imaginaire vide, et terriblement agressive pour les femmes, car sans émotion
                      Cette diam’s, mais c’est juste un élément consternant de l’ensemble, de l’écume. Je pourrais développer pendant des heurs, mais j’ai pas que ça à foutre

                      Kahtmandu, l’inde, merci je sais ce que c’est pour y avoir passé un an en 75-76...J’ai pas envie de jouer à l’ancien combattant, mais si je me suis bien éclaté, comme on disait à l’époque, j’ai su me protéger, au niveau mental et physique, gardant les codes...J’en suis bien revenu des messages insipides destinés aux naïfs, même si à l’époque déjà je n’étais pas trop crédule pour mon compte. Mais déjà beaucoup de prédateurs déguisés, adipeux. 

                      Regardez la biographie d’un type comme Tony Duvert par exemple, qui prônait les bienfaits de la pédophiliie, reçu sur les plateaux télé dans les années 70 80, même à apostrophe. Maintenant cela révulse, sidère ! 

                      Comment a t’on pu laisser se développer ce genre de message. Laissé faire ? 

                      Pour répondre c’est simple il suffit de regarder l’époque actuelle, qui a les même naïvetés, avec d’autres démagogues, d’autres artifices qu’elle prend simplement pour « la modernité » ; un refus d’être adulte, simplement

                    • bakerstreet bakerstreet 21 juillet 2015 20:17

                      @bakerstreet


                      Le sexe, le voile, mais tout cela ne sont pas que des éléments du décor, tout cela vient de très loin. On peut en rire en faire des blagues belges, se faire traiter de ringard par les gens qui n’ont pas vu, connu grand chose, en dehors de quelques idées qu’ils se sont bricolés dans les magazines pour bobos, se croyant malins d’être si moderne. Tout cela n’a rien à voir avec la mode,mais avec anthropologie l’histoire. C’est pas le même étage du prisunic
                      Les pays musulmans et l’inde, donc je connais assez bien.
                       La Turquie dans les années 70 et l’Iran étaient des pays laïques, même si je ne ferais pas l’apologie du shah d’iran. Mais vrai les femmes ne ressemblaient pas dans ces pays à des apicultrices. On pouvait parler, rire et échanger avec elles ! Elles allaient à la fac....C’était une société sur laquelle on avait plaqué aux forceps le modèle américain, ce qui provoquera une cuti réaction prodigieuse...On sait la suite...L’effet de dominos.

                       Il fallait arriver en Afghanistan pour se confronter avec cette culture archaïque qui a fait tache d’huile. Le pays des cavaliers n’avait pas bougé depuis des siècles, les russes n’étaient même pas encore arrivés....Le Pakistan sentait tout de même la poudre, avec ses wagons destinées aux femmes aux hommes, une violence à fleur de peau.. 
                      L’inde ensuite. ...Continent multiple fascinant, faussement démocratique : Car c’est un monde où le religieux et les castes sont toutes puissantes. La société indienne était archaïque, féodale, rongée par un système que même Gandhi refusa de faire évoluer.....
                      Depuis 30 ans ce système indien n’a pas évolué d’un pouce. 
                      Mais on lui a plaqué par internet des paradigmes de conformisme au modèle occidental. 

                      Cela donne un patchwork mental assez détonnant, ou les indiens ne savent plus trop où ils en sont, coincés entre deux mondes....
                      Les femmes restent inaccessibles, hors mariages. 

                      Projetez la dessus quelques vidéos pornos pondus par des apprentis sorciers, et vous aurez fabriqué des monstres. : Ainsi l’inde, où jamais vous ne vous seriez fait agresser dans la rue autrefois, est devenu pour les femmes surtout, le pays de tous les dangers : On ne compte pas le nombre de viols collectifs...

                      Quelques affaires sont tristement célèbres, comme celle d’une étudiante violé dans un bus à Delhi, puis tuée de la façon la plus horrible. Un couple de cyclistes suisse a subi l’an passé le même sort. 

                      Bon, bien sûr, l’inde, ce labo dont je parle, c’est un tout petit pays, bien loin de nous. Cela ne nous concerne en aucune manière. La france, comme dit l’autre, un pays où les gens travaillent. J’avais rermarqué. Quoique on trouve la aussi quelques exceptions...

                    • gaijin gaijin 22 juillet 2015 08:13

                      @bakerstreet
                      + 1000
                      l’inde aussi est programmée pour exploser sous le poids de ses contradictions internes ......


                    • loulou 21 juillet 2015 13:17

                       C’est bien connu, les musulmans font pruve d’une formidable spiritualité !

                       Tout est « grâce a dieu. » comme ils le répètent quasiment dans chaque phrase.
                       C’est pourquoi, ils viennent en masse, en occident, ou il est évident que la CAF, le travail, les logements, la santé, ce qu’il reste de sécurité et l’éducation , ont été inventé par leur dieu.
                      Ils viennent ici, car, malheureusement, malgré l’intensité de leur foi et de leur prière chez eux, leur dieu, n’arrive pas a exaucer leurs vœux, 
                      C’est donc, sans doute, grâce a Allah, que la République, la Chrétienté et la laïcité ( et surtout les milieux économiques qui les laissent rentrer...) ont servi pour leur plus grand bien de béquilles et de serviteurs zélés a leur croyance.
                       Quelle bande d’hypocrites !

                      • Nycolas 21 juillet 2015 14:33

                        @loulou

                        Votre commentaire vient de remporter le prix de commentaire réactionnaire du jour.

                        Félicitations !


                      • Hermes Hermes 21 juillet 2015 15:20

                        @Nycolas

                        C’est quoi le prix ? Un voyage à la mecque ? smiley


                      • R_o_n_r_o_n, chat sauvage R_o_n_r_o_n 21 juillet 2015 16:47

                        @loulou
                        Oui


                      • OMAR 21 juillet 2015 21:00

                        Omar9

                        Bonjour Namaste :« A mon humble avis, la Bible aurait pu le faire tout aussi bien... ».

                        je reste intrigué par votre article que j’ai apprécié par sa présentation et sa simplicité de lecture.

                        Car, vous laissez dégager une légère rancœur, une certaine déception liée plus au fait que Mélanie pratique ostensiblement son islamité qu’à sa sincère et et profonde conversion à l’Islam,

                        Et même ce discret regret qu’elle n’ait pas prospecté davantage du coté de sa religion originelle.

                        En fait, votre analyse suggère cette phobie grotesque et infondée de voir « deux millions de démarches telles que celle de Mélanie pour islamiser paisiblement et durablement la France. ».

                        Ne vous inquiétez surtout pas : Daesh et ses terroristes sanguinaires font du bon boulot (dixit L. Fabius) non pas seulement en exterminant des musulmans, mais aussi en présentant l’Islam sous une forme des plus rétrogrades et barbares.

                        Et puis, il y a aussi ces actes ignobles de ces racailles de Merah et Kouachi qui justifient tout l’opprobre jeté sur cette religion et ses pratiquants, ainsi que sa mise au pilori.

                        Par contre, si je me joins à vous pour que Mélanie « ne passe jamais au niqab ou à la burka ! », faites-en autant pour que ce wahhabisme et salafisme de ces diaboliques bédouins saoudiens disparaisse à jamais de l’univers...


                        • Crab2 23 juillet 2015 11:51

                          Assurer la liberté de conscience

                          Si la notion de liberté à pour nous un sens véritable, au nom de toutes les femmes incroyantes ou croyantes, nous devons résolument nous placer plus particulièrement aux côté des femmes de culture musulmane«  qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l’égalité et de la dignité  »

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/assurer-la-liberte-de-conscience.html

                          Ou sur

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/23/assurer-la-liberte-de-conscience-5661387.html


                          • Hajj 2015 23 juillet 2015 16:52

                            Pour tout depart Hajj et Omra à la Mecque
                            faites confiance a Elmouslim
                            Hajj 2015


                            • Crab2 24 juillet 2015 13:30

                              Lâcheté déclarée  : Extrait d’un article de presse  :
                              Avec L’Enlèvement au sérail à l’affiche du Festival d’Aix dans la nouvelle mise en scène de Martin Kusej, l’actualité brûlante fait irruption dans le monde feutré de l’opéra classique. Avant la première, le directeur du Festival, Bernard Foccroulle, a pris la parole pour indiquer qu’il avait demandé au metteur en scène d’opérer deux modifications dans son spectacle
                              On apprendra plus tard que ...

                              Suites :

                              http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/mozart-lenlevement-au-serail.html

                              ou sur

                              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/24/mozart-l-enlevement-au-serail-5661785.html



                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juillet 2015 20:18

                                  "Que pouvez-vous imaginer raisonnablement au cours des 40 ans à venir ? 


                                  Juste une hypothèse...


                                  Pierre JC Allard



                                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 juillet 2015 15:32

                                    Mets les voiles et string toi smiley  !


                                    • laurent laurent 28 juillet 2015 22:51

                                      Reprenons de plus loin.

                                      Chacun est libre.

                                      La loi et le bon sens posent cependant des bornes à cette liberté : l’exhibitionnisme par exemple.

                                      Mais qu’a-t-on le droit (selon la loi) d’exhiber ? Presque tout.

                                      Le bon sens quant à lui varie sur cette question, et plus encore selon les époques.

                                      Il fut un temps où la vue d’une cheville donnait le tournis...

                                      On (« on » au sens de Heidegger, c’est-à-dire tout le monde et personne ou plutôt : la personne qui se cache derrière tout le monde), on considère aujourd’hui que la pudeur est désuète.

                                      Quel remarquable progrès ! Le progrès étant de se faire remarquer.

                                      A tout prix.

                                      Cachez cette pudeur qui ne saurait exciter mon regard blasé.

                                      C’est la pudeur finalement qui devient impudeur, exhibition  !

                                      L’intolérance envers le voile en est hautement significative.

                                      Mais la pudeur ne nécessite pas forcément de porter un voile  : elle est elle-même un voile.

                                      Pudeur du corps, pudeur du regard, pudeur des paroles.

                                      En préservant sa pudeur, la femme préserve son charme, sa féminité, sa grâce, et incline les relations vers la douceur, le respect, le sentiment.

                                      .

                                      https://lalumieredelislam.wordpress.com/2015/07/27/poetique-de-la-pudeur/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires