• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pléthore de masques !

Pléthore de masques !

Pléthore de masques ! Au supermarché, les bacs débordent de masques... installés tout près de la file d'attente qui conduit aux caisses, ces bacs sont manifestement là pour attirer le chaland qui musarde dans la file d'attente...

Un choix éclectique : masques en tissus de toutes couleurs, avec motifs, masques jetables, en plastique...

Après la pénurie, c'est l'abondance et même la surabondance... Trop de masques ! Arrivera-t-on à les écouler ?

 

Ce jour-là, juste devant moi, une dame avec sa petite fille, s'intéresse aux masques posés près d'elle, elle farfouille dans un bac, puis dans un autre, elle s'attarde si bien qu'elle oublie d'avancer dans la file d'attente...

Je m'impatiente et je lui demande : "Vous êtes bien dans la file d'attente ?" Je pose deux fois la question car son caddie est presque vide.

Peut-être est-elle là simplement pour choisir des masques ? Elle me répond sur un ton virulent : "Oui, inutile de s'énerver !!"

Et je lui rétorque : "Je ne m'énerve pas, je pose la question..."

Et comme la dame continue à me tancer du regard, et à me chercher querelle, je lui dis :"Je ne vais pas me disputer pour ça !"

 

On le voit : la tension est palpable... les gens souffrent sous le masque...

Moi-même, je n'ai qu'une hâte : sortir du magasin pour enlever mon masque et respirer enfin librement.

C'est aussi pour cette raison que je m'impatiente dans la file d'attente et que j'ai posé la question.

 

Incontestablement, le masque nous entrave et nous perturbe. Mais c'est un des rares moyens de se protéger du virus... donc, il convient de porter masque.

 

Oui, mais quel masque ?

Il semblerait que les masques en tissu ne soient pas vraiment protecteurs, les masques chirurgicaux seraient bien plus efficaces...

 

Réservés aux personnels soignants au plus fort de l’épidémie, les masques chirurgicaux sont désormais autorisés à la vente au grand public dans les pharmacies ainsi que dans les grandes surfaces. 

Jetables, ils se portent au maximum 4 heures, puis on les jette à la poubelle, surtout pas dans la rue ni dans les toilettes.

Ils filtrent au moins 95 % des particules à partir d’une taille de 3 microns, et présentent un double avantage : ils filtrent les particules émises par le porteur et, selon l’INRS, ils « protègent également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis à vis."

 

Des infectiologues de l’AP-HP l’ont également rappelé à la mi-avril face aux contre-vérités qui circulaient, « le masque chirurgical permet de filtrer à la fois l’air inhalé et l’air expiré ». Leurs performances sont mieux établies pour l’air inhalé que celles des masques en tissu. 

Ainsi, les enseignants à qui l'on fournit des masques en tissu s'inquiètent car ces masques ne sont pas suffisamment protecteurs.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/10/plethore-de-masques.html

 

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/masques-sanitaires/coronavirus-les-masques-en-tissu-fournis-aux-professeurs-ne-sont-pas-assez-protecteurs-selon-le-snuipp-fsu-1er-syndicat-du-primaire_4101489.html

https://www.quechoisir.org/actualite-covid-19-faut-il-choisir-un-masque-chirurgical-ou-en-tissu-n79715/

Documents joints à cet article

Pléthore de masques !

Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 octobre 17:02

    Bon, ben, pendant que vous bavardez aux caisses des super marchés, moi j’avance dans mon enquête : la chauve-souris qui avait le virus a été bouffée pas un serpent qu’un pangolin a mangé et un Chinois a bouffé le pangolin. Là je suis sur la piste du connard qu’a bouffé le Chinois !

    En attendant j’étais allé acheter des masques et du gel, et je suis revenu avec du champagne et des huitres, c’était moins cher.

    Ce qui est super, c’est qu’au rayon vins, j’ai croisé un gars à qui je dois de l’argent et, ave le masque, il ne m’a pas reconnu. Alors ? Vous voyez !


    • rosemar rosemar 3 octobre 21:03

      @Séraphin Lampion

      Donc vous portez le masque... et quel type de masque ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 octobre 08:12

      @rosemar

      « Quel type de masque ? »

      Celui de la comédie :

      « Les comédiens, appelés sur la scène, pour ne pas laisser voir la rougeur sur leur front, mettent un masque [persona]. Comme eux, au moment de monter sur ce théâtre du monde où, jusqu’ici, je n’ai été que spectateur, je m’avance masqué [larvatus prodeo] ».
      (Praeambula - Descartes, Œuvres philosophiques).


    • Loatse Loatse 4 octobre 11:54

      @Séraphin Lampion

      « je suis revenu avec du champagne et des huitres, c’était moins cher. »

       100 g d’huitres = 39,3 mg de zinc.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 octobre 12:31

      @Loatse

      ... et des traces de mercure ou d’arsenic selon le bassin d’ostréiculture concerné.


    • charlyposte charlyposte 4 octobre 16:00

      @Loatse
      Très bon point de vu... merci.


    • charlyposte charlyposte 4 octobre 16:02

      @Séraphin Lampion
      Dommage pour cette réponse de circonstance ! hum.


    • Francis Francis 4 octobre 16:12

      @Séraphin Lampion
       
       ’’ des traces de mercure ou d’arsenic selon le bassin d’ostréiculture concerné’’
       
       Tant que Big Pharma soignait les dégâts de Big Agri ça allait encore à peu près. Si Big Pharma ne fait plus son boulots, où va-ton ?


    • charlyposte charlyposte 4 octobre 16:20

      @Francis
      Ou va t’on ! vers le bigorneau ou la coquille vide !


    • Le421 Le421 4 octobre 18:25

      @Loatse
      Une douzaine à midi.
      Et trois verres de Muscadet.
      Le coronavirus ?
      Mooouuuuaaaaarfff arff arf arf !!


    • charlyposte charlyposte 4 octobre 18:36

      @Le421
      Avec en sus : une bonne corona bien fraîche !


    • Citoyen de base 3 octobre 17:33

      Pas très écologique, tout ça.  smiley


      • rosemar rosemar 3 octobre 21:01

        @Citoyen de base

        En effet, pas du tout écologique...


      • Benoit 3 octobre 19:58

        Quel est la taille du virus si le masque filtre à partir de 3 microns ?

        La réponse est qu’un virus a une taille entre 0.1 à 0.3 micron.

        Votre masque est une passoire, donc inutile.

        C’est la seule chose vraie dite par ce gouvernement.

        Par contre si on vous crache à la gueule, mieux vaut porter une protection qu’il

        vous faudra jeter au plus vite.

        Le covid 19.84 ne circule plus depuis début mai.



        • Septime Sévère 3 octobre 23:03

          @ lecteurs de « Benoit »
          .
          Il suffit de taper dans son moteur de recherche quelque chose comme : « masque virus forces de van der waals » pour tomber sur la littérature qui précise le mode de fonctionnement d’un masque. 
          L’argument selon quoi les pores du masque sont plus larges que la taille du virus est diffusé par des irresponsables et relayé par des benêts. En outre, le virus ne se promène pas que tout seul, mais sur des gouttelettes où il est à son support ce qu’un baigneur est à une piscine. 
          Le masque ne prétend pas non plus faire barrière à cent pour cent, mais réduire la charge virale inhalée ou exhalée. 


        • nono le simplet nono le simplet 4 octobre 01:47

          @Septime Sévère
          où il est à son support ce qu’un baigneur est à une piscine. 

          pour les plus petites gouttes une grande baignoire ... d’où l’expression « jeter le bébé virus avec l’eau du bain »


        • Adèle Coupechoux 4 octobre 10:07

          @rosemar

          Argumenter en insultant et en muselant l’autre, il est fort Axel Kahn !

          Plus de 6 mois que nous sommes dans cette impasse...profitez de l’occasion pour faire une thèse sur les masques...


        • Adèle Coupechoux 4 octobre 10:10

          @Septime Sévère


          le virus ne se promène pas que tout seul

          Avec qui l’avez-vous vu la dernière fois ?



        • Francis Francis 4 octobre 10:44

          @Septime Sévère
           
           ’’Le masque ne prétend pas non plus faire barrière à cent pour cent, mais réduire la charge virale inhalée ou exhalée. ’’
           
           Vous avez raison de dire « prétend ». Prétenion n’est ps raison.
           
          ce que les partisans du masque se gardent bien de dire ou de savoir, c’est que ce fichu papier contient des formaldéhydes et du sili-toluène, des substances cancérigènes.
           
          En juin 2004, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a modifié la classification du formaldéhyde le faisant passer de la catégorie « substance probablement cancérogène pour l’homme » (groupe 2A) à « substance cancérogène avérée pour l’homme  » (groupe 1) pour les cancers du nasopharynx par inhalation, sur la base d’études épidémiologiques en milieu du travail.


        • Septime Sévère 4 octobre 11:48

          @Adèle Coupechoux
          .
          Avec qui l’avez-vous vu la dernière fois ?
          .
          Ne vous gênez pas pour me harceler si cela vous fait du bien.


        • Septime Sévère 4 octobre 11:51

          @Francis
          .
          Je bois régulièrement d’un produit classé cancérogène avéré pour l’homme. Prenez garde, le pinard en contient 12% et le whisky 43% (40% pour les médiocres).
           


        • Septime Sévère 4 octobre 12:14

          @Francis
          .
          Expliquez-moi ce qu’est le « sili-toluène » que même sur Google Scholar je ne trouve pas.
          Je n’ai pas senti d’odeur de formol dans mes masques, à l’inverse de mes étagères en contreplaqué qui m’ont empesté un placard pendant deux ans.
          D’un côté, la contagion avec sa létalité ; de l’autre l’enfantillage consistant à ergoter sur des epsilon de risque impalpable.


        • Francis Francis 4 octobre 12:17

          @Septime Sévère
           
           et le formaldéhyde, vous connaissez ?


        • Francis Francis 4 octobre 12:53

          @Septime Sévère
           
           l’alcool cancérigène ? Peut-être pour les poivrots.
           
          Imposer toute la journée un masque pollué de substances cancérigènes est criminel.
           
          Crime aggravé envers les enfants et les femmes enceintes.


        • Francis Francis 4 octobre 12:59

          @Septime Sévère
           
           l’alcool cancérigène ? Peut-être pour les poivrots.
           
          Imposer toute la journée un masque pollué de substances cancérigènes est criminel.
           
          Crime agravé envers les enfants et les femmes enceintes.


        • Francis Francis 4 octobre 13:02

          @Septime Sévère
           
          l’alcool cancérigène ? Peut-être pour les poivrots.
           
          Imposer toute la journée un masque pollué de substances cancérigènes est criminel. 
           
          Circonstances aggravantes quand ça concerne les enfants et les femmes enceintes.


        • Septime Sévère 4 octobre 13:10

          @Francis
          .
          et le formaldéhyde, vous connaissez ? 
          .
          Oui, c’est le formol, dont je parlais smiley 
          Si vous voulez faire savant vous pouvez certes dire que le formol est une dissolution aqueuse de gaz formaldéhyde, et qu’il ne faut pas dire « ça sent le formol » mais « ça sent l’aldéhyde formique ». Ce serait équivalent à ne pas dire : « ça sent l’acide chlorhydrique » ou « ça sent l’ammoniaque » quand il faut dire bien sûr au moins le jour de l’examen : « ça sent le chlorure d’hydrogène » et « ça sent l’ammoniac ». 
          (le méthanal, HCl et NH3 ayant la particularité commune d’être des gaz dont un litre d’eau dissout des centaines de litres tout en le laissant évaporer en empestant). 
          .
          Et pour le sili-toluène ? 


        • Septime Sévère 4 octobre 13:19

          @Francis
          .
          L’alcool est cancérogène dès les faibles doses. Voir les controverses : bénéfice du vin rouge à petite dose pour l’infarctus du myocarde contre détriment de l’alcool contenu sur le cancer du colon.
          Il est inapproprié de chercher à se dédouaner en disant qu’on ne risque rien puisqu’on n’est pas alcoolique. 
          .
          Seulement, un petit verre n’effraie personne en dépit de son caractère cancérogène avéré : c’est une question de risque statistique infime, et que surtout vous avez envie de le boire et dites zut aux prohibitionnistes. En revanche un risque dérisoire voire possiblement imaginaire, selon sources, devient cette fois très grave, criminel, même, dites-vous, lorsqu’il concerne ce qui vous déplaît. 


        • Septime Sévère 4 octobre 13:24

          @Rosemar
          .
          Excusez-moi, Rosemar, de paraître manquer de parole après avoir dit que je ne répondais plus à vos articles comme à ceux de Nabum, et encore que je ne lisais plus la Folle de Saphir et Vérité à l’envers (ce qui veut tout dire !).
          Bien sûr je ne vous réponds pas à vous-même, comme vous le constatez. Recevez toutes mes amitiés. 


        • charlyposte charlyposte 4 octobre 16:05

          @Adèle Coupechoux
          Sur le sol... fripé et malmené par mille pieds hésitant... ou pas !


        • Adèle Coupechoux 4 octobre 17:57

          @charlyposte


          Ça, c’est dans le meilleur des cas...J’en vois qui les portent tellement salis que ça fait pitié. Je passe mon temps à prévenir autour de moi qu’il faut en changer au moins toutes les 4 heures...Au moins, pour ceux qui le peuvent. C’est d’un pathétique ! Et voir toutes ces personnes tellement effrayées par le virus mais pas assez pour éviter de profiter des terrasses qui mangent avec leur masque sous le menton afin de le remettre comme il leur a été préconisé, sur des lèvres et des mentons graisseux.. Quel hygiène ! S’en servent-elles comme bavoir, comme serviette ?



        • charlyposte charlyposte 4 octobre 18:18

          @Adèle Coupechoux
          Il est vrai que la distance est courte via le masque ou le torchon... j’opterai pour le sopalin en supp.


        • Le421 Le421 4 octobre 18:26

          @Benoit
          J’ai pas le matos pour mesurer le bazar.
          Alors...
          20cl de rhum feront l’affaire.
          Y’a pas que les mains qu’il faut stériliser !!


        • charlyposte charlyposte 4 octobre 18:41

          @Le421
          Bonne idée pour le masque arhumatique...  smiley


        • révolQé révolQé 5 octobre 09:08

          @Benoit,

          ce qu’on nomme COVID circule encore un peu, une amie en sort depuis à peine 1 semaine, mais à part une grosse grippe qui l’a emmerdé un peu plus d’1 mois, rien de neuf sous le soleil, son mari ne l’a même pas chopé, ou en tous cas , il ne s’en est pas aperçu.
          Le port de la muselière ne sert à rien sauf à jauger le degré de docilité de la populace en imposant :

          1 : l’assignation à domicile.
          2 : le masque.
          3 : le vaccin je suppose...


        • BA 3 octobre 22:27

          Samedi 3 octobre 2020 :


          La virologue Christine Rouzioux : « Il y aura sans doute une troisième et une quatrième vague »


          Invitée vendredi de "Sans Rendez-vous", la virologue Christine Rouzioux, membre de l’Académie de médecine, a dit craindre « une troisième et une quatrième vague ». « On ne sait pas du tout comment on pourrait faire disparaître ce virus, sachant que tous les virus respiratoires reviennent chaque hiver », s’est-elle alarmée.


          La situation sanitaire en France, face au Covid-19, continue de se détériorer rapidement. Si pour l’heure seule la métropole d’Aix-Marseille est en alerte maximale dans l’Hexagone, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a adressé un avertissement à Grenoble, Toulouse, Saint-Etienne, Lille et Lyon, où les indicateurs sont désormais au rouge. 


          Mais pour Christine Rouzioux, professeure de virologie à l’université Paris-Descartes et membre de l’Académie de médecine, le nombre de contaminations devrait continuer de bondir. "Je pense que l’on est au pied de la deuxième vague", a-t-elle estimé au micro de Sans Rendez-vous, l’émission santé d’Europe 1. "Pour moi, il y aura sans doute une troisième et une quatrième vague", ajoute-t-elle. "On ne sait pas du tout comment on pourrait faire disparaître ce virus, sachant que tous les virus respiratoires reviennent chaque hiver, en même temps que les virus grippaux", indique cette spécialiste.


          "Celui-là semble beaucoup moins se transformer et muter que les virus grippaux qui obligent à changer de vaccin chaque année", relève toutefois Christine Rouzioux. Une bonne nouvelle donc, puisque la stabilité du coronavirus pourrait faciliter l’élaboration d’un vaccin. "Avec le Covid, on aurait un vaccin qui pourrait éventuellement être monomorphe." En clair, le vaccin n’aurait pas à être reformulé à chaque saison pour rester efficace.


          Néanmoins, la brève durée de l’immunité développée après une infection laisse croire qu’il faudrait plusieurs vaccinations avant qu’un individu puisse acquérir une résistance satisfaisante contre le virus. En mai, une étude menée par l’université d’Amsterdam sur dix hommes concluait notamment à une "courte durée préoccupante de l’immunité acquise protégeant contre les coronavirus", n’excédant probablement pas les six mois.


          "Pour prouver l’efficacité d’un vaccin, il faut qu’il induise une bonne immunité contre le virus, mais surtout qu’on démontre qu’il protège d’une infection. Ce n’est pas la même chose d’avoir un peu d’anticorps et être vraiment protégé d’une infection", insiste Christine Rouzioux. "Sur ce point, les signaux ne sont pas très bons, car dans les infections à coronavirus, l’immunité ne persiste pas beaucoup, trois à six mois. Il faudra sans doute des vaccins avec revaccinations", c’est-à-dire avec une série de rappels.


          https://www.europe1.fr/sante/coronavirus-il-y-aura-sans-doute-une-troisieme-et-une-quatrieme-vague-3995799


          • LeMerou 27 octobre 06:31

            @BA
             
            Deuxième, puis troisième, voire plus.
            A quand la publication des horaires de ces marées ?


          • chantecler chantecler 27 octobre 06:37

            @LeMerou
            Et pourtant certains parlent de tsunami.
            S’il ne s’agit que de vagues , alors je suis d’accord .
            D’ailleurs les « courbes » reflètent bien volontiers cet aspect .
            A condition que les paramètres ne soient pas exagérément modifiés, ce qui arrive souvent pour les besoins de la dé"monstration ou de la sidération recherchée.
            Sauf au démarrage . cf : courbe en cloche .


          • ETTORE ETTORE 3 octobre 22:50

            A force de masque, nous aurons tous les oreilles du Prince Charles ! Lol !

            Mais blague à part, je constate que :

            Il faut parler en accentuant les mots ( sinon vous vous retrouvez avec 1 croissant à la place de 2)

            Et que ceux qui entendaient déjà très mal avant, malgré l’orientation favorable des oreilles, en raison des élastiques, eh bien, cela devient encore plus compliqué pour eux.

            Puis je croise des masques « technologiques » et même.....à tête de mort.

            J’ai lu aussi que le grand boom portait sur le MASC-ARA, comme quoi, quand le rouge à lèvre devient inutile, les yeux prennent le dessus !

            Et finalement, ne sont ils pas le vrai miroir de l’âme ?( féminine)


            • McGurk McGurk 4 octobre 02:00

              Incontestablement, le masque nous entrave et nous perturbe. Mais c’est un des rares moyens de se protéger du virus... donc, il convient de porter masque.

              Oui, mais quel masque ?

              Il semblerait que les masques en tissu ne soient pas vraiment protecteurs, les masques chirurgicaux seraient bien plus efficaces...

              Supposition de supposition de supposition. En d’autres termes, rien du tout.

              Personne ne peut prouver qu’ils nous protègent. La conjonction de coordination utilisée (donc) n’existe conséquemment pas et de surcroît l’évidence de « porter des masques ».

              Ce qui vient ensuite est alors que les chirurgicaux protègent mieux , par voie de conséquence, nul et non avenu. D’ailleurs, je trouve les masques chirurgicaux trop petits, bien trop fragiles et couvrant trop peu la surface à protéger.

              Une somme de nullité qui s’annulent. J’adore...On dirait des discours macroniens.

              Ils filtrent au moins 95 % des particules à partir d’une taille de 3 microns, et présentent un double avantage : ils filtrent les particules émises par le porteur et, selon l’INRS, ils « protègent également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis à vis.« 

              Au vu des retournements d’opinion de l’Etat et des soi-disant »experts" qui se sont tous contredits (même eux-mêmes), je doute fortement que ces fameux masques puissent filtrer quoi que ce soit et qu’ils soient meilleurs que d’autres. A ce propos justement, on est même pas sûr du mode véritable de transmission et encore moins comment s’en protéger.

              Ainsi, les enseignants à qui l’on fournit des masques en tissu s’inquiètent car ces masques ne sont pas suffisamment protecteurs.

              Vous acceptez donc, de fait, sans rechigner ni réfléchir, de porter cette chose insupportable. D’accepter les statistiques et diagnostiques sans avis critique.

              Navrant que l’enseignant se résume, aujourd’hui, à un conformisme et aucune forme d’action en faveur de la liberté ici de porter ou non cette merde sur le visage. Comme quoi l’Education nationale n’existe plus en tant que telle.


              • McGurk McGurk 4 octobre 02:10

                @McGurk

                Petit ajout à propos de la taille du corona et la taille du filtre des masques qui montre bien que ça ne filtre pas grand chose  :

                https://abcdust.net/quelle-est-la-taille-dun-virion-covid-19-par-rapport-au-mp10-25/?lang=fr

                Taille des coronavirus : 0,6 à 0,14 microns
                Taille du filtre : 3 microns.

                CQFD.


              • nono le simplet nono le simplet 4 octobre 02:50

                @McGurk
                Taille des coronavirus : 0,6 à 0,14 microns
                Taille du filtre : 3 microns.


                c’est la taille du virus ailes repliées ... ailes déployées et n’ayant pas de sonar comme les chauves souris il se prend les pattes dans les mailles du masque ...
                ce qui est quand même étonnant c’est que le personnel médical, après des erreurs d’hygiène initiales, n’est plus contaminé ... grâce, entre autres, au port du masque ...


              • McGurk McGurk 4 octobre 14:09

                @nono le simplet

                Le virus a oublié sont bat’radar !


              • Adèle Coupechoux 4 octobre 18:09

                @nono le simplet

                Vous n’êtes pas sérieux ?

                Quand ils se font testés et c’est de plus en plus le cas, ils sont autant positifs que les autres. Tout comme les contrôleurs de la SNCF.


              • Adèle Coupechoux 4 octobre 18:11

                @Adèle Coupechoux

                Se font tester


              • foufouille foufouille 4 octobre 19:19

                @Adèle Coupechoux

                j’ai fait le test = négatif.


              • charlyposte charlyposte 4 octobre 19:27

                @foufouille
                Et demain ! smiley


              • Sylv1 5 octobre 09:27

                @McGurk
                Bizarrement, contrairement à l’HCQ, personne n’a besoin d’étude randomisée en double aveugle pour prouver l’efficacité et la non dangerosité des masques et surtout du prochain vaccin.


              • Les guignols n’existent plus depuis 2018.

                Le masque de papier .... https://www.dailymotion.com/video/x7udmju


                • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 09:50

                  Incontestablement, le masque nous entrave et nous perturbe

                  C’est comme pour le slip, je n’en met plus ....


                  • charlyposte charlyposte 4 octobre 17:54

                    @zygzornifle
                    Une feuille de vigne !


                  • Étirév 4 octobre 10:11

                    Histoire de « masques »
                    La plupart du temps, les individus veulent ressembler à autre chose qu’à eux-même. Ils suivent la mode, cette invention essentiellement moderne qui représente le changement incessant et sans but ; ils veulent ressembler à leurs héros, leurs acteurs ou chanteurs préféré, etc., et finalement porte un « masque » en permanence.

                    J.-J. Rousseau disait que « L’homme du monde est, tout entier, dans son masque. N’étant presque jamais en lui-même, il y est toujours étranger et mal à l’aise, quand il est forcé d’y rentrer. Ce qu’il est n’est rien, ce qu’il paraît est tout pour lui. »
                    Tombe le « masque » et connais-toi toi-même ! « Plonge » au plus profond de toi et découvre le Trésor qui y est caché, cette « fleur » qui dort depuis longtemps, et qui n’attend, pour être réveillée, qu’un « baiser de paix » de son « Prince charmant ».


                    • Adèle Coupechoux 4 octobre 17:43

                      @tous,

                      Video brève qui est une excellente démonstration de qu’il convient de dire ou pas.

                      Et du forcing pour que nous portions le masque et le disions haut et fort.

                      Après Nicolas Bedos, Vinvent Lidon qui peine à s’exprimer face à un Delahousse payé pour lui faire dire ce qu’il doit nous dire ! 

                      IL FAUT PORTER LE MASQUE ! POURQUOI NE LE PORTENT-ILS PAS ?

                      https://www.msn.com/fr-fr/entertainment/celebrites/laurent-delahousse-recadre-s-c3-a8chement-vincent-lindon-en-pleine-tirade/ar-BB19unTO


                      • sylvie 4 octobre 17:45

                        @Adèle Coupechoux
                        Vincent Lindon, mais bon je suis d’accord.


                      • charlyposte charlyposte 4 octobre 17:52

                        @Adèle Coupechoux
                        Si Vincent est plus dindon que Lindon...alors tant-pis.


                      • Sylv1 5 octobre 09:30

                        Les masques ne protègent pas des virus mais uniquement des bactéries. C’est d’ailleurs écrit sur les emballages. C’est leur utilité première dans les hôpitaux, en chirurgie notamment.


                        • Septime Sévère 6 octobre 12:38

                          @Sylv1
                          .
                          C’est écrit sur l’emballage ce qu’il faut pour éviter des procès à la con. 
                          Les masques offrent une protection non totale contre les virus, mais suffisante pour offrir un résultat statistique, moyennant un moyen simple (ce n’est pas un scaphandre spatial), sachant que c’est le résultat statistique qui détermine la divergence exponentielle ou l’étouffement de l’épidémie. Alors en effet la garantie n’est pas individuelle, mais globale. 


                        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 octobre 13:13

                          @Septime Sévère

                          Non Septime, il est bien écrit sur les boîtes que ces masques n’offrent absolument aucune protection contre les virus... et pour cause ! Est-ce qu’un filet de tennis offre une protection suffisante si tu l’utilises comme moustiquaire ?

                          Pas la peine d’essayer de venir avec l’effet électrostatique, il ne faut pas être Nonobel de physique pour compendre que cela supposerait que tant les virus que les fibres du masque seraient chargées électrostatiquement et que miraculeusement, ces charges seraient toujours en opposition.

                          Ci-dessous une vidéo réalisée en rejetant de la vapeur d’une cigarette électronique dont les gouttelettes sont vraisemblablement plus grosses que le virion lui-même

                          https://www.youtube.com/watch?v=sRFtVsL9dzE

                          On la voit bien, l’efficacité smiley


                        • Septime Sévère 6 octobre 14:17

                          @Philippe Huysmans
                          .
                          A distance macroscopique les forces électrostatiques sont présentes ou absentes selon que le matériau est électrisé ou non. Si le matériau est sans excédent de charges positives ou négatives, les charges individuelles de ses particules sont masquées à distance par leur neutralisation réciproque. 
                          A distance microscopique ce masquage statistique s’efface en créant d’autres effets. 
                          Vous avez eu raison de ne pas apprendre à piloter ; vous auriez sûrement une théorie personnelle à vous casser la figure. 
                          Ce n’est parce que nono est méchant en refusant de vous causer qu’il faut se venger sur moi. 


                        • ZXSpect ZXSpect 6 octobre 18:56

                          @Philippe Huysmans
                          .
                          « Pas la peine d’essayer de venir avec l’effet électrostatique, il ne faut pas être Nonobel de physique pour compendre que cela supposerait que tant les virus que les fibres du masque seraient chargées électrostatiquement et que miraculeusement, ces charges seraient toujours en opposition. »
                          .
                          Philippe Huysmans nie les « forces de Van der Waals » et leur effet dans les masques
                          .
                          https://sciencepost.fr/les-mailles-des-masques-chirurgicaux-seraient-trop-larges-pour-le-sars-cov-2-un-physicien-et-un-medecin-repondent/
                          .
                          Mais celui qui est presque « Nonobel de physique » vous assurera du contraire !
                          .


                        • Septime Sévère 7 octobre 04:49

                          @ZXSpect
                          .
                          Ouh la la, Van der Waals, c’est ce que j’ai voulu suggérer, mais sans aller jusque là, vu l’auditeur...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité