• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ploutocratie : Chronique d’un monopole global

Ploutocratie : Chronique d’un monopole global

Ploutocratie : Chronique d'un monopole global

 

L'approche des fêtes de Noël peut semer l'embarras chez ceux qui souhaiteraient offrir un cadeau à des adolescents ou à des adultes. Un cadeau peut être un objet convenu tacitement par publicité interposée mais parfois nous souhaitons donner plus qu'un objet : une chance de faire découvrir à l’autre quelque chose d’inconnu et d’intéressant pour l’aider à grandir. Aussi, je suggère l'ouvrage de lecture facile suivant qui permettra peut-être ce tour de force.

 

"Ploutocratie : Chronique d'un monopole global" d'Abraham Martinez est une bande dessinée surprenante autant par son dessin, son histoire et sa grande actualité.

 

Voici le résumé en postface de l'ouvrage :

"Ploutocratie. Du grec ploutokratia, ploutos, la richesse et kratos, le pouvoir. 1. f. Situation dans laquelle les riches exercent leur prépondérance dans le gouvernement de l'État. 2. f. Groupe de citoyens aisés qui exercent leur influence dans le gouvernement de l'État

2051. La plus grande entreprise au monde, appelée La Compagnie, s'est emparée du pouvoir politique à l'échelon planétaire et commence à le diriger comme s'il s'agissait d'une entreprise. Dans une ploutocratie, plus on est riche, plus on est puissant. Les élections ont été remplacées par des assemblées générales d'actionnaires où les voix sont liées au nombre d'actions possédées par les citoyens. Le gouvernement est formé par ceux qui possèdent le plus d'actions et ce sont les lois du marché qui régissent tout, créant un étrange système politique.

Dans ce contexte, un citoyen anonyme décide d'enquêter sur la manière dont le monde en est arrivé à cette situation, sans faire cas de la version officielle. Sans qu'il sache très bien pourquoi, plusieurs membres du gouvernement finissent par l'encourager à mener cette enquête qui va apparemment à l'encontre de leurs intérêts, en lui donnant accès à toutes les informations. Dès lors, il poursuivra deux objectifs : découvrir la véritable histoire de La Compagnie et tenter de comprendre quels sont les divers intérêts qui essaient d'influer sur son enquête.

A une époque où il semble de plus en plus naturel que des personnes fortunées telles que Silvio Berlusconi ou Donald Trump, parviennent au pouvoir politique, ce roman graphique envisage la possibilité que, dans un proche avenir, le monde soit gouverné par un système ploutocratique dans lequel il ira de soi que politique et richesse vont de pair. "

 

"Ploutocratie" d'Abraham Martinez est une dystopie qui s’inscrit complètement dans la trajectoire de nos sociétés occidentales.

Il est assez perceptible de nos jours que le modèle Français s'aligne à la fois sur celui des Etats-Unis en terme de libéralisme économique et sur celui de la Chine en terme de contrôle de société. Le triomphe d'un parti politique comme LREM au croisement de ces deux mouvances est incompréhensible pour qui ne voit pas ces tendances de fond, ne comprend pas la nature du Régime, les divisions de façade et les dissidents réels.

Le héros de "Ploutocratie" travaille avec acharnement et les gros efforts qu’il entreprend dans ses recherches l’égarent mais lui permettent d’avancer et de toucher à l’essence du problème. Son action nous renvoie à nos propre choix de décrypter ou non un présent apparemment compliqué mais qui peut s’éclairer par exemple suite à un examen sérieux in extenso de la gestion politique du Covid-19.

Le régime dans Ploutocratie centralise le pouvoir sous une élite financière mais qui commande au nom du peuple. Le peuple partage le sentiment que ses intérêts sont respectés au mieux. Ainsi le peuple par son assentiment renforce le pouvoir en place. Malheureusement pour le peuple ce pouvoir ne fait que le mener à sa perte. Incapable de comprendre la situation, le peuple ne pourrait que faire des révoltes stériles rapidement reprises en main par les tribuns populaires au service de l’oligarchie. Les intérêts privés et les intérêts publics interagissent et finissent par une fusion sous la domination d'un Etat lui-même entre les mains d'acteurs discrets.

 

Sans vouloir divulgacher le récit, la mystique sous-jacente est l'élément clé manquant durant le déroulement du scénario. Mais n'est-il pas normal que cette dimension échappe totalement au héros comme au lecteur dans une société matérielle pétrit d'idéologies invisibles ? N'est-il pas normal aussi que ce livre ne puisse se terminer devant un pareil abîme ? Heureusement, une conclusion plus convenante et rassurante sera qu'une bande dessinée ne peut être sérieuse dans ce questionnement et mérite rapidement l'oubli. Chacun pourra sortir de cet ouvrage comme il l'entend. Il sera possible de fermer "Ploutocratie" en se disant qu'il s'agit d'un mauvais rêve tout comme ces lignes ne sont pas plus qu'une page de publicité distrayante.

 

Très bonne fête de Noël à tous !


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Pierre Chazal Pierre Chazal 16 décembre 2020 18:35

    Bonsoir Yann, je vais chercher derechef à me procurer cet objet (collector ?)


    • Yann Esteveny 16 décembre 2020 19:12

      Message à Monsieur Pierre Chazal,

      Chaque fois que je me suis procuré cette ouvrage, j’ai fini par l’offrir. Je crois sincèrement qu’il est très bon !

      Respectueusement


    • Laconique Laconique 16 décembre 2020 18:48

      So glad you’re finally published ! 


      • Yann Esteveny 16 décembre 2020 19:20

        Message à tous,

        Un grand merci à tous ceux qui ont permis la publication de cet article ! Un grand merci également pour les votes positifs et les dizaines de messages d’encouragement reçus en « modération » Agoravox depuis mars 2020 afin de permettre la publication de trois articles concernant le Covid-19.


      • I.A. 17 décembre 2020 11:21

        @Yann Esteveny

        Message à monsieur Yann Estevenny

        Bienvenue, hé-hé !

        Sinon, je persiste à dire que la BD n’a rien à envier à une littérature plus classique. Au contraire, en plus du texte, il y a l’image, ce qui permet d’attirer + de lecteurs et peut faciliter la compréhension...

        Merci pour cette très bonne idée de cadeau.

        Respectueusement (hé-hé-hé !)


      • Yann Esteveny 17 décembre 2020 12:56

        Message à avar I.A.,

        Je partage votre avis qu’une bande dessinée n’a pas tant de chose à envier à une littérature plus classique. Néanmoins, l’effort d’écriture n’est pas le même et la lecture est parfois trop facilité. L’image transmet quelque chose d’intéressant pour qui sait observer.

        Respectueusement


      • reptile $cƦεαʍ 16 décembre 2020 19:04

        Mieux vaux Avatar que jamais .

        Ravis de te lire 


        • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 17 décembre 2020 08:11

          Merci pour l’info.

          Je ne connaissais pas, et vous m’avez donné envie de connaitre , car

          « Si cela va sans le dire, cela ira encore mieux en le disant. »

          (et en le lisant).


          • Yann Esteveny 17 décembre 2020 11:25

            Message à avatar Séraphin Lampion,

            Monsieur Charles Maurice de Talleyrand-Périgord connaissait lui que trop bien le sujet !

            Respectueusement


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 17 décembre 2020 10:25

            Merci smiley


            • rogal 17 décembre 2020 11:15

              Tant mieux si une BD aide à mesurer notre avancement en ploutocratie.
              On dirait que le mot fait encore peur.


              • Yann Esteveny 17 décembre 2020 12:59

                Message à avatar rogal,

                Il est normal que dans une « ploutocratie » le mot soit effacé.

                Respectueusement


              • eau-pression eau-pression 17 décembre 2020 12:40

                Ce qu’il y a de bien avec la BD, c’est qu’en plus de lire entre les lignes on peut lire entre les images.

                Ce qui nous donne deux pistes pour trouver pourquoi des membres du gouvernement peuvent-ils bien inciter un citoyen à réfléchir ?

                A part ça, j’ai une question simple, en souvenir de mes nombreuses vacances à Valence : l’auteur a-t-il écrit en français, en castillan, en catalan ?


                • Yann Esteveny 17 décembre 2020 13:45

                  Message à avatar eau-pression,

                  Un Régime qui priorise ses intérêts a toujours intérêt à diriger les réflexions de ses citoyens.

                  J’ai trouvé l’album en espagnol et en anglais. Il doit être en castillan uniquement.

                  Plutocracia : Crónica de un monopilio global
                  Plutocracy : Chronicles of a Global Monopoly

                  Respectueusement


                • Adèle Coupechoux 17 décembre 2020 21:02

                  Merci pour cette découverte. L’histoire et le graphisme me plaisent bien. 

                  Cela me donne envie de faire un petit tour chez Canal BD.

                  Dans un autre genre, Alter ego, un thriller scientifique sur fond de complot mondial avec le concept de 6 albums sans ordre de lecture, avec 6 personnages et un album ultime en guise de conclusion.


                  • Yann Esteveny 17 décembre 2020 21:35

                    Message à Madame Adèle Coupechoux,

                    Je vous remercie le partage des références et voici une vidéo pour parfaire votre décision :
                    https://www.youtube.com/watchv=2glAgnE_E74&ab_channel=Bang%26Mamutcomics

                    Respectueusement


                  • Adèle Coupechoux 18 décembre 2020 07:13

                    @Yann Esteveny

                    Conquise ! en plus je découvre une perle musicale, Me And The Devil  smiley

                    Bonne journée,


                  • Yann Esteveny 18 décembre 2020 10:23

                    Message à Madame Adèle Coupechoux,

                    Pour l’intéressé dans la musique, il faut savoir le reconnaître et préférer la compagnie de ceux qu’il fuit.

                    Très bonne journée !

                    Respectueusement


                  • Montagnais Montagnais 11 février 23:59

                    Excellent article.. et excellentes sources ..

                    Je pressentais bien que nous partagions quelque héritage .. Vous Jeanne .. moi gilles ou Etienne

                    Et Bacri vs Hulot ! .. quels bons moment ! ..on a bien fait de se lever tôt .. Rions puisque le rire est le propre de l’intelligence

                    Je dis pas « respectueusement » .. je gueule « Hourra »

                    Merci, espoir !


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 avril 16:57

                      Bonjour Yann Esteveny,

                      .

                      Pour information voici la notation de votre article actuellement en rédaction :

                      +5 - 6 = -1

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité