• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour dépenser plus devenez président de la République

Pour dépenser plus devenez président de la République

 Tout le monde a en mémoire les déclarations fracassantes du candidat de l’UMP, dénommé Nicolas Sarkozy. Il disait la main sur le cœur, et les doigts croisés dans le dos, qu’il ferait maigrir l’Elysée et réduirait le train de vie du chef de l’Etat qu’il serait. Je ne lui ferai pas le faux procès en augmentation du budget de l’Elysée passant de grosso modo 30 millions d’euros à 100 millions, ni ne dirai que c’est un tour de passe-passe, car les "détachés" des autres ministères allaient devenir enfin des attachés de l’Elysée et dépendre de son budget. On ne faisait qu’un transfert transparent de charges. Las, on nous apprend que le budget de l’Elysée a subi en 2007 une augmentation triple de celle de l’Etat alors que tout le monde doit se serrer la ceinture et qu’il n’y a plus un sou dans les caisses. A ce jeu France VS Sarkozy ce dernier gagne à 8,4 % contre 2,3. Il gagne même contre la croissance, et même contre la hausse des prix.

Quelques journaux nous parlent de ce léger dérapage. Je me sers en bon opposant de celui de Libération qui va un peu plus loin que les autres quoique le Post.fr ne se débrouille pas mal...

Qu’apprend-on ? Que le budget de l’Elysée passe de 32,383 millions à 35,11 millions soit 8,4 % d’augmentation. Mais ce qui est une sorte de sommet dans les mascarades présidentielles c’est qu’alors que les paroles vont à l’économie et à la réduction d’effectif, quand le discours électoral avait deux axes bien précis : une équipe gouvernementale paritaire et restreinte (on a vu le résultat : abondante et non paritaire) et une réduction des conseillers élyséens (on se demande du reste pourquoi il y a des ministres puisque notre Lumineux six well irrigated brains de président, qui n’est pas un imbécile, est notre Shiva ministériel et fait tout à la place de tout le monde. Cela aurait dû économiser postes et frais), l’Elysée passe de 957 personnes à 1 045. Tudieu ! ça turbine au château ! et cela coûte + 10,9 % sans la petite prime présidentielle qui est pour 2008 et retranché, ce que n’ont pas vu nos journalistes et notre apparenté socialiste René Dosière, de la vacation présidentielle de 2007 puisque Sarkodollar a préféré toucher son salaire de ministre (donc payé par le ministère de l’Intérieur et non par l’Elysée) plutôt que l’aumône présidentielle, jusqu’au 31 décembre 2007 en toute illégalité. Ce point fait qu’il faut ajouter à l’augmentation les 54 972 euros non inclus qui représentent les 6,5 douzièmes des 101 488 de l’ère glacière présarkozyaque où les présidents étaient pauvres.

Deux autres postes sont à regarder de près. Le poste d’entretien qui passe 1,9 millions d’euros à 3 millions (petite hausse de 53 %) uniquement pour installer son cabinet (dont directement 500 000 euros pour lui. Le papier peint doit l’être à la main avec feuilles d’or incrustées). Un rouleau de moltonel chez Franprix ne coûte pourtant pas ce prix-là et va encore baisser grâce à la loi sur la modernisation de l’économie qui va couvrir notre territoire d’hyper, super et mégamarchés. L’autre poste, ce que certains journalistes appellent l’argent de poche, passe de 101 à 130,6 millions (une hausse de 29 %) tout en sachant que l’arbre de Noël (donc ce qui va aux autres) est diminué de 20 %, les fleurs de 17 % (il y a eu la période divorce faut comprendre, et ensuite la période Disney et Egypte où il n’y a que des roses des sables à ramasser à la pelle), les cadeaux aux étrangers (-40 %, n’est-ce pas Cécilia qui avait dit que son mari était radin et qu’il ne s’occupait que de sa petite personne ?) et les vins de 40 % (on ne parle pas des cigares).

Mais nos journalistes comptent assez mal. En effet si nous considérons que le nouveau quinquennat n’a commencé que mi-mai, cela implique que ce budget se sépare en deux parts : une de l’avant (Ah ! Latran quand tu nous tiens) et une de l’après. La première a donc un budget de 5,5 douzièmes et la seconde le reste soit 6,5 (si je compte bien). Accordons une augmentation de 2,3 % au budget élyséen entre 2006 et 2007 pour se calquer sur celui de la France et regardons les deux postes suivants : aménagement et argent de poche. 1- on a d’un côté : 1,9 * 1,023 = 1,9437. On passe à 3 millions soit 2,0563 d’augmentation uniquement sarkozyaque, cette augmentation pour 6,5/12 de 1,9437, soit 1,053, ce qui donne 195 % d’augmentation. Pas trop mal. Et 2 -pour l’argent de poche je vous fais grâce des calculs, croyez-moi sur parole, cela donne 49,80 % d’augmentation. Sarkozy a fait comme le gaz, il a indexé ses dépenses sur le brent.

Il faut aussi revenir sur les déclarations toujours aussi mesurées des clients UMP, Luc Chatel. Avec ses six cerveaux notre Einstein Governator travaille à 300 %. Il y a de la perte dans les tuyaux. Voici donc ce que nous en dit ce haut-parleur modéré repris dans le Nouvel Observateur  :
"L’activité présidentielle a augmenté de 300%", a-t-il expliqué lors du compte-rendu du conseil des ministres. "Les déplacements en province ont été multipliés par trois" et "les déplacements à l’étranger ont été multipliés par deux".
Alors que l’Elysée recevait quotidiennement quelque 900 lettres avant 2007, "nous avons actuellement 2 000 courriers reçus chaque jour", a-t-il ajouté.
"Les dépenses nouvelles ne portent pas sur des dépenses somptuaires", a insisté Luc Chatel : "les frais de bouche, d’intendance, de réception, de protocole sont en diminution : -44 % sur le vin, -40 % sur les cadeaux diplomatiques du président, -8 % sur les traiteurs, -5 % sur la garden party."
C’est en fait le nombre de collaborateurs du chef de l’Etat qui a augmenté, pour faire "face à une activité qui a été multipliée par trois".


Décidément, au château ils nous prennent pour des ânes. En ce qui concerne le personnel, merci au Monde, (l)es effectifs de l’Elysée sont passés de 983 (dont 824 mises à disposition gratuites) au 1er janvier 2007 à 1 045 (dont 860 mises à disposition) au 1er octobre. Faisons comme en maternelle un petit calcul (ne pas demander à Darcos, il se trompe) : 983 - 824 = 159 avant, et 1 045 - 860 = 185. Donc l’augmentation du personnel payé par l’Elysée n’est que de 26. Cela nous éclaire également sur cet argument fumeux. Qu’est-ce qui nous éclaire ? Cette différence entre salariés ou non salariés par l’Elysée. Car cela veut dire que nous sommes en 2007 encore dans la période de mise à disposition par les autres ministères de ce personnel. Et donc ? Et donc arguer des déplacements de Sarkozy pour expliquer l’augmentation du budget d l’Elysée ne tient pas. Et pourquoi ? Parce que ce n’est pas l’Elysée qui sort sa carte bancaire pour les avions mais l’armée. Ce ne sera le cas qu’en 2008, lorsque le château régalera avec son budget passé à 100 millions d’euros. Bel enfumage non ?


Mais, petite surprise, les dépenses ne vont pas s’arrêter là. Nichoas the first, veut à tout prix son Air Force One. Donc, caisses vides ou pas, les arrangements VIP et l’autonomie ne sont pas à la hauteur : Le chef de l’Etat a déjà à sa disposition six Falcon et sept Airbus, mais il n’est pas satisfait des deux A319 CJ, aménagés VIP, dont l’autonomie (moins de 7 000 km) est jugée insuffisante, dixit Libération. Un Airbus de cette taille vaut 180 millions d’euros. Or si le porte-parole de Sa Majesté nous cite des avions qui ont 19 ans, il camoufle que le fameux A319 lui a moins de 6 ans (2002), ce qui pour l’utilisation qui en est faite est extraordinairement modéré. Il est loin d’être trop vieux. Très très loin. Quant à l’autonomie, il n’y a que l’A380 qui puisse alors avoir un intérêt pour aller en Asie comme nous dit ce bon apôtre, tous les autres doivent faire escale. Et il reste l’aménagement (et on voit qu’en matière d’aménagement Sarko n’est pas chiche des euros des autres, comme du reste des vacances payées par les autres, comme sa montre : voir l’article ahurissant du Nouvel Obs papier qui relate une réunion avec les journalistes où Sarkorgueil détache sa montre du poignée et la fait circuler en disant que c’est du lourd, de l’or gris, qu’elle fait moins bling bling mais qu’elle vaut quatre fois le prix d’une Rolex et que c’est Carla qui a dit au vendeur du magasin de lui donner la plus chère. Que tout cela est distingué. Il invente le bling bling des mots.). Alors que les marins pêcheurs ont besoin de pépètes pour sortir leurs chalutiers, que la marine ne sort plus because or noir trop cher, le roitelet augmente sa flotte et use du kérozène. Et ce n’est pas fini. Le budget pour la présidence de la France est explosif et explosé. 500 manifestations, que notre Cheftain tente de faire payer aux régions. Au départ ce sera 190 millions à comparer aux 14,1 en 1995 et 59,6 en 2000 (15 Etats contre 27 ce qui en règle de trois devrait donner 107 et non 190). Ce qui est amusant, ce sont surtout les 19 millions consacrés "aux dépenses ministérielles" comme papier, crayons et gommes, frais de téléphone (textos) et de communication (voilà un bon budget de propaganda présidentielle), avec Philippe Stark en designer bénévole.

Les caisses sont vides !... pas pour tout le monde. Pour dépenser plus, achetez cinq cerveaux (ou louez ceux que TF1 a rendus disponibles) et devenez président de la République.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 12 juin 2008 10:59

    Comme vu dans une caricature  :

    Vous travaillez plus pour que je gagne plus !

    http://fr.news.yahoo.com/fc/dessins/cartoons.html )


    • kako 12 juin 2008 23:05

      Commentaire aussi niais que son auteur

       


    • tvargentine.com lerma 12 juin 2008 11:14

      Sous Mitterand et Chirac,les fausses factures,les faux frais,les valises de billets étaient nombreuses pour sortir de la caisse de l’Etat de l’argent pour le fonctionnement de la Présidence.

      Nicolas SARKOZY,a préféré remettre les choses en place et se donner en toute transparence le véritable budget de la Présidence et de le faire contrôler par la cour des comptes

      C’est donc une avancée de l’information et d’une plus grande transparence de l’utilisation des fonds publics

      Etonnant de lire ici que des anti-sarkozy en viennent à regretter le temps des porteurs de valises d’argent et des fausses factures

      Vraiment étonnant !

       


      • Imhotep Imhotep 12 juin 2008 11:42

         Nus parlons de 2007. Ce dont vous parlez c’est pour 2008 ce qui fera passer le budget de 30 millions à plus de 100 millions. Lisez l’article, cela vous rendra service.


      • Yvance77 12 juin 2008 11:50

        Je cite "Lisez l’article, cela vous rendra service."

        Non cher auteur lui il s’arrete au tire en general ... dans les articles il risauerait de decouvrir des verites qui derangent ... plus autruche que lerna pas possible ( par contre plus demeures que lerna c’est possible, n’est ce pas hihi, weinstein, clamos...)

        A peluche


      • Djanel 12 juin 2008 11:56

         

        Dis Lerma, c’est comment chez les martiens ?

        ,

        ,

         

        Les fausses factures, il y en aura toujours pour la simple raison qu’elles sont utilisées pour cacher certaines activités. Les français savent que çà existent et l’acceptent, alors pourquoi s’en priverait-il ?

        En plus Lerma, tu n’y comprends rien car les fausses factures servent à justifier certaines dépenses de certaines activités top secrètes et non pas à s’en foutre plein les poches comme tu sembles le croire.

         

        Pauvre Lerma, il faudrait apprendre à lire pour mieux critiquer ensuite.

         

        L’auteur reproche surtout les contradictions de notre mentor qui veut baisser les dépenses de l’état par des augmentation de son budget et comme les ministres ne savent pas faire les règles de trois ... le pourcentage d’augmentation connait pas. En plus, il y a des fonctionnaires mis à disposition ... ce qui ne veut pas dire qu’ils travaillent bénévolement mais qu’ils sont rétribués par les ministères ou autres administrations donc çà ne rentre pas dans le budget de l’Élisée. Une manière comme une autre de cacher les dépenses.

         

        Quant à Imhotep s’il continue comme çà qu’il ne s’étonne pas un jour de trouver un boitier électronique d’écoute sophistiqué oublié dans son garage et des traces de reptation humaine sous sa voiture.


      • Zalka Zalka 12 juin 2008 13:26

        "Nicolas SARKOZY,a préféré remettre les choses en place et se donner en toute transparence le véritable budget de la Présidence et de le faire contrôler par la cour des comptes"

        Nicolas Sarkosy a visiblement bien profité de son passage à la mairie de Neuilly pour réaliser de justeuses affaires immobilière.


      • Francis Francis 12 juin 2008 13:55

        Si vous en savez autant sur Mitterand et Chirac, c’est parceque ces choses là ont été "découvertes" après leurs mandats.

        Concernant Sarkozy, nous en sommes à un an de mandat, il sera temps de faire un bilan de ce point de vue plus tard. Ceci étant, si vous voulez vous intéresser à son bilan d’honnêteté en tant que maire, je vous invite à aller lire les articles du Canard Enchainé sur les conditions dans lesquelles son appartement de Neully a été vendu dans des conditions trés trés trés avantageuses, et comme par hasard l’acheteur a reçu un important marché de la mairie, là aussi dans des conditions avantageuses.


      • Bulgroz 12 juin 2008 14:15

        Imhotep,

        Le budget de l’Elysée n’est pas passé de 33 à 100 millions, il a été consolidé à 100 millions en reprenant ce qui, auparavant, été pris en charge (tant en personnel qu’en dépenses) par les autres ministères.

        12 millions d’euros pour les affaires étrangères et européennes,
        14 millions pour l’intérieur, l’outre-mer et les collectivités locales,
        26,3 millions pour la défense, 
        5 millions pour la culture et la communication,
        7 millions pour l’économie, les finances et l’emploi,
        500 000 euros pour l’agriculture et la pêche et pour le Conseil d’État.

        soit près de 66 millions qui se sont rajoutés au budget officiel de 32,7 millions initialement prévus en 2008, ce qui fait 100 millions.

        Il s’agit d’une compensation entre budgets, en vue de donner une meilleure lisibilité aux dépenses de la Présidence qui est désormais inclue dans le périmêtre de conrtôle de la cour des comptes, ce qui n’était pas le cas avant.

        S’agissant d’une consolidation de divers bugets, l’augmentation globale de l’ensemble est nulle.

        J’espère que cette précision sera de nature à rétablir la vérité.


      • batman67200 12 juin 2008 14:20

        Lerma,

        C’est fou à quel point des types comme vous peuvent encore s’obstiner dans leur connerie et donner leur confiance totale à un type qui se contrefiche totalement d’eux. Je vous verrais bien parmi ces suppôts de Sarko de l’Elysée qui se sacrifient corps et âme bénévolement pour le confort de leur monarque. N’ayez crainte, votre dévouement ne sera jamais récompensé, et plus dur sera votre réveil......


      • Medicis 12 juin 2008 14:39

        Bulgroz ne sait pas bien lire, pas bien écrire, en plus il ne sait pas bien compter, alors Sarkozy peut continuer son arnaque.


      • Bulgroz 12 juin 2008 15:01

        Medecis,

        Je reconnais que le poids de mes arguments est bien faible face aux votres.

        En plus, vos arguments ont la qualité de la concision.

        Je suis battu.

         


      • Imhotep Imhotep 12 juin 2008 15:17

         @ Bulgroz, lisez un peu ce que j’ai écrit dans le préambule, cela vous servbra peut-être, à moins que vous ne fassiez comme Lerma à qui aussi j’ai conseillé de lire pour la même erreur que vous :

         

        Je ne lui ferai pas le faux procès en augmentation du budget de l’Elysée passant de grosso modo 30 millions d’euros à 100 millions, ni ne dirai que c’est un tour de passe-passe, car les "détachés" des autres ministères allaient devenir enfin des attachés de l’Elysée et dépendre de son budget. On ne faisait qu’un transfert transparent de charges. 


      • ASINUS 12 juin 2008 15:59

        @bulgroz

        belle demonstration , mais mon papy disait" un maquignon qui as besoin de plus de deux phrases

        pour appeler un chat un chat pas la peine de lui acheter un cheval tu reviendrais sur un ane"


      • Traroth Traroth 12 juin 2008 17:48

        @Lerma : transparence ? Mais quelle transparence ? Vous avez des informations exclusives ? Il y aurait des comptes-rendu budgétaires qui n’existaient pas sous les présidences précédenes ? Parce que sinon, ce n’est pas flagrant. Par contre, ça coûte plus cher, ça c’est un fait incontestable.


      • Djanel 12 juin 2008 18:05

         

        Non je ne suis pas d’accord un âne, c’est moins bête qu’un cheval. Parole de paysan. D’ailleurs j’ai une preuve. En Amérique votre paradis terrestre, des éleveurs de mouton ont introduit des ânes dans leurs troupeaux. Savez-vous pourquoi ? Parce que les ânes une fois qu’ils ont élus domicile dans le troupeau de mouton, le défendent, affrontent et chassent les coyotes. Véridique. Je l’ai vu et les coyotes se tirent. Un cheval ne fera jamais çà car devant un prédateur, il ne sait faire qu’une chose : fuir. C’est pour cette raison qu’il court aussi vite. L’âne pour ceux qui possèdent un petit bout de terrain peuvent en adopter un qui deviendra une bête de compagnie aussi attachante qu’un chat ou un chien. Jamais vous ne pourrez faire çà avec un cheval à moins d’être un bon dresseur.

         

        Alors cher ami votre histoire de maquillons est fausse car elle repose sur le mépris que vous avez des ânes. D’ailleurs les paysans quand ils achètent une bête, ils la jugent de leur propre yeux et tu ne les roulent pas dans la farine avec du baratin.


      • melanie 12 juin 2008 19:26

        @Yvance 77 et à tous les gens qui savent lire

        Quelque chose me dépasse :

         

        Pourquoi accorder quelque légitimité, voire reconnaitre et valoriser Lerma et tous les adeptes de l’aveuglement volontaire ou involontaire à assumer les chiffres car ils vont contre leur idéologie, en répondant à ses - leuts interventions ?????

        Moinsser suffit très largement et permet de ne pas rentrer dans un jeu stérile.

        Enfin quel est le masochisme fondamental qui anime Lerma et certains autres à se faire rabattre systématiquement leurs commentaires, de la même façon qu’on prend goût aux coups portés ????


      • ASINUS 12 juin 2008 20:40

        bonjour djanel

        heu juste comme ça hein entre nous j ai été elevé dans une ferme

        ensuite concernant votre

        "car elle repose sur le mépris que vous avez des ânes"

         

        essayer de vous rememorer votre latin basique ou trouvez un dico sur google

        ensuite traduisez asinus

         


      • ASINUS 12 juin 2008 20:42

        "car elle repose sur le mépris que vous avez des ânes"

         

        essayer de vous rememorer votre latin basique ou trouvez un dico sur google

        ensuite traduisez asinus


      • Pierre de Vienne Pierre Gangloff 12 juin 2008 11:15

        Ah, ça ira, ca ira, à la lanterne on les pendra !


        • Yvance77 12 juin 2008 11:45

          Mais comment est-ce qu’il fait ce super Sarko ... ses potes lui paye, les vacances a Malte, aux States, lui affretent aussi des avions prives pour se rendre chez les sphynx etc ... et ils nous explosent le budget elyseen !

          Un vrai panier perce ... il devrait prendre des cours de gestion aupres des menageres de 50 piges, elles savent compter au moins celles-ci

           

          A peluche

           

          Ps : lerna t’es fatigue en ce moment que tu degommes pas la poitevine ?


          • patroc 12 juin 2008 13:14

             Excellent article !... Unique pour le moment et très précis !... Je me disais aussi, 8,5% d’augmentation seulement !... Mais vous avez retrouvé le vrai Sarko0, magouilleur, menteur, tricheur, dépensier pour lui-même, bref un "petit garçon" à qui on a donné le pouvoir et l’argent pour cinq ans !... Bravo à vous !..


            • spartacus1 spartacus1 12 juin 2008 15:27

              Donné le pouvoir pour cinq ans ? Pas sûr : http://fr.wikipedia.org/wiki/Personnalit%C3%A9_de_type_A


            • Bulgroz 12 juin 2008 13:24

              Il n’y a que ceux qui font rien qui sont exempts de critiques.

              Pour analyser cette affaire, il faut aller au delà de l’article de Libération. C’est Nicolas Sarkozy qui a eu l’initiative de moderniser les institutions. Il faut donc faire un peu d’histoire.

              C’est Nicolas Sarkozy qui a eu l’initiative de lancer un « comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Vème République.

              Les membres de ce comité sont :Edouard BALLADUR (président), Jack Lang (Vice président), Pierre MAZEAUD, Guy Carcassonne, Olivier SCHRAMEK,Denys de Béchillon , Jean-Louis Bourlanges , Jean-Claude Casanova, Dominique Chagnollaud , Olivier Duhamel , Anne Levade , Bertrand Mathieu.

              Lors de l’installation de ce comité, le 18 Juillet 2007, Nicolas Sarkozy a, entre autres précisé :

              http://www.comite-constitutionnel.fr/pourquoi_sa_creation/?id=21

              « Il y a un débat sur l’étendue des pouvoirs du Président de la République ? Eh bien mettons le sujet sur la table et je prendrai des initiatives dans quelques jours pour que le budget de l’Elysée et de la Présidence de la République obéisse à des conditions de transparence indispensables dans notre pays. Je demanderai au Président de la Cour des Comptes de contrôler le budget de la Présidence de la République, ce qui n’a jamais été fait jusqu’à présent. »

              Ce comité a ensuite élaboré 77 propositions :
              http://www.comite-constitutionnel.fr/le_rapport/?intId=3&page=1
              dont la proposition 14 :Budget de la Présidence de la République :"Prévoir dans le budget de la Présidence de la République la prise en compte de la totalité des crédits nécessaires à son fonctionnement et instituer un contrôle par la Cour des comptes de leur utilisation, comme pour les autres pouvoirs publics constitutionnels"

              En Octobre 2007, un amendement relatif à la fixation du salaire du président a été proposé par le gouvernement, cet amendement propose la consolidation du budget de l’Elysée et à son contrôle par la cour des comptes et la fixation du salaire du¨Président par le Parlement. Ce texte est discuté en séance du 30 Octobre 2007 et ainsi présenté par M. Roger Karoutchi, secrétaire d’État –«  Comme je l’ai indiqué, la consolidation du budget de la Présidence de la République implique de regrouper les moyens jusque là mis à sa disposition. Tel est l’objet de l’amendement 70, deuxième rectification, qui majore de 68,5millions la dotation allouée à la Présidence. Je rappelle que cette majoration sera intégralement compensée par voie d’amendement, ministère par ministère, à la fin de nos débats budgétaires. »

              Le débat est retranscrit ici :
              http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/cri/2007-2008/20080033.pdf

              et au JO du 31 Octobre 2007
              http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/cri/2007-2008/20080033.pdf

              Salaire du Président  : il est désormais fixé par l’Assemblée Nationale par le biais de la loi des finances annuelle. A ce propos, Jérôme Chartier précise  :» Irréprochable, la République doit d’abord l’être au sommet ! Rappelons que, dans le collectif budgétaire de 2002, on avait voté une disposition relative à la rémunération des ministres et membres de cabinet ministériels, suite à la suppression, quelques mois plus tôt, des fonds spéciaux qui permettaient de leur apporter un complément de rémunération. À cette époque, le président Chirac n’a pas souhaité que l’on modifie sa rémunération, car il touchait 20 144 euros par mois, soit les 7 084 euros de son traitement de Président et 13 060 euros de pensions d’ancien député, ancien maire de Paris, ancien président du conseil général de Corrèze et ancien membre de la Cour des comptes. »

              Le salaire du président est donc désormais fixé par la loi, il devient donc de 19 331 euros soit un peu moins que ce que percevait Jacques Chirac (20144) et un peu moins de ce que percoit le premier ministre (22249,31€).

              De plus, il est précisé par l’amendement n° II - 69 Rect. qu’il n’est plus possible de cumuler salaire et pension.

              http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/0189/0189C0069.aspis

              Budget de l’Elysée :l’opération vérité a consisté à consolider les différentes dépenses faites par les divers ministères ou le prises en charge des collaborateurs du Président) ( 12 millions d’euros pour les affaires étrangères et européennes, de 14 millions pour l’intérieur, l’outre-mer et les collectivités locales, de 26,3 millions pour la défense, de 5 millions pour la culture et la communication, de 7 millions pour l’économie, les finances et l’emploi, ou encore de 500 000 euros pour l’agriculture et la pêche et pour le Conseil d’État.), total près de 66 millions qui se sont rajoutés au budget officiel (32,7 millions initialement prévus en 2008) :

              Le nouveau budget officiel de l’Elysée voté par le Parlement est ainsi passé à 100 millions sachant que les ministères ex « donateurs » ont été ajustés à hauteur des contributions faites dans le passé. Au total donc, pas d’augmentation des dépenses de l’Etat.

              Le troisième volet de la réforme autorise la cour des comptes à vérifier les comptes de l’Elysée.

              Maintenant, c’est clair, les tee shirts du président, les voyages à Assouan ou à Maurice ou à Gordes chez la maîtresse ne seront plus prises en charge par l’Etat.

              Transparence, vérité et sincérité des comptes, voilà en quoi a consisté cette réforme.

              Il est certain qu’en ne faisant rien, les critiques auraient été moins nombreuses.

              Pour terminer, je précise que lors de la discussion du 30 Octobre 2007, le député apparenté PS a été le seul à ’s’exprimer sur ces nouvelles dispositions. Il a nettement montré qu’il était favorable à cette réforme.

              Lors du vote tous les députés PS ont voté contre cette réforme : Soyons surs que, revenus au pouvoir, ils annuleront sans faiblesse ces nouvelles dispositions.

              J’espère que ces précisions seront de nature à modifier la perception des choses.


              • Marsupilami Marsupilami 12 juin 2008 13:32

                 @ Bulgroz

                Tu n’es pas assez sarkozyste. Ce matin sur France-Inter, Laurent Vauquier, porte-parole du gouvernement, a dit texto que cette augmentation des frais de l’Elysée ce n’était rien du tout, vu que Sarkozy "travaille 300 fois plus" que ses prédécesseurs. Toi qui aimes bien les chiffres, je te laisse faire la règle de trois qui démontrera qu’ainsi, les frais de fonctionnement de la Présidence ont considérabelment baissé.

                A moins que le porte-parole de l’omniprésident ne raconte n’importe quoi comme celui qu’il représente, bien entendu...


              • Wlad Wlad 12 juin 2008 14:19

                D’accord, Sarko fait contrôler son budget par la Cour des Comptes... et alors ?

                • Il doit bien rester assez de thunes dans les doubles fonds des caisses de l’État pour offrir au contrôleur des lunettes neuves, de ce modèle qui fait fermer les yeux automatiquement.
                • Ça n’empêche pas le président de gonfler ledit budget, il est juste obligé de ne pas abuser des dessous de table et de tout consigner. En gros il est obligé de se foutre encore plus de notre gueule en étalant en place publique ses excès financiers.

                Vite pitié, que cet incompétent indécrottable quitte la présidence...


              • TSS 12 juin 2008 13:30

                en ce qui concerne sa montre,elle est loin d’être la plus chère(45000€ ) chez ce fabricant il existe des montres à 750000(750 mille)€ avec les mouvement du ciel et elles sont en rupture de stock.c’est pour vous dire le niveau !!

                quand aux depenses de l’elysée quand on connait l’augmentation exponnentielle de Chirac par rapport à Mitterrand cela nous donne une idée du gouffre


                • Soleil2B Soleil2B 12 juin 2008 13:34

                  Marrant !

                  - Tout le monde s’insurge, et plus personne ne semble avoir voté Guignol !

                  - C’est pourtant très bien ainsi, ça apprendra aux français à ne pas confier le pays à des étrangers.


                  • Frédéric 12 juin 2008 13:57

                    Le commentaire de Soleil2B semble montrer que le FN n’est pas mort.

                    Que l’on soit contre l’action de Sarkozy peut être légitime - et je n’ai pas voté Sarkozy !

                    Mais l’accusé de mauvaise gestion car il serait "étranger" n’est vraiment pas digne (et qui plus est faux).


                    • vivelecentre 12 juin 2008 15:15

                      comme il y a un blocage sur votre sujet precedent m’empechant d’apporter mon commentaire, je suis "obligé" de le placer ici !

                      Mais ce n’est pas si eloigné de ce sujet.......

                      Vieux sachem qui me la gentiment (et poliment ) demandé :



                      • Bulgroz 12 juin 2008 15:17

                        Rapport de Jean LAUNAY, député PS, rapporteur spécial du budget des pouvoirs publics (Présidence, Assemblées...) du 11 octobre 2007 sur les dépenses de la Présidence :

                        Le budget de la présidence qui faisait l’objet de ce rapport était celui de l’exercice clos de 2006 avec 32,3 millions :

                        http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2008/b0276-a30.asp#P155_9944

                        « Cependant, seul le tiers environ des dépenses réelles afférentes à la Présidence de la république sont retracées. »

                        « La prise en compte de la réalité du périmètre de la dotation de la Présidence de la République justifierait l’intégration de ces personnes dans le budget de la Présidence, ce qui conduirait au minimum à le doubler »

                        « La Présidence a indiqué vouloir poursuivre le même objectif que celui indiqué par votre Rapporteur spécial, ce dont il ne peut que se réjouir« 


                        Si un tiers fait 32,3 millions, 3 tiers font 96,9 millions, n’est ce pas ?


                        • Bulgroz 12 juin 2008 15:33

                          Désolé, je vous trouve votre article orienté et même si dans votre préambule, vous avez précisé cette consilidation budgétaire (10 mots), vous avez consacré 1000 mots aux dérives apparentes des dépenses qui résultent de cette consolidation.

                          Vous dites que les dépenses d’entretien ont fortement augmenté, par exemple. Ben, oui, elles sont maintenant intégrées et prises en charge par le budget de l’Elysée. Alors, difficile de comparer 2008 à 2007, mais vous le faites sans dicernement.

                          "Les crédits nécessaires aux travaux des grosses réparations ou des travaux importants des locaux et résidences affectés à la Présidence de la République (Palais de l’Élysée, hôtel Marigny, immeubles des 2, 4 et 14 rue de l’Élysée, Palais de l’Alma, pavillon de la Lanterne, Fort de Brégançon, domaines nationaux de Marly-le-Roi et de Rambouillet, domaine de Souzy-la-Briche) sont rattachés au ministère de la Culture, au titre de la conservation du patrimoine de l’État, tandis que leur entretien courant relève du budget de la Présidence. Ces dépenses ne sont cependant retracées, à titre d’information, dans aucun document.

                          Le domaine national de Marly-le-Roi, monument historique ouvert au public et comprenant un pavillon parfois affecté à des chefs d’État étrangers, ainsi que le domaine national de Rambouillet, monument historique ouvert au public, et parfois utilisé pour des rencontres internationales, ne sont pas actuellement utilisés par la Présidence de la République. Il en est de même du domaine de Souzy-la-Briche, donné à l’État en 1972, et dont l’utilisation pourrait, selon la Présidence, certainement être mieux valorisée sous réserve des conditions de la donation. De plus, ce domaine n’étant pas classé monument historique ni ouvert au public, cela conduit à s’interroger sur l’opportunité de faire relever les travaux, qui le cas échéant y sont réalisés, du budget du ministère de la Culture".

                          http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2008/b0276-a30.as


                          • Imhotep Imhotep 12 juin 2008 16:11

                             Vous postez ce qui contredit exactement vos dires : les grosses réparations sont prises en charge par le ministère de la culture. Donc non par l’Elysée, qui ne s’occupe que d’entretien. Donc dépenser en plus du ministère de la culture pour près de 2 millions d’euros d’entretien il faut en user de la javel. Evitez de vous tirez une balle dans le pied.

                             

                            Second point relisez ceci :

                             

                            Tout le monde a en mémoire les déclarations fracassantes du candidat de l’UMP, dénommé Nicolas Sarkozy. Il disait la main sur le cœur, et les doigts croisés dans le dos, qu’il ferait maigrir l’Elysée et réduirait le train de vie du chef de l’Etat qu’il serait.

                             

                            Ceci veut dire que ce n’est pas moi qui étais candidat, ce n’est pas moi qui ai dit que je ferai maigrir l’Elysée,ce n’est pas moi qui ai dit que l’on aurait moins de conseillers à l’Elysée, ce n’est pas moi qui ai dit que l’on dépenserait moins à l’Elysée. Je critique pour deux raisons de fond : la première car il fait le contraire de ce qu’il dit, la seconde c’est parce tout le monde se sert la ceinture sauf sarkozy. Quand à Chatel il devrait nous expliquer quand il parle de dépenses qui ne sont pas somptuaires pourquoi Sarkozy va entre deux et cinq fois par semaine déjeuner avec ses amis aux frais de la France à l’hôtel Bristol dont les repas s’élèvent à 200 euros par personne, ce qui veut dire qu’avec 4 invités, ses potes, il se goinfrent pour un SMIC en un repas.

                             

                            Troisième point : vous faites des commentaires de documentaliste. Etes-vous un des 26 conseillers supplémentaires qui émargent sur l’augmentation de 10,9 % des frais e personnel ? ou 1 des autres payés par le ministère de la communication ?


                          • Bulgroz 12 juin 2008 16:31

                            Imhotep,

                            Vous n’avez saisi  : le rapport qui parle des dépenses d’entretien est un rapport de 2007 sur les dépenses de 2006 quand les dépenses immobilières relevaient d’autres ministères.

                            Auparavant, ces dépenses (jusqu’en 2007) émargeaient sur le budget de la culture, elles reviennent à compter de 2008 à l’Elysée. Il est donc difficile de comparer.

                            Je ne réponds pas à votre procès d’intention quant à mes commentaires de documentaliste. Bien pratique, le procès d’intention, quand on veut éviter la vérité. Je ne vois pas ce qui vous autorise à répondre ainsi aux lecteurs.

                            J’observe simplement ; et les moins sur les commentaires dissidents le confirment, que ce site n’est pas un lieu de débat. Ce site a été pris en otage par les antisarkozistes fondamentaux et aux activistes qui pré ferrent la propagande à la vérité.

                            Je vous laisse seul avec vos certitudes en espérant que vous et vos amis puissent un jour mettre en oeuvre la délicate mission de gérer la France.

                            Désolé de vous avoir dérangé, je ne reviendrai plus vous embêter..

                            En quelque sorte, vous avez gagné la première bataille de la reconquête de l’opinion.

                            Bonne chance.


                          • Imhotep Imhotep 12 juin 2008 16:46

                             Vous êtes parfaitement incroyable voici ce que vous écrivez :

                             

                            Vous n’avez saisi : le rapport qui parle des dépenses d’entretien est un rapport de 2007 sur les dépenses de 2006 quand les dépenses immobilières relevaient d’autres ministères.

                            Auparavant, ces dépenses (jusqu’en 2007) émargeaient sur le budget de la culture, elles reviennent à compter de 2008 à l’Elysée. Il est donc difficile de comparer.

                            Ce qui veut dire (jusqu’en 2007) que les dépenses de 2007 de grosses réparations dépendent des autres ministères et non de l’Elysée.

                            Et alors j’écris bien en rapport du budget de 2007 et non de 2008. Vous vous enfoncez de plus en plus. Il s’agit donc bien pour 2007 - ce qui est l’objet de l’article - et non de 2008. Donc pour 2007 (vous voyez j’insiste sur l’année) ce que vous nous avez sorti contredit exactement ce que vous voulez prouver. Ensuite la victimisation que vous développez est hors de propos. On dirait du Sarkozy qui si on ne dit pas la même chose que lui c’est qu’on est un aigri, un perdant, et que de ce fait nos arguments ne valent rien. Bien au contraire, je vous prouve que vos arguments contredisent ce que vous voulez prouver et vous vous en tirez par une pirouette , celle de a victime et des gros méchants.

                             


                          • caramico 12 juin 2008 16:17

                            Il a bien raison d’en profiter, en se foutant des pauvres c... qui ont voté pour lui et continuent à le défendre.

                            Pour un mec sans morale, c’est le pied...


                            • oliv 12 juin 2008 16:19

                              Juste deux remarques :

                              l’auteur fait un petit calcul et abouti au chiffre de "seulement" 26 nouveaux collaborateurs à la charge de l’Elysée......cependant, si on fait 26 x 50.000 €, on obtient 1.300.000 euros, soit la moitié de l’augmentation global, ça n’est donc pas rien (50k de moyenne me semble une bonne moyenne, ça équivaut à peu près à un salaire médian brut de 30.000€ par an + 20.000€ de charges)

                              deuxième remarque, il m’apparaîtrait plus pertinent de mettre en perspective cette augmentation avec les années d’entrée à l’Elysée de nouveau président. En effet, je suis pratiquement sur que , à chaque nouvelle arrivée, la première année se traduit par une hausse. 


                              • Imhotep Imhotep 12 juin 2008 16:27

                                 Peut-être arriverez à me convaincre que dépenser 500 000 euros juste pour refaire un cabinet du sieur Président est utile, sain et juste. Soit le prix de 40 ans de SMIC, ou de plusieurs appartements de 100 m2 en province. De plus il faut aussi savoir que Chirac lui avait déjà fait exploser le budget. C’est à dire que cette augmentation ne part pas du niveau de la mer morte mais de l’Himalaya. Augmenter alors que l’on est déjà beaucoup trop haut n’a aucune justification.


                              • Imhotep Imhotep 12 juin 2008 16:37

                                 ensuite pour les 26 ils n’ont pas été engagés au 1er janvier, relisez ce que j’ai écrit, ce chiffre est à octobre. Beaucoup de conseillers ont été engagés après septembre soit 3 ou 4 mois de salaires, ce qui fait en année pleine 7 ou 8 personnes. Et en plus ce qui est critiquable c’est justement cette augmentation de personnel. Faire 1 ou 10 voyages ne nécessitent pas de 1 à 10 personnes. Une seule suffit. Cette augmentation de personnel n’est absolument pas justifiée, comme il n’est pas justifié pour le bien de la France qu’il y ait des Pégard, ex Bennamou, Saussez enfin une cohorte de communicants au seul objet de faire la prpaganda du Leader Massimo aux frais des français. Il n’est pas normal de payer des Paillé et autre Marleix qui payés par l’Elysée avec toute une cohorte d’autres conseillers qui travaillent pour l’UMP et surveillent l’UMP. La France n’a pas à financer les conseillers UMP, les stratèges électoraux de l’UMP.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires