• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi tu ne vas pas acheter de montre connectée

Pourquoi tu ne vas pas acheter de montre connectée

Noël est passé. On peut même dire qu’il est à distance raisonnable et qu’il s’éloigne jour après jour – un peu comme notre retraite. Ton prochain anniversaire lui-même s’est volatilisé dans les brumes d’un alcool un poil trop costaud.

Alors pourquoi diable dépenserais-tu ton argent ?

Relancer l’économie, tu t’en tapes comme de savoir si le QI de Nadine Morano a bien deux chiffres. Avoir l’heure, franchement, c’est pas les parcmètres ni les horloges qui manquent dans Paris. Quant à être « connecté »… comment dire ?

 

Oui, pourquoi ?

Je me suis toujours demandé pourquoi, chère lectrice, tu avais une vision si utilitaire de la vie ? Genre il faudrait faire quelque chose parce que c’est « utile ». Je mets les guillemets, parce que dans la bouche d’une femme, l’utilité revêt souvent des habits exotiques. D’ailleurs, en parlant d’habits, vu le nombre de robes que tu mets jamais et qui traînent dans ton armoire, me fais pas croire que tu dépenses toujours ton argent intelligemment, hein ?

Bref, je m’égare. Donc, je disais : pourquoi ?

Le premier argument commercial des vendeurs de montres connectées – à part celui d’avoir l’heure de ton portable au poignet (c’est dire si on frise la révolution industrielle majeure, à égalité avec le presse-purée et le paquet de gruyère à ouverture facile) – est que ça ne sert à rien, donc que c’est forcément utile.

Pas con.

Mais un peu quand même.

 

Et, alors ?

Oui, alors ?

Le deuxième argument est qu’il faut être moderne. Ça me fait penser un peu à ces hommes politiques qui nous expliquent – avant de nous la mettre bien profond – qu’il faut ré-for-mer.

C’est-à-dire qu’on transforme le moyen en objectif.

Pas con (bis repetita).

On sait pas ce qu’ils vont nous vendre qu’il nous faut déjà l’acheter. Au risque sinon de passer pour le dernier des ringards. Et être ring’, c’est pas swagg comme disent les djeun’s (qui eux, pour le coup, sont peut-être un peu trop connectés, limite no-life ou fomo).

 

Mais encore ?

Ben je sais pas moi, t’auras tout sur ton poignet (oui, oui, en plus de tes poils).

Tout ? La vache, ça fait envie.

Donc, si je résume, on avait déjà un agenda électronique dans la poche, là tu n’as même plus à le sortir de la poche (c’est plus pratique pour les pickpockets, ils vont se rebaptiser les picks tout court sous peu je pense).

T’auras des « infos contextuelles poussées ». Genre « il fait froid, mets ta capuche » ou plutôt, « il fait beau, mets ta crème solaire. » Non mais, sans déc’, si la montre est si intelligente, elle a qu’à le faire elle-même !

Hein ?! Quoi ? Tu vas pouvoir dialoguer avec ta montre ?

Que je comprenne les gars : non seulement ta montre te parle, mais en plus, tu peux lui parler.

J’imagine bien la scène. Vous voyez les débiles qui parlent dans la rue avec leur kit main libre ? Ben, là, vous aurez les mêmes, mais tendance David Hasseloff : « Kit, viens me chercher, y’a une bonnasse à 2 heures, mais elle court trop vite ».

Alors, évidemment, faut être « dans l’air du temps » (pollué, donc). C’est sûr que c’est fini d’amener des roses à la belle, maintenant tu la pokes discrétos dans un coin (rassurez-vous mesdemoiselles, tout ceci est virtuel, c’est pas la montre qui fait le dragueur) ou – mieux – tu la géolocalises sous Tinder. Bon après, le problème reste entier, faut la ferrer comme dirait Léo, mais je suis sûr qu’on aura bientôt le taser intégré sur la montre connectée pour pas qu’elle bouge trop et évite d’appeler la police. Vive le progrès.

Ah oui, j’oubliais, y’aura aussi des capteurs qui te donneront des indications sur ta santé. Genre, en fin de soirée, elle dira « t’es bourré » (ouahou, elle en sait des choses), ou alors à la fin de ton jogging, elle dira « t’as soif, toi, dis-donc » (je suis pas sûr qu’elle tutoiera – en tout cas, pas les sommets, c’est certain – mais bon).

Je pense que bientôt, même, elle te parlera comme ton GPS : « pour rentrer chez toi, tourne à gauche. Attention à la crotte de chien. Deuxième à droit. Désarmement des toboggans, ouverture de la porte d’entrée. Dis bonjour à ta gardienne (et remonte ta braguette) ».

Ou te servira de coach, voire de distributeur de substances quelconques : « je t’ai injecté 2 microgrammes de Viagra, t’es un peu mou dans l’approche ».

En parlant de braguette (si, si, c’est trois lignes au-dessus), je me demande si après quelques évolutions techniques, ta montre te dira pas de la remonter.

Allez, quelques suggestions les z’amis :

  • Ajouter un porte-clefs et un porte-gobelet afin d’avoir tout à portée de main
  • Greffer un clavier azerty ou une souris pour jouer à Candy Crush
  •  Intégrer un distributeur de préservatifs
  • Brancher un groupe électrogène portatif en cas de panne d’électricité dans le quartier, ça peut toujours servir.

 

Bon ben voilà, je crois avoir résumé à peu près toutes les raisons qui font que jamais je n’achèterai une montre connectée.

Ça fait 40 ans que je suis complètement déphasé, déconnecté, à l’ouest, c’est pas un machin connecté à la con qui va me remettre dans le droit chemin. Non mais.

En plus, j’oublie de mettre ma montre un jour sur deux.

Ils l’ont prévu ça ?

----

Retrouvez tous les articles inutiles de Jean-Fabien sur http://www.jean-fabien.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 25 mars 2015 11:14

    « C’est super, ma nouvelle montre « SSV » (Surveille et Sécurise ma Vie), est vraiment super et dotée de toutes les dernières technologies. Régulièrement des minis lasers analysent ma rétine (c’est inoffensif pour les yeux) pour être sûr que je suis bien le propriétaire, et me permettent d’accéder à toutes mes données en toute sécurité. Avec elle, je contrôle tout, de la télécommande de mon téléviseur, à la mise en route de mon ordi ou le démarrage de ma voiture, en passant par l’ouverture de la serrure électronique de mon appartement ou de mon bureau. Lorsque je fais mes courses, plus de passage en caisse, une borne automatique se relie via ma SSV à ma banque et ... mais au fait, j’ai lu quelque part que les grands pontes de toute ces nouvelles technologies en limitait l’accès à leurs enfants, seulement quelques heures les week-ends et avec parcimonie en semaine. Leur progéniture est fortement encouragée à lire des livres en papier, écrire avec des stylos sur de vrais cahiers et jouer à des jeux non « technologiques ». Pendant leurs vacances des camps sont organisés où toute activité informatique et électronique est fortement prohibée…Non, ce n’est pas possible, je suis sur que vous n’y croyez pas !
    .
    voir :
    C’EST CHOUETTE, JE SUIS INTERCONNECTÉ !


    • Trelawney Trelawney 25 mars 2015 12:20

      J’ai peur de ne pas avoir bien compris. Apple vient d’inventer un bracelet qu’on met à son poignet et qui vous donne l’heure exact ? Waouh le progrès est en marche.

      Comme l’idée m’a l’air foutrement intéressant, je vais essayer d’améliorer le système en rendant le truc étanche. Comme cela on pourra aller à la piscine ou faire la vaisselle ou même de la plongée sous-marine avec ce bracelet au poignet. Je ne garantis pas que ce soit possible, mais si ça marche, je suis certain que ça va faire un carton


      • soi même 25 mars 2015 13:18

         Être interconnectée ou ne pas être interconnectée, telle est la question.
        Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir
        la fronde et les flèches de la fortune outrageante,
        ou bien à s’armer contre une mer de douleurs
        et à l’arrêter par une révolte ? Mourir… dormir,
        rien de plus ;… et dire que par ce sommeil nous mettons fin
        aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles
        qui sont le legs de la chair : c’est là une terminaison
        qu’on doit souhaiter avec ferveur. Mourir… dormir,
        dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l’embarras.
        Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort,
        quand nous sommes débarrassés de l’étreinte de cette vie ?
        Voilà qui doit nous arrêter. C’est cette réflexion-là
        qui nous vaut la calamité d’une si longue existence.
        Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du monde,
        l’injure de l’oppresseur, l’humiliation de la pauvreté,
        les angoisses de l’amour méprisé, les lenteurs de la loi,
        l’insolence du pouvoir et les rebuffades
        que le mérite résigné reçoit des créatures indignes,
        s’il pouvait en être quitte
        avec un simple poinçon ? Qui voudrait porter ces fardeaux,
        geindre et suer sous une vie accablante,
        si la crainte de quelque chose après la mort,
        de cette région inexplorée, d’où
        nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté,
        et ne nous faisait supporter les maux que nous avons
        par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas ?
        Ainsi la conscience fait de nous tous des lâches ;
        ainsi les couleurs natives de la résolution
        blêmissent sous les pâles reflets de la pensée ;
        ainsi les entreprises les plus énergiques et les plus importantes
        se détournent de leur cours, à cette idée,
        et perdent le nom d’action… Doucement, maintenant !
        Voici la belle Ophélia… Nymphe, dans tes oraisons
        souviens-toi de tous mes péchés


        • sheridan31 25 mars 2015 17:32

          C’est pas demain que je vais acheter un émetteur d’ondes cancérigènes collé toute la journée à mon poignet !


          Le wifi c’est la mal mais on ne le sait pas encore !

          e.g. :

          Cela tue les fourmis aussi mais bien sur que nous, le hommes, ne risquons rien !

          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 mars 2015 19:22

            Plus de montre depuis trente ans, pas sur fcbk...je porterai une montre connectée quand elle sera connectée à mouah. Ma température, mon pouls et alerte rouge en cas de besoin, Sinon, rien !


            • eresse eresse 26 mars 2015 18:29

              @Lisa SION 2
              Pour l’instant, pour la température, le plus efficace c’est le capteur rectal.
              Ca risque de gener un peu en fin de journée, à moins d’être un habitué...


            • eresse eresse 26 mars 2015 18:36

              @Lisa SION 2
              Moi aussi, pas de montre. J’ai essayé à une époque mais les poils cachaient le cadran.


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 mars 2015 21:30

              Bonjour,
              .
              Ce bracelet est une des étapes préparatoires pour l’implantation de puces dans les humains.. Un chien doit être puce et vacciné ... puis demains c’est notre tour.....
              http://zone-7.net/v3/conspirations-sans-theories/la-puce-sous-cutanee-pour-humains
              .
              A l’UPR nous nous opposons au flicage par les puces RFID.
              Interdire tout « puçage » (RFID ou autres) sur les êtres humains. (page 23 de notre programme).
              http://www.upr.fr/wp-content/uploads/presidentielles/Programme-Liberation-Nationale.pdf



              • eresse eresse 26 mars 2015 18:33

                @eau-du-robinet
                Chaque fois qu’un membre de l’UPR poste, on a droit à la pub pour le parti.
                Vous êtes rémunérés pour cela, ou vous vous contentez de cotiser et c’est une obligation ?
                Ceci dit, si on vous paye en « monnaie de singe » cela pourrait m’intéresser...


              • Hervé Hum Hervé Hum 25 mars 2015 21:59

                « Relancer l’économie, tu t’en tapes comme de savoir si le QI de Nadine Morano a bien deux chiffres. »

                je ne crois pas au QI au sens propre mais au sens figuré, si ! smiley

                quand à « relancer l’économie », si l’austérité ce n’est pas de l’économie de dépense des petites gens, qu’est ce d’autre ?

                Car il faut toujours se rappeler que l’industrie du luxe connaît rarement la crise.

                Mais vous parliez de montre connectée il me semble !

                Tant que cela reste une montre, pas ni problem, c’est lorsque cela devient bracelet interconnecté, là, il faut se poser la question de comment c’est géré,.. Par qui ou quoi !


                • ETTORE ETTORE 26 mars 2015 09:04

                  Bien marré, excellent texte !

                  Il y a une raison toute simple pourtant à ne pas adhérer à ces « gadgets » à la con
                  et lisez bien, c’est dans le mot « CONnecté » lui même.
                  Est ce un message subliminal inversé ?
                  Nous relevons dans notre inconscient l’insulte, mais y répondons avec la frénésie de vouloir faire partie de cette mélasse chaude des citoyens portés par le « vent du progrès. »
                  Dites, qui disait déjà que :
                  « Etre dans le vent, était le rêve de toutes les feuilles en ....automne ! »

                  • dohc 26 mars 2015 09:56

                    Sans compter que les neuneus qui vont faire la queue toute la nuit pour acheter les premières devront recommencer tous les 14 mois pour ne pas avoir un truc obsolète...
                    Que l’on vient d’inventer la montre de luxe, non réparable, et jetable.
                    Il y a u marché avec les crétins friqués sans culture et sans goût, fascinés par les gadgets... les geeks et les insécures qui ont peur de rater la vague...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité