• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Présidence Sarkozy : gagner plus sans travailler plus !

Présidence Sarkozy : gagner plus sans travailler plus !

Tel semble être le nouveau crédo de N. Sarkozy. Sur le dos des contribuables bien sûr. Décidément, quand le chef a des goûts de luxe, il contamine tout son entourage, gouvernement compris. Pourquoi faire différemment du chef, se disent-ils ? Il dépense sans compter. Pourquoi pas nous ?
 La Cour des comptes s’est elle-même fait l’écho des dépenses somptuaires de la présidence Sarkozy, notamment :
 
- la présidence française de l’Europe : 171 millions d’euros pour 6 mois,
- le sommet méditerranéen au Grand palais de Paris : une baignoire-douche à 245 000 euros, pour son usage personnel, jamais utilisée ; des centaines de repas au coût unitaire, invraisemblable, de 5 000 euros. Du jamais vu dans l’histoire du prix d’un simple repas de travail.
 
Sans compter que, bientôt il y aura la livraison de son nouvel avion, un airbus A 330, auquel va s’ajouter le renouvellement de certains Falcons pour une enveloppe de 100 à 300 millions d’euros (source : le Figaro).
 
Sans compter non plus, les quelques 30 000 euros par jour, pour financer ses sondages personnels. Mais, une commission d’enquête vient d’être rejetée par le président de l’Assemblée nationale. Un sarkozien bien sûr. Ainsi, l’utilisation réelle de ces 30 000 euros quotidiens restera un mystère !
 
L’homme dépense effectivement sans compter l’argent du pays.
 
Nous connaissions ses goûts de luxe : yachts, montres, grands restaurants, etc. Sans compter – oui encore une fois – le quasi triplement de son salaire, dès sa prise de fonction.
 
Nous connaissions beaucoup de choses de lui, mais pas sa propension à consommer l’argent du pays avec un tel appétit. Pas non plus celle à communiquer de tels goûts à son entourage gouvernemental.
 
Le député René Dosière vient de passer au crible les fameuses dépenses des cabinets ministériels. Ils n’ont pas travaillé plus, et pourtant leurs dépenses ont augmenté de près de 57 %. Ils ont apparemment bien compris le nouveau message du chef : gagner plus sans travailler plus.
 
Le site du premier ministre ne cache d’ailleurs aucune des nouvelles dépenses des cabinets ministériels. Il les liste en 87 pages.
 
Nous avons vérifié les chiffres de René Dosière, ils sont bien exacts. Tout au plus, il ne s’agit pas d’augmentations de salaires, qui ont été limitées à quelques 11%, mais de l’augmentation de la masse salariale des cabinets. Elle est passée de 24,6 millions d’euros, en 2008, à 38,7 millions, en 2009. Soit bien 57 % de plus.
 
Pourquoi toutes ces nouvelles dépenses, alors que le chef s’occupe de tout ?
 
La liste du premier ministre laisse apparaître de nombreux nouveaux conseillers ici ou là, mais aussi l’embauche de nouveaux cuisiniers, de nouveaux chauffeurs, par dizaines.
 
Pourtant, la présidence très managériale et omnisciente de Sarkozy, devrait savoir que, ce n’est pas en augmentant le nombre de collaborateurs que l’on sort efficacement d’un projet en crise. Elle devrait savoir aussi que, plus on met de collaborateurs sur un projet et plus ils tournent en rond, ralentissant de fait tout le projet.
 
Le projet de la France est, quant à lui, bien en crise. Son nombre de chômeurs continue d’augmenter… avec aussi son nombre de pauvres. Depuis mai 2007, notre pays s’est considérablement paupérisé.
 
Heureusement que notre modèle social a limité les dégâts. Quand on pense que N. Sarkozy voulait le casser… ! On peut remercier la crise de l’en avoir empêché. Sinon nous aurions aujourd’hui le modèle thatchérien des années 80 !
 
Malheureusement, tout ce que nous relatons ici n’est que parlote. Ne sert strictement à rien, sauf à nous défouler, car N. Sarkozy a été élu démocratiquement pour 5 ans et, durant ces 5 ans, il peut faire tout et n’importe quoi. Et surtout, dépenser sans compter et dépenser encore.
 
La présidence Sarkozy sait que le contribuable est là, lui, malgré la crise qu’il subit de plein fouet, pour remplir des caisses qui seront immédiatement vidées et transformées en tonneau des Danaïdes.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Dominique TONIN dume 30 novembre 2009 16:22

     Je suis désolé de ne pas penser comme vous que « ce que nous relatons ici, n’est que parlote ». Les articles de la constitution, ci-aprés, en démontrent le contraire.
    Art 14 :
    Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement de la durée. 
     Art 15 : La société a le droit de demander des comptes à tout agent public de son administration.
    Seulement très peu de citoyens connaissent l’existance de ces textes, qui en plus ne sont pas les seuls à donner au peuple français un pouvoir décisionnel en même temps qu’une souveraineté plus qu’évidente. Mais de tout cela, aucun politique actuel n’en parlera, même si tous emploient le mot « démocratie » à toute les sauces, ce sont les premiers à ne pas la respecter dans les textes. Et pour cause, si un jour les francais connaissent et comprennent le sens profond de ces textes, alors il en est fini des dépenses sans compter et aux frais de la princesse, comme il se pratique aujourd’hui !
    Pardon d’insister, mais en fait, c’est ce que fait à longueur de journée l’UMP, allez lire sur : www.peuplefrancais.fr ce qu’avance le « PF » et vous verrez que le controle des dépenses y est largement développé, avec en plus des mesures drastiques et efficaces pour résorber la dette abyssalle de l’Etat.
    C’est aux français de décider de leur avenir, pas aux politiques, ces derniers sont là pour appliquer et mettre en oeuvre les demandes des français ! Point !


    • Traroth Traroth 30 novembre 2009 17:44

      Le problème, c’est qu’il y a loin de la coupe aux lèvres : l’Elysée vient faire envoyer à la trappe une commission d’enquête parlementaire, ce n’est pas pour que le « citoyen lambda » vienne se mêler de ce qui le regarde ! Comme l’auteur, je pense que toute activité politique n’est que gesticulation, à partir du moment où une majorité de citoyens ne s’informent pas avant de voter malgré leur ignorance.
      Rien de tout ce qui arrive ne serait possible si les citoyens s’informaient avant de voter, et si ceux que ça n’intéresse vraiment pas s’abstenaient.


    • Dominique TONIN dume 30 novembre 2009 18:01

      D’où la nécessité que quelques uns (excepté les élus démagos en place) mais des gusses comme vous et moi, en informent les citoyens dès à présent et de plus en plus à l’approche de 2012, pour ne pas avoir, encore, à supporter ces débauches de gaspillages des deniers publics !
      Le problème c’est, comme je le disais plus haut, d’accéder en tant que petit nouveau aux chaînes télévisées !
      Je m’y emploi, notamment depuis que j’ai entendu, entre autre, les coups de gueules des LALANNE, SEBASTIEN, de CHAVANNE. Je leur lance à tous un appel de détresse, cantactez moi par le biais de ce mail : contact@lepf.fr afin que nous puissions unir nos efforts et combattre les inégalités entre les élus et le peuple.
      Dès que j’ai accès à un plateau, quel qu’il soit, j’irai personnellement défendre les idées véhiculées par le « PF » : www.peuplefrancais.fr


    • Traroth Traroth 30 novembre 2009 18:15

      Bon courage...


    • Harmonie 1er décembre 2009 08:46

      Merci d’éveiller la conscience du peuple avant qu’il ne soit trop tard !!!


    • Thierry LEITZ 30 novembre 2009 18:36

      Ce que Dume a à dire est infiniment plus intéressant que la propagande distillée par les sous-fifres gouvernementaux et leur porte « parole » Lefebvre.
      Mais ce n’est qu’eux qu’on entend...

      Courage Dume, le peuple français est dur d’oreille surtout lorsqu’il s’agit d’intérêt général. Il n’a tendance à ne voir que ses enjeux particuliers... comme les élus, qui font çà très bien.


      • @politique @politique 30 novembre 2009 19:48

        Je n’ai qu’une chose à dire ; cette civilisation tire ces dernières cartouches.
        A chacun d’entendre ce que cette phrase exprime et d’en prendre sérieusement la mesure.


        • gabstourna gabstourna 30 novembre 2009 19:51

          aujourd’hui c’est l’ouverture des restos du coeur combien de pauvres malheureux on pourrait nourrir avec tout cet argent il y a super sarko et maintenant on peut rajouter supergaspi  pauvre FRANCE ou tu vas


          • Lorenzo extremeño 30 novembre 2009 20:36

            @ Sampiero,

            Vous avex cent fois raison,mais on ne peut plusser qu’une fois !
            L’article similaire de JPS paru le damedi 28 a recueilli 20 commentaires,
            celui ci en dessous de 10.....
            Les« minarets » explosent le score avec pas loin de 700 commentaires !
            sans parler des autres articles que vous évoquez....
            Stéphane Guillon en a fait l’objet de sa chronique ce matin,France Inter, c’est moins
            confidentiel qu’Agoravox...qui vient pourtant de battre des records de lecture ce
            week-end parait-il ..

            SO WHAT ?

            Tout le monde s’en tape oú l’exaspération est encore loin d’être á son comble ?

            Cordialement.



              • ARMINIUS ARMINIUS 1er décembre 2009 08:06

                Et pendant ce temps là la Méditerranée, qui se trouve à deux pas joue avec les galets... (G.Bécaud)
                Presque 900 commentaires pour une histoire de clocher au pays du fromage et pas vingt pour ce qui aurait suffi à provoquer une révolte il y a quarante ans...
                Combien de temps encore avant que tout soit consommé...


                • Krusty Krusty 1er décembre 2009 09:50

                  Bah oui...8 ans de droite mafioso-libérale et les Français commencent à avoir un peu mal au cul...C’est un peu normal...

                  Celà dit, le programme de sa majesté (des mouches ?) était clair, il fallait juste savoir lire...

                  Aprés c’est vrai qu’il y a cette terrible grippe qui nous menace et qui occupe nos esprits comme l’avait fait la terrible crise économique de l’année dernière et certainement la terrible ’chépaskoi’ (veuillez remplir cet emplacement avec vos suggestions) prévue pour l’année prochaine par nos médias...

                  Donc, les gens ont peur...peur de l’avenir, peur de l’autre, peur de la mort, peur de la vie, peur des jeunes, des vieux, des enfants...La sarkozie c’est la France des loosers, des escrocs, des médiocres...c’est moche, triste, sale et déprimant...

                  Maintenant y’a plus qu’a attendre 2012 pour mettre tout ce joli monde dehors et rendre le pouvoir aux citoyens...Vu l’etat de la France, les initiatives ne manqueront pas, j’en suis sûr...


                  • millesime 6 décembre 2009 12:15

                    Les députés devraient d’ailleurs consacrer bien plus de temps, deux fois plus, à mon sens à l’analyse des résultats (des dépenses somptueuses) , putôt qu’au vôte du budget... !
                    dune à bien raison !

                    http://millesime.over-blog.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès