• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Prétention et fautes de goût : flèches de Viollet-le-Duc et autres (...)

Prétention et fautes de goût : flèches de Viollet-le-Duc et autres restaurations malheureuses...

Oui, je dis bien "prétention". Je pourrais tout aussi bien dire : "péché d'orgueil". Pourquoi diable Viollet-le-Duc a-t-il planté cette flèche fragile sur une cathédrale de Paris dont la splendeur n'avait nul besoin d'un tel rajout ? Comme s'il avait voulu glorifier son oeuvre de restauration au-dessus de celle des "Anciens" ! Quand on sait que l'incendie qui a embrasé l'ensemble de la toiture est parti du pied de cette flèche, difficile de ne pas faire le rapprochement avec la chute de Babylone.

De même pour la cathédrale de Chalon-sur-Saône que je date du IIIème siècle, le plus beau temple de l'univers, temple d'Apollon, selon le rhêteur éduen Eumène. Quelle drôle d'idée ont eu les ducs d'y plaquer deux tours démesurées qui dénaturent sa façade et dont une, aujourd'hui, penche dangereusement. Quel gaspillage d'argent public que de vouloir les conserver ! 

De même pour la cathédrale d'Autun que je date du IVème siècle. Viollet-le-Duc l'a écrasée par une flèche surdimensionnée. Basilique chrétienne si l'on veut. En réalité, ce monument assez extraordinaire y propose à l'empire le fils de Constance-Chlore, Constantin, un nouveau sauveur à l'image du Christ des évangiles.

Voyez ci-dessous la carte de Peutinger (copie en couleur, l'original est en mauvais état). Cette carte est la grande oeuvre de l'empereur Julien, étonnant et précieux témoignage du IVème siècle. Voyez la vignette représentant le temple de Chalon, notre cathédrale. Voyez sa porte d'entrée et ses portes latérales, son allure massive. Tout cela concorde, y compris son emplacement sur la rive gauche de la Thalie. 

Voyez la vignette représentant la cathédrale d'Autun. N'évoque-t-elle pas les deux hautes tours de devant ? 

La basilique de Vézelay ne figure pas sur la carte de Peutinger. Glorifiant l'empereur Julien, nouveau sauveur, quelques cinquante ans après la cathédrale d'Autun, Vézelay a été également restauré par Viollet-le-Duc. Le tympan d'entrée était en mauvais état. Pourquoi lui a-t-il enlevé sa signification d'origine qu'il était pourtant facile de restituer ? (ci-dessous). Je ne sais pas. Voilà comment se perd le fil de l'Histoire ! Car il est clair que la sculpture originale s'inscrivait dans la suite et dans l'héritage de la fresque de Gourdon, et donc de Bibracte/Mt-St-Vincent. En glorifiant l'accession de Julien à l'empire dans son riche symbolisme, Bibracte étendait sa puissance vers le nord de la Gaule. Quant à Viollet-le-Duc, il ne faisait qu'exprimer la pensée de son époque : un Jésus-Christ jugeant les vivants et les morts ; à sa droite, les élus, à sa gauche, les damnés.

NB. Au lieu de "Dieu de Gourdon siégeant sur l'oppidum de Bibracte/Mt-St-Vincent", il serait peut-être plus exact d'y voir à l'origine la vision d'Ézéchiel : le Dieu non nommé des juifs siégeant sur la Jérusalem céleste.

Les empereurs gaulois ont-ils inventé une société de plein emploi ?

Désespérant des tâches à accomplir, Gallien se laissa aller à une inactivité scandaleuse et relâcha les rênes de la République. Les Alemans, après avoir dévasté la Gaule ... Dans cette situation désespérée, l'empire romain était presque en ruines. C'est alors que Postumus, homme d'un naissance très obscure, revêtit en Gaule la pourpre impériale. Pendant dix ans, il exerça les pouvoirs d'empereur. Il releva des provinces ruinées grâce à son courage et à la sagesse dont il fit preuve (Eutrope, Histoire romaine, IX)...

Postumus, un usurpateur ? Je ne vois là que la réaction normale d'une population gauloise qui se tourne vers un meilleur protecteur, un choix bien compréhensible.

Postumus, voyant qu'il était attaqué par les forces nombreuses de Gallien appela Victorinus à partager l'empire. Cet autre “Premier des Gaules”, également homme de guerre, prit le titre de César en s'alliant à Postumus (Trebellius Pollio, les trente tyrans)...

Question : que sont devenus les nombreux prisonniers barbares que Postumus a ramenés de ses opérations de retour à l'ordre ? Je propose la réponse suivante : il les a utilisés comme main-d'oeuvre pour construire la cathédrale de Chalon.

Question : comment expliquer que les provinces ruinées se sont relevées ? Réponse : parce que les barbares pillards ne sont plus venus en Gaule, sachant qu'ils risquaient d'y être obligés de travailler.

Pourquoi les empereurs gaulois ont-ils été assassinés par une sédition de soldats ? Réponse : parce qu'il leur refusait un soi-disant droit de pillage. Bref, après leur mort, retour des pilleurs et de l'insécurité. Le rhéteur Eumène insiste sur la désolation des campagnes ; ce que confirment d'autres auteurs : les destructions se firent sur une grande échelle. Partout, les monuments eurent à souffrir ; les temples ne furent même pas respectés par ces troupes anarchiques. Les trésors s'enterrèrent et les remparts des villes furent battus en brèche, ce qui signifie que les villes murées n'ont pas été investies. Il s'agit là des dommages causées par l'insurrection bagaude. L'Histoire ne nous dit pas quelle était la couleur de leurs blouses.

Après le règne des empereurs gaulois, le pays éduen avait été envahi par les Gaulois rebelles de Trèves. Il avait été ensuite dévasté par les bandes bagaudes qui refluaient devant les barbares qui avaient franchi le Rhin. Les Éduens s'étaient enfermés dans leurs oppida et avaient souffert de la famine. Retranchée dans l'oppidum de Bibracte, à Mont-Saint-Vincent, Victorina avait fait appel au gouverneur romain d'Aquitaine, Tétricus.

Question : queile est l'importante main-d'oeuvre qui a permis la construction des premières cathédrales ? Des prisonniers barbares ? 

Dans son éloge/panégyrique de Constance-Chlore, Eumène s'adresse au César : Cette cité des Eduens (Mont-St-Vincent + Autun + Perrecy + Bourbon-Lancy + etc…) au nom de laquelle je dois t'adresser de particulières actions de grâces, cette cité qui t'est entièrement dévouée, a recueilli, comme fruit de ta victoire en Bretagne, une multitude d'ouvriers qui étaient fort nombreux en ce pays ; et maintenant, elle se lève de ses ruines avec la reconstruction des vieilles maisons et des édifices publics et la restauration des temples. Comme tu es son nouveau fondateur, elle croit par là-même que le vieux nom de frères du peuple romain a été rendu à ses habitants.

Voilà un peu de ce que j'avais à dire. Cela fait presque 40 ans. Hélas ! les responsables de la Culiure sont frappés de surdité, de même ceux de la direction du patrimoine, de l'université, de même les médias, de même les élus.

27/10/2000.M. Michel DUFFOUR, secrétaire d’Etat à la Culture : ... Il ne paraît pas utile que le ministère de la culture et de la communication entretienne une polémique avec une personne, qui comme beaucoup de passionnés de son espèce, se place dans la posture de l’homme seul face au poids de la « science officielle

18/02/2003. Dominique VINCIGUERRA, Ministère de la Culture, chef de cabinet ...Je note tout d’abord que dans l’abandon (lire : abondant) courrier que vous avez adressé depuis plus de dix ans aux autorités gouvernementales successives, vous n’avez pas produit le moindre élément d’une documentation susceptible d’inciter un ou des archéologues à entreprendre des recherches de terrain pour vérifier (confirmer ou infirmer) ce qui ne peut que demeurer hypothèse....

Et pourtant, en 1986, Philippe de Villiers, secrétaire d'Etat au ministère de la Culture pour le Patrimoine n'a-t-il pas écrit : La Culture, c'est l'emploi de demain. La France est le pays du monde qui a les ressources les plus extraordinaires par son histoire, ses monuments et ses savoir-faire. Ces ressources sont largement sous-utilisées (Promouvoir le patrimoine français pour l'an 2 000, éditions de la Caisse Nationale des monuments historiques et des sites, 1987, page XII).

Qu'en est-il aujourd'hui ? Au mont Beuvray, fausse Bibracte, on dépense l'argent du contribuable en creusant des trous que l'on rebouche ensuite, à la recherche d'un hypothétique trésor celte, tandis que dans les communes de France, de fabuleux temples antiques tombent en ruines ou se vendent à l'encan.

Faut-il parler de déclin de la France ? Je le crains.

Emile Mourey, le 23 avril 2019, croquis de l'auteur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Chantecler Chantecler 24 avril 10:36

    Viollet-le-Duc a participé à la céation du récit national voulu par Napoléon II pour convaincre les Catalans, les Alsaciens, les Basques, les Provençaux, les Flamands les Bourguignons et les Auvergnats qu’ils constituaient un seul peuple dont le père mythique était un Vercingétorix mi-légendaire mi-réel, un peu comme Remus et Romulus pour les Romains.

    L’oeuvre de Viollet -le-Duc n’est pas une « restauration », mais une interprétation, une réécriture pour faire entrer dans le même moule un cheval, un cochon et une alouette bien hachés pour vendre le résultat comme du pâté d’alouette.

    Cette illusion de nation a servi à envoyer à l’abattoir les poilus en 14 et les fils des rescapés en 39.

    En effet, cette France là est en déclin ! Espérons que çane soit pas au profit de la France de Pétain qui en était l’avatar appauvri et réduit à une peu de chagrin collaborationniste.


    • machin 24 avril 11:35

      @Chantecler

      la France de Pétain, c’est maintenant exactement la même, mais avec un gamin prétentieux et mal élevé à sa tête.

      Quand à ses guignols de courtisans cauteleux, l’histoire les oubliera bien vite.


    • Chantecler Chantecler 24 avril 12:02

      @machin

      ça c’est sûr que c’est bien des enfants de Pétain...


    • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 19:52

      @Chantecler
      Des enfants de Puteaux et des filles de Garches...
      Pour en revenir à Viollet Le Duc ses reconstructions sont effectivement une volonté de faire coller l’Histoire à la version officielle du moment, c’est à dire au roman national cher à Napoléon III et Lavisse.


    • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 10:43

      Pourquoi diable Viollet-le-Duc a-t-il planté cette flèche fragile sur une cathédrale de Paris dont la splendeur n’avait nul besoin d’un tel rajout ?

      ===========================================

      @Emile Mourey

      Approbation totale, applaudissements !

      Quand je passais sur le quai de Montebello, je faisais toujours l’effort de gommer dans la région de ma cervelle où mes yeux imbéciles l’imprimaient, cette flèche immonde entourée de ses espèces de nains de jardin qui paraissaient en descendre. Ces horreurs prophétisaient déjà l’esthétique si on peut dire de Disneyland.

      Ces statues ont été enlevées -sûrement par le diable !- avant l’incendie. Elles sont intactes, hélas. Qu’on les enferme donc quelque part dans les réserves du musée des monuments français, et qu’on n’en entende plus jamais parler, ni de ce monument d’incongruité que constituait la flèche heureusement disparue.

      J’ai toujours éprouvé la même horreur quand, dans le train de Rouen, à l’approche de la gare et à la sortie d’un tunnel, je voyais surgir la cathédrale surmontée d’une pièce montée en fonte, pareillement hideuse, invention elle aussi d’un XIXe siècle rongé par le mauvais goût bourgeois. Flaubert disait qu’elle était l’oeuvre d’un chaudronnier fou.


      • Chantecler Chantecler 24 avril 12:01

        @Christian Labrune

        à Rouen, l’abbatiale St-Ouen et le joyau de Saint-Maclou ont heureusement échappé à la furie nationaliste du romantisme adorateur de ruines et fabricant de mythologies wagnériennes
        même le père Hugo n’est pas innocent dans cette entreprise idéologique forgée par Napoléon III et validée par les hussards noirs de la 3ème république : les instits anti-cléricaux fondateurs d’une nouvelle religion patriotique


      • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 14:53

        même le père Hugo n’est pas innocent dans cette entreprise idéologique

        ===================================
        @Chantecler
         
        Le père Hugo, qu’il aille au diable !
        Qu’on ait invoqué constamment cet imbécile, ces derniers jours, ça me rendrait presque malade.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 15:08

        @Christian Labrune

        A l’île du diable...êtes vache quand même. En plus il est allé à Guernesey a ses frais pour préserver le budget du ministère de la justice de l’époque. Êtes vache .

        .


      • damocles damocles 24 avril 21:10

        @Christian Labrune

        Hugo un imbecile ? vous vous surpassez ! d’habitude vous êtes insignifiant ,là vraiment vous atteignez l’olympe dans la connerie pretentieuse !


      • tuxuhikewi 24 avril 10:44

        Bonjour,

        C’est vrais que pour le coup tu tombe a pic Emile.

        Agoravox dispose d’un consultant en archéologie !

        CRD++


        • Julien S 24 avril 12:30

          Protestation de M. Mourey que je partage tout à fait. 

          J’ajoute : lorsque par l’autoroute qui arrive à Paris depuis Orléans je suis sur le point d’être injecté dans le Périphérique, je vois tout près à ma gauche un clocher de style entre-deux-guerres flanqué de quatre anges de bronze géants tout à fait hideux. 

          Je propose de les transférer au Sacré-Coeur pour concentrer toutes les ignominies au même endroit. 


          • Loatse Loatse 24 avril 12:38

            Bonjour Monsieur Mourey, merci pour votre travail, pour vos recherches, que je suis toujours avec plaisir... 

            J’y répondrais ce jour avec quelques éléments, fruits de ma reflexion sur les événements tragiques de ces deux dernières décennies qui semblent s’enchaîner sans fin et qui pourraient nous précipiter dans une troisième guerre mondiale si nous n’y prenons garde..

            Mais revenons à notre dame :

            Viollet le duc usait comme tous les bâtisseurs de symbolisme.. les deux tours de notre dame (comme celles du world trade center) figurait dans le symbolique des chiffres le 2 : le féminin...

             Du 2, en rajoutant 1 flêche (symbole phallique), on passe au 3...

            Dans la symbolique occulte (papus)Le chiffre 2 correspond au premier nombre féminin... Le chiffre 3 est la première créature résultant de l’union du 1 et du 2..

            Le 3 dans la mystique juive, correspondent aux lettres mères de l’alphabet hebreu : alef, mem, shin... lesquelles correspondent aux éléments : AIR, FEU, EAU... (l’air : il y avait du vent ce 15 avril, le feu ravageait la toiture, l’eau noyait le tout)

            Or, Notre dame préfigurait la Jerusalem celeste.  Au même moment (de l’incendie), le feu se déclarait.... à Jérusalem, dans le 3ème lieu saint de l’islam...( heureusement sans grandes conséquences)

            Quelle lecture peut on faire de tout ceci.. ?. Pour moi ce n’est pas bon signe...on retrouve les 3 éléments bien présents lors de la destruction des tours jumelles (encore 2 tours !)  : Or, quelques temps après cette tragédie, ce fut la guerre en irak...puis d’autres guerres tout aussi terribles et dévastratrices avec des répercutions sur notre territoire (attentats)

            ps : je vous épargne la symbolique du feng shui et son shar chi (mauvaise énergie), laquelle est produite par des architecture de ce type (flêche), cette énergie peut avoir une répercution non seulement au niveau local, mais aussi de par la symbolique d’un lieu (en l’occurence jerusalem), bien plus loin...

            Bref, Il est toujours tentant de jouer avec la symbolique, comme le firent beaucoup de nos batisseurs (moi même je fus adepte du feng shui), mais cela peut déboucher aussi sur l’ouverture de la boite de pandore... 


            C’est là que se trouve la problématique de l’homme : l’orgueil de croire qu’ll peut maîtriser les choses, les éléments, sa vie, son futur et celui de l’humanité

            A travers l’incendie de notre dame, de cette flèche, ce symbole phallique qui plonge au coeur de l’édifice, quelque chose de plus grand semble vouloir nous ramener, violemment si besoin est en l’occurrence, à plus de modestie... à en finir avec toute forme de domination (qu’elle soit religieuse, intellectuelle, politique, financière....)

            Ce que les amoureux de vieilles pierres, d’architecture, d’histoire percoivent comme une tragédie je le perçois aussi comme un avertissement pour l’humanité... après ; à chacun sa lecture des événements de ces derniers jours.

            https://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/Une-cathedrale-de-lumiere-hommage-a-la-Jerusalem-celeste-_EP_-2011-08-26-703735


            • Ouallonsnous ? 24 avril 23:51

              @Loatse

              Quelque soit la lecture, ésotérique, religieuse, historique où pratique que l’on fasse de ces événements, qu’il soit purement accidentel où plus probablement du à des causes extrêmes, on ne nous révélera que ce qui s’aparente à l’accident !

              Les enjeux civilisationnels sont tels au niveau de notre histoire bi-millénaire et des objectifs actuels de la mondialisation impérialiste qui veut la disparition des états nations et par conséquent de leur identités que cet anéantissement passe par la destruction de leurs symbole, et leur remplacement par un gouvernement financier mondial

              Or, Notre Dame de Paris, en temps que symbole en est un des principaux de la civilisation chrétienne de culture gréco-latine qui a générée l’Europe de l’Atlantique à l’Oural !


            • velosolex velosolex 24 avril 12:42

              Du passé, l’incendie a fait table rase.

              Que mettre à la place ?

              Une bouteille de champagne géante, ou un flacon de channel numéro 5, pour montrer les points forts du pays ?

              Personnellement je verrais bien un statue géante d’Esmeralda, en prenant exemple sur le plastique superbe de Gina Lollobrigida, si bien nommée, des courbes à faire perdre la tête à un monseigneur, et engendrer une sainte ferveur. Bien mieux que l’horreur kitsch qu’a fondu !

              On a un milliard. De quoi nommer une commission, qui plancheront sur le problème, feront des réunions, contre rémunérations substantielles, avec son président qui présidera. Cela prendra du temps. Pendant ce temps, les icebergs continueront de fondre. J’apprends ce jour que depuis 8ans les pôles ont autant fondu que pendant les 40 années précédentes.

              Notre dame priez pour nous, à l’heure de notre mort, avec un gilet de sauvetage en ceinture.

              Ainsi soit il !


              • ppazer ppazer 24 avril 15:42

                Bah moi, je l’aimais bien, cette flèche.


                • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 20:10

                  @ppazer
                  C’est l’un des paradoxes des reconstructions : elles deviennent , avec le temps, de nouvelles références. 
                  Pour la fragilité dénoncée par l’auteur elle est toute relative.


                • generation désenchantée 24 avril 16:44

                  a l’origine , notre Dame avait déjà une flèche gothique, jusqu’a la fin du 18 siècles

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Fl%C3%A8che_de_Notre-Dame_de_Paris


                  • Eric F Eric F 24 avril 19:38

                    @generation désenchantée
                    Intéressante remarque, du reste de manière générale Viollet le Duc réinterprétait selon les traditions gothiques et l’histoire des édifices. On peut bien évidemment discuter du bien-fondé de certains choix esthétiques.
                    Ceci dit, l’auteur du présent article a une conception très personnelle de l’origine de nos monuments, même s’il s’agit de gothique, ça se lit comme un roman smiley



                  • damocles damocles 24 avril 21:37

                    Si on fait un referendum ,je suis sûr que 90% des votants demanderons de la reconstruire à l’identique et c’est mon cas , et je n’apporterai ma modeste contribution que dans cette hypothèse...

                    Maintenant si vous voulez lancer un concours pour moderniser , je suggère (comme je l’ai fait sur un autre site) pour être en adéquation totale avec notre époque et les ministres de la culture qui se succèdent depuis des années ,que l’on remplace la flèche par un plug geant façon KONS, peint en noir et blanc façon BUREN , et enveloppé dans une bâche (ou un preservatif) façon CRISTO (nom de circonstance ) 


                    • Antenor Antenor 24 avril 21:42

                      Sur la carte de Peutinger, la vignette à deux tours représentant Autun est la plus couramment utilisée pour représenter une ville importante. Elle ne soulève pas de question particulière.

                      Par contre, le bâtiment représenté pour Chalon est beaucoup plus rare. De mémoire, il n’y a en Gaule que Reims qui est représenté de manière identique. Qu’est-ce que cela signifie ? S’agit-il d’une architecture nouvelle que le commanditaire souhaitait particulièrement mettre en valeur ? Des temples dédiés à sa gloire ?

                      On peut fréquemment lire que l’actuelle cathédrale de Chalon aurait été bâtie sur un ancien temple gallo-romain. Qu’attendent donc les services culturels de la ville pour le vérifier ?


                      • Emile Mourey Emile Mourey 25 avril 07:42

                        @Antenor

                        Excellente question.

                        Première grossière erreur des historiens de Chalon : ils n’ont pas compris que le cours d’eau sur la rive gauche duquel se trouvait la vignette était la Thalie et non la Saône actuelle. Avant la construction du canal du centre, cet actuel affluent était beaucoup plus important qu’aujourd’hui. Prospectant dans la région de sa source, j’y ai même trouvé, se dressant encore dans les broussailles, un portique sur lequel se trouvait gravée une croix ansée, symbole égyptien de la source du Nil.

                        Deuxième grossière erreur : le fait de dater, à priori, l’origine du monument au Moyen-âge, ne pouvant imaginer qu’il ait pu être construit au temps des Gaules, d’où l’idée qu’il aurait été précédé d’un premier temple dit gaulois. Les fouilles récentes faites au pied de la cathédrale n’ont rien trouvé pour accréditer cette thèse.

                        Troisième grave erreur : la mauvaise interprétation qu’ils font des chapiteaux et de l’histoire du monument. C’est une des raisons pour lesquelles on m’a pratiquement exclu de la société d’histoire de la ville.

                        Les Chalonnais, élus en tête, ne raisonnent plus. Dieu sait que je les ai prévenus. J’ai même écrit des livres que j’ai offerts à sa société d’histoire, mais il n’y a rien à faire ; la situation est désespérée. ils sont « bouchés ». 
                         


                      • mailoman2007 24 avril 22:36

                        J’ai des suggestions délirantes (mais sérieuses) pour restaurer Notre Dame :

                        1 On aménage et préserve le trou béant de la voute, comme un « puit de lumière » en opposition « au trou noir de notre époque »

                        2 Toute la toiture invisible en panneaux solaires pour avoir de l’énergie afin que les murs extérieurs de Notre Dame (blancs si possible) restent éclairés toute la nuit, signes de pureté.Quand à la charpente , je pense aux techniques des ponts haubannés (c.f. le pont de Térenez, à l’entrée de la Presqu’ile de Crozon)

                        3 Encore plus iconoclaste, la flêche de Violet le Duc, remplaçée par un pylone sobre avec au sommet, une petite éolienne, aux pales en forme de croix , dont le flux d’air serait mixé dans les grandes orgues... et génererait une musique d’origine divine. 


                        • baldis30 25 avril 08:11

                          @mailoman2007

                          bonjour,
                          Etant donné que l’opinion merdiatique indique que les ouvriers travaillant dur la toiture laissaient trainer leurs mégots je suggère d’installer sur le beffroi un chameau bien représentatif et en reconnaissance de nos B.D. un cow-boy sur Jolly Jumper.
                          Il ne serait pas incongru de remplacer la flèche de Viollet-le-Duc par un mégot géant ou une gauloise ...
                          Et naturellement de faire appel aux industriels du tabac pour le financement de la restauration de NDP ...


                        • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:18

                          @mailoman2007

                           On rase et on projette un hologramme en 3D a sa place .....


                        • Cyril22 25 avril 09:55

                          @zygzornifle
                          l’idée de l’hologramme ne manque pas d’intérêt, en projetant une allégorie de Saint Macron en gloire


                        • damocles damocles 26 avril 17:02

                          @baldis30
                           « une gauloise » non ,plutôt une gitane et on l’appellerai Esmeralda ...


                        • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:16

                          On a oublié Brigitte Macron ....


                          • Raymond75 25 avril 13:06

                            En France, la seule chose que l’on sait faire, et qui fait l’admiration des étrangers, c’est la polémique !

                            Je m’en fiche de savoir si la flèche de Violet le Duc est strictement d’origine ou pas : elle était belle, élancée vers le ciel, et marquait symboliquement le cœur de notre histoire tant religieuse que civile.

                            La seule question qui compte, c’est quels matériaux MODERNES va t’on utiliser pour reconstruire la charpente : des matériaux légers, qui résistent au feu, que l’on peut préassembler en atelier, et une couverture en cuivre ou autre alliage léger et résistant.

                            Le reste n’est que blabla intello-cons, car l’identité visuelle de Notre-Dame n’a jamais été contesté de ’son vivant’.

                            Blabla et incapacité de prendre une décision, de s’y tenir, et de mettre en service un véritable service de surveillance et de protection ! Vive la France.


                            • mmbbb 25 avril 20:16

                              @Raymond75 je suis assez d ’accord La seule polemique qui vaille est celle ci . : Pourquoi n y a t il pas eu un systeme d alarme performant ayant pu detecter a temps ce depart de feu . on est aussi cretin que les bresiliens laissant brûler leur musee Quant a cet incendie , il a detruit des oeuvres et l esthétique de cette fleche parait secondaire Le grand orgue a ete relativement epargne . C ’est une image detestable que donne ce pays . Et pourtant il y a des entreprises performantes en electronique 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès