• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Privée de chauffage et d’eau chaude en plein hiver !

Privée de chauffage et d’eau chaude en plein hiver !

 

A Melun, en toute illégalité, un propriétaire, en accord semble-t-il avec l'agence immobilière qui était commissionnée, a coupé le chauffage et l'eau chaude d'une locataire qui était en impayé de loyer.

Il a procédé au changement de la clé du sous-sol où se trouve la manette.

La locataire a porté plainte il y a quelques semaines et attend qu'une décision soit prise.

Renseignement pris, cette dame n'est pas une « mauvaise payeuse » qui garde ses sous et qui refuse de payer.

Cette dame âgée de 45 ans payait régulièrement son loyer jusqu'au jour où chômeuse, elle n'avait plus de quoi payer

 

C'est une femme qui n'a plus, aujourd'hui que le RSA pour vivre.

Cette histoire malheureuse et cet acte d'un propriétaire « voyou » nous rappellent ce qui s'est passé dans cette même ville en juillet 2013.

Un propriétaire avait privé d'eau un couple en plein moIs de juillet, alors que la femme était sur le point d'accoucher et que c'était la canicule.

Rappelons pour mémoire que le Maire de l'époque, Monsieur Millet a fini par demander à ses services d'aller rétablir l'eau.

C'était un logement privé, ce qui n'a pas empêché l'édile de prendre ses responsabilités.

Il ne l'a pas fait de suite certes, mais il l'a fait.

 

Le DAL 77 demande que la locataire puisse vivre décemment avec du chauffage.....

Il existe des procédures légales pour que le propriétaire soit indemnisé et que la locataire soit aidée mais l'humanité exige que l'on ne voue délibérément au froid une personne.

 

Il existe de très nombreuses personnes qui survivent sous le seuil de grande pauvreté.

Tant qu'elles ne trouvent pas de travail, il leur est impossible de payer leurs loyers même avec l'AL car il faut rajouter les charges parfois lourdes et ces charges ne sont pas prises en compte dans le calcul de l'allocation logement ;

Comme je l'ai déjà expliqué, la majorité des surendettés aujourd'hui sont des surendettés passifs, c'est à dire qu'ils n'ont pas de crédits à la consommation et leurs maigres revenus les mettent dans des situations insurmontables.

 

Pour que ces personnes aient un peu plus de chance de « survivre » un peu mieux il leur faudrait un logement social, mais malheureusement , elles y ont difficilement accès, étant donné leurs revenus et sont contraintes à se rabattre sur du privé plus cher.

Il y a là deux perdants : le propriétaire privé-quand c'est un petit- les grands ont des moyens et des bonnes assurances et les locataires qui sont au taquet.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 13 février 10:03

    Bonjours et merci pour l’ article .

    La loi stipule qu’ un logement pour etre louable doit etre maintenue a 18 degré au centre des piece .Soit par l’ isolation , soit par un chaufage collectif .

    Par consequent le proprietaire perd tout droit a reclamer son loyer.

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32563

    D’ autrepart , l’ accès au vanne doit être garantie au locataire ... celui ci est donc en droit de faire intervenir un serurier au frais du proprietaire , mais doit egalement lui en remetre une clef .On peut jouer longtemp a ce jeu la ca va couter cher en serrure .

    Bonne journée.


    • Paul Leleu 14 février 01:11

      @Cyrus

      quand vous êtes en logement individuel, et que votre cuve à fioul est à vide, ça dépend pas de la saison... et c’est plus de chauffage ni d’eau chaude...

      et il faut attendre de retrouver quelques sous pour la remplir...


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 14 février 11:31

      @paul leuleu

      C’ est vrai , l’ habitat individuel répond a d’ autre norme.
      il est basée sur un autre type de contrat .

      A quoi sert une chaudière « ecologique » , ou un récupérateur de chaleur collectif , 
      si c’ est pour voir la chaleur gâché par des gens qui ouvre porte et fenêtre en grand faute d’ être responsabilisé par l’ aspect pécuniaire du chauffage .

      J’ ai bien plus de respect pour celui qui se chauffe au fioul , mais qui chaque weekend travaille son isolation pour ne pas consommer trop .

      Ce qui m’ ennuit dans le sujet , est le droit que s’ arroge certain aussi bien de ne pas payer pour ensuite pleuré , que de verrouiller un element qui est garantie par contrat en temp que charge incluse et payer dans les emolument de location .

      Par analogie je voit ca comme quelqun qui vous logerai contre loyer , mais qui viendrais forcer votre cuve a fioul qui vous permet de rester en bonne santé pour travailler et payer votre du . c’ est un cercle vicieux qui n’ est ni en faveur du proprietaire , ni en faveur du locataire .

      Il m’ est arrivé pour faire face a des mois difficile , d’ offrir mon travail en paiement a mon proprietaire , soit pour ameliorer le logement (peinture , equipement , tuyauterie ) , soit pour le soulager dans ses travaux , lui couper son bois , elaguer des arbres .Aucun n’ as refuser car je vit a l’ ancienne en campagne , c’ est malheureusement moins facile en ville .C’ est peut etre pour cela que les loie garantisse une temperature convenable dans les habita colectif.

      @kader

      Comme je le dit plus , haut , le chauffage collectif repond a des norme et est considéré comme des charge incluse dans la location ( au meme titre que l’ eclairage des couloir , les ascenceur ou encore les benne a ordure ).

      Sans annuler le contrat de location , il est très difficile d’ échaper a sa « part » d’ obligation dans le chaufage collectif .Ta proposition d’ offrir un chauffage électrique est juste , equilibré , et meme assez generause . Mais malheureusement ca ne permet pas d’ echaper a ses devoir contractuel , sinon le locataire pourra l’ invoquer egalement pour ne pas payer son loyer , c’ est donc contreproductif legalement parlant .

      Dans la fin de ton commentaire , tu parle a juste titre des autre besoin fondamentaux , qui eux ne sont pas inclu dans le contrat locatif , mais fond bien parti du « contrat social » , ce qui est important c’ est que quelquun qui travaille gagne sa vie , que ce soit le proprietaire ( c’ est sa retraite et son travail investi ) , ou bien le locataire qui comme tout etre vivant a des besoin a satisfaire .

      Nota Bene , j’ ai voulus partir du principe que la loocataire etait honete , puisque c’ est apparemlent son premier incident de paiement .On peut bien sur faire d’ autre lecture les locataire squateur ca existe aussi .  


    • karibo karibo 14 février 13:21

      @Cyrus
      & pour ça que prévoir la loi ??? quel est le chalaud qui lui a coupé le chauffage, l’ eau, le gaz, pire enlevé le toit !
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-pauvrete-212601


    • Spartacus Spartacus 13 février 10:20

      C’est tellement simple chez le gauchiste, celui qui ne paye pas le loyer est gentil et excusable et celui qui assume les impayés un méchant.

      Imaginons, le propriétaire.

      Il a un crédit pour payer le logement.

      Il attend le loyer de la personne logée pour payer les factures de la chaudière.

      C’est un retraité qui a une retraite par répartition collectiviste de la MSA. Calculée sur la moyenne de ses 25 meilleures années. 700€ par mois.

      Il existe « des procédures » dit pour se defausser le gauchiste.

      Combien d’années pour aboutir ? Avec combien de frais ? Avec quel pourcentage d’aboutir favorablement ? 10% 20% ? 

      Et l’appel à l’humanité.....Une culpabilisation de celui qui a la poche cousue pour diaboliser ce pauvre bougre, forcément méchant puisqu’il est propriétaire

      Et toujours le même baratin des logement sociaux manquants comme si ces organismes HLM étaient des organismes de bienfaisance dirigés par des anges.

      Mais dans les logements sociaux comment ce fait il que ce ne soit pas les malheureux qui les occupent ? 

      A Meulin ? Quel est le compte de résultat des office HLM ?

      Tiens pas de comptes publiés RIEN. 

      https://www.societe.com/societe/office-public-habitat-seine-et-marne-277700019.html

      Que sait on ?

      300 à 400 personnes salariés ?

      A voir le nombre de gestionnaires et nombre de salariés en plus de bilan jugés non « montrable » on se demande !  smiley


      • aimable 13 février 10:40

        @Spartacus
        Vous ne trouvez pas anormal pour commencer qu’une personne puisse acheter un logement a crédit , puis le louer pour faire rembourser le crédit par un locataire, au US ils appellent cela la libre entreprise , moi j’ y verrais plutôt une forme d’esclavagisme .


      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 13 février 10:41

        @Spartacus

        Vous avez également raison sur les petit retraité ... 

        Cependant , ce propriétaire faute de connaitre la loi , va réellement perdre ses loyer sans espoir de les récupérer car il se met délibérément en infraction .

        Plus grave encore , s’ il y avais un incendie , ou une intoxication au monoxyde de carbone du a un « bricolage » artisanale , il pourrait être tenu comme co-responsable des décès ou blessure et payer toute sa vie ... 

        c’ est donc également dans son intérêt de se mettre en règle.

         

         


      • Spartacus Spartacus 13 février 11:25

        @aimable
        J’ai pris exprès l’exemple d’un retraité à la MSA.

        Une retraite collectiviste imposée et bien pourrie. Tu cotises beaucoup pour recevoir pas grand chose à l’inverse de celle d’un Chalot ou toute sa vie il a cotisé moins pour recevoir un plus à l’heure actuelle et joue les accusateurs sans se rendre compte que la mise en misère des uns sont ses avantages corporatistes qu’il paye a sa place...

        Un bon concept d’esclave du collectivisme.

        Dans un pays ou les individus sont esclaves et n’ont pas le choix que de l’assurance retraite collectiviste et corporatiste, l’achat d’un logement pour en créer une personnelle est une forme de prise de liberté.

        Et sans son investissement à crédit, la locataire n’aurait pas d’offre de logement.
        Pas fonctionnaire, pas copain d’un élus, pas de passe droit la locataire serait dehors.


      • Spartacus Spartacus 13 février 11:37

        @Cyrus
        Certainement qu’il est en infraction, mais cette mentalité socialiste trouver des coupables systémiques devient insupportable.

        Surtout qu’elle vient toujours des mêmes castes qui ne créent rien, n’investissent dans rien, et sont a charge des autres et des avantagés statutaires.


      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 13 février 12:00

        @Spartacus

        Je ne suis pas venu faire l’ apologie de mr chalot et du DAL , même si dans ce cas précis leur action me semble justifier .

        Je pense Egalement au droits des propriétaire , je constate simplement cette equation sociale qui est mauvaise et qui ne permet plus au gens de vivre de leur travail .


      • foufouille foufouille 13 février 14:08

        @Spartacus
        ton exemple est débile car aucune banque ne te fais un crédit immo avec 700€.
        ensuite, petite retraite = petit salaire de culto qui a eu la possibilité d’acheter plusieurs logements durant son activité avec des subventions.


      • foufouille foufouille 13 février 14:19

        @Spartacus
        un agriculteur cotise bien moins que un salarié, bouffon.


      • CoolDude 13 février 14:38

        @Spartacus

        Que sait on ?

        300 à 400 personnes salariés ?

        A voir le nombre de gestionnaires et nombre de salariés en plus de bilan jugés non « montrable » on se demande ! 


        Seine et Marme :

        1 429 392 habitants

        En 2014 l’office géré

        97 000 logements sociaux en Seine-et-Marne (source RPLS 2013) dont 25 550 sont dans le contingent Préfet (source Syplo).

        275 logements en gestion par employé...

        47 organismes dont 11 possèdent 75% du parc
        41 450 demandes actives à destination du 77.

        120 demande en gestion par employé par an.


        Mais bon... J’imagine que vous vous estimez capables de faire mieux. smiley smiley


      • CoolDude 13 février 14:45

        @Spartacus

        Sinon, dans la vie, investir n’est pas sans risque !

        C’est tellement simple chez les capitaliste, celui qui ne peut plus payer sa rente est mechant et inexcusable et lui qui ne l’assume pas est un gentil.


      • Spartacus Spartacus 13 février 16:06

        @CoolDude

        Chez Sodexo ils ont un demi million de feuilles de paye par mois a gérer et y’a pas 100 personnes au service paye.

        Tes chiffres sont du mélange de torchons et serviettes.
        Il y a plusieurs organismes sociaux et l’exemple n’est que un seul d’entre eux, soit un agrégat de tes chiffres.

        Un bilan de société HLM, quasi tous 100% conflits d’intérêts, conflit d’influence et gabegie sans compter.
        Et si c’est pas publié c’est qu’ils n’ont pas envie que des tiers qui savent le lire découvrent. 


      • baldis30 13 février 16:30

        @Spartacus

        « S’attaquer aux causes de la pauvreté commence ».......
        par s’attaquer à la pauvreté intellectuelle et humaine de Spartacus

         c’est la réponse qu’on doit vous faire ... vous en avez écrit le début en vous en prenant à ceux qui travaillent sur un autre sujet !
         Elle vaut aussi pour votre intervention concernant ceux qui n’en peuvent « mais » ! 
        Votre grandeur d’âme de justicier de l’Humanité échappe à ma vue ... même équipée d’un microscope électronique ne pouvant fonctionner que sur un réseau électrique non pollué par éoliennes et autres artefacts !


      • baldis30 13 février 16:32

        @Spartacus

        « S’attaquer aux causes de la pauvreté commence ».......
        par s’attaquer à la pauvreté intellectuelle et humaine de Spartacus


      • Claire Claire 13 février 17:00

        @Spartacus

        Surtout qu’elle vient toujours des mêmes castes qui ne créent rien

        ___________

        Si vous êtes un entrepreneur alors vous devriez savoir comme moi que pour qu’il y ait des gagnants il est nécessaire qu’il y ait des perdants et que sans ces castes qui ne sont rien, vous ne seriez rien vous-même. Si vous voulez prendre la mesure de ce que vous ne devez qu’à vous-même, allez donc faire marcher votre boîte sur une île déserte, il vous sera loisible de distinguer pleinement ce que vous tenez réellement de votre travail, de ce qui vous vient de cette société majoritairement composée de gens qui n’investissent rien. 

        Nous ne sommes pas des lions voués à vivre chacun dans notre coin, mais des êtres sociaux qui tirent profit de la vie en groupe. Et dans une société, il est normal que les plus forts viennent en aide aux plus faibles au lieu de les pressurer sans morale pour d’affligeantes peccadilles. Et c’est aussi pour cela qu’il existe des lois qui protègent les faibles et auxquelles, que vous le vouliez ou non, vous êtes tenu de vous conformer. Et si ça ne vous plaît pas, vous êtes libre de vous en aller tel un lion vivre dans votre coin. Il ne reste plus beaucoup de terres sauvages, mais vous en trouverez quand même aisément.


      • Spartacus Spartacus 13 février 19:05

        @Claire
        Désolé mais vous devriez lire un livre d’économie.
        L’économie n’est pas un jeu a somme nulle. L’échange n’est pas un jeu a somme nulle et il n’y a pas de perdant ou gagnants ni de plus faible ou fort.

        Il y a que des gens et on les aide plus a leur trouver des débouchés que les plonger comme l’URSS et la France actuelle a la sauce de la dépendance et l’assistanat et les caser comme pauvres.

        Et arrêtez de caricaturer ceux qui ne pensent pas comme vous. Je n’ai pas dit qu’ils était rien, mais qu’ils ne créaient rien.

        Les pauvres ne sont que des excuses pour réclamer plus d’état et l’appel aux contraintes sur les autres ne sont que des excuses pour se donner un sentiment d’utilité sociale conscient qu’ils ne créent rien.

        Vous avez vu un membre de la caste réclamer le droit commun ? et accepter de dire que les régimes spéciaux sont un concept d’iniquité.
        Avez vous vu ici un de leur membre l’avouer et avoir une intégrité pour le dire ?

        Commencez donc à trouver l’exemple de l’équité de cette caste avant de donner des leçons de morale aux autres qui ne réclament pas qu’on les considère comme spéciaux et devant être traité différemment du droit commun.


      • Claire Claire 13 février 19:34

        @Spartacus

        Désolé mais vous devriez lire un livre d’économie.
        _______________

        Figurez-vous que je me flatte que ma connaissance de la réalité humaine ne soit pas aussi livresque que la vôtre. Du reste, je ne connais pas beaucoup de livre d’économie où l’on croit encore benoîtement à la perfection des lois du marché.... L’échange ne se fait pas toujours au mieux des intérêts des acteurs économiques, cela est connu et c’est bien pour cela que nous avons besoin de mécanisme qui permettent une meilleure répartition des chances et des richesses.

        Maintenant de quelle caste parlez-vous ? La caste des crétins ou celle des assistés qui s’ignorent ? Car vous qui vous permettez de juger les autres, vous êtes également un assisté ! Tout ce que vous avez, TOUT vous vient de la société et de ces « castes » qui ne créent rien mais qui pourtant consomment et travaillent. Le lion n’a pas besoin de l’assistance de ses congénères pour vivre, si vous croyez avoir son courage, allez donc vivre seul et montrez-nous que vous n’avez pas besoin vous non plus de l’assistance de ceux qui ne créent rien  !!! 


      • Garibaldi2 13 février 23:01

        @Spartacus

        Ca veut dire quoi ’’gérer des feuilles de paye’’ ? Calculer les payes ? Puisque vous dites que c’est le ’’service paye’’, il faut croire que c’est le calcul des payes.

        Chez ’’Sodexo’’ il y a 450.000 collaborateurs dans 80 pays et parmi eux 34.000 en France :
        https://fr.sodexo.com/qui-sommes-nous/sodexo-en-france.html

        Curieusement, dans leur présentation vidéo sur https://www.sodexo.com/fr/home/group/profile.html

        ils indiquent 72 pays et 460.000 collaborateurs. Il serait peut-être bon qu’ils détachent quelqu’un de la paye pour aider à vérifier le contenu de leur site !

        Si c’est le siège qui avec 100 collaborateurs est capable de gérer des feuilles de paye soumises aux législations allemande, italienne, russe, US, belge, indienne, chinois, brésilienne, espagnole, etc ..., et qui doivent être imprimé localement en différentes langues, il faut croire qu’ils ont dans le service paye des gens capables de vérifier par sondages, avant expédition des fichiers aux antennes locales, des documents dans différentes langues, dont le bengali, l’arabe, le chinois, ....

        Mais peut-être que ce n’est pas le siège qui gère les payes ? S’il y a 100 personnes, pour 72 pays (minimum), cela fait 1,4 personne par pays ! Ce n’est plus de la bonne gestion mais du miracle !!!!

        Bien entendu, Sodexo n’utilise pas d’informatique pour gérer les payes, puisque vous n’en parlez pas, il ne faut donc pas compter ces personnels, ni d’éventuels prestataires !

        Sodexo, Sodexo S.A, en fait vous parlez de qui ?

        En 2018, Sodexo S.A avait 370 employés !

        Page 186 à https://www.sodexo.com/files/live/sites/sdxcom-global/files/PDF/Finance/Sodexo-Document-Reference-2017-2018.pdf

        Donc, Sodexo n’est pas votre Sodexo, c’est qui au juste ? C’est une holding qui contrôle tout un tas de filiales comme Sogeres, Lenôtre, Score, ...

        Et 100 personnes sont capables de gérer les payes de 460.000 collaborateurs dans 72 pays ?

        Merci d’éclairer notre lanterne en nous expliquant ce que gèrent effectivement ces 100 personnes.


      • Garibaldi2 13 février 23:17

        @Spartacus

        La retraite ’’à la Pinochet’’, c’est le grand dada de Spartacus !

        Reste à vérifier ce que l’expérience Milton Friedman a produit au Chili sur les retraites :

        ’’Plus d’un million et demi de Chiliens ont marché dans tout le pays, dimanche 21 août 2016, pour dire « no mas AFP », non à leur système de retraite hérité de la dictature d’Augusto Pinochet. Ces fonds de pension garantissent à la fois aux travailleurs de misérables retraites et des bénéfices incroyables aux six entreprises privées qui les gèrent, les AFP.

        de notre correspondante à Santiago,

        « Je manifeste parce que je ne veux pas tomber dans la pauvreté quand je prendrai ma retraite. Et si le système continue comme il est, je n’aurais pas le choix », lance Carlos Sanchez, le visage tendu. Si ce chimiste dirige à 44 ans sa propre petite entreprise et se fait un salaire avoisinant les 2 800 euros, soit huit fois le salaire minimum chilien que gagne la majorité de la population active, sa retraite ne suffira pourtant pas. « Je ne pourrai jamais la prendre, ajoute-t-il, il me faudra travailler jusqu’à la veille de ma mort. »

        Une crainte pour les uns, une réalité pour Augustino Zapata, âgé de 77 ans. Depuis qu’il a arrêté son métier de maître charpentier dans la construction, il vit avec 160 euros par mois. « Et dans trois mois, mon AFP me coupe ma pension, explique-t-il, excédé. Ils m’ont soi-disant versé tout ce que j’avais cotisé, après 30 ans de cotisations. » Berta Machuca, son épouse âgée de 72 ans, tape sur une casserole vide avec un petit bout de bois, symbole de leur misère. Et d’avouer : « Je fais les marchés pour que les gens me donnent des fruits et des légumes. Après 35 ans de cotisations, je reçois 120 euros par mois. »

        Malgré les airs de fête de la deuxième manifestation familiale pacifique qui a coloré dimanche l’artère principale de Santiago et les rues de toutes les villes du Chili, après une première manifestation le 24 juillet, c’est une colère noire qui domine la foule. Une colère qui gronde aujourd’hui contre un système unique au monde, imposé en 1981 par la dictature d’Augusto Pinochet, le Chili étant le premier pays au monde à adopter les fonds de pension.

        Les Chiliens se sentent floués par le système

        Géré par six entreprises privées appelées Administratrices de fonds de pension (AFP), ce système promettait d’offrir aux travailleurs chiliens de meilleures retraites, et même 100 % de leur salaire, comme le titrait le journal de droite El Mercurio en 2000. La réalité est toute autre : un retraité chilien reçoit en moyenne 270 euros par mois, neuf Chiliens sur dix gagnant même moins de 209 euros, loin derrière les 345 euros que représente le salaire minimum, déjà peu élevé au regard du coût de la vie.

        « Personne ne peut vivre avec moins de 345 euros par mois », martèle Cristian Saria, 35 ans, tout en poussant la poussette de son bébé, bardée d’un grand panneau « No mas AFP ». « Nous ne voulons plus des AFP. » « Si je suis à charge de ma fille quand je serai vieux, comment fera-t-elle pour vivre ? »

        Chaque mois, les AFP reçoivent les cotisations obligatoires des Chiliens, qui s’élèvent à 10 % de leur salaire, auxquels s’ajoute une commission de gestion de 1,15 % en moyenne (le salarié est donc ponctionné automatiquement à hauteur de 11,15 % en moyenne chaque mois). « De trois pesos cotisés, explique la professeure d’anglais Carola Sabia, qui tient son caniche dans les bras, il nous revient seulement un peso, un tiers de notre cotisation. Le reste tombe directement dans les poches des AFP et est investi dans les grandes entreprises du pays. »’’

        La suite sur :

        http://www.rfi.fr/ameriques/20160822-chili-mobilisation-refonte-systeme-retraites-pensions-afp

        Je vous laisse apprécier la densité de la foule chilienne sur la photo en fin de l’article !

        Vous pouvez lire également le très gôôôôchiste journal ’’Les Echos’’ sur le même sujet.


      • Spartacus Spartacus 14 février 10:33

        @Claire
        Au lieu de vivre dans votre monde d« ignorance, lisez donc des livres d’économie, vous verrez que tous sont obligés d’admettre la supériorité de l’économie de marché. TOUS.

        Si on se fait à la »réalité humaine", tout vous amène a penser que la terre est plate. Le niveau a bulle, le mètre, le fil a plomb ou la bille qui roule sur le sol.
        C’est comme si je vous expliquais que la terre est ronde et que vous me sortiez que la réalité humaine démontre le contraire.

        Même l’abruti de Karl Marx qui a cultivé la jalousie et la haine des plus riches que soi dont la caste se revendique a admis que l’économie de marché a fait plus pour l’humanité en 100 ans que n’importe quel autre système.

        Je ne traite pas les autres de crétins même si j’ai honte pour eux de leur comportement de caste envieuse. Vos arguments sont ad personnam (comme une grande majorité des gauchistes) et vous essayez de faire dire ce qui n’est pas dit.

        Une majorité de gauchistes sont fonctionnaires ou proche de l’état et ne créent rien, n’investissent dans rien et n’ont rien de social car penser le social avec l’argent des autres pris par la force coercitive de l’impôt, ce n’est pas être social mais avoir l’esprit de convoitise de spoliation et de mépris pour ceux qu’ils jalousent.

        Ce est la vérité. Vous ne pouvez le nier.

        Elle vous dérange car cette caste se prend pour le camp du bien, et mes propos la remet a sa place. Un caste surtout totalitariste.
        Et qu’ils arrêtent de prendre les pauvres a témoin.
        Les pauvres, les gauchistes ne savent pas ce que c’est et dans la réalité. Ils ne veulent pas être assistés ni catégorisés, ni vivre dans un monde ou l’état est leur nounou ou socialisé, mais avoir la possibilité de s’en sortir dans un monde libre.
        Ils ne votent pas même pour les partis gauchistes.


      • Spartacus Spartacus 14 février 11:04

        @Garibaldi2

        Déja je ne réclame pas de faire comme le Chili, mais le droit à la liberté de choix.

        Mais je vais quand même te répondre.

        Le Chili, c’est comme la France ou les USA. Les médias sont à gauche.

        La gauche Chilienne n’a jamais accepté le « modèle chilien », car celui-ci avait été imposé par un dictateur Pinochet, ce qui rend tout ce que son gouvernement a fait, illégitime aux yeux des gauchistes comme eux ou toi. Ce qui est absurde. 

        Les médias sont très à gauche et les reportages rapportés donnent l’impression que le mécontentement est bien plus important qu’il ne l’est réellement. Ton article date de 2016. Les gens ont voté dernièrement pour le président, frère de celui qui a mis le système par capitalisation en place. Justement parce qu’une majorité a conscience que cela a sauvé et l’économie et la retraite des gens.

        Le Chili est toujours un pays en développement même si grâce a à ce système il a réussit a passer d’un pays le plus pauvre au plus riche d’Amérique du Sud.

        Un système par capitalisation ne se pense pas comme un système par répartition. Les actifs ne sont pas brûlés immédiatement ni redistribués immédiatement. Il nécessite une génération pour une mise en place. La période de constitution

        Le système a été mis en place à partir des années 1980, aucune génération a cotisé pleinement a aujourd’hui. Les fonds de pensions se concentrent encore aujourd’hui sur l’investissement et la croissance plutôt que sur la redistribution car ils n’ont pas atteint un volume.

        Répartition versus capitalisation, c’est comme être locataire de sa retraite ou propriétaire de sa retraite. Le jour ou ton immeuble est payé. C’est les autres qui te payent le loyer. Les retraités Hollandais, ce sont les actifs Français qui leur payent.


      • Claire Claire 14 février 11:32

        @Spartacus

        Au lieu de vivre dans votre monde d« ignorance, lisez donc des livres d’économie,

        D’abord je ne suis pas une marxiste mais une libérale ensuite je ne vous ai pas attendu pour lire des livres d’économie, mon pauvre ami. Mais lisez donc à votre tour les travaux des prix Nobel George Akerlof et Robert Shiller vous verrez que votre monde où les lois du marché s’appliquerait idéalement n’existe pas et que nous avons besoin de régulation. Je ne suis pas en train de prôner le retour à la société égalitaire de Marx. J’essaye de vous faire entendre que TOUT ce que vous possédez n’est pas le fruit de votre travail mais celui de la coopération entre tous les citoyens de ce pays. Votre travail ne vous rendra pas aussi riche selon que vous le réaliserez seul sur une île déserte, à Haïti, en France ou aux USA. Et dès lors que vous comprenez cela et donc l’importance de cette coopération, vous pouvez alors saisir qu’il est dans votre intérêt individuel et égoïste de faire en sorte que la richesse dans la société y soit le mieux possible répartie. Pourquoi ? Parce qu’un individu qui consomme, même s’il ne fait que dépenser de l’argent qu’il na pas gagné, va faire tourner l’économie. Et par conséquent, en donnant de l’argent à ceux qui en manquent, vous servez égoïstement votre intérêt d’entrepreneur. Cette idée qu’il existerait des castes qui ne veulent rien faire est une idée absurde et passée d’âge. Personne n’a la pauvreté pour ambition, allons !!! C’est simplement que l’équité n’existe ni dans les lois de la nature ni dans celles l’économie. Certains n’ont pas eu la même éducation, n’ont pas eu des parents pour leur inculquer les bons réflexes pour réussir ou simplement n’ont pas su comprendre par eux-mêmes comment s’en sortir. Mais ils n’en restent pas moins des sources de richesses pour vous et moi qui travaillons et prenons des risques. Vous pensez appartenir à l’élite entrepreneuriale de ce pays alors raisonnez donc comme telle. Même les immigrés que nous couvrons d’aides sociales nous rapportent. Ils dépensent et donc ils font tourner l’économie. Et même s’ils ne travaillent pas encore dites-vous que comme tous les humains, ils aspirent à améliorer leur sort bien au-delà de ce qu’ils peuvent escompter de l’aide sociale et donc c’est à ceux qui savent comment faire de leur ouvrir la voie, pas simplement pour le plaisir de faire sa BA mais parce que c’est notre intérêt bien compris. C’est un fait avéré que, de toutes les administrations qui se sont succédées aux USA, celles qui ont mis en œuvre les politiques les plus sociales ont toujours bien davantage enrichi leur pays.
        Je ne vous connais pas je n’ai rien personnellement contre vous, c’est juste que vos propos m’irritent car ils sont imprégnés de ce populisme rance et simpliste que distillent actuellement pour les imbéciles, les dirigeants français. Vous m’invitez à lire, c’est moi qui vous invite à lire et réfléchir. Votre conception de l’économie est superficielle et erronée.


      • Spartacus Spartacus 14 février 12:58

        @Claire
        Et vous vous contentiez de répondre au factuel de ce que j’écris au lieu d’inventer de que je penserai et répondre a côté ?

        C’est vous qui avez indiqué que vous ne lisiez pas des livres d’économie. C’est pour cela que je vous ai répondu comme cela.
        Le capitalisme est la coopération et j’ai jamais dit autre chose et votre laïus est hoirs sujet.

        Oui il y a des comportement de caste, même si vous refusez de le voir.
        Et je n’ai pas dit qu’elles ne voulaient rien faire, mais qu’elles ne créaient rien. C’est juste vrai.
        On croirait que vous êtes choqués de ce qui est une stricte vérité. 
        Cela ne veut pas dire qu’ils sont inutiles ou méprisés mais qu’ils ne créent rien. Vous voyez cela comme péjoratif et faites tout un cinéma comme si les castes étaient des vaches sacrées et qu’on ne puisse donner cette vérité.

        « C’est un fait avéré que, de toutes les administrations qui se sont succédées aux USA, celles qui ont mis en œuvre les politiques les plus sociales ont toujours bien davantage enrichi leur pays. »
        Ça c’est totalement faux, un concept nuageux !

        Déjà qu’est ce qu’une « politique sociale » ?.
        Dépenser en cadeaux pour laisser une dette qui handicape le futur, est-ce social ?
        Trump a mis le plein emploi sans distribution sociale. Que chacun puisse trouver un job facilement, moins de gens qui réclament des bons alimentaires c’est un résultat social sans politique sociale. Politique sociale ou pas ?

        Le pays s’est fortement enrichit sous Reagan.
        Clinton a engendré la loi sociale qui a engendré l’effet pervers de la crise des subprimes et fait le malheur du monde entier.


      • Garibaldi2 14 février 15:49

        @Spartacus

        ’’Le système a été mis en place à partir des années 1980, aucune génération a cotisé pleinement a aujourd’hui.

        Vous prenez les gens pour des couillons ? Ce système a été mis en place il y a 38 ans ! Ce n’est pas vous qui repreniez l’info selon laquelle le système devait soit disant garantir une super pension de 75% du salaire dès 18 ans de cotisations !

        Dans toute ses blablaterie, José Piñera n’indique à aucun moment quel est le montant de la pension moyenne issue de sa réforme :

        https://journaldeslibertes.fr/article/pour-un-systeme-de-retraite-qui-marche-la-reforme-chilienne/


        C/C du très gôôôchiste site ’’la voix de la finance’’ :


        ’’Endormies par le concert de louanges, les autorités n’ont pas cherché à relever le taux de cotisation de 10%. Pourtant, le moindre rendement financier devait obliger à des cotisations accrues, sauf à affecter le pouvoir d’achat des retraites. Le réveil est douloureux pour le citoyen chilien qui partageait l’illusion d’un système optimal : il voit, près de 40 ans après la réforme et alors qu’il a cotisé tout du long, la médiocrité des retraites qu’on lui verse (de l’ordre de 250 € par mois en moyenne dans le pays).’’


        https://www.voxfi.fr/le-systeme-chilien-de-retraites-et-ce-quil-enseigne-sur-une-possible-reforme-francaise/


        ’’Ancien ouvrier de la construction, José Cuevas est « indigné ». Comme plus de 90 % des Chiliens, il touche une pension de 220 euros par mois, qui ne lui permet pas d’assurer son quotidien, alors que le salaire minimum est de 367 euros. « Nous sommes à la charge de nos trois enfants », explique, le visage triste, son épouse, Clara, 72 ans. Le couple souhaiterait « un système plus juste, financé par l’Etat, l’employeur et l’employé ».’’


        https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/18/au-chili-les-inegalites-n-en-finissent-pas-de-se-creuser_5216845_3234.html

        Sur 14 347 288 d’inscrits, Sébastian Pinéra a récolté 3 795 896 voix, un ras de marée !!!!!!!

        Par un curieux hasard, les militaires chiliens ne sont pas cotisants à un fonds de pension :

        ’’Il a fallu alors quatre longues réunions entre Piñera et la junte militaire pour que celle-ci donne le feu vert à la réforme sous une condition : que les forces armées restent dans l’ancien système. La raison est simple : les militaires veulent se protéger contre cette expérience néolibérale et éviter qu’elle n’affecte leurs retraités.’’

        https://www.investigaction.net/fr/au-chili-la-revolte-face-a-la-privatisation-des-pensions-de-retraites/






      • Claire Claire 14 février 18:26

        @Spartacus

        C’est vous qui avez indiqué que vous ne lisiez pas des livres d’économie.

        Je n’ai jamais écrit cela !!!! Si vous ne connaissez pas le sens du mot livresque je vous invite à consulter un dictionnaire. Ça signifie que mon expérience du sujet ne se limite pas à cela seul que j’ai lu dans un livre et en aucun cas que je n’ai jamais lu de livre d’économie, bon sang !

        Pour le reste si les exemples que je vous ai donnés ne sont pas assez frappants pour vous faire réfléchir, eh bien faites l’effort de lire Akerlof et Shiller ce sont des prix Nobel d’économie et des libéraux ! Et puis regardez autour de vous et demandez-vous pourquoi tant d’économistes qui s’y entendent sûrement mieux que vous en la matière, s’obstinent à vouloir faire entrer des immigrés alors que le taux de chômage de cette population en France est déjà énorme.

        Prenez les Gilets Jaunes, pour la plupart ce ne sont pas des inactifs, mais des travailleurs pauvres. Eh bien nombre de libéraux, à l’instar de Friedman, défendent l’idée d’un impôt négatif qui permettraient à ces gens de voir leur salaire augmenté plutôt que réduit. Ce serait bénéfique pour les entreprises qui ne verraient plus le poids de salaires trop élevés entamer leur compétitivité, sans compter que ces gens aux revenus accrus, dépenseraient forcément davantage, alimentant ainsi la croissance et pour finir l’enrichissement général. Vous voyez l’intérêt d’une meilleure répartition des richesses ? Quant à ceux qui ne travaillent pas et sont en situation d’échec durable pour trouver un emploi. Croyez-vous que les laisser mourir sous les ponts vous rendra plus riche parce que vous aurez économisé l’argent des aides sociales ? C’est l’inverse. Si nous leur donnons le minimum vital, nous leur permettons de consommer et cet argent qui circule va susciter bien plus de richesses au final que s’il était resté à dormir à la banque. 

        Maintenant, il y a cette idée farfelue de caste composée de gens ne créant rien ! Et alors ? Quel mal y a-t-il à cela ? Le président de la république crée-t-il quelque chose ? Le policier crée-t-il quelque chose ? Si tout le monde se mettait dans la tête de devenir entrepreneur, mais où trouverais des ingénieurs pour bosser pour moi bon Dieu ?!!!! Et vous-même, ça ne vous choque pas ? Vous êtes peut-être votre unique salarié mais ça n’est pas le cas de tous !!!


      • foufouille foufouille 14 février 18:37

        @Claire
        ne te fatigue avec ce mytho qui n’ aucune entreprise et ne lis pas l’anglais. son ancien pseudo est le péripate. il est au RSA depuis longtemps.


      • Claire Claire 14 février 19:03

        @foufouille

        son ancien pseudo est le péripate. il est au RSA depuis longtemps.

        Sérieux !!! Il m’a bien eue... smiley Je me disais aussi que ce type est une caricature d’entrepreneur tout droit sortie du 19ème siècle !


      • foufouille foufouille 14 février 19:10

        @Claire
        ben oui. il prétendait écrire ses coms dans les aéroports entre ses 6 entreprises. il se paye après une analyse fine de son fond de roulement .......


      • Spartacus Spartacus 15 février 11:42

        @Claire @foufouille

        Qu’est ce qu’on s’en fou de ce que je suis.

        Je ne parle pas anglais, ne sait pas lire un bilan, ne suis pas entrepreneur, suis au RSA, j’ai jamais vu un aéroport, ni jamais rien fait si vous voulez.
        Même si c’était le cas je ne considérerait pas comme vous ce profil comme inférieur.

        Si ce fantasme vous aide a vous sentir mieux et vous sentir supérieur a moi, pourquoi pas.

        On retient surtout concrètement que vous êtes plus fort en argument de mépris des autres que sur le fond des sujets.


      • foufouille foufouille 15 février 12:10

        @Spartacus
        tu as écrit des conneries plusieurs et les a repris ensuite plusieurs fois comme l’oubli du D pour disabled.


      • Claire Claire 15 février 20:24

        @Spartacus

        « Même si c’était le cas je ne considérerait pas comme vous ce profil comme inférieur. »

        A l’inverse, vous pourriez être prix Nobel d’économie, que ça ne ferait pas non plus passer vos élucubrations simplistes pour de la clairvoyance... smiley

        « Qu’est ce qu’on s’en fou de ce que je suis. »

        Oui d’accord, ça par contre... c’est de la clairvoyance ! smiley


      • Désintox Désintox 17 février 14:05

        @Garibaldi2
        Merci pour ces informations.


      •  Christian Saint Rata de l’himalaya 13 février 10:33

        .François .R

        les personnes au RSA peuvent allez au rond point pour ce réchauffer,ou pour le gaz seulement le samedi ,mais attention qui perd un œil ne gagne pas un bœuf.

        La personne chargé de l’entretient d’un chauffe eau ,à été étonné de remarquer que celui ci n’avait jamais servi depuis sa pose 15 années auparavant ,RSA oblige .L’employé n’a pas réussi à le remettre en marche ...

        RSA:Rasions de Survie pour Anorexique.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 10:34

          Lu sur La Libre, un(e) mannequin qui a gagné des millions avec YSL et a fréquenté les plus grands : Nicholson et d’autres se retrouve SDF. Qui est responsable ?? Les parents de la femme qui en ont fait une borderline (argent facilement gagné, facilement claqué, folie des grandeurs,...). La société qui axe ses valeurs sur les valeurs extérieures (cachant souvent une misère intérieure). Je ne crois pas au manque de chance. CE qui n’efface pas la réalité de la misère qui augmente chaque jour. Mais cette vision en noir ou blanc me dérange assez.


          • Paul Leleu 14 février 01:15

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            les femmes et les hommes qui partent dans un délire de grandeur avant de se retrouver à la rue (ou presque), ça a toujours existé... parfois on préfère d’ailleurs vivre quelques années à fond, sachant que de toutes façons on passera le reste de sa vie dans la grande précarité... et ça fait au moins des souvenirs ...

            c’est très difficile à juger... dans ce genre de parcours individuel, il y a une énorme part de psychologique...


          • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 10:35

            Cette dame, chômeuse, ne sait pas se débrouiller.

            Chacun sait bien qu’il suffit de traverser une rue pour trouver un emploi stable et bien rémunéré.

            Si elle a des problèmes, qu’elle s’adresse à Macron qui lui sait comment vivre dans les dorures et le luxe aux frais des Français.

            Quand je pense que la mémère Macron se promène avec des pompes à plus de 700 €, soit plus du double du salaire d’une employée de supermarché, pompes qu’elle va porter une ou deux fois, j’en ai des nausées.

            Jusqu’à quand le couple Emmanuel-Louis XVI / Brigitte-Marie-Antoinette ?


            • Paul Leleu 14 février 01:23

              @amiaplacidus

              vous savez, Macron et sa femme c’est que dalle par rapport aux grands actionnaires qui tiennent l’économie et la société...

              l’autre jour on a fait un scandale pour les 15 000 euros mensuels de Jouannot ... mais quand vous y réfléchissez, c’est pas grand chose dans leur monde... combien coute un grand appartement à Paris ? 7 000 euros ? Avec les restaurants, les taxis, la femme de ménage, le plomber, les vêtements et le train de vie... si ça se trouve à la fin du mois, il ne leur reste pas grand chose... et là dessus les impôts leur tombe sur la gueule... plus la maitresse ou le gigolo qui leur casse les pieds, ou le petit neveu qui pête les plombs et qu’il faut soutenir...

              bien sûr je comprends que c’est beaucoup... mais ça fait peu quand on ne gère pas son argent de très près... de la même manière, un SDF saura quoi faire d’une pièce de 1 euro... alors que nous pouvons la claquer sans y penser pour un café au comptoir... Avec l’inflation des 15 ou 20 dernières années, je me dis que même un mec à 10 000 euros par mois il doit sentir l’eau monter ! ...avant il était hyper à l’aise... maintenant il n’est plus qu’un cadre moyen...

              Mais bien sûr, je ne dis pas que ça va résoudre le problème des français... mais c’est la question du Capital qu’il faut se poser... pas la question du Valet du Capital et de sa duchesse d’opérette.


            • aimable 13 février 10:55

              Dans la ville a côté de chez moi ils ont construit des logements très sociaux mais qui ont le mérite d’exister pour ne laisser personne a la rue , pour avoir une idée , imaginez les baraques de l’après guerre mais avec le confort actuel, une sorte de cité de transit avec des pavillons autour , ce qui leur permet d’avoir les APL qui rendent le loyer très abordable pour ne pas dire plus .

              Je trouvent anormal que toutes les villes ne construisent pas ce type de logements .


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 13 février 11:10

                @aimable

                Autrefois , les gens en difficulté , pouvait cuisiner et vendre dans la rue , cette tolérance permettait au gens sans emploi de payer leur dette et de survivre .

                Aujourdhui quelqun qui voudrait travailler , se prendrait une énorme amende voir de la prison .

                C’ est ridicule a une epoque ou on voudrait developper les petit jobs pour reduire le chomage , mais ou l’ on decourage la petite entreprise et ou on coince les gens a travailler pour de « gros » patron ou a vivre des aide sociale . .

                 


              • Spartacus Spartacus 13 février 11:45

                @Cyrus
                C’est extrêmement vrai.
                Le collectivisme impose la dépendance et combat l’individualisme et l’autonomie.
                Ces tarés veulent tout taxer et empêchent ces pauvres gens de trouver une porte de sortie.
                Le travail au noir permettait une sortie sociale, mais la caste vit des taxes.
                Elle veut même taxer les revenus duboncoin.


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 13 février 11:53

                @Spartacus

                Non pas au noir , on pourrait aussi les déclarer dans l’ impôt sur le revenu en plus de la TVA payé par tous .

                Il s’ agit surtout de récompenser un juste travail accessible a tous , et ainsi de garantir le paiement des propriétaire sans surchargé l’ état .


              • Paul Leleu 14 février 01:27

                @Spartacus

                « Le collectivisme impose la dépendance et combat l’individualisme et l’autonomie » ...

                c’est paradoxal ce que vous dites... car la révolte des Gilets-Jaunes est justement constitutée de bataillons de travailleurs ubérisés qui ne s’en sortent pas...

                la mirco-entreprise a toujours été le marqueur des économies sous-développées... où l’on vent les cigarettes à l’unité... mais c’est vrai que nous y revenons petit à petit...

                on pousse les millions de gens que l’on exclut de l’économie rentable (au bénéfice du Grand Capital) vers les petits jobs et les micro-entreprises... on les envoie « bouffer de la brioche » comme disait l’autre...


              • Spartacus Spartacus 14 février 11:35

                @Paul Leleu
                Vous avez vu un travailleur UBERISE ?
                Allez a CDG, et regardez la vérité.
                Ce sont des noirs et des arabes qui habitent Garges les gonesses, et n’avaient avant aucun avenir.
                UBER leur a offert un débouché, certes imparfait mais aujourd’hui ils ont échangé la casquette et jogging contre une cravate et chemise bien repassée, disent bonjour monsieur avec le sourire en te regardant au lieu de Allaouakbar sans te regarder la ou le système d’assistanat collectif les a laissé.

                C’est le gouvernement qui a fait des normes pour détruire. Interdit de ne pas avoir une voiture de moins de 2.5m et un diplôme ou ils doivent savoir la longueur de la seine pour l’avoir, et des contraintes administratives et chargé la mule pour qu’ils ne s’en sortent plus.

                Les charges sociales, les taxes indirectes et les normes sont responsables.
                C’est bien la lutte contre les débouchés individualistes de l’état qui sont responsables.


              • Désintox Désintox 17 février 14:09

                @Spartacus

                Vous nous avez informé qu’Astérix est mort.

                Mais Obélix, lui est toujours vivant, avec ses gros sabots. Chacune de vos livraisons de menhirs en témoigne


              • cétacose2 13 février 13:27

                Le problème , pour cette femme ,c’est qu’elle n’est ni maghrébine tunisienne ,ni folle ,ni pyromane...


                • karibo karibo 13 février 14:49

                  @cétacose2
                  C ’est exactement cela, non seulement ils privent les français de souche de droits qu’" ils octroient aux étrangers, mais en plus du beurre , de la crémière et son postérieur, ils veulent aussi du chauffage, par contre les SDF peuvent crever, un peu comme les GJ et black blocs .
                  De voir des Français dans la rue : noorrmaal , mais un maghrebin quelle horreur ...
                  a l’ images de ces pétasses de daesh rapatriées pour venir remplir ces logements zooziaux ...
                  Je propose une chose ; euthanasier tous les propriétaires, interdire immédiatement la propriété, et faire de la france un kolkhoze géant phare de l’ Europe ! 
                  Quant nous serons devenu un camp national de réfugiés les chalo jouiront 48h/24 et chacun pourra enfin nager dans la me-de équitablement !


                • Cadoudal Cadoudal 13 février 14:56

                  @karibo
                  « Les gens ne se fatiguent plus à cultiver, car les jeunes au chômage migrent et envoient ensuite de l’argent à la famille restée ici »

                  https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/12/senegal-a-matam-macky-sall-en-campagne-vante-son-bilan-de-batisseur_5422596_3212.html


                • karibo karibo 14 février 13:13

                  @karibo
                  Allez pour régler ce problème honteux aux yeux de certains, je propose de foutre cette personne dehors, et lui enlever le toit, les deux problèmes qui heurtent atrocement notre abbé pierre seront réglé sur le champ !
                  De se demander ce que fait l’ auteur à passer son temps à pleurnicher sur le sort des sans dents en essayant de médiatiser toutes ses larmes de crocodile pour se donner bonne conscience ...
                  Non seulement cette personne ne paye pas de loyer, mais de plus il faudrait lui offrir chauffage, eau chaude, et puis quoi encore : téléphone, essence, véhicule, RSA, les moyens de sortir, et partir aux Seychelles comme tout le monde quoi !
                  Faudrait penser à consulter monsieur !


                • zygzornifle zygzornifle 13 février 16:35

                  Castaner aurait été le proprio ça se serait fini avec un œil de crevé ou une main arrachée ....


                  • Les agences immobilières sont le symbole du capitalisme triomphant : tout pour le fric et l’engraissement des rentiers sur le dos de ceux qui travaillent. Au fait, pourquoi ne pas réquisitionner la nuit les locaux des citya, century 21, foncia, laforet et autres escrocs pour loger les SDF l’hiver à l’abri du froid ? Voilà qui ferait « entreprise citoyenne » !


                    • Paul Leleu 14 février 01:43

                      @France Républicaine et Souverainiste

                      les agences ne sont le symbole de rien du tout...

                      ce qu’il faut c’est obliger de nouveau les banques et assurances a avoir de l’immobilier bloqué dans leurs fonds de garantie... ce sera bon non seulement pour la stabilité des banques, mais aussi pour le logement...

                      le métier de bailleur ne peut pas être confié à des petits particuliers... justement parce-qu’il demande des « épaules » solides financièrement... en effet, le logement combine un double problème : fragilité et incertitude des ressources du locataire, avec le risque d’une rupture de paiement... mais dans le même temps le logement n’est pas un bien comme les autres, car on ne peut pas mettre les gens à la rue...

                      le logement est donc une quasi certitude de conflit... entre un petit propriétaire sans « arrières » qui ne peut pas se permettre un loyer de retard, et de l’autre côté un locataire exposé aux aléas de la vie (chômage, maladie, divorce, etc.)

                      jusque dans les années 1990, les banques et assurances étaient obligées d’avoir se stock immobilier... il suffit de rétablir cette loi supprimée sous Jospin.


                    • hehah 13 février 19:58

                      Heil

                      Les régies de location, rebaptisé « marchants de sommeil », sont l’un des élément du « système », pour la plupart des enragés avinés. Clairement, si je craque, je commence par flinguer le maire, ensuite je passe au propriétaire.

                      Il ont énormément a perdre, que ce sois par la gauche (tarifs réglementé, divisé par 3 4 5 le prix en retirant des marges indue, et des surfacturations évidentes, des prestations imaginaires...) Ou par la droite (nationalisation, préemptions, taxes explosives pour les résidences vides) Sans parler par l’union des deux, tout le monde a tondeuse, voir la lanterne, pas de pitiée, pas de quartier.

                      Attendez vous a les voir luter pour leur droit d’user, jusqu’à la mort, ou plus précisément, jusqu’à la mort de leur imbéciles d’employés, téléguidé depuis je ne sais quel paradis fiscal ou quartier-forteresse de riche nantis.

                      145 millions de lits, 78 millions de dormeurs. Osez me dire que c’est le « marché », l’offre et la demande, le libéralisme, qui justifient qu’un loyer de 50 ou 100€, se retrouve a 500 ou 1000€ ? Non, c’est la corruption, la fraude, le vol, l’arnaque, la surfacturation, l’escroquerie, l’usure.

                      ++


                      • HELIOS HELIOS 13 février 20:47

                        ... hmmm, quel baratin...

                        Je ne vois pas pourquoi, une entreprise quelconque, une regie municipale, on organisme mixte hlm etc... aurait le droit de construire, acheter (tout ça avec de l’argent emprunté) et ensuite de louer a ceux qui n’ont pas les moyens de se construire ou d’acheter leur propre domicile... alors qu’un particulier qui fait exactement la même chose ne devrait pas en avoir le droit et pire serait coupable d’on ne sait quelle faute alors qu’il rempli la même fonction sociale : loger les familles !!!

                        Et, sans oublier que l’etat a travers les APL... directement versées aux organismes et aux propretaires viennent alleger les loyers.

                        N’oublions pas non plus que l’etat se decharge sur ces proprietaires pour fournir des logements qu’il ne veut et probablement ne sait construire en quantité suffisante... grace a des incitations fiscales.

                        Ces propriétaires qui ont économisés sur de l’argent qui a déjà payé les impots qui correspondent, sont parfaitement libre de l’usage et il faudrait les feliciter de participer a la construction du pays plutot que de le depenser en croisieres, voyages etc tout ce qui n’est en rien investi dans le bien de tous.

                        Selon de nombreuses sources fiscales, il serait préférable de louer plutot que d’acheter quand on ne perçoit aucune aide (classe moyenne basse) mais également louer dans le secteur immobilier encadré (HLM) et parc privé non luxueux pour ceux qui sont encore en dessous de cette classe moyenne.

                        Sans soutenir Sartacus dans son délire d’une societe-jungle livrée au plus fort... ni soutenir la methode de ce proprietaire peu respectueux des etres humains et qui se permet de couper l’eau et le chauffage, s’il y a quelqu’un a blamer, c’est les services sociaux et notamment la mairie qui ne se préoccupe de rien et laisse faire.

                        les HLM sont la pour loger ceux qui le necessitent et pas ceux qui sont de bons locataires qui payent rubis sur l’ongle. Evidement, cela coute, mais si ces mairies etaient impliquées dans les couts du logement (obligées de financer les loyers impayés), peut etre qu’elles s’occuperaient de la cause de cette faillite (ceux qui ne peuvent plus payer) pour trouver les solutions : sortie du chomage, reglement administratifs des droits, respect des lois etc et encore mieux, d’exiger que l’état qui promulgue ces lois, d’en fournir les moyens necessaires.


                        • pepe 14 février 00:02

                          Chalot l exemple parfait du socialo, faire le bien avec les biens des autres, bravo,

                          Au passage il peut en retirer une haute estime de lui, et si c est un vrai socialo en vivre tres bien, dixit Hollande

                          ok le proprio (un salop forcement) devrait payer car il est un salop, la logique est implacable, rien a dire circulez


                          • waceri 14 février 00:51

                            @pepe

                            Tu sais quoi pépé, les charlots chantent a l’oreille des marginaux.
                            T’a pas intérêt a les radicaliser, les directeurs de services sociaux.
                            Il suffirais qu’il arrête une semaine et la criminalisé exploserais.

                            ++


                          • Paul Leleu 14 février 01:49

                            @pepe

                            le problème, c’est qu’on a poussé des petites gens à devenir des propriétaires-bailleurs, alors qu’ils n’ont pas les épaules assez solides pour ça, financièrement...

                            en effet, le logement n’est pas un bien de consommation comme un autre. D’une part le locataire est soumis à une incertitude de pouvoir payer (chômage, maladie, divorce, etc.), et de l’autre côté on ne peut pas mettre les gens à la rue n’importe comment...

                            Hors, le petit propriétaire (contrairement à un gros bailleur) doit faire face à des charges, souvent un emprunt, et une absence d’autres ressources... il ne peut donc pas supporter 1 mois de retard... avec les conflits humains à la clef...

                            il faut revenir à une autre pratique... d’un côté revenir vers les gros bailleurs, en obligeant les banques et assurances à reprendre de l’immobilier bloqué dans leurs fonds propres... rétablir une loi qui a été supprimée sous Jospin je crois... Et de l’autre, cesser de faire miroiter à des petits-propriétaires le mythe de devenir « bailleurs sans problèmes », car ça n’existe pas... et les pousser à investir leur bas-de-laine dans autre chose.


                          • zygzornifle zygzornifle 17 février 12:36

                            Heureusement nos politiques sont bien a l’abri , nous payons pour eux ....


                            • Désintox Désintox 17 février 14:11

                              Merci pour cet article. Il met en lumière la réalité sociale de l’occident.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès