• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Putains de trottinettes !

Putains de trottinettes !

 Nécessité écologique oblige, des engins non motorisés circulent de plus en plus dans nos villes, brouillant les repères entre trottoir et chaussée. C’est le cas pour les trottinettes désormais en libre accès

 Comme tout était simple quand la rue se partageait entre trottoirs et chaussée, entre piétons et véhicules à moteur. Il est vrai que, certains jours, il y avait un peu trop des seconds dans nos villes et que la pollution, vers six heures du soir, atteignait fréquemment des records. Bon, la plupart des automobilistes ne respectaient, pas plus qu’aujourd’hui, les passages pour piétons, mais ceux-ci avaient au moins la jouissance exclusive des trottoirs.

L’évolution de la sensibilité urbaine et la nécessaire lutte contre la pollution de l’air ont progressivement changé la donne. Ce fut d’abord l’apparition des vélos. Ou plutôt leur réapparition, car le vélo – peut-on l’oublier ? – a été largement pratiqué par les Français jusqu’à la seconde moitié du XXeme siècle. C’était le moyen de locomotion par excellence des classes laborieuses – tout le monde ne pouvant pas se payer une moto et encore moins une bagnole.

A ce critère économique a succédé peu à peu le souci de l’environnement. Engin mécanique à propulsion humaine, le vélo est bon pour la santé et ne pollue pas. Et même si la France accusait un retard certain par rapport à des pays voisins (comme la Hollande et l’Allemagne), le vélo devint vite un signe de militance écologique. Reste que les cyclistes n’avaient pas la part belle lorsqu’ils roulaient sur la chaussée, juste derrière des camions et des bus. Pour la ventilation pulmonaire, on repassera. En revanche, sous l’angle du monoxyde de carbone et des particules fines, c’est le jackpot cancérigène assuré. Il fallait donc leur aménager des pistes cyclables, ce qui fut fait à minima et, bien sûr, comme à Marseille, au détriment de l’espace piétonnier réduit à la portion congrue sur les avenues et les boulevards. Cela n’empêche d’ailleurs pas les cyclistes de continuer à effectuer une bonne partie de leur trajet sur la chaussée.

Cette ambiguïté du vélo n’a fait que se renforcer avec l’introduction, dans nos villes, d’autres engins roulants non motorisés, rollers, planche à roulettes et maintenant trottinettes. Jusqu’à présent, ce moyen de locomotion était associé à l’enfance et à la sortie des écoles. Mais dès les années 90, on a vu de grands dadais se le réapproprier, dans un esprit alternatif, pour leurs déplacements urbains. Du reste, la première génération de trottinettes avait pour elle l’avantage d’être très légère et même pliable. Ce n’est plus le cas aujourd’hui avec les modèles électriques en libre accès qui pèsent 16 kilos et atteignent facilement les 25 Km/H. On imagine facilement la surprise, sinon le stress, des piétons qu’ils frôlent à cette vitesse ; car, bien entendu, c’est sur les trottoirs qu’elles roulent principalement. Et comme leurs utilisateurs ne sont pas plus prudents que les cyclistes, ils multiplient d’autant les risques d’accident. A Levallois-Perret, en avril dernier, c’est un octogénaire qui a été heurté mortellement par l’un de ces engins. A Marseille, où les trottinettes électriques sont en location depuis janvier, les accidents – heurts ou chutes – ont pris une tournure exponentielle, puisqu’on y recense pas moins d’un cas par jour depuis avril.

 Face à cette incurie, les pouvoirs publics commencent à réagir. Timidement, comme à Marseille, où un arrêté municipal limite à 6 Km/H leur vitesse sur les trottoirs. Plus drastiquement, à l’échelon national, où un décret de loi prévoit, dès septembre prochain, des amendes de deuxième classe (35 euros) et de quatrième classe (135 euros) pour les trottinettes jouant aux formules 1 sur les trottoirs. Ce ne sont certainement pas les piétons qui se plaindront de cette réglementation plus sévère. Mais dans ce genre de litiges, tout repose sur la preuve ; et cela risque de rendre très difficile son application.

 

Jacques LUCCHESI


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 09:29

    « Mais dans ce genre de litiges, tout repose sur la preuve ; et cela risque de rendre très difficile son application. »

    il faut immatriculer les trottinettes !

    pour les bagnoles, Big Brother a inventé les radars

    avec toutes les caméras de vidéosurveillance, ça peut le faire

    bienvenue en Dystopiland


    • Clocel Clocel 5 juin 09:38

      @Séraphin Lampion

      Oui, curieux cette demande récurrente de lois nouvelles, de sanctions, d’écrasement des libertés...

      La dissonance cognitive n’explique pas tout...

      Faut se rendre à l’évidence : On se s’aime plus.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 09:46

      @Clocel

      et quand on s’aime plus, y a plus de récoltes


    • MagicBuster 5 juin 10:11

      @Séraphin Lampion
      et qui sème levant, récolte la tempête.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 10:30

      @MagicBuster

      comme me disait un marin breton :
      « tempête en sortant, t’en chies en rentrant »


    • V_Parlier V_Parlier 5 juin 19:06

      @Clocel
      Alors pas de lois nouvelles, ok, mais dans ce cas pas de comptes à rendre si par malchance on roule sur un trotinetteur qui traversait un énorme carrefour en diagonale, au milieu de toute la circulation, en regardant le ciel... (Oui j’ai vu ça en vrai).


    • Clocel Clocel 5 juin 19:21

      @V_Parlier

      A mettre sur le compte de Darwin, le type n’est manifestement pas viable, la trottinette n’est que le révélateur de cet état de fait.
      Gaffe a ne pas trop saloper votre caisse, vous aurez du malus sinon ! smiley
      N’oubliez pas de l’inscrire pour les Darwin Awards, avec un peu de bol, il pourrait toucher le jackpot à titre posthume...


    • révolQé révolQé 5 juin 11:05

      Je vois surtout qu’à cause de ces trucs à roulettes, les gilets fluos reviennent sur le devant de la scène et veulent être à nouveau imposés aux motards. smiley

      Je ne vois pourtant pas le rapport entre le motard titulaire d’un permis avec une moto ’’ bruyante ’’et visible qui roule sur la chaussée et en truc à 1 ou 2 roues qui déboule entre 2 bagnoles en silence avec dessus un déconnecté de la vie qui a les yeux sur son tel et les oreilles bouchées par un casque musique à fond.

      On nous avait prédit des voitures volantes pour l’an 2000 et nous voila avec des patins à roulettes et des trottinettes pour grands dadais.

      Moi je dis qu’on s’est fait baiser quelque part...


      • Yaurrick Yaurrick 5 juin 11:38

        @révolQé
        Il me semble qu’il y a eu un retournement de veste très rapide de nos « chers élus » suite aux protestations de la FFMC, arguant avec raison que dans bien trop de situations, les automobilistes ne font pas attention à leur environnement et aux autres utilisateurs, GJ ou pas..

        https://ffmc.asso.fr/gilet-jaune-obligatoire-pour-tous


      • Aimable 5 juin 20:16

        @révolQé
        Fin des années 50 début des années 60 ,il était prédit que les voitures n’existeraient quasiment plus , elles seraient remplacées par des hélicoptères , tout cela vers 1975 .
        N’est pas Jules Verne qui veut !


      • Aimable 5 juin 20:23

        @Aimable
        Quant aux accidents avec les trottinettes , seuls les utilisateurs en sont responsables , il est toujours plus facile pour certains de s’en prendre aux soit disant responsables plutôt que d’assumer leurs responsabilités .


      • Gasty Gasty 5 juin 11:30

        "Et comme leurs utilisateurs ne sont pas plus prudents que les cyclistes, ils multiplient d’autant les risques d’accident

        "

        Jusqu’à présent, j’ai toujours réussi à éviter de me faire renversé par une voiture, probablement parce que la chaussée et le trottoir sont bien séparé et les passages piétons reconnu comme zone de danger par l’automobiliste et le piéton.

        Mais le cycliste et maintenant la trottinette semblent ignorés les raisons du feux rouge, du sens interdit, du trottoir, des feux de signalisations pour la nuit et des vitesses raisonnable en présence de piétons. Ah ! et ils se permettent de râler après les automobilistes inconscients.

        Il a fallu que j’aille à Strasbourg pour me faire bousculer par un cycliste aussi pressé qu’un automobiliste imprudent.

        La roue est devenu un fléau dans les villes.



        • Loatse Loatse 5 juin 11:52

          Avant il y avait les vélos roulant sur les trottoirs... puis ce furent les gyropodes, engin à deux roues qui ont toujours autant de succès chez les plus jeunes urbains...puis les trotinettes, bref il faudrait changer le mot « trottoir » pour « rouloir »...

          Cela dit, je ne vois pas d’autre solution que de munir l’imprudent piéton qui on le sait, peut birfurquer sans prévenir, voir zigzaguer sur la voie publique mettant ainsi en danger le bobo écolo motorisé, de clignotants et de retroviseurs... ;)


          • Clocel Clocel 5 juin 11:56

            Z’êtes marrants vous autres, urbains... On est en train de faire un monde à votre image, et là, on comprend, qu’on est foutu.


            • McGurk McGurk 5 juin 11:58

              Moi j’en ai acheté une mais en IDF les trottoirs sont tous défoncés (sauf à Paris)  smiley , impossible d’en faire.

              Les « pistes cyclables » sont loin d’être légion et j’en ai vu un certain nombre être créées par « effet de mode » plutôt que par choix en fait, ça emmerde les piétons qui doivent regarder non seulement à gauche et à droite les voitures qui arrivent mais maintenant également les vélos.

              Comme partout, hélas, il y a des cons qui font n’importe quoi. Par chez moi, les automobilistes foncent lorsque les gens traversent et oui, s’arrêter 10 secondes et attendre c’est tellement dur... ou passent derrière eux alors qu’ils n’ont même pas fini de traverser. Curieusement, aucun flic dans les environs pour leur coller une contravention.

              Je trouve étrange qu’on se focalise sur un seul moyen de transport lorsque le gros des accidents se situent surtout dans le comportement délictueux des conducteurs de voiture qui ne mettent, en France, même plus leur clignotant, ignorent les piétons pour gagner quelques secondes, tournent sans avertir, etc. Une fois le permis en poche, c’est la foire au jambon...

              Les idées du genre « immatriculer les trottinettes » ou permis trottinette" est d’une bêtise absolue. C’est juste un prétexte pour grappiller du fric au contribuable (bientôt un impôt sur l’air qu’on respire ?). Si un type déconne avec, ce devrait être dans les meilleurs cas 1/ contravention et 2/ si récidive, confiscation du véhicule.


              • foufouille foufouille 5 juin 15:46

                @McGurk
                et tu es assuré pour ton véhicule électrique ?
                tu n’as pas le droit de rouler sur le trottoir sauf à 6km/h maxi.


              • Gasty Gasty 5 juin 19:32

                @foufouille

                En effet, un véhicule doit être assuré. Une tondeuse autoportée doit avoir une assurance spécifique. Une trottinette qui roule à 25 km/h, ce n’est pas rien en cas de choc.


              • foufouille foufouille 5 juin 19:50

                @Gasty
                c’est la vitesse qui compte avec un moteur. la tondeuse n’en a pas besoin si elle reste chez toi, un scooter pour PMR non plus si il roule à 6km/h maxi : la vitesse d’un piéton.


              • Gasty Gasty 5 juin 20:31

                @foufouille

                La vitesse d’un autoportée dépasse aisément les 6 kms/ h et les avis divergent.

                La Cour d’Appel de Caen dans un arrêt n°01/00104 du 7 mai 2002 estime qu’ : « (...) une tondeuse à gazon, même comportant un moteur et un siège pour le conducteur et se déplaçant à l’aide de roues, n’a pas pour finalité le transport d’une ou plusieurs personnes ni celui des choses, mais uniquement pour destination la tonte d’herbe dans une propriété privée, ce qui constitue une simple opération de jardinage sans circulation sur la voie publique, de sorte qu’une tondeuse autoportée n’est pas un véhicule terrestre à moteur soumis à l’assurance spécifique obligatoire prévue par l’article L211-1 du Code des assurances  ».

                A contrario, la Cour d’Appel de Paris dans un arrêt du 9 Septembre 2002 décide que « une tondeuse autoportée est un VTM […], soumis à l’obligation d’assurance de L211-1 du Code des Assurances, que l’accident ait eu lieu sur une voie ouverte à la circulation ou une voie privée  ».


              • McGurk McGurk 5 juin 23:32

                @foufouille

                Electrique ? C’est pour les feignasses !

                Le principe de la trottinette, c’est de faire un minimum d’efforts. Pas d’être une planche de « surf » électrique.


              • sleeping-zombie 6 juin 08:45

                @McGurk
                Je trouve étrange qu’on se focalise sur un seul moyen de transport lorsque le gros des accidents se situent surtout dans le comportement délictueux des conducteurs

                Enfin un propos de bon sens. Le problème n’est pas dans le véhicule, il est dans le conducteur.
                Les parisiens sont des gros connards*, tout le monde le sait, même les journalistes et les politiques qui sont, par habitude, les derniers informés. Mais personne ne veut le dire. Tant qu’on agit pas sur ce problème, aucune solution « pseudo-technique » ne fonctionnera.
                *allez, je nuance : la proportion de gros connards a Paris (et en IDF) est spectaculairement élevée.


              • foufouille foufouille 6 juin 10:43

                @Gasty
                si il y a un accident, c’est évidement de ta poche.
                le code des assurances n’est pas la loi et c’est pareil avec une voiture qui stationne sur un terrain privé ( le voleur est responsable de ses actes ).
                6km/h, tu es considéré comme un piéton ( cas des handicapés avec scooter électrique ) mais la loi est récente.


              • mmbbb 6 juin 12:38

                @McGurk A Lyon , ce sont les cyclistes la plupart et desormais les utilisateurs de ces trotinettes qui posent le plus de problème. les automobilistes sont plutot courtois et respectent les passages pietons les autres souvent des vrais cons . j ai insulte une femme cycliste grillant le feux rouge , Je l ai traite de tous les noms de grosse vache ,en effet c etait un gros tas de merde sur deux roues et s est tiree heureusement pour elle 


              • McGurk McGurk 6 juin 13:55

                @sleeping-zombie

                Du nord au sud, les conducteurs sont de gros cons. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai failli me faire couper en deux aux passages piétons car ceux-ci ne voulaient pas perdre une seconde.

                Dans le sud d’ailleurs, ils ont bien moins de patience à ce que j’ai pu remarquer.


              • McGurk McGurk 6 juin 13:59

                @mmbbb

                Par chez moi, ce sont surtout les voitures  smiley

                .

                La dernière fois, une vieille m’a frôlé d’un millimètre alors que j’étais en train de traverser. Je l’ai remerciée d’avoir failli me tuer et cette grosse vache m’a répondu « bah j’ai cru que vous étiez sur le trottoir ».

                Et ce n’est qu’un exemple parmi des centaines d’autres. Et la police n’est jamais là bien entendu...


              • charly10 5 juin 14:46

                Par la même occasion, et en travail connexe de ces lois sur les nouvelles mobilités, au lieu de chercher partout comment récupérer de l’argent sur le dos des citoyens au prétexte de lutte contre le réchauffement, il serait plus qu’urgent de s’occuper à modifier la loi Badinter de 1985. Cette loi scélérate rend l’automobiliste systématiquement responsable en cas d’accident avec piétons, cyclistes.

                La prolifération actuelle des nouveaux engins de mobilité électrique type trottinettes, planches, mono roue, est une calamité pour la sécurité des piétons et aussi des véhicules dans les grandes agglomérations.

                Ces utilisateurs ne respectent rien, font n’importe quoi. Je ne vois pas pourquoi ils ne seraient tenus pour responsables de leur comportement dangereux et incivique.

                 


                • Traroth Traroth 5 juin 15:44

                  Les trottinettes en libre-service sont tout ce qu’il y a de plus motorisées. Loin de toute considération environnemental, c’est un véritable désastre écologique, la durée de vie d’un tel engin étant de quelques semaines à quelques mois avant de devoir être remplacé. Et c’est une gène pour la circulation piétonne comme routière. Ça n’a sa place ni sur la route ni sur les trottoirs. A dégager, tout simplement.


                  • foufouille foufouille 5 juin 15:45

                    au dessus de 6km/h, c’est un véhicule à moteur donc avec assurance et BSR pour ceux nés après 1980. et pas le droit d’utiliser le trottoir.


                    • docdory docdory 5 juin 19:12

                      @ Lucchesi Jacques

                      Encore plus dangereux que les trottinettes, ce sont les vélos de livraison de nourriture des sociétés « Dliveroo » et « Uber eat » 

                      En effet, dans ma ville ( Rouen ) le centre ville est entièrement piétonnier et interdit à toute circulation. Les vélos de livraison n’ont absolument rien à foutre de cette interdiction, et circulent à toute vitesse au milieu des piétons, ce qui fait que l’on est régulièrement bousculé par ces chauffards du cycle. La municipalité ne fait strictement rien contre ça. Par ailleurs, dans neuf cas sur dix, ces vélos sont dépourvus de tout éclairage, et lorsqu’ils circulent la nuit, on ne les voit pratiquement pas quand on circule en voiture, on risque donc constamment l’accident, d’autant qu’ils dépassent à droite.

                      Tout ça parce que les gens ont maintenant la flemme de faire la cuisine chez eux ... Consternant !


                      • zygzornifle zygzornifle 6 juin 07:53

                        Les trottinettes n’y sont pour rien , c’est les t d c qui sont dessus .....


                        • zygzornifle zygzornifle 6 juin 07:54

                          On devait leur lettre un mouchard comme pour les camions et une boite noire en cas de crash ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès