• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qu’est-ce qui Attend l’Ordre mondial et l’Occident (...)

Qu’est-ce qui Attend l’Ordre mondial et l’Occident ?

Depuis que le président américain Donald Trump est entré en fonction le 20 janvier, les institutions de recherche et de réflexion ont effectué une multitude d'études non seulement sur l'avenir du président Trump lui-même à la Maison Blanche, mais aussi sur le futur rôle des États en tant que leader de l'ordre mondial.

Des concepts tels que « La nouvelle ère » et « l'ère post-occidentale » et « l'ère post-américaine » ont commencé à se produire fréquemment parmi de nombreux chercheurs et politiciens, et beaucoup croient que les positions et les orientations de Trump dessinent de nouvelles caractéristiques des États-Unis, qui sont caractéristiques de l'isolationnisme, non seulement envers le monde, mais aussi envers les valeurs et les idées qui ont longtemps été promues dans ce que l'on appelle le modèle de valeurs américain, ou le modèle de valeurs occidental, fondé sur le rejet du racisme et La défense des libertés et des droits de l'homme, l'ouverture et l'intégration dans la vague de la mondialisation. Ces valeurs sont incarnées dans ce que l'on appelle le rêve américain, qui est l'un des « éléments exportés » les plus importants de l'Amérique pour des centaines de millions de personnes dans le monde. L'idée de fermer les portes et de se retrancher derrière les murs est totalement contre l'idée de la mondialisation. En outre, comment le commandant du système mondial peut-il abandonner le siège du conducteur, malgré les pertes stratégiques coûteuses qu’un tel acte entraîne ? Mais ce qui me préoccupe ici, c'est que l'idée est déjà sur la table et ne provient pas de mon imagination.

L’après l'ère occidentale est un concept relativement nouveau dans la science stratégique qui vint récemment dans les mots du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov samedi 18 février dans un discours à la Conférence de sécurité de Munich. Lavrov a déclaré que l'OTAN est une institution de la guerre froide et que son expansion a entraîné des tensions sans précédent en Europe au cours des trois dernières décennies.

Il est clair que la position du président américain Donald Trump sur l'OTAN a attiré la Russie pour tenter de saisir cette opportunité et sauter sur cette alliance qui est un symbole d'hostilité avec elle en tant que successeur légitime de l'ex-Union soviétique, que l’OTAN a été établi pour rivaliser avec lui pendant la guerre froide. La Russie considère toujours l'expansion de l'alliance comme ciblant la Russie en dépit de tous les développements dans les relations entre Moscou et les capitales occidentales.

Lavrov dit que la guerre froide brûle encore dans l'esprit de certains politiciens occidentaux, et les guerres, comme il le dit, commencent dans les esprits d'abord. Il dit aussi que son pays « ne cherche pas un conflit avec quiconque, mais est toujours en mesure de se protéger ». Il est clair que la Russie rejette fortement les règles régissant l'ordre mondial existant et estime que « le monde ne peut pas continuer à être gouverné par une élite de pays »

Les conflits et les tensions entre la Russie et l'Occident ne sont pas nouveaux et ne s'arrêteront pas dans un avenir prévisible, mais ce qui me préoccupe ici, c'est qu'il y a des dénominateurs communs qui ont commencé à prendre forme entre la Russie et les capitales occidentales. La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré lors de la même conférence : « Nous n'avons pas encore un système international clair ». Et il ressort de l'analyse de ces mots que la relation problématique avec la Russie est un aspect de l'absence d'un système global. Les Etats-Unis, en dépit de leur leadership dans le système mondial, ne pourraient pas encore développer une stratégie spécifique pour faire face à l'influence russe.

L'Union européenne se dirige maintenant vers une analyse plus approfondie de la relation problématique avec la Fédération de Russie, surtout après que l'UE se soit réveillée sur la possibilité du retrait de la protection américaine pour l'Europe, selon les propos du président Trump. Bien qu’improbale de manière réaliste, une telle possibilité reste présente dans les comptes stratégiques, et elle doit être anticipée par la préparation d'alternatives pour y remédier chaque fois qu'elle se produit. C'est pourquoi la chancelière Merkel affirme que « nous n'avons pas pu établir des relations stables avec la Russie pendant les 25 dernières années, mais la Russie est notre voisin et se situe aux frontières extérieures de l'Union européenne », où elle a parlé des intérêts communs dans la lutte contre le terrorisme, et a appelé au maintien du mécanisme de travail au sein du Conseil « OTAN-Russie ».

Bien que le vice-président américain Mike Pence ait tenté « d’adoucir » la position du président Trump, qui avait précédemment décrit l'OTAN comme une « organisation défunte », il a réitéré l'appel à des partenaires européens pour allouer 2% du PIB de leurs pays pour les dépenses militaires, se référant à l'interdépendance entre les États-Unis et l'Europe dans les mêmes valeurs, en parlant de valeurs telles que la liberté, la démocratie, la justice et la primauté du droit !!.

Pour sa part, le journal The Independant a publié un rapport disant que le monde est déjà sur le point d'entrer dans l'ère post-occidentale, en raison de l'atrophie de l'influence européenne et du déclin de l'influence américaine qui offre une rare opportunité aux pays comme la Russie dans la formation d'un nouvel ordre mondial. Le rapport est fondé sur des estimations contenues dans les propos de Wolfgang Aahinger, président de la Conférence, dans un rapport publié peu de jours avant la conférence annuelle de Munich sur la sécurité et il a estimé que le référendum Brexit et l'élection de Donald Trump ont provoqué la déstabilisation d'institutions internationales comme l'Union européenne et les Nations Unies et l'OTAN. Il a prédit que les États-Unis passeront d'un pôle mondial du commerce et de la sécurité à une politique étrangère unilatérale et peut-être à une politique étrangère centrée sur elle-même. Il a dit que l'administration américaine actuelle est un catalyseur puissant pour l'émergence d'un « monde après l'ordre mondial ». Il a ajouté une phrase importante lorsqu'il a dit : « Nous sommes probablement sur le point d'entrer dans l'ère de l'après-Occident, qui est une époque où les joueurs qui ne sont pas occidentaux participeront à façonner les affaires internationales, soit en parallèle avec les mêmes cadres multilatéraux qui étaient la pierre angulaire de l'ordre mondial libéral depuis 1945, ou d'une manière qui représente une menace pour ces cadres ».

Ce vétéran politique a fait valoir des idées intéressantes comme celle de dire que certains des piliers les plus importants de l'ordre mondial libéral occidental se sont affaiblis et que les ennemis des sociétés ouvertes ont pris l'offensive et que la foi des citoyens des démocraties dans la capacité de leurs régimes pour obtenir des résultats positifs pour eux sont devenus de plus en plus faibles, et qu'ils préfèrent maintenant des solutions nationales et la fermeture des frontières sur la mondialisation et l'ouverture. Quant aux régimes non libéraux, ils semblent bien fondés, tandis que la volonté et la capacité des démocraties occidentales dans la formulation des affaires internationales et dans la défense du système libéral basé sur la loi est en déclin.

Ce discours est très intéressant et mérite une grande attention de la part des spécialistes et des chercheurs, car il signifie la reconnaissance par l'Occident de ne pas être en mesure de gérer des crises telles que la Syrie et l'Ukraine et d'autres crises. Ce qui nous préoccupe dans la région, c'est que ces débats peuvent contribuer à la création d'une situation sans précédent de vide et peut-être de lutte stratégique pour combler le vide créé par le déclin de l'influence occidentale et même pour créer un nouvel ordre mondial. Nous pouvons nous attendre à ce que les pays dotés d'ambitions stratégiques, comme l'Iran et d'autres pays, poursuivent et testent la volonté du monde et sa capacité de freiner leurs projets de prise de contrôle des pays et régions voisins ou de redessiner la situation géopolitique régionale.


Moyenne des avis sur cet article :  1.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 24 février 09:52

    L’ordre ancien devrait bien évoluer très bientôt et c’est tant mieux, mais ce qui ne devrait pas vraiment réjouir l’auteur, c’est que les pétromonarchies du golfe, qui dépendant entièrement de l’occident, s’écrouleront avec lui.
    Toute chose a du bon, finalement.
    .


    • cathy cathy 24 février 10:47

      @Alpo47
      Tous les pays dépendent de l’Occident. C’est pour cela que le nouvel ordre mondial partira d’ici, le reste suivra. 


    • Alren Alren 24 février 13:16

      @Alpo47

      mais ce qui ne devrait pas vraiment réjouir l’auteur, c’est que les pétromonarchies du Golfe, qui dépendant entièrement de l’Occident, s’écrouleront avec lui.

      C’est visiblement la grande trouille de l’auteur. Et il se raccroche à l’espoir que Trump ne lâchera pas l’état voyou israélien du fait de la puissance du lobby juif aux USA et de la Bible qui en fait une terre sacrée pour les ultra-chrétiens.

      Cependant les Israéliens ne pourraient pas intervenir pour saccager le Moyen-Orient avec la puissance des USA.
      Ils pourraient même y subir une défaite historique qui l’ébranlerait jusqu’au fondement et entraînerait l’éjection de Netanyhou et des judéo-fascistes.


    • Massada Massada 24 février 11:12

      « Nous pouvons nous attendre à ce que les pays dotés d’ambitions stratégiques, comme l’Iran et d’autres pays, poursuivent et testent la volonté du monde et sa capacité de freiner leurs projets de prise de contrôle des pays et régions voisins ou de redessiner la situation géopolitique régionale. »

       
      Pour Téhéran, l’objectif consiste à compléter sa « ceinture chiite » allant de l’Iran au Liban en passant par l’Irak et la Syrie. En Irak, ils contrôlent déjà le gouvernement central et l’Armée. Ainsi, les troupes qui sont en train de prendre Mossoul sont exclusivement chiites, encadrées par de nombreux soldats iraniens. 
       
      Conséquence, plus l’Iran progresse dans son projet de Ceinture chiite, plus les Arabes se rapprochent d’Israël. Des bases de soldats israéliens existent dans le désert saoudien face aux positions iraniennes dans le sud-ouest irakien. Et les formations mixtes de F-16 jordaniens et israéliens patrouillent régulièrement dans cette région ainsi que sur le Golan syrien.
       
      On assiste ces derniers jours à un net regain de tension entre le Liban et Israël.
      Le Hezbollah reçoit ses instructions de l’Iran qui désire semble t’il une confrontation avec Israel.
      Comme l’Iran n’est pas suicidaire il préférera envoyer des Libanais pas très futés mourir à sa place.
       
      Tsahal est prêt à déferler sur le Liban si Israël est attaqué.
      En cas de conflit, nous ne prendront plus de gants comme lors des dernières confrontations. 
      On ciblera d’emblée tous les réseaux de communications ; ceux du Hezb, évidemment, mais aussi les routes et les ponts. 
       
      On noiera l’ennemis sous les bombes afin qu’ils ne puissent plus respirer. Les caches de munitions de la milice exploseront les unes après les autres, emportant les voisins avec elles. Le Liban pourrait bien retourner au temps des hommes des cavernes.
       
      Cette fois, nous n’auront plus Obama ou l’ONU pour nous freiner mais l’ensemble du monde arabe pour nous encourager.

      analyse complète sur http://www.menapress.org/




      • microf 24 février 13:06

        @Massada

        J´ai tellement rigolé á la lecture de votre commentaire.
        L´expansion Iranienne aujourd´hui si s´en est une comme vous l´écrivez, est la conséquence des invasions Occidentales dans la région, et les Iraniens ne font qu´assurer leurs arrières, car l´Iran est dans le colimateur de l´Occident depuis des lustres.
        Vous oubliez toutefois qu´il ya maintenant un axe RUSSIE, CHINE, IRAN qui ne laisserait pas que l´Iran soit défait par l´axe Israel pays Arabes comme vous l´écrivez.

        Mais pour ce qui est d´Israel, je vous écris en tant que chrétien Catholique, c´est lá qu´est le problème, tant qu´Israel n´aura pas reconnu JÉSUS CHRIST, Israel aura toujours un problème, lorsqu´on le dit aux Juifs, ils, s´emportent, comme vous aussi allez le faire, á moins que vous reconnaissez que ce que je dis, est vrai.
        Le Peuple Juif est le peuple élu, cela est vrai, mais ne n´obtiendra entièrement cette place que ce jour oú Israel reconnaitra Son Seigneur JÉSUS LE CHRIST, et nous tous les Chrétiens prions et attendons ce jour, oú nous tous tiendrons le Juif par le pan de son habit, pour la marche finale vers Notre Seigneur JÉSUS LE CHRIST, puisse ce moment arriver bientôt.
        Alors mon cher Massada, pas de bombes, pas d´attaques inutiles qui ne feront que retarder ce moment.
        SHALOM.
         


      • Alren Alren 24 février 13:07

        @Massada

        Tsahal est prêt à déferler sur le Liban si Israël est attaqué.

        La dernière fois, le déferlement ne s’est pas très bien passé. Cela serait sans doute pire cette fois-ci ...

        On ciblera d’emblée tous les réseaux de communications ; ceux du Hezb, évidemment, mais aussi les routes et les ponts.  On noiera l’ennemi sous les bombes

        Vous n’êtes pas le porte-parole du gouvernement Netanyahou mais ce que vous envisagez, c’est que votre pays commette une succession de crimes de guerre.
        Car bien entendu ces bombes ne tueront pas des enfants et des femmes innocents, ni chrétiens, ni sunnites, ni chiites non armés ...

        En promettant la destruction et la ruine d’un état et de sa population vous rejoignez dans la haine Hitler qui voulait lui aussi faire table rase en Pologne et en URSS et réduire la France à la misère après l’avoir morcelée.
        J’espère que ceux que vous soutenez seront au final vaincus comme lui.


      • Massada Massada 24 février 13:15

        @microf

        Oui Jésus le retour et ça va chier !!

      • Massada Massada 24 février 13:25

        @Alren
         

        La responsabilité en incombera à l’Iran.
         
        Lors du précédent conflit, la reconstruction du Liban a pu se faire grâce à l’argent saoudien.
        Ce ne sera plus le cas.
         
        Lors du précédent conflit, l’état major a mis nos propres soldats en difficulté par crainte de massacres civils et des condamnations internationales. Nous n’avions pas les mains libres.
        Ce ne sera plus le cas, Tsahal utilisera sa puissance de feu sans aucune retenue, ce sera du jamais vu. Le Liban a été prévenu.
         
        Bien entendu rien ne se passera si l’Iran retient son chien fou.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 13:50

        @Massada

        Pourquoi vous n’allez pas jusqu’au bout en rappelant que l’expensionnisme iranien est principalement dû à l’intervention américaine de 2003, qui a livré le pays aux alliés chiites de l’Iran et a engendré Daesh en réaction ?

        Ainsi, ce n’est pas l’Iran qui a attaqué l’Irak, mais elle a simplement poussé ses pions chez son voisin grâce à l’intervention américaine qui a « libéré la place ».


      • Massada Massada 24 février 14:25

        @Olivier Perriet
         

        Je suis d’accord avec vous.

      • non667 24 février 17:08

        @microf
        mise au point en bref :
        1) JESUS N’EST PAS DIEU né de père inconnu il s’est dit/cru fils de dieu
        2) dieu à élu la descendance d’abraham pour qu’elle fasse connaître dieu naturellement a tous les hommes (dieu universel )
        3) les juifs dans leur égoïsme /égocentrisme ne l’ont pas entendu comme cela et l’ont pris comme la promesse que dieu (personnel ) les ferait devenir des roi et les autres hommes leurs esclaves
        d’ou judaïsme =juif :race supérieure vs goy race inférieure = religion raciste .
        4) 2000 ans après jésus prône la version du 2) pour cela il est crucifié par le tribunal juif ( le grand sanhédrin )
        5) le 3) est réalisé à 60-,80% d’un point de vue économico-politique (maitre des usa u.e. france .....)
        6)cette puissance ne tient qu’a un fil ! pas besoin de shoa ! une prise de conscience de mon com , un boycott universel et ils pourriraient sur leur arbres ! et fini le conflit israëlo-palestinien


      • Massada Massada 24 février 18:13

        @non667
         

        Tu n’as rien compris ! tu as tout faux !
        L’âme de Jésus était dans une incarnation antérieure à lui celle d’un humain extraterrestre du groupe humain extraterrestre dangereux, dont il se fit le complice sur la Terre une fois adulte. 
         
        En fait Jésus a choisi, il pouvait s’éveiller, ne pas s’entendre avec ce groupe extraterrestre, s’accorder à la Terre et à Dieu. 
        Jamais dans ce cas il n’aurait été crucifié ! 
         
        Tu comprends ?
         
        Comme annoncé dans la Bible en plusieurs endroits, Jésus parle de son retour. Il a lieu maintenant. Jésus oméga, être humain extraterrestre dont l’âme a été celle de Jésus, est le chef du groupe humain extraterrestre qui menace d’envahir la Terre Gaïa et l’humanité. 
         
        Et voilà l’explication de l’’origine de ce conflit ! tu vois ?


      • Massada Massada 24 février 18:25

        @non667
         

        Je suis désolé pour toi que tu sois né goy et non juif.
        Je compatis, la vie doit etre dure et injuste pour toi.
        C’est une tare qui pèse lourd et handicape énormément.
         
        Mais sache que tout n’est pas perdu, tu peux te convertir au judaisme et devenir juif, ça te prendra 2 ans d’études, ok, mais après ! A toi la belle vie.
         
        Adieu pauvreté, misère, etc... tu auras le bonheur de vivre en terre promise, épousé une jolie petite juive et faire des enfants juifs ! quel bonheur, c’est comme gagné le Lotto.

        Bon, tu devras subir la jalousie des antisémites, mais on te donneras des trucs pour les remettre à leur places de sous-homme.

        Alors elle n’est pas belle la vie (juive) ?


      • karim 25 février 08:04

        @microf
        18 Les Juifs et les Chrétiens ont dit : « Nous sommes les fils d’Allah et Ses préférés. » Dis : « Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés ? » En fait, vous êtes des êtres humains d’entre ceux qu’Il a créés. Il pardonne à qui Il veut et Il châtie qui Il veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c’est vers Lui que sera la destination finale.
        Coran:la table:18


      • aliante 25 février 08:15

        @Alren
        Ahaha avec les couches culottes comme en 2006


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 25 février 10:06

        @Massada

        Comment ça 2 ans d’études ? t’es pas croyant, tu le dis toi même et donc on peut être juif sans être croyant, mais il faut 2 ans études rabbiniques ?
        C’est 2 ans d’études militaires peut être ^^

        « Bon, tu devras subir la jalousie des antisémites, mais on te donneras des trucs pour les remettre à leur places de sous-homme. »
        Mazette !  smiley


      • Massada Massada 25 février 10:16

        @bouffon(s) du roi
         

        Un jour quelqu’un affirma à Rav Réouven Elbaz qu’il ne croyait pas en Dieu.

        Le Rav le fit rentrer dans sa Yéchiva et lui dit : « Tu vois, ici se trouve près de 4000 livres. Combien en as-tu étudiés et lus ? La moitié ? Sûrement pas, le dixième ? Non plus ! Même le centième tu n’as pas étudié et il est possible que tu n’ais pas étudié un seul livre. »

        « Si c’est ainsi, continua le Rav, comment peux-tu affirmer être athée ? 


        Tu peux au maximum affirmer ne pas connaitre, mais comment dis-tu que tu ne crois pas ? Tu ne sais même pas que croire et quoi croire ! Etudie sérieusement (et pas juste pour me montrer que tu as raison) et seulement après je te croirai que tu ne crois pas… Mais maintenant, ce n’est pas que tu ne crois pas ; tu ne sais pas ! »


        ok ? tu étudies 2 ans ensuite, tu peux affirmer ton athéisme en connaissance de cause !



      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 25 février 11:04

        @Massada

        et tu deviens « juif » quand même ?


      • jadevo 3 mars 06:56

        @Massada

        Florilège :
        « Tsahal est prêt à déferler sur le Liban »
        « nous ne prendront plus de gants »
        « 
        On ciblera d’emblée tous les réseaux de communications ; ceux du Hezb, évidemment, mais aussi les routes et les ponts. »
        « 
        On noiera l’ennemis sous les bombes afin qu’ils ne puissent plus respirer. »
        « 
        emportant les voisins avec elles »
        « 
        Le Liban pourrait bien retourner au temps des hommes des cavernes. »

        Un exemple, assez admirable, de prose fasciste.


      • Louve Louve 3 mars 07:19

        @jadevo


        Je respecte la critique du Judaïsme, je me livre d’ailleurs souvent a cet exercise, tout comme la critique du Bouddhisme ou du Christianisme, mais je n’accepte pas que la critique du Judaïsme serve l’inconscience de l’Islamisme meurtrier et assassin. 

        La critique du Judaïsme, soit ! Pourquoi pas, je l’accepte, mais elle ne doit en rien servir de porte-drapeau a l’islamisation de la France. 

        Cessez de vous cacher derrière votre Keffieh et votre barbe en poil de cul ! 

      • roman_garev 24 février 12:53

        « ce qui me préoccupe ici, c’est qu’il y a des dénominateurs communs qui ont commencé à prendre forme entre la Russie et les capitales occidentales. »


        Vous pouvez abandonner votre préoccupation, car vous-même n’avez pu trouver un seul dénominateur commun, sauf des balbutiements incohérents d’une Merkel qui « n’a pas pu établir des relations stables » est qui se plaint de « ne pas avoir un système international clair ». Le fait de reconnaître (enfin !) la Russie comme voisine de l’UE (ce que ferait n’importe quel écolier de 7 ans) vous paraît-il tellement important ? Pas à moi...

        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 février 14:49

          «  »Ce discours est très intéressant et mérite une grande attention de la part des spécialistes et des chercheurs, car il signifie la reconnaissance par l’Occident de ne pas être en mesure de gérer des crises telles que la Syrie et l’Ukraine et d’autres crises.«  »


          L’auteur veut dire peut-être que l’Occident, dans sa folie, a crée des crises qu’il n’arrive plus à réorienter dans le sens de ses intérêts ? 

          Parce que même les rares survivants de l’ancien monde disparu et qui vivent nus dans la jungle d’Amazonie, savent très bien quelle est l’origine de toutes les apocalypses qui s’abattent sur les pays zzzzarabes un par un depuis des décennies !!!

          L’Occident sera ce que j’ai dit depuis 2001 à ce jour : Ou les pays occidentaux abandonnent leur idéologie de domination planétaire ou ils auront le monde entier sur leur dos !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires