• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qu’ils dégagent !

Qu’ils dégagent !

À chaque nouvelle élection, c’est le même refrain dans les chaumières : qu’ils dégagent ! Mais à l’arrivée, vote sanction ou pas, c’est toujours la même politique qu’on se fade.

D’un côté, les europhiles qui gambadent avec des sauts de cabris et nous expliquent que si on ne vote pas, comme d’hab’, on va se prendre au moins Armagueddon sur le coin de la gueule, la peste et le choléra en prime. De l’autre, les vrégens, ceux qui tirent la patte au supermarché dès le 5 du mois, ceux qui jonglent entre les factures, les échéances et les salaires qui stagnent quand ils ne sont carrément pas aux abonnés absents. Et puis, de temps à autre, faut voter, mon gars, c’est l’heure, c’est la démocratie, montre que t’es un bon citoyen, mon chien !

Alors on se tape de la politique en mode alternatif : un coup les uns, un coup les autres et à tous les coups dans notre gueule à nous. Donc, on vote contre les mecs en place, parce que c’est le seul moment où on interagit avec ceux qui censés nous représenter. Ils prennent une pilée. Ils expliquent que là, ils ont bien compris le message. Ensuite, ceux qu’on a virés aux élections précédentes reprennent les manettes et c’est reparti pour un tour.

Bien sûr, il y a ceux qui te disent qu’on n’a pas encore tout essayé et qui pensent à des partis jaune devant et marron derrière. Mais là aussi, aucune escroquerie intellectuelle ne résiste bien longtemps à l’étude attentive des faits et des actes.

Les partis politiques, ça me fait penser aux boites de conserve : c’est toujours la même sale bouffe, il n’y a que l’étiquette dessus qui change.

JPEG - 48.5 ko
Grande braderie électorale : à ce rythme-là, dans 300 ans, on rase gratis !

C’est normal. Il faut visiter des usines de bouffe : en gros, il y a une ou deux usines qui fournissent la même chose à tout le monde dans telle catégorie. Il n’y a qu’une seule chaine d’assemblage — ils ne vont pas dépenser de l’argent à construire une chaine exprès pour les pauvres, non plus — et à la fin, on change l’emballage en fonction du magasin, du prix et de la cible. Une sorte de démocratie à l’envers.

Il faudrait visiter aussi les usines qui fabriquent les hommes politiques*. Je pense que ce serait aussi éclairant que pour des pots de yaourt. Une seule cuve et juste des adjuvants pour faire varier le gout, à la marge.

Finalement, dans un cas comme dans l’autre, on a intérêt à prendre le temps de bien lire la liste des ingrédients avant de se chopper une intoxication alimentaire de trop.

Tiens, dans la liste des ingrédients, il y a tous ceux qui promettent de la croissance. Ça va de la louche à la pincée, voire au soupçon, mais pratiquement tout le monde est d’accord pour te dire que pour une Europe pas trop dégueu, faut de la croissance. C’est le glutamate des projets politiques fadasses, de l’absence totale de perspective et de modèle de société.

La croissance dans un monde fini, ça ne peut se traduire que par la prédation de tous contre tous.

Pourquoi mettre du glutamate ? Pourquoi ne pas directement mettre des choses qui ont du gout ? De quelle croissance parle-t-on ? Pour qui et pour quoi ?
Ces 30 dernières années, le gros de la croissance est allé directement dans les fouilles des 10 % les plus riches, les autres se battant sous la table pour lécher les miettes tombées par terre. Même que ça porte un nom : la théorie du ruissèlement.

Pour la plupart d’entre nous, c’est quoi, la croissance, concrètement ? Un deuxième lave-vaisselle ? Changer de voiture tous les ans plutôt que tous les deux ans ? Avoir un spyphone plus gros et plus cher que celui du voisin ? Partir plus loin en vacances, là où la vie est moins chère ?
La croissance est tellement devenue une évidence qu’il ne reste pas grand monde pour en interroger la pertinence. Comme si l’on pouvait bouffer 2 % de plus tous les ans en restant svlete. Alors que, pendant ce temps, des millions de gens passent une vie bien courte et bien difficile avec 10 fois moins de fric que ce que l’on colle à la poubelle tous les jours.
Mais ce n’est pas grave : il faut de la croissance. Votez pour nous ! Votez pour notre croissance à nous !

À l’arrivée des courses, ce sont les mêmes ingrédients dans toutes les boites de malbouffe socioéconomique et l’on se retrouve toujours avec les mêmes ballonnements et le même gout un peu dégueu dans l’arrière-gorge. Et au lieu de réclamer autre chose à bouffer, on exige juste des boites plus grosses avec de nouveaux colorants pour faire plus joli.

En fait, bien lire tous les ingrédients, ça rallonge bien les courses, mais à l’arrivée, on mange nettement moins de merde. D’ailleurs, on n’achète plus grand-chose en boite, on évite le tout prêt. On préfère se retrousser les manches et s’y mettre soi-même.
En politique, c’est exactement pareil : quand tu vois que derrière la valse aux étiquettes, on te vend toujours la même soupe à la grimace, tu commences à te poser de sérieuses questions sur la nature même du choix proposé.
Oui, il ne reste pas grand monde… seulement des gens qui pensent différemment et plus loin et qui invitent chacun de nous à cesser de faire de la figuration. Rien de facile ou de simple… un peu comme quand tu arrêtes la bouffe industrielle et que tu te mets à cuisiner. Au début, c’est le bordel et puis tu apprends !

______________________________________________________________________________

 

* Je devrais dire les humains politiques, mais soyons réalistes deux secondes, à ce jeu, les femmes continuent à avoir des strapontins et celles qui arrivent quelque part, c’est soit comme faire-valoir, comme alibi ou comme clone à jupette.


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 mai 2014 12:06

    Monolecte,
    La théorie du ruissellement est celle des économistes de l’école de Chicago, sur lesquelles sont bâties les bases de notre belle UE de la prospérité, qui ne ruisselle que vers le haut....

    Comment s’y sont -ils pris pour nous fabriquer des hommes et des femmes politiques interchangeables ?

    En convertissant à leur thèse TINA tous les leaders d’opinion, les journalistes qui ont pignon sur rue, les Directeurs de médias, les universitaires, les économistes, les intellectuels, avec des Think Thank de GÔoooche et de Drouate...etc

    C’est tout expliqué dans ce petit bouquin :
    « Les Evangélistes du marché » par Keith Dixon.


    • Croa Croa 24 mai 2014 15:40

      « qui ne ruisselle que vers le haut.... »

      Ils sont forts tout de même : Il faut un sens éminent de l’arnaque pour que se réalise ce phénomène qui, physiquement, ne peut se produire que sur la planète des shadocs !


    • Antoine Diederick 24 mai 2014 21:00

      Fifi, je vous aime....je suis d’amour pour vous transi.

      la théorie du « ruissellemment » est une vaste blague, je suis d’accord.

       smiley


    • Monolecte Monolecte 25 mai 2014 11:53

      Ce qui est aberrant, ce n’est pas l’existence de cette théorie qui permet de justifier les transferts de richesse massifs des travailleurs qui la produise vers ceux qui prônent cette forme de redistribution, c’est surtout que toute la politique économique repose là-dessus depuis plus de 30 ans avec les résultats que l’on connait et que la comédie continue. Quand on voit qu’on file des milliards et des milliards aux entreprises sans aucune contrepartie sous prétexte qu’elles créent de la richesse... si les entreprises créent de la richesse, pourquoi leur filer du fric en plus ? Et tout cet argent sorti des caisses solidaires pour augmenter la compétitivité des entreprises, on ne le voit jamais revenir - et pour cause : des gens comme Denis Robert nous ont clairement montré ce que cet argent devenait - ni créer d’autre effet boule de neige que l’augmentation des inégalités.
      C’est absurde, mais on continue : http://blog.monolecte.fr/post/2012/04/20/electorama

      Je rappelle aussi le très bon papier de Lordon qui expliquait de la même manière que les entreprises ne créent pas d’emplois : ce sont les bons de commandes qui nécessitent d’embaucher ou pas... c’est donc la demande et non pas l’offre qui crée le mouvement, en économie : http://blog.mondediplo.net/2014-02-26-Les-entreprises-ne-creent-pas-l-emploi


    • berry 25 mai 2014 13:34

      L’état file des milliards aux entreprises... non, sans blague ?

      Disons qu’il prend aux entreprises des sommes astronomiques en impôts divers, taxes et autres prélèvements sociaux et qu’il a l’infinie bonté d’accorder quelques dégrèvements et allègements de temps en temps.

      C’est comme un conducteur qui se prend une prune à 135 €, l’état lui accorde royalement une réduction de 45 € s’il paye dans les quinze jours.
      De là à dire que l’état lui a filé 45 €....


    • Monolecte Monolecte 25 mai 2014 14:23

      L’État prend nettement moins aux entreprises qu’aux personnes, déjà, grâce à la foultitude d’exonérations et de niches diverses développées ces dernières années sous la pression de la fameuse théorie du ruissèlement qui prétend qu’il faut qu’on aide les entreprises pour qu’elles réussissent, directement via les subventions et les commandes des collectivités publiques et indirectement via les allègements de charges, taxes, impôts, dérèglementations, etc.
      De surcroit, les entreprises réclament toujours plus de « services » à l’État : des salariés totalement formés et opérationnels immédiatement, des malades pris en charge, des infrastructures couteuses et nombreuses (routes, transports, télécommunications) sans vouloir participer au financement collectif.

      On en est même au point où les entreprises font jouer la concurrence des subventions pour s’implanter ou se maintenir sur des territoires, en exigeant toujours plus de zones franches et de ce genre d’exemption de la participation à l’effort commun.

      Et le peu qu’elles ont encore à payer, elles se démerdent pour frauder, défiscaliser, délocaliser.

      Et tout cela sur fond de baisse continue des taux d’imposition théorique, toujours sous le prétexte de ne pas étouffer ces pauvres petites choses que sont les entreprises.

      Et avec tous ces financements directs et indirects, on a quoi, en échange : encore plus de chômage, de bas salaires, de fraudes sur le peu de règles qui restent, d’évasion dans les paradis fiscaux.

      Donc, faudrait un peu en finir avec le mythe des pauvres entreprises strangulées. Il y a surtout beaucoup d’entreprises mal gérées, peu viables sous perf d’État avec des pratiques assez négligentes pour le moins sur la qualité des produits et services, malfaçons, maltraitement social, etc. Et ce sont souvent les plus mauvaises qui chialent le plus qu’elles sont étranglées par l’État totalitariste, oubliant allègrement tous les exo et aides dont elles disposent, quand elles ne font pas carrément 80% de leur avec la commande publique.

      Faut voir le niveau de financement des journaux par l’État ou la tête des carnets de commandes de Dassault, ce grand pleurnicheur qui vit à 100% de la collectivité qu’il ne cesse de dénigrer par ailleurs.
      Et des exemples comme cela, j’en ai plein !


    • 1871-paris 1871-paris 26 mai 2014 10:13

      Berry et sa comparaison de beauf, entre les cotisations salariales et patronales, et le mec qui paye une amande !!! navrant constrernant et pitoyable, voila comment on a 10,6% d’electeurs fachos qui se réclament le premier parti de France !

      Qui est ce qui produit la richesse, la fameuse VALEUR AJOUTE dans tes entreprises, le patron tout seul comme 1 grand ou les salariés ?
      A ton avis si tu changes de patron mes que tu garde les salariés la richesses produit passe du simple au double ou a ZERO ?

      Arretez de croire au père noel avec vos entreprises privées c’est une construction intellectuel du captitalisme !


    • ablikan 26 mai 2014 23:50

      Je sens que je vais mieux vous apprecier post periode electorale.


    • Laurent 47 24 mai 2014 13:56

      Demain, je dois aller voter aux élections européennes (sont-elles bien européennes ?). Mais j’ai comme une hésitation : au vu de ce qui s’est passé à Kiev, et du soutien inconditionnel apporté par la quasi-totalité des dirigeants européens aux fascistes de Svoboda et de Pravy Sektor, je ne sais pas si je dois voter pour mes pro-nazis de droite, ou bien pour mes pro-nazis de gauche ! Car le problème se pose cruellement de cette manière : ni à droite, ni à gauche, aucune voix ne s’est élevée pour dénoncer le putsch para-militaire du Maïdan, et pour féliciter Poutine de s’être opposé au fascisme de ces fanatiques, en calmant le jeu ! Alors, les « aveugles » doivent savoir qu’ils n’auront pas mon bulletin !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 mai 2014 18:46

        Laurent
        Cela fait deux ou trois fois que je poste les communiqués de presse de l’ UPR en réponse à votre question :
        * pour que le gouvernement reconnaisse le résultat du referendum en Crimée
        * pour que le gouvernement cesse de soutenir les néos nazis en Europe de l’ Est


      • alinea alinea 24 mai 2014 21:04

        Bien sûr que si ! Mélenchon pour ne pas le nommer ; il s’est adressé au président soi-même ( pourquoi des bateaux de guerre en mer Noire ?) Au parlement, etc !!!


      • Laurent 47 24 mai 2014 23:47

        Désolé Fifi brin d’acier, mais je n’avais pas fait attention à votre message. Je suis allé voir ces deux articles, et j’avoue que ça confirme qu’il y a bien des néo-nazis au sein de notre gouvernement. Ou plus exactement, des serpillières sur lesquelles les nazis américains essuient leurs pieds dégoulinant du sang japonais, coréen, vietnamien, afghan, libyen, et maintenant ukrainien. Rien que de voir la tête de « gueule d’ange » John Kerry en train de débiter sa litanie de menaces contre la Russie, ça me donne la nausée ! Mais pour qui se prend-il, ce bouffon ? C’est qu’il a l’air de croire aux conneries qu’il raconte, alors qu’il y a maintenant des centaines de témoignages et de vidéos qui nous prouvent, comme d’habitude, la manipulation des Etats-Unis ! Et j’attends toujours la moindre preuve du tort qu’a pu faire la Russie à la France !


      • 59jeannot 25 mai 2014 08:46

        je te conseille le blog de Jean Luc Mélenchon. Il a exactement eu la réaction que tu réclames


      • ablikan 26 mai 2014 23:51

        @fifi ah ben non :(


      • tf1Groupie 24 mai 2014 15:15

        Un discours quelque peu recuit.
        Tout le monde dit non à la croissance, mais tout le monde veut du pouvoir d’achat.
        Tout le monde dit qu’il faut respecter la planète, mais tout le monde trouve le petrole trop cher.
        Tout le monde dénigre la mondialisation, mais tout le monde achète chinois.
        Tous les français détestent les riches, mais tous les français font partie des 20% des plus riches de la planète.

        Alors qui doit dégager ??


        • Croa Croa 24 mai 2014 15:45

          En voilà une qui doit sortir d’une école de commerce ! smiley


        • alinea alinea 24 mai 2014 22:50

          Vous êtes bien moinssé tf1, pour avoir dit des vérités !!


        • Le421... Refuznik !! Le421 25 mai 2014 09:01

          Et pan !! J’en remets une couche... -19 Qui dit mieux ??


        • Francis, agnotologue JL 25 mai 2014 12:13

          ’’Tout le monde dénigre la mondialisation, mais tout le monde achète chinois.’’

          Évidemment, on ne trouve plus que ça !


        • alinea alinea 25 mai 2014 15:23

          J’ai compris que cette conscience était induite dans le commentaire de Tf1 groupie ! je m’étonne qu’il soit moinssé vu que ce qui est dit est pure vérité et qu’il n’y a aucun jugement de valeur exprimé !!


        • tf1Groupie 25 mai 2014 15:42

          « Évidemment, on ne trouve plus que ça ! »

          Alors bonjour la mauvaise foi !

          Le textile, les chaussures, la lingerie , les jouets, ne sont PRATIQUEMENT plus produits en France, mais si on cherche bien on trouve !!

          c’est comme les legumes, qui ne viennent pas tous d’Espagne.

          Et le JL qui nous fait « ah ben mince je n’étais pas au courant » smiley

          Dépechez-vous avant que les derniers artisans aient mis la clé sous la porte ...

          Et Merci Alinea pour votre honneteté, apparemment ça aussi n’existe plus beaucoup en France.


        • Croa Croa 25 mai 2014 17:15

          « aucun jugement de valeur exprimé »

          À bon... Rendre le pigeon responsable ce n’est pas un jugement de valeur ?


        • tf1Groupie 25 mai 2014 18:22

          Ben non, je ne fais qu’énoncer des faits.

          Le jugement de valeur (« rendre le pigeon responsable ») c’est vous qui l’énoncez, et il n’engage que vous.

          En tout cas si moinsser rapportait de l’argent on aurait des millionnaires ici.


        • Bergegoviers Bergegoviers 24 mai 2014 15:29

          Espérer faire dégager la mafia au pouvoir lors d’élections qu’elle organise, dont elle avalise les candidats et donne les résultats, suppose d’avoir confiance en son honnêteté de communiquer les résultats sans les truquer à son avantage.


          Quand Coluche vous a dit que « Si les élections pouvaient changer quelque chose il y a longtemps qu’elles seraient interdites », vous avez vraiment cru qu’il rigolait ?





          • AlainV AlainV 24 mai 2014 22:52

            Si on ne peut rien changer, alors pourquoi s’opposer ?
            C’est exactement ce qu’ils veulent vous entendre dire.
            Savez-vous que Van Rumpoy soi-même a déclaré que les élections européennes sont inutiles ?
            La démocratie est, à leurs yeux, inutile. Ca les empêche de gouverner comme ils veulent, de lancer le Grand Marché Européen (TTIP) des multinationales américaines, d’imposer l’OTAN aux pays baltes, à l’Ukraine.

            Mais si nous voulons que la démocratie leur survive. Alors, il faut leur faire savoir en tout lieu, y compris au Parlement Européen, que nous ne sommes pas d’accord. Et le leur dire clairement, avec insistance et sans relâche. Avec Mélenchon (FdG), avec l’Allemand Gregor Gysi (Die Linke), avec Alexis Tsipras (Syriza), etc.

            Le dire sur AV ne suffit pas, il faut le dire aussi avec son bulletin de vote.


          • Monolecte Monolecte 25 mai 2014 14:34

            C’est assez juste : changer le système par l’intérieur est une illusion. J’ai assez vu de gens de bonne volonté entrer dans le marigot et finir par se faire bouffer la tête par la logique du chacun pour sa gueule et finir par abdiquer leurs idéaux au profit de leur cul.

            Je suis structuraliste : je pense que nos institutions favorisent le pognon et la concurrence de tous contre tous et du coup, cela rend rationnel d’adopter ce genre de comportement. Le problème est de changer les mentalités et les institutions qui les modèlent afin de que les comportement de prédation ne soient plus récompensés au détriment des comportements de coopération.

            Et le vote est totalement dévoyé, en effet. Il faut voir à quel point il est impossible à des collectifs porteurs de modes de fonctionnement totalement différents d’accéder à la place politique. Le simple fait que l’impression du matériel électoral ne soit pas collectif mais privé : cela rend l’accès à la sphère politique totalement censitaire. Il eut fallu conserver l’imprimerie nationale pour donner à chaque candidat les mêmes chances que les autres. Et cette barrière de l’argent explique pas mal pourquoi les ouvriers, précaires, chômeurs et petits employés, qui représentent tout de même plus des 2 tiers de la population totale, ne sont absolument pas représentés dans notre système politique : parce que le ticket d’entrée est trop cher pour eux.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 mai 2014 15:39

            Bonjour Agne !



            Heureux de vous lire. Bon pied, bon oeil. Pour le reste, nous sommes d’accord depuis si longtemps qu’il n y plus beaucoup a dire... Si le monde veut qu’on parle de lui, il faudrait qu’il fasse un peu de neuf ... Écrivez quand meme beaucoup ; on dira que nous avons vecu une époque passionnante. Le Yeti parle des « Quarante décadentes »... je resume tout ça pour mes petits-enfants 

            Amicalemenr


            Pierre JC





            • Yohan Yohan 24 mai 2014 15:47

              Soyons au moins francs à reconnaître que nous ne croyons pas aux lendemains qui chantent, sinon voter pour ceux qui les promettent serait une simple formalité. Que veut le citoyen lambda ? : du boulot = du pognon pour la bagnole, la télé, la caravane et du soleil, du ciel bleu et des nanas (ou des mecs) pour les vacances. Nous sommes plutôt généreusement pourvus en tout. et comme disent nos amis hollandais « Leven als God in Frankrijk » smiley
              Tant qu’il en restera encore assez pour tout le monde, rien en changera. Notre système social nous endort autant qu’il stérilise la nécessité d’agir et de réagir. 


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 mai 2014 18:56

                Yohan
                Les chiffres donnés par Eurostat sont moins optimistes que vous, pour 500 millions d’habitants :
                * 120 millions sont menacés de précarité ou d’exclusion sociale
                * 50 millions vivent dans un foyer où personne ne travaille
                * 43 millions n’ont pas les moyens d’acheter de quoi se nourrir correctement
                * au moins 4 millions sont sans abri.

                La Grèce agonise... Mais les europathes sont toujours optimistes, quand la croissance est à zéro, ils écrivent que « la croissance est restée solide en Mai... »
                On a le choix entre la méthode Coué et le village Potemkine....


              • Antoine Diederick 24 mai 2014 22:06

                la croissance reste molle en Europe....il ne faut pas trop attendre quelque chose de bon dans ce domaine. La BCE est au aguets, mais bientôt elle va montrer son incapacité face aux paradoxes de la situation économique de l’euroland ( terme barbare pour désigner nos pays).


              • Proudhon Proudhon 24 mai 2014 18:18

                J’adore les textes de Monolecte.

                Le fond et la forme.


                • Antoine Diederick 24 mai 2014 21:07

                  la théorie du ruissellement c’est du « singe en boite » ....

                  l’économie doit être au service des accomplissements , accomplissements des êtres, des familles et des besoins d’une communauté nationale...si cela veut encore dire quelque chose....


                  • herve33 24 mai 2014 22:07

                    Excellent article , 0,1% de la population qui possède 50 % des richesses de la planète . Tout le problème est là . Le système capitaliste nous conduit droit dans le mur . Le virage qui nous permettra d’éviter notre propre extinction ne viendra des politiques actuels , tout le monde le sait bien . Mais de chacun d’entre nous en créant les structures d’un monde collaboratif .


                    • AlainV AlainV 24 mai 2014 22:58

                      D’accord, Hervé. On commence par quoi ?


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 mai 2014 03:40

                      @ Herve 33.


                      Erreur de fait : Je parle souvent de 0,0001% pour le fric, mais si on parle CONTROLE la réalité est encore bien pire.


                      PJCA

                    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 25 mai 2014 06:03

                       « ABSTENTION ! », « HOLLANDE DÉMISSION ! », « VIVEMENT LA VIème ! »


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 mai 2014 06:51

                        « Le Coup d’Etat a eu lieu, TAFTA est déjà adopté ! »

                        Le titre de « Réseau International » est excessif, mais il montre bien la trahison du Gouvernement qui vient de faire voter, dans le plus grand secret, un texte qui va permettre de dérouler le tapis rouge à l’application de TAFTA.

                        « Cette réforme est encore plus scélérate que ce que l’on pense (...), ces mesures vont permettre de modifier un aspect essentiel des Codes législatifs nationaux : LE DROIT DES CONTRATS, sans doute pour les mettre en accord avec ce qu’exigent les Américains, qui veulent TAFTA sans que leurs entreprises ne soient gênées pas nos lois nationales, votées et adoptées la plupart du temps dans le sens de l’intérêt général. »

                        C’est ainsi depuis Pompidou, toute cette classe politique de traitres a passé son temps à supprimer toutes les lois et règlements, qui protégeaient l’intérêt général, mais gênaient la finance et les multinationales, pour faire place à des législations adéquates.

                        On comprend mieux pourquoi Sarkozy a supprimé la Haute trahison...

                        Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi il faut revenir à la souveraineté, cet exemple montre qu’il n’y a qu’au niveau national qu’on puisse remettre en place tout ce qui a été dérégulé...


                        • Monolecte Monolecte 25 mai 2014 14:38

                          C’est d’autant plus monstrueux que nous avons toujours voté contre cela... et que dans ce cas, nos votes ne sont plus aussi souverains qu’ils devraient l’être.

                          On sait depuis le 5 février 2008 que cette démocratie est une vaste fumisterie. Je ne vote plus que pour leur démontrer que « non, on ne s’en fout pas », parce que je sais qu’ils attendent que l’abstention progresse assez pour pouvoir dire qu’on s’en fout et qu’il faut arrêter de perdre de l’argent à organiser des élections qui intéressent personne.


                        • Hermes Hermes 26 mai 2014 15:34

                          Bonjour Fifi,
                          Quels députés étaient présents à l’Assemblée Nationale pour voter contre ?
                          Seuls se sont exprimés contre la Gauche Démocrate et Républicaine et l’UMP ! Sinistre farce..... Quid de l’UPS, du FdG du NPA etc...
                          Allo ?


                        • ablikan 26 mai 2014 23:53

                          La souvereinete nationale n’est pas suffisante, ils l’ont corrompue hier, il la corrompront demain(tiens c’est curieux comme conjugaison ca), ce qu’il faut c’est un systeme non-oligarque (à l’inverse de ce que propose asselineau, ou le pen, comme ca je fais pas de jaloux).


                        • Julien Julien 25 mai 2014 10:27

                          1/ La plupart des politiciens dans les gros partis sont là juste pour le fric. Je diminuerais donc les émoluments : disons une ou deux fois le SMIC, et nourri, logé, blanchi. Il ne restera alors plus que les gens sincères. Simple !

                          2/ La plupart des politiciens sont de grands incompétents (sciences, maths, mais sûrement aussi économie bien que ce soit leur formation : connaître les diverses théories économiques, les pours, les contres). On ne peut aussi être politiciens sans connaître un minimum de maths, en particulier savoir tracer une droite (niveau troisième) : voir le système des impôts, le système des amendes pour excès de vitesse, etc.
                          Bref, je préconise un concours d’entrée, pas juste l’élection par le peuple.

                          3/ Il faut vraiment bien réfléchir au système économique en prenant en compte la dimension écologique. Il faut créer un gros laboratoire national avec des économistes (disons 30%), le reste de mathématiciens et physiciens se portant volontaires pour modéliser le système. Ne me dites pas que cela ne sert à rien, c’est que l’économiste en chef du FMI a dit vouloir faire récemment (néanmoins visiblement en redécouvrant l’eau chaude).
                          Le livrable doit être aussi un site internet .gouv pour expliquer le système aux gens, avec divers niveaux d’explication plus ou moins complexes.

                          4/ On ne peut continuer à ignorer les recommandations du club de Rome.


                          • Monolecte Monolecte 25 mai 2014 14:49

                            Oui, plutôt que de limiter le cumul des mandats, on devrait plafonner le montant total des indemnités liées à l’exercice politique à 1 SMIC. Ce serait très efficace pour trier ceux qui font carrière de ceux qui viennent par conviction. Et ne cumuleraient plus que ceux qui croient sincèrement que deux mandats les rendent plus efficaces qu’un seul, puisqu’ils ne seraient plus motivés par l’idée d’arrondir leur pactole. Ce serait également très efficace sur les considérations sur la somme dont une personne a besoin pour vivre décemment : je pense qu’on verrait des coups de pouce un peu plus conséquent.

                            Pour ce qui est de la compétence... c’est une autre forme d’élitisme. Les politiques ne sont là que pour représenter le peuple dans son ensemble et donc, je ne vois pas comment nous pouvons tous être représentés que par des profs, des médecins et des avocats. Les politiques sont là pour insuffler la direction des politiques publiques. Ils sont entourés de fonctionnaires techniciens et administratifs compétents pour tout ce qui est mis en œuvre pratique des décisions. Le concours d’entrée est effectif pour ceux qui doivent trouver les modalités de mise en œuvre des politiques et cela me semble suffisant.

                            Et l’économie n’est pas le centre de la vie politique et citoyenne. Donc inutile de créer une autre « élitocratie » d’experts qui seuls sauraient ce qui est bon pour le peuple ignorant. Cela implique aussi qu’on revienne vers l’idée que l’Éducation n’a pas pour tacheĉ de fabriquer des travailleurs adaptés aux entreprises, mais bien des citoyens éclairés adaptables et capables d’évoluer toute leur vie. Il faut une bonne éducation générale pour avoir une bonne démocratie, sinon, on repart avec une nouvelle oligarchie qui prétend mieux savoir que tout le monde ce qui est le bien commun qui finit immanquablement par se transformer en leurs intérêts bien particuliers.


                          • Julien Julien 26 mai 2014 13:42

                            Les politiques ne sont là que pour représenter le peuple dans son ensemble et donc, je ne vois pas comment nous pouvons tous être représentés que par des profs, des médecins et des avocats. Les politiques sont là pour insuffler la direction des politiques publiques. Ils sont entourés de fonctionnaires techniciens et administratifs compétents pour tout ce qui est mis en œuvre pratique des décisions. Le concours d’entrée est effectif pour ceux qui doivent trouver les modalités de mise en œuvre des politiques et cela me semble suffisant.
                            .
                            Vu le résultat, je doute que ce soit suffisant.
                            Exemple : les impôts. Pourquoi travailler par seuil (en-dessous de telle revenu annuel, tel pourcentage d’impôt, au-dessus, tel autre pourcentage) ? Pourquoi ne pas avoir une progressivité, c’est-à-dire tracer des droites (niveau quatrième ou troisième) ?
                            Même chose pour le système d’amende pour excès de vitesse : à 136 km/h (131km/h avec la marge d’erreur), même nombre de points et amende enlevés qu’à 158 (ramené à 150 km/h). Il faut tracer une droite à la place !
                            Dit autrement, je doute que les experts dont vous parlez soient bien compétents...
                            .
                            Et l’économie n’est pas le centre de la vie politique et citoyenne.
                            .
                            Test : êtes-vous capables de définir tout de suite en lisant cette phrase ce qu’est l’économie ? ....... Résultat ? Vous pouvez maintenant regarder le dictionnaire pour comparer.
                            L’économie c’est un peu fondamental quand même. La vie politique et citoyenne, ça vien après, c’est secondaire. Je parle bien sûr de l’économie telle qu’elle est définie dans le dictionnaire, pas du terme qu’utilisent les journalistes de manière très vague.
                            Même chose pour l’écologie : demandez à Cécile Duflot de définir ce que c’est. J’ai peur du résultat.

                            Donc inutile de créer une autre « élitocratie » d’experts qui seuls sauraient ce qui est bon pour le peuple ignorant.

                            Tout ne se vaut pas, attention au relativisme. Effectivement, la majeure partie du peuple est ignorante (je sais de quoi je parle, j’ai habité pendant 20 ans au fin fond de la campagne). Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas travailler pour le peuple.

                            Cela implique aussi qu’on revienne vers l’idée que l’Éducation n’a pas pour tacheĉ de fabriquer des travailleurs adaptés aux entreprises, mais bien des citoyens éclairés adaptables et capables d’évoluer toute leur vie.

                            Je suis bien d’accord : il faut aussi pouvoir refaire une année d’étude disons tous les dix ans.
                            Mais il faut aussi une spécialisation plus jeune, avec plus de passerelles entre les diverses filières.
                            Egalement une éducation à la carte.
                            De toute façon, le système éducatif tel qu’il est fait aujourd’hui est destiné à mourir. Mais on en reparlera.


                          • mpag 26 mai 2014 00:04

                            très juste comme article, j’adore, corrosif à souhait mais le jeu ne se résume pas malheureusement pas à un système politique et socio économique en particulier mais à l’anthropologie de l’être humain
                            Pour pouvoir évoluer, il va falloir faire fi de notre psycho évolution biologique et progressaient ensemble avec pour armes : la culture et les sciences

                            Vous vous êtes élevé l’auteur plus haut que la moyenne, le plus dur c’est de le faire accepter aux autres
                            Comprenez bien que le système à pour contrôle les instinct psycho évolutive de l’homme par la maîtrise des comportements de masse, (base du marketing et de l’étude du cerveau) et l’individualisation de la société par le capitalisme
                            Je l’étudie, voit et test ces applications presque tout les jours

                            Rien d’étonnant : le but est le contrôle par la régression

                            De la culture et de l’éducation notamment scientifique et philosophique viendra le salut, pour libérer les chaines et voir l’avènement d’une autre société.


                            • mpag 26 mai 2014 00:09

                              j’ai oublié mettez : le politique est le packaging ou la marionnette afin de faire accepter le système actuel, celui qui croit que le bonheur et la grandeur de l’homme se résume à une infinité de produit dans un rayon ou dans un placard


                              • BA 26 mai 2014 11:12

                                L’idée européenne est morte.

                                 

                                Lisez cet article :

                                 

                                Européennes : plus de 140 députés europhobes pourraient siéger au Parlement.

                                 

                                Tour d’Europe des performances des extrêmes dans les pays de l’Union européenne :

                                 

                                1- Les pays où les extrêmes arrivent en tête :

                                 

                                - En France, selon les derniers chiffes du ministère de l’Intérieur, le Front national obtiendrait un score historique de 24,96 % des suffrages, devançant largement l’UMP ( 20,80%). Le FN décrocherait avec ce score 24 sièges sur les 74 accordés à la France. Le PS arrive en troisième position avec près de 14 % des voix, son pire score à une élection européenne depuis 1994. Avec 9,90% des voix, l’alliance des centristes (UDI-Modem) passerait devant Europe Ecologie-Les Verts (8,82%), qui dégringole par rapport à son score de 2009 (16,28%). Le Front de gauche obtiendrait 6,34%.

                                 

                                - Au Royaume-Uni, l’Ukip europhobe de Nigel Farage est largement en tête, devant les trois partis traditionnels après dépouillement dimanche soir des résultats dans 8 des 12 régions, avec un score historique de 27,5%. A ce stade, l’Ukip compterait 24 sièges, devant les conservateurs 18 (23,9%), et le Labour 18 (25,4)%. « L’Ukip va gagner ces élections, et oui, ce sera un séisme parce que jamais auparavant dans l’histoire de la politique britannique un parti rebelle n’est sorti vainqueur d’une élection nationale », a déclaré son chef Nigel Farage.

                                 

                                - Au Danemark, l’extrême droite (Parti du peuple danois) devancerait les sociaux démocrates et le centre droit avec près de 27% des voix, contre respectivement 20,5% et 17,2%.

                                 

                                - En Grèce, pays très durement touché par l’austérité, le parti de la gauche radicale Syriza d’Alexis Tsipras est arrivé en tête, en avance sur la Nouvelle-Démocratie (droite, au pouvoir). Il obtiendrait six sièges, contre cinq à Nouvelle démocratie. Le parti néonazi Aube dorée obtiendrait entre 9% et 10% des voix et pourrait envoyer trois élus à Strasbourg

                                 

                                2- Les pays où les extrêmes font une percée ou progressent :

                                 

                                - En Allemagne, le parti anti-euro AFD, créé au printemps 2013, réalise un score de 6,5% qui lui permet de faire son entrée au parlement européen. Mais les conservateurs de la CDU/CSU restent largement en tête, crédités de 35,3% des voix (29 sièges), devant les sociaux démocrates qui amélioreraient leur score à 27,3% (contre 20,8% en 2009) et 27 sièges. Le parti néo-nazi NPD, avec 1% des voix, pourrait entrer au Parlement puisque l’Allemagne ne fixe plus de seuil minimal pour obtenir un siège.

                                 

                                - En Italie, le Mouvement Cinq étoiles de l’ex-comique Beppe Grillo est crédité de 22,4% des suffrages selon les premières estimations, derrière le Parti Démocrate du Premier ministre Matteo Renzi (41,4%) et devant le Forza Italia de Silvio Berlusconi (15,7%). La Ligue du nord, alliée en Europe du Front National, obtiendrait 6,1%.

                                 

                                - En Autriche, le parti d’extrême droite FPÖ progresse nettement et arrive en troisième position, avec 20,5% des suffrages, en hausse de plus de cinq points par rapport à 2009, derrière les chrétiens-démocrates et les sociaux-démocrates au pouvoir. Ce parti espère constituer un groupe notamment avec le Front national.

                                 

                                - En Pologne, un petit parti europhobe, le Congrès de la nouvelle droite (KNP), a obtenu 7,2% des voix et pourrait envoyer quatre députés au Parlement européen.

                                 

                                - En Suède, les nationalistes (Démocrates suédois) arrivent en sixième position, mais avec 7% des suffrages selon les premières estimations, ils feraient leur entrée au Parlement européen pour la première fois.

                                 

                                - En Finlande, les Vrais Finlandais arrivent en troisième position (13%) selon les sondages à la sortie des bureaux de vote et obtiendraient ainsi trois sièges au Parlement européen, un de plus qu’en 2009.

                                 

                                - En Hongrie, l’extrême droite ultra nationaliste du Jobbik arriverait en deuxième position derrière le parti conservateur du dirigeant Viktor Orban avec 15% des suffrages et obtiendrait trois sièges au Parlement européen.

                                 

                                - En Espagne, le Parti Populaire (droite) au pouvoir et le PSOE (gauche) cèderaient respectivement 8 et 9 sièges. Cela profite à l’extrême-gauche, issue du mouvement des Indignés. Podemos, né de la mouvance des indignés, entre au Parlement européen avec cinq sièges.

                                 

                                3- Les pays où les extrêmes sont en échec :

                                 

                                - Aux Pays-Bas, en revanche, le parti anti-islam PVV a subi un échec aux Pays-Bas, en n’obtenant que 12% des voix contre près de 18% il y a cinq ans.

                                 

                                - En Belgique, le parti ultranationaliste flamand Vlaams Belang tomberait sous le seuil d’éligibilité des 5% (4,7%) et disparaîtrait du Parlement européen, souffrant de la concurrence des nationalistes de Bart De Wever, président du parti N-VA (Alliance néoflamande).

                                 

                                - La Roumanie semblait de son côté se singulariser, avec une très large victoire de l’alliance de centre gauche créditée de 41% des voix. Le parti d’extrême droite Romania Mare (PRM), en chute libre depuis plusieurs années, a obtenu environ 2,5% des voix, privant son chef historique Corneliu Vadim Tudor du siège qu’il détient actuellement à Bruxelles.

                                 

                                http://www.leparisien.fr/elections-europeennes/europeennes-la-poussee-attendue-des-extremes-se-confirme-dans-les-urnes-25-05-2014-3870283.php


                                • HELIOS HELIOS 26 mai 2014 11:54

                                  ben moi, je suis content, je ne trouve pas qu’il y ait un tsunami, un seisme ou quoi que ce soit d’autre, je trouve même que les europeens et les français ont été trés modérés.


                                  Sans se répandre en explications plus ou moins fumeuses, chaque citoyens a voté pour celui qui representait le plus son sentiment de l’instant. Chacun, de plus, a des sentiments differents et les partis dit « populistes » ont recoltés les votes. Le fait même d’appeller « populiste », avec la connotation pejorative que cela comporte ne fait qu’annoncer la chute qui va encore se poursuivre dans d’autres elections.

                                  Quand a la conscience de ceux qui sont actuellement au pouvoir, elle est non seulement inexistante, a des années lumieres de la representativité et du devoir de representativité qu’ils ont approuvé dans le cadre de notre constitution et de notre convention sociale, mais pire, elle est criminelle face a la souffrance des citoyens dans un contexte de deni...

                                  Entendre encore une fois Valls nous dire qu’il avait pris note des votes et dire qu’il conserverait sa ligne politique c’est evidement intolerable... car il devrait representer la volonté des citoyens par sa delegation de pouvoir qui lui est accordée justement par ces citoyens et il pietinne ce pour quoi il a été choisi.

                                  S’il ne se sent pas capable d’orienter sa politique en réponse a la demande citoyenne, c’est simple, il s’en va et c’est valable pour les institutions europeennes.

                                  Le FN est en place, bien, il reste maintenant a tenir compte de l’orientation ainsi exprimée par les citoyens pour adopter la même orientation dans la politique du gouvernement et attention, ne pas le faire est une erreur qui va decridibiliser encore plus le systeme representatif que nous avons construit qui pourra a terme le detruire et le remplacer par un autre systeme dont on n’a pas vraiment envie... mais je parle là en tant que citoyen, evidement et je ne veux pas supposer que c’est le but recherché !

                                  bonne semaine a tous.

                                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 mai 2014 15:17

                                    Sur les plateaux des télévisons se succèdent des politiciens fatigués et des experts du dimanche : Tous appellent au « sursaut » comme si le vote d’hier n’en était pas un ! UN SURSAUT NATIONALISTE comme il devait se produire !

                                    A tous les experts fatigués et dépassés par la réalité de leur pays, je rappelle que j’ai appelé et cru à la victoire légitime des nationalistes et j’avais prévu l’IVG de ce bidule de Bruxelles qui n’obéit ni a la science, ni a la politique, ni a la morale ni a rien du tout ! Voir mes commentaires de 2007 à ce jour et vous comprendrez même s’il ne vous reste que quelques malheureux neurones à interconnecter ... 

                                    Quant aux journalistes des paressasses quotidiennes ainsi que ceux des « revues scientifiques » il auront encore tout le temps pour ruminer leur refus de publier mes écrits : « RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET ÉPISTÉMOLOGIE » (2001) et « SYNTHÈSE DES ÉVÉNEMENTS HISTORIQUES » (2003)... 

                                    Les peuples d’Europe, ceux qui sont embrigadés de force à ce Machin de Bruxelles ont finalement eu le courage nécessaire pour dire NON ! La victoire est celle du Front National, c’est-à-dire des Front Nationaux des pays étouffés par la vacarme inutile de Bruxelles, c’’est-à-dire encore celle de la volonté générale qui pour la France avait bien choisi ses responsables un certain 21 Avril 2002... Les faux socialistes viennent de payer à deux reprises leur alignement hypocrite au programme de la trahison UMPiste du Sorcier Chirac ! D’abord les municipales puis les « européennes », on dit « jamais deux sans trois », la prochaine victoire réelle des Nationalistes sera pour 2017 mais d’ici là la « supercherie de l’Europe » doit être annulée !

                                    Évidemment il y a les « abstentionnistes » à ce faux scrutin (ceux appelés très maladroitement par Hubert Védrine : « les sceptiques »), ceux-là ont la nausée à cause du LEURRE DÉMOCRATIQUE, ils n’ont pas la force d’aller voir les bidons des urnes de la trahison, après ces résultats on se demande vraiment ce que représente Hollande et son escouade de ministres fatigués !

                                    Je rappelle aux lecteurs mon commentaire du 22 mai : Et vous pouvez « moinser » à volonté pour marquer votre ignorance !

                                    « » Telle qu’elle est conçue « l’union européenne » est le projet le plus ridicule que les humains n’ont jamais entrepris ! Aucune organisation sociale, politique et humaine n’obéit à un monstre à deux têtes ! Le problème insurmontable que les hypocrites au pouvoir ne veulent pas poser sur la table est celui-ci : Ou bien on annule les « États » et on crée un « État européen », ou bien on se retire du cirque de Bruxelles et on retrouve les souverainetés nationales : TOUTE AUTRE SOLUTION EST UN LEURRE QUI COMPLIQUE DE PLUS EN PLUS LA VIE EUROPÉENNE ! A partir de là tout le monde comprend que le moteur turbo franco-allemand qui fume n’en peut plus... Les peuple d’Europe doivent refuser de voter eux-mêmes leur avenir incertain, ils doivent opter d’abord pour une solution rationnelle : soit on revient à « l’organisation nationale », soit on se transforme en un « empire européen » mais dans ce cas il faut accepter le jeu démocratique qui ne serait plus le moteur-turbo-compromis-franco-allemand-qui-fume-et-n’en-peut-plus...« »

                                    Rappelez-vous : 2017 CE SERA LA VICTOIRE DU FRONT NATIONAL parce que nous préférons (et le monde préfère) LA FRANCE AUTHENTIQUE plutôt que la FRANCE HYPOCRITE !!!


                                    • Ruut Ruut 26 mai 2014 17:20

                                      Nous ne vivons pas dans une Démocratie de quoi notre président pourrait il avoir peur ?
                                      En 20 secondes il peut prendre tous les pouvoirs.


                                      • Ruut Ruut 26 mai 2014 17:23

                                        Au pire si le peuple se révolte la République assiéra de nouveau son pouvoir comme a ses débuts, La République ordonnera l’extermination de toute la population de la région qui aura le plus de mécontents (cf le génocide vendéen).


                                        • iris 26 mai 2014 22:04

                                          c’est les usa qui tirent les ficelles de l’europe depuis longtemps-nos avis leur importent peu


                                          • morice morice 27 mai 2014 09:13

                                            Monolecte qui tient le discours du FN « tous pourris » : on aura tout lu, ici, hélas...


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 27 mai 2014 22:49

                                               on aura tout lu, ici, hélas



                                              ben déjà si on c’est fadé la collection de vos billevesées on ne craint plus rien..

                                              Par ailleurs la dame par sa capacité a rédiger et a se rendre compréhensible même de ceux qui la désapprouve est cent coudées au dessus de vos logorrhées atrabilaires et pompeuses .

                                              Asinus : ne varietur 

                                            • colere48 colere48 29 mai 2014 16:09

                                              on aura tout lu, ici, hélas...

                                              Non pas encore, alors pour participer...  smiley

                                              « Morice et Lulu vont chez le docteur pour leur check up annuel.
                                              Maurice passe en premier.
                                              - Bonjour docteur.
                                              - Bonjour Morice, comment allez-vous ?
                                              - Et bien docteur je vais très bien comme d’habitude. Il y a simplement un petit quelque chose...
                                              - Allez-y Morice, dites moi.
                                              - Et bien, la nuit, quand je me lève pour aller aux toilettes, dieu est présent.
                                              - Comment ça Morice expliquez moi !
                                              - Quand j’ouvre la porte, le lumière s’allume tout de suite et quand j’ai fini et que je referme la porte, elle s’éteint aussitôt.
                                              Le docteur note et n’effectue pas de commentaires. Vient maintenant le tour de Lulu, comme à son habitude, en parfaite santé.
                                              - Dites donc, ma chère Lulu, Morice m’a avoué avoir des apparitions divines, la nuit en ce levant, il vous en a parlé ?
                                              - Non Docteur, qu’est-ce qu’il a dit
                                              - quand il se lève pour ses besoins la nuit, il dit que la lumière s’allume et s’éteint toute seule.
                                              Et là Lulu fait un bond dans son siège et s’écrit :
                                              - Oh !!! Ce con !!! Il a encore pissé dans le frigo !!!! »

                                               smiley  smiley  smiley 


                                            • Yohan Yohan 27 mai 2014 14:05

                                              Morice c’est un mec qui a le cul vissé sur sa chaise 24h/24, un nolife encarté à la mosquée de Tourcoing et qui pompe tout ce qu’il peut sur le deep web, assuré que la plupart de ses lecteurs n’y verront que du feu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès