• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand le CSA et France Télévisions nous trompent pour couvrir (...)

Quand le CSA et France Télévisions nous trompent pour couvrir l’anglicisation En Marche !

Pour protester contre le fait que la France chantera en bilingue français-anglais à l'Eurovision cette année, à Tel-Aviv, en Israël, j'ai écrit à la Présidente de France Télévisions, Mme Delphine Ernotte et au Président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, le CSA, M. Roch-Olivier Maistre.

Pour le CSA, c'est M. Guillaume Blanchot, directeur général du CSA, qui m'a répondu en m'affirmant que « le CSA ne saurait se prononcer sur un choix qui relève de l’organisateur du concours de l’Eurovision, l’Union européenne de radio-télévision, et de son règlement (sic) ». Il se trompe.

Pour France Télévisions, c'est M. Antoine Boilley, Secrétaire général des Antennes, qui m'a répondu en me disant que le règlement de l'an dernier a changé et que, ce faisant, tout est conforme. Il se moque de moi.

Pour donner les preuves de ce que j'avance, je vous livre, ici, la correspondance que j'ai adressée à ces deux personnes afin de leur prouver qu'elles avaient tort et que je n'étais pas dupe, ce faisant, des faux arguments qu'elles avançaient pour ne pas agir.

Bien évidemment, elles ne m'ont pas répondu, et, bien évidemment, la chanson bilingue français-anglais de Bilal Hassani représentera la France à l'Eurovision, à Tel-Aviv, le 18 mai prochain.

Pourtant, nous vivons dans un État de droit, c'est donc le droit qui devrait normalement régir les règles du fonctionnement de notre société, mais que faire lorsque le droit est bafoué par les puissants qui nous gouvernent, et pour qui le droit ne doit surtout pas menacer la bien-pensance du moment ?

Et la bien-pensance du moment, c'est notamment, et entre autres choses, l'anglicisation de masse !

JPEG - 343.6 ko
Un autocollant jaune de protestation sur le parvis de France Télévisions !

- Voici le courriel que m’a envoyé M. Antoine Boilley, Secrétaire général des Antennes de France 2 en réponse à la lettre que j’ai adressée à M. Delphine Ernotte, Présidente de France Télévisions pour protester contre la chanson bilingue français-anglais qui représentera la France à l’Euro-vision, le 18 mai.

 Mes réponses figurent EN ROUGE dans le texte.

 

Monsieur le Président,

 Je fais suite à votre courrier du 1er mars 2019 adressé à la Présidente de France Télévisions et relatif à la chanson « Roi », qui sera interprétée le 18 mai prochain par Bilal Hassani lors de la finale de l’Eurovision à Tel-Aviv.

Je tenais à vous apporter les précisons suivantes : sachez tout d’abord que cette chanson est conforme au règlement de l’édition 2019 de l’Eurovision.

 Régis Ravat : Mais comment se fait-il que dans le règlement de 2018 était inscrit que la chanson qui devait représenter la France à l'Eurovision, ait au moins 70% de paroles en français (ce qui n'est pas le cas avec la chanson « Roi » de Bilal Hassani).

Comment se fait-il que le règlement ait changé pour l'Eurovision de 2019 ? Qui a décidé cela ? Sous quelle autorité ? Qui fait la loi dans ce pays ? 

De plus, en quoi vous autorisez-vous à faire un règlement qui ne soit pas favorable à la langue française, alors que cela contrevient à la loi, la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 modifiant la loi n°86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication. Seriez-vous plus fort que la loi ?

 Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que la chanson représentant la France au concours comporte des parties en anglais. Souvenons-nous, dans ce cadre, de la chanson « J’ai cherché » d’Amir, qui a terminé en 6ème position et a connu un très grand succès dans l’Hexagone et au-delà.

 RR : Ce n'est peut-être pas la première fois que la France chante en anglais à l'Eurovision, mais ce n'est pas la première fois, non plus, que nous protestons contre cette imposture. Nous étions à la pointe pour dénoncer Sébastien Tellier qui a chanté tout en anglais en 2008, et nous serons toujours là pour dénoncer cet alignement, indigne de la France, sur la langue des plus forts du moment. 

 Autre précision importante : l’Eurovision est un concours de dimension internationale et dépasse par nature le cadre de la francophonie.

 RR : Autre précision aussi, la langue française est une langue INTERNATIONALE, ne vous en déplaise, est dépasse en cela le cadre de la Francophonie. C'est par des actions, comme la vôtre, que notre langue perd peu à peu son statut de langue internationale et vous avez une lourde responsabilité en tant qu'employé du Service public de la télévision française de ne pas remplir une de vos missions, celle de veiller à la promotion, à l'illustration, à la diffusion et à la défense de la langue française. Oui, vous avez des obligations à l'égard de notre langue, des obligations rappelées notamment au paragraphe 5, de l’article 43-11 de la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 modifiant la loi n°86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication

 Enfin, je tenais à souligner que la chanson « Roi » , composée avec le duo Madame Monsieur, a été plébiscitée par le public français lors de la finale de Destination Eurovision en janvier dernier sur France 2.  

 RR : Eh bien moi, je tiens à souligner que la chanson "Roi" a été classée 5e par le jury étranger ("jury international", comme disait Garou, l'homme de la "Green room") et que la chanson de Seemone a été classée première par le jury étranger, en finale, en janvier ! Qui dit mieux ? Et sans un mot d'anglais, preuve, s’il en fallait une, que chanter en anglais ou en bilingue français-anglais, ne favorise pas forcément le vote des jurys étrangers non francophones.

 Depuis ce choix populaire, l’engouement autour de Bilal ne cesse de grandir, aussi bien en France qu’à l’étranger. Fort de ces atouts, Bilal a toutes les cartes en main pour créer l’événement et porter devant un très large public international les couleurs de la France et cette très jolie balade sur l’acceptation de soi.

 RR : Je n'ai rien contre Bilal Hassani, s'il chante sa chanson 100% en français (ou si, à la rigueur, il chante un couplet en 2 ou 3 langues étrangères), je serai alors le premier à l'applaudir des deux mains, mais sa prestation en bilingue français-anglais sera pour moi, et pour bien d'autres, une insulte à notre langue et à notre pays. Gagner avec l'anglais, c'est comme gagner une bataille avec le drapeau d'une autre nation, ça ne sert à rien ou, du moins, ça ne sert pas nos intérêts (linguistiques).

 Vous remerciant de votre intérêt, et celui des membres de votre association, pour la représentation de la France à l’Eurovision, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération la meilleure.

Cordialement, Antoine Boilley, Secrétaire Général des Antennes

Tél. : 01 56 22 12 23 / 06 26 21 57 83

Courriel : antoine.boilley@francetv.fr - Twitter : @antoineboilley

 RR : En espérant que vous prendrez un jour conscience que se soumettre à l'anglais, c'est se soumettre tout court, je vous prie d'agréer, Monsieur le Secrétaire général des Antennes, l'expression de mes salutations francophones et militantes.

Cordialement

Régis Ravat, Président de l'Afrav - Touiteur  : @Pasagenoux

 

 RR : Note : merci de dire à Élodie Gossuin, si elle présente les résultats du jury français, de les présenter uniquement en français, il y a bien assez d'anglais comme ça, sans qu'il soit besoin d'en rajouter.

Courriel original envoyé

JPEG - 970.5 ko
Vivement la révolte des autocollants jaunes !

- Voici la lettre que j'ai envoyée au Président du CSA, M. Roche-Olivier Maistre, pour lui dire que son directeur général, M. Guillaume Blanchot, se trompait et que par conséquent, je l'invitais à revoir sa position sur la chanson bilingue français-anglais qui nous représentera à l'Eurovision 2019.

 

Monsieur le Président,

 

Le 4 avril 2019, par l’intermédiaire du directeur général du CSA, M. Guillaume Blanchot, j’ai reçu une réponse à ma lettre du 1er mars 2019 à vous adressée, une lettre dans laquelle je demandais que vos services interviennent auprès de la direction de France 2 afin que la chanson « Roi », chantée par Bilal Hassani, une chanson sélectionnée par un télé-crochet organisé par cette chaîne pour représenter la France au concours de l’Eurovision 2019, à Tel-Aviv, en Israël, soit déclarée hors jeu.

 

Monsieur Guillaume Blanchot m’a répondu que « le CSA ne saurait se prononcer sur un choix qui relève de l’organisateur du concours de l’Eurovision, l’Union européenne de radio-télévision, et de son règlement. » (voir sa lettre en pièce jointe).

 

Monsieur Guillaume Blanchot se trompe, car le règlement de l’UER est précis en la matière : « Le règlement actuel du concours dispose que les diffuseurs participants sont entièrement libres de choisir la langue dans laquelle les artistes les représentant, chanteront au concours : https://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_au_Concours_Eurovision_de_la_chanson#cite_ref-uer3_13-0. 

 

Or, le diffuseur pour la France, c’est France Télévisions qui a donné à France 2 le soin d’organiser un télé-crochet (Destination Eurovision), afin de sélectionner le chanteur, ou la chanteuse, qui représentera la France au concours de l’Eurovision.

 

France 2 faisant partie de la Télévision publique française a des obligations à l’égard de la langue française, des obligations rappelées notamment au paragraphe 5, de l’article 43-11 de la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 modifiant la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication :

« Les organismes du secteur public de la communication audiovisuelle, pour l'exercice de leurs missions, contribuent à l'action audiovisuelle extérieure, au rayonnement de la francophonie et à la diffusion de la culture et de la langue françaises dans le monde. […] »

 

Ainsi dit, selon la loi, la chanson servie par le service public de la Télévision française pour représenter la France au concours de l’Eurovision devrait être entièrement en français.

 

Mais, hélas, la pression des angliciseurs étant particulièrement forte depuis quelques années, France 2 a fini par céder à l’anglomanie ambiante et s’est autorisée, ce faisant, à édicter un règlement pour tenter de contourner la loi, un règlement stipulant que la chanson qui représentera la France à l'Eurovision devrait avoir au moins 70% de paroles en français (http://www.eurovision-fr.net).

 

Or, il s’avère - comme je vous l’ai signalé dans ma première lettre -, que même ce règlement n’est pas respecté par France 2, puisque la chanson de Bilal Hassani, c'est 50% de paroles en anglais et 50% en français. 

 

J’ai même compté : 159 mots en anglais contre 157 en français ! L'anglais est donc majoritaire !

 

Ainsi, France 2, en permettant à une chanson bilingue français-anglais de représenter la France au concours de l’Eurovision contrevient non seulement à la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 modifiant la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, mais contrevient également au propre règlement qu’elle a mis en place pour la sélection de cette chanson.

 

À l’appui de l’article 3-1, paragraphe 2, de la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 modifiant la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, qui dit que le CSA veille à la qualité, à la défense et à l'illustration de la langue et de la culture françaises et à l’appui de tous les éléments que je vous ai cités précédemment, je vous demande de bien vouloir revenir sur votre position et d’intervenir, ce faisant, auprès de la direction de France 2, afin que la chanson bilingue français-anglais « Roi » de Bilal Hassani ne représente pas la France au concours de l’Eurovision 2019 - ou bien, si ledit chanteur devait être maintenu, qu’il soit invité à chanter sa chanson, tout en français.

 

Dans l’attente de connaître votre décision, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l'assurance de toute ma considération.

 

Régis Ravat, Président de l’A.FR.AV

alias Pasagenoux


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • L'Astronome L’Astronome 4 mai 12:20

     

    En France, dit-on, tout finit par des chansons. Il vaut mieux cependant que ce soit des chansons françaises ou en français.

     


    • Le421 Le421 4 mai 20:37

      @L’Astronome
      « En même temps », pour s’intéresser à l’Eurovision, c’est aimer se faire du mal...
      Je n’ai jamais compris comment se fait-il qu’il y ait une appellation « euro » alors que des pays totalement étrangers à l’UE sont au centre de l’organisation...
      Hormis des raisons de fric.
      Et mon petit doigt me dit que le pays vainqueur n’est autre que celui qui « cotise » le plus pour entretenir les organisateurs de cette mascarade.
      Notre pauvre candidat, désolé pour lui, si il finit dans les 20 premières places, il aura eu une chance incroyable. Et ce sera très difficile pour lui (?) d’invoquer une quelconque question d’homophobie, puisque visiblement, c’est un « plus » dans ces concours plus ou moins bidons...
      Quand à « l’english spoken », il faudrait d’abord que les « young leaders » arrêtent le brain storming en open space et se retroussent les manches du cerveau !!  smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 mai 20:47

      @Le421

      Un coup qu’il gagne et obligation d’organiser la prochaine kitcherie sur Paname et c’est le budget des JO qui va morfler.


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 4 mai 12:20

      Bonjour,

      Aucun homme politique, je dis bien « aucun » ne dénonce cet esprit d’abandon. Preuve qu’ils sont sinon complices du moins totalement inconscients de ces questions linguistiques et des conséquences qui en découlent.

      En France, lentement mais sûrement on remplace le français par le globiche (par l’anglais diraient les sots et les ignorants).

      Si rien n’est fait pour enrayer ce processus, et je ne vois personne actuellement pour porter cet étendard, dans 100 ans on ne parlera plus le français en France.

      Las.

      Thierry Saladin


      • L'Astronome L’Astronome 4 mai 13:50

         
        @Thierry SALADIN
         
        Juste retour des choses : l’anglais comprend de 50 à 60 % de mots en provenance du français. Désormais le français comprendra 50 à 60 % de mots tiré du globish. On l’appellera le franglish.
         


      • rogal 4 mai 16:39

        @L’Astronome
        Réflexion hors-sujet. Ce n’est plus l’évolution du vocabulaire qui est en cause.


      • L'Astronome L’Astronome 4 mai 17:19

         
        @rogal : « Ce n’est plus l’évolution du vocabulaire qui est en cause »
         
        On s’en fiche ; de toute façon, vous n’avez rien compris.
         


      • Pasagenoux Pasagenoux 5 mai 08:44

        @L’Astronome  Le problème c’est qu’on oublie de dire que si la langue anglaise est composée de beaucoup de mots français (les deux tiers, selon Henriette Walter), c’est que l’Angleterre a été conquise par Guillaume le Conquérant qui y a imposé le français comme langue officielle. Ainsi durant près de trois siècles, jusqu’aux environs de 1300, le français était langue officielle en Angleterre, au point que la devise de ce pays est en français « Honi soit qui mal y pense ». Mais pourquoi la langue française devrait-elle s’angliciser au même titre que la langue anglaise s’est francisée, alors que nous, nous n’avons pas été conquis par les Anglais ? Nous, ou plutôt les Gaulois, avons été conquis par les Romains. Leur présence en Gaule durant plusieurs siècles a fait que les dialectes gaulois ont disparu au profit de dialectes oil et oc issus du latin que parlaient les Romains et c’est à partir de ces dialectes oil et oc qu’est née la langue française. Par la force des choses, nous sommes un peuple gallo-romain et non un peuple gallo-saxon, notre langue est une langue latine et non une langue saxonne, et aujourd’hui, nous n’avons aucune raison d’angliciser notre langue, à moins d’accepter, dans le contexte de la guerre de velours, la main mise anglo-saxonne sur notre pays.


      • JC_Lavau JC_Lavau 5 mai 09:32

        @Pasagenoux. Tt tt tt tt !
        Le français est du latin mal prononcé par les envahisseurs germaniques.
        L’accent tonique germanique sur la première syllabe a dévoré bien des terminaisons et la fin des mots latins.


      • JC_Lavau JC_Lavau 4 mai 12:37

        Rappel du franglais des randonneurs snobs :

        Citation
        On est également assez forts avec le quilt (anglo-saxon) qui signifie simplement couette en VF (couette = quilt, comforter...) alors que ce que nous désignons par quilt (mal francisé) n’a apparemment pas d’équivalent en anglais : dialogue de sourds garantis entre MUL francophone et anglophones ! 

        Citation
        ça va paraître un peu overkill ... mais j’ai customisé mon quilt/top bag DIY ultra light pour qu’il sèche en A frame sous mon tarp monté en lean to, c’est assez versatile pour y attacher mes shoes de trail, et mon sac par le roll-top ! Tout ça grâce au mesh et au scratch de mon smock, qui n’évite pas le windchill factor, mais le premier feed back est top 


        Citation
        Il faut aussi penser à éviter le splash effect sous l’asymmetrical A-frame.


        Citation
        C’est le rôle de la footprint, si elle est pas waterproof c’est un deal-breaker  prévoir du polycree en back up ou un sitpad 

        Pour le froid pensez à l’overfill 


        • Loatse Loatse 4 mai 12:45

          A l’annonce de cette infamie, J’en ai frémi, devant le poste de télévision, dans mes pantalons en toile de bache bleue délavés que surmontait un maillot de corps en coton, mes chaussures de sport aux pieds..

          Aussi ai je préféré éteindre la boite tragique que je croyais enfant magique avec ses chanteurs-poètes qui n’avaient pas besoin de concours, EUX, pour qu’on reconnaisse leur talent,.... et me consacrer à mes cours d’apprentissage du mandarin...

          Sus au globiche !


          • JC_Lavau JC_Lavau 4 mai 12:55

            L’anglais, bien loin d’être la langue universelle qu’on nous présentait jusqu’alors, l’anglais, la langue de Shakespeare, n’est rien d’autre que du français mal prononcé : 
            - Ail ou radis ? Are you ready ? Êtes-vous prêt ? 
            - Saintes salopes - Thanks a lot - Merci beaucoup 
            - Débile - The bill - L’addition 
            - Mords mon nez - More money - Plus d’argent 
            - Marie qui se masse - Merry Christmas - Joyeux Noël 
            - Oui Arlette - We are late - Nous sommes en retard 
            - Mais dîne Franz - Made in France - Fabriqué en France 
            - Y s’pique Germaine - He speaks German - Il parle allemand 
            - Ahmed a l’goût de tripes - I made a good trip - J’ai fait un bon voyage 
            - Six tonnes de chair - Sit on the chair - Asseyez-vous sur la chaise 
            - Les slips tout gais serrent - Let’s sleep together - Dormons ensemble 
            - Guy vomit sous mon nez - Give me some money - Donne-moi un peu d’argent 
            - Âme coquine - I’m cooking - Je cuisine 
            - Deux bouts de chair - The butcher - Le boucher 
            - C’est que ça pèle - Sex appeal - Attirance sexuelle.


            • L'Astronome L’Astronome 4 mai 13:52

              @JC_Lavau
               
              « Sex appeal  » : il s’agit de sexe à piles, ou godemichet vibrant.
               


            • Loatse Loatse 4 mai 13:54

              @JC_Lavau

               smiley 


            • Jeekes Jeekes 4 mai 14:32

              ’’Pour protester contre le fait que la France chantera en bilingue français-anglais à l’Eurovision cette année, à Tel-Aviv, en Israël’’

               

               

              Bon, d’abord c’est pas la France qui chantera, mais un ’’produit de consommation’’ jetable dès qu’il aura fini de rapporter des thunes à...

              Enfin, vous savez bien, cette mafia qui ’’n’existe pas’’ !

               

              Sinon, ben j’hésite, je m’balance...

              Suffirait peut-être de pas regarder cette merde ?

              Et par la même occasion, l’ensemble des bouses immondes que nous proposent les chaines télés. Toutes sans exception !

               

              Hein, je m’interroge. Mais si ces chiasses faisaient zéro à l’audimat, ça les calmerait sûrement, non ?

               

              Ceci dit, les cons-drogués de téléspectateurs ne sont pas prêts à sauter le pas. M’enfin, qu’est-ce qu’ils pourraient bien faire de leurs tristes soirées de temps de cerveau disponible ?

              Ouais je sais, y’aurait le foute. Mais ça leur laisse encore du temps de libre.

              Et faut bien les occuper, sinon ils risqueraient de se mettre à penser...

               


              • Pasagenoux Pasagenoux 5 mai 09:03

                @Jeekes  Bilal Hassani représentera la France au concours de l’Eurovision même si c’est un « produit de consommation jetable », c’est France 2 qui a organisé la sélection pour France Télévisions, service public de la télévision française. Le problème avec l’Eurovision n’est pas tant que l’on regarde cette émission ou pas, le problème c’est qu’elle est vue par plus de 300 millions de téléspectateurs. Et quelle image donne la France à ces 300 millions de personnes, si, à travers le chanteur, ou la chanteuse, qui la représente, elle s’exprime en anglais ou en bilingue français-anglais ?

                En tout cas, elle ne donnera certainement pas envie aux 300 millions de téléspectateurs en question, d’apprendre notre langue puisque, à leurs yeux, l’anglais paraîtra être devenu la seconde langue officielle de France.

                Quoi qu’il en soit, France Télévisions fait partie des gros contributeurs financiers de ce concours, elle y donne donc de l’argent public, notre argent, de l’argent qui, selon l’article 15 de la loi n°94-665, n’a pas à être donné à des entreprises qui participent à l’élimination de notre langue. Cet argent serait mieux employé, me semble-t-il, à organiser un concours international de la chanson au niveau de la Francophonie ou à « fortifier » celui qui a lieu tous les quatre ans lors des jeux de la Francophonie. 


              • victormoyal victormoyal 4 mai 15:27

                le CSA  la poubelle de la télévision française..un trou béant sur l’infiniment « petit »


                • rogal 4 mai 16:43

                  Que va faire l’Eurovision en Asie ?


                  • JPCiron JPCiron 12 mai 22:27

                    @rogal
                    .
                    Pourquoi l’Eurovision en Israel ?
                    Car c’est important pour le mouvement Sioniste. Pour eux (et pour les Grandes puissances qui lui ont donné le feu vert pour une colonisation en Palestine), l’Etat d’ Israël est un avant-poste européen au Moyen Orient, qui doit devenir « LA » grande puissance régionale européenne au Moyen Orient.

                    Au début des années 1900, Theodor Herzl (le théoricien de la mise en oeuvre du Sionisme) expliquait son Projet : « (...) mon programme est un programme colonial (...) un avant-poste de la civilisation pour faire contrepoids à la barbarie (...) un bastion de la culture occidentale.  » 

                    Il y a eu une demi-douzaine de « plans » successifs (Américains et Israéliens) pour faire éclater les Etats du Moyen Orient en entités plus petites, ce qui permettra à Israël de s’affirmer. Pour ce faire, les USA versent des aides pharaonique à Israel, depuis des décades. L’objectif déclaré est de contrôler/coloniser la totalité de la Palestine (peu importe l’habillage formel que l’on fera ’’avaler’’ aux Palestiniens).

                    Par ailleurs,on travaille dur pour que les règles commerciales européennes s’assouplissent pour Israel, malgré son non-respect du Droit International. Mais le Droit, est-ce si important ?

                    Il est donc essentiel que les populations Occidentales, via l’Eurovision, via nos Médias, via nos Politiques, il est important donc que nos populations aient la sensation qu’Israel EST européen. En même temps, on évoque l’archaïsme, l’inefficacité, la religion, etc etc des « autres », pour mieux faire passer le message, par une sensation, une image de contraste.

                    Dans les plans, Israel fera bientôt partie de l’Europe. Il y a déjà un Accord d’Association UE-Israel. Bientôt d’autres pas en avant seront franchis vers une future intégration.


                  • sls0 sls0 4 mai 16:49

                    Ca existe encore l’eurovision ?

                    Je n’ai pas de télé, je pensais que ça n’existait plus.

                    Pour des neuneux qui regardent la télé, on s’en fout si c’est de la merde, il en bouffe à longueur de télé de la merde à rendre idiot et à supprimer le bon sens, le libre arbitre.

                    La langue employée à la télé sert à rendre stupide, que ce soit du français ou de l’anglais on s’en fout c’est pour des QI de moules.


                    • Pasagenoux Pasagenoux 5 mai 09:23

                      @sls0  Oui, ça existe encore l’Eurovision et ça a beau être un machin ringard et nul, c’est tout de même regardé par près de 300 millions de téléspectateurs. Alors, laisser ce machin aux mains des angliciseurs ne me paraît pas être stratégiquement une bonne chose. Bien sûr, on peut vivre reclus sur une île sans télé, sans électricité et se nourrir de pêche et de cueillette, mais on finit toujours par se faire coloniser parce que trop faible pour se défendre. Alors, sortons de notre confort, de notre île paradisiaque et allons affronter les angliciseurs où ils se cachent, même si c’est à l’Eurovision, car sinon ils finiront par débarquer sur nos rivages pour dominer et coloniser nos propres enfants.


                    • révolQé révolQé 5 mai 09:54

                      Euro et israel dans la même phrase ??!!??

                      Déjà ça merde dès le début.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès