• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand les médecins deviennent des fonctionnaires...

Quand les médecins deviennent des fonctionnaires...

Avez-vous fait ce constat, vous aussi ? Les médecins sont devenus des fonctionnaires...

Aussitôt que l'on entre dans leur cabinet, ils réclament à leur patient ce fameux sésame : la carte vitale... 

 

D'ailleurs, dès que le patient commence à évoquer ses problèmes de santé, le médecin l'interrompt et exige de lui ce passeport indispensable pour la suite de la visite.

Une fois la carte vitale insérée dans l'ordinateur, voilà notre médecin rassuré, il sait qu'il pourra percevoir sa rémunération.

Dès lors, il a tout le loisir de vous écouter... encore le fait-il le plus souvent d'une oreille assez distraite.

 

N'ayez pas la prétention de lui faire savoir quelles sont les pathologies dont vous souffrez, car de toutes façons, vous n'y comprenez rien, vous n'avez pas fait d'études de médecine, vous êtes un Béotien stupide et ignare.

Et puis, de toutes façons, la carte vitale lui donne tous les renseignements dont il a besoin.

Vous êtes donc invité à vous taire...

Il consentira ensuite peut-être à vous examiner : peut-être vérifiera-t-il votre tension, votre rythme cardiaque ?

Mais ce n'est pas sûr... et s'il le fait, il peut arriver qu'il vous dise : "votre rythme cardiaque est rapide mais mon appareil n'est pas trop fiable..." De quoi décontenancer et déstabiliser complètement le patient...

 

Mais, ce n'est pas grave car le patient doit être dans tous les cas satisfait du service rendu. Le patient, comme l'indique son nom, est là pour supporter et subir toutes sortes de brimades.

 

N'ayez surtout pas l'audace d'émettre des hypothèses sur le mal dont vous souffrez : c'est inutile, et si vous énumérez les symptômes que vous ressentez, c'est ennuyeux, sans intérêt... C'est lassant, c'est trop long, il faut vraiment abréger la séance.

 

Le médecin refuse aussi d'évoquer les effets secondaires des médicaments, comme s'ils n'existaient pas. Il faut que le patient se débrouille avec ces "désagréments" et fasse en sorte de ne pas trop se plaindre et récriminer.

Dans tous les cas, le patient doit être content et satisfait du traitement qui lui est appliqué...

Qu'il n'ose surtout pas se plaindre des effets secondaires ! Ils n'existent pas !

Et même s'ils existent, le médicament soigne la pathologie dont souffre le patient, peu importe si d'autres pathologies surviennent !

 

Ainsi, le médecin ne prend plus le temps de dialoguer avec son patient, il devient un fonctionnaire froid, lointain, inaccessible.

Il perd tout sens du contact humain : il devient une machine à encaisser des émoluments...

Il devient une mécanique, un robot sans âme, sans conscience....

Triste simulacre de médecine qui ne tient plus compte de l'humain ! Triste médecine qui n'est plus à l'écoute du patient !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/01/quand-les-medecins-deviennent-des-fonctionnaires.html

 

Documents joints à cet article

Quand les médecins deviennent des fonctionnaires...

Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • marmor 24 janvier 17:42
    Rosemar
    Quelle clairvoyance dans le comportement des fonctionnaires !! On voit la connaisseuse...
    A part ça, c’est juste aujourd’hui que vous vous en rendez compte ? Les médecins sont comme vous, ils sont payés par l’état, donc par nous, sans avoir les avantages de la fonction publique ( plus d’obligation de résultats, pas de responsabilité, absences injustifiées etc...) dailleurs, la majorité des médecins rêvent de devenir fonctionnaires, car ils ne gagnent plus leur vie outrageusement comme leurs aînés, ce n’est pas moi qui le dit, mais mon medecin, que j’ai quitté depuis. Votre caricature pourrait s’appliquer aussi à votre corporation.

    • rosemar rosemar 24 janvier 18:15

      @marmor

      Les profs se retrouvent, eux, devant des classes surchargées, des élèves difficiles souvent, leur tâche est compliquée.... d’ailleurs qui veut encore entrer dans cette profession ?

    • Pere Plexe Pere Plexe 24 janvier 18:29

      @marmor
      Si seulement ils l’étaient...

      On aurait sans doute plus de désert médicaux dans notre pays.
      Et l’état aurait un peu d’autorité sur des personnes gavées d’argent public sans limites ni contraintes.



    • Robert Lavigue Robert Lavigue 24 janvier 19:03

      @rosemar

      Les profs se retrouvent, eux, devant des classes surchargées, des élèves difficiles souvent, leur tâche est compliquée....

      Pas du tout et vous en êtes la preuve !
      Le profs sont de vieilles feignasses qui, lorsqu’elle ne sont pas en vacances passent leur temps à regarder la TV et que ne préparent jamais leurs cours parce ce qu’elles écrivent des billets sans intérêt...


    • rosemar rosemar 24 janvier 20:49

      @Robert Lavigue

      Allez bientôt, un article sur la correction des copies et vous allez voir toutes les difficultés de l’exercice...

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 24 janvier 21:59

      @rosemar

      d’ailleurs qui veut encore entrer dans cette profession ?

      Y’a du vrai !
      Mais qui pourrait envisager de passer 5 années en fac avec pour seule perspective de devoir côtoyer des rosemar et des nabum dans une salle de profs ?
      Les jeunes diplômés préfèrent un environnement professionnel plus sain. C’est pour ça qu’ils vont bosser dans la finance, les nouvelles technologies, chez Mc Do ou chez Lidl...


    • rosemar rosemar 24 janvier 22:05

      @Robert Lavigue

      Les insultes ne sont pas des arguments... tout de même !

    • Buzzcocks 25 janvier 10:09

      @rosemar
      D’habitude, je vous aime bien mais là, je vais aussi être méchant. Etant fils de profs, j’en ai côtoyé pas mal, et ils ont souvent en commun ce que l’on retrouve chez vous : le fait qu’il n’y a qu’eux qui ont un métier difficile, des classes surchargées, un public difficile, des parents chiants à mourir...

      Mais faut bien voir que le médecin, il se coltine aussi les parents chiants à mourir. Le gros con, il va aussi chez le toubib. Et on trouve des traces de médecins agressés parce qu’ils n’ont pas délivré ce que le patient attendait.


    • rosemar rosemar 25 janvier 13:14

      @Buzzcocks

      C’est certain : les médecins font aussi un métier difficile, mais il n’en est pas moins vrai qu’un certain nombre d’entre eux ne savent plus communiquer avec les patients et abusent de leur prestige et de leur autorité... 


      Voici un lien sur le sujet :


    • Dzan 28 janvier 11:59

      @Robert Lavigue

      Ca ne vous brule pas la verge de tout le temps pisser du vinaigre ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 17:43

      C’est de la oumfa-oumfa, donc ça passe . . .

      Le but est de crouler Agoravox sous la médiocrité des auteurs autorisés.

      • waymel bernard waymel bernard 24 janvier 17:47

        Ce sont des fonctionnaires puisqu’ils sont rémunérés non par l’État mais par la Sécurité Sociale et les mutuelles. Des fonctionnaires qui ont cependant droit à des indemnités abusives appelées dépassements d’honoraire.


        • rosemar rosemar 24 janvier 18:16

          @waymel bernard

          En effet....

        • gardiole 24 janvier 18:33

          @waymel bernard
          La Sécu, c’est du privé avec mission de service public. Les mutuelles, c’est du privé sans mission de service public. J’ose dire : du commercial.
           http://securite-sociale.fr/L-organisation-de-la-Securite-sociale


        • Diogène diogène 24 janvier 17:51

          ça n’est pas comme les enseignants qui ne sont pas des enseignants, ne font pas ce métier pour percevoir un salaire et qui écoutent leurs patients ... euh... pardon... leurs élèves...


          vous nous avez habitués aux clichés, aux poncifs, maintenant vous donnez carrément dans la démagogie réac !

          ça ne s’améliore pas !

          • Diogène diogène 24 janvier 18:07

            @diogène

            J’ai quelques sujets pour vos prochains articles :

            -  Les Italiens ont un tempérament joyeux mais ils sont paresseux

            -  Pourquoi les garçons sont plus sales que les filles.

            -  Nos grands-parents avaient une vie plus saine que la-nôtre.

            -  Un bienfait est toujours récompensé.

            -  Il ne faut pas se moquer des pauvres, ce n’est pas de leur faute.


          • rosemar rosemar 24 janvier 18:17

            @diogène

            Les enseignants sont confrontés à des classes surchargées, ils sont de moins en moins respectés par les élèves, les parents, et même parfois par l’administration...

          • covadonga*722 covadonga*722 24 janvier 19:28

            @rosemar
            ceux de votre génération n’ont que ce qu’ils méritent , ils ont été le fer de lance de la contestation de l’autorité , des règles et devoirs .Reprenez toutes les luttes contestant l’autorité de l’état depuis mai 68 vos pareils y ont participé 


          • mmbbb 24 janvier 21:22

            @covadonga*722 je fus interne on n’est pas d une extreme a une autre


          • Dzan 28 janvier 12:03

            @covadonga*722
            Ah 1968 !
            C’est tout ce que vous avez comme argument ?
            Moi, j’étais en usine, où nous devions bosser au « rendement » et fermer nos gueules devant les petits chefs.
            Cela a été changé du tout au tout..
            Vous êtes encore au XiX eme siècle.
            Bosse et ferme là


          • sabactani 3 mars 10:23

            @rosemar
            et les médecins sont confrontés à des emmerdeurs c’est pareil


          • Jeekes Jeekes 24 janvier 18:14

            @ l’auteur
             
            Ben c’est pas du tout ça.
             
            Moi, mon toubib, la première chose qu’il me demande c’est :
            ’’Alors, qu’est-ce qui vous amène ?’’
             
            A quoi je réponds invariablement :
            ’’Ben vous allez m’le dire, c’est vous l’médecin, non ?’’
             
            Parti sur ces bonnes bases il peut enfin se replonger dans ses soucis quotidiens ; financer sa piscine (celle de sa trois ou quatrième résidence ’secondaire’), voire s’interroger sur l’opportunité de changer son ’vieux’ 4X4 qui atteint l’âge canonique de trois ans.
            Enfin que des choses existensielles...
             
            La carte vitale il s’en contrefout, sa machine est toujours en panne !
            (Mais pas celle qui fait chauffer ma CB, oeuf corse.)
             
             


            • gardiole 24 janvier 18:24

              @Jeekes
              Votre médecin ne peut pas établir un diagnostic tant que vous ne lui avez pas énoncé les symptômes : https://www.youtube.com/watch?v=mluu9VIGifQ


            • ZXSpect ZXSpect 24 janvier 18:17

              Une accumulation de clichés dénigrant une profession plus qu’estimable (avec comme toute corporation son quota d’éléments moins brillants). 


              J’espère que votre généraliste lira ce billet.



              • rosemar rosemar 24 janvier 18:19

                @ZXSpect

                Certains médecins font encore bien leur métier, mais ils sont de moins en moins nombreux....

              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 24 janvier 18:39

                changez de médeçin allez chez Doctorix, ou plutôt faîtes le venir, il fait ses consultations en camping-car smiley smiley


                il vous parlera de la terre creuse, ça vous changera de Rocla qui ne s’intéresse qu’au creux de votre lune smiley

                • Clocel Clocel 24 janvier 18:52

                  @Sharpshooter - Snoopy86

                  Tiens ! Au fait, il est crevé le vieux cachalot !? smiley


                • rosemar rosemar 24 janvier 18:55

                  @Sharpshooter - Snoopy86

                  Mais il est devenu difficile de changer de médecin : les bons médecins (il en existe) refusent une nouvelle clientèle...

                • rosemar rosemar 24 janvier 18:58

                  @rosemar

                  Et je rajoute : ainsi, les déserts médicaux se propagent même dans les villes...


                  • koulouge 24 janvier 19:01

                    Il n’y a pas que les médecins qui sont devenus fonctionnaires, il suffit de voir combien certaines professions sont subventionnées :

                    - tous les paysans sont des fonctionnaires européens car ils touchent en moyenne 20.000 € / an de subventions de l’Europe,
                    - tous les journalistes sont des fonctionnaires, les journaux ont été subventionnés à la hauteur de 5 milliards depuis 10 ans, et une nouvelle rallonge pour cette année,
                    etc...
                    sans parler des dizaines de milliards d’euros de cadeaux fiscaux faits aux CAC40 et multinationales !


                    • pipiou 24 janvier 19:19

                      Une fonctionnaire qui se plaint de professionnels en les affublant du qualificatif dégradant de fonctionnaires, c’est splendide !


                      • rosemar rosemar 24 janvier 20:51

                        @pipiou

                        Le terme « fonctionnaire » prend parfois, hélas, un sens péjoratif... et c’est ainsi...

                      • Goldored 28 janvier 18:00

                        @rosemar
                        « Le terme « fonctionnaire » prend parfois, hélas, un sens péjoratif... et c’est ainsi... »
                        Et vous y contribuez hardiment à lui donner ce sens... Pathétique.



                        • gegene 24 janvier 22:13

                          @Rosemar
                          « Une fois la carte vitale insérée dans l’ordinateur, voilà notre médecin rassuré, il sait qu’il pourra percevoir sa rémunération. »

                          Grosse erreur !
                          Les médecins préféraient être payés directement par le patient. Cela leur évitait un suivi ingrat des encaissements dans leur comptabilité.
                          D’ailleurs, rien ne vous oblige à produire votre carte vitale à votre médecin. Par contre, il vous faudra sortir, dans son cabinet, votre carte bancaire ou votre chéquier. Il vous délivrera, alors, une feuille de soins qu’il vous appartiendra de transmettre à la MGEN ou une autre caisse. Quelques temps après, vous serez, peut-être, remboursée.


                          • velosolex velosolex 24 janvier 22:27

                            Les fonctionnaires : Une catégorie allant de l’infirmière, du prof, du douanier, à l’agent des impôts ; du pantouflage de certains, à des boulots exigeant un sacerdoce. Sans parler des salaires allant du smic à des sommets, sans qu’on puisse vraiment comprendre un tel abysse..

                            Il est vrai que dans le langage commun, le mot est une injure dans certaines situations. Et je l’ai moi même employé, moi qui en était un dans la santé, en mon fort intérieur, quand j’ai été reçu par une incapable à l’hôtel des impôts.. Elle cumulait tout, insolence, bêtise, incompétence...Il semble que dans certaines administrations ce soit une technique de mettre ce genre de chien de garde à l’entrée pour décourager le public de venir. 


                            • velosolex velosolex 24 janvier 22:32
                              Pour le fond de l’article, je suppose que vous interpellez plutôt l’aspect technocratique de certains médecins maintenant.. Vu leur nombre maintenant, ce sont les rois du pétrole, qu’ils soient bons, ou mauvais.. Même médiocres, on se les dispute. Certaines communes se mettent en quatre pour leur payer un cabinet,, et l’état parle maintenant de donner des petites fortunes à ceux qui iront dans certains zones grises. ..Un statut divin.....
                              Ah ! Je vous le dis ma bonne dame. Il faudrait fonctionnariser la médecine. Alors l’état aurait compétence pour en former selon ses besoins et le droit de les nommer en des pays, comme on le fait des profs, justement, et de bien d’autres fonctionnaires. 
                               Un salaire décent et sans doute plus que cela leur permettrait de se libérer des labos, et de leur influence monnayée, afin d’influence leur prescription. Car derrière bien des médecins, l’ombre des labos est patente...Ne parlons pas des dépassements d’honoraires qui sont maintenant totalement décomplexés....
                              C’est pour cela même que ce pays est le plus grand consommateur d’antibiotiques au monde ; De temps en temps, une curieuse campagne de pub demande aux consommateurs d’arrêter les antibiotiques, comme si ceux ci étaient en vente libre....Un exemple parmi d’autres....Nous sommes au pays des tartufes, et des pigeons. Sans doute n’existe t’il pas de prescription, au parlement, pour dresser une ordonnance de bon sens et de pertinence. Mais qui se trouve dans le dos des députés, et de nos gouvernants ? ...

                              • rosemar rosemar 24 janvier 22:55

                                @velosolex


                                « Même médiocres, on se les dispute »... en effet et c’est bien là le problème...
                                Dans certaines grandes villes, de nombreux médecins refusent de nouveaux patients... on en est réduit à aller se faire soigner ailleurs.
                                L’ombre des labos, oui, c’est aussi une difficulté...

                                Quant aux antibiotiques, ? certains prescrivent à la place de l’ibuprofène et ce n’est pas mieux... et l’ibuprofène est en vente libre !!

                              • damocles damocles 25 janvier 09:03

                                @rosemar
                                L ’ibuprofene à la place d’un antibiotique ???


                                N’IMPORTE QUOI ! ....c’est comme si on vous donne du paracetamol pour une plaie infectée ....

                                votre texte est un cumul de stupidités !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès