• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand une sous-préfète s’assoit sur les recommandations de la (...)

Quand une sous-préfète s’assoit sur les recommandations de la CCAPEX

La CCAPEX est la commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives.

Elle constitue une carte de dernière chance pour des familles menacées d'expulsions locatives.

Ces familles sont reçues et écoutées. Elles exposent leurs situations et , interrogées par la Commission, elles expliquent comment elles vont essayer de s'y prendre pour résorber leurs dettes.

Si leur réponse ouvre des perspectives d'évolution de leur situation, elles reçoivent un courrier de recommandations.

Si ces familles suivent les demandes formulées, elles ont une chance de ne pas se retrouver à la rue.

Ce n'est pas un sauf-conduit : en cas d'échec de leur part, le préfet ordonne l'expulsion. 

 

Au mois d'août, à peine trois semaines après la tenue d'une CCAPEX délivrant ses recommandations, une mère de famille élevant seule quatre enfants reçoit une lettre de la sous-préfète de Provins l'informant qu'elle serait expulsée le 2 septembre !?

 

Cette femme désespérée nous contacte pour exprimer sa stupéfaction : elle a commencé à appliquer les recommandations....

 

Les Familles laïques de Seine et Marne interviennent immédiatement en interpellant Madame la Préfète et Madame la sous-préfète....La seule réponse obtenue provient de la DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale) justifiant l'expulsion....

La solidarité administrative marche à plein.

 

Suite à l'expression de notre stupéfaction, un hébergement est proposé à Madame C mais il se situe à Meaux, à 68 km de Provins et le travailleur social aurait expliqué à Madame qu'elle sera surveillée et que son fils majeur ne pourra pas séjourner chez elle....

Pourtant le droit de visite existe et il ne s'agit pas de surveillance mais d'accompagnement !

Madame C aurait-elle mal compris ou l'explication manquait-elle de clarté ?

Vous pouvez vous imaginez dans quel état se retrouve cette femme ….

 

Une autre mère de Provins qui est passée devant la CCAPEX a reçu un courrier de la DDCS lui indiquant qu'elle risquait d'être expulsée car elle ne réglait pas ses loyers alors qu'elle a promis de respecter à la lettre les demandes faites par la commission.

Immédiatement je téléphone à Madame G que je trouve en larmes...Je la rassure, d'autant plus qu'elle m'explique et m'apporte la preuve que les trois versements des loyers avaient été effectués.

La DDCS contactée me dit de contacter la sous-préfecture de Provins.... encore cette sous-préfète qui « semble » s'asseoir sur les propositions de la CCAPEX.

 

Je sais que la CCAPEX est une commission consultative mais jusque là, une famille qui suivait les directives de cette entité pouvait espérer s'en sortir.

Que vais-je dire aux familles qui saisissent la CCAPEX ?

Je suis très en colère, d'autant plus que je sais que ces familles désorientées souffrent.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • gerard JOURDAIN 31 août 12:23

    je site :

    « Que vais-je dire aux familles qui saisissent la CCAPEX ?

    Je suis très en colère, d’autant plus que je sais que ces familles désorientées souffrent. »


    réponse :

    Je vous conseille de leur dire d’être responsables de leur actes, avant de se retrouver dans cette dramatique situation.

    C’est nouveau pour certains en France ; mais c’est la seule solution durable.

     


    • foufouille foufouille 31 août 14:13

      @gerard JOURDAIN

      Facile pour un fils de bourgeois escroc et dégénéré.


    • gerard JOURDAIN 31 août 20:13

      @foufouille
      oui on peut dire ça !!
      soupe populaire en 1955 !!! avec mes parents....


    • Et hop ! Et hop ! 31 août 22:59

      @gerard JOURDAIN

      Donc vos parents étaient des paresseux qu’on a eu tort de nourrir gratuitement, il aurait mieux valu leur prendre leurs enfants et les placer pour les responsabiliser.


    • foufouille foufouille 1er septembre 09:45

      @gerard JOURDAIN et de nos jours proprio bien planqué.

      il est facile de se retrouver SDF et sans boulot.


    • Le421 Le421 31 août 17:08

      Les préfets et sous sont en fait les représentants direct de l’État.

      Et comme celui-ci se fout de plein de recommandations en tous genres, ils emboîtent le pas fidèlement...


      • Les loyers de la région parisienne sont indignes d’un pays civilisé, c’est de l’esclavagisme et du racket ! Concrètement, pourquoi ne pas relocaliser des familles dans des campagnes qui se meurent faute d’enfants ?


        • foufouille foufouille 1er septembre 09:46

          @France Républicaine et Souverainiste

          si tu aimes le taudis hors de prix.


        • popov 1er septembre 18:00

          Faut comprendre la préfecture : ils doivent faire de la place pour les migrants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès