• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que cache la démilitarisation du service national ? – par Jean Pierre (...)

Que cache la démilitarisation du service national ? – par Jean Pierre Combe

Madame Darrieussecq, secrétaire d’État, vient d’annoncer à la télévision les premières intentions du gouvernement actuel en matière de service national.

Une chose est claire : ce service n’aura rien de militaire. La secrétaire d’État souhaiterait qu’il comporte une période d’hébergement en commun, mais n’est pas sûre qu’une telle période soit incluse dans le futur service.

De quoi sera-t-il donc fait, et à quoi servira-t-il ?

Les échanges entre le journaliste et la secrétaire d’État, qu’il est bien difficile de qualifier d’entretien ( ni même d’« interviou » ) tant le journaliste a fait preuve d’incompétence professionnelle en coupant la parole de son interlocutrice chaque fois qu’elle sentait la nécessité d’apporter une précision, ont tout de même permis au téléspectateur que je suis de comprendre que notre gouvernement cherche à y insérer toutes sortes de services qui apparaissent fort utiles, ou même nécessaires, mais que la société française, dans son état actuel de délabrement, n’assure pas ; ont été mentionnés, très vite et en désordre, des services aux personnes, des « secours aux voisins ».

Mais une chose ressort du chaos de cette annonce : c’est la prétention à utiliser ce « service national » pour inculquer à la jeunesse de notre pays, que le gouvernement présente aujourd’hui comme idéologiquement dispersée et incertaine, un cadre moral commun validé par le gouvernement ; c’est la volonté d’encadrer la jeunesse dans une institution qui lui imposera un cadre idéologique préfabriqué dans le plus haut niveau des coulisses du gouvernement, c’est-à-dire par le plus haut niveau de l’empire capitaliste dont nous voyons ainsi qu’il a pris réalité, et qu’il la manifeste par le gouvernement de Monsieur Macron.

Ce cadre idéologique, c’est le service de l’empire capitaliste : que restera-t-il de national à ce service ? Pas grand-chose en vérité.

Par contre, il est nécessaire de rappeler ici deux précédents : celui du « service du travail » ( arbeitsdienst ) de l’Allemagne hitlérienne, et son équivalent de l’Italie mussolinienne : fâcheux précédents qui confirment toutes nos dénonciations de la fascisation de notre régime de gouvernement, de la marche au fascisme qui nous est imposée, au point que nous sommes en droit de craindre qu’elle soit en train d’aboutir…

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/cache-demilitarisation-service-national-jean-pierre-combe/


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 6 février 2018 10:08

    De toute façon, m’étonnerait que ce service voie le jour. Bien trop coûteux, difficilement pratiquable, résultats très aléatoires.... Tout le monde a des réserves.
    Alors les choses vont trainer.... trainer....


    • Paul Leleu 8 février 2018 18:54

      @ZenZoe


      les médias modernes suffisent largement à l’encradrement idéologique (sinon mental) des populations, et particulièrement des jeunes... la sauvagerie sociale et l’autoritarisme croissant faisant le reste... 

      dans ce contexte, effectivement, on se demande si des « jeunesses capitalistes » sont vraiment indispensables... mais on peut s’attendre à tout... 




    • eddofr eddofr 6 février 2018 10:15

      En réalité, ils ont la nostalgie du « bon vieux service militaire » qui inculquait bla bla bla à nos jeunes.


      Sauf qu’il est impossible de réinstaurer un « vrai » service militaire, économiquement, techniquement et politiquement.

      En plus, la soit disant école de citoyenneté du Service Militaire, je l’ai vue de près, j’ai eu l’occasion d’encadrer les pistonnés sur la base de Chartres ...

      J’ai vu le fils d’un conseiller présidentiel qui a été libéré anticipé après une demi-journée de service militaire pour prendre un poste à la banque de France (libéré anticipé ça veut dire qu’il a effectué son service militaire et qu’il peut être « grand fonctionnaire »).

      J’ai vu un champion d’Europe de Boxe Française, faire 1 mois de classes (en faisant bien attention de ne pas l’abîmer ... c’est un Champion tout de même) avant de retourner s’entraîner (en survêtement militaire).

      J’ai vu le fils d’un capitaine d’industrie, amis du pouvoir, se permettre toutes les indisciplines, venir à la caserne en porches, obtenir des week-end de permissions même les semaines d’exercice et finir en poste au service cinématographique des armées à Paris (parce qu’il rêvait de faire de la télévision).

      Alors l’école de la citoyenneté, j’en suis un peu revenu.

      • jmdest62 jmdest62 6 février 2018 10:32

        Ne seraient-ils pas en train de nous inventer le « bénévolat OBLIGATOIRE ». ?
        anti-chambre du job précaire à 1 Euro/H à la mode teutonne .
        @+


        • Le421 Le421 6 février 2018 17:29

          @jmdest62
          Salut mon ami !!
          Mon odorat affuté le sens à plein nez !!


        • MagicBuster 6 février 2018 12:01

          L’armée Française c’est 50% frontiste — 50% Kébab


          • Aristide Aristide 6 février 2018 17:37

            On peut faire confiance à un communiste sur ce qu’est un camp de travail ...


            • goc goc 6 février 2018 18:42

              il existait aussi un effet de bord au service national à l’époque, c’est la situation des jeunes qui sortaient de l’école/université/apprentissage, et qui ne trouvaient pas de travail intéressant avant le service militaire, au motif qu’ils devaient partir 1 an et donc que le patron ne voulait pas « investir » dans le jeune. Or si à l’époque des 30 glorieuses, le chômage était quasi inexistant, aujourd’hui ce serait catastrophique


              • Esprit Critique 7 février 2018 00:28

                Le service militaire obligatoire est impensable avec des centaines de milliers de Nazislamiste en métroploe. Ce serait une gigantesque formation de Djihadistes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès