• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que conclure après le drame de Notre-Dame de Paris ?

Que conclure après le drame de Notre-Dame de Paris ?

JPEG

Notre-Dame de Paris est une cathédrale catholique. Nous devons sans cesse le marteler, parce que cette république laïque recouvre bien souvent d’un voile sombre les plus belles pages de notre histoire. Monseigneur Michel Aupetit a dit : « catholique n’est pas un gros mot. » Nous pourrions fortement en douter, tant ils essaient tous - politiques professionnels et journalistes des médias officiels - de nier des évidences pour récupérer les événements dramatiques du 15 avril à leurs seuls profits : visées électorales, vente de papier et d’espaces publicitaires.

Je suis fortement attaché au catholicisme, à la France, et bien évidemment à la ville de Paris. Notre-Dame de Paris représente un très bel édifice chrétien. Qui peut le nier ? Qui peut en douter ? Dès l’origine, l’évêque Maurice de Sully l’a voulu digne de la première ville du royaume de France. Ainsi, elle symbolise à la fois la France et son âme. Concrètement, elle incarne parfaitement notre identité : catholicité, francité, européanité.

Notre-Dame de Paris résume notre histoire, de Saint-Louis à la visite de Benoît XVI en 2008, du Te Deum pour célébrer la libération de la capitale par Charles VII en 1447 au couronnement de Napoléon Ier en 1804. Notre-Dame de Paris figure, au moins symboliquement, « le centre  » de la France. Effectivement, si tous les chemins mènent à Rome, je rappelle que toutes les routes nationales du réseau français partent du parvis de Notre-Dame. Ce « point zéro » fut adopté par les lettres patentes du 22 avril 1769 émanant de Louis XV. Une borne matérialisa l’ensemble suite à la publication d’une lettre royale de Louis XVI publiée le 22 avril 1786 . Une rose des vents, toujours visible, immortalise dans la pierre les actes royaux (1).

Lors des Temps Féodaux, époque considérée comme obscurantiste selon les canons de l’Education dite Nationale, nos ancêtres surent bâtir un édifice qui résista à l’épreuve du temps, notamment aux deux dernières Guerres Mondiales. Bien évidemment, il ne se construisit pas pendant un quinquennat ou un septennat... A l’image de la monarchie qui bénéficiait de la dimension du temps pour travailler à l’établissement du bien commun, Notre-Dame ne s’établit pas en dix ou cinquante ans. Sa construction s’étala sur presque deux siècles. Prenons le temps de revenir aux origines. Qui sait que le Pape Alexandre III, alors réfugié à Sens, posa lui-même la première pierre en présence du roi Louis VII ? Ne l’oublions jamais. L’acte de naissance de Notre-Dame confirme une réalité cachée, méprisée et bafouée de l’histoire de France : l’alliance du trône et de l’autel.

La colère ne me gagne pas quand je vois tous ces républicains et démocrates - de gauche comme de droite - feindre l’émotion sur le sort funeste qui s’acharna le jour de la Saint Paterne contre cette cathédrale témoignant du génie de nos glorieux aînés. Je sais que ces gens profitent du moindre événement médiatique pour rechercher une gloire aussi vaine qu’éphémère. Mais que savent-ils de notre histoire ? De notre religion ? Rien ou pas grand-chose. Tout bien considéré, ils n’aiment pas ce qui fait battre le coeur de la France et préfèrent se prosterner devant les idoles de la modernité…

Depuis le drame, je repense quotidiennement à ces travailleurs de l’ombre oeuvrant pour dresser Notre-Dame. Dans la confiance et le respect de la création divine, des artisans, des maçons, des architectes, des peintres, des sculpteurs, des verriers unirent leurs talents et leurs arts pour bâtir cette cathédrale que les habitants du monde entier viennent visiter chaque année. Lorsque nous sommes sur le parvis et que nous levons les yeux vers la façade, tout homme épris de sensibilité et de vérité comprend que Dieu s’est manifesté dans chacune des personnes ayant contribué à la construction de Notre-Dame de Paris. Celle-ci symbolise l’héritage de tous les Français ! Héritage d’une France pour laquelle nous nous battrons jusqu’au bout. En définitive, ce trésor transmis depuis des siècles embarrasse plus nos élites qu’autre chose. Elles se moquent de notre religion, et par les différents actes posés au quotidien bafouent constamment le patient labeur de nos rois.

Le 21 juin 1798 lors de la bataille des Pyramides, Napoléon harangua ses soldats en clamant : « Allez, et pensez que du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent. » Nous pourrions reprendre cette phrase et dire : « du haut de cette cathédrale, neuf siècle d’histoire de France nous regardent  ». Si Louis VII déambulait sur le toit de Notre-Dame en cette année 2019, l’envie de se jeter dans le vide pourrait lui traverser l’esprit après avoir constaté le délabrement du royaume de France. Certes, en tant que chrétien, le recours au suicide se montre impossible, mais je suis intimement convaincu qu’il ressentirait un profond désespoir en voyant notre pays en lambeaux.

Louis VII surnommé le Pieux, ce qui en dit long sur la nature de sa personne et de son règne, considérerait avec le plus grand effroi ce système politique méprisant autant les lois divines. Toute sa vie, il combattit pour la catholicité, l’établissement d’un système juste et la défense de la souveraineté française. En effet, il consolida l’autorité royale dans les provinces sous son influence. De même, il s’opposa au pouvoir féodal quand ce dernier empiétait sur les prérogatives de la Couronne. Aujourd’hui, des ploutocraties pullulent sur l’ensemble du territoire national. Quant à l’oligarchie mondialiste, elle nous écrase et réduit la puissance de la France comme peau de chagrin. Cet incendie dévastateur, que jamais je n’aurais pensé voir de ma vie, doit être l’occasion de rappeler une vérité fortement oubliée : la France est catholique. Le fil de l’histoire a été interrompu, mais nous pouvons le renouer si nous revenons aux fondamentaux sur lesquels nos ancêtres s’appuyèrent de tous temps, à savoir le catholicisme et le monarchisme.

Il y a beaucoup d’hypocrisie voire de manipulation à pleurer sur les cendres de Notre-Dame tout en dénonçant l’infrastructure politico-sociale qui a permis sa réalisation et sa perpétuation. A quoi cela sert-il de vouloir la rebâtir si dans le même temps, l’avortement, l’euthanasie, l’union des personnes de même sexe restent promus par la République ? Ils comprennent tellement le sens profond et authentique de Notre-Dame, qu’un concert de soutien fut organisé dans la Cour des Invalides au moment de la Vigile Pascale. La presse a expliqué que « des grands noms de la chanson française comme Laurent Voulzy, Thomas Dutronc, Mireille Mathieu, Chimène Badi ou encore Slimane ont interprété des chansons inspirées de la Ville Lumière et de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Frédéric Mitterrand et Gautier Capuçon, célèbre violoncelliste ont pris le temps de poser devant les photographes, comme le ministre de la Culture Franck Riester et Stéphane Bern. Jean-Baptiste Marteau et Daphné Bürki, Chloé Nabédian, Leïla Kaddour-Boudadi, Richard Cocciante, Julie Fuchs et Angélique Kidjo étaient également de la partie. » Le mal frappant notre chère France se révèle terrible…

Macron, suite aux différentes actions des Gilets Jaunes, voulut reprendre la main en énonçant un ensemble de mesures lors d’une allocution télévisée. Une nouvelle fois, il a plus subit les événements que le contraire, preuve de son incapacité à être un brillant homme politique. Il entendait remobiliser ses troupes et éteindre la colère des manifestants du samedi, mais l’incendie lui a rappelé qu’il passerait toujours après la France et son histoire bi-millénaire. Il s’était préparé pour lancer un Macron II, tentative désespérée pour redonner du souffle à l’action gouvernementale. Les flammes l’ont relégué au second plan. Triste ironie de l’histoire pour celui qui revendique le patronage de Jupiter. Tout au long de la semaine suivant le tragique événement, il fut confus et maladroit. En fin de compte, la parole présidentielle a été inaudible. Macron représente bien ce système républicain incapable de faire face aux nombreux défis de notre temps.

L’ancien associé-gérant de la banque d’affaires Rothschild & Cie n’a pas compris la catastrophe qui s’est jouée devant les yeux du monde entier. Les mots justes ne sortirent point de sa bouche. Les phases de compassion assénées à la va-vite devant les médias par les différentes autorités républicaines (Président, Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Maire de Paris) ne masquèrent pas le vide intersidéral de leurs discours. Depuis des années, nos églises souffrent du vandalisme et du manque d’entretien. Pourtant, nous ne les entendons que trop rarement pour défendre notre patrimoine culturel et religieux. Les actes anti-chrétiens augmentent considérablement. En dix mois, à ma connaissance, il y a eu onze édifices chrétiens qui ont brûlé (2). De même, selon l’Observatoire du Patrimoine Religieux en France (3), il existe en France 500 édifices religieux menacés et 5000 en souffrance. Où sont les hypocrites du gouvernement pour pérenniser notre héritage ? Que les Français, soucieux de notre histoire et de notre identité, ne tombent pas dans ce grossier piège. Notre-Dame de Paris ne doit pas cacher l’étendu du désastre concernant notre patrimoine religieux et culturel.

En fait, une question s’impose : les autorités politiques et catholiques sauront-elles se hisser à la hauteur des événements ? Nous pouvons exprimer de grandes craintes au vu des discours prononcés concernant la reconstruction de Notre-Dame. Nous ne voulons pas des architectes de la modernité qui profiteront de l’événement pour imposer leur style moche et décadent, que nous voyons déjà presque partout. Il suffit de poser nos yeux sur le centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, le musée de Cluny et la Bibliothèque Mitterand pour imaginer le pire…

J’espère que la cathédrale Notre-Dame de Paris ne sera pas rebâtie pour répondre à des impératifs économiques tels les Jeux Olympiques de 2024. Sa transformation en un temple commercial ou sa désacralisation pour plaire aux touristes et aux officines humanistes constituerait une véritable ignominie. Il convient de la reconstruire à l’identique même si cela doit prendre 107 ans. Nous devons impérativement être respectueux du travail de nos ancêtres et considérer avant toute chose que Notre-Dame de Paris reste un hommage à notre Créateur.

 

Franck ABED

 

(1) Les transports de marchandises par fer, route et eau depuis 1850, Dominique Renouard

(2) Notre-Dame de Grâce d'Eyguières le 21 avril 2019 ; Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019 ; Saint-Sulpice à Paris en mars 2019 ; Cathédrale Saint-Alain de Lavaur en février 2019 ; Saint-Jacques à Grenoble en janvier 2019 ; Eglise du Sacré-Coeur à Angoulême en Janvier 2019 ; Saint-Jean-du-Bruel en octobre 2018 ; Eglise de Villeneuve d'Amont en août 201 ; Sainte-Thérèse à Rennes en juillet 2018 ; Eglise Saint-Paul du Bas-Caraquet en juin 2018 ; Notre-Dame-des-Grâces à Revel en juin 2018

(3) http://www.patrimoine-religieux.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.53/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • popov 2 mai 16:55

    Bon article.

    Mais Notre Dame et les symboles qu’on y trouve gravés ne reflètent pas seulement le passé catholique de la France. Je crois que cela remonte à beaucoup plus loin, bien que cela n’ait pas encore été parfaitement élucidé.

    Raison de plus pour la reconstruire identique et livrer aux générations futures ce témoin des racines de votre culture.


    • Franck ABED Franck ABED 3 mai 18:50

      @popov
      Merci pour votre pertinent commentaire


    • MagicBuster 2 mai 17:05

      La France n’a plus de religion d’état , mais l’empreinte de l’histoire est indélébile.

      A chaque grande occasion - les Français se retrouvent dans les églises.

      https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-04/papes-notre-dame-de-paris-histoire.html

      Indéniablement - La France est un pays d’influence chrétienne.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 mai 17:17

        @MagicBuster

        La France a, plus que jamais, une religion d’état :

        On est laïques et, le contenu théologique des religions, pacifiant ou criminogène, on s’en fout !


      • tashrin 2 mai 17:34

        @Pierre Régnier
        toujours la meme rengaine... on digere toujours pas d’être l’egal d’un musulman aux yeux de la republique ? Faut avancer, 1905 ca date pas d’hier
        Vous ne comprenez toujours pas que si vous pouvez exprimer votre foi, c’est précisément parce que notre pays est laique. Les seules autres alternatives seraient : 
        > que le catholicisme soit religion d’etat, ce qui vous arrangerait, mais ferait de votre Eglise un oppresseur tout à fait contraire à ses preceptes
        > qu’une autre religion soirt retenue, ce qui ne vous arrangerait pas et vous releguerait aux trefonds de l’Histoire
        Donc pas de hierarchie aux yeux de l’Etat. Vos querelles de clochers on s’en fiche


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 mai 22:05

        @tashrin

        Toujours la même imbécile réponse dans l’invention d’une foi qui n’est pas la mienne.
        Et avec la même révoltante complicité pour ceux qui font avancer l’épouvantable religion islamique.
        Votre mépris du risque encouru pour le pays est un mépris du pays lui-même, et de ses habitants.
        Persistez dans votre négationnisme, vous allez devenir, comme nos gouvernants sur ce sujet, franchement écoeurant.


      • vesjem vesjem 3 mai 09:13

        @Pierre Régnier
        n’oublions pas que la France s’est « agglomérée », pour donner le territoire actuel, exclusivement sous les royautés successives ;
        les intégrites laïcards ont l’orgueil imbécile de croire que le monde entier admire le nombril de la raipublique
        de mon modeste point de vue, la raipublique n’est qu’ un « détail » de notre histoire qui a accouché, dans la douleur et le chaos, d’une nouvelle société bouleversée, qui encore aujourd’hui n’est pas encore stabilisée
        cette révolution aurait pu se constituer avec plus de pondération 


      • tashrin 3 mai 09:53

        @Pierre Régnier
        Le principal risque encouru est celui de revenir à un joyeux melange entre le politique et le religieux, dont on a réussi à se débarrasser, et quelle que soit la religion concernée.
        La tribune anti avortement au sein même de cet article, les réactions dans les commentaires, démontrent encore une fois la tendance systematique des croyants à vouloir imposer leur vision du monde et de la société à tous


      • Et hop ! Et hop ! 3 mai 09:59

        @tashrin

        Vous croyez que l’argent, le libéralisme et sa main invisible ce n’est pas une religion avec son dogme, son dieu et son salut par l’enrichissement ?
        Le progressisme, le modernisme, le scientisme, le matérialisme, le socialisme, l’hédonisme, tout ça c’est des religions.


      • tashrin 3 mai 10:08

        @Et hop !
        Oui, completement. La croyance en la main invisible, tout ça. Ca releve du même raisonnement, la croyance en un dogme indépassable, et une vision totalitaire.
        A combattre de la même manière


      • tashrin 2 mai 17:41

        Que le catholicisme ait marqué à tout jamais la culture française est une évidence

        De là à écrire : Il y a beaucoup d’hypocrisie voire de manipulation à pleurer sur les cendres de Notre-Dame tout en dénonçant l’infrastructure politico-sociale qui a permis sa réalisation et sa perpétuation. A quoi cela sert-il de vouloir la rebâtir si dans le même temps, l’avortement, l’euthanasie, l’union des personnes de même sexe restent promus par la République ?

        vous pouvez tolerer que d’autres personnes, non catholiques, voire hostiles à la religion puissent également se revendiquer de culture francaise ? parce que la laicité aussi fait partie de l’histoire de ce pays. Donc si j’applique vos principes, ca signifie que les cathos ne sont pas français ?

        en quoi les preceptes religieux issus du dogme catholique (avortement, blabla) devraient s’imposer à un corpus de citoyen qui ne le sont pas (catholiques) ? On peut etre catho et pro avortement ?

        Remarque subsidiaire, la Cathedrale appartient à l’Etat. Pas aux catholiques

        Re question subsidiaire : pourquoi le Vatican ne donne-t-il rien pour la reconstruction (vraie question, je ne sais pas si c’est le cas)


        • popov 3 mai 04:40

          @tashrin

          Si les cathos sont contre l’avortement, l’euthanasie, qu’ils s’en abstiennent, mais n’essayent pas d’imposer ces règles aux autres.
          Si d’autres sont contre la consommation du porc, qu’ils n’en consomment pas, mais qu’ils foutent la paix à ceux qui en mangent.
          Les gens sont libres de s’imposer des restrictions en plus de celles qu’imposent la loi, mais ils ne sont pas libres de les imposer aux autres.

          Jusque là, tout v bien.

          Maintenant, à cause de la démographie et de l’immigration massive, la France va devenir à majorité islamique. Ce n’est qu’une question de temps. La loi islamique va progressivement remplacer la loi de la république et vos descendants, qui devront vivre sous cette loi islamique d’un autre endroit et d’un autre âge maudiront les générations qui ont laissé entrer l’islam en France.


        • vesjem vesjem 3 mai 09:16

          @popov
          sans aucune connotation religieuse, l’avortement, légal ou non, reste un meurtre et constitue au jour d’aujourd’hui un génocide


        • tashrin 3 mai 09:34

          @vesjem
          Le meurtre suppose qu’il y ait quelqu’un à tuer
          aux yeux de la Loi, ce n’est pas le cas.
          Les cathos font ce qu’ils veulent, mais ne sont pas autorisés à imposer leurs vues au reste de la société


        • tashrin 3 mai 09:40

          @popov
          Si les cathos sont contre l’avortement, (...), mais ils ne sont pas libres de les imposer aux autres.


          C’est exactement ce que j’ai écrit plus haut

          Maintenant, à cause de la démographie et de l’immigration massive, la France va devenir à majorité islamique. Ce n’est qu’une question de temps


          C’est quoi le rapport. On parlait de l’islam là ? Pourquoi venir mettre ce sujet au milieu ? Obsessionnel ?
          L’islam doit avoir la même place que les autres religions, ni plus, ni moins. Si l’on applique la premiere partie de votre commentaire comme la Loi le prevoit encore, malgré les multiples tentatives de croyants de tous bords pour que cela cesse, il n y’a pas de raison que votre prophétie se réalise. Suffit d’appliquer les textes dont nous disposons et de remettre à leur place les calotins / muslims / autres qui prétendent imposer leurs croyances au reste de la population qui n’a rien demandé


        • microf 3 mai 11:08

          @tashrin

          « Re question subsidiaire : pourquoi le Vatican ne donne-t-il rien pour la reconstruction (vraie question, je ne sais pas si c’est le cas)  »

          vous même donnez la réponse que voici.
          « Remarque subsidiaire, la Cathedrale appartient à l’Etat. Pas aux catholiques  »

          Le Vatican vous prend au mot par votre réponse. 


        • tashrin 3 mai 11:09

          @microf
          Bah moi ca me derange pas, je vois la cathedrale comme un monument historique national. Mais l’auteur lui la considère comme un monument catholique, d’où ma remarque


        • Pascal L 3 mai 14:20

          @microf
          « Le meurtre suppose qu’il y ait quelqu’un à tuer aux yeux de la Loi, ce n’est pas le cas. »
          C’est parfaitement exact que ce n’est pas le cas aux yeux de la loi. Mais savez-vous vraiment à partir de quand l’embryon devient un être humain ? La réponse bureaucratique est peut-être rassurante pour les bonnes consciences mais ne constitue pas une réponse scientifique à cette question. Pour l’Eglise Catholique, l’être humain existe depuis la conception et c’est cohérent avec la vision anthropologique qu’ils ont développé. Dire que l’avortement n’a aucun impact psychologique sur la mère est en contradiction avec les études qui sont faites sur le sujet, même chez des personnes qui ne sont pas catholiques et qui n’ont pas pu être influencé par leur discours.
          Vous avez parfaitement le droit d’avoir un avis différent et de l’exprimer, mais cela ne peut empêcher l’Eglise Catholique et les catholiques d’exprimer une vision anthropologique différente de la vôtre. Il ne s’agit pas de religion à ce niveau. Vous savez très bien qu l’Eglise Catholique n’a pas les moyens ni la volonté d’imposer un discours au reste de la société. Vous êtes libre et les Catholiques le sont tout autant. Vous n’êtes pas plus autorisé que les Catholiques à imposer vos vues à une partie de la société.


        • tashrin 3 mai 14:49

          @Pascal L
          C’est moi qui ai écrit ca.
          Je suis d’accord avec la fin de votre post. Je n’ai pas plus à imposer cette vision qu’un catholique ne peut m’imposer la sienne
          Sauf que : aux termes d’un débat national, le Législateur a pris position et tranché la question en fixant la naissance comme point de départ de la vie, afin de tenir compte de la volonté des mères ne souhaitant pas enfanter, d’éviter les faiseuses d’anges et les aiguilles à tricoter, ou les fruits de l’inceste ou du viol non désirés.

          Ce débat A ETE tranché et n’est plus en discussion. Depuis longtemps. La loi est limpide. Ma position n’est donc pas une position personnelle, mais le reflet de l’etat actuel du droit positif. Le rappeler n’est donc pas une opinion.

          A l’inverse, le discours moralisateur permanent des catholiques sur ce point s’apparente à une volonté de remettre en question un point de droit clair pour tout le monde. Ce qu’a fait l’auteur dans cette tribune... en trouvant hypocrite le fait d’être attristé par notre dame tout en soutenant l’avortement... Paye ta tolerance !
          Prendre position de cette manière expose logiquement à un retour de flamme
          Et encore une fois : la vision catholique ne concerne que les catholiques. La loi s’applique à tous. Catholiques ou sikhs !


        • Pascal L 3 mai 14:51

          @tashrin
          « Remarque subsidiaire, la Cathedrale appartient à l’Etat. Pas aux catholiques » Bien sûr, la cathédrale appartient à l’Etat mais l’Eglise Catholique est affectataire du monument. Historiquement, la cathédrale a été confisquée sans compensations à l’Eglise Catholique. Tout cela provient de la cupidité de ceux qui nous gouvernent. Une fois qu’ils ont confisqué les ressources permettant à l’Eglise de financer, hôpitaux, écoles et entretien des Eglise, il fallait faire quelque chose pour éviter que tous ces monuments ne tombent pas en ruine et la loi de 1905 a apporté la paix après plus d’un siècle de persécutions anti-catholiques.
          Il reste que l’Eglise reste affectataire de ces monuments pour continuer à y pratiquer le culte catholique. Ce qui signifie qu’une église peut être un monument pour tout le monde, mais est une Eglise pour les Catholiques et l’Etat n’a pas le droit d’en faire autre chose et surtout pas le miroir de toutes les convoitises humaines dans un bâtiment qui reste consacré à Dieu.

          « pourquoi le Vatican ne donne-t-il rien pour la reconstruction » Les finances du Vatican vont d’abord vers les Eglises des pays les plus pauvres ou bien les pays où la répression est la plus forte. Mais si le Vatican ne paye pas, les Catholiques ont mis en place une collecte des dons avec la fondation Notre-Dame. De toute façons, le Vatican n’existe que parce qu’il y a des Catholiques qui peuvent très bien se prendre en charge dans les pays développés. Le Vatican n’est pas une multinationale. Il n’existe que pour maintenir l’unité des Catholiques dans le monde. Ce n’est un lieu de pouvoir que pour ceux qui sont obnubilés par le pouvoir.


        • tashrin 3 mai 14:59

          @Pascal L
          Ca ne me pose aucun probleme que les lieux de culte soient propriété de l’Etat. encore qu’ici il s’agisse plus d’une attraction touristique machine à cash que d’un lieu de culte.
          En revanche, la teneur du discours de l’auteur consistant à nier aux personnes ne partageant pas sa confession la possibilité de se sentir concerné par un le sort d’un monument public national est juste... puante de partisanerie et particulièrement paradoxale quand on preche le pardon et la tolerance (Bouh le mariage homo !) En plus d’être particulièrement déplacé.
          Ma question sur le Vatican était une vraie question, je m’en suis étonné et m’en étonne encore... Si le Vatican n’est pas un lieu de pouvoir, alors il n’en existe aucun.


        • Pascal L 3 mai 15:23

          @tashrin
          « d’éviter les faiseuses d’anges et les aiguilles à tricoter »
          C’est bien un des objectif positif de cette loi, mais il a été totalement détourné depuis en créant un droit à l’avortement. En bon Catholique, j’aurais préféré que le principe reste à l’absence d’avortement mais qu’il n’y ait pas de condamnations, car une condamnation des mères est une double peine. Comment pourrais-je condamner quelqu’un qui a commis un avortement alors que je n’ai rien fait pour la mère puisse accueillir sereinement l’enfant. C’est la dureté de la société qu’il faut condamner et non les mères.

          « Ce débat A ETE tranché et n’est plus en discussion »
          Depuis quand les débats sont tranchés définitivement ? Si c’était le cas, nous aurions toujours les mêmes lois depuis l’âge de pierre. Même les dogmes de l’Eglise Catholiques peuvent être modifiés, il n’y a pas de raisons de sanctuariser des lois, alors que les députés en remettent en cause tous les jours.

          « Depuis longtemps. La loi est limpide » Oui et elle doit être appliquée. Lorsque Jésus dit « Rendez à César... », il s’agit bien pour les Chrétiens d’obéir à la loi. Mais cela n’interdit pas d’exprimer un désaccord lorsque cela heurte notre compréhension de l’anthropologie.

          «  le discours moralisateur permanent des catholiques sur ce point s’apparente à une volonté de remettre en question un point de droit clair pour tout le monde. » Et heureusement que les Catholiques expriment leur point de vue. Vous avez le droit de ne pas être d’accord et ce sont les députés qui votent à la fin. La clarté n’est pas la vérité et dans ce domaine, chacun a sa propre vérité.
          Par ailleurs, le discours chrétien ne peut être moralisateur, car il n’existe pas de « morale » chrétienne. Pour un Chrétien, seul l’amour compte et nos actions sont conduites par cet amour. La morale est une contrainte, ce qui fait qu’elle connaît des limites. Vous ne voyez que cette contrainte alors que l’amour vous libère. Aimer n’est pas facile et peut conduire à des renoncements, en particulier envers tout ce qui nous asservit et que nous aimons comme le pouvoir et l’argent, mais la liberté est au bout.

          « Prendre position de cette manière expose logiquement à un retour de flamme »
          Curieuse conception du dialogue qui refuse le respect à l’adversaire.

          « la vision catholique ne concerne que les catholiques » Comme tous les citoyens, ils peuvent exprimer leur point de vue et essayer de convaincre... Catholique veut dire « universel » et les Catholiques forment un groupe ouvert sur le monde à l’opposé de tout communautarisme.

          « La loi s’applique à tous » heureusement.


        • microf 3 mai 15:39

          @Pascal L

          Vous avez eu la réponse de celui qui a écrit ce pourquoi vous m´accusiez, il fallait au moins vous excuser de m´avoir accusé pour rien. la prochaine fois, il faudra bien lire, et soyez bien attentif avant d´accuser á tort. Catholique praticant que je suis, je vous pardonne, moi quand même.


        • Pascal L 3 mai 17:27

          @microf
          Oui, désolé.


        • tashrin 3 mai 18:40

          @Pascal L
          C’est bien un des objectif positif de cette loi, mais il a été totalement détourné depuis en créant un droit à l’avortement
          Yep, c’en était même un objectif premier. Dans un pays à l’époque sous influence catholique, la pression sociale était forte. Il fallait donc enterriner la chose, et il est effectivement question d’un droit à l’avortement. Ce que de mon point de vue je considére comme une avancée sociale.

          « Ce débat A ETE tranché et n’est plus en discussion »
          Depuis quand les débats sont tranchés définitivement ? 

          Mea culpa, il manque une explication complementaire. Evidemment qu’on peut rouvrir un débat, à condition toutefois qu’un parametre de l’équation ait changé. Or en l’espèce, le débat consistait à déterminer ce qui était le plus nocif à la société et à la population : autoriser une pratique medicale favorisant la vie et la volonté de la mere au detriment de ce que la science a déterminé comme « n’étant pas encore humain ». Les termes du débat n’ayant pas été fondamentalement chamboulés, les mêmes causes produisant les mêmes effets, le débat est donc tranché. 

          Mais cela n’interdit pas d’exprimer un désaccord lorsque cela heurte notre compréhension de l’anthropologie.
          bien sûr, mais l’auteur n’exprime pas un désaccord. L’auteur énonce clairement que sont hypocrites et malvenus ceux qui’étant pas pro avortement ou anti homo ont l’outrecuidance de déplorer la perte d’un monument public historique construit par des anti avortement et anti homo...C’est très différent. Si ca ca n’est pas irrespectueux ! Les catholiques représentent quoi ? 10, 15 % de la population ? 

          Par ailleurs, le discours chrétien ne peut être moralisateur, car il n’existe pas de « morale » chrétienne
          Là je ne suis vraiment pas d’accord. Etymologie : du latin mores (pluriel de mos), moeurs, conduite, manière d’agir, genre de vie, habitude.

          Les groupements religieux sont intégralement basés sur un code de conduite moral permettant de distinguer le bon grain de l’ivraie. Lorsque ce code de conduite n’est pas controlé, il a tendance à vouloir rejoindre le politique pour conforter son assise et influencer le droit. C’est ce qu’ont fait tous les monotheismes (puisque pretendant detenir la verité vraie et universelle), et c’est une caracteristique intrinseque de la religion. La separation du temporel et du sacré est un prealable à la democratie.
          J’ai posé une question plus haut à laquelle je n’ai pas eu de reponse : un catho peut-il etre pro-avortement (ou mariage homo ou autre activité proscrite par le Pape, je suis pas braqué sur l’avortement) ? Peut etre pourrez vous me repondre ?

          Curieuse conception du dialogue qui refuse le respect à l’adversaire.
          Dites ca à l’auteur (qui s’est d’ailleurs abstenu de repondre aux commentaires), l’article est volontairement provocateur, il provoque donc des réactions. Moi j’empeche personne de croire, j’empeche personne de penser ce qu’il veut, et je ne déconsidère personne du fait de ses croyances. Sauf quand la personne en question démontre une volonté d’imposer ses croyances personnelles et individuelles à la société. Ce que les catho reprochent souvent aux musulmans (à juste titre), ils le pratiquent allegrement... 

          les Catholiques forment un groupe ouvert sur le monde à l’opposé de tout communautarisme.
          Idem je ne suis pas d’accord. Ouvert et universel... A l’endroit de ceux qui pensent comme eux. En revanche, si l’on est musulman ou homo, l’universalisme en prend un coup. Comment expliquer que des gens de la manif pour tous, donc catholiques, soient allés manifester contre une loi qui ne les concernait pas en demandant à des enfants de jeter des bananes à l ministre noire qui a fait passer la Loi ? par amour oecumenique ?

          Même si l’on n’est pas d’accord, je vous remercie vraiment pour vos reponses argumentées. Ca change des pouet pouet habituels ici


        • Louise Louise 3 mai 18:54

          @Pascal L

          Je partage votre opinion à propose de l’avortement.

          Je suis stupéfaite de constater que beaucoup de personnes disent u’un fœtus n’est qu« un amas de cellules.
          Or, nous avons tous été »un amas de cellules"...

          Ce qui est légal n’est pas forcément moral. Le monde fourmille d’exemples d’actes légaux-immoraux.  :->


        • Xenozoid 3 mai 19:09

          @Louise

          des milliers,en fait on a pas encore défini la morale, mais on l’applique aux autres,on a toujours fait,d’ou les milliers d’exemple,alors.

          • c’est quoi la morale ?
          • qu’est ce qu’une définition ? 
          • la loi est elle morale ?
          • un acte peut il etre la représentation d’ un amas de cellules ?

        • Pascal L 3 mai 21:00

          @tashrin
          « Yep, c’en était même un objectif premier »
          Alors je fournis le discours de Simone Weil à l’assemblée nationale le 26 novembre 1974 :
          « Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issues. Mais comment le tolérer sans qu’il perde ce caractère d’exception, sans que la société paraisse l’encourager ? Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme — je m’excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d’hommes : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame. C’est pourquoi, si le projet qui vous est présenté tient compte de la situation de fait existante, s’il admet la possibilité d’une interruption de grossesse, c’est pour le contrôler et, autant que possible, en dissuader la femme. » »
          Il s’agit bien de dépénalisation de l’avortement et non de création d’un droit nouveau.

          « on peut rouvrir un débat, à condition toutefois qu’un parametre de l’équation ait changé » où que la majorité de l’assemblée a changé d’avis. Cela arrive à chaque changement de majorité que des lois anciennes soient changées.

          « Les catholiques représentent quoi ? 10, 15 % de la population ? » Pas tant que ça pour les pratiquants qui ne dépassent guère 5%. Mais il y a une zone grise au dessus avec des personnes très attachées au christianisme mais qui ne pratiquent que pour les grandes fêtes. Dans ma commune, le maire écoute les Catholiques parce que, même en ne présentant qu’une petite partie de la population, cela reste le plus grand groupe mobilisable de la commune. Le maire de la commune à côté fait de même avec les Musulmans. Mais ce raisonnement est anti-démocratique...

          « Là je ne suis vraiment pas d’accord. Etymologie : du latin mores » Cela prouve que vous ne connaissez pas le Christianisme. On a beaucoup glosé sur une morale chrétienne qui n’existe pas. La morale n’est qu’une caricature de l’amour, utilisable par tous ceux qui refusent l’amour de Dieu et c’est pour cela que quelques grands théologiens ont parlé de morale chrétienne, mais c’est pour une utilisation externe. Si vous n’avez pas l’amour, il faut une loi.

          « Les groupements religieux sont intégralement basés sur un code de conduite moral permettant de distinguer le bon grain de l’ivraie » Quels groupements religieux ? Comment peut-on distinguer le bon grain de l’ivraie ? Perso, je ne sais pas faire. Cette parabole du bon grain et de l’ivraie est une critique de tous les messianismes qui veulent combattre le mal pour établir une société idéale sur terre. Toutes les sociétés idéales ne sont que des goulags, car il n’est pas possible de convaincre tout le monde. Dieu nous demande de ne pas chercher à éradiquer le mal, car Dieu seul peut le faire. Ne pas éradiquer le mal ne veut pas dire lui faciliter la tâche. Il est tout de même nécessaire de ne pas lui donner de prise en agissant uniquement par amour. Le salut annoncé par Jésus n’est pas de ce monde qui appartient par contre à Satan.

          « C’est ce qu’ont fait tous les monothéismes » Tous les monothéismes ne se ressemblent pas. Le relativisme est un mal de notre époque.

          « puisque pretendant detenir la verité vraie et universelle » Faux. La vérité ? quelle vérité ? Pour les Chrétiens, nous ne détenons pas la vérité, mais tous ceux qui ont rencontré Jésus vivant savent qu’il est la vérité qu’ils recherchent. La seule chose que nous pouvons faire est d’inciter ceux qui ne l’ont pas fait à rechercher cette rencontre avec Jésus pour se rendre compte par soi-même. Le reste leur appartient.

          « un catho peut-il etre pro-avortement » Je m’en fous. Chacun est responsable de sa pensée et je n’irai pas faire le tribunal, sachant qu’en final, ce n’est pas moi qui juge. Par contre, je suis sensible à l’amour qui peut être dégagé par la personne. Si cela vient de Dieu, on sent la joie qui s’en dégage.

          « Ce que les catho reprochent souvent aux musulmans (à juste titre), ils le pratiquent allegrement...  » Je rencontre souvent des Musulmans pour les faire parler de leur foi et je peux dire que nous ne fonctionnons pas du tout de la même manière. Connaissant aussi beaucoup de Musulmans qui sont devenus catholiques, je peux affirmer que ces personnes ont vu une transformation de leur personnalité. La rencontre avec Jésus est un choc émotionnel.

          « soient allés manifester contre une loi qui ne les concernait pas  » Le problème de cette loi n’est en aucun le problème du couple homosexuel, mais celui du « droit à l’enfant » et par là du déni du droit de l’enfant. Les projets de lois en cours montrent qu’ils ont eu raison de s’inquiéter.

          « en demandant à des enfants de jeter des bananes à l ministre noire qui a fait passer la Loi ? par amour oecumenique ? » Je ne sais qui a poussé à ce genre de débordement, mais là, je ne reconnais pas l’amour de Dieu, donc il ne faut pas confondre.


        • vesjem vesjem 3 mai 23:40

          @tashrin
          suis pas catho, seulement agnostique :
          réfléchis un peu au lieu de répéter les salades merdiatico-politiques


        • tashrin 6 mai 13:54

          @vesjem
          Ah avec une argumentation aussi étayée, un ton aussi sympathique, et un contenu aussi intelligent, votre commentaire s’impose à moi et brille tel le phare de l’intelligence dans la longue nuit de ma bêtise, merci !


        • tashrin 6 mai 14:03

          @Pascal L
          Sur l’avortement, je veux pas specialement m’etendre, je ne vous convaincrai pas, vous non plus, et c’est un sujet polemique qui est difficilement rationnel. et c’est surtout pas le sujet ici. Mais je vous rejoins sur le fait qu’il n’a jamais été question d’en faire un moyen de contraception, et il me semble que la règlementation actuelle va bien dans ce sens.
          La morale n’a rien à voir avec l’amour. C’est une ensemble de regles représentant ce qui est admissible à un moment donné dans un groupe social donné. Et les religions sont TOUTES basées sur un code moral : fais ceci, pas cela, comme ci mais pas comme ca. C’est notamment ce qui sert à distinguer les bons des mauvais, et ca unifie le groupe autour d’un fonctionnement commun. Et je maintiens que c’est indissociable de la religion. Citez moi un seul mouvement religieux exempt de ce fonctionnement... Un seul ...
          « C’est ce qu’ont fait tous les monothéismes » Tous les monothéismes ne se ressemblent pas. Le relativisme est un mal de notre époque.

          Dsl, les monotheismes se ressemblent en un point : ils sont des monotheismes. Et donc revendiquent le seul Vrai dieu en niant l’existence des autres, sinon ils se mettent gentiment une balle dans le pied. Un monotheisme est par essence totalitaire sauf à se renier lui meme
          « un catho peut-il etre pro-avortement » Je m’en fous.

          Ah ah. Donc non ! cf au dessus
          « en demandant à des enfants de jeter des bananes à l ministre noire qui a fait passer la Loi ? par amour oecumenique ? » Je ne sais qui a poussé à ce genre de débordement, mais là, je ne reconnais pas l’amour de Dieu, donc il ne faut pas confondre.

          Et pourtant, manif catho, donc ces gens sont des catholiques. Et ils illustrent parfaitement les travers de la religion...

          Bref, de toute façon, l’idée n’est pas débattre sur la legitimité des religions, on s’en fout. Chacun fait ce qu’il veut. Chez lui et tant qu’il n’emmerde pas les autres et ne revendique pas l’adaptation de lois qui concernent tout le monde à sa vision des choses


        • Laulau Laulau 2 mai 18:12

          "Il convient de la reconstruire à l’identique même si cela doit prendre 107 ans

          "

          Et pourquoi à l’identique ? Celui qui a fait construire la Flèche n’était pas du moyen âge mais du XIXième siècle. C’est d’ailleurs c’est cette flèche dont l’armature était en pin (et non en chêne) qui semble bien être à l’origine de l’incendie. Le toit était recouvert de plomb, aujourd’hui on sait faire beaucoup mieux avec des matériaux plus légers, comme de l’acier inoxydable par exemple.

          ... et considérer avant toute chose que Notre-Dame de Paris reste un hommage à notre Créateur.

          Ça c’est votre avis. Pour moi elle est le témoignage du génie humain mis au service d’une église omnipotente et bien souvent criminelle.


          • vesjem vesjem 3 mai 09:19

            @Laulau
            la flèche existait à l’origine ( # 1300) elle s’est écroulée plus tard et a été reconstruite au 19ième


          • Emohtaryp Emohtaryp 3 mai 10:31

            @vesjem

            Mieux encore, la dernière fois qu’elle s’est écroulée, c’était au début de la révolution, en 1792....

            Un signe ?


          • cétacose2 2 mai 19:09

            S’ils osent la raser pour y construire une synagogue ou une mosquée ,on aura compris ce qui s’est véritablement passé.... !


            • Pere Plexe Pere Plexe 2 mai 19:51

              @cétacose2
              Les supermarchés changent parfois d’enseigne.
              Ce qui, le plus souvent, ne change pas vraiment les choses.


            • sls0 sls0 2 mai 19:47

              Si les réparations sont payées avec l’argent de l’église, Notre Dame est catholique.

              Si elles le sont avec mes impôts elle fait partie du patrimoine historique de la France.


              • Pere Plexe Pere Plexe 2 mai 19:48
                Que conclure après le drame de Notre-Dame de Paris ?

                Que Dieu est un sacré déconneur ?


                • rogal 2 mai 20:56

                  Une cathédrale catholique ? Pas du tout : le temple de la déesse Raison.


                  • zygzornifle zygzornifle 3 mai 09:26
                    Que conclure après le drame de Notre-Dame de Paris ?

                    Circulez y a rien a voir ....


                    • zygzornifle zygzornifle 3 mai 09:34

                      Faut la raser , vendre ses pierres aux enchères

                      Ensuite un mettra en place un hologramme en 3D et tous les touristes chinois se précipiterons pour visiter et la ville de Paris se fera « un pognon de dingue ».

                      On pourra mème déclencher l’incendie virtuel et vivre le grand frisson de l’intérieur et voir enfin sa flèche tomber comme une flèche ....

                      En bonus on pourra même assister aux manif des JG et voir la BAC crever des yeux, arracher des mains, tabasser a tout vas et la trogne de Castaner sourire béatement face a toutes ces exactions , on le suivra même le soir en discothèque .....


                      • baldis30 3 mai 09:59

                        Bonjour,

                        Pas d’accord avec la majorité de l’article ...

                        Notre-Dame de Paris n’appartient pas aux catholiques , ni à la catholicité, c’est réducteur, c’est une confiscation au profit d’une secte qui a réussi !

                        Elle appartient à l’HOMME, si vous savez encore ce que cela veut dire  ! Tout autant que Louqsor n’appartient pas à feue la religion égyptienne, ou que Delphes au Panthéon hellénique.... et bien d’autres exemples !

                        Si Louqsor, ou telle ou telle pyramide en briques de terre cuite au soleil, n’avaient pas été construits alors Notre Dame n’aurait pas existé, car la filiation à travers toutes les antiquités conservées met en avant l’HOMME ( si vous savez encore ce que cela veut dire) et son organisation collective !

                        Et ce que nous devons aujourd’hui à l’HOMME comme par exemple un viaduc géant trouve l’une de ses sources, mais pas la seule, aussi bien dans Angkor que dans Gizeh, Saqqarah, Epidaure ou Baalbek.

                        Notre Dame est une étape de l’HOMME  !


                        • Et hop ! Et hop ! 3 mai 10:12

                          @baldis30

                          Votre logement et votre voiture ne vous appartiennnt pas, ils appartiennent à l’HOMME.

                          Il y a un progrès dans les techniques, mais il n’y a pas de progrès dans les arts, la musique, la poésie, la morale, la philosophie, la littérature, l’Alambra de Grenade n’est pas un progrès par rapport au Parthénon.

                          Il n’y a pas de progrès dans l’histoire et encore moins dans l’homme : le XXe siècle a été le plus barbare et le plus inhumain de l’histoire de l’Europe, guerres mondiales, oppressions coloniales, totalitarisme communiste et nazi, bombe atomiques sur les villes japonaises,..

                          Il n’y a pas de progrès dan l’HOMME, les hommes d’aujourd’hui ne valent pas mieux que ceux de la génération d’avant, ni du XVIIe ou du XIIIe siècle.


                        • baldis30 3 mai 12:36

                          @Et hop !

                           En matière de crétinisme vous postulez pour un prix ignobel !
                          Toutefois vous faites bien de vous dissimuler derrière un pseudonyme en forme d’arabesque latérale .... c’est l’un des derniers symptômes avant le stade final de la sublimation percutante mise en valeur par le principe de Peter ... Il vous reste encore la possibilité de vous présenter aux prochaines élections ...


                        • Et hop ! Et hop ! 3 mai 15:03

                          @baldis30

                          Votre réaction montre que mes propos vous ont vexé, ce n’était pas mon but et je vous prie de m’en excuser. 

                          On a retrouvé au XVIIIe sous l’autel de Notre-Dame trois autels antiques dédiés à des divinités gauloises qui ont été conservés sous le nom impropre de Pilier des nautes. Il y a un lien entre Notre-Dame et le sanctuaire gaulois qui le remplace, un lien qui n’est pas un lien de progrès mais un lien de tradition.
                          Il n’y a pas de lien entre Notre-Dame et le Parthénon, ni avec le Temple d’Angkor, ce n’est pas la même tradition, de même que la musique chinoise n’appartient pas à la même tradion que la musique classique occidentale.

                          Le Clergé de France, à continué la corporation des druides dont on ne sait pas grand chose si ce n’est que leur philosophie était proche decelle des Pythagoriciens, qu’il croyaient à l’immortalité de l’âme, qu’ils étaient les dépositaires des savoirs scientifiques, astronomiques et juridiques, qu’ils étaient chargés de l’enseignement de la jeunesse et de l’assistance publiques, du calendrier, des fêtes et des cérémonies, bref qu’ils avaient à peu près les mêmes fonction que le Clergé sous l’Ancien Régime. L’Église catholique a conservé et continué la civilisation païenne, les moines ont copié, traduits, diffusé les écrits de l’Antiquité grecque, romaine et barbare, mais aussi les rituels, le droit, la musique, la danse, l’architecture.

                          Notre-Dame est d’abord un sanctuaire, celui des Parisiens, plus précisément une église catholique, qui a été construite par l’église catholique de Paris pour les catholiques parisiens qui sont les descendants de ceux qui avaient érigé les trois autels des Nautes.
                          Comment pouvez-vous dire que l’église catholique aurait ou voudrait confisquer un édifice qu’elle a construit et conservé jusqu’à nous pour les nécessités de son culte ? L’État l’a confisquée à l’Église une première fois sous la Révolution (le sociologue Saint-Simon en avait été l’acheteur), une seconde fois sous la IIIe République, comment en arrivez-vous à penser que ce serait l’Église qui confisquerait une église qu’elle a construite ? Vous pourriez le dire pour les Musulmans de Sainte-Sophie de Constantinople, mais pas de Notre-Dame.
                          Ça n’empêche pas que comme édifice, son architecture soit par ailleurs un témoignage du savoir-faire technique du XIIIe siècle, et à ce titre classée et protégée comme monument historique français d’un grand intérêt historique et scientifique, y compris parce qu’elle reste en activité comme cathédrale de Paris. 

                          Ce que vous appelez l’HOMME, pour désigner je suppose l’Humanité, est une catégorie tellement générale qu’elle veut dire tout le monde et donc à personne en particulier. Or c’est faux, la cathédrale Notre-Dame est la propriété de l’État français qui en a laissé l’usufruit au diocèse de Paris, elle n’est pas la propriété de la Mairie de Paris, ni de l’Unesco, ni du Grand Orient de France, ni de l’Ordre des architectes, ni de l’ONU, ni de l’Humanité toute entière.


                        • oncle archibald 3 mai 16:33

                          @Et hop !

                          D’ailleurs le grand Georges qui connaissait rudement bien la nature humaine, avait lui même remarqué que les hommes d’aujourd’hui ne valent guère mieux que ceux des générations d’avant (euphémisme) :

                          Le seul reproche, au demeurant
                          Qu’aient pu mériter mes parents
                          C’est d’avoir pas joué plus tôt
                          Le jeu de la bête à deux dos.

                          Je suis né, même pas bâtard
                          Avec cinq siècles de retard
                          Pardonnez-moi, Prince, si je
                          Suis foutrement moyenâgeux.

                        • Emohtaryp Emohtaryp 3 mai 10:37

                          Les conspirationnistes officiels crient à l’incendie accidentel, mais sans apporter la moindre preuve convaincante....

                          Il suffit pourtant de suivre la piste du fric pour savoir qui sont derrière ....


                          • baldis30 3 mai 12:40

                            @Emohtaryp
                            bonjour ,
                             Comment ? vous ne croyez pas au mégot providentiel ?
                             Ni à l’invasion de gymnotes s’associant en séries parallèles pour provoquer une décharge électrique puissante ?
                             Mécréant !  smiley


                          • Emohtaryp Emohtaryp 3 mai 13:58

                            @baldis30

                            Bon , ce qui me rassure, c’est que nous sommes une majorité absolue de « mécréants » (du genre 90 %. au moins ).... smiley

                            Sauf que certains doivent prier ardemment « Notre Dame » pour que la vérité ne les engloutissent pas prestement.

                            Toutefois, pas sûr qu’elle manifeste une quelconque miséricorde à l’égard de ces porcs égarés....


                          • baldis30 5 mai 13:50

                            @Emohtaryp
                            bonjour
                             « du genre 90 %. au moins »

                             oulalalala ... majorité modèle stalino-hitlérien ... brrrrr.... smiley


                          • microf 3 mai 11:01

                            Notre Dame a brullé, il faut s´attacher á la renovation de ce Patrimoine de l´Église Catholique qu´il est, avant d´être un Patrimoine de l´État francais qu´il est devenu. 

                            Il ya un pays, l´Autriche.

                            Francais venez en Autriche voir dans quel état se trouvent les Églises ou les Monatères.

                            Les Églises sont très belles et les Monastères très beaux, tout est renové, brillant.

                            Lorsqu´il faut renover une Église ou un Monatère en Autriche, tous les Autrichiens, Communistes, Socialistes, Droites, Extrême-Droites, Athées, Musulmans, y compris les étrangers, sans oublier bien sûr, l´Etat Autrichien et autres Corps, telles les entreprises privées etc, etc... participent á cette renovation, et ceci, sans commentaires, car pour les chrétiens, c´est un Patrimoine de l´Église, pour les autres, c´est un patrimoine de l´Autriche pays oú ils habitent, pour les autres, pays qu´ils visitent de voir de beaux batiments.

                            Il ya des organisations qui font des collectes dans les villes et les touristes aussi participent.

                            On parle de la séparation de l´Église et de l´État en France, mais celá n´existe que sur le papier, en réalité NON.

                            Les Églises appartiennent á l´État j´ai cru lire.                             Oú est alors cette séparation si ces Églises appartiennent á l´État ?

                            Que fait cet État Francais des Églises francaises qui sont son Patrimoine et qui sont très vétustes ? 

                            L´Église Saint ROCH á quelques mètres de Notre Dame, une Église importante est vétuste.                                                            J´ai été une fois en pélérinage il ya une quinzaine d´années á ARS j´ai été très choqué de voir une telle Église tomber en ruine. Le Curé d´Ars est le Patron de tous les Prêtres du monde..., j´espère que l´Église d´Ars a été renovée, car c´est un Patrimoine francais tout aussi comme Notre Dame, les Prêtres du monde entier y viennent.

                            Que fait ou qu´a fait cet État francais de ce Patrimoine francais qu´il se réclame, Patrimoine que sont les Églises francaises ?

                            D´après ce qui est écrit Notre Dame avait besoin de 2 millions d´Euros pour certains travaux que cet État francais ne lui a pas donné alors que cette Cathédrale lui appartient, pourquoi ?

                            Il ya un commentateur qui a posé la question de savoir ce que va donner le Vatican.

                            Pourquoi le Vatican doit donner une subvention alors que Notre Dame n´appartient pas á l´Église mais á l´État francais ? En plus il ya déjá plus d´argent pour la renovation de Notre Dame qu´il n´en faudra, alors, le Vatican n´a plus rien á donner.


                            • baldis30 3 mai 12:42

                              @microf

                              bonjour,
                              certains ont donc compris que ces constructions appartiennent avant tout à l’HOMME ! C’est tout .... et d’autres ne croient qu’en l’homo economicus !
                               c’est toute la différence !


                            • Nous pouvons en conclure qu’il est interdit de soupçonner un acte criminel et de parler de la série d’actes christianophobes qui ont précédé le « drame »...


                              • illiadegun illiadegun 3 mai 13:49

                                Le gouvernement atteint son but : tant que les gens s’entre-déchireront à propos de religions ,cela évitera de se poser des fâcheuses questions sur ces flammes orangées d’une violence extrême et surtout sur cet extraordinaire « travail de désinsectisation » proposé il y a quelques mois à une société d’Épinal. Incapable honnêtement de réaliser chimiquement ce gel « nouveau et révolutionnaire » ,cette entreprise s« est vue offrir ce produit qui fut pulvérisé et infiltré dans la charpente au point de la faire passer de »beige« au »roux acajou«  !!

                                En attendant,pour » oublier Notre Dame« , un autre »événement" vient détourner l’attention vers l’hôpital Pitié Salpêtrière. Le chantage émotionnel n’a plus la persuasion d’antan d’unifier la population !!


                                • Taverne Taverne 3 mai 16:05

                                  Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière. (I will show you fear in a handful of dust. (T.S Eliot)

                                  Quelles racines s’agrippent, quelles branches croissent
                                  Parmi ces rocailleux débris ? O fils de l’homme,
                                  Tu ne peux le dire ni le deviner, ne connaissant
                                  Qu’un amas d’images brisées sur lesquelles frappe le soleil :
                                  L’arbre mort n’offre aucun abri, la sauterelle aucun répit,
                                  La roche sèche aucun bruit d’eau. Point d’ombre
                                  Si ce n’est là, dessous ce rocher rouge
                                  (Viens t’abriter à l’ombre de ce rocher rouge)

                                  Et je te montrerai quelque chose qui n’est
                                  Ni ton ombre au matin marchant derrière toi,
                                  Ni ton ombre le soir surgie à ta rencontre ;
                                  Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière.

                                  And I will show you something different from either
                                  Your shadow at morning striding behind you
                                  Or your shadow at evening rising to meet you ;
                                  I will show you fear in a handful of dust.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès