• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que font certains de la liberté ?

Que font certains de la liberté ?

JPEG

Nous avons la liberté de nous exprimer sur certains médias, sur les réseaux sociaux...

Nous pouvons commenter toutes sortes de sujets d'actualité, nous pouvons exprimer des opinions, argumenter, convaincre, persuader.

 

Mais que font certains de cette liberté ? Lors des élections, certains lancent des insultes pour fustiger ceux qui n'ont pas voté conformément à leurs aspirations...

 

Ces "autres" deviennent des "cons", des moins que rien, des abrutis, des gens qui n'ont rien compris, les pires des imbéciles...

Ce faisant, ils se discréditent et discréditent surtout leur propre point de vue : quand on méprise les autres, quand on utilise l'injure, quand on ne maîtrise pas son discours, on court le risque de ne convaincre personne...

On attise les haines comme le font les partis extrémistes, on exacerbe les tensions et les conflits...

 

Notre pays est divisé, fracturé, il ne faut pas ajouter l'invective à la division...

Ceux qui insultent les électeurs en raison de leur choix se laissent emporter par leur amertume, leur déception, sans doute.

 

Mais, comment peut-on rabaisser, ainsi, les autres, les réduire à néant ?

C'est en argumentant, avec sérieux, que l'on peut vraiment convaincre les autres, non en les insultant : que ceux qui insultent en prennent conscience...

L'insulte est contre-productive : au lieu de convaincre, elle hérisse.

 

Et ceux qui s'expriment sur les réseaux sociaux, qui veulent défendre leur point de vue seraient bien inspirés de renoncer à l'insulte... Les tweets favorisent ce type de comportement : on balance sommairement quelques mots grossiers à l'encontre de l'adversaire, les tweets exacerbent ces injures.

 

Une argumentation bien menée n'a pas besoin de passer par l'invective...

Au lieu de servir leurs idées, les hommes, les idéaux qu'ils défendent, ceux qui recourent à l'insulte les desservent, hélas...

 

La liberté de s'exprimer, partout, sur les réseaux sociaux conduit aux pires excès, aux pires outrances.

Trop souvent, il s'agit d'écraser l'autre au lieu d'instaurer un vrai débat d'idées... 

 

Par ailleurs, les mairies installent ce que l'on appelle des isoloirs pour préserver le secret du vote : or, beaucoup de gens, sur internet, crient haut et fort qu'ils ont voté pour tel ou tel candidat... Un peu de retenue serait, sans doute, bienvenue...

Certains revendiquent même la victoire de leur candidat, alors que celui-ci a été éliminé dès le premier tour...

 

Les hyperboles fusent, ainsi que les approximations. Internet nous offre l'opportunité de nous exprimer : cela n'interdit pas de penser et de modérer certains propos.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/05/que-font-certains-de-la-liberte.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.24/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 16 juin 2020 13:53

    La pire insulte que j’ai lue sur un forum, c’est :

    « Ta mère, elle boit l’eau des pâtes ! »

    Faut arrêter, ça sert à quoi de dénigrer !

    C’est pas moi qui dirais à quelqu’un :

    « Tes oreilles, on dirait des pantoufles ! »

    Même si c’est vrai.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juin 2020 13:59

      @Séraphin Lampion

      Si elle a la chiasse l’eau du riz c’est mieux.


    • popov 16 juin 2020 15:42

      @Séraphin Lampion

      Moi, j’ai entendu : te mère elle est si grosse qu’elle peut tomber du lit des deux côtés en même temps.


    • Alex Alex 16 juin 2020 13:55

      « Ta mère, elle boit l’eau des pâtes ! », elle est bonne quand même, soyons honnêtes ‼️🤣


      • sls0 sls0 16 juin 2020 15:07

        La pire des prison c’est celle où l’on s’enferme soi-même. Et c’est aussi le pire des geoliers que l’on a : notre égo.

        L’invective est la démonstation que l’égo ou le geolier est très fort. Est-ce une démonstration de liberté que l’invective ? Vouloir à tout prix avoir raison est-ce une preuve de liberté ?

        Il vaut mieux écouter l’esclave, son manque de liberté est contraint et non voulu.


        • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 16 juin 2020 17:00

          @sls0

          Epictète était un esclave et il se considérait en effet plus libre que son propre maître.
          Il expliquait que pour la plupart des hommes le bonheur, ce serait d’avoir tout ce qu’ils désirent, et la liberté, ce serait de faire tout ce qu’ils voudraient. Mais l’homme, esclave de ses désirs, n’a ni bonheur, ni liberté. Obtenir tout ce qu’il désire et faire tout ce qu’il veut n’est pas en son pouvoir. Cela ne dépend pas de lui, mais de circonstances extérieures, de la coopération d’autrui et de la chance. Alors, qu’est-ce qui dépend de lui ? Qu’est-ce qui est en son pouvoir ?

          En fait, ce qui ne dépend que de lui et ce sur quoi il a un pouvoir absolu, c’est sa volonté.

          Chacun doit décider de ce qu’il veut : si je ne veux pas aller à un endroit, on peut m’y contraindre par la force, m’y emmener manu militari, mais on ne me fera pas vouloir y aller. On aura changé mon corps de place, mais on n’aura pas pu changer ma volonté. Chacun possède un libre-arbitre, comme disent les philosophes, et dispose d’un domaine de pouvoir et de liberté, qui est intérieur.

          La maîtrise de sa propre volonté, de ses pensées et de ses désirs est une règle de vie fondamentale pour les stoïciens :

          “Si quelqu’un livrait ton corps au premier venu, tu en serais indigné ; mais de livrer toi-même ton âme au premier qui t’insulte en le laissant la troubler et la bouleverser, tu n’en as pas honte ? ” Epictète - (Manuel, 28).


        • JC_Lavau JC_Lavau 16 juin 2020 17:26

          @sls0. Bin, la sentencieuse rosemarde, elle proclame « beauf » tout ce qui résiste à son autoritarisme. En arriver à prendre Tullius Detritus pour allié : 
          https://www.agoravox.fr/commentaire5774919 
          c’est être tombée bien bas.


        • ZXSpect ZXSpect 16 juin 2020 16:39

          .

          « les mairies installent ce que l’on appelle des isoloirs pour préserver le secret du vote : or, beaucoup de gens, sur internet, crient haut et fort qu’ils ont voté pour tel ou tel candidat... Un peu de retenue serait, sans doute, bienvenue… »

          .

          Que les électeurs aient la garantie de pouvoir voter en toute liberté et discrétion ne s’oppose pas au choix de certains de rendre public leur vote. En quoi ces derniers devraient’ils faire preuve de « retenue » !


          • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 16 juin 2020 17:14

            @ZXSpect

            Rosemar confond « droit à la confidentialité » et devoir de réserve.
            Rien ne vous interdit de rendre publiques vos opinions dont l’état vous garantit la liberté de ne pas les divulguer si c’est vous qui le souhaitez ;.
            Par contre si vous êtes assermenté, livrer une information confidentielle sans autorisation est une faute, voire un délit.
            Dans le premier cas, il s’agit d’une liberté, dans le second il s’agit d’une contrainte.


          • Jeekes Jeekes 16 juin 2020 17:37

            ’’Que font certains de la liberté ?’’

             

            Globalement j’sais pas.

            Mais y’en a au moins une certaine qui passe son temps à écrire stupidité sur niaiserie. Et il semble même qu’elle soit contente d’elle-même...

             



            • rosemar rosemar 16 juin 2020 18:37

              @Jeekes

              Vous n’êtes sur Twitter !


            • JC_Lavau JC_Lavau 16 juin 2020 21:26

              @rosemar. D’ailleurs tous ceux qui osent résister à ton autoritarisme, c’est rien que des beaufs ! Selon toi.


            • Ouallonsnous ? 17 juin 2020 10:22

              @rosemar

              Chère Rosemar, encore une fois, vous écrivez pour faire le buzz, je ne vois pas en quoi votre article est insispensable !


            • Ouallonsnous ? 17 juin 2020 10:23

              @Ouallonsnous ?

              Errata ; « article est indispensable » !


            • mmbbb 17 juin 2020 14:01

              @rosemar j en reviens a la chloroquine , Le professeur C PERRONNE vient de publier son bouquin , vous devriez le lire c est édifiant J ai regarde son intervention sur Radio SUD . Vous devriez rester dans votre domaine au lieu de raconter des conneries et d affirmer avec aplomb des sottises Ce professeur a affirme que Trump avait autoristé cette molecule ! Un comble 
              La France a un des taux de letalité les plus hauts ! 



            • rosemar rosemar 18 juin 2020 12:53

              @mmbbb

              Voici le lien :

              https://youtu.be/crbITXQTo24


            • Pere Plexe Pere Plexe 16 juin 2020 18:14

              Dans le domaine de la politique l’insulte est devenue la règle.

              Plus ou moins violente, selon le degré d’exaspération et le niveau de langage, mais ça ne change pas grand chose sur le fond.

              Pas tant de la part des politiques qui s’expriment mais de celle des ténors des médias

              Il faut entendre les faiseurs d’opinions genre Apathie Bourdin Malherbe Cohen Barbier qualifier d’extrémistes, de populistes, de complotistes tous ceux qui ne sont pas dans le consensus savamment imposé.

              Et le profond mépris qu’ils ont pour ceux là.

              Et surtout un jugement qui tient uniquement à l’appartenance politique.

              Ainsi un ancien ministre LR qui appelle à tirer dans le tas n’est pas un extrémiste.

              Idem pour une députée LREM.

              J’imagine leurs commentaires si c’était un responsable de la France insoumise ou du RN qui tenait de tels propos !

              Par contre un leader politique qui dénonce le fait que le parquet, aux ordres du pouvoir, perquisitionne très médiatiquement les locaux d’un parti d’opposition et nos fins analystes ne retiendrons que la forme tenant le fond pour négligeable...

              Et c’est donc ce leader qui est taxé de furieux extrémiste.Et condamné pour rébellion.

              J’imagine leurs commentaires si la scène se passait en Russie !

               


              • rosemar rosemar 16 juin 2020 18:32

                @Pere Plexe

                Il est vrai que parfois les politiques donnent l’exemple de la violence verbale...


              • Le421... Résistant Le421 16 juin 2020 20:52

                @rosemar
                Nous sommes en guerre !!
                Par exemple ?
                Je dis ça au hasard...
                Vite, on achète des pâtes, de la farine, de l’huile...
                Mmmmm’béciles...
                Et ça, ça vote !! On est bien campés.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juin 2020 21:10

                @Le421

                C’est sur faudrait un vote censitaire où l’élite comme toi aurait seule le droit de voter.


              • Pere Plexe Pere Plexe 17 juin 2020 10:48

                @rosemar
                ...dans ce cas la violence ce sont les faits bien plus que les mots !


              • Roubachoff 16 juin 2020 18:22

                Eh bien oui, certaines concierges usent de leur liberté pour écrire des idioties. Pourquoi pas, après tout ? En précisant que je ne suis pas dans la compétition (pour des raisons que j’ai largement exposées) je me demande comment une rosemar peut avoir entrée libre sur Agoravox (un article par jour, quand ce n’est pas deux). Même question pour Toto le Démago, par exemple. Il y a dans ce système de modération des articles quelque chose de profondément pourri.

                Dernier point, Mme la donneuse de leçon. Si le vote est secret, c’est pour éviter qu’on fasse pression sur les électeurs, voire qu’on les menace. A part ça, rien n’interdit à un citoyen de clamer sur tous les toits ses préférences. Vous imaginez des campagnes électorales avec devoir de réserve ? 

                Affligeant...


                • babelouest babelouest 16 juin 2020 20:36

                  La liberté de pensée, oui, bien sûr à 100%.

                  La liberté de dire ? C’est beaucoup moins vrai. Souvent dire quelque chose se verra renvoyé, dans le genre « Tu aurais mieux fait de te taire », parce que c’est indiscret, parce que c’est cruel, à plus forte raison (et là les politiciens feraient mieux, presque tous, de se taire presque toujours) si c’est inexact volontairement, ou carrément faux.

                  La liberté de faire ? Cela se heurte à tous les réglements, qui sont là pour rappeler que la liberté de l’un s’arrête là où commence celle des autres. A la limite la liberté de ne pas faire est assez souvent moins dommageable. C’est même un droit précieux appelé le droit de retrait. Cependant parfois même celui-là se heurte à des lois injustes, mais qui sont LA LOI. L’enfreindre sciemment peut demander beaucoup de courage.

                  En tout cas, ne jamais oublier cette recommandation : Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fît. C’est l’un des piliers du vivre-ensemble, qui donne des limites à la liberté de chacun. On notera que certains piétinent allègrement cette maxime en toute occasion. Alors s’installent l’arbitraire, la confusion et le désespoir.


                  • rosemar rosemar 16 juin 2020 20:57

                    @babelouest

                    MERCI pour toutes ces réflexions...


                  • Le421... Résistant Le421 16 juin 2020 20:50

                    Je peux dire une connerie ?

                    Faisant partie de LFI, donc, de la véritable « opposition », sans lunettes noires, perruque et autre faux nez, passer pour un con, je commence à en avoir l’habitude.

                    Mais, ce n’est pas moi qui ait dit une phrase de ce genre, passer pour un idiot auprès d’imbéciles avérés est un plaisir de gourmet que je sais apprécier.

                    La crise du COVID-19 aurait pu servir de leçon à certains.

                    Ben non.

                    Ces connards (pas d’autre mot !!) applaudissent aux fenêtres à la demande des téloches et se planquent chez eux quand il faut défiler dans les rues.

                    Bon. Ceci dit, ils auraient peur de prendre un coup de matraque, de lacrymo ou de LBD, je ne m’étonnerais pas.

                    Mais pourtant, IL N’Y A PAS DE VIOLENCES POLICIERES en France !!

                     smiley


                    • Salade75 17 juin 2020 10:11

                      Bonjour @Le421,

                      On sent bien l’amour que vous avez pour le peuple dans votre message !

                      "... Un monde où surgit un acteur nouveau : le peuple.

                      Les puissants se moquent de lui, le méprisent, lui bourrent le crâne et insultent tous ceux qui lui donnent la priorité." (Jean-Luc Mélenchon L’ère du peuple)

                      Bel exemple d’écart entre le discours et la pensée profonde ...


                    • caillou14 rita 17 juin 2020 07:03

                      Les libertés sont toutes relatives ?

                      Il y a autant de libertés que d’individus, des instants particuliers à chacun ?

                      La liberté collective est un leurre !

                       smiley


                      • Sparker Sparker 17 juin 2020 10:25

                        La niaiserie volontaire de celui qui ne veut « pas se prendre la tête » en méprisant une démarche intellectuelle permettant de mieux appréhender son environnement eco/politico/social alors qu’il se réfugie derrière des poncifs, a priori et autres superficialités, est une insulte à l’intelligence conceptuelle.

                        Je n’ai aucun mal à dire que c’est une posture de con... mais je ne le traite pas de con, nuance. C’est une posture et c’est ça qui est con.

                        Il est « libre » d’être con, il le sait et ça lui va car c’est facile à mettre en oeuvre et suffit d’avoir la réponse du genre « toi même et, connard » quand tu le pousses dans ses retranchements.

                        C’est difficile d’aller contre soi, on à tous été con à un moment ou un autre ou on à tous des réflexions cons et que l’on sait con mais qu’on masque sous de l’arrogance pour ne pas se remettre en question.

                        Car une bonne part de ce qui pourrait constituer « la liberté » serait déjà la capacité à se remettre en question, à se voir comme « perfectible », soi ou ses idées, mais c’est pas dans notre culture alors c’est pas gagné.

                        En occident on à le culte de la « personnification » les échanges ne servant pas souvent à éclairer des choix à faire mais plutôt à donner de la consistance et de l’épaisseur à des « personnes » qui croient, par là, atteindre une liberté solaire (briller en société...)

                        La seule liberté que je connaisse c’est d’être sois-même au sens plein du terme, mais ce que je ne comprend pas trop c’est qu’il faut pratiquement une vie pour se retrouver et si t’as bien bosser ta liberté il te reste peu de temps à l’exercer. Paradoxe ?? 


                        • Jean Keim Jean Keim 17 juin 2020 11:45

                          Et si la liberté était non pas dans le choix mais dans l’acceptation...


                          • troletbuse troletbuse 17 juin 2020 11:51

                            Un jour, j’ai trouvé un petit livre, le lexique des injures. Naturellement, je l’ai acheté. Il y a une flopée de mots normaux comme cornichon, tante, tapette, gland, boudin, marteau, trumeau, ....

                            Si on interdit ces mots, comment va-t-on s’exprimer ? smiley


                            • rosemar rosemar 17 juin 2020 11:54

                              @troletbuse

                              Au moins, certains de ces mots sont pittoresques...


                            • JC_Lavau JC_Lavau 17 juin 2020 18:22

                              @troletbuse. Le Petit Haddock Illustré conserve d’autres richesses : anacoluthe, invertébré, bachi-bouzouk, catachrèse, boit-sans-soif, pirate de carnaval, ...


                            • Jonas 18 juin 2020 16:51

                              @rosemar 

                              Si selon vos souhaits , on supprime , sur les réseaux sociaux , les insultes , les divagations et les slogans comme vérités, que deviendraient ces réseaux sociaux ? Leur raison d’exister au départ a été déviée , aujourd’hui chaque personne se croit obliger de donner son avis surtout , c’est ce que Roselyne Bachelot  a qualifié de toutoulogues. Pas besoin de faire des études , ni de passer de diplômes , Internet met tout le monde sur le même plan.

                              C’est le défoulement généralisé. Internet en France et surtout parmi une certaine catégorie de personnes , ce sont les « Brèves de comptoir » que Jean-Marie Gourio relevait dans les bistrots devant un « verre de blanc » l’ humour en moins. 


                              • Sparker Sparker 21 juin 2020 11:22

                                @Jonas

                                « Internet en france » vous faites dans la nuance comme d’hab, disons que c’est l’internet qui vous intéresse mais il se passe plein d’autres choses et même des choses intelligentes, sur internet


                              • HClAtom HClAtom 21 juin 2020 13:11

                                L’insulte est l’argument de ceux qui n’en ont aucun autre.

                                Elle nous indique que leurs auteurs sont des lâches car ils n’insultent que bien protégés derrière l’anonymat de leurs écrans.

                                On ne leur a sans doute pas enseigné le courage, ni le respect et la tolérance, ni même les éléments de base du savoir vivre en société. Dès lors, manquant de l’essentiel, leurs capacités cognitives sont très limitées, se résumant à des éructations malfaisantes.

                                Ils « pensent » réellement que leur vomi langagier va convaincre la Terre entière de leur immense « raison ». C’est vous dire leur incapacité mentale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité