• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Québec : la sélection des migrants pour protéger les valeurs (...)

Québec : la sélection des migrants pour protéger les valeurs démocratiques

Le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec, Simon Jolin-Barrette, qui est aussi responsable de la Laïcité et de la Langue française, a décidé de mettre en place un test des valeurs démocratiques pour les futurs immigrants car « le système a été laissé dans un piètre état durant 15 ans sous l'ancien gouvernement libéral. Nous effectuons un meilleur maillage entre les personnes migrantes et les besoins du marché du travail ». Ce test ne sera pas une condition à l’obtention de la résidence permanente, qui relève du gouvernement fédéral.

Dans une conférence de presse donnée le 30 octobre à l'Assemblée nationale du Québec Simon Jolin-Barrette a expliqué les nouvelles mesures. Il faut « mettre en place les meilleurs outils possibles afin d'assurer une meilleure régionalisation, une meilleure francisation, une meilleure intégration réussie des personnes migrantes, notamment sur le marché du travail. Aujourd'hui, nous poursuivons ce travail. Nous venons de déposer à l'Assemblée nationale le plan d'immigration du Québec pour l'année 2020. Ce plan s'inscrit dans la continuité des réformes entreprises par le gouvernement du Québec depuis le 1 octobre 2018 » ; le but de ce test est de s’assurer que les immigrants potentiels vont « s’intégrer en français à la société québécoise et adhérer aux valeurs québécoises », a déclaré Simon Jolin-Barrette.

Le gouvernement Legault imposera dès le 1er janvier 2020 un test des valeurs aux travailleurs qualifiés qui souhaitent immigrer au Québec. Les ressortissants étrangers et les membres de leur famille qui souhaitent s’établir au Québec devront désormais obtenir une « attestation d’apprentissage des valeurs démocratiques et des valeurs québécoises exprimées par la Charte des droits et libertés de la personne ».

« Les candidats doivent répondre à 20 questions qui vont varier afin que les candidats ne puissent pas s'échanger les réponses. « L'objectif est de mieux répondre aux objectifs des besoins du Québec. Nous annonçons une modernisation du programme d'expérience québécoise », « D'abord nous sélectionneront les candidats qui font une demande d'immigration permanente en fonction de leur domaine d'études et de l'emploi qu'ils occupent. Comme les besoins sont différents d'une région à une autre. Nous allons nous baser sur les listes des professions en déficit sur chaque région. La liste est créée en collaboration avec le ministère du travail et de l'emploi et de la solidarité sociale et compte 162 métiers. Cette liste sera en vigueur dès le 1 nov 2019 » a déclaré le ministre. « En 2020 le Québec va accueillir entre 43 000 et 44 500 migrants toutes catégories confondues » et « rehausser à 65% voire au-delà notre part à l'immigration économique ».

« Si vous voulez venir vivre au Québec, il faut que vous connaissiez les valeurs au Québec. Il faut que vous sachiez qu’au Québec les femmes sont égales aux hommes, que le principe de la laïcité est important, qu’il y a une séparation entre l’État et la religion » a expliqué le ministère de la francisation et de la laïcité avant de présenter quelques exemples de questions qui servent de test pour les immigrants :

Au Québec, les femmes et les hommes ont les mêmes droits et cette égalité est inscrite dans la loi. Vrai ou faux ? 

Choisissez les illustrations qui représentent les personnes qui ont le droit de se marier au Québec

Choix de réponses : une illustration de deux hommes ; une illustration de deux femmes et un homme ; une illustration de deux femmes ; une illustration d’un homme et une femme ; une illustration de deux hommes et une femme.

 Identifiez la ou les situations où il y a discrimination

Choix de réponses : refuser un emploi à une femme enceinte ; refuser un emploi à une personne qui n’a pas le diplôme requis ; refuser un emploi à une personne à cause de son origine ethnique.

Ce test sera administré en ligne et Simon Jolin-Barrette espère que les immigrants vont le remplir sans l'aide d'autres personnes.

Les étrangers n’habitant pas au Québec qui n’obtiendront pas un score de 75% de réussite à une vingtaine de questions sur l’égalité homme-femme, la laïcité, la francophonie, les droits de la personne ou la démocratie auront, après deux tentatives, la possibilité de le réussir une troisième et dernière fois ou bien de venir au Québec afin de participer à un cours de 24 heures intitulé Objectif Intégration. Les étrangers qui habitent déjà temporairement sur le territoire québécois - avec un permis de travail temporaire mais qui souhaitent obtenir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) afin de devenir résident permanent - pourront dès le départ assister à Objectif Intégration afin de se conformer aux nouvelles exigences de Québec, ou seront tenus de le suivre s’ils choisissent de passer le test des valeurs et l’échouent deux fois. Les personnes, qui auront échoué à l'ensemble des essais auxquels elles ont droit ou qui n'auront pas participé à la séssion d'information, verront leur demande d'immigration fermée. Elles pourront toutefois présenter une nouvelle demande d'immigration et reprendre le processus et obtenir leur attestation de la connaissance des valeurs québécoises.

Selon les cibles d’accueil de travailleurs qualifiés en 2020 au Québec, entre 25 000 et 26 300 immigrants devraient être soumis au nouveau test des valeurs ou au cours de 24 heures dès l’an prochain.

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1204


Moyenne des avis sur cet article :  1.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • kimonovert 4 novembre 15:54

    Pas de signature de l’original ? Olivier Renault

    Qui copie colle ici ?

    "Observateur Continental est un portail internet d’information indépendant et à but non lucratif lancé en avril 2019.

    Observateur Continental publie les dernières nouvelles et informations ainsi que des analyses sur tous les événements importants dans le monde. Une attention particulière est accordée aux contenus consacrés aux problèmes du continent eurasien, à la coopération de l’Atlantique à l’océan Pacifique, à l’intégration économique et à la sécurité de l’information.

    Ce portail a pour objectif principal de fournir à ses lecteurs francophones les informations pertinentes sur les activités de l’OCS (Organisation de coopération de Shanghai), du groupe des BRICS (union politique et économique de 5 pays : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et du grand partenariat eurasien entre l’Union économique eurasiatique (UEEA) et d’autres pays, dont l’Inde, l’Iran, le Pakistan et les pays membres de la CEI et même de l’UE.

    Observateur Continental est une plateforme dédiée aux chroniqueurs et analystes de divers pays du monde.

    Le portail est conçu avec un intérêt sincère pour tout ce qui se passe sur le continent eurasien."

    Donc le Canada n’est pas dans votre sphère d’intérêt ! A moins qu’on m’ait menti...

    Le Québec a une politique migratoire centrée sur le critère premier : « être franco phone » ! Qui est francophone ? https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Francophonie

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Québec

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Canada


    • ZXSpect ZXSpect 4 novembre 16:14

      @kimonovert
      .

      Ne chicanez pas Patrice Bravo dont les copiés/collés sont désormais validés quotidiennement sur AgoraVox… notre media citoyen ne publie plus des articles de rédacteurs citoyens, mais offre un portail vers un site bien discret sur ses animateurs et auteurs.

       :-0


    • foufouille foufouille 4 novembre 16:17

      le canada sélectionne depuis longtemps l’immigration et en plus, il fait assez froid.


      • kimonovert 4 novembre 16:24

        @foufouille

        Et puis dans la Belle Province, il y a les Algonquins et les Hurons qui ont vite fait un scalp, sans compter les loups et les ours !


      • CLOJAC CLOJAC 4 novembre 17:54

        @foufouille
        Le Canada et l’Australie avaient mis en place depuis un moment un système de filtrage des nouveaux venus avec ces 2 questions basiques : L’impétrant est-il un délinquant ou un fugitif connu d’Interpol ? Quelles sont ses qualifications professionnelles et celles-ci seront-elles utiles à la société qui l’accueillera ?
        Question subsidiaire : a-t-il un contrat de travail ou des fonds suffisants pour créer son entreprise ?
        Aujourd’hui, compte tenu des origines des nouveaux arrivants, un petit test sur les valeurs de notre civilisation peut sembler utile... Mais faut pas se faire d’illusions, l’information circulera vite pour les inciter à pratiquer la takya.


      • San Jose 4 novembre 16:31

        Si jamais les valeurs québécoises sont l’accueil sans réserve et de nombreux accommodements raisonnables, je ne vois pas pourquoi les migrants les rejetteraient. 


        • Le Gaïagénaire 4 novembre 21:36

          @San Jose 4 novembre 16:31

          Même le fédéral rejette les « valeurs » québécoises alors !
          Tous les migrants prêtent serment d’allégeance à Élizabeth 2, dont le billet de 20$ porte la photo, pas à la province de Québec et ses « valeurs ». Puisque nul ne peut servir deux maîtres il s’ensuit que le plan Durham 2.0 est en marche.


        • OMAR 4 novembre 17:36

          Omar9

          .

          « une meilleure intégration réussie des personnes migrantes,.. ».

          .

          Tout le problème réside dans le sens, le contenu que l’on donne au vocable « intégration ».

          .

          Cela doit signifier : respect des lois et reglements du pays d’accueil, apprentissage de la langue officielle locale, être utile au pays d’accueil et adhérer et appliquer ses valeurs, alors cela ne doit poser aucun problème.

          .

          Mais cette définition ne sied malheureusement pas à certains suprémacistes...

           


          • exol 4 novembre 17:42

            @OMAR
            Et surtout ne pas emmerder les locaux avec une religion rétrograde et meurtrière.


          • foufouille foufouille 4 novembre 17:57

            @OMAR

            oubli de t


          • foufouille foufouille 4 novembre 17:58

            @OMAR

            oubli de ta religion de merde : égalité homme et femme, homos, etc.


          • OMAR 4 novembre 20:57

            Omar9
            .
            @foufouille & exomil
            .
            Les 2 couilles molles du raciste atteint d’aphanisis ou d’impuissance...


          • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 5 novembre 01:00

            @OMAR

            Pourquoi tu préférait être fouiller en profondeur par un priapisme abondant ???
            Vilaine coquine c’ est haram ...meme quand c’ est toi qui fait le chameau ...


          • foufouille foufouille 5 novembre 09:20

            @OMAR

            ta religion n’est pas une race.


          • Désintox Désintox 5 novembre 14:38

            @Cyrus (TRoll de DRame)
            « Pourquoi tu préférait être fouiller »

            Quand on se prétend « bon français », on essaie d’écrire correctement sa langue !


          • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 5 novembre 23:31

            @Désintox

            Quand on se prétend « désintox » on évite de colporter des fake-news .


          • ZXSpect ZXSpect 4 novembre 18:49

            Bravo à Patrice B... qui lance ses hameçons sur AgoraVox pour attirer des modérateurs complices vers observateurcontinental.fr ...qui est si discret sur ses animateurs et auteurs... un petit coup d’oeil vers le « whois » du site n’est pas plus clair !


            • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 13:20

              Pas grave ceux qui sont refoulés la bas seront reçus en grande pompe en France ....


              • Lonzine 5 novembre 17:42

                @zygzornifle
                pas du tout, au contraire ; la France veut bien accueillir des vétérinaires, des architectes, des médecins etc....


              • lala rhetorique lala rhetorique 5 novembre 14:13

                Les canadiens sont eux-même des migrants.... et non les autochtones. Mettre des quotas c’est faire preuve d’un racisme frôlant l’esclavagisme (antant on sélectionnait les esclaves en fonction de la qualité de leur dentition, maintenant ce sera par rapport aux études et métiers).Ce qu’il faut surtout faire, c’est renvoyer les immigrés qui ne font pas partie de pays dangereux pour eux. Mais si on les garde, demandez donc la raison à la Western Union.... c’est que ça rapporte aux financiers.


                • Désintox Désintox 5 novembre 14:36

                  Pas terrible de copier-coller !

                  J’avoue que je n’avais pas fait gaffe.


                  • Dantès 5 novembre 15:45

                    On ouvre tout grand les portes de l’immigration pour plaire aux entreprises (dont Legault est ambassadeur) en faisant pression vers le bas sur nos modestes salaires. On prime l’immigration venant de pays n’ayant aucuns liens culturels avec la population d’accueil, afin de diminuer les passerelles entre travailleurs, et tout ceci sans jamais demander l’opinion du contribuable. Maintenant, c’est les cris d’orfraie parce que les immigrants venus nous remplacer ne plaisent plus au grand capital, et ce serait aux citoyens de se manifester en faveur des valeurs dominantes (lgbt-isme, marriage-homo, feminisme etc.) dont ces immigrants se foutent bien ! Sans moi SVP. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès