• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Queen Elisabeth acte II ou comment Sarkozy monte la terre entière contre (...)

Queen Elisabeth acte II ou comment Sarkozy monte la terre entière contre nous

Il ne fallait pas être bien grand clerc pour deviner ce que les deux qualités génétiques de l’Unique, notre divin égocrate, - l’orgueil boursouflé se nourrissant parmi mille choses celle de l’impériale et impérieuse nécessité d’être sur la photo comme le belge devant sa fenêtre quand il y a un éclair qu’il prend pour un flash et la propension à utiliser tout ce qu’il croit pourra permettre de pêcher une voix de plus se servant aussi également du dénigrement comme du levier d’Archimède qui avec ce seul soulevait l’univers, du dénigrement donc d’un adversaire temporaire pour rehausser croit-il sa position médiocre en enfonçant les autres - allait entraîner au niveau international à court, moyen et long terme des catastrophes dont la France va en subir les conséquences et pas qu’un peu. Notre Universel n’est qu’un Astérix sans potion magique, orgueilleux, ombrageux, mais sans jamais reconnaître ses erreurs qui ne va faire qu’amplifier l’exécrable image de la France comme pays arrogant. La honte est sur nous.

 La non invitation de la reine d’Angleterre, engagée elle-même dans cette guerre totale contre une hyène immonde, une idéologie des pires, engagée et représentante d’un commonwealth qui a offert ses enfants des quatre coins de la terre et des océans, que ce fut du Canada, de l’Australie, de la Nouvelle Zélande, de l’Ecose et de l’Irlande, qui a accueil sur son territoire un gouvernement français provisoire, qui a mis ses fonds et ses terres, ses armes au service de la libération de la France qui a permis sur son sol ce débarquement du 6 juin 1944 qui a donc engagé et entraîné par ce fait dans la mort nombre d’entre ses fils à équivalence avec ces USA entrés eux en guerre bien tard, mais engagés tout de même, qui a vu sa capitale ruinée de bombardements incessants, dont le peuple a souffert et fait tant d’efforts avec un courage souvent à en remontrer à notre Guerrier sous protection de 19 gardes du corps, lui-même incapable de retourner à Gandrange ou d’aller en Guadeloupe ou dans ces zones à Karcherriser malgré se promesses le menton droit au ciel et le torse bombé comme un tonneau de cidre, est une insulte à l’histoire, une insulte au Royaulme Uni à qui - et c’est un comble de l’oublier - a été confiée la direction opérationnelle du débarquement (général Bernard Montgomery) , une insulte aux sacrifices et une honte immense qui va recouvrir le ciel de la France. Cette insulte et cette honte sont si fortes que - si diplomatiquement dit ce qui en donne une force plus grande encore - comme le révèle, non le Figosky qui se tait sur cette nouvelle, mais d’autres journaux comme Le Monde : La Maison Blanche a paru regretter, vendredi 29 mai, l’absence de la reine Elizabeth II au côté du président Barack Obama aux commémorations du débarquement en Normandie.
 
Le porte-parole de M. Obama, Robert Gibbs, s’est efforcé de ne pas être impliqué dans une quelconque querelle sur l’absence de la souveraine aux cérémonies du 65e anniversaire du débarquement allié le 6 juin. "Nous ne sommes pas chargés de la liste des invités, ça, je peux vous l’assurer", a-t-il déclaré devant la presse. Mais, a-t-il fini par ajouter, "je pense que le fait que sa contribution et sa présence seraient importantes ne fait aucun doute".
 
De cette déclaration du porte-parole de la White House laisse entrevoir deux choses : 1- Obama se dédouane ne voulant pas être associé à la non invitation de la reine Elisabeth II ; 2- il donne une leçon à Sarkozy en déclarant l’importance d’une présence de la reine. Personne qui a une responsabilité politique ne peut douter de l’importance de la représentation de cette figure du Royaume Uni, figure représentative et respectée dans son pays. Si, une personne, celle aveuglée par le souci permanent et quasi pathologique de son image et du coup politique qu’il pourra faire contre les autres avec, et contre le grès de celles-ci, les personnalités qui comptent et dont il espère dans l’ombre recueillir quelques éclats dorés qui feront briller sa Rolex et ses Ray Ban. D’un coup d’un seul, il réunit dans une même horreur ses deux qualités d’orgueil et de récupération de voix avant une élection. Et pour cela il est prêt à marcher sur l’histoire à grands croquenots, écraser la susceptibilité, nier l’existence et l’engagement d’autres pays pourvu qu’il fût seul avec Obama sur une photo comme il l’a voulu au plateau des Glières quand 200 personnes l’entouraient, mais non sur la photo, lui seul et grand les pieds dans la neige ou aux Invalides devant ces cercueils recouverts d’un drapeau tricolore sur lequel il crache finalement pour s’apitoyer sur sa grande solitude de chef suprême qui a envoyé se faire tuer nos soldats en Afghanistan. Dès son accession au trône il a commencé à étendre le nuage noir de la honte sur notre pays. Il n’a pas attendu. Le premier jour, oui le premier, il n’a pu s’empêcher alors que le soir même il rencontrait Angela Merkel, il n’a pu s’empêcher pour flatter les bas instincts de la population qu’il ne faut pas pousser bien fort pour qu’elle y tombe, en glorifiant nos entrailles par les louanges de la résistance déplacées en ce moment où elle n’avait rien à y faire - ne sommes nous pas en paix et en paix avec les Allemands, - pour accuser publiquement nos amis d’outre Rhin d’assassins.
 
Mais ces gaffes multiples lorsqu’il veut être à côté, sur la photo, il faudrait un album pour les compiler, comme cette mascarade à l’Otan où il voulait être placé collé au secrétaire général alors que la règle veut que chaque pays soit à sa place par ordre alphabétique et que ce fut fait pour la photo et, la porte refermée, il a retrouvé sa place enfonçant notre pays dans la honte car tous les participants, eux, ont vu et compris et n’ont pu que mépriser, s’ils ont une once de lucidité, ce caprice inimaginable d’infantilisme et d’orgueil outré et capricieux. Il s’en est pris déjà à beaucoup de monde, même si on oublie Zapatero, il s’est attaqué à Obama, il s’est attaqué aux Tchèques, il s’est attaqué à l’Afrique dans son ensemble il s’est attaqué à Brown, à Merkel, aux Irlandais, aux arabes, il ne pouvait s’arrêter en si bon chemin. 
 
Il y a une information qui a fait peu de bruit, mais qui dégrade un peu plus notre image hors nos frontières. Pour raison électorale, comme le révèle Le Monde, Sarkozy a décidé de snober les suédois. Ceux-ci ont soutenu l’idée de l’entrée de la Turquie en Europe, et ceux-ci vont prendre en juillet la présidence de l’Union Européenne. Ce second point méritait attention, surtout en campagne électorale européenne, mais c’est justement cette campagne européenne qui a poussé notre Souverain Poncif à ne pas y aller. La Turquie est un épouvantail mais aussi un bon filet à voix. Hors de question de fâcher les électeurs naturels du Guide, donc hors de question de se rendre dans ce pays d’hérétiques qui a soutenu l’entrée du Bosphore en Europe. Le Monde : Officiellement, il s’agit d’un problème d’agenda. En réalité, c’est à cause de la Turquie. Nicolas Sarkozy a annulé la visite qu’il devait faire mardi 2 juin en Suède, pays qu’il ne connaît pas. A cinq jours des élections européennes, le chef de l’Etat, qui a fait du refus de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne (UE) un argument de campagne, ne voulait pas afficher un différend flagrant avec le premier ministre suédois, le conservateur Fredrik Reinfeldt. Ou donner le sentiment qu’il s’oppose sur les estrades françaises à l’adhésion turque, mais l’accompagne en Europe.
 
La Suède, qui prend le 1er juillet la présidence semestrielle de l’Union, veut accélérer les négociations d’adhésion avec Ankara et ouvrir jusqu’à trois nouveaux chapitres de négociation (fiscalité, politique sociale, énergie). Le ministre des affaires étrangères suédois, Carl Bildt, a mis le feu aux poudres en faisant, dans Le Figaro du 25 mai, un plaidoyer pour la Turquie. "Il faut éviter d’arrêter les élargissements", a-t-il mis en garde, précisant que cet impératif concernait "absolument" la Turquie. M. Sarkozy en a pris connaissance le soir à Abu Dhabi. Mardi matin, l’Elysée informait l’ambassade de Suède à Paris que la visite à Stockholm était reportée.
 
"Nicolas Sarkozy a annulé sa visite à cause de l’entretien de Carl Bildt", confirme un ministre. "Le président voulait éviter un clash sur la Turquie et ne voulait pas que sa visite en Suède interfère avec les élections. Il y a trop de dossiers importants à préparer avec la présidence suédoise pour rater cette visite", renchérit un autre responsable politique.
 
Cet incident qui se veut aussi anodin au château que la non invitation d’Elisabeth - avec cette inconcevable bourde et ce mépris hallucinant de Chatel qui dit que si l’Elisabeth veut venir, bien sûr elle est la bien venue, s’enfonçant en disant que c’est une réunion franco-américaine comme si cela balayait encore plus le fait incontournable que les Anglais et leurs cousins aussi étaient présents sur les plages de Gold, Juno et Sword beaches à défaut de la très célèbre Omaha beach avec 83 000 engagés sur 135 000, soit plus de la moitié - est en fait grave selon Quatremer : Un incident diplomatique grave, quelques semaines avant le début de la présidence suédoise de l’Union européenne qui débute le 1er juillet. Mais cela n’est que le prolongements des écarts permanents de l’Omnipuissant. Comme dirait l’autre, celle qui parle de petite saucisse entourée de fayots, : on ne nous dit pas tout. En fait les informations circulent mal. En effet notre Kaiser Sarkoko n’est pas loin de n’en rater aucune. Avec effroi lisez ce commentaire de ce même Quatremer : L’histoire se raconte dans les chancelleries européennes. Nicolas Sarkozy, recevant le Premier ministre irlandais, Bertie Ahern, le 21 septembre, puis suédois, Fredrik Reinfeldt, le 3 octobre, se serait livré à une véritable diatribe anti-musulmane devant ses invités. Selon mes sources, le chef de l’Etat (photo : Thierry Monasse) s’est lancé dans un monologue confus d’une vingtaine de minutes, « dans un langage très dur, très familier, choquant pour tout dire », contre le « trop grand nombre de musulmans présents en Europe » et leurs difficultés d’intégration. Il a aussi décrit de façon apocalyptique le « choc de civilisation » qui oppose les musulmans à l’occident. Le tout, manifestement, pour justifier son opposition à l’adhésion de la Turquie à l’Union. Mais ses interlocuteurs, qui n’en sont toujours pas revenus, ne sont même pas sûrs de l’avoir bien compris, tant le discours était décousu et surtout hors de propos avec l’objet de ces rencontres, la préparation du Sommet de Lisbonne des 18 et 19 octobre. Ils en ont, en tout cas, retiré la désagréable sensation que Sarkozy, non seulement avait un sérieux problème avec les musulmans, mais avait du mal à maîtriser ses nerfs.
 
C’est à frémir. Au passage, merci à RichardTrois du Post pour ces informations.
 
Et pour ceux qui ne cessent de nous bassiner avec l’immense réussite du Kondukator à la « tête » de l’Europe et notamment de son intervention pour le conflit russo-géorgien, voici ci-dessous en rappel la couverture du magazine Wprost qui en dit plus long qu’un long discours. Depuis l’accession au trône du père du prince Jean, nous sommes entrés dans une période de troubles aggravés de nos relations internationales.
 
 

Documents joints à cet article

Queen Elisabeth acte II ou comment Sarkozy monte la terre entière contre nous

Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • LOKERINO LOKERINO 1er juin 2009 10:00

    bien evidemment !

    pour bouffer du sarko, imhotep et prêt à n’importe quel delire !

    comme par exemple de défendre les vieux monarques européens !!

    Votre autre hobbies ( a part le dezingage de la Sarkozie), c’est « point de vue et image du monde » ?

    vous etes un nostalgique de la France de Miterrand qui recevait en grande pompe les « grands »(gland ?) de ce monde à Versailles ?

    Je crois plutot que comme d’hab ,,vous faites dans le « coin de rue et image immondes »..

    Soyez sans crainte pur la suite de votre fil, vous aurez ici sur ce site vos supporters inconditionnels compagnons de lynchage permanent !

    quelle belle opposition construtiv pour la france !!!


    • Traroth Traroth 1er juin 2009 10:59

      Comme quoi les Anglais étaient suffisamment bons pour se faire trouer la peau en 1944, mais pas assez pour commémorer l’événement en 2009, si je comprends bien votre raisonnement...


    • noop noop 1er juin 2009 11:00

      Il faut d’urgence trouver un vaccin contre la sarkozite aigue... Le spectacle de toutes ces démangeaisons épistolaires est d’un monotone.


    • alceste 1er juin 2009 11:00

      Libre à vous de préférer Mouammar Kadhafi, qui , comme on le sait, est beaucoup plus démocrate que « les vieux monarques européens ».

      Quel soutien de qualité pour votre idole !


    • colza 1er juin 2009 14:13

      Pour défendre Sarko, vous êtes prêt à tout...
      Pendant la guerre, la pas-encore Reine Elisabeth était en uniforme, participant à l’effort de guerre de son pays !
      Vous devriez lire un peu, vous renseigner un peu sur ce que les Britanniques ont fait pour lutter contre le régime nazi. Ca vous remettrait un peu les idées en place.
      Je suis indigné par tant de connerie...


    • Yannick J. Yannick J. 1er juin 2009 14:37

      1940.........Londres.... il y eut un certain appel d’un général le 18 juin.....
      puis un long été ou ce n’étaient pas des brulures dues à des coups de soleils mais à des bombes.......et l’automne pareil......
      6 juin 44, il est vrai que pas un britanique ne vint sur nos côtes.....ah oui c’est vrai ils défendaient leur peau et leur territoire..........
      euuuhh dites moi, ma mémoire ma fait défaut.... qui a représenté la france à yalta ??? me semble que c’est churchill non ?
      ah pardon je me trompe je suis nul en histoire........


    • SALOMON2345 1er juin 2009 14:42

      Bouffer du SARKO : mais il est (en plus d’imbuvable) IMMANGEABLE !


    • Dzan 2 juin 2009 00:20

      Vecu
      A... ton frère, il est toujours aux jeunes UMP ?

      Non, il a déchiré sa carte
      Ah !!!

      Oui, il a été faire un stage de 6 mois en Allemagne, et il a vu et entendu comment était considéré Sarkozy,

      Sans commentaires...


    • LOKERINO LOKERINO 2 juin 2009 07:14

      EN Allemagne , vous trouverez aussi des opinions publiques très differentes sur chaque personnalité étrangère comme partout dans le monde
      votre anecdote de circonstance n’a aucun intérêt et peut être servi avec n’importe quelle personnalité « française » sous réserve .......qu’elle soit connue !

      Quand au reste des intervenants , vous avez mal lu , je ne m’en prends pas au anglais ni à leur mémoire mais au soutient de circonstance à la vieille monarchie 

      Le plus drôle , c’est que la Reine elle même a confirmé ne pas se sentir offensée
      En traitant ce sujet vous ne faites qu’amplifier la campagne d’une certaine presse anglaise au minimum chauvinisme pour ne pas dire plus !

      Le premier ministre Gordon Brown est un invité personnel de votre SArko, personne ne le souligne

      Peut être si l’on vous suit ,que l’anniversaire du D day devrait toujours être , chaque année,une fastueuse fêtes avec tout les invités possibles de tout les états concernés , que ce soit les allies ou les grands perdants

      On imagine dans ce cas les critiques pour gabegie qui plus est en période de crise !!


    • Traroth Traroth 1er juin 2009 11:03

      J’avoue que j’ai un peu de mal à déterminer quelle possibilité est la pire, que Sarkozy ait délibérément omis d’inviter la reine pour avoir de belles photos de lui en tête à tête avec Obama dans Paris-Match ou que ce soit simplement de la stupidité crasse.

      En tout cas, ce qui est notable, c’est à quel point les médias godillots évitent de montrer à quel point ces incidents à répétition font du tort à l’image de la France à l’étranger. Y a-t-il encore un pays étranger qui a une bonne opinion de la France ???


      • Triodus Triodus 1er juin 2009 11:47

        << Y a-t-il encore un pays étranger qui a une bonne opinion de la France ??? >>

        - Oui : La France !


      • colza 1er juin 2009 14:17

        Le France peut-être, mais sûrement pas tous les Français.
        Je suis comme Imhotep, j’ai un peu honte en ce moment d’être assimilé à notre Plus Petit Commun Dominateur.


      • Imhotep Imhotep 2 juin 2009 08:38

        En complément à cet article voici un autre du Nouvel Obs qui va clore le bec à ceux qui défendent sarzkoy. On y apprend que la Maison fait tout pour que la Reine vienne. Ce qui prouve que Sarkozy a tort.L Ce qui prouve qu’il fallait inviter la reine ; . On y apprend que Brown viendra car il a insisté pour être invité et non parce qu’il avait reçu d’invitation d’où les mensonges de l’Elysée. On y apprend que la reine et la famille royal persiste à ne pas vouloir venir car personne n’a reçu d’invitation officielle. On y apprend que la reine est diplomate car en public elle ne veut pas envenimer les choses mais que vraisemblablement elle a été furieuse. On est sûr que les Anglais, qui ne nous aiment pas beaucoup, vont s’acharner sur nous. Et tout ça parce que notre Guide, notre petit père des peuples veut être sur la photo.

        Polémique sur le débarquement : Washington veut faire venir la reine Elizabeth
        NOUVELOBS.COM | 02.06.2009 | 06:33
        Fait peu habituel, la Maison Blanche, puissance invitée par Nicolas Sarkozy, s’active pour que la reine d’Angleterre Elizabeth II soit présente à la cérémonie samedi, à laquelle elle n’est pas censée prendre part.

        Elizabeth II et Nicolas Sarkozy (Sipa)

        La polémique sur les invités du président français pour les commémorations du Débarquement en Normandie se poursuit : Fait peu habituel, la Maison Blanche, puissance invitée par Nicolas Sarkozy, s’est prononcée sur la représentation d’un autre pays.Washington s’active en effet pour que la reine d’Angleterre Elizabeth II soit présente à la cérémonie samedi, à laquelle elle n’est pas censée prendre part, a indiqué lundi 1er juin son porte-parole Robert Gibbs.
        Reste que la participation de la reine semble mal engagée : une porte-parole du palais de Buckingham a répété qu’aucun membre de la famille royale ne se rendrait aux cérémonies.
        Pourtant, le porte-parole de la Maison Blanche a répondu par l’affirmative à la presse qui lui demandait si Barack Obama pensait que la reine devait être là quand sera célébré le 65ème anniversaire du Débarquement, en présence du président américain, de son homologue français Nicolas Sarkozy et du Premier ministre canadien Stephen Harper.
        « Nous sommes en train de travailler avec les parties concernées pour que cela soit le cas », a déclaré Robert Gibbs.
        Gordon Brown pas au courant des efforts américains
        C’est pour l’instant le Premier ministre britannique Gordon Brown qui est annoncé en Normandie. Or, une porte-parole du Premier ministre britannique a indiqué lundi que la Grande-Bretagne n’était pas informée des efforts de la Maison Blanche pour que la reine soit présente aux commémorations. Tout en accueillant favorablement l’initiative américaine : « Bien que nous considérions l’initiative de la Maison Blanche comme utile, nous ne sommes pas informés des efforts de l’administration américaine sur ce sujet », a-t-elle déclaré.
        Le débat sur la présence ou non de la reine avait été ouvert la semaine passée avec un article du tabloïd britannique Daily Mail. Le journal affirmait qu’elle était furieuse de ne pas avoir été invitée.
        Le sujet paraissait pourtant clos après que Buckingham eut démenti un quelconque mouvement d’humeur, et eut signifié qu’aucun membre de la famille royale ne se rendrait en Normandie.
        Après les nouvelles déclarations venues de la Maison Blanche, le palais de Buckingham a redit lundi par la voix d’une porte-parole ce qu’il avait dit la semaine passée : « Ni la reine, ni aucun autre membre de la famille royale n’assisteront aux commémorations du Jour-J puisque nous n’avons reçu aucune invitation officielle à aucun de ces événements ».
        « Nous aimerions redire que nous n’avons jamais exprimé aucun sentiment de colère ni de frustration, et que nous sommes satisfaits de toutes les dispositions qui ont été prises », a dit la porte-parole.
        Le Premier ministre britannique s’est pourtant déclaré prêt à faire le nécessaire pour que la reine soit là : « Si la reine ou des membres de la famille royale étaient en mesure ou voulaient se rendre aux commémorations du Jour-J, je ferais en sorte que cela se produise », a-t-il dit à la chaîne Sky News. La France embarrassée
        Devant ce qui risquait de passer pour un affront fait à la reine, le porte-parole du gouvernement français, Luc Chatel, avait rapidement souligné après la publication du Daily Mail que la reine était « naturellement » la bienvenue.
        Il avait renvoyé la balle dans le camp des Britanniques en déclarant que les commémorations étaient au départ une affaire franco-américaine, mais que les Britanniques avaient souhaité être de la partie ; ils avaient donc été invités, et c’était à eux qu’il appartenait de décider du niveau de leur représentation.
        L’affaire est d’autant plus scabreuse qu’Elizabeth II passe pour le dernier chef d’Etat encore en vie à avoir porté l’uniforme pendant la Seconde Guerre mondiale, que les Britanniques ont payé un lourd tribut le Jour-J et que la première visite de Barack Obama sur les plages du Débarquement risque d’avoir un retentissement considérable.
        (Nouvelobs.com)



      • HELIOS HELIOS 1er juin 2009 11:14

        Bonjour...

        Si je suis globalement d’accord avec votre position sur « l’education » de notre président de la république et si j’adhère a votre propos sur la perception de la Nouvelle France version Sarkozie, permettez qu’on conteste votre perception .

        Commençons par le royaume uni. Personne ne conteste le prix du sang payé mais vous faite preuve neanmoins d’un angelisme extraordinaire. Le combat des anglais etait necessaire pour leur propre independance et croire qu’ils n’ont aidé la France que pour elle, c’est avoir des papillons bleus dans les yeux. Les Anglais ont « defendu » le morcellement de l’Europe qui allait etre plus « integrée » (je ne dis pas unifiée) si le projet allemand aboutissait, quel qu’en soit les idées philosophiques le sous tendant. Nous voyons aujourd’hui, alors que l’Europe tente de se construire de nouveau, combien l’angleterre est un element perturbateur et destructurant, car leur ligne, depuis la naissance de leur pays, a toujours été basée sur la division en Europe.

        Je vous soutiens dans votre perception sur la contextuelle legitimité d’accueillir la reine aux ceremonies. Ce que, par contre je conteste un peu (seulement) c’est l’organisation malencontreuse de ces ceremonies. Mais, encore une fois, aucun pays n’a donné délégation a la France l’organisation de quoi que ce soit. C’est la volonté française de les organiser comme elle le souhaite (il est neanmoins des élégances...) et donc d’y inviter ceux qu’elle souhaite...

        Enfin, globalement pour votre article, vous parlez d’arrogance de la France, si, comme je vous le dit je trouve que notre representant est d’une inelégance qui fait honte à la culture française, ses actions dans leur fondement ne sont que des comportements absolument légitime d’un pays indépendant.
        Personne n’a a dicter a la France qui elle doit recevoir, si ce n’est nous même... et cela se traduira par le vote en 2012 donc. Si la majorité de nos concitoyens n’ont aucune education pour ne pas mesurer la qualité de la personne que nous avons porté a la magistrature supreme, c’est plutôt a nous de nous en plaindre et d’y remedier.

        Tous les exemples que vous citez sont des preuves de maladresses, de mauvaise education comme je vous le dis plus haut, mais en matiere d’etat, est-ce que l’education a une importance ? Est-ce que cela fait que les actions engagées vont dans l’interet de la France, au dela des options politiques naturellement que nous avons validées en envoyant le personnage a l’Elysée ? (même si nous ne sommes pas ses électeurs) !

        C’est normal d’activer le Buzz dans ce domaine, mais il est egalement normal qu’on puisse nuancer la position que vous exposez sans cautionner naturellement l’objet, je dirais plutôt le « sujet » de l’article, n’est-ce pas ?


        • Imhotep Imhotep 1er juin 2009 11:32

          Une maladresse est sans conséquence, or, ici, les conséquences sont telles que ce ne sont plus des maladresses mais des fautes.


          Ensuite je ne suis pas d’accord avec votre analyse. Il ne s’agit pas de se faire dicter une attitude par l’extérieur mais il s’agit de la commémoration d’un événement dans lequel de nombreux pays ont été engagés dont le Royaume Uni qui y a envoyé et perdu plus d’hommes que les USA et qui l’a permis par l’organisation sur son sol et le départ du débarquement à partir de son sol. Il ne s’agissait pas de fêter l’accession d’Obama au pouvoir mais bien de célébrer un acte de guerre. Et dans ce cadre précis le représentant permanent et historique au Royaume Uni n’est pas le Premier Ministre Brown mais bien la reine d’Angleterre. C’est un acte historico-politique et non la signature d’un document inter-nation.

        • HELIOS HELIOS 1er juin 2009 12:01

          Merci Imhotep...

          Je ne rentrerai pas dans une polemique sans fin, d’autant que les informations sont quand mêmes rares, imprecises et parfois sujettes a caution.

          Je ne me suis pas placé précisement sur le point des commemorations du 6 juin et vous non plus puisque seul votre premier paragraphe les concernent.

          Je me suis positionné globalement sur les actes de NS que vous citez dans votre article.

          Je suis d’accord avec vous, la manière est importante et visiblement NS ne l’a pas, la manière.

          Mais pour autant que je puisse juger, un grand pays a des objectifs et la manière n’est pas obligatoire, elle est seulement souhaitable et fait preuve de cette grandeur qui semble nous manquer maintenant.

          La notion de maladresse ou de faute est juste une gradation dans la mesure. je dirais plutôt qu’oublier la reine est une erreur de communication, car jamais personne ne croira qu’apres plus de 60 années, les services des pays concernés ne s’entendent pas sur les manifestations de ce type.

          Pour le reste, mon analyse est celle d’un Français, opposant a NS certe, mais defendant son pays.


        • Jicé Jicé 1er juin 2009 19:41

          « ...ses actions dans leur fondement ne sont que des comportements absolument légitimes d’un pays indépendant »
          Faudrait voir ce que De Gaulle trouverait à redire sur cette curieuse conception de l’indépendance de la France... Ses actes sont historiquement et concrètement là pour montrer la différence d’envergure entre lui et le gosse mal élevé (pour être poli et passer « la censure »,lol) qui nous gouverne...
          Plus grave que l’inélégance de Sarkozy ou son égocentrisme démesuré, est la pente sur laquelle quotidiennement sa manière d’être et ses actions nous conduisent : un régime autoritaire... Et ce qui m’effare c’est la passivité avec laquelle on se laisse entrainer... Que s’est-il passé, qu’y a-t-il de brisé pour qu’on ne bronche pas ??? Quelle fascination, quelle peur cet illusionniste active-t-il au tréfonds de nous-mêmes ??? La clé est peut-être à chercher du côté de l’’« infantilisation générale » dans laquelle baignent nos sociétés capitalistes, comme le décortique excellemment la revue « RAVAGES n°2 » (éditions Descartes & cie www.editions-descartes.fr)


        • Yannick J. Yannick J. 1er juin 2009 14:24

          Bon puisqu’on est parti dans le hors sujet le plus total concernant cet article je tiens à dire que je suis contre les contrôles antidopage à l a fin de chaque épreuve sprotive.
           et que je n’aime pas les radis !

          na !


          • Massaliote 2 juin 2009 09:19

            C’est l’HIVER qui a eut raison des troupes allemandes. Voir les déclarations de Kroutchev sur l’état du matériel des soviétiques.


          • Surya Surya 1er juin 2009 16:33

            Ce matin (vers 7 h 45) j’ai entendu sur France Inter que la reine Elisabeth avait été infirmière auprès des troupes du débarquement. J’en savais rien, j’imagine que peu de souveraines auraient agi ainsi et je l’admire encore plus maintenant. (Ce qui ne signifie pas que je sois monarchiste bien sûr, c’est la personne que j’aime bien, et puis, si les Anglais préfèrent que leur pays soit une monarchie, c’est parfait pour moi) Ce n’est pas un hasard si Elisabeth est tant appréciée outre Manche.

            L’argument de l’UMP, de la bouche de la personne à l’antenne ce matin (désolée pour les personnes qui n’ont pas entendu , j’ai allumé la radio en cours de route je ne sais pas qui c’était) est que le président Obama souhaite visiter et se recueillir sur les plages américaines, donc pas de raison pour que la reine, qui est anglaise, y soit... une mauvaise foi pareille, c’est caricatural.


            • Flo Flo 2 juin 2009 08:59

              L’angleterre n’est pas une monarchie à proprement parler : il s’agit, constitutionellement parlant, d’une démocratie / république similaire à celles des autres pays d’Europe. La Reine n’a qu’un rôle strictement « cosmétique ».


            • Surya Surya 2 juin 2009 13:15

              Merci beaucoup Flo pour ces précisions. Moi qui adore l’Angleterre, je ne savais même pas ça ! Que la honte soit avec moi...


            • amynedd amynedd 1er juin 2009 18:01

              Anecdote.

              Je sais, je suis complètement hors sujet. Savez-vous si Sarkozy aime les chats ?
              Je viens de lire que Jules César, Henri II de France, Gensis Khan, Mussolini ou encore Hitler n’aimaient pas les chats. Napoléon Bonaparte, lui, en avait peur !!!

              Si vous avez une réponse à ce sujet...


              • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 2 juin 2009 10:43

                J’ai aussi une tendance à adhérer à ce concept.
                Ceci dit tous les adorateurs de chiens (et par extension leurs toutous) ne sont pas des monstres sanguinaires, tous les adorateurs de chats (et par extension leurs minous) ne sont pas des pacifistes convaincus.
                Une chose est sûre, les chiens (et par extension leurs adorateurs) aiment les chiennes, les chats (et par extension leurs adorateurs) aiment les chattes...

                Acceptons nos différences, tâchons de circonscrire les défauts de nos qualités et apprenons à vivre ensemble, et même à nous aimer.


              • finael finael 1er juin 2009 18:15

                Lors du Jour-J débarquèrent :
                - 2 Divisions d’Infanterie britanniques (80ème et 3ème)
                - 1 Division d’Infanterie canadienne (3ème)
                - 2 Brigades blindées britannique (8ème et 27ème)
                - 1 Brigade blindée canadienne (2ème)
                - 2 Brigades du « Special Service » (1ère et 4ème)

                - 3 Divisions s’infanterie américaines (1ère, 4ème et 29ème)
                - 1 Bataillon de Rangers (le 2ème)

                Tandis qu’étaient parachutés ou aérotransportées :
                - 1 Division de parachutistes britanniques (6ème)
                - 2 Divisions de parachutistes américains (82ème et 101ème)

                Au total 79 000 Anglo-Candadiens et 52 000 Américains

                Je suis bien d’accord avec Imhotep c’est une Faute que de ne pas inviter les plus hauts dignitaires Anglais, Canadiens ... et les autres (27 [tiens ?] nationalités on participé au débarquement : Polonais, belges, ... et même une poignée de français.


                • etiennegabriel 1er juin 2009 18:32

                  C’est une faute lourde et nécessairement délibérée parce qu’il y a, au quai d’Orsay, d’excellents sevices qui sont précisément chargés de signaler les éventuels oublis ou les erreurs de protocole. Cette faute participe donc d’une volonté de salir les relations franco-anglaises.
                  Maintenant, chercher un mobile à un comportement aussi stupide, relève de l’interprétation psychiatrique ; on peut simplement assimiler ce comportement à celui du gamin qui abime les jouets, aussi bien ceux de ses camarades que le siens. La passion de nuire peut très bien servir de ligne de conduite à toute une vie ; à la seule condition de n’être jamais avouée comme telle.


                  • worf worf 1er juin 2009 18:32

                    1 : obama peut venir se recueillir sur les plages du débarquement quand il le désire,

                    2 : la commémoration d’un événement historique impliquant plusieurs nations, doit se faire en leur présence ; donc comme finael le rapelle, plus de 20 nationalités ont participé à ce débarquement. on peut même y ajouter les russes pour le poids qu’ils ont pesé sur le front de l’est, ne fusse que par politesse,

                    3 : si sarko veut un sommet usa-france, il n’est nullement obligé d’utiliser cette date du 6 juin et de sa signification historique pour le placer ce jour là. Obama refuserait il de le rencontrer un autre jour ? serait il si mal apprécié outre atlantique NS ?


                    • pierrix 1er juin 2009 18:42

                      l ne fallait pas être bien grand clerc pour deviner que ce nouvel article d’Imothep était un énième catalogue d’insultes antisarko... De plus en plus délirantes, d’ailleurs.
                      En matière de dénigrement et de dérapages verbaux, il pourrait donner des leçons à Sarko... N’importe quoi !


                      • TITUS471 TITUS471 1er juin 2009 18:57

                        @HELIOS (post du 1er juin à 11:14).

                        Vous écrivez au sujet de la Grande-Bretagne : « Commençons par le royaume uni. Personne ne conteste le prix du sang payé mais vous faite preuve neanmoins d’un angelisme extraordinaire. Le combat des anglais etait necessaire pour leur propre independance et croire qu’ils n’ont aidé la France que pour elle, c’est avoir des papillons bleus dans les yeux ».
                        Vous avez raison, le Royaume-Uni n’a pas payé le prix fort à la guerre pour les beaux yeux de la France, nous sommes tous d’accord à ce sujet. Si pour vous cela peut-être un argument permettant de justifier la non-invitation de la reine à ces cérémonies on peut poser la question suivante : pourquoi inviter Barak Obama ? Pensez-vous que les Etats-Unis sont intervenus dans ce conflit pour voler au secours de la France ou tout simplement pour défendre le monde libre contre la dictature ? Si c’est ce que vous pensez vous avez également des papillons bleus dans les yeux. Les Etats-unis avaient des intérêts économiques à préserver et ce fut la raison essentielle de leur intervention dans le second conflit mondial. Si il ne fallait inviter à ces cérémonies que des représentants de pays ayant aider sincèrement la France sans aucune arrière pensée il n’y aurait que des représentants français sur les plages normandes !

                        Concernant l’article je pense, comme l’auteur, que le fait de ne pas avoir invité la reine est une faute politique et j’ai même du mal à croire qu’elle n’ait pas été invitée !! On peut penser ce que l’on veut d’Elisabeth II toujours est-il qu’elle incarne la nation britannique et à ce titre ne pas l’inviter est un affront envers nos voisins outre-manche. De plus, ce ne sont pas les premières commémorations du débarquement auxquelles nous allons assister et il me semble bien que la reine fut toujours invitée, pourquoi pas pour celles de 2009 ? La reine et les tous les Britanniques sont en droit de se poser la question ! Mais, je le répète, je me refuse à croire à une telle bourde de la part de notre président, je pense qu’il y a encore eu un cafouillage dans les services de communication de l’Elysée (un de plus !). Peut-être que je me trompe mais j’ose espérer que non.

                         


                        • Bulgroz 1er juin 2009 19:30

                          Une fois de plus, Imhotep est à côté de la plaque.

                          L’invitation a été faite au gouvernement Anglais par l’Elysée comme il se doit mais a été gardée par Brown qui a tardé à la transmettre.

                          Pourquoi   ?

                          Tapez dans google Anglais : "rule of protocol queen of england"
                          et vous verrez de quoi on parle.

                          Pas de la Normandie mais de la visite des Obama en Avril 2009 au palais Buckingham..

                          L’un n’a pas fait la révérence à la Reine
                          L’autre lui a touché le dos.

                          Alors la reine ne veut plus voir les Obama. C’est clair comme ça ?

                          Par ailleurs, mais ce n’est pas fondamental, a règle protocolaire est stricte : la Reine ne peut visiter 2 fois un même pays (hors Commonwealth) en moins de 10 ans. Consultez le site officiel de la royauté.


                          • Imhotep Imhotep 1er juin 2009 20:46

                            Il faudrait que vous lisiez cet article complètement et ne vous arrêtiez pas à la première phrase. Vous y apprendriez que même Obama, par l’intermédiaire de son porte parole a regretté la non invitation de votre maître des forges. Obama serait donc un anti sakozyste primaire ? Mon article concerne donc plus la réaction de la maison blanche que la on invitation même s’il faut bien la rappeler puisque c’est ce qui a motivé la réaction des USA. Et vous vous raccrochez à cette non invitation alors que l’article parle surtout de l’accumulation des arrogances et des fautes de votre mentor : insultes envers les arabes (compte rendu de la réunion Tchèques/Sarkozy), les musulmans (article de Quatremer), les Tchèques, les Allmemands qu’il a traité d’assassins le premier jour de son intronisation, Merkel, Obama etc. Cet article concerne aussi l’affront fait à la Suède pour éviter de perdre des voix en France. Vous êtes bien court, et même très très court. Vous êtes du niveau d’un Lefebvre. En fait vous faites comme tous vos amis : vous vous en prenez à moi sans même lire, avec des arguments vaseux qui ne concernent pas le fond de l’article. Vous faites comme vos propagandistes qui ne proposent rien mais tapent sur les autres en disant que ceux-ci ne proposent rien. Comme tous ceux qui disent que Bayrou fait une campagne présidentielle en perdant leur temps à ne dire que cela depuis un mois plutôt que de parler d’Europe, tout en mentant de façon honteuse puisque le MoDem a fait plus de 4 000 réunions publiques ne parlant que d’Europe, et Bayrou a participé à plus de 40 d’entre elles en ne parlant également que d’Europe. Il est vrai que l’UMP pense que la France n’est pas en Europe sauf pour dire que leur leader a réussi sa présidence bien française. Or dans leur clip il y a un bandeau , une sorte d’oriflamme permanente qui est le drapeau tricolore et non l’européen. Au fait alors que l’UMP ramasse une taule à Lille avec un Zénith plus vide encore que celui de Martine Aubry dont elle s’était moqué avec tant d’ardeur, Bayrou réunit en plein week end de Pentecôte 800 personnes à Lyon


                          • Bulgroz 1er juin 2009 21:03

                            Mais alors, Bayrou va largement emporter l’élection de Dimanche.

                            Tout ce que vous racontez est bidon dans le seul but de vous faire plaisir, mais la réalité est différente.

                            En tout cas, je vous fais mes condoléances, Sarkozy vous a privé de votre Reine favorite. Je comprends votre désarroi. Vous devriez lire autre chose que le Daily mail ou le Sun.

                            Total : Obama sera en France, Brown aussi et Bayrou aura 4 députés de moins.

                            L’Ump, 10 de plus, le PS 10 de moins.

                            Je devine par avance vos prochains articles, vous êtes tellement prévisible et pathétique, vous allez tout faire pour nier la réalité et vous voulez être crédible ?


                          • Imhotep Imhotep 1er juin 2009 21:24

                            Et mon gars, prenez vos pilules vous avez un problème. L’UDF avait 11 députés européens, il en restait 6 ou 7 au MoDem (Cavada, Bourlanges Gibaud et Cornillet sont partis à la soupe qui à part Cavada ne seront pas reconduits par l’UMP). Ces 11 députés avaient été obtenus avec 11 % des voix. A ce jour le MoDem est crédité aux alentours de 13 %, parfois 14. Il aura donc au moins autant de députés sinon plus qu’avant. Quant à votre parti l’UMP, associé au NC il faisait plus de 42 % en 2007 au premier tour et on l’estime à 25 % soit une déculottée annoncée de 17 points et si on se réfère à la présidentielle cela fait 35 % plus la part du NC des voix de Bayrou ajoutons 10 % cela fait une déculottée encore plus grande plus de 20 points et si enfin on se réfère à l’élection européenne Pasqua/Sarkozy cela donnait plus de 27 % soit à nouveau 2 points de perte. Alors fumez toute la moquette que vous voulez, mais les chiffres ne sont pas vos amis. Dans le dernier sondage des hommes politiques préférés des Français Bayrou est en tête devant Aubry, votre idole est dans les chaussettes, vous savez les seules qui arrivent à ses chevilles. Et enfin vos réflexions sont complètement hors sujet et ne répondent pas au fond de l’article ni au principal de mon commentaire : les fautes et insultes de votre Lider Massimo envers tous les étrangers.


                            PS : il faut que je vous rappelle quelques règles de stylistique. Je n’insulte pas votre chefaillon, j’utilise ce que l’on appelle la satire ou la caricature. Les qualificatifs ne sont que des exagérations ce que tout le monde peut constater, sauf vous peut-être : l’égocentrisme et l’orgueil boursouflés de votre aimé Guide, sa propension à insulter en public et en privé tout ce qui passe à sa portée (peut-être que la vidéo du Casse toi pauv’ con est un faux). Tous les journaux étrangers sont emplis de l’arrogance et des caprices du Kondukator dont chacun sait (sauf vous encore) qu’il dirige tout. Et c’est lui-même qui le dit alors c’est donc vrai.

                          • Bulgroz 1er juin 2009 22:21

                            (Cavada, Bourlanges Gibaud et Cornillet sont partis à la soupe qui à part Cavada...)

                            C’est ce style qui est insupportable, qui êtes vous pour mépriser autant ?

                            Donc je disais que le Modem avait 11 députés au sein du groupe Alde, il n’en aura que 6 dans la nouvelle assemblée au sein de ce même groupe Alde. Ce n’est donc pas -4 comme je disais, mais -5. On est bien d’accord ?
                            Ce n’est pas un succès. et dire que « certains sont partis à la soupe » ne constitue pas une explication.

                            Au total, le groupe Alde qui avait 100 députés n’en aura plus que 88. OK ?

                            Belgique : -1
                            Bulgarie : -2
                            Estonie : +2
                            Finlande : -1
                            France : -5
                            Allemagne : +4
                            Hongrie : -1
                            Irlande : -1
                            Italie : -3
                            Lituanie : -4
                            Hollande : -4
                            Slovénie : -1
                            Suède : -1
                            UK : +1
                             
                            Bayrou sort grillé de cette élection.

                            Au fait, vous avez des nouvelles de Peyrelevade ?


                          • Imhotep Imhotep 1er juin 2009 22:53

                            Ne dites pas n’importe quoi, le MoDem aura au moins 11 sièges si les sondages sont justes. et renseignez-vous il y a de fortes chances pour que le MoDem quitte l’ADLE et crée un groupe démocrate indépendant. Et de plus qu’est-ce que cela peut faire que l’ADLE perde au global des sièges ? Vous avez vraiment un problème avec les mathématiques. Le Modem a aujourd’hui 7 députés européens et après le 7 juin il en aura 11 (2 ou 3 dans le sud Est, 2 ou 3 dans le grand est, 2 dans le sud ouest, 1 ou deux dans l’ouest, 1 ou 2 dans le centre 2 ou 3 en Île de France donc au minimum 10 et au maximum 15). Par exemple à Paris même 12 % (annoncés pour Sarnez) de 13 places cela donne 1,9 et si on retire les petites listes cela assure 2 places. Sud est 13 places et au moins 15 % soit 2 places assurées etc.


                            Quant aller à la soupe, renseignez-vous aussi. Cavada a offert dans un premier temps ses services à Chirac. Il a ensuite supplié le RPR de le prendre et a échoué à l’UDF. Ensuite, contrairement à ce qu’il affirme il était au moDem jusqu’en décembre 2007 puis est allé se planter avec l’UMP et Lagarde à Paris aux municipales. Cornillet a fait partie avec Arthuis et Mercier de ceux qui ont rencontré Sarkozy en secret (Ah cette fameuse transparence) à l’Elysée : Mercier pour avoir un poste de ministre, Arthuis pour être sûr d’être réélu à la présidence de la commission des finances du sénat et Cornillet pour avoir une place aux européennes étant hors du MoDem et donc sans chance de se voir réélire. mais pour le coup il a tout perdu.

                            Et vous continuez à faire du hors sujet. A quoi vous sert donc celle litanie de chiffres ? A faire le savant ? mais cela ne sert à rien. Quel rapport direct avec le nombre d’élu du MoDem après le 7 juin ? Aucun.

                          • Imhotep Imhotep 1er juin 2009 22:57

                            Et pour Peyrelevade au lieu de faire de la médiocre désinformation, renseignez vous, il suffit juste d’aller sur le site du modem/ Tiens ici par exemple. Je vous le mets en clair car vous me semblez terriblement fainéant :

                            Marielle de Sarnez et Jean Peyrelevade à Rosny-sous-Bois lundi 1er juin

                            Marielle de Sarnez, Bernard Lehideux, Fadila Mehal et les membres de la liste du Mouvement Démocrate vous invitent à participer au débat « Quel modèle européen ? » en présence de Jean Peyrelevade, vice-président du Mouvement Démocrate.

                            Lundi 1er juin, à 19h00
                            Stade Armand Girodit - Salle Raclin
                            118 avenue du président JF Kennedy - ROSNY-SOUS-BOIS
                            Accès : RER E / arrêt Rosny Bois Perrier
                            Inscrivez-vous par mail à : europeennes.iledefrance@gmail.com ou par téléphone au 01 53 59 20 00.


                          • TSS 1er juin 2009 20:24


                            bien @bulgroz ,vous allez grimper dans l’organigramme de l’UMP !!

                            dorénavant c’est vous qui ouvrirez la boite de cirage de xavier(si gentil !!)Bertrand... !!


                            • ConectPositif ConectPositif 1er juin 2009 21:32

                              C’est vraiment dommage que cette polémique ternisse cette cérémonie. Qu’attends Sarkozy pour réparer l’affront ? 


                              • Yann 66 1er juin 2009 21:56

                                Reprenez votre souffle.
                                Rarement lu un article aussi indigeste. Un déluge de mots.
                                Une phrase de 8 lignes dans le titre. Tout le reste est à l’avenant.
                                Vous n’aimez pas Sarkozy. mais dites le plus clairement car je n’ai rien compris à ce commentaire. .
                                N’est pas Proust qui veut.


                                • Imhotep Imhotep 1er juin 2009 22:18

                                  Convoquez Proust est une tarte à la crème. Et où avez-vous vu que j’essaye de faire du Proust ou même de me comparer à lui. Les phrases de 13 mots maximum, ça c’est pour la publicité. Les phrases de six mots c’est du Delerme. Avez-vous lu quelques poèmes de Victor Hugo ? D’Alfred de Vigny ? de Musset ? Que vous n’ayez pas compris est un fait, chacun voit midi à sa porte. A l’avenir vous pourrez passer mes articles cela vous évitera une apnée trop prolongée. Etes-vous critique littéraire au fait ? Sinon un jour, montrez nous votre prose. Tout ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrive aisément. Merde 17 mots ! Quel con ce Boileau.


                                  Mais vous avez le droit à fustiger ma façon d’écrire, après tout on est libre. Je m’en voudrais de plaire par mes arguments à 100 % des lecteurs, et par mon style à aussi 100 %. Même Sarkozy n’a pas réussi à dépasser les 35 % au premier tour alors si j’ai 40 % de satisfait je serais le roi du pétrole. Il me faut bien quelques grincheux pour donner du piquant. Non ?

                                  Tient voilà un livre qui doit vous plaire : le Planétarium.

                                • Bulgroz 1er juin 2009 22:49

                                  Donc, je disais que la Reine ne voulait plus voir les Obama :

                                  L’un ne fait pas la courbette
                                  L’autre lui touche le dos

                                  Mais, en d’autres circonstances, Obama n’a pas de telles réserves, regardez le faire une courbette très appuyée à à son suzerain le Roi d’Arabie Saoudite.

                                  Remarquez que 7 ans d’éducation islamique a laissé des traces.

                                  C’est à crever de rire.

                                  http://www.youtube.com/watch?v=9WlqW6UCeaY


                                  • georges 1er juin 2009 23:46

                                    moi je detestes sarkoy mais je deteste encore plus tout ce qui est anglosaxon (sauf leur rock n roll )
                                    si a un moment de gaulle n avait pas été si « arrogant » et « effronté » on aurait vecu le sort de l allemagne occupée

                                    alors les commemorations c est bien mais on oublie pas quels etaient les réels objectifs americains quand ils ont decidé d entrer en guerre

                                    que la reine s occupe plutot de ses sujets , qui vivent un cauchemard car sont des vassaux de l empire americain , financierement , militairement et culturellement


                                    • Jicé Jicé 2 juin 2009 00:20

                                      Et ce que les américains n’ont pas réussi à faire en 45 (inféoder la France et l’Europe), ils vont se le voir servi sur un plateau en 2015 avec le Grand Marché Transatlantique, qui est déjà sur les rails grâce :
                                      -au traité de Lisbonne voulu et porté par Sarko,
                                      -à la connivence UMPSMODEM au parlement européen et
                                      -à la réintégration inconditionnelle de la France dans l’OTAN...
                                      Tout ça dans le dos et au mépris des citoyens, si peu importants....


                                    • Massaliote 2 juin 2009 09:32

                                      EXACT. Mais il faut reconnaître que leur vassalité leur est tout bénéfice. N’oubliez pas l’arrogance de Condoleeza Rice : « Il faut PUNIR la France »...

                                      Depuis l’élection de notre Zébulon ça a bien commencé, ça suit son cours, inéluctable.

                                      D’ailleurs il n’y a dans la décision de ne pas inviter la reine, ni une erreur, ni une faute, mais une volonte delibérée de nous enfonçer un peu plus aux yeux de l’opinion mondiale.

                                      Toute la politique de notre Conducator et de son gouvernement tend à ces fins.

                                      Ils n’ont qu’un seul but : détruire la France.


                                    • armand armand 2 juin 2009 09:40

                                      C’est vrai, Jicé, valait mieux être inféodé au grand Reich millénaire !!!!


                                    • Pourquoi ??? 2 juin 2009 06:39

                                      Obama insiste pour que la Reine assiste aux cérémonies... Je pense qu’il a honte pour sarko.

                                      Ca me rappelle le petit sourire ironique qu’il a eu à la seule évocation du nom de notre petit tyran domestique, au G20. C’est vrai que lui a quand même une autre classe...

                                      Imhotep a raison : nous sommes désormais la risée du monde entier. Merci qui ???


                                      • LOKERINO LOKERINO 2 juin 2009 07:23

                                        Quand au reste des intervenants , vous avez mal lu , je ne m’en prends pas au anglais ni à leur mémoire mais au soutient de circonstance à la vieille monarchie 

                                        Le plus drôle , c’est que la Reine elle même a confirmé ne pas se sentir offensée
                                        En traitant ce sujet vous ne faites qu’amplifier la campagne d’une certaine presse anglaise au minimum chauvinisme pour ne pas dire plus !

                                        Le premier ministre Gordon Brown est un invité personnel de votre SArko, personne ne le souligne

                                        Peut être si l’on vous suit ,que l’anniversaire du D day devrait toujours être , chaque année,une fastueuse fêtes avec tout les invités possibles de tout les états concernés , que ce soit les allies ou les grands perdants

                                        On imagine dans ce cas les critiques pour gabegie qui plus est en période de crise !!


                                        • armand armand 2 juin 2009 09:38

                                          Bonjour à tous,

                                          Pour corriger une affirmation erronée publiée ci-dessus, la Grande Bretagne est bel et bien une monarchie, et on ne saurait parler de Constitution car il n’y en a pas. Les derniers documents remontent à la Révolution de 1688 et le système reste le même. Pou résumer, la GB est gouvernée par trois pouvoirs, la Couronne, la Chambre des Lords et la Chambre des Communes. La Reine a toujours le pouvoir de dissoudre le Parlement, de nommer qui elle veut comme PM (comme notre omniprésident), de démettre un PM.
                                          MAIS, l’« usage » (convention en anglais) fait que le chef de gouvernement est toujours le chef du parti majoritaire (d’où l’anomalie qui fait que Gordon Brown, exerçant des pouvoirs quasi sarkoziesques, n’a jamais été élu autrement que comme parlementaire et chef de part...). Et ce Premier ministre s’est arrogé tous les pouvoirs jadis exercés par le souverain. Blair s’est même permis de démanteler la chambre des Lords pour y installer les bailleurs de fonds de son parti.
                                          En somme, l’équilibre des institutions (copié par les pères-fondateurs US avec le Président à la place du Roi) a été rompu au profit des seules Communes et, surtout, de leur chef. Ce qui constitue, comme le reconnaissent nombre de Britanniques, une ’Dictature élue’.
                                          Avec son mépris souverain des traditions et des contre-pouvoirs, Sarko s’est tout simplement adressé à celui qui, en GB, exerce l’essentiel du pouvoir, Brown.


                                          • Annie 2 juin 2009 10:00

                                            Mais fait plutôt intéressant , la Chambre des Lords qui ne sont pas élus et qui ont traditionnellement fait partie de l’establishment fait remarquablement pendant à la Chambre des Communes en tempérant ses plus grands excès et ses débordements. S’il est à regretter que le système ne soit pas plus démocratique, il y a une notion de service public qui transcende les clivages politiques.


                                          • Wazix23 2 juin 2009 09:46

                                            Vous êtes ridicules avec vos « gauloiseries » et vos invectives. Le 6 juin c’est la commémoration du débarquement. Tout le monde doit s’effacer devant cet évènement d’une telle ampleur. Il ne fait aucun doute que Sarkozy se voulait être l’égal d’un Obama qui est la coqueluche d’une grande partie du monde, sur les photos...Arrogant le petit et donc pas de Reine d’Angleterre. Mais voilà Washington a recadré la commémoration : le débarquement et a mis dans l’embarras le palais de l’Elysée avec sa demande d’invitation d’Elisabeth 2. Flingué le petit Sarkozy. Que celui-ci ridiculise la France avec ses prétentions à vouloir paraître un grand de ce monde, nous sommes habitués, mais que diable cessez vos polémiques sans valeur, nous Français ne sommes ni mieux ni moins bien que tout autre nation. Sarkozy n’est pas la France mais la représente simplement et pas de la meilleure manière.


                                            • Colandon Colandon 7 juin 2009 10:29

                                              Bonjour

                                              Pour « ceusses » qui n’auraient pas encore lu ceci :

                                              http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-32109731.html

                                              Bonne lecture

                                              GdC

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès