• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quel homme était le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame ?

Quel homme était le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame ?

Le vendredi 23 mars 2018, Radouane Lakdim s'empare à Carcassonne (Aude) vers 10h, d'une Opel Corsa après en avoir abattu le passager et blessé grièvement le conducteur. Au volant du véhicule, il se porte à proximité du casernement de la CRS 57 et tire à six reprises sur quatre policiers faisant leur jogging, en blessant un à l'épaule et au poumon, avant de tenter de les écraser. A 10 h 39, il « déboule » sur la parking du Super U de Trèbes, quitte le véhicule sous l'objectif de la caméra de surveillance et se rue dans le magasin aux cris d'« Allah akbar » ; la plupart des personnes présentes apeurées parviennent à s'échapper par l'arrière du magasin, d'autres à se réfugier dans une chambre froide. L'homme, l'air goguenard, abat le boucher et un client sous les yeux d'une caissière qui se retrouve seule à l'intérieur du magasin de 2 000 m2 avec le tueur armé d'un PSA calibre 7.65 dans une main, un poignard dans l'autre.

Les premiers éléments du PSIGN arrivent sur place à 11 h, rejoints par les gendarmes locaux. Les premiers bloquent le périmètre tandis que les « départementaux » rejoignent par l'escalier extérieur, la salle de vidéo surveillance située au 1° étage du magasin. Après avoir localisé le terroriste sur les écrans, au niveau de l'accueil, le groupe de gendarmes descend en « colonne d'intervention ». Parvenus au rdc, et après s'être réorientés, Radouane est aperçu menaçant une jeune femme d'une arme sur la tempe. En se dirigeant vers l'individu protégé par son bouclier humain, les gendarmes procèdent à l'évacuation de quelques clients cachés derrière les rayons.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrane accompagné de ses hommes établit le premier, contact avec l'individu réfugié en compagnie de son otage dans la salle des coffres utilisée comme « safe room »... En signe d'apaisement : « Il a levé les mains en l'air, déposé son arme et a demandé à prendre la place de la personne prise en otage  ». Lakdim aurait exigé alors la libération de Salah Abdeslam et des chargeurs supplémentaires ! La jeune femme « libérée quelques minutes plus tard », l'officier supérieur contacte ses collègues pour leur demander de quitter les lieux, et il dépose son Smartphone activé sur une table... Aucun binôme ne reste dissimulé sur place pour contrôler la porte de la salle des coffres... Les gendarmes vont suivre l'évolution de la situation en direct. A 12h10, le GIGN venu de Toulouse se déploie autour du supermarché et tente d'engager une négociation avec Radouane Lakdim.

Épilogue : à 13h10, Radouane Lakdimi quitte la salle des coffres « en se servant du lieutenant-colonel Beltrame comme bouclier humain sous la menace d'une arme posée sur sa tempe  », sollicitant « la remise d'un chargeur » et menaçant « de tout faire sauter en cas d'intervention des forces de gendarmerie ». A 14h16, des tirs sporadiques retentissent, le GIGN donne l’assaut. Le « soldat... » du califat neutralisé, les gendarmes découvrent Arnaud Beltrame la gorge tranchée et blessé par projectiles à un bras et à un pied. Ce périple meurtrier aura fait quatre victimes et seize blessés.

Arnaud Beltrame engagé volontaire Armée de terre (EVAT) en 1995, devenu Officier de Réserve en Situation d'Activité de l'armée de terre, rejoint le 35e régiment d'artillerie parachutiste à Tarbes, avant de suivre le stage (14 semaines) de chuteur opérationnel des Commandos de recherche et d'action dans la profondeur (CRAP), devenu Groupe Commandos Parachutistes en 1999. Au programme : le saut opérationnel à grande hauteur, l’armement et tir, les explosifs, les transmissions, la survie, les soins d’urgence, le combat au corps à corps, etc. Il rejoint en 1999 l'École militaire interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan, promotion «  Campagne d'Italie  » dont il sort major en 2000. L'année suivante, il rejoint l'École des officiers de la Gendarmerie nationale de Melun, promotion «  Capitaine Gauvenet  » là encore il est sorti en 2001 major . En 2003, il est retenu pour intégrer le Groupement de Sécurité et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GSIGN) qui englobe l'Escadron Parachutiste de la Gendarmerie Nationale (EPIGN) et le le Groupement de Sécurité de la Présidence de la République (GSPR). 350 hommes répartis en 3 unités casernées à Versailles sur-entraînés au corps à corps, au tir, à la plongée, l'escalade, etc. En 2005, il est en Irak, il sera décoré de la croix de la valeur militaire avec citation à l’ordre de la brigade en 2007. De retour en France, il est Commandant de compagnie au sein de la Garde Républicaine, puis affecté pendant trois années à la sécurité du palais de l’Elysée. En 2010, il est commandant de la compagnie d’Avranches (Manche), promu lieutenant-colonel en 2016 à l'âge de 45 ans, il est affecté au mois août 2018, au commandement du groupe de gendarmerie de l'Aude.

Comment un homme aussi aguerri a-t-il pu se faire avoir par un bleu b... ?

Rien n'est jamais joué d'avance, sinon nous n'entreprendrions jamais rien, mais il y a des degrés dans l'audace, Kipling de rappeler : « toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précaution ». Si Arnaud Beltrane est tombé en martyr.e. et son initiative altruiste sujette à réflexion au niveau tactique..., saluons l'acte et l'intention qui l'a déterminé au niveau moral et humain.

Né en avril 1973 dans une famille morbihannaise éloignée de la religion, Arnaud avait décidé en 2008, de devenir Catholique et de prendre du recul avec la Grande Loge de France. Depuis, il étudiait la catéchèse. Première communion suivie de la confirmation en 2010. C'est en 2015 lors d'un pélerinage à Sainte-Anne.-d'Auray qu'il rencontre Marielle. Les fiançailles sont célébrées à Pâques 2016, suivies du mariage civil devant Monsieur le maire le 27 août 2016. Cela faisait près de deux années qu'Arnaud préparait religieusement leur union devant Dieu qui devait avoir lieu le 9 juin 2018 dans un petit village breton proche de Vannes.

Arnaud venait de traverser un drame familial. Le 16 février 2018, des pêcheurs avaient remonté un corps en état de décomposition avancée dans leurs filets, corps qui ne sera identifié formellement que début mars. Il s'agissait du corps de Jean-François Beltrame, âgé de 72 ans, le père d'Arnaud... Parti le 16 août 2017 de Port Camargue à bord de son bateau, retrouvé un mois plus tard proche d'une plage des Bouches-du-Rhone sans son occupant. Dix jours avant d'affronter son destin, Arnaud Beltrame assistait aux obsèques religieuses de son père au Grau-du-Roi.

L'homme existe comme individu appartenant à diverses communautés. Le militaire n'est pas seulement un matricule, c'est un père, un époux, un camarade et un concitoyen. Certains ont avancé que l'on était confronté à une conduite à risque, voire suicidaire..., ce qui ne cadre pas avec le Chrétien qui vivait une nouvelle naissance. Et pourquoi pas une ordalie ou omnipotence divine. Il vivait tout simplement dans un monde qui lui appartenait et qui échappe à la plupart d'entre-nous. Le véritable courage s'entretient et n'existe que mis à l'épreuve.

Le milieux gendarmesque est connu pour son intransigeance à appliquer le règlement et suivre les consignes avec une extrême rigueur, qualités discutables face à certains adversaires, mais inadaptées aux individus qui ont mis tout leur esprit, leur volonté, leur ardeur dans le fanatisme. Le fanatisme religieux ne s'apparente aucunement aux lois militaires, ni par l'esprit qui l'anime ni par les armes utilisées et la manière de les utiliser. Le terroriste a déjà accepté d'un cœur joyeux de mourir pour le rachat de ses fautes, le militaire pour la Patrie. Les deux adversaires sont venus de leur propre arbitre, la mort rôde des deux côtés. Le fanatisme religieux est un des plus puissants moteurs humains. L'attente d'une récompense céleste permet non seulement de braver la mort, mais peut être suffisante pour l'appeler, même inconsciemment.

La jeune génération a abandonné la religion tout en restant imprégnée de religiosité. Elle a gardé un «  goût  » pour la pompe et les honneurs républicains. Elle ne semble guère prête a se dérober à des usages imposés par l'époque et le milieu. Nous nous contentons de faux-semblants au lieu d'agir en connaissance de cause, mentalité que les hommes politiques savent prendre en compte... On s'efforce de rassurer la populace plutôt que de mener le combat, le seul qu'il vaille.

Il y a autant de différence entre un «  soldat  » d'opportunité du califat et un militaire par vocation, qu'entre l'individualisme peu disposé à l'obéissance, ou attirée par une force intérieure profonde. Le terroriste ne «  marche " pas pour une Patrie, mais pour son propre compte, le salut de son âme. Il est tout à la fois, une armée d'occupation en débandade et une armée de choc misant sur la débrouillardises. Le terroriste n'est guère porté à subir l'ascendant d'un officier supérieur. Même un joueur d'échec débutant connait la valeur des pièces sur l'emplacement de l'échiquier. Qui irait sacrifier un fou, par exemple, s'il n'est assuré d'avoir le mat...

Prière des parachutistes :

Donnez moi mon dieu ce qu’il vous reste.
Donnez-moi ce que l’on ne vous demande jamais.
Je ne vous demande pas le repos,
Ni la tranquillité, ni celle de l’âme ni celle du corps.
Je ne vous demande pas la richesse, ni le succès
Ni même la santé.
Tout cela mon dieu on vous le demande tellement
Que vous ne devez plus en avoir.
Donnez moi mon Dieu ce qu’il vous reste,
Donnez moi ce que l’on vous refuse.
 
Je veux l’insécurité et l’inquiétude,
Je veux la tourmente et la bagarre,
Et que vous me les donniez mon dieu définitivement,
Que je sois sûr de les avoir toujours,
Car je n’aurai pas toujours le courage de vous le demander.
Donnez moi mon dieu ce qu’il vous reste,
Donnez moi ce dont les autres ne veulent pas,
Mais donnez moi aussi le courage et la force et la foi.
 
Mon dieu, mon dieu, donne moi
La souffrance, donne moi la tourmente,
Donne moi l’ardeur au combat.
Mon dieu, mon dieu, donne moi
La souffrance, donne moi la tourmente
Et puis la gloire au combat,
Et puis la gloire au combat.
 
Ce dont les autres ne veulent pas,
Ce que l’on te refuse ;
Donne moi tout cela, oui tout cela.
Je ne veux ni repos, ni même la santé
Tout cela mon dieu, t’est assez demandé.
 
Mais donne-moi, mais donne-moi,
Mais donne-moi la foi.
Donnes moi force et courage,
Mais donne-moi la foi.
Donnes moi force et courage,
Mais donne-moi la foi
Pour que je sois sûr de moi.
Donne-moi, la souffrance donnes moi
La tourmente, donne moi l’ardeur au combat
Mon dieu, mon dieu, donne moi
La souffrance donne moi, la tourmente
Et puis la gloire au combat. 

« L'objet de la guerre n'est ne pas de mourir pour son pays, mais pour faire que l'autre salaud meurt pour le sien » George Patton.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Blé 28 mars 12:51

    Tout à l’heure j’entendais l’hommage que rendait Macron à cet illustre soldat et qui disait entr autre que cet homme a donné sa vie pour la France.

    Pour moi cet homme a donné sa vie pour sauver une jeune femme qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Il n’y a pas de mots pour reconnaître ce sacrifice « gratuit » car il ne connaissait pas la jeune femme.

    Par contre, quand Macron parle de la France, de quelle France parle t-il ? Celle qui appartient à Véolia, Bouygues, B N P, et toutes ces grandes sociétés multinationales qui utilisent le pays et ses habitants uniquement pour la compétition, servir les rentiers sur leur mise, appauvrir de plus en plus de français pour ne pas dépasser les 3% de déficite, etc..., etc...

    Oui j’aimerai bien savoir de quelle France Macron nous parle !


    • Fergus Fergus 28 mars 13:48

      Bonjour, Blé

      Non, une nouvelle fois, Arnaud Beltrame - aussi héroïque qu’ai été son acte - n’a pas « donné sa vie » : il a pris le risque de la perdre en sauvant une femme otage. Sans doute le militaire - et donc le combattant - qu’il était viscéralement espérait-il trouver une opportunité de neutraliser le terroriste ? Nul ne le saura jamais.

      Quant au discours de Macron - très bien construit et parfaitement déclamé, il faut le reconnaître -, il était conforme à ce qui était attendu de lui : un hommage aux personnes, civiles et militaires, qui se sont trouvées exposées à cet acte de terrorisme, et un appel à l’unité de la nation face à ce type de menaces.


    • Ouam Ouam 28 mars 16:54

      @Blé
      "Celle qui appartient à Véolia, Bouygues, B N P, et toutes ces grandes sociétés multinationales qui utilisent le pays et ses habitants uniquement pour la compétition, servir les rentiers sur leur mise, appauvrir de plus en plus de français pour ne pas dépasser les 3% de déficite, etc..., etc...« 
       

      De celle ci, du hors sol total, il s’en carre d’une force de l’illustre soldat !
      Il fait un blabla larmoyant comme les autres et sans agir, meme pas l’ombre d’un remord ces politiques (pouah)
       
      Si il ne s’en carrait pas comme de sa 1ere chaussette, il prendrais enfin et tout de suite les décisions qui s’imposent dans un pays envahi par des apprentis djihadistes et les neutraliser tous définitivement.
       
      La dame qui étais l’otage et interviewée ce matin sur france infos à étée suffisemment claire sur ce point pour ceuxs l’ayant écouté.

      La preuve l’autre attentat très récent de ce we sur la dame ou le type en la tuant à crié »allah wakbar" ou les gvt cherchent à noyer une nouvelle fois le poisson.
      C’est bien un nouvel ATTENTAT et ANTISEMITE de surcroit cette fois...
       
       
      Marre qu’ils nous prennent pour des Kons !


    • Le421 Le421 28 mars 19:27

      @Fergus
      Pourvu qu’il n’y ait pas un attentat cette semaine.
      Le pupitre à hommages, déjà bien usé par Hollande, risque de casser.

      Heureusement, Arnaud Beltrame n’a été que la seule vraie victime de cet attentat.
      Les autres, des minables...

      (Humour noir, je précise...)


    • Aristide Aristide 28 mars 19:29

      @Le421


      Humour ? 

    • Pere Plexe Pere Plexe 28 mars 19:39

      @Fergus
      C’est une évidence.

      Et n’enlève rien à l’acte ou à l’homme.

    • Gogonda Gogonda 28 mars 19:52

      @Blé

      « j’aimerai bien savoir de quelle France Macron nous parle ! »

      Comme tout homme politique, il esquivera votre question en donnant l’illusion d’y avoir répondu par un joli tour de passe-passe ou une pirouette verbal, comme savent si bien le faire ces spécialistes de la langue de bois.



    • troletbuse troletbuse 28 mars 22:53

      @Fergus
      Encore un petit coup de léche à Macron. Vous êtes sur de soutenir la France Insoumise ?


    • Le421 Le421 29 mars 08:20

      @Aristide
      Pour compléter mon propos, je dirais une chose simple.
      Le militaire, de par son engagement, est condamné à être un héros.
      Dans le milieu, comme partout, il y a des pleutres et des planqués, rassurez-vous.
      Mais de facto, la fonction condamne à ce genre d’agissement.
      Je citerais Jean Giono.
      Le héros militaire est un dupe.


    • Fergus Fergus 29 mars 09:24

      Bonjour, troletbuse

      Macron a dit hier ce qu’a dit, à sa manière, Mélenchon mardi à l’Assemblée, ce qui lui a valu des applaudissements unanimes. Mélenchon est donc en phase avec le président dans ce drame terroriste. Faut-il donc considérer son action à la France Insoumise comme suspecte ? smiley

      Votre haine de Macron égare !!!


    • troletbuse troletbuse 29 mars 09:40

      @Fergus
      Des applaudissements de l’Assemblée ? ; d’une bande de profiteurs qui ne servent plus à rien à part se goinfrer . Il n’y a que des pourris à se faire applaudir par ces gens. Ma haine de Macronimbus n’égale pas la votre pour le nain bien qu’il va beaucoup plus loin que Sarko.


    • Fergus Fergus 29 mars 12:00

      @ troletbuse

      Détrompez-vous, je n’ai de haine pour personne, ce n’est pas dans ma nature. Il m’est même arrivé d’approuver quelques (rares) décisions de Sarkozy lorsqu’il était aux affaires (cela dit sans jeu de mots).

      J’aimerais simplement que les personnages politiques, quelle que soit leur couleur politique, répondent de leurs actes !


    • troletbuse troletbuse 29 mars 13:38

      @Fergus
      Oui je sais, les 150 000 euros ramenés à 100 000 par Hollandouille, le sans-couille


    • doctorix doctorix 29 mars 14:25

      @Blé
      Quand j’étais petit, dix ans disons, je rêvais de sauter d’un pont pour sauver quelqu’un qui se noyait.

      Altruisme ?
      Pensez-vous...
      Je rêvais de reconnaissance et de gloire, j’en ai pris conscience depuis. Des motivations pas tellement désintéressées.
      Et je l’aurais fait, à l’occasion, quitte à me noyer aussi. J’ai sans doute fait ma médecine dans le même esprit.
      Or les militaires sont de grands enfants.
      Beltrame a voulu (toute sa vie sans doute) être une légende et un héros vivant, il est une légende et un héros mort.
      C’est pas de pot. 
      Mais sur les motivations profondes, on peut discuter.
      Au besoin avec un psychiatre. Tout comme dans mon cas.
      Je suis bien certain que dans sa tête tordue par la propagande, les motivations de son assassin étaient tout aussi nobles. 
      Après, la notion de bien et de mal, c’est une question de point de vue.
      Même si ça peut paraître aberrant.
      Songez que nous avons laissé nos dirigeants massacrer des dizaines de milliers d’innocents en Libye et en Syrie, avec une conscience égale, et avec de pseudo sentiments humanitaires.
      Ca donne quand même à réfléchir sur la pureté des intentions.

    • kader kader 30 mars 23:08

      @Fergus
      oui cet homme a fait une erreur la preuve est la. quand on va se marier dans trois mois, quand on est en uniforme on devient une cible dans un contexte comme cela.
      pour moi ce n’est pas un héros.. c’est un pauvre type qui a perdu betement.
      echanger une sa vie contre une vie c’est pas un grand bénéfice, sauf si on le fait pour un proche.
      laisser sa femme ainsi ces parents, est ce bien ?
      apres les bla bla de macron il est comment tant d’autre .. il parle bien.
      mais on juge un homme a ces actes et non pas a ces belles paroles.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 mars 23:18

      @kader

      Pour lui une vie était une vie, et c’est sa grandeur de ne pas avoir fait de différence.Respect.


    • kader kader 31 mars 07:08

      @Aita Pea Pea
      son intervention dans cet affaire a été catastrophique c’est tout. il n’a pas su apprécier la situation et que la valeur de son uniforme etait explosive.cet homme a eu une réaction égocentrique de s’échanger. c’est pas la peine de répéter ce qui dit à la télé je suis au courant.
      sans intelligence on ne va nulle part. on ne sauve rien ni personne avec des bons sentiments.
      son intervention a été un échec total. la vie humaine est précieuse. Même la sienne.
      Dans des cas de terrorisme ou de guerre on ne gagne pas avec des bons sentiments. on a aussi besoin d’intelligence et de réflexion. Il est regrettable que cet homme soit mort. Mais ce n’est pas pour autant qu’il a eu raison. Le fait qu’il soit mort ne lui donne pas automatiquement raison.
      Paix à son ame et courage pour ces proches. Il faut respecter la vie, même la sienne.


    • @Blé

      Macron ! Wouahahahahahahahahahahahahahah.....

      Mamie Brigitte lui a interdit de sortir dans la rue ........ !!!!

       


    • @Fergus
      je n’ai de haine pour personne......

      Faux....

      La haine se voit, transpire à travers le regard, les comportements, les écrits comme les mensonges .......  Les Franc-maçons n’en sont pas exempt ............


    • #Shawford Shawford 1er avril 16:39

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      Kenny ARKANNA est franc-mac ? smiley


    • oncle archibald 2 avril 17:54

      @doctorix vos propos sont passablement ignobles. Je suis certain que la jeune femme otage qu’il a remplacée ne pense pas la même chose que vous des motivations du Colonel Beltrame.


    • Allexandre 2 avril 18:01

      @doctorix

      Excellente réponse, et Ô combien juste. J’irais même plus loin ! Est-il seulement mort ? Quand on a connaissance du contexte dans lequel tout cela a été planifié, comme la plupart des attentats dans ce pays, je me dis que tout est envisageable, y compris ce scénario cynique, mais qui n’émeut pas le pouvoir outre-mesure : ils en ont tellement vu et fait....

    • Allexandre 2 avril 18:08

      @Fergus
      Le terme de « terrorisme » a perdu tout son sens, et vous l’employez à tout moment, à tort et à travers. Le terrorisme c’est autre chose. Même revendiqué par DAECH, du moins c’est la version officielle, il est difficile d’y croire. Mais le pire, c’est que le lavage de cerveau des Français est arrivé, ou presque, à son objectif : faire prendre des vessies pour des lanternes à la majorité. Cet attentat « terroriste » est avant tout étatique, comme les autres.


    • jymb 28 mars 13:25

      Effectivement certains sont du côté du caprice à 350 000 E lorsqu’ils jugent qu’un siège d’avion serait trop dur pour leur postérieur 


      D’autres meurent pour autrui

      Je suis au dernier degré de la nausée lorsque je vois qui se pavane aujourdhui devant les caméras 

      • egos 28 mars 13:42

        L’usage répété des termes martyr, sacrifice, le rappel des son adhésion récente à la communauté chrétienne, les hommages & démarches de récupération politique tous azimuts rendent ils réellement hommage à la nature singulière de Arnaud Beltrane ?


        Son engagement parait tt autre, avant tt celui d’un individu combatif, affirmé, sûr de lui, prêt à affronter le risque dans le but de le conjurer et de vaincre l’adversaire, 
        en la circonstance un individu habité par une folie criminelle.

        Célébrations, hommages discours qu’ils soient convenus, justifiés ou indécents ne rendront pas vie à Arnaud Beltrane, 
        c’est bien le moins que le pays lui doit en témoignage de reconnaissance, 
        il serait vain de tenter de vouloir en tirer gloriole.

        Pour autant, l’auteur aborde ce sujet, mis à par les cas particuliers de ce corps d’armée au sein duquel les individualités serviront ou desserviront l’image, 
        qui s’attarde parmi la classe politique aux conditions d’exercice de cette profession, du choix des missions imposées et du processus décisionnel qui conduisit au drame ?

        • Fergus Fergus 28 mars 13:54

          Bonjour, egos

          « Son engagement parait tt autre, avant tt celui d’un individu combatif, affirmé, sûr de lui, prêt à affronter le risque dans le but de le conjurer et de vaincre l’adversaire »

          Je partage votre avis (voir mon commentaire ci-dessus).

          L’épouse de Beltrame a elle-même indiqué que son mari vivait pleinement et en toutes circonstances son engagement de gendarme. C’est donc probablement en militaire déterminé qu’il a agi, non pour se sacrifier mais parce qu’il a estimé pouvoir mettre hors d’état de nuire un criminel fou d’Allah.


        • Aristide Aristide 28 mars 19:25

          @Fergus

          Les propos de Mme Beltrame : « C’est le geste d’un gendarme et le geste d’un chrétien. On ne peut pas séparer l’un de l’autre. »



        • Jonas 28 mars 23:09

          @Aristide « « C’est le geste d’un gendarme et le geste d’un chrétien. On ne peut pas séparer l’un de l’autre. »

          C’est effectivement un geste chrétien qui relève du surnaturel, donner sa vie pour sauver celle d’une inconnue, c’est bien entendu inconcevable, un acte de folie pure pour un esprit rationnel, athée et républicain.
          C’est la Foi, et elle seule qui permet un tel Sacrifice, comme Jésus sur la Croix qui a donné sa vie, LE DON DE SOI, pour racheter les péchés du Monde :
           »ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.« 
           
           »Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis."
          Jean 15:13


        • Le421 Le421 29 mars 08:21

          @Aristide
          Santo subito !!

          Non ?


        • Fergus Fergus 29 mars 09:17

          Bonjour, Aristide

          A mon avis, Beltrame a agi en militaire qui pensait avoir une chance de désarmer le terroriste, ce qu’il semble avoir tenté de faire d’après les éléments d’enquête connus.

          Si, poussé par un sentiment religieux, il avait agi en victime expiatoire pour sauver la caissière du Super U, cela aurait relevé d’un orgueil démesuré, défaut qui est précisément condamné par la religion catholique.


        • Aristide Aristide 29 mars 11:53

          @Fergus

          Encore une fois, vous continuez ces affirmations sans aucune preuve même devant les propos de celle qui le connaissait le mieux, sa femme. Sur cette histoire de victime expiatoire, vous en rajoutez en présumant d’un orgueil démesuré s’il existait la plus petite trace d’engagement chrétien. Vous ne dépareillez pas dans tous ces insoumis, d’une manière insidieuse pour accuser cet homme d’orgueil s’il avait eu un moment l’idée de mettre en acte ce qu’il croyait intimement. Réflexion à mettre au fronton de la pure malveillance. 

          Je ne comprends votre obsession de vouloir interpréter à votre mode le geste de ce gendarme, clamant sur tous les sujets où il en est question que la femme du gendarme aurait tenu les propos que vous lui prêtez. 

        • Aristide Aristide 29 mars 11:54

          @Le421


          Vraiment vous êtes d’une inégalable connerie ....

        • Le421 Le421 29 mars 14:01

          @Aristide
          N’est-ce pas ??
          Et vous êtes assez hermétique à l’humour à partir du moment où c’est un « gaucho » qui le pratique.
          C’est pas grave, rassurez-vous.
          Je ne suis pas un vindicatif de nature...
          Et j’évite généralement le dénigrement idiot.


        • Le421 Le421 29 mars 14:01

          @Aristide
          Au ton de votre réponse, je rajoute que j’ai dû taper juste...


        • Aristide Aristide 29 mars 19:14

          @Le421

          « Gaucho » ? Vous ? Allons, un abruti qui ne connait de la gauche que les petiots avantages qu’il pourrait en tirer et qui se plaint dès que l’on le sollicite par l’impot, les taxes, ... 

          Pour le reste, votre concours de connerie avec Poussier est d’une navrante banalité, un humour de caserne ....

        • kader kader 31 mars 07:19

          @Jonas
          cest quoi ce cirque sur la religion ?

          celui qui vit par l’épée périra par l’épée.
          Matthieu 26.52

          cet homme était un militaire et on va le faire passé pour mère therésa ?

          Cet homme faisait quoi en Irak en 2005 ? il donnait a manger au pauvre ?

          c’est incroyable cet propension naturelle a répéter ce qu’on entend à la télé

          Vraiment la télé lave le cerveau.


        • ROBERT DUPONT 1er avril 13:29

          @Fergus
          je pense que vous parlez de la mere,qui vient d enterrer son mari,disparu en mer depuis des mois et retrouvé demembre,et qui vient d apprendre que son fils de44ans,vient d etre egorgé et qui se marre !


        • oncle archibald 2 avril 18:10

          @Fergus : a mon avis Beltrane a agi d’abord pour sauver l’otage, tout en espérant qu’il pourrait désarmer le terroriste. Cela me semble évident. Rien ne l’obligeait à entrer dans la fosse au lion mais cela lui a paru la seule façon d’être certain de sauver l’otage.

          Le geste qu’il a accompli reste tout à fait hors protocole et motivé seulement par un altruisme hors normes. J’ai même cru comprendre au ton employé par certains très haut gradés de la Gendarmerie que certains militaires lui reprochaient d’avoir abandonné son poste de chef de l’unité d’intervention.


        • Tom France Tom France 28 mars 13:44

          Toute cette mascarade politicarde sur cette attentat alors qu’ils continuent depuis 7 ans maintenant de soutenir les djihadistes par tous les moyens en Syrie, hier en Libye, les US dans le monde entier, sans parler des idéologues saoudiens et qataries, têtes de ponts de l’axe israélo-US dans la région en question ! Une fois que les djihadistes se retournent contre leurs sponsors, là ils deviennent méchants et il faudrait donc les combattre, voilà le topo de ce qu’est cette vulgaire arnaque de la « lutte contre le terrorisme ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès