• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quelques évidences : Immigration, UE

Quelques évidences : Immigration, UE

Vous savez, je l’espère, que ce qui est évident est difficile à rétorquer tant nous semble impossible que l’assertion vienne d’un autre qui les ignore. En tout cas c’est mon cas, et face à un effet quasi de sidération, je reste souvent sans arguments probants. De plus si je le devine ou le pressens, l’idée de réécrire le constat de l’Histoire, à chaque fois, me scie les bras.

Je ne vais pas faire ici l’énumération des évidences, ne les connaissant pas toutes fort probablement, mais juste m’arrêter à celles qui émergent des discussions sans fin et sans échanges, qu’on peut lire ici ces temps-ci.

La France est quasi le pays du monde où il y a le moins d’immigrés. En revanche, je ne connais pas les proportions, mais elle a un nombre important de descendants d’immigrés, africains, pour globaliser.

C’est dans la mémoire de tous que la France avait des colonies en Afrique.

Or, les premiers immigrés, dans les années soixante, ne sont pas venus d’eux-mêmes, comme étaient venus les Italiens, le Polonais, les Portugais ou les Espagnols, chacun pour ses raisons, guerre ou pauvreté.

On, les a fait venir ; rappelez-vous, quasi on les achetait dans les bleds d’Algérie de la guerre, ou du Maroc.

Juste après guerre, les riches rapatriés se sont installés dans le sud de la France, en Corse, et ont amené avec eux leur main d’œuvre compétente et peu chère. Les harkis si mal traités font peau de chagrin dans le lot.

Tant que ces gens là étaient des hommes jeunes et costauds, seuls, vivant à dix ou quinze dans des piaules sommaires pour ne pas dire sordides, qu’ils longeaient les murs et faisaient profil bas, le racisme était un jeu d’enfants tout fait de blagues méprisantes, mais il n’y avait guère de problèmes. Ils ne violaient pas la blanche ni ne volaient personne ; ils bossaient comme personne, sous-vivaient, et envoyaient l’argent au bled.

Tout allait bien. Ça ne gênait pas grand monde cette exploitation à domicile.

À partir des années soixante dix, mais plutôt quatre-vingt début quatre vingt dix, par un souci que je ne peux pas croire humaniste mais dont j’ignore les dessous, le regroupement familial fut instauré, puis organisé.

J’ai fait un article là-dessus, je ne délaye pas.

Nos politiques, élus par nos soins, ont donc, depuis le début : colonisation, puis rapatriement des « bons éléments travailleurs et serviles », puis leur famille, planifié la situation que l’on connaît aujourd’hui. Puisqu’ils ont dans le même temps, créé l’UE et donc désindustrialisé la France, et qu’ils dépeuplaient nos campagnes grâce au « progrès » de l’agriculture.

Tout a commencé en même temps, début des années soixante, et s’est démultiplié vingt ans plus tard.

Aujourd’hui, la politique qu’il nous faut mener dans notre pays pour s’en sortir, doit tenir compte de tout cela.

Aucun d’entre nous n’a voulu naître, ici ou ailleurs ; pas plus les immigrés et leurs descendants.

On fustige la politique nataliste de la France, d’accord, mais personne n’a craché dessus, et il était normal que ceux que nous avions soutirés à leur pays n’en soient pas exclus.

Vous auriez peut-être supporté un monde à deux vitesses, mais il ne s’est pas fait comme ça.

Alors aujourd’hui, que répondre aux électeurs du FN, qui, de toute évidence, dénient cette évidence ?

Quant à l’UE ; bien avant 1992 elle envahissait notre espace vital ; on appelait ça « normes européennes » ; ces normes étranglaient déjà tous les restaurateurs, les éleveurs, les agriculteurs ; puisque c’était mon milieu. Ces normes ont obligé ces gens à s’endetter pour y souscrire, et se faisant, se sont trouvés embringués dans une histoire sans fin que peu devinaient à l’époque.

Et en 92, Maastricht fut bien vendu pour que ceux-là mêmes votent « oui ». Et il n’était pas question de monnaie commune à l’époque, du moins pour le péquin de base.

Alors, je ricane aujourd’hui de voir tous les clampins se gausser de cette atrocité, mais je me doute qu’alors ils n’étaient guère plus avancés en doutes , ou en certitudes, que la majorité des Français qui a voté « oui ».

Le grand maître du Franxit, lui-même à l’époque, que savait-il qu’il n’a pas dit ?

Nous fûmes c’est vrai à peu près quarante huit pour cent à voter « non », mais combien d’entre nous chez ceux qui ont voté pour ce que l’on sait, depuis ? Depuis, tous nos politiques étaient pour, donc cette majorité en 92 s’est retrouvée jusqu’à aujourd’hui, dans les élections suivantes.

Alors, ça me fait marrer tous ceux qui après coup s’éveillent tout en occultant ce passé.

On paye toujours pour les conneries que les autres ont faites, mais nous-mêmes savions-nous que c’était des conneries ?,

Alors, on s’arrête en 2005, où un travail d’éducation populaire extraordinaire a été fait ; grâce à ATTAC, la CONF, et le PRS principalement.

(http://www.nikonoff2017.fr/engagements/contre-le-traite-constitutionnel-europeen/269-rencontre-nikonoff-melenchon-apres-la-victoire-de-2005 )

 

Mais j’ai souvenir qu’en 2007, sans doute sidérés eux aussi, personne n’a moufté au coup de Lisbonne ! Personne dans les rues. Ou je ne m’en souviens pas, mais je me souviens d’en avoir été stupéfaite..

Certes, certains n’ont pas encore compris, qui voudront voter PS sous ses nouvelles formules, ou bien ceux qui, ne reniant pas leur allégeance passée, veulent continuer dans la même voie.

Mais par pitié, votez Le Pen si vous voulez, mais ne dîtes pas qu’elle va régler le problème !

Le seul qui peut régler le problème, et pas tout seul, avec nous tous, c’est Mélenchon, car, contrairement à ce que vous racontez tous à qui veut l’entendre, il n’est pas pour l’immigration.

Et le discours de Marseille ne voulait pas dire qu’il voulait rameuter tous les Africains en France ; non, ce qu’il y disait, c’est que notre politique, d’échanges culturels et économiques, d’égal à égal avec ces pays-là, seraient, seuls, les garants d’une non volonté d’émigrer pour les gens de ces pays.

Votre ignorance, votre mauvaise foi, votre mauvaise volonté, votre entêtement vont nous conduire au pire, au moment crucial où notre avenir a déjà sombré.

Il n’est pas pour l’UE néolibérale qui nous étrangle.

Ne vous méprenez pas, je ne fais pas de pub pour la FI ; j’en ai pris mon parti, et à l’âge que j’ai je m’en fous un peu. Mais au moins, choisissez votre maître sans fausses raisons, et peut-être ou surtout, sans illusions. Et sachez dialoguer, discuter , avec toutes les cartes en mains.

Le mensonge, « l’oubli », l’ignorance, l’hypocrisie, la délation, la calomnie ne sont pas le terreau favorable à notre sortie de ce foutoir.


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 21 mars 08:58

    J’en sais qui doivent baver de fureur sur leur clavier !

    Tu oublies l’immigration récente qui n’a d’autre but que de maintenir la fracture, polariser les débats, nous détourner de ce qui devrait être nos principales préoccupations, notre perte de souveraineté, notre dissolution dans un entité de cartels mafieux.


    • alinea alinea 21 mars 10:54

      @Clocel
      Je ne l’oublie pas mais quelque chose me dit que ce n’est pas de celle-là dont ils parlent !
      Et si c’est de celle-là, il faut tous les faire dégager, changer notre politique extérieure ! et ça...


    • Etbendidon 21 mars 09:17

      Ouh la la toutes les bétises qu’elle écrit la dame
       smiley
      La France est quasi le pays du monde où il y a le moins d’immigrés ???
      Suffit de parler avec un taxi parisien, il vous dira que les touristes étrangers sont stupéfaits du nombre d’immigrés (afrique etc) qu’il y a en france !
      ^^
      On a pas acheté les maghrébins, ils venaient pour travailler et renvoyer l’argent au bled
      Pourquoi le regroupement familial ?
      parceque le dimanche tous ces males en forme allaient tirer un coup dans le bordel de la ville à proximité. Il ya avait des files de plusieurs centaines de mètre
      ça foutait mal, les bourgeois se plaignaient, alors VGE a instauré le regroupement familial
      Puis les usines ont délocalisé tandis que les immgrés se multipliait
      On voit le résultat
      matchais à l’époque se plaignait (souvenir, souvenir)
       smiley
      - Au fait les portugais sont repartis dans leur garnde majorité une fois leur pays redevebu démocratqiue (dans les années 60 ils se castagnaient avec les arabes le dimanche)
      Au portugal il y a très peu d’immigrés pour la bonne raison qu’ils n’ont droit à RIEN
      Et pi il y a des immigrés qui nous causent plein d’ennuis à cause de toutes leurs incivilités, les ROMS euh non les asiatiques
       smiley


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 mars 15:08

        @Etbendidon

        ah, tiens, il n’y a pas de Portugais en France smiley ???

        Sinon au Portugal, il y a bien des immigrés des anciennes colonies portugaises (Cap Vert, Angola, Mozambique) ; mais bon, les immigrés en général ils vont là où il y a déjà des immigrés :
        le pays qui en a peu, il en reçoit peu.


      • Ouam Ouam 21 mars 19:54

        @Etbendidon
        Nonon elle ne dit pas que des bétises la dame...
        Regarde attentivement la tete des enfants des gens (privilégiès) qui mettent leurs gamis à HEC (ou autre grandes écoles)

        https://youtu.be/rLFUnCUyPko?t=2943

        appuyez sur pause et regardez très attentivement ...Ici lors de la conférence Honoris Causa de Cédric Villani...
        Eux sonts bien dans leur entre soi ET QUE dans leur entre soi.
         
        L’immigration, c’est juste fait que pour que les sans-dents se battent pour les miettes que ces gens qui eux ne la connaissent visiblement pas et baisser encore leurs salaires (les votres) qui sonts bien trop hauts.
        Plus il y à de compet, plus le cout salarial sera bas et plus les benefs sonts juteuxs, la preuve la :
        http://www.forbes.fr/classements/classement-forbes-2017-des-milliardaires-francais/

        La diversité multi-culturaliste multi-etnique , c’est extra....
        mais chez EXCLUSIVEMENT POUR les sans-dents, pas pour les ultras privilégiés.

        Alors, n’oubliez pas le mois prochain de pousser votre bulletin de vote pour les pro-immigrationnistes....

        Ps Je deumeure à Paris, on à Hidalgo qui fait le ménage depuis qq mois et les renvoie...
        chez vous, alors en fait je suis plus trop concerné par le sujet...mais vous ? smiley


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 mars 09:20

        Le Financial Times écrivait récemment que, du fait de la mondialisation, le capital occidental avait désormais accès à une main d’œuvre bon marché dans des pays qui lui étaient auparavant fermés :

        «  Cette vaste armée de réserve de travail à bas salaire est toujours présente à l’arrière-plan, la malédiction de la surproduction condamnant les salariés employés à accepter ce qu’on leur propose.  »

        Un économiste de la Banque Asiatique de Développement parle aussi des «  pressions d’une énorme « armée de réserve » des travailleurs sans emploi ou sous-employés qui sont en permanence amenés à rechercher un emploi à un salaire inférieur à la normale pour pouvoir survivre  ».

        Si les économistes qui défendent le système capitaliste reconnaissent l’existence “d’une armée industrielle de réserve”, cette expression de Marx leur reste en travers de la gorge.
        Milton Friedman, le prix Nobel d’économie mort en novembre 2006, était célèbre pour son insistance sur le taux de chômage ‘naturel’ dans l’économie, condamnant toute tentative de créer le plein emploi à provoquer inflation et instabilité.

        Curieusement, Philippot emprunte l’expression pour l’appliquer à l’immigration. Que ne ferait pas le FN pour se déguiser en « parti des travailleurs » ?


        • Clocel Clocel 21 mars 09:28

          @Jeussey de Sourcesûre

          « le taux de chômage ‘naturel’ »

          Le NAIRU.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_ch%C3%B4mage_n%27acc%C3%A9l%C3%A9rant_pas_l%27inflation


        • alinea alinea 21 mars 10:43

          @Jeussey de Sourcesûre
          Et les robots ? On n’est pas sortis de l’auberge, mais surtout, ne rien faire !!


        • Yaurrick Yaurrick 21 mars 13:29

          @Jeussey de Sourcesûre
          On parle de taux de chômage nature (parce qu’il est impossible à un instant t d’avoir 100% de la population en age de travailler d’avoir un emploi) pour plusieurs raisons :
          - transition d’un emploi à un autre.
          - imperfections du marché de l’emploi (déséquilibre entre offre et demande)
          - couts de transactions (informations, mobilité).

          A cela s’ajoute le chômage conjoncturel (ralentissement dans un domaine d’activité, on peut aussi y ajouter les emplois saisonniers) et surtout le chômage structurel (cout du travail, législation sur le code du travail, inadéquation de la formation des travailleurs).

          On peut agir assez facilement sur le chômage structurel, mais peu sur les autres : toutefois si en France, on était au taux de chômage naturel, cela constituerait une énorme avancée.


        • Tall Tall 21 mars 09:20

          L’immigration d’antan était demandée, il y avait besoin de main d’oeuvre

          Et tous ces gens se sont intégrés sans problème
           
          Maintenant il y a du chômage pour tout le monde, et ils entrent comme ils veulent dans l’UE, par centaines de milliers. Sans frontière nationale, on ne peut rien endiguer.

          • Tall Tall 21 mars 09:32

            Avoir une porte à sa maison et une clé pour la fermer, c’est du racisme ?

             
            Les médias aux ordres de l’oligarchie du fric essaient de nous culpabiliser pour un motif caché : augmenter la main d’oeuvre disponible pour pouvoir diminuer les salaires ( levier de l’offre/demande ) et faciliter ainsi la dictature patronale et « l’esclavagisme ».
             
            Et cette oligarchie le fait avec la complicité hypocrite de la gauche qui y voit là un bon potentiel électoral importé
             
            Il n’y a que les nationalistes qui ont la réponse adéquate à cela.

          • alinea alinea 21 mars 10:34

            @Tall
            Il me semble là, que le mot « gauche » est mal venu !


          • Tall Tall 21 mars 11:18

            @alinea

             
            En 2012 j’étais pour Mélenchon, mais depuis, j’ai évolué car j’ai pigé que le mondialisme ( dont le bras politique est l’UE ) empêche la gauche de fonctionner.
             
            Un moment, dans le débat, Marine a dit « Chiche ! » en apparté à Mélenchon ... c’était furtif, ça n’a duré qu’une seconde. Mais c’était parce qu’il lui avait dit qu’elle n’arriverait pas à stopper le flux migratoire.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 mars 11:38

            @Tall
            Et tous ces gens se sont intégrés sans problème

            J’ai envie de nuancer le propos :

            les immigrés italiens et leurs descendants (du moins en Lorraine) se sont tournés vers le parti communiste, parti communiste qui était au banc de la nation dans l’entre deux guerres (défaitiste, anti patriote, pro URSS, etc...).
            Ca infirme un peu le « avant l’intégration se passait vachement bien », vous ne trouvez pas ?
            Je passe aussi sur les taux de criminalité des espagnols, qui ont dû faire les choux gras de la presse des années .50

            enfin l’immigration d’antan était demandée pour faire bosser les immigrés dans la grande industrie où les Français ne voulaient pas travailler.

            C’était pas vraiment le grand prestige ; ça se passerait maintenant, avec des cités ouvrières peuplées d’immigrés ? « Grand Remplacement », « Communautarisme » ?


          • PiXels PiXels 21 mars 12:04

            @Tall
            .

            « Un moment, dans le débat, Marine a dit « Chiche ! » en apparté à Mélenchon ... c’était furtif, ça n’a duré qu’une seconde. Mais c’était parce qu’il lui avait dit qu’elle n’arriverait pas à stopper le flux migratoire. »

            Oui et ?
            Elle va s’y prendre comment avec ses petits bras musclés (bon, là c’est pou être sympa parce que y a un moment qu’elle a compris que pour prendre une de ses postures favorite [les bras "en croix...à que Johnny]... valait mieux pas être bras nus !)

            Elle va commander à Lafarge ( smiley !!) de construire un mur qui ira de Calais à Menton ?

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 mars 15:59

            @PiXels
            Elle va s’y prendre comment avec ses petits bras musclés ?

            Disons qu’entre ne rien faire et faire tout, il y a quand même des nuances...


          • PiXels PiXels 21 mars 18:10

            @Olivier Perriet

            Comme quoi par exemple ? 
            (de VRAIMENT concret et ayant des chances d’obtenir des résultats... en admettant, ce qui n’est pas mon cas, que la réalité soit aussi terrifiante que nous la présent le FN)
            Parce qu’à part de belles incantations pour faire gober les mouches aux gogos, la châtelaine, héritière de son père, elle est comme les autres.
            Pour la simple raison que des solutions... Y en a pas !
            Et comme en prime elle est là comme les autres pour défendre les intérêts de l’oligarchie... si la situation (de dernier recours) venait à arriver qu’elle se retrouve capo en chef, faut être vraiment crédule pour croire que ses vrais boss la laisseront les priver de la main d’oeuvre à pas cher et du chômage de masse qui permet le chantage à l’emploi.

          • BB Petit poney 42 22 mars 02:41

            @Tall

            Must-(think)-thank de prairie basquaise, bouge ton booty groovy, et mate bien mon profil, t’as déjà au voire Ô minimum 10 cons tractés pour te renifler le fondement aux Stables Center smiley smiley

            Ariane WALTER wish you you here, Tall& me smiley


          • franc 22 mars 07:18
            @Tall

             C’est exactement ça l’immigrationnisme africano-arabo-musulman en Europe empêche l’élaboration et le fonctionnement de la politique de la gauche (la vraie)

          • Fergus Fergus 21 mars 09:25

            Bonjour, Alinea

            Excellent article !

            J’en ressors un point qui me semble particulièrement important :

            « j’ai souvenir qu’en 2007, sans doute sidérés eux aussi, personne n’a moufté au coup de Lisbonne ! Personne dans les rues. Ou je ne m’en souviens pas, mais je me souviens d’en avoir été stupéfaite. »

            Cela, je l’ai souvent souligné car cette inaction de 2007 a montré à quel point les Français étaient foncièrement prêts à accepter n’importe quoi, ces mêmes Français qui - comme moi - avaient pourtant voté NON à 54 % lors du référendum.

            Ce qui démontre qu’au 21e siècle dans notre pays il est plus facile de se mobiliser lors d’un scrutin - le temps de glisser un bulletin dans une urne - qu’en descendant massivement dans la rue pour dénoncer un scandaleux déni de démocratie et faire échec à un pouvoir félon.

            Or, il ne faut pas se faire d’illusions : les capacités de mobilisation n’ont pas augmenté depuis, l’écrasante majorité de nos concitoyens étant enfermée dans un relatif confort résigné qui lui interdit de sauter vers l’inconnu que serait à ses yeux un pouvoir révolutionnaire. Et c’est ainsi que nous repartirons dès le 7 mai pour un nouveau quinquennat de dupes.

            Autre chose : d’accord avec toi sur l’interprétation du discours prononcé par Mélenchon à Marseille en 2012. Je n’en pense pas moins que la formulation à cet endroit-là n’a pas été judicieuse et a coûté de nombreuses voix au moment du vote.


            • Tall Tall 21 mars 09:35

              Fergus dans ses oeuvres : distiller le défaitisme chez ses « amis »


            • Fergus Fergus 21 mars 09:52

              Bonjour, Tall

              Je ne distille rien, j’observe, j’enregistre, et je dis ce que je constate.

              En 2009, dans un article sur le football, j’écrivais ceci (j’ai surligné les nombres dans ce copié-collé) :

              « Enfin est venue la Coupe du Monde 1998. Cette année-là, j’ai participé au printemps à une manifestation organisée à Paris entre République et Bastille contre la précarité et l’exclusion à l’appel d’une vingtaine d’associations. Nous étions moins de 8000 dans le cortège ! Comment s’en étonner alors que, depuis des mois déjà, on ne parlait que de football dans les médias, à longueur de journée et quel que soit le thème des émissions ? Quelques semaines plus tard, la victoire acquise, 1 000 000 de personnes euphoriques s’agglutinaient sur les Champs-Elysées autour de l’équipe de France pour un simple trophée sportif. Parmi elles, des dizaines de milliers de chômeurs et d’exclus, dramatiquement absents du défilé printanier qui avait été organisé pour leur venir en aide. Comble de la sinistre pantalonnade qu’a été cette année 1998 : durant l’automne, 300 000 chasseurs sont venus battre le pavé dans les rues de la capitale pour sauvegarder leurs acquis. Parmi eux, là aussi des milliers de chômeurs et d’exclus, beaucoup plus concernés et motivés par leur droit de tuer que par celui de vivre décemment de leur travail ! »

              A méditer, non ?


            • Tall Tall 21 mars 10:08

              @Fergus

               
              Ben oui, tiens ... pourquoi y avait-il 1.000.000 de gens euphoriques dans les rues ?
              Uniquement pour le foot ?
              Non, pas seulement.. parce que c’était la FRANCE !
              Bras de levier naturel du FN ... et il n’y a pas de racisme là-dedans
              On a tous besoin de racines

            • Fergus Fergus 21 mars 10:23

              @ Tall

              Qui a parlé de « racisme » ?

              Avec cet extrait, j’ai simplement voulu montrer qu’en 1998 déjà, les Français se mobilisaient infiniment plus - et de manière massive - pour le foot ou pour la chasse que pour lutter contre les dérives socioéconomiques qui engendraient toujours plus d’exclusion.

              C’était du factuel. Et c’est cette même observation des faits que je transcris sur ce site.


            • alinea alinea 21 mars 10:41

              @Fergus
              Je crois surtout qu’il est plus facile de râler après !
              Pour le discours de Marseille, j’avais « fait une déprime » après ! Comme je transcrivais ( avec d’autres !) les discours de Mélenchon à l’époque, je les ai tous entendus ( sauf Villeurbanne)et comme je suis critique dans l’âme, je l’ai entendu avec l’oreille « des autres » !
              Ça n’a pas loupé ; pourtant Mélenchon est très clair sur l’immigration ( l’extrême gauche le lui reproche d’ailleurs) et sur les relations que la France devrait avoir avec l’Afrique.
              Au fil de cette campagne j’ai vu se dessiner des clivages que je n’avais pas devinés avant ! personne n’a de solutions et je ne comprends pas comment ils font pour s’arc-bouter sur un mur d’impossibles !
              cinq ans encore, en pire, et après ?


            • Tall Tall 21 mars 11:13

              @Fergus


              Ce n’est pas toi qui a évoqué le racisme, mais c’est ce qu’on reproche en général au FN, et moi je souligne que la ferveur de 1998 n’était pas seulement due au foot.

              Aimer son pays c’est naturel, et c’est sain.
              Le pays, c’est le 3e cercle après celui de la famille et du village.

            • PRCF PRCF 21 mars 18:25

              @Fergus
              "Mais j’ai souvenir qu’en 2007, sans doute sidérés eux aussi, personne n’a moufté au coup de Lisbonne ! Personne dans les rues. Ou je ne m’en souviens pas, mais je me souviens d’en avoir été stupéfaite.."

              C’est faux. il y a eu une manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes devant le parlement réunis en congrès à Versaille. Le PRCF y était. La réalité est que le mouvement dénonçant ce coup de force anti démocratique a été totalement censuré, tout comme l’a été en 2005 a et jusqu’à maintenant au sein du mouvement pour le non ceux qui se battaient pour la sortie de l’UE.

              Par exemple, aux dernières élections européennes, la majorité des citoyens a fait le choix du boycott. Rejetant cette mascarade et refusant de reconnaitre l’UE qui a piétiné leur vote de 2005. Comme en 2009 d’ailleurs. Mais les mouvements qui se sont rassemblés pour mener ce boycott ont été totalement censurés. Pourtant c’est bien eux qui étaient les portes paroles les plus proches de nos concitoyens au regard du résultat dans les urnes. Etaient ils inexistants ? Certes non. Le CNR-RUE par exemple a réuni en quelques semaines plusieurs milliers d’adhérents, des comités départementaux présents sur tous le territoire.

              Aujourd’hui, on peut voir le même mécanisme à l’œuvre. Censure de Mélenchon, mise en avant de Macron, Hamon, Fillon et Le Pen. Et effacement des candidats et mouvements pour la sortie de l’UE (tel le PRCF). Procédant de la même logique de bourrage de crane.

              Faire disparaitre du paysage médiatique la voix de la majorité , celle des 80 % d’ouvriers qui ont voté non en 2005 par exemple, a un but : démobiliser et conforter le discours du TINA, il n’y a pas d’alternative.
              Personne ne doit se laisser impressionner !


            • oncle archibald 21 mars 09:48

              "La France est quasi le pays du monde où il y a le moins d’immigrés. En revanche, je ne connais pas les proportions, mais elle a un nombre important de descendants d’immigrés, africains, pour globaliser.« 

              Le problème vient du fait que ces français fils et filles d’immigrés, se sentent eux-mêmes immigrés et non pas »français ordinaires« . On ne voit plus aujourd’hui de recherche d’intégration de ces jeunes à la société française »ordinaire« .

              Est-ce la faute des barbus qui les soumettent à leurs lois ? Est-ce la faute de Mme Le Pen dont le fond de commerce est la préservation de la race gauloise »pure« (je dirais »blonde d’aquitaine« s’il s’agissait de bovins)  ? Est-ce notre faute à tous qui discriminons ces enfants, comme ça, sans réfléchir, par habitude-reflexe même si l’on s’en défend (quand il y en a un ça va, etc etc ..) ? Un peu de tout cela ?

              Je ne sais pas s’il existe encore une majorité de ces jeunes couples »issus de la diversité« , la fille et le garçon en jeans et teeshirt, qui venaient dans les bureaux de la société HLM pour demander un logement leur permettant de dé-cohabiter d’avec leur parents en précisant : »et surtout ne nous mettez pas avec des arabes". Le fait est qu’on n’en entend jamais parler.

              J’ai le sentiment désolant d’une montée en flèche du communautarisme et du refus d’intégration. Ou est la poule et ou est l’œuf ?


              • alinea alinea 21 mars 10:31

                @oncle archibald
                Il n’y a pas de refus d’intégration, mais d’impossibilité d’intégration ; la première génération des enfants d’immigrés s’est très bien intégrée.
                Tout ça c’est une question économique ; ce que l’on vit là est le fait d’une loi naturelle : quand il y a manque, c’est le dernier venu qui trinque !
                Seulement, nous avons un cerveau et un cœur aussi devrions nous faire face au réel et trouver des solutions ; les politiques s’en foutent et lâchent prise.
                Quant aux enfants d’immigrés, ils cherchent désespérément racines et buts ; il faut quand même avouer que notre culture a été éreintée par les marchands ! et que la réussite vantée ne peut concerner qu’une poignée de gens !


              • mmbbb 21 mars 20:13

                @alinea Vous etes comme Fi Fi de ce media, vous ne semblez guere connaitre la mixité sociale . Dans les banlieues lorsque ces cretins brulent non seulement des voitures mais aussi des ecoles des bibliothèques et caillassent les pompiers l integration n’est simplement plus possible Prenez une bande de gentils sauvageons du 9 3 dans votre village ( les cevennes me semble t il ou les Causse ) et essayez cette experience  ? Vous verrez le resulat Ne tenez pas des discours lenifiants comme le pedago P Meirieu qui cultive l entre soi quartier d’ Ainay a Lyon et promeut la mixite sociale. Ces gosses il ne les envoient pas a Rillieux la pape Toujours la meme histoire, ce decalage entre le discours les belles paroles et son comportement diametralement oppose J’avais une collegue blanche ayant vecu a Bron Terraillon elle s ’est tiree . L etat a depense des milliards pour quelques resultats Chalot par un heureux hasard ne devoilent jamais les chiffres c’est toujours le meme langage Pres d Auchan a Caluire des HLM en Ilot Effprt des archictectes afin de rendre ces espaces aerés Le parking est un vrai depotoir Les personnes n ont meme pas le respect des lieux communs Faut arreter la pleurnicherie J’ai vecu avec des italiens et des espagnols durant mon enfance ils avaient de la dignite bien qu ils fussent pauvres .


              • franc 22 mars 07:37
                @alinea

                 Tout le monde a besoin de racine comme les plantes ont besoin de chlorophylle

                 une même racine produit une même forme de corps et vice versa

                le corps européen a besoin de racine européenne et le corps africain a besoin de racine africaine comme le corps arabe ou chinois a besoin respectivement de racine arabe ou chinoise

                on ne peut pas imposer au corps européen d’avoir une racine arabe ou chinoise ni au corps africain d’avoir une racine européenne ou chinoise etc....

                 d’où la nécessité d’avoir une certaine homogénéité dans le corps et la racine des peuples ainsi qu’une adéquation entre le corps et la racine

              • alinea alinea 22 mars 09:24

                @franc
                Il y a des tas de lois naturelles qui contredisent ce que l’Homme a fait ! celui-ci n’a eu de cesse de se couper de la Nature en se trompant sur une chose : c’est la Nature qui nous rend justes et harmonieux, et la civilisation qui nous rends vils et malades ; lui croit le contraire.
                Mais c’est fait ; avant d’y revenir il faudra encore longtemps de décadence, peut-être de barbarie : on y est.


              • leypanou 21 mars 10:38

                Le seul qui peut régler le problème, et pas tout seul, avec nous tous, c’est Mélenchon, car, contrairement à ce que vous racontez tous à qui veut l’entendre, il n’est pas pour l’immigration. : le plus important n’est pas de dire si on est pour ou contre l’immigration, mais comment on est perçu et quelles sont les conséquences de ses faits et paroles.

                Avec sa prise de position sur la Libye que vous pouvez lire ici par exemple, JL Mélenchon s’est discrédité : je pense qu’il est simplement plus facile d’être non-interventionniste au lieu de vouloir soutenir, même seulement en paroles, des pseudo-révolutions fomentées par l’empire et ses laquais. Et sur ce point, B Hamon a été en-dessous de tout le monde hier : il a été complètement à côté de la plaque hier en politique étrangère, pire que L Fabius et JM Ayrault réunis, et l’atlantisme au PS n’est pas prêt de disparaître.

                L’oligarchie se combat partout sur place et chaque pays ne devrait pas s’immiscer dans les affaires intérieures d’autres pays : si la FI a adopté ces 2 positions simples, ce ne serait pas à une maigre dizaine de pourcent que JL Mélenchon serait maintenant (même s’il a tendance à accumuler les « erreurs » avec par exemple rendre le vote obligatoire ou encore l’inscription dans la Constitution du droit à l’avortement comme si une Constitution a à contenir ce genre de démagogie)


                • alinea alinea 21 mars 10:48

                  @leypanou
                  Il y a quelques détails comme ça que je n’aime pas non plus ; j’en comprends l’explicatif et d’un certain côté je m’en fous un peu.
                  Beaucoup plus important les projets de relance et de politique internationale ; car il n’y a pas que Mélenchon qui s’est fait avoir sur la Libye, et lui, n’était pour que pour les résolutions de l’ONU ; deux jours après il a condamné les actions guerrières.


                • agent ananas agent ananas 21 mars 13:09

                  @alinea
                   ... deux jours après il a condamné les actions guerrières.

                  Faux ! Au contraire, il enfonce le clou dans Libé où il affirme qu’il « faut briser le tyran ». Certainement pas avec des communiqués...


                • ecophilopat 21 mars 10:45

                  Bonjour Alinea,

                  ton style d’écriture particulier fait que j’ai parfois du mal à te lire et cette fois plus encore que d’habitude, j’ai l’impression que ce texte a été un peu bâclé, ainsi que la réflexion qui le sous-tend.

                  Je n’ai pas le temps de donner mon avis sur tout les faits que tu évoque, je peux juste dire que personnellement je voterai Asselineau, non pas que son programme me fasse rêver, bien moins en tout cas que celui de Mélenchon.

                  Mais c’est la que justement se situe le problème, le programme de Mélenchon n’est qu’un rêve, il ne pourra jamais être appliqué tant que nous serons dans l’U.E.

                  Je compte donc sur Asselineau pour nous sortir de ce piège européen et je voterai Mélenchon en 2022.


                  • alinea alinea 21 mars 10:52

                    @ecophilopat
                    D’un point de vue strictement pragmatique, ce vote est inutile ! Et où en serons-nous en 2022 avec les mêmes au pouvoir ?
                    Mon texte n’a pas été bâclé, il est juste difficile, comme je le dis au début, pour moi en tout cas, d’énoncer des évidences ! Je ne suis pas prof, je ne fais pas de pédagogie, aussi c’’est peut-être ma colère lasse qui se trahit.


                  • leypanou 21 mars 11:09

                    @ecophilopat
                    Je compte donc sur Asselineau pour nous sortir de ce piège européen et je voterai Mélenchon en 2022.  : en 2022, il aura 70 ans, cela reste à voir s’il sera encore candidat.

                    Moi aussi, je suis pour la sortie claire et nette de l’UE,de l’euro et de l’OTAN, mais F Asselineau ne fera même pas 2% -pour cause de manque d’exposition médiatique- et puis surtout, avoir invité Marie France Garaud, ex-conseillère de G Pompidou, lors de la création de l’UPR situe le mouvement à droite, malgré les dénégations des UPRistes.


                  • ecophilopat 21 mars 11:30

                    Alinéa
                    va pour la colère. Je suis d’accord avec toi mais j’en ai marre du pragmatisme, des votes utiles, inutiles, contre, cette fois je vote pour mes convictions.
                    .
                    Leypanou
                    Robert Hue soutient Macron cela fait-il de Macron un communiste ?


                    • leypanou 21 mars 12:08

                      @ecophilopat
                      Robert Hue soutient Macron cela fait-il de Macron un communiste ? : il ne vous a certainement pas échappé que le Robert Hue de 2017 n’est plus le Robert Hue d’il y a quelques années ou pour résumer, ce n’est plus qu’un opportuniste qui a plus fait pour discréditer la ligne de son parti que tous ses ennemis.

                      Ce lien vous permettra de voir l’évolution.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès