• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quelques livres de la rentrée

Quelques livres de la rentrée

 

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai l’impression qu’avec Yann Moix on nous fait le même scénario qu’avec Houellebecq. Il va se retrouver Goncourt un de ces quatre, le Yann, pour la seconde fois, car il a déjà obtenu le Goncourt du premier roman pour un bouquin insipide, Jubilations vers le ciel (1996 – Grasset). Et si mon impression est fausse, vous corrigerez vous-même avec votre bon cœur. En tout cas, le Moix, ou plutôt ses livres me tombent des mains et me font bâiller. Tout comme ceux de Houellebecq. C’est peut-être cette similitude « d’appréciation » de ces pisse-copies qui me les fait classer dans la même série des talents fabriqués. Je sais, c’est méchant et vous avez sans doute bien d’autres soucis. Mais pas BHL (qui lui ouvrit les portes germanopratines d’une intelligentsia de luxe dont la bonne pratique est l’entre soi, semble-t-il) ni Onfray, qui défendent bec et ongles (ça les regarde, après tout, on dit que ce sont des philosophes) un Yann insignifiant malgré ou à cause de ses « incartades » passées, révélées par L’Express, ou plus proches sur France 2 chez Ruquier (ONPC), sur lesquelles je ne reviendrai pas, le monde médiatique tout spectacle s’en chargeant abondamment.

C’est la rentrée, donc, et bien sûr, c’est aussi la rentrée des livres, vous savez, cinq cent nouvelles « œuvres » au bas mot, tous les ans. Avec les prix Truc et Machins, avec leurs ambiances feutrées, leurs stratégies (de toi à moi), dans leurs univers clos où se rejoignent et se concentrent les jurys les maisons d’édition et tout et tout.

Tiens, par exemple, la nouveauté Nothomb. Pas elle bien sûr, mais son dernier opus ! "Soif", chez Albin Michel, agrémenté de cette phrase clé inoubliable : « Pour éprouver la soif il faut être vivant ». On en reste coi ! Statufié. Les "philosophes" Onfray, Enthoven, et les autres, peuvent remballer leur logorrhée, ils ne font pas le poids devant pareille découverte. Mais enfin elle fera sans doute un tour sur France 5 à "La Grande Librairie", qui décline un peu plus chaque année pour devenir un club d’abonnés permanents, à quelques exceptions près. Je sais, c’est méchant. Accordons-lui le mérite, tout de même, de présenter, de façon trop brève il est vrai, chaque semaine des librairies indépendantes de quartiers et de province.

Malgré tout, lisez. Lisez des livres. Lire c’est vivre.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • J.MAY J.MAY 5 septembre 17:08

    Y.M « situé » dans le contexte de l’entre-soi littéraire, « culturel » et médiatique.

    Cela vaut « plussage ».


    • BA 5 septembre 20:51

      Yann Moix : des écrits antisémites, négationnistes et aussi... négrophobes.


      Dans « Ushoahia », rédigé et illustré par le romancier à la fin des années 1980, l’auteur d’« Orléans » s’attaquait aux Noirs en plus des juifs.


      Les 32 pages de diatribes négrophobes et antisémites du « spécial Éthiopie » d’Ushoahia, le fanzine négationniste rédigé et illustré par Yann Moix. Sa virulence négrophobe s’additionne dans ce numéro aux saillies antisémites et négationnistes.


      Stéréotypes éculés


      Au mitan des années 1980, la famine sévit en Éthiopie. À la fin de la décennie, Yann Moix se souvient de la mobilisation internationale et prend prétexte de l’unanimisme pour, croit-il, jeter un pavé dans la mare (de sang) et singer Céline sur le ton de Bagatelle pour un massacre. Des concerts pour récolter des fonds  ? « Du Rock’N’ Torah », comme l’a révélé L’Expressdimanche 1er septembre. « Des photos de petits nègres rachitiques au petit bide rebondi  ? Ce ne sont que les négatifs des photos truquées par les juifs sur les prétendus camps de la mort. »


      Il relaie des stéréotypes aussi éculés que le racisme. Ainsi la une de son journal : un Africain famélique et libidineux, couteau et fourchette dans les mains, au sexe proéminent en érection, se pourlèche les babines, couverture du magazine Lui représentant des femmes nues à ses côtés. C’est Gringoire ronéotypé.


      Les textes sont à l’avenant : « Je suis noir, mais je me soigne... » ouvre la rubrique « Humeurs noires ». Laquelle commence par comparer un chien à un homme noir et « rappelle » également les origines « simiesques » de l’homme de couleur. L’auteur décomplexé sous son anonymat, comme sur les réseaux sociaux d’aujourd’hui, écrit le pire : « Je suis un Noir, je suis le dissemblable de l’homme, le boulet qu’il traîne à ses pieds comme l’héritage de son passé simiesque. »


      Indécence


      Né en 1968, il a rédigé ses pamphlets à la fin des années 1980 : un texte sur l’exécution à mort du dictateur roumain Nicolae Ceausescu donne une indication très précise. On est à l’aube des années 1990.


      « Yann Moix a affirmé qu’il pensait envoyer ses textes et dessins à Hara-Kiri, explique Emmanuel Pierrat. L’hebdomadaire ne paraissait plus qu’épisodiquement en 1988 et 1989. Penser que le journal de Choron et Cavanna aurait publié des récits aussi racistes, c’est indécent... »


      Si Yann Moix a présenté ses excuses et a tenté de se justifier sur ses « erreurs de jeunesse », il n’a pris la parole que pour « rassurer » ce qu’il appelle la « communauté juive » et ses représentants. Les Noirs  ? Ni lui ni les commentateurs – encore moins chez Ruquier qu’ailleurs – ne lui ont demandé de comptes. Un racisme à bas bruit.


      https://www.lepoint.fr/societe/yann-moix-des-ecrits-antisemites-negationnistes-et-aussi-negrophobes-05-09-2019-2333840_23.php


      • J.MAY J.MAY 6 septembre 17:02

        @BA

        1. De L.F. Céline il aurait dû tenter de copier le style, mais pas le fond.
        2. Si l’on tient compte de l’ensemble de son oeuvre, Louis Ferdinand Céline s’est par ailleurs montré plus « indulgent » pour la négritude que pour la judéité.


      • OMAR 6 septembre 20:24

        Omar9
        .
        @BA : " il n’a pris la parole que pour « rassurer » ce qu’il appelle la « communauté juive »


        .
        Y. Moix est raciste, antisémite, islamophobe, mais pas con...
        .
        Il s’est vite rendu compte du poids et de la force du lobby qui n’existe pas, et, hypocritement, il s’est converti au rôle de garde-chiourme télévisuel qui entend faire taire toute critique à l’égard du récit sioniste de la création d’Israël,
        .
        Son « débat » que tous les extrémistes sionistes applaudissaient et en redemandaient.

        avec A. Caron pour son livre « Utopia XXI », le faisait apparaitre comme 

        le sioniste le plus caricatural qui confond à dessein judéité, citoyenneté israélienne et idéologie sioniste.
        Il avait bien tenté de falsifier l’Histoire dans ce sens, et de faire croire que le drapeau israélien est celui de tous les juifs, alors qu’il est d’abord et avant tout celui de ceux qui se reconnaissent dans son projet politique, sioniste.

        https://www.youtube.com/watch?v=YvIfyxJ7B3w

        .

        Mais les juifs, les vrais, les purs, l’ont compris...

        Et même les sionistes qu’il a pourtant aveuglement servis, n’en veulent plus :
        https://fr.timesofisrael.com/lemission-de-yann-moix-sur-paris-premiere-supprimee/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=a-la-une-2019-09-06&utm_medium=email


      • Stupeur Stupeur 5 septembre 22:30

        Lire c’est vivre

        Ou, au contraire, lire c’est s’arrêter de vivre ?

        Mettre sa vie en pause.

        Et la vie reprend quand on pose le livre...

         

        Lire beaucoup, c’est vivre des milliers de vie, ou bien c’est beaucoup de temps passé à ne pas vivre ?

         

        Ne vous embêtez pas à répondre, je vais chercher les réponses dans des livres. smiley


        • vesjem vesjem 5 septembre 22:41

          @Stupeur
          je tente une réponse
          lire, c’est beaucoup apprendre de la vie


        • Stupeur Stupeur 5 septembre 22:57

          @vesjem smiley
           
          G.R.R. Martin tente aussi une réponse :

          Un lecteur vit mille vies avant de mourir […]. L’homme qui ne lit pas n’en vit qu’une. (G.R.R. Martin, Le Trône de fer)


           

        • Stupeur Stupeur 5 septembre 23:01

          Une réponse d’Eco qui fait écho à celle de Martin :

          Ceux qui ne lisent pas de livres n’ont qu’une seule vie, les pauvres : la leur. (Umberto Eco)


        • Stupeur Stupeur 5 septembre 23:07

          Un homme ne comprend pas un livre profond avant d’avoir vu et vécu au moins une partie de ce qu’il contient. (Ezra Pound)

           
          Une dernière (pour ce soir) smiley

          Un livre dans une brocante c’est parfois un mort qui me tend la main et qui me dit : ne me laisse pas, s’il te plaît. (Christian Bobin)



        • CLOJAC CLOJAC 6 septembre 03:30

          @Stupeur
          « Un homme ne comprend pas un livre profond avant d’avoir vu et vécu au moins une partie de ce qu’il contient. (Ezra Pound) »
          C’est pour ça que pour apprécier, disons au hasard « L’étranger » de Camus, il faut commencer par zigouiller quelqu’un ! smiley


        • Stupeur Stupeur 6 septembre 09:53

          @CLOJAC smiley
          J’étais en train de lire « Naissance d’un Goncourt » de Yann Queffélec... J’ai tout de suite stoppé cette lecture, en attendant d’être lauréate du prix Goncourt, pour la reprendre...
          Il faudra donc surveiller avec attention les prochaines nominations pour le prix Goncourt. Je serai sûrement dans la liste, disons avant 2025. Ou après, si je passe trop de temps à lire, et pas suffisamment à écrire... smiley


        • S.B. S.B. 6 septembre 20:46

          On peut dire aussi « un homme comprend en partie ce qu’il a vu et vécu en lisant un livre profond ».


        • Emin Bernar Emin Bernar 6 septembre 12:15

          Souvenir : J’ai découvert Moix au début des années 2000 quand il a succédé à Angelo Rinaldi comme éditorialiste au Figaro Littéraire ; pas facile de succéder à un écrivain comme Rinaldi ! Moix n’était pas à la hauteur ! j’ai arrêté de lire le journal !


          • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 6 septembre 22:40

            @Sabine,

            Vous avez « presque » raison.

            Sur la teneur du « presque », seule cette vieille souche imputrescible (et c’est tant mieux pour tous) sait allier le mystère, la classe sobre, le savant équilibre entre la fausse banalité de comptoir et le truc « du dedans ».

            https://www.youtube.com/watch?v=dA8AwP0vN8g

            Le talent de laisser croire que « bourré, j’en fais autant »...

            Un peu comme Moix, tiens.

            Ceux qui parlent de ce monsieur sans l’avoir vu ni connu, en 1996, quand il écrivait des nouvelles vaguement érotiques mais fulgurantes dans « Max », une revue classieuse disparue depuis.

            Ceux qui jugent la plume d’un mec, alors qu’ils n’ont jamais écrit qu’une liste de courses pour bobonne scotchée au frigo...

            Le fait qu’il se soit auto plagié depuis « les cimetières.. » ou « jubilations » et brulé les ailes à la téloche des bac moins douze hannounesques et tafiolesques du Havre , n’enlève rien à la fulgurance maladive de son talent brut, d’alors.

            A cette époque.

            Bien sur que Moix est le Céline du pauvre et Souchon le signal perdu d’un Bashung en patrouille intersidérale.

            Et alors ?

            Puisque que les « vrais » sont morts... Qu’est ce qu’on fait ?

            On se flingue ?


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 22:52

              @Sandro Ferretti

              On se souvient de Thiefaine. Bof pas terrible comme solution comme disent certains ... Alors on va chez Leo .


            • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 6 septembre 22:53

              @Sabine,
              Chais même pas pourquoi je vous dis tout ça. Vous êtes plus du soleil et du vent du sud que du Crétois. Z’etes pas âme fifteen .

              https://www.youtube.com/watch?v=SUg5jQR-nbE

              Non, vous la sentez pas, la brise.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 23:04

              La mémoire et la mer .


            • pemile pemile 6 septembre 23:08

              @Aita Pea Pea « La mémoire et la mer . »

              J’aime la version de Philippe Léotard !

              Par contre, j’ai renoncé à chercher des clés dans ce texte smiley


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 23:22

              @pemile

              Il n’y a pas de clefs il me semble. Juste de la poésie...préfère la version originale de Ferre .


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 23:37

              @pemile

              Sinon l’amour perdu .


            • S.B. S.B. 6 septembre 23:44

              @ Sandro

              Bonsoir. Je pourrais parler, donc je vais me taire.

              Oui le sud, mille fois, cent-dix mille fois le sud, même si j’ai adoré d’autres endroits.

              Le sud où on a aussi besoin parfois des livres pour sentir qu’il y a une possibilité de comprendre. C’est indigne d’un bac + 12 bobonnephobe et hanounaphobe de penser le contraire. 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 00:01

                @S.B.

                Vouais le nord ...ou lorsque tu débarque tu vas dans un bistrot et en moins d’un quart d’heure tu as toutes les clefs du bled .


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 00:26

                @S.B.

                Le sud ou plutôt le sud est ...la géographie bourgeoise relayée par la téloche a longueur d’année par le service public. Super. Beurk.


              • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 7 septembre 13:58

                @S.B.
                T’aing...( comme on dit à Tarascong, cong).
                Je ne pensais pas , par un post insignifiant ( hormis peut être pour Antoinette, la fée de la Timone, si elle veut bien attraper une connexion et pas seulement une perfusion, et faire passer au vieux soldat), ressusciter les vieux conflits Nord/Sud qui ont fait les belles heures de l’ONU et de l’OUA...
                Quand je parle de votre insensibilité à la brise de « la souche », je renonce à faire une explication de texte. Peut être parce que « vous n’êtes pas dans l’angle, pas dans le triangle ».
                J’ai connu un type ( deux, en fait, mais chut), qui a chanté cela cent fois mieux que je ne tente de l’écrire et de vous le faire comprendre.
                Ce petit joyau, pur comme le diamant, et sa belle chûte devenue (un peu) célèbre : le fameux « non, tu vois pas ». C’est là.
                https://www.youtube.com/watch?v=S80Jmre9sIw

                Epicetout.
                PS : si ça se trouve , Antoinette des iles, elle a déjà compris....



              • S.B. S.B. 7 septembre 15:32

                @Sandro Ferretti

                C’est agaçant.
                 
                « Quand je parle de votre insensibilité à la brise de « la souche », je renonce à faire une explication de texte. Peut être parce que « vous n’êtes pas dans l’angle, pas dans le triangle ».  »

                Pardon mais, vous ne savez rien de moi, absolument rien. Même moins que rien.

                Vous ne savez rien mais vous êtes plein de certitude. Bref.


              • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 7 septembre 15:42

                @S.B.

                MOI, je sais surtout que Sandro n’est pas encore dans le bon tempo, mais ça ne saurait tarder !

                ✊👊🦋

                —————

                Message perso pour Arthes

                Tu viens à la Grande GAVACHERIE ?


              • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 7 septembre 16:08

                @Toute âme charcutable

                Qqu’un peut dire à Arthes que j’ai publié un commentaire à son attention !?

                Merki d’avances !


              • arthes arthes 7 septembre 17:03

                @Shaw

                Bin...Si il s’agit d’une grande Cravacherie, ça me parle grave, genre ça peut le faire....Et c’est qui les victimes smiley ???


              • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 7 septembre 17:05

                @arthes

                Des canettes et des 🍄 !


              • arthes arthes 7 septembre 17:12

                @Shaw

                ça marche.
                Faut il que j’emmène les menottes ???
                Ma mallette à malices et mon balai de sorcière homologué linky ? (s’pour Alta)


              • arthes arthes 7 septembre 17:14

                @arthes
                Arf, Aita et pas Alta....Aï Aï Aî....


              • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 7 septembre 17:16

                @arthes

                Donc tu me snobes ou te permets de réserver ta réponse encore, à ce stade des opérations ? - - -


              • arthes arthes 7 septembre 17:33

                @Shaw

                Ahhh mais je ne te hais, heu , snobe, point !
                Au point où nous en sommes, au niveau du stade des opérations, c’est acquis !!!

                https://youtu.be/t1opLGnSa_0

                (j’comprends rien, mais je kiffe  smiley


              • Claude Hubert Claude Hubert 7 septembre 17:50

                Bonjour à toutes et tous, merci pour vos commentaires , intéressants, ou amusants, ou encore hors sujets, mais bon, un peu d’humour ne fait pas de mal. J’aimerais néanmoins que ces derniers cessent, car ils encombrent ma boîte aux lettres de façon assez dérangeante. Bon week end à tout le monde

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès