• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Raccourcis Jivago

Raccourcis Jivago

Nous avons beaucoup d'amis.

Ces amis communiquent avec Deagel (lien), organisation mercenaire qui fournit des renseignements sur l’aviation militaire et les technologies de pointe internationales, se dit sans conflit d'intérêt, et ne donne pas le nom de son ou ses propriétaires.

Se basant sur l'analyse de la balance commerciale des pays, Deagel constatait sans le dire expressément en octobre 2020 (lien) que les habitants du monde développé ̶ ou mal barré ̶ consomment trop goulûment de tout sans assez exporter ; qu'ils tendent à vouloir améliorer leurs conditions d'existence ; mais que, minutieusement endettés, déculturés et dépouillés par des milliardaires qui influencent ou menacent leurs politiciens, ils n'arrivent plus à suivre le rythme imposé par les taux d'intérêt bancaire.

Il convient donc, analyse Deagel, que les très-riches, qui aspirent à la continuité d'un système à eux profitable, et qui pensent pouvoir se le permettre, fassent usage des armes éclectiques, ainsi que de la haute technologie à leur disposition, pour tout à la fois élaguer la broussaille et abattre le vieux chêne. Les pays ne sont pour eux que des sociétés anonymes, qu'on peut choisir d'acculer à la faillite afin d'en licencier les esclaves à volonté (lien).

Après quoi, on gèrerait un sahara bien ras sous un soleil de plomb remplaçant l'ancien paysage – sur le modèle haïtien ou, au mieux, celui du Tombouctou médiéval (lien).

 

Deagel nous indique en graphiques secs et clairs la condition nécessaire pour que la balance commerciale des pays (encore) blancs soit enfin équilibrée et le banquier satisfait du retour sur prêt. C'est bien simple : il faut aider près de la moitié ou même les deux tiers des Occidentaux (ça dépend) à sauter le pas, vers l'au-delà bien sûr.

Car enfin, les armes doivent servir à quelque chose. Sinon, comment continuer de s'attribuer les trois quarts du gâteau sans trop se fouler ? se disent les marchands d'armes, de comunication, de psychotropes et de technologie. Trop de gens, c'est trop de miettes absorbées qui, toutes ensemble, privent les très-riches d'un gros morceau bien crémeux.

 

Ce qui nous intéresse dans ces prévisions que d'aucuns qualifieront de délires – et peut-être avec raison – c'est qu'elles visent prioritairement les "Occidentaux", à savoir (en assez faible majorité désormais) les descendants d'Européens de souche, et aussi ceux dont le niveau de vie moyen est resté à peu près correct. La justification ? L'empreinte carbone de l'Occident serait supérieure à celle du Tiers-Monde et autoriserait les consommateurs engraissés de jets privés, Tour d'Argent et beaux arts de l'ancienne Europe à carboniser le génie européen avant tout autre, afin de s'en attribuer les restes précieux.

Officiellement, les Occidentaux ont été cruellement piqués à plus de soixante pour cent. Le monde entier à cinq ou six pour cent.

Ces "Occidentaux" ont bossé dur au long des siècles pour mériter leur prospérité et leur indépendance. Ils savent par leur histoire que le voyage ou l'errance que leur souhaitent ces bons amis n'est pas l'avion tout confort vers un Novotel gratuit. Témoin l'explorateur et découvreur fugace de Tombouctou (il n'y resta que deux semaines au 19e siècle) le matelot René Caillié (lien) dont l'aventure fut impressionnante, la bougeotte chronique et les déboires aussi constants qu'insupportables. Mais il avait un but, qu'il s'était choisi, et l'histoire se termina bien pour son moral.

Le Français d'aujourd'hui en général n'a pas la moindre envie d'aller voir si l'herbe ailleurs est plus verte qu'en Normandie. Il se rongerait plutôt les sangs chez lui que courir les routes. Et il tient bon : non, il ne se fera pas injecter un produit cher et dangereux !

 

Qu'à cela ne tienne, l'heure est venue de mettre à la porte de chez lui l'Européen sidéré ; le policier qui remplace l'huissier frappe à a l'huis. L'autre n'ouvre pas ? Boum et boum et ratatam, pique et pique et covidrame. "Tu auras une vie de merde !" lance au reclus en toute élégance un petit monsieur bien costumé derrière le pandore "... si tu ne te bouges pas le cul pour prendre rendez-vous chez doctolib !" Vocabulaire ordurier qui mérite un bon coup de pied au derche dodu du monsieur. Et plus tard, un petit procès pour manque de respect au peuple français.

 

Toutefois nos videurs n'aiment pas le spectacle de miséreux se traînant vaille que vaille sur leurs terres ancestrales. D'ailleurs ce peut être dangereux pour les videurs.

Un de leurs plans ou de leurs rêves impossibles prévoit donc d'éradiquer cette engeance, pour repeupler ses terres à leur guise avec des sous-prolétaires physiquement contrôlables, mécanisés, entretenus dans la bêtise et l'ignorance, sans histoire et sans foi, travaillés de l'intérieur pour accepter n'importe quel substitut à leur conscience innée/écrasée.

 

Deagel nous explique graphiquement que la France devrait logiquement passer en 2025 de 68 millions d'habitants aujourd'hui à trente-neuf millions de survivants - qu'on imagine déprimés, dégradés et déclassés comme des Gaulois dans les chaînes impériales (de supermarché) à pousser des caddies ou remplir des rayons. À moins qu'ils ne deviennent ces migrants qu'Attali ou Véran envoient dans des pays-hôtels, mais en quarantaine à leurs frais.

Pour atteindre ce noble but, il importe à nos amis si fort préoccupés par notre santé que :

 

  1. Tout le monde se promène partout sans un rond. Les Africains massivement vers l'Europe depuis au moins le traité de Marrakech, grandement aidés ceux-là. Puis en 2025 les Européens jeunes, qu'on suppose rescapés d'une catastrophe, devraient fuir vers l'Asie – l'Inde et la Chine, n'ayant probablement pas encore assez de monde sur leur continent. Du reste instruites par l'exemple européen des ravages de l'immigration, ces nations devraient rester plus fermées que des huitres.

  2. Il importe aux milliardaires qu'un maximum de gens vivant en Europe et dont ils ne savent que faire se soient fait la malle en trois-quatre ans, femmes en âge de procréer et enfants inclus. Définitivement, s'entend.

  3. Il serait plutôt intéressant que les refuseniks se suicident (lien) – mais on ne les forcera pas – et que les autres aillent d'eux-mêmes vers l'abattoir, le nez plongé dans leurs portables. Oui, le suicide pourrait devenir un moyen efficace parmi d'autres de rétablir la balance (commerciale) !
    Car enfin c'est bien normal de s'ôter la vie quand l'environnement est désespérant. Il y a eu des précédents en Europe : les ruraux qui possédaient leurs champs et leur maison de village, contraints à l'industrialisation du 19e siècle et à la migration vers les taudis, s'auto-détruisirent énormément, et de toutes sortes de façons. (lien)
    Un modèle pour nos planificateurs au coeur polaire, c'est la Russie des années 90, qui vit exploser la grande pauvreté et même la faim (lien). Nos amis nous souhaitent un "remake" de ce film qui a beaucoup enrichi ses célèbres concepteurs-oligarques, toujours en piste d'ailleurs. Leurs semblables à l'Ouest veulent re-tenter ce coup de poker menteur, si lucratif, sur les peuples du soleil couchant. Il n'y a en effet plus grand chose à nettoyer en ce monde cabossé. Brisons ce qui marchait et ce qui marche encore, en marche les sans-rien-bientôt ! Á l'abordage ! (lien)

 

La population en France s'est accrue sans rime ni raison, surtout courant 2020, en dépit de l'assez faible natalité des Européens en général, accoutumés à entretenir leur progéniture et mesurer à l'avance ce qu'elle coûte : 68 millions d'habitants recensés en France 2019 (lien). Comprenez que la France a été envahie ces dernières années d'individus qui traînent dans les rues, dont on ignore les problèmes de santé, frontières grandes ouvertes pour eux, passeport régional pour nous. Nous sommes censés les aimer et protéger comme s'ils étaient de notre famille, et bien sûr sans la moindre réciprocité envisageable. Dans quel but ces invasions pilotées par des affairistes se cachant derrière l'ONU ?

 

Ce destin de misère et de laideur promis aux Occidentaux est-il inéluctable ? Au bout du compte, les oligarques maintiendraient leur niveau de vie dont l'énorme empreinte carbone ressemble à celle (dans la boue) des pas de l'ogre aux bottes de sept lieues (lien). Ils régneraient de loin à l'orientale, par proxies bien soumis, sur un tas d'esclaves maltraités et passifs, mais distraits, comme en certain bon vieux temps.

Un autre rêve fou, expliqué sur vidéo envisage la production massive par ingénierie in vitro prénatale et traficotage d'ADN, d'êtres inédits. Ils naitraient allergiques à la viande – et donc n'en consommant jamais – diminueraient sensiblement leur empreinte carbone personnelle. (lien) Il était question également dans cette vidéo de réduire leur taille de la même façon prénatale, afin qu'ils mangent moins. À venir donc : le bébé epsilon tout rabougri, frère de l'autiste Greta, dignes enfants du GIEC.

Jacques Testart, concepteur du premier « bébé éprouvette » français, écrivait déjà en 2014 que « sauf imprévu, tous les enfants devraient être choisis dans les éprouvettes des biogénéticiens bien avant la fin de ce siècle. »

 

Qui veut ainsi réduire les Européens à la Jivago ou à l'éprouvette ?

Qui sont nos réducteurs de têtes ? Des cannibales d'Amazonie ? Un carnassier de jungle Amazon ? Les deux, patron. Nous les connaissons par cœur nos déglingueurs, du moins ceux qui causent dans le poste pour leurs maîtres, et ils ont assez péroré.

 

Une seule solution pour nous : nous réorganiser à l'échelle de l'individu, de la famille, du village ou commune, de la nation, du continent, après nous être désolidarisés de nos massacreurs potentiels (qu'ils aillent au diable au plus vite et au plus court).

 

Les discours tyranniques ou grossiers à notre égard ont du bon : ça déménage dans la tête des gens, secoués comme des salades. Quoi des cohortes étrangères feraient la loi dans leurs foyers ?!!! s'interrogent-ils, passé l'état de choc. Ils veulent faire de leurs enfants de p'tits bouts masqués, perturbés, piquouzés ; plus tard des p'tites têtes. De leurs parents des gens en mauvaise santé ou même stériles ? Et de la France un corps sans tête ?

Le long fleuve tranquille s'agite. Bientôt la crue ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 août 10:43

    Wouaou ! ça décoiffe !

     

    Merci pour l’article et ce lien. Et les autres.


    • lisca lisca 2 août 13:56

      @Francis, agnotologue
      Il y a aussi ce médecin-général russe qui expliquait toute l’affaire covid en 2020, affaire militaire, géopolitique, financière, économique selon lui ; il me semble que son nom commençait par un Z.
      Sa conclusion : moi médecin, parasitologue, quand je vois des acariens qui attaquent mes patients, je prescris avant tout des anti-parasitaires.


    • xana 2 août 14:27

      @Lisca
      Cet article est trop intelligent pour moi. En tous cas je n’y comprends pas grand-chose, malgré une seconde tentative pour arriver péniblement à la moitié du texte.
      Quand j’écris qu’il est trop intelligent pour moi, je veux dire que je n’élimine pas la possibilité que ça signifie quelque-chose qui m’aurait échappé... sans quoi je l’aurais classé dans la catégorie « article abscons et illisible ».
      C’est une sorte de joker. Peut-être ne suis-je pas dans un bon jour.
      Peut-être un autre article un peu plus clair ?
      « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement »... Merci Boileau.


    • lisca lisca 2 août 21:05

      @xana
      Faut pas trop chercher la petite bête alors que la grosse s’étale bien partout. Mes signaux de fumée en langue sioux, traduits en langue écolo et droit-de-l’hommiste pour tous les « vaccinés », donnent ceci :
      Vive la Nature, foutez-lui la paix, laissez-la vivre.
      Vive la France et vive le génie européen, foutez-leur la paix, laissez les vivre, dans leur totale intégrité biologique, territoriale, juridique, historique et créative.
      Vive l’enfance et la jeunesse telles quelles en liberté.
      Vive notre merveilleux système immunitaire ultra-perfectionné, inimitable, vive le nez à l’air et la bouche en fleur.
      A bas les docteurs knock et les tyranneaux pervers narcissiques. Au diable à jamais les marchands et faiseurs de mort lente, surtout s’ils complotent la nôtre !
      Censeurs, empêcheurs de respirer, de penser, de fréquenter, d’entreprendre, de sourire et d’aimer, cassez-vous ou vous finirez cassés. :->

      Si le style sioux est trop dur à comprendre, on peut se contenter des liens, très explicites.
      Ou de la conclusion.
      Il n’est pas méchant, le Sioux.Et pourtant, il aurait de quoi l’être, depuis le temps.


    • Clocel Clocel 2 août 10:55

      Testart a mis de l’eau dans son vin depuis.


      • lisca lisca 2 août 13:40

        @Clocel
        En effet, et il a une bonne tête.
        https://www.unilim.fr/interfaces-numeriques/3664


      • cevennevive cevennevive 2 août 11:18

        Bonjour lisca,

        « Les discours tyranniques ou grossiers à notre égard ont du bon »

        Cela est vrai ! Dans ma vie, entendre l’un de ces discours me concernant m’a fait avancer bien plus vite et plus fort que des compliments.

        Galvanisée dans mon for intérieur par cette volonté de me dire « tu vas voir ce que tu vas voir ! »

        Bon article.

        Le liront-ils, le comprendront-ils ceux qui croient que la France est juste un lieu où l’on vit pas trop mal, dirigée par des « interchangeables » tous plus nuls les uns que les autres ?

        Sont-ils capables de réagir en masse devant l’insulte ?


        • lisca lisca 2 août 13:53

          @cevennevive
          Merci pour ce commentaire.
          Comme la grenouille dans la casserole, les gens se sont accoutumés à être malmenés et ont presque perdu les références qui permettent de se rebiffer.
          Mais il y a du nouveau, et tout lieu d’espérer.
          Samedi à la manif, une JF de 22 ans me disait qu’elle est née avec le portable, et que sa génération ne lit plus, toute dans le virtuel ; ça ne l’empêchait pas de venir à la manif et d’être parfaitement consciente que les mesures covid ne sont absolument pas conçues pour le bien de la jeunesse. Elle a contesté une amende infligée parce qu’elle avait écrit au crayon de papier sur son ausweis en 2020. Elle n’a plus eu de nouvelles de l’amende après ça.



          • lisca lisca 2 août 13:47

            @tinga
            Merci pour les illustrations.
            C’est bien ce à quoi il faut s’attendre. smiley
            J’avais prévu l’illustration ci-dessous pour l’article, mais j’ai eu un problème de cheval de Troie, et n’ai pu passer l’image.
            https://ireland-calling.com/wp-content/uploads/2016/08/crime-records.jpg



          • Tesseract Tesseract 2 août 20:11

            Les « futurologues » et autres prospecteurs géo politiques, tout comme les statisticiens savent tous que
            « Les chiffres sont des êtres fragiles qui, à force d’être torturés, finissent par avouer tout ce qu’on veut leur faire dire. » (Alfred Sauvy)

            et Pierre Dac disait : « Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. »

            Depuis toujours il y a des savants fous et des jusqu’au-boutistes qui rêvent d’un monde d’esclaves à dominer.
            Ils souhaitent une réduction drastique et autoritaire de la population mondiale par guerre, famine ou épidémie.

            Tout cela ressemble à un vieux scénario millénariste, l’attente d’un monde nouveau purgé par le fer et le feu, dont il ne restera que les élus, le reste étant damné.


            Bon rien de bien neuf...

            Finalement, ce genre d’officine (Deagel) c’est un bon job. Bonne planque, sans doute bien payée pour raconter avec sérieux des conneries à d’autres cons, que demander de plus ? Et ça marche !


            • lisca lisca 2 août 21:11

              "Depuis toujours il y a des savants fous et des jusqu’au-boutistes qui rêvent d’un monde d’esclaves à dominer.

              "

              Aujourd’hui, ils en auraient les moyens.

              Et quels moyens ! Le dernier en date étant une déclaration de guerre biologique, particulièrement sournoise.

              Les cons ne font pas que parler aux cons. Parfois ils explosent ou empoisonnent les connards avec les gens intelligents, tout emmêlés !
              Fort heureusement l’esprit demeure. Je suis optimiste.


              • lisca lisca 3 août 09:05

                « Et la vie, est-ce autre chose qu’un instant sans poids, que se fondre en tous les autres comme en don de soi ? »
                poétise le docteur Jivago complètement déboussolé, en fuite et sous menace perpétuelle, un roseau pensant qui refuse qu’on le noie dans le marais collectif et dont Staline n’aimait pas le personnage. Jivago poursuivi par des jivaros en folie, un docteur qui nous fait penser à bien des refuzniks 2021.

                Se fondre en tous les autres ou se faire réduire la tête, ce n’est pas bien différent.



                  • panpan 4 août 15:13

                    Juste une petite précision : ce sont les indiens Jivaros qui réduisent les têtes. Jivago, ce pauvre docteur russe n’a rien à voir là-dedans...

                    https://www.profession-gendarme.com/lorganisme-deagel-prevoit-la-depopulation-mondiale-massive-de-50-a-80-dici-2025/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité