• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Racisme Anti-Blanc : Que se passe-t-il à l’université Paris 8 (...)

Racisme Anti-Blanc : Que se passe-t-il à l’université Paris 8 ?

Que se passe-t-il à l’université de Paris VIII 

 

« Les exilé-e-s occupent le bâtiment A »

Des migrants venus d’Afrique ont organisé, soutenus par plusieurs collectifs d’étudiants militants, un squat à l’intérieur de l’Université Paris VIII. Une dizaine de dortoirs ont ainsi été organisée dans les salles de classes, au rez-de-chaussée et au premier étage de ce bâtiment. Les occupants, qui ont d’abord eu accès aux douches de la salle des sports, ont perdu cet accès ce vendredi après l’échec des premières négociations avec l’université.

La présidente de l’université Annick Allaigre est dans une démarche complètement délirante. Son administration a accepté une réunion de concertation avec ces collectifs qui occupent illégalement les locaux. C’est une sorte de ZAD Universitaire ! Pourtant, la présidente Allaigre ne peut être soupçonné d’antipathie gauchiste, elle plaint même la situation des migrants et reconnaissant leur réelle souffrance.

 

Une administration universitaire fortement gauchisées

Face à cette situation, la présidente de l’université a d’abord salué l’entreprise au nom de « l’université-monde », qui a « toujours accueilli des étudiant-e-s (sic) du monde entier quelle que soit leur situation administrative. » Depuis, l’administration tempère ce discours et pousse le collectif à s’installer dans « un lieu plus approprié, plus grand et sécurisé. »

L’échec des négociations semble la conséquence d’un désaccord entre les différentes mouvances des collectifs, car le moins qu’on puisse dire, c’est que la direction est particulièrement conciliante :

- Pour reloger les migrants et libérer les salles de cours, la direction offre un amphithéâtre ;

- La présence des migrants est tolérée tant que les conditions d’enseignement ne sont pas remises en cause. La présidente de l’université écrit même que les effectifs des migrants doivent être compatibles avec les règlements.

Les règlements de l’université prévoient la présence de squatteurs ? On rêve !

 

Quant à la sécurité, les contrôles ne portent plus sur l’identité ou la qualité des personnes. Autrement dit, c’est libre accès !

 

Des revendications politiques tout azimut

Les collectifs réclament la fin de la distinction entre « migrants économiques » et « réfugiés politiques » et « la fin immédiate du règlement de Dublin », aux termes desquels un migrant doit être renvoyé vers le pays dans lequel il s’est enregistré lors de son entrée dans l’Union européenne ; condamnent les violences policières ; dénoncent l’arbitraire de l’OFPRA [Office français de protection des réfugiés et apatrides], de la CNDA [Cour nationale du droit d’asile] et de la préfecture. Ils accusent la France d’avoir déporté de nombreuses personnes ces derniers mois.

Avec la complicité active de certains professeurs, qui ont interrompu leurs cours le premier jour et accepté de les poursuivre dans le bâtiment occupé, les étudiants entendent militer pour que les clandestins obtiennent des papiers et un logement.

 

Un contenu idéologique clair

Les murs du bâtiment A de l’Université Paris-8 sont devenus, depuis le 30 janvier, le lieu d’expression d’une violence extrême contre les « blancs », la France, les policiers, Israël et les homosexuels.

Parmi les tags sur les murs on peut lire :

- « anti-France vaincra », « Mort aux blancs », « Fuck White People », « Je suis trop blanc », « Assimilation = ethnicide ».

-  « Beau comme une voiture de police qui brûle » ou « Kill Cops ».

- « Français = PD ».

- « Femmes, voilez-vous ! »

 

Une université interdite aux juifs ?

Déjà, en 2014, un groupe d'étudiants juifs (dont certains étaient israéliens, d'autres français) qui était venu pour engager le dialogue avec des étudiants l'université Paris VIII de Saint-Denis au sujet d'Israël dans le cadre d'un tour des universités françaises ayant pour but développer le dialogue entre cultures, s’était fait sortir de l'université par le personnel après s'être fait insulter et bousculer par des militants anti-israéliens du Collectif "Palestine Paris 8".

Ce collectif a d'ailleurs déclaré :

"Ce vendredi 14 mars 2014 nous avons découvert avec stupeur la présence de l'UEJF - Union des étudiants juifs de France - à l'université Paris 8 Saint-Denis.

(...)

C'est aux slogans de 'Israël casse-toi, la Palestine n'est pas à toi' et 'Pas de dialogue avec l'apartheid' que nous avons fermement tenu à ce que leur conférence soit annulée".

Devant le chahut créé, la présidence de cette université française a pris la décision de sortir les étudiants juifs venus chercher le dialogue mais pas les militants anti-israéliens violents.

 

Un personnel exaspéré

« Mon exaspération devient profonde », explique au Figaro une enseignant-chercheur qui souhaite garder l’anonymat. « Certains de mes collègues ont reçu des menaces de mort », explique-t-elle. Dans un échange de mail que Le Figaro a pu consulter, la présidence de l’Université Paris-8 exprime son « soutien aux personnels qui subissent quotidiennement dégradations et insultes variées ». « Maintenant, on en arrive à des graffitis racistes partout sur les murs », ajoute l’universitaire, avant de préciser : « Ce ne sont pas les migrants, les pauvres. Ils ne parlent pas français. Ce sont plus probablement les membres du collectif d’extrême-gauche. » Contacté par Le Figaro, le collectif « Les exil.é.s occupent Paris VIII » n’a pas donné suite.

 

Ecouter les déclarations délirantes de Chloé, étudiante à l’université de Paris VIII aux G.G du 23 mars

Le racisme « anti-blanc » s'affiche à l'Université Paris-8

Fermeture de l'Université Paris 8 | Le Club de Mediapart

A l'université Paris-VIII, un bâtiment réquisitionné pour loger des ...

Paris-VIII, ou le laboratoire officiel du racisme anti-blanc. Quand l'État ferme les yeux

En visite à Paris-VIII, de jeunes Israéliens pris à partie par des étudiants
Tags racistes à Paris 8 : « Le racisme anti-blanc n'existe pas ! »

L'Université Paris VIII fait-elle partie des nouveaux territoires perdus ...


Moyenne des avis sur cet article :  2.37/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Olivier 26 mars 09:50

    Chronique du pourrissement ordinaire organisé par l’état et les pouvoirs publics, où l’incompétence et lâcheté le disputent à la complicité envers la délinquance et l’immigration-invasion.


    Les universités transformées en machine à régulariser les clandestins, avec leur crachat à la figure des français en récompense, il fallait y penser !

    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 16:12

      @Olivier
      Quand on combine ces deux événements on peut en effet penser à un pourrissement organisé :
      - 1) Le présent article
      - 2) Le tabassage (lui aussi organisé car soutenu par l’administration de la fac) à l’université de Montpellier, contre des étudiants ordinaires, en situation trop légale peut-être : http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?breve445 .


    • Montdragon Montdragon 26 mars 17:53

      p@V_Parlier
      Les études ne sont pas une période de la vie « hors-sol » dans laquelle on peut s’amuser de tout au détriment de tous, et des Lois et des autres sensibilités.
      Un bon coup de rangers dans la gueule et des planches de bois, bonne évacuation, j’ai applaudi à la video.
      De plus, camarade, faire ses classes sur le dos des classes populaires, voilà qui est tellement petit bourgeois.


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 22:18

      @Montdragon
      Je n’ai jamais pris au sérieux les grèves d’étudiants. Je les ai toujours condidérées comme des enfantillages d’élèves qui ont envie de s’amuser (j’ai connu la période Devaquet...). Toutefois quand je compare les deux événements et le niveau de violence de l’expulsion dans l’un des deux cas, je me pose des questions.
      Mais si ça peut faire du tort à Macron, tant mieux, autant que ce soit relayé.


    • Jean Roque Jean Roque 26 mars 09:53

       
      Pendant ce temps Macron de Rothschild accélère le gland remplacement
       
      Ex-France Soumise, les singes blancs des islamistes et collabos des mondilistes, applaudit
       
       
      4 femmes et 23 enfants :
      là tu fais payer les soumis glands remplacés !
       
      https://fr.sputniknews.com/international/201610251028370140-allemagne-refugie-allocations/
        
      « Merci maman Merkel ! » dit le polygame syrien (2 femmes, 6 enfants) à la Spiegel TV
       
      La « chance pour l’Allemagne » a le projet professionnel d’avoir 4 femmes et 10 enfants, sans bosser !
       
      https://francais.rt.com/international/48286-polemique-allemagne-migrant-syrien-polygame-remercie-maman-merkel
       


      • V_Parlier V_Parlier 26 mars 16:17

        @Jean Roque
        Je ne sais même pas si tout cela aura le temps de se produire avant que Macron de Rothschild ne contribue avec zèle à déclencher la troisième guerre mondiale.


      • Jean Roque Jean Roque 26 mars 10:05

        Nouvelles mesures Rothschild-Ex-France-Soumise pour le gland remplacement
         

        Prime de 1000 euros par migrant pour les communes qui logent des réfugiés, pas pour les sdf souchiens...
         
        Bourses accordées aux migrants
        alors qu’on diminue l’APL de nos étudiants.
         
        Ouverture de la fonction publique non régalienne aux étrangers
         ( Poste, SNCF etc. ) alors que nous avons 6,5 millions de chômeurs.
         
        Accès aux professions de santé facilité pour les pseudo-réfugiés alors que nos enfants subissent le numerus clausus.
         
        Suppression de taxes pour les employeurs qui embauchent des pseudo-réfugiés.
         


        • Ruut Ruut 26 mars 10:37

          Tien ça deviens de plus en plus visible le racisme anti Blanc en France.
          Mais chut c’est tabous.


          • Jonas 26 mars 21:21

            @Ruut « Tien ça deviens de plus en plus visible le racisme anti Blanc en France.
            Mais chut c’est tabous. »

            Résultat de la propagande de culpabilisation mise en place par le gouvernement pour nos enfants  : l’accent est mis sur la domination malsaine de l’Europe sur le Monde, le colonialisme, l’esclavage, les génocides. Haine de soi, pour mieux tolérer l’immigration de masse, le multiculturalisme, le communautarisme et l’Islam.

            « Je suis trop blanc »

            Ce type de propagande vise à déconstruire l’identité chrétienne de l’Occident, jugé mauvaise et esclavagiste, préparant la société occidentale (ou de ce qu’il en reste) à de futurs conflits ethniques et multiculturels.


          • Onecinikiou 1er avril 22:16

            @Jonas


            Pour qu’il y est conflit encore faut-il qu’il y est deux camps en opposition, or je crois moi que la pulsion de mort est par trop prégnante dans nos sociétés d’Europe de l’ouest dégénérées et sans repères, et que les étrangers, principalement islamistes, n’ont plus qu’a se baisser pour ramasser quinze siècles de patrimoines patiemment accumulés. Ces peuples et continent sont foutus, et vont imploser d’eux-mêmes. C’est en cours.

          • oncle archibald 26 mars 11:03

            Par ailleurs, à Montpellier, un recteur qui décide qu’il y a lieu de faire cesser l’occupation illégale d’un amphi et qui aide les étudiants ne partageant pas les idées des « occupants » à les virer de là est obligé de démissionner ....


            • hunter hunter 26 mars 12:16

              Pourquoi des kyrielles de petits étudiants blancs gauchistes ne s’immolent-ils pas par le feu dans la fac, devant des pancartes du genre « place aux remplaçants » ! Je laisse ma place à un réfugié !
              Prends ma femme, ma sœur, mon appart’, ma bagnole.....

              Si tous ces petits hystériques se détestent tant que ça, se sentent « coupables » pour la colonisation ( ah bon, à 20 piges ils étaient dans les colonies... ? bizarre notion du temps....) eh bien flinguez-vous direct, allez récupérer un envahisseur en Italie, payez-lui le billet de train, donnez-lui vos papiers et votre visa, et flinguez-vous ( peu de gens vous regretteront), et foutez-nous la paix !

              Mieux, allez vivre dans les pays de vos chers envahisseurs, convertissez-vous à « la religion de paix et d’amour » (qui vient encore de faire 4 morts en Occitanie...on attend le prochain), bref barrez-vous !

              Les collabos des envahisseurs, doivent être les premiers à être éliminés !

              Time will come..........

              Adishatz

              H/


              • Oceane 28 mars 10:38

                @hunter


                « Les collabos des envahisseurs, doivent être les premiers à être éliminés !

                Time will come.......... »



                Tin ! ça me rappelle les harkis. « collabos des envahisseurs » ou non ? 


              • zygzornifle zygzornifle 26 mars 14:08

                Le racisme anti-blanc a Nice je l’ai vécu avec ma gamine meme au jardin d’enfant , les flics m’ont dit espèce protégée ne perdez pas votre temps a porter plainte ça sera sans suite et ça peut meme se retourner contre vous .....


                • hunter hunter 26 mars 15:11

                  @zygzornifle

                  Idem pour moi aussi à Nice, mais c’était dans les 80s ! et c’étaient pas des muzz, mais une autre espèce encore beaucoup plus protégée, si vous voyez ce que je veux dire......qu’on voit majoritairement dans les médias, les « milieu x d’affaire »......et on a failli se prendre des pains dans la gueule en plus !

                  Adishatz

                  H/


                • Odin Odin 26 mars 14:38

                  Ces chères petites têtes « blondes » demandent :

                  « la fin de la distinction entre migrants économiques et réfugiés politiques »

                  La gochiasserie trotskiste dans toute sa splendeur qui souhaite que la métropole devienne plus rapidement à l’identique de Mayotte. 


                  • V_Parlier V_Parlier 26 mars 16:19

                    @Odin
                    Ils sont macroniquement parfaits.


                  • Le Comtois 26 mars 16:49

                    @V_Parlier


                    et beaucoup Franc-maçon, ceci explique peut être cela !

                  • Jonas 26 mars 21:45

                    @Odin "La gochiasserie trotskiste dans toute sa splendeur qui souhaite que la métropole devienne plus rapidement à l’identique de Mayotte. « 

                    La politique suicidaire de la »gauche progressiste« pro-immigrationniste et remplaciste de Mélenchon entre autres.

                    Pour Jean-Luc Mélenchon,  »la France n’a pas d’avenir sans les Arabes et les Berbères du Maghreb« , »les occidentaux, ça n’a pas de réalité« , il méprise les  »blancs catholiques« , se réjouit de l’éradication de la race blanche par le métissage, ne supporte plus de vivre avec des  »blonds aux yeux bleus« , et méprise les habitants du pays de Caux en Normandie, qu’il traite d’ »alcooliques épouvantables«  !
                    https://vimeo.com/246710264

                     »Vous savez instantanément de qui il s’agit : les nôtres. Cela se voyait. D’abord par la couleur de peau : partout dominait en profondeur ce superbe marron que montrent les plus beaux êtres humains. Ici la couleur de peau est un signal social.« 

                    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/07/16/no-volveran/

                    Mélenchon développe des thèses racistes et racialistes : le blanc oppresseur, le colonisateur, « l’occidental », le « blond aux yeux bleus », le « blanc catholique », doivent progressivement céder leur place aux « Arabes et aux Berbères du Maghreb », aux « marrons », »les plus « beaux êtres humains ».
                    C’est sa politique qui est mise en oeuvre à Saint-Denis et dans bien d’autres « facultés » de banlieues françaises.


                  • Oceane 28 mars 10:47

                    @Odin

                    Mayotte est un département français ! non ? ah, les kwassa-kwassa de Micron ?

                  • Agafia Agafia 1er avril 12:30

                    @Jonas

                    Melenchon mériterait une balle.

                  • aimable 26 mars 20:54

                    vous les hébergez , vous les nourrissez et puis un jour en voulant renter chez vous , vous vous apercevez que les serrures ont été changées et parait- il ils ont la loi avec eux .
                    par contre je ne sais pas si l’ état vous paye la chambre d’hôtel du fait que vous êtes devenu un SDF


                    • Jonas 26 mars 21:28

                      Saint-Denis (film vidéo du centre-ville) n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
                      Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
                      Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
                      Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. (une vingtaine de boucheries islamiques, pas une seule boucherie traditionnelle pour 90 000 habitants !!), 7 ou 8 écoles coraniques enseignant l’Islam radical aux jeunes musulmans, et la grande mosquée financée par l’Arabie Saoudite avec un minaret de 24 mètres (islam radical wahhabite).
                      http://islamineurope.hautetfort.com/archive/2013/11/30/mosquee-saint-denis-centre-palmier.html
                      http://islamineurope.hautetfort.com/archive/2013/11/29/mosquee-saint-denis.html

                      A Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2011, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


                      • magma magma 27 mars 07:46

                        @Wildbill
                        vécu exactement la même chose, et ça ne sentait pas le bon quartier multiculturel comme la quartier chinois, c’était l’angoisse a ne pas tourner le dos ne pas sortir son téléphone. ce qui ne m’arrive ni a casa ni dans les souk à Istanbul


                      • karim 26 mars 22:45

                        Du racisme anti blancs dans le titre de l’article, on passe au racisme anti juifs et anti israelien dans l’article. Le message à faire passer serait que les blancs et les sionistes mènent le même combat.


                        • Jonas 26 mars 23:01

                          @karim "Du racisme anti blancs dans le titre de l’article, on passe au racisme anti juifs et anti israelien dans l’article. Le message à faire passer serait que les blancs et les sionistes mènent le même combat."

                          C’est le même combat qui est mené contre eux.
                          Les juifs ont été virés de Saint -Denis dans les années 1990, les blancs ont été éradiqués la décennie suivante.


                        • pinéa 27 mars 01:31

                          Article intéressant, CAR TABOU 


                          La censure et surtout, l’AUTOCENSURE peuvent avoir des conséquences catastrophiques

                          (cf le scandale de Telford en Angleterre, la police a étouffé l’affaire, craignant d’être taxée de raciste).

                          Le mot raciste a un sens et il ne devrait pas être utilisé à tout va.


                          Ce n’est pas parce que l’on s’inquiète des problèmes potentiels que peuvent causer l’immigration massive que l’on est raciste.


                          N’écoutez plus les médias subventionnés par l’Etat.

                           






                          • Edouard Malek Edouard Malek 27 mars 08:41

                            Clandestins>Sans-papiers>Réfugiés>Migrants>Exilés

                            C’est assez parlant non ?

                            • darkjack 27 mars 08:46

                              Le principe de la gréve n’est pas de forcer les autres à la faire... Les petits cons qui occupait l’amphi après avoir viré le prof et les autres élèves auraient dû être viré par la police, dans les heures qui suivent leur occupation illégale. D’autant plus qu’une bonne partie n’étaient même pas étudiant de cet fac. Quand on fait de la merde, faut pas pleurer quand on s’en prend une pelletée sur la gueule.


                              • Attilax Attilax 28 mars 22:09
                                @darkjack

                                Par la Police, oui, pas par des miliciens cagoulés armés de batons.

                              • zygzornifle zygzornifle 27 mars 08:54

                                Macron déteste bien les chômeurs, les pauvres , les retraités et personne ne l’accuse de racisme ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès