• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Racisme », ce mot impropre qu’affectionnent des lobbys, et pour (...)

« Racisme », ce mot impropre qu’affectionnent des lobbys, et pour cause !

Le mot « racisme » est un mot vidé de son sens que des lobbys emploient le plus souvent à tort pour discréditer moralement leurs ennemis. La charge culturelle historique qu’il conserve, suffit encore par sa déflagration à mettre au ban de la société tous ceux qui se voient traités de « racistes ». L’avantage de cette stratégie, est que, sitôt lancée l’accusation infâmante, tout débat cesse avant même d’avoir commencé : on ne discute pas avec des racistes, car le racisme n’est pas une opinion mais un délit !

« Les races humaines » réfutées par la génétique

On n’en disconvient pas ! Seulement, contrairement à ce que voudraient faire croire ces lobbys, les esprits ont évolué. Les découvertes de la génétique ont fini par être prises en compte. La catégorie « races humaines » n’est pas opérationnelle pour distinguer les groupes d’hommes entre eux malgré les apparences observées. Les phénotypes, si variés soient-ils, apprend la génétique, ne doivent pas faire oublier que le génotype dont ils sont issus, est quasiment invariable. Dès lors, si « race » ne signifie plus rien pour classer les groupes d’hommes, le mot « racisme » est vidé de son sens et n’a plus qu’un intérêt d’ordre historique.

La découverte de l’héliocentrisme a pareillement rendu obsolète depuis le 17ème siècle les expressions « lever » et « coucher » du soleil : ce n’est pas le soleil qui bouge, a montré Galilée, mais la terre qui tourne sur elle-même. La leçon doit cependant être retenue : trois siècles après, on parle toujours du lever et du coucher du soleil. Les mots survivent même s’ils ont perdu leur sens et continuent de propager le préjugé.

Aujourd’hui, qui croit encore aux « races » humaines telles qu’on les définissait avant la découverte de la génétique ? Sans doute existe-t-il encore bien des gens qui le pensent, comme il y en a toujours qui croient que c’est le soleil qui tourne autour de la terre. Combien vivent au niveau des découvertes de leur temps ? Mais la vérité scientifique fait tout de même son chemin : le terme de « racisme » n’est plus pertinent. Son usage persistant entretient, en revanche, par la racine d’où le mot est tiré - "race" - le préjugé et le délit qu’il prétend combattre.

« Le racisme », un leurre pervers par amalgame

C’est précisément le leurre des lobbys que de garder l’accusation de « racisme » pour dénoncer une autre relation. Les intolérances qu’ils visent, sont en effet de nature très différentes : ce sont les incompatibilités de mœurs qui peuvent être, elles, tout à fait légitimes. Par la force, le plus souvent, les peuples se sont établis au cours de l’Histoire sur des aires géographiques précises où ils ont développé une culture propre en interaction avec leur écosystème. Ainsi distribuées, les mœurs des uns et des autres sont parfaitement légitimes et respectables : c’est même le charme des voyages que de découvrir des modes de vie différents avec leurs particularismes dans des pays différents.

Le problème surgit quand une minorité culturelle vient s’installer dans une aire culturelle différente de la sienne et entend garder ses usages au sein du peuple qui l’accueille. Les mœurs des uns et des autres peuvent être parfaitement incompatibles. L’intolérance manifestée par la majorité n’est alors qu’un réflexe de défense légitime de son propre mode de vie et de ses valeurs. « La race » des nouveaux venus n’est nullement concernée. Or les lobbys qualifient à tort de « racisme » cette incompatibilité au prix d’un amalgame qui confond habilement « race » et « mœurs ». Il n’entre pourtant aucune discrimination de type raciste dans cette intolérance au mode de vie de l’étranger sur son propre sol, mais seulement une revendication légitime de son droit à vivre comme on l’entend dans son propre pays et non selon les exigences des nouveaux arrivants. On ne tolère pas davantage que des voisins viennent chez soi imposer leurs usages qu’on ne partage pas.

Seulement, une fois le mot « raciste » tiré comme une balle, il est impossible de discuter de la légitimité de l’intolérance manifestée, car « le racisme n’est pas une opinion, mais un délit » ! Qu’importe que le terme soit employé à tort ! Le mal est fait : celui qui a été accusé de racisme est couvert d’opprobre.

Un leurre qu’affectionne le lobby ploutocratique immigrationiste

Parmi les lobbys experts à user de ce leurre du « racisme » par amalgame, il en est un qui a vu tout de suite l’avantage qui pouvait en être tiré : c’est le lobby de l’immigrationisme emmené par la ploutocratie au pouvoir qui prône toujours plus d’immigrés en France et en Europe. La mondialisation a contraint l’Europe à concurrencer des pays où les travailleurs sont payés misérablement sans la moindre protection sociale (maladie, maternité, retraite). La partie n’est pas égale. Une technique inventée par cette ploutocratie a été d’encourager à tout va l’immigration pour mettre en concurrence la main d’œuvre nationale avec des immigrés prêts à travailler à n’importe quel salaire. Y a-t-il moyen plus efficace pour faire baisser le prix du travail, faire taire toute revendication salariale et casser la protection sociale ?

Le stratagème a fini par être éventé, dénoncé par de plus en plus de voix qui se sont élevées contre la destruction programmée d’une protection sociale édifiée lentement en France depuis 150 ans. La réplique des ploutocrates et de leurs alliés ne s’est pas fait attendre : l’accusation infâmante de « racisme » a été lancée contre quiconque ose remettre en cause le droit à l’immigration, fût-il appliqué sans aucune chance d’intégration dans le pays d’accueil. Le leurre est grossier, mais il fait son effet encore auprès de nombreuses personnes chez qui le mot « racisme » déclenche des réflexes d’aversion et de condamnation, avant même qu’ils ne vérifient s’il est employé à bon escient.

 

Quelle solution alors ? Le mot « racisme » devrait être banni du discours politique, sauf pour dénoncer les ignorants attardés qui croient encore à l’existence de « races humaines ». Ou plutôt il importerait de le retourner contre ceux qui en usent à tort. Car tout individu qui emploie ce mot aujourd’hui, est suspect d’amalgame à des fins occultes : sous couvert de combattre le préjugé, il l’entretient, en fait, savamment en continuant à user d’un dérivé du mot « race » que la génétique a vidé de son sens et jugé impropre au classement des groupes d’hommes. L’objectif du lobby immigrationiste est, en effet, de disqualifier à mot couvert toute incompatibilité de mœurs pourtant légitime qui entraverait le flux d’immigration massive destinée à ruiner salaires et protection sociale. Paul Villach


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 2 janvier 2012 11:04

    Il n’y a qu’une seule espèce humaine, cependant nous avons des caractéristiques physiques qui nous distinguent selon le lieu d’origine, les haloptypes réunis en halopgroupes.

    Ainsi, je possède les marqueurs caractéristiques des populations Celtico-Ibero-mongolo-polynessiennes (lol), en gros n’importe quel généticien verrait tout de suite que je fait partie de l’espèce...humaine, sans aucun doute, enfin je crois.


    • COVADONGA722 COVADONGA722 2 janvier 2012 11:50

      shin nen akemashite omodeto gazaimasu, Tetsuko san !

      « je fait partie de l’espece humaine »

      nul besoin de vous voir pour en etre onvaincu il suffit de vous lire.


      Asinus


    • nenecologue nenecologue 2 janvier 2012 15:40

      Tout à fait tetsuko , il n y a qu’une seule espece humaine. D’ailleurs les descendants des noirs vivant en france seront au bout de quelques générations blancs.

      Et là réside toute la bétise du racisme anti blanc dans un pays à climat tempéré !!!

    • spartacus1 spartacus1 2 janvier 2012 16:53

      S’il fallait absolument classer les êtres humains en races, je pense que, biologiquement, il serait infiniment plus judicieux de le faire sur la base du groupe sanguin plutôt que sur la couleur de la peau ou la forme des yeux.

      C’est ainsi que nous pourrions avoir :
      La race groupe A/Rh+,
      La race groupe A/Rh-,
      La race groupe B/Rh+,
      Etc

      La dérision est parfois la meilleur façon de démontrer la totale inanité d’un concept.


    • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 2 janvier 2012 20:52

      @ Spartacus
      Non le groupe sanguin ne permet pas de savoir d’où vous venez.
      Par contre le code génétique permet de le faire, j’ai fait avec mon père un de ces tests génétiques par correspondance et les résultats montraient mes origines hispano-japonaise.
      Par exemple, le marqueur R1b caractéristiques des peuplades celtiques du paléolithique était présent dans mon code, mais aussi de façon étonnante le marqueur N, ce dernier est aussi partagé par les Finlandais !!!!!


    • antonio 2 janvier 2012 11:10

      Bonjour M Villach,

      Un article salutaire qui « remet les pendules à l’heure » !


      • heliogabale boug14 2 janvier 2012 11:28

        Mais c’est quoi votre classification à la noix ?

        Y a des différences également entre Hutus et Tutsis !

        Je peux vous trouver sept milliards de races...

        Dans l’impossibilité de faire une classification biologique sensée(c’est ce que vous faîtes en commençant par l’exemple des chiens), abstenez-vous d’en parler.

        Sinon, on fait comme aux USA, la notion de race recoupe des réalités sociologiques. Et race =communauté...mais ce n’est pas le cas chez vous...


      • Amelia Amelia 2 janvier 2012 11:44

        « Donc, il y a une différence entre un Noir d’Afrique et un Asiatique de chine.......mais ils restent tous les deux des êtres humains. » 
        juluch c’est pas un raciste, c’est un grand humaniste : Un Noir et un Asiatique sont deux être humains. Bien. 


        juluch c’est un grand humaniste, pas du tout raciste : pour lui les Roms sont juste des « rats », des « tiques », des « parasites »... 
         
        « on est raciste !  » Hé oui, vous l’êtes ! 
         

      • Amelia Amelia 2 janvier 2012 16:00

        juluch, 
        La propagande nazie en 1940 (page 62 à 71) décrivait les Juifs exactement de la même façon que vous décrivez les Roms : « rats », « parasites », etc
        Tout est dit. 

        Je suis peut-être dans le camp de la « candeur » et de la « bien pensance », mais si ça permet de me tenir éloignée de votre camp qui n’a rien à envier aux propagandistes nazis les plus abjects, je ne m’en porte que mieux... 

        PS : pour les abrutis qui n’ont rien d’autre à faire que de distribuer des points Godwin : smiley 
         


      • heliogabale boug14 2 janvier 2012 16:12

        @juluch

        Non, ce qui me gêne, c’est que les classifications des races qui ont pu être proposés par le passé reposent sur des arguments réfutables.

        Vous parlez de Noirs Africains...certes pourquoi ne pas différencier la race selon la couleur de peau ? Mais comment expliquez-vous que les Hutus et les Tutsis se soient fait la guerre notamment à cause de préjugés raciaux ? Les Hutus avaient nourri une haine de plus en plus exacerbés envers les Tutsis parce que ces derniers étaient favorisés par le colonisateur belge qui leur trouvait des traits européens.

        Et puis, vous voyez bien qu’un sud-Soudanais n’a pas la même couleur de peau qu’un Mauritanien ?

        Si je ne me trompe pas, l’homme a 30000 gènes et la couleur de peau doit être commandée par un ou deux gènes. Vouloir faire des classifications raciales à partir d’une information très parcellaire, c’est un peu insensé ?


      • OMAR 2 janvier 2012 19:05

        Omar 33

        Pôvre Juluch :"Demandez à des Arabes se qu’ils pensent des Noirs...

        Lisez plutôt votre histoire et celle de l’Occident (amerloques compris)ce qu’ils firent des africains, arabes, asiatiques, aborigènes, amérindiens, polynésiens et autres peuples et races...

        Cette histoire est traduite par les faits avérés suivants : esclavagisme, déportations, épurations, exterminations, assimilations forcées, enfummades, génocides, colonisations, atomisations, exploitation, pillage des ressources, etc....

        Juluch, faites cet effort, prenez un livre d’histoire coloniale...


      • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 2 janvier 2012 20:54

        @Juluch
        Les chiens sont un mauvais exemple car ils sont le produit de la manipulation de l’homme.


      • Hétérodoxe 2 janvier 2012 22:07

        @ juluch

        T’es pas raciste, juste inculte !!

        Tu fais une faute énorme par phrase et tu prétends défendre la grandeur de la France.
        Le mieux que tu puisses faire pour elle, c’est de t’abstenir d’écrire !


      • Hétérodoxe 3 janvier 2012 00:04

        « On leur cloue le bec » ... ah la la !

        Et nan, la grammaire, c’est loin d’être ma spécialité.
        C’est juste qu’il est amusant de voir un xénophobe notoire écrire en « petit nègre ».
        C’est bien, tu oeuvres au rassemblement des peuples et des cultures.

        Au fait, il y a une différence entre un caniche blanc et un caniche noir, ou pas ??
        J’ai pas bien compris ?


      • Emmanuel Aguéra LeManu 3 janvier 2012 08:45

        Paul... attends encore un peu... ne te suicide pas tout de suite...
        Bonne année à tous.
        Excellent sujet by the way, en ces temps de législation sur les génocydes et de déplacement, au hasard, tiens... de Roms, par exemple.

        D’ailleurs je n’ai toujours pas répondu à une question que je me pose depuis environ quarante ans bien tassés... Aidez-moi s’il vous plaît :
        - Je trouve les racistes cons, ou du moins victimes d’une pulsion (bien souvent de groupe) de transfert de leur frustration personnelle qu’ils extériorisent à l’encontre de l’étranger avant l’arrivée, duquel,comme chacun sait, tout allait si bien.
        - Les trouver cons fait-il de moi un raciste ?

        Je reviens dans 2 heures. Merci d’avance.
        (si oui, je consulte... lol)


      • Sheryl 6 janvier 2012 12:39

        je comprend que vous soyez raciste jujuch. avec une telle image en icône, rien d’étonnant. puisque la plus petit unité de longueur courante est le millimètre, je vais vous informer de la plus petite unité d’intelligence humaine : le militaire :D

        heureusement, l’intelligence se travaille. notamment avec la connaissance et ? sans les préjugés.
        peut-être qu’avec le temps... qui sait ?

        « Quoique l’on puisse dire, les races existent », affirmation sans preuves, bien sûr. en d’autres termes ces quelques mots signifient « je suis borné et le resterai même avec vos preuves qui me contredisent » . c’est typique du FN, ça. enfin... sarkozy n’a pas fait mieux en affirmant « je suis prêt à dialoguer mais de toutes façons je ne changerai pas d’avis », ou encore son « j’vais m’gêner ! toutes façons ceux qui sont pas d’accord avec moi sont des cons »
        quoi que vous puissiez affirmer, non, les races n’existent pas, sauf dans les préjugés des... croyants aux races.
        si on vous écrit : « Quoique l’on puisse dire, dieu existe ». vous répondez quoi ? « Quoique l’on puisse dire, dieu n’existe pas ». et c’est ainsi depuis la nuit des temps : la Terre voit ces dialogues de sourds entre primates qui mènent aux guerres et massacres sans jamais évoluer. ensuite l’homme s’autoproclame « l’animal le plus intelligent de la planète ». avec ce genre d’affirmations péremptoires « quoique l’on puisse dire, moi je doute quand même que l’homme soit si intelligent que ça »


      • jacques lemiere 8 janvier 2012 20:41

        non, le problème vient que 

        les races existent... mais elles sont arbitraires..on en a autant qu’on veut...on peut donc dire aussi qu’elles n’existent pas...car arbitraires.

        Donc tout un chacun a ses propres racismes...pour une grande part d’origine culturelle : éducation , environnement..
        On peut parfaitement accepter le racisme en espérant qu’à terme, il disparaisse du fait de son absurdité,à condition qu’on se mette d’accord sur le fait qu’on ne puisse s’en servir comme raison ou prétexte pour agir pour ou contre un être humain... 

        En fait le pense qu’un malaise est apparu le jour ou on a voulu faire du racisme ( discrimination ) positif...c’est toujours du racisme.. on peut ajouter certaines lois qui aggravent tel ou tel crime....
        torturer et assassiner un homme c’est mal...mais pire si il est..juif, noir, gay, ou plombier ....

        Pour le moment le racisme semble etre un leurre qui détourne l’attention des gens des vraies questions.

      • Michel Maugis Michel Maugis 8 janvier 2012 20:51

        @juluch


        Vous, Juluch, vous n’ êtes pas seulement qu´ un raciste


        « On ne veut plus être envahis......on est raciste ! »


        Absolument !! Vous êtes un raciste, mais pas seulement, vous êtes bien autre chose.


        Pourquoi le mot « envahis » ? alors que vous êtes pour les INVASIONS de pays par le massacre pour piller les ressources mais aussi la force de travail ?



        « On ne veut plus que l’on nous impose une religion ou des moeurs incompatible avec nos traditions.................................on est raciste !! »


        Effectivement, vous êtes bien un raciste, mais pas que cela…

        Vous êtes un menteur, car les seuls qui imposent les religions se sont les religieux et les parents religieux sur leurs enfants.

        Mais vous êtes pour imposer vos moeurs, votre démocratie à coup de bombes sur les peuples.


        Définitivement, vous êtes bien ce que suggère votre logo.


        « Merci pour votre article de début d’année Paul Villach. »


        Je doute fort que Paul Villach soit flatté de votre remerciement.


      • Michel Maugis Michel Maugis 8 janvier 2012 21:03

        @juluch


        Toujours la même erreur ignoble et puante !!

        Non les arabes n’ ont pas été les champions de l’ esclavage.

        L’ esclavage par les arabes correspond à la période de l’ esclavagisme et donc à l’ esclavage antique qui a perduré chez les arabes en raison des conditions historiques.

         Les champions de l’ esclavage se sont les français et les colonisateurs des amériques, très chrétiens, qui l’ ont réintroduit alors qu’ il avait été aboli en Europe !!!!.. pour des raisons que vous me désapprouverez pas en tant que bon raciste inculte et pervers que vous êtes.

      • morice morice 2 janvier 2012 11:20

        l’année musicale commence très mal :




        Justin Bieber reprend Let It be, en chantant en plaback et en faisant semblant de jouer au piano.... et Carlos Santana se prête à la mascarade... vérifiez, Paul : tout est faux.


        • morice morice 2 janvier 2012 11:20

          playback, pardon...


          • morice morice 2 janvier 2012 11:21

            Quelle solution alors ? Le mot « racisme » devrait être banni du discours politique,


            et du football..


            de partout, je dirais...



            • heliogabale boug14 2 janvier 2012 11:24

              Ah non, vous avez des personnalités adulées par l’extrême-droite comme Eric Zemmour qui croient sincèrement en l’existence des races.

              Si vous jetiez un coup d’oeil aux commentaires laissés sur Fdesouche, un certain nombre, si ce n’est une majorité y croit dur comme fer à ces races.

              Et dès que l’on croit en l’existence de ces races, il n’y a qu’un pas à faire pour croire en leur inégalité.

              Après il est vrai que l’on confond souvent racisme et xénophobie en les rendant équivalent. Ily a même des différences entre racialisme et racisme...

              Le FN est un parti dont le programme est xénophobe, c’est certain. Notamment des points concernant sa politique de préférence nationale. (cette préférence nationale existe déjà, quoique l’on dise, notamment parce qu’un quart des actifs en France occupent un emploi pour lequel la détention de la nationalité française est obligatoire) Mais rien ne dit que ce programme est raciste bien que certains dirigeants de ce parti ont pu par le passé exprimé des points de vue s’apparentant à du racisme.


              • blh 2 janvier 2012 22:33

                Et un quart, c’est donc la majorité...
                Comme dit le poète, la majorité des gens sont cons, la minorité aussi, mais ils sont moins nombreux..


              • gordon71 gordon71 3 janvier 2012 00:56

                boug 

                 très juste
                je connais un certain nombre de fonctionnaires et parmi ceux ci pas mal d’enseignants (de gauche, pour la plupart), à ma connaissance aucun ne s’est jamais insurgé contre cette pratique scandaleuse dont ils bénéficient : à savoir la préférence nationale pour être prof de musique ou de sport, cherchez l’erreur....

              • morice morice 2 janvier 2012 11:28

                Parmi les lobbys experts à user de ce leurre du « racisme » par amalgame, il en est un qui a vu tout de suite l’avantage qui pouvait en être tiré : c’est le lobby de l’immigrationisme emmené par la ploutocratie au pouvoir qui prône toujours plus d’immigrés en France et en Europe.

                `
                euh vous finirez à droite avec un propos aussi crétin.

                • djanel Le viking- djanel Le viking- 2 janvier 2012 13:06

                  « euh vous finirez à droite avec un propos aussi crétin »

                  >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

                  J’adore la logique de Morice. Il reconnaît donc que Villach est de gauche et que les gens de droite sont des crétins ce qui n’étonnera personne.

                  A mon humble avis évidemment, je crains que Morice n’ait pas tout compris des subtilités des jugements de Villach.

                  Pour éclairer Morice qui en a grand besoin, je lui propose donc de découvrir

                  cet un amalgame effectué par Laurence Parisot sur une radio.

                  Elle a donc osé assimiler la misogynie à une sorte de racisme ce qui fait de la femme une nouvelle race d’homme.

                  Conclusion Villach a eu raison de dire que les ploutocrates abusent du mot raciste pour nous leurrer (pour nous tromper en langage Viking) et que leurs raisonnements à y regarder de plus prés ne sont que des amalgames absurdes où tout est mélangé



                • PANDORERH 2 janvier 2012 11:30

                  Un salutaire pan sur le bec !

                  Ras le bol effectivement d’entendre à tout propos évoquer le racisme.

                  A ce propos que pensez-vous du savant distinguo fait, entre autres, par la LICRA entre racisme et antisémitisme ?


                  • Paul Villach Paul Villach 2 janvier 2012 11:39

                    @ Pandorerh

                    On se demande en effet pourquoi cet attelage. C’est comme les départements universitaires dit « d’information et de communication »... Paul Villach


                  • Emmanuel Aguéra LeManu 3 janvier 2012 08:59

                    bon sujet, ça... je crois que l’info c’est le contenu et la com le véhicule... Mais comme aujourd’hui c’est plus des gens mais des machines qui font ce boulot, on a dû ré-inventer cette nouvelle distinction entre technique et intellect, entre soft et hardware, entre ceci et cela, etc etc...
                    Ceci-dit, je n’en suis ni contrit ni choqué, la plupart des contenus (et des véhicules) apparaissent et disparaissent aussi vite que leurs processeurs, mauis la dichotomie est intéressante.
                    Par ailleurs, le distingo de la Licra, m’indiffère, à dire vrai ; est-il important ? Au moins offre-t-il la possibilité de caractériser un racisme « particulier » (cf connotation géopolitique, mythe fondateur, etc) et justement ne pas en faire l’amalgame avec un racisme « ordinaire » dont j’ai à peu près résumé ma définition un peu plus haut... et qui n’est pas plus dans un cas que dans l’autre une affaire de race, canine ou non, mais bien l’expression d’un problème autre... Encore une histoire de contenu et de véhicule... smiley


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 janvier 2012 11:42

                    Les coutumes se perdent. Avez-vous remarqué combien les gens sont malhabiles et empruntés, de nos jours, face au rituel pourtant simplifié qui consiste à présenter ses amis les uns aux autres au début d’une soirée ?
                    « Monsieur le grand rabbin, permettez-moi de vous présenter monsieur Jean-Marie Le Pen. »
                    Non. C’est un exemple idiot. 


                    PD .

                    • Deneb Deneb 2 janvier 2012 11:43

                      On reste sur sa faim quant à l’argumentation documentée de l’existence réelle de cet obscur « lobby immigrationniste » que seul FN semble dénoncer. Ce dernier a certainement mis en place non moins obscur « lobby anti-immigrationniste » dont l’existence semble déjà plus avérée.


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 janvier 2012 11:43

                        Siné sait que les riches sont tous méchants et cons, et que les pauvres sont tous gentils, et cons. Grâce à quoi il peut se permettre de fourrer le moine Raspoutine et Mère Teresa dans le même sac à corbeaux, ou l’abbé Pierre et le curé d’Uruffesous la même calotte.


                        PD.

                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 janvier 2012 11:45

                          Attention, ne vous méprenez pas sur mes propos, je n’ai rien contre les racistes, c’est plutôt le contraire. Par exemple : dans Une journée particulière, d’Ettore Scola, Mastroianni, poursuivi jusque dans sa garçonnière par les gros bras mussoliniens, s’écrie judicieusement à l’adresse du spadassin qui l’accuse d’antifascisme : « Vous vous méprenez, monsieur, ce n’est pas le locataire du sixième qui est antifasciste, c’est le fascisme qui est antilocataire du sixième. » 
                          « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère », disait avec mansuétude le président Senghor.

                          Vivons heureux en attendant la mort / Éditions du Seuil, Points, / Mots-clés : Racisme

                          Pierre Desproges .

                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 janvier 2012 11:47

                            Les étrangers basanés font rien qu’à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l’aube alors que, tous les médecins vous le diront, le Blanc a besoin de sommeil… 


                            PD.

                            • antonio 2 janvier 2012 12:06

                              « L’antiracisme » prend divers masques : sur radios et télé prolifèrent actuellement
                              les « hymnes à la diversité » Gare à celui ou celle qui ne chantent pas dans les « choeurs » !

                              Le Parti socialiste local devait trouver un (e ) candidate pour remplacer la députée sortante qui ne se représente pas ;
                              1/ 1er critère : cette circonscription était réservée à une femme ( bien discutable je vous l’accorde)

                              2/ 2ème critère impératif : à une femme, oui, mais pas n’importe laquelle : il fallait que ce soit
                              une femme « issue de la diversité » ( exit donc les marie Dupont et autres Durant )....
                              C’est ce qui a été fait : c’est donc « une femme issue de la diversité » qui va se présenter dans ma circonscription.

                              Voilà sa « compétence », sa « qualification » : elle est « issue de la diversité » !


                              • antonio 2 janvier 2012 12:08

                                erratum :
                                " Gare à celui ou celle qui ne chante pas dans les choeurs !


                              • popov 3 janvier 2012 12:27

                                @ antonio


                                Certaines françaises sont plus diverses que d’autres.

                                Imaginez les cris si le critère avait été « un homme bien gaulois »

                              • anty 2 janvier 2012 12:21

                                Le terme raciste est de même acabit que


                                Fasciste
                                réactionnaire
                                homophobe

                                et j’en oublie certainement

                                Ce sont des termes utilisés par des gens peu intelligents et à court d’arguments. ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires