• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Rééditer les pamphlets de Céline ? Quel intérêt si ce n’est un (...)

Rééditer les pamphlets de Céline ? Quel intérêt si ce n’est un intérêt financier ?

Céline a écrit un chef d'oeuvre, Le voyage au bout de la nuit : avec un style original, populaire, en abordant des thèmes universels, Céline nous dévoile dans ce roman un condensé de l'humaine condition...

 

La guerre et son inhumanité odieuse, les souffrances intolérables de la vie sur le front pendant la première guerre mondiale, les horreurs du colonialisme, le rêve américain qui se révèle être une illusion, la dureté du monde du travail avec la description infernale de l'usine Ford à Détroit, le capitalisme triomphant et le culte voué au DIEU DOLLAR... la misère humaine transparaît dans toutes les pages du roman...

Et quel style flamboyant ! Quelle dérision dans l'horreur !

 

Mais les pamphlets antisémites de Céline, eux, n'ont aucun intérêt littéraire, si ce n'est quelques rares fulgurances, ils ne sont qu'un concentré de haine et de mépris, et on peut les classer dans la catégorie des ouvrages de propagande...

Pourquoi rééditer ces écrits honteux qui vilipendent les juifs d'une manière ignominieuse, et qui ne sont qu'une incitation à la haine ?

Au nom de la liberté d'expression, disent certains...

 

Et cette liberté est précieuse et fondamentale, j'en suis persuadée, mais quand la liberté passe par des propos ignobles, dégradants, elle perd de sa substance, elle devient haine dégoulinante.

Peut-on parler de censure ? Non, ce terme est injustifié, car ces ouvrages peuvent être consultés en ligne ou dans les bibliothèques. Personne n’est empêché d’y avoir accès.

 

Alors pourquoi rééditer ces pamphlets si ce n'est pour des motifs purement mercantiles et financiers ?

Il s'agit pour les Editions Gallimard de faire du profit avec ces ouvrages qui sentent le soufre...

Notre monde est encore et toujours celui de la marchandisation.

Tout se vend et tout s'achète.

L'argent est au centre de tout : chaque jour, sont lancés de nouveaux produits, chaque jour, on invente de nouvelles taxes pour générer des profits.

La consommation est devenue le Graal de nos sociétés : elle est le moteur de nos économies...

Et les pamphlets de Céline sont encore une occasion de faire du fric, de vendre des livres sans véritable valeur littéraire mais qui par leur réputation sulfureuse, vont attirer quelques chalands et quelques lecteurs friands de saloperies.

 

D'ailleurs, Céline, de son vivant s'est opposé à la publication de ces écrits.

Pourquoi ne pas respecter cette volonté ?

Aucune véritable qualité littéraire dans ces pamphlets, aucune âme, aucun souffle.

Ce ne sont que déversoir de haines et chapelet d'insultes.

 

En un temps où l'antisémitisme ressurgit, est-il besoin de l'alimenter encore par ces écrits outranciers et vulgaires ?

Le culte du Dieu DOLLAR que fustigeait Céline va-t-il encore l'emporter avec cette publication ??

Ce serait désolant et regrettable....

L'argent encore et toujours gouverne notre monde : le commerce s'érige en une divinité toute puissante.

Les pamphlets antisémites de Céline ne méritent pas publication, ils ne sont qu'un ramassis de propos dégradants.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/01/reediter-les-pamphlets-de-celine-quel-interet-si-ce-n-est-un-interet-financier.html

 

Une émission sur France Culture :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/faut-il-reediter-aujourdhui-les-pamphlets-antisemites-de-celine

 

Documents joints à cet article

Rééditer les pamphlets de Céline ? Quel intérêt si ce n'est un intérêt financier ?

Moyenne des avis sur cet article :  1.17/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • adeline 12 janvier 16:22

    pas de panique, c’est abandonné.


    • rosemar rosemar 12 janvier 16:56

      @adeline

      Tant mieux ! Mais l’idée peut revenir...

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 20:39

      @rosemar

      Tant mieux si l’idée revient...


    • mmbbb 12 janvier 22:30

      @rosemar c’est comme Mein Kampf, ces pamphlets censures auront un echo favorable dans les pays arabes


    • OMAR 13 janvier 18:31

      Omar9

      @mmbbb

      Pour l’instant, le premier pays arabe qui applique parfaitement « Mein Kampf » est Israël...

      Même le phosphore est utilisé par les israéliens pour exterminer les palestiniens :
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Israel-reconnait-avoir-utilise-du-phosphore-blanc-a-Gaza-31393.html


    • eddofr eddofr 12 janvier 17:22

      Je suis toujours circonspect quand une élite auto-proclamée, intellectuelle, universitaire ou morale s’arroge l’exclusivité de l’accès à un texte, aussi abject soit-il au prétexte qu’il serait dangereux pour le peuple, trop inculte ou stupide pour résister à la contagion ...


      • adeline 12 janvier 17:42

        @eddofr
        quel intérêt pour tout un chacun, de re-publier ces pages de vomis ? alors pour l’amour de la bd re-éditons aussi certains journaux du début 20ème.


      • rosemar rosemar 12 janvier 17:48

        @eddofr

        Aucune exclusivité : ces textes sont accessibles pour tous sur internet....

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 18:19

        @rosemar

        En quoi faire du fric sur le net serait plus moral qu’avec du papier ?

        Ça vous permettra dans quelques temps d’écrire un billet qui expliquera aux blaireaux que le net est un dépôt d’ordures où l’on trouve de méchants livres qui ne sont pas imprimés...

        Et La grande peur des biens pensants de Bernanos, quand est-ce que vous allez lancer une fatwa contre ce texte qui fait l’apologie de Drumont ?
        Vous vous rendez compte, ma brave dame, il est même publié en poche ! 8,11€ sur amazon, port compris...

        Ah, il n’en ont pas parlé à la TV ? Ça explique tout !


      • rosemar rosemar 12 janvier 18:32

        @Robert Lavigue


        Ces ouvrages sont libres d’accès sur internet  : on peut les lire gratuitement à partir du moment où on a internet...

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 18:41

        @rosemar

        Est-ce que vous vous foutez de moi ?

        Avez-vous la moindre idée du genre de site où ces textes sont diffusés illégalement ? Les seuls fichiers disponibles à partir de la France ont été diffusés par l’AAARGH (je vous laisse chercher ce que c’était)

        Cessez de raconter n’importe quoi sur des sujets dont vous ignorez tout ! Ce sont des imbéciles comme vous qui sont les plus nuisibles...


      • rosemar rosemar 12 janvier 18:44

        @Robert Lavigue

        En voici la preuve : vous savez lire ?http://pourlhistoire.com/docu/bagatelles.pdf


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 18:59

        @rosemar

        Oui, je sais lire, ce qui ne semble pas être votre cas...

        1) C’est du piratage.Les oeuvres de Céline ne sont pas dans le domaine public (sauf au Canada)
        2) Je vous laisse deviner d’où vient le fichier !


      • rosemar rosemar 12 janvier 19:12

        @Robert Lavigue

        Il est accessible à tous...

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 19:12

        @rosemar

        Amusant votre lien..

        Quand vous ouvrez le pdf, vous trouvez en tête un lien vers un éditeur de livres pour enfants, alors que le pdf est hébergé ailleurs... Bizarre, non ?

        Le site en question héberge des dizaines de textes piratés. Je sais que cette forme de vol est considérée comme une pratique normale par vos comparses, mais de là à en faire l’apologie...


      • jmdest62 jmdest62 13 janvier 07:54

        @rosemar
        j’comprends pas bien .....
        j’ai l’impression que vous en voulez plus à Gallimard qu’à Céline dont vous faites la pub tout au long de la discussion en donnant des liens dans pratiquement toutes vos réponses.
        bizarre !
        @+


      • rosemar rosemar 13 janvier 10:51

        @jmdest62

        Je ne fais sûrement pas la pub des pamphlets de Céline : des écrits haineux et odieux....Un article à lire :http://merlerene.canalblog.com/archives/2018/01/06/36023412.html


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 12 janvier 17:33

        " Zone Sud, peuplée de bâtards méditerranéens, de Narbonoïdes dégénérés, de nervis, Félibres gâteux, parasites arabiques que la France aurait eu tout intérêt à jeter par-dessus bord. Au dessous de la Loire, rien que pourriture, fainéantise, infect métissage négrifié ",
Louis Ferdinand Céline, novembre 1942].
        Accepter qu’il eut aussi du talent, c’est accepter les pires de ses saloperies !
        L’humanisme, la culture n’ont pas à accepter ces concessions qui sont déjà des compromissions ! 


        • rosemar rosemar 12 janvier 18:40

          @Jean-François Dedieu

          Le racisme anti-méridional s’exprime ici avec le plus grand mépris....D’autres extraits....
          http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/28/30435519.html


        • covadonga*722 covadonga*722 12 janvier 18:04

          l ’éducation nationale est tellement consciente d’avoir saboté un demi-siècle d’enseignement que ne pouvant s’assurer le libre arbitre intellectuel et moral de ceux qu’elle a eu en charge
          que ces représentant/e applaudisse a la censure en complément des lois mémorielles disant juridiquement l’histoire en lieu et place de la Faculté.
          On suggérera a l’auteuse d’éviter de programmer Fahrenheit 451 en cours ça lui évitera d’avoir honte d’elle !


          oui enfin c’est selon hein , parce que voir s’ériger en censeur les intellectuels français et leurs comparse de la bien endogame éducation nationale .Cela rappelle furieusement quand ceux ci pondaient des odes à Staline , louaient les Porteurs de valises fln .Rappelez vous comment les censeur/es d’aujourd’hui ont défilé pour le camarade Mao , ont admirés les kmers rouges , les mêmes auteur/e qui écrivait dans les journaux de gauche en se roulant au pieds de l’ayatollah khomeiny.
          Cherchez dans cette générations de censeur/e combien se sont roulé dans la fangeuse gauche béate 
          d’un président socialiste décoré de la francisque.
          Avec des Savonarole de l’édition pareils parions que leur égérie madame ASS demanderas 
          l’interdiction du cantiques des cantiques que ce harceleur de Salomon a écrit .

          Asinus : ne varietur 

          • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 18:33

            @covadonga*722

            Ça permet à quelques pédagogos de parler de livres qu’ils n’ont pas lu et à la canaille citoyenne de s’auto-décerner des brevets de résistance à l’antisémitisme.

            Juste un exemple. L’année dernière, Duraffour et Taguieff ont publié un pavé de 1174 pp. sous le titre « Céline, la race et le juif. Légende littéraire et vérité historique ». Je n’ai pas souvenir que madame rosemar, ni aucun de ses comparses aient rendu compte de ce livre.

            Probablement que c’était trop long à lire et qu’ils préféraient regarder Ruquier à la TV !


          • rosemar rosemar 12 janvier 18:33

            @covadonga*722


            Pas de censure dans ce cas, puisque vous pouvez lire ces ouvrages sur internet, si ça vous intéresse !!

          • rosemar rosemar 12 janvier 18:36

            @Robert Lavigue

            Ben voyons ! On devrait lire tous les ouvrages publiés sur Céline pour vous satisfaire ? C’est du délire...

          • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 18:43

            @rosemar

            Pour pouvoir en parler, le minimum serait de les avoir lus...
            Mais, les folliculaires mitoyens peuvent probablement se passer de cette perte de temps ? Ils ont tant d’autres choses importantes à faire !


          • rosemar rosemar 12 janvier 18:46

            @Robert Lavigue
            Il suffit de lire quelques extraits : je vous invite à le faire avec le lien que j’ai mis plus haut...


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 19:02

            @rosemar

            Je n’ai pas besoin de vos liens alakon !

            Ça fait bien longtemps que j’ai ces textes dans ma bibliothèque. Ce ne sont pas à proprement parler mes livres de chevet, mais ils me sont bien utiles quand des pédagogos qui ne les ont pas lus prétendent me faire la leçon...


          • rosemar rosemar 12 janvier 19:13

            @Robert Lavigue
            Cela ne m’étonne pas que ces livres figurent en bonne place dans votre bibliothèque ! Preuve qu’on peut se les procurer...


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 19:56

            @rosemar

            Ils ne figurent pas en bonne place dans ma bibliothèque, il y figurent. Il n’y a que les incultes qui exposent en bonne place ce qu’ils n’ont pas lu.

            Évidemment qu’on peut se les procurer LÉGALEMENT puisqu’ils ont été publiés entre 1937 (Bagatelles pour un massacre), 1938 (L’École des cadavres) et 1941 (Les beaux draps). Sauf qu’ils sont un peu cher, qu’ils sont imprimés sur un mauvais papier et qu’il faut consulter en parallèle deux ou trois autres livres (Relevé des sources et citations dans Bagatelles pour un massacre d’Alice Yeager-Kaplan, par exemple)

            C’est donc dommage que les ligues de vertu pour complaire à quelques pédagogos citoyens aient empêché la publication d’une édition critique (cad correctement annotée).

            Vous n’auriez pas acheté ce livre (les pédagogos ont leur TV à regarder), les nazillons ne lisent pas, le risque citoyen n’était pas bien grand !


          • Agafia Agafia 14 janvier 10:42

            @FreeDemocracy

            Se « pougner » sur des sujets glauques serait plutôt votre spécialité. N’accusez pas les autres de vos propres turpitudes.


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 18:09

            Bof... Business as usual... Rosemar fera quelques clics de plus que d’habitude !


            • Graal 12 janvier 18:41

              @Rosemar
              « La consommation est devenue le Graal de nos sociétés »
              Pitié ! ne me mêlez pas à vos délires.


              • Clocel Clocel 12 janvier 18:41

                L’intérêt ?

                Mais permettre aux lecteurs de se faire leur propre opinion, d’avoir des arguments pour tenir tête aux Tartuffes qui prétendent dire le bien et le beau.

                 


                • rosemar rosemar 12 janvier 18:46

                  @Clocel

                  C’est accessible sur internet : vous pouvez juger par vous même...

                • Clocel Clocel 12 janvier 19:02

                  @rosemar

                  Je ne suis plus très jeune Rosemar, le livre a gardé son caractère sacré chez moi, j’en ai manqué pendant toute mon enfance, offrir un bouquin est un acte d’une grande puissance, il peut modifier une jeune vie.


                • rosemar rosemar 12 janvier 19:10

                  @Clocel

                  Oui, bon, ce n’est pas ce genre de livres qui va agrandir votre culture et vous ouvrir des perspectives...

                • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 19:15

                  @rosemar

                  Qu’en savez-vous puisque vous ne les avez pas lu ?
                  Le pédagogo citoyen aurait-il des super-pouvoirs ?


                • Clocel Clocel 12 janvier 19:29

                  @rosemar

                  Si vous le dites...


                • rosemar rosemar 12 janvier 19:44

                  @Robert Lavigue

                  Vous prétendez avoir lu ces ouvrages ? Et qu’est-ce qu’ils vous ont apporté ? On attend la critique positive détaillée : à votre clavier !!



                • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 janvier 20:11

                  @rosemar

                  Chère madame le professeur, je ne prétend pas les avoir lus. Je les ai lus.
                  Pour ce qui est de me mettre à mon clavier, il y a des lieux pour tout et des proximités qui me répugnent.

                  Une esquisse néanmoins. Il me semble que les trois pamphlets en question sont essentiels dans l’évolution de la poétique de Céline (abstraction faite de sa correspondance, mais c’est un autre objet littéraire). Cf différence entre Mort à Crédit (ou même Guignols Band) et Féérie pour une autre fois.
                  Il ne théorisera cet art d’écrire qu’à son retour d’exil dans Entretiens avec le professeur Y (1955).


                • rosemar rosemar 12 janvier 20:18

                  @Robert Lavigue

                  Voilà qui est bien vague, en effet ! On se paie de mots ! La poétique de Céline pour un déversoir de haines peu ragoûtantes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès