• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réflexions sur le Cours du Phénomène du Terrorisme

Réflexions sur le Cours du Phénomène du Terrorisme

Des attaques terroristes récentes dans de nombreuses villes européennes méritent une pause de la part des experts et des chercheurs dans le domaine du terrorisme. L'une d'entre elles est la question posée par Ian Cobain dans un récent article du Guardian intitulé « Les liens familiaux entre les éléments de la cellule terroriste espagnole font écho avec les attaques passées ». Selon Cobain, la cellule terroriste qui a mené l'attaque de Barcelone a été constituée de frères, ce qui est devenu courant dans les cellules terroristes.

Younes Abou Yaaqoub, 22 ans, qui a été tué dans une opération de la police espagnole, a été le principal suspect conduisant le camion à Barcelone. Son frère Hussein, âgé de 19 ans, était parmi les cinq personnes tuées par la police sur la côte de Cambrils après avoir commis une attaque par un véhicule. Mohammed Hashmi, 24 ans, et son frère Omar, 21 ans, tués par la police espagnole, ont participé aux attaques. Saeed Aalla, 18 ans, a été tué et son frère Mohammed Aalla, 27 ans, est interrogé parce que sa voiture a été utilisée dans l'attaque de Barcelone, et il y a une recherche continue pour leur troisième frère. Youssouf. Moussa Oukabir, âgé de 17 ans, a été tué et son frère Driss s'est livré à la police. Il n'y a aucune preuve de ses liens avec l'attentat terroriste de Barcelone. En Allemagne, quatre frères syriens ont également été récemment arrêtés pour appartenir à l'aile terroriste Al-Nusra en Syrie, affiliée à Al-Qaeda.

L'auteur de l'article dans le journal The Guardian dit que les études sur le terrorisme djihadiste suggèrent que les liens familiaux dans ces organisations sont normaux, étant donné que le terrorisme est une activité hautement sociale et influencée par les pairs.

Cette analyse peut sembler logique, mais il faut mieux comprendre comment le groupe / la famille est impliqué dans ces organisations. Les enquêtes avec le père d'un terroriste révèlent qu'il ne sait rien de l'affiliation intellectuelle extrémiste de son fils, ce qui est très critique quant à la faisabilité des mesures préventives.

 

Les autorités de sécurité dans la plupart des attaques terroristes connaissaient les personnalités des terroristes, mais ne pouvaient prédire leur inclination à commettre des actes de terrorisme. Les terroristes n'étaient pas soumis à une surveillance étroite de manière proactive en raison de l'utilisation de la dissimulation et de la tromperie.

Ce phénomène nécessite des études approfondies car il constitue une menace sérieuse et affecte négativement la détection précoce de l'idéologie terroriste dans le cas où elle est massivement infiltrée dans les familles. Il est difficile d'appliquer l'idée de la censure familiale, d'autant plus que la plupart des nouveaux terroristes ont moins de 20 ans.

Un autre développement du phénomène terroriste est que les nouveaux terroristes en Europe ont des antécédents frappants. L'Imam de la mosquée de Ribol Catalan, Abdul Baqi al-Saadi, serait responsable du « lavage de cerveau » de jeunes marocains et les pousserait à former la cellule jihadiste derrière les attaques. Il était le cerveau de la cellule terroriste en Espagne, et il est peut-être devenu un extrémiste en prison par l'aide d'un participant aux bombardements de Madrid.

Al-Saadi a été condamné à deux ans de prison pour trafic de drogue du Maroc vers l'Espagne où il a rencontré Rachid Aglif, connu sous le nom le « lapin », et qui a été condamné à 18 ans de prison pour avoir participé aux attentats de Madrid qui ont tué 192 personnes et blessé 2 000 autres.

Cet Imam n'était pas du tout religieux avant d'entrer en prison, mais il portait de la drogue en Espagne, comme le confirment les informations officielles. L'Imam, al-Saadi, n'était pas connu pour sa rigidité déclarée dans le discours religieux à l'intérieur de la mosquée, mais il semblait très naturel, ce qui peut expliquer pourquoi il n'a pas soulevé les soupçons des services de sécurité. Un membre de la mosquée affirme que l'Imam se comportait normalement parmi les gens ; s'il avait lavé les cerveaux de ces jeunes hommes, il l'aurait fait en secret et dans un endroit inconnu. Les déclarations des témoins à la presse espagnole révèlent certaines des caractéristiques des leaders du terrorisme. L'un d'eux a dit que l'Imam de la mosquée était très introverti et s'il se trouvait avec d'autres personnes, il aurait préféré les jeunes hommes plus que les personnes de son âge. Il organisait des matchs de football dans une salle où participaient des jeunes impliqués dans des attaques telles que Moussa Oukabir, 17 ans, qui a été tué lors de l'attaque de Cambrils, a déclaré un autre témoin. Cette stratégie reflète un travail clandestin antérieur.

La radicalisation de l'Imam de la mosquée et sa transformation en chef terroriste ont pris près de deux ans. Il est arrivé à Ribol en 2015 puis est allé en Belgique en tant qu'imam avant de retourner à Ribol, et en avril 2016, il a commencé à diriger les fidèles dans cette mosquée. À la fin du mois de juin 2017, il a demandé un congé de trois mois pour aller visiter son épouse au Maroc, puis est revenu en Espagne en tant que cerveau des deux attaques et se préparait à les exécuter de manière beaucoup plus grave.

La police a saisi 120 bouteilles de gaz et des traces d'un engin explosif précédemment utilisé dans les tunnels de Bruxelles, de Paris et de Londres. Il envisageait également d'utiliser trois camions loués pour lancer des attaques coordonnées après les avoir chargés d'explosifs et de bouteilles de gaz contre des cibles destinées aux touristes.

La plupart des 12 suspects de la cellule terroriste en Espagne vivaient à Ribol, au nord de Barcelone, près de la frontière française. Ils étaient tous des jeunes de même origine, ce qui reflète l'étendue de l'influence mutuelle en termes d'âge et d'appartenance ethnique dans un seul endroit.


Moyenne des avis sur cet article :  1.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 19:07

    à l’auteur,
    Ce que j’ai trouvé le plus atterrant après ces horreurs de Barcelone, et après le curieux tweet de Macron évoquant une « tragique attaque », c’est les images diffusées par les télévisions, de mères ou de soeurs des terroristes pleurant et gémissant parce qu’elles étaient les premières victimes de ces événements. L’éducation qu’elles avaient reçue, disaient-elles, ne les avait pourtant pas induites, Dieu merci, à détester leurs semblables. Elles se présentaient néanmoins devant les caméras la tête couvertes du voile informe que les imams salafistes leur imposent de porter, vivants étendards du même islam radical et criminel qu’à Mossoul ou à Raqqa.
    J’incrimine le tweet de Macron, parce que lorsqu’on parle d’une « attaque tragique », en bon français, l’adjectif ne peut s’appliquer qu’aux attaquants lorsque leur entreprise s’est retournée contre eux. Si j’évoque une « tragique attaque » des poilus de 14 montés à l’assaut d’une position allemande, cela voudra dire qu’un grand nombre, comme il arrivait souvent, n’auront pas répondu à l’appel à l’heure de la soupe. L’attaque de Barcelone n’a donc pu être tragique que pour ceux qui l’ont perpétrée, et qui ne méritent certes pas l’estime qu’un Français peut avoir pour les poilus de 14-18. Macron n’a évidemment pas voulu dire qu’il était du côté des terroristes, mais il s’est bien fâcheusement emmêlé les pinceaux, faute d’avoir une suffisante maîtrise de sa propre langue.
    Ce qu’il serait urgent aussi de considérer, c’est que les massacres des islamistes ne sont que l’application d’une injonction formulée il y a déjà plus de deux ans par le porte-parole du Califat : si vous pouvez tuer un de ces sales Français, faites-le... Suivait une description très précise de tous les modes opératoires envisageables. Or, ce texte qui horrifia tout le monde n’était que la paraphrase du quatrième verset de la sourate IX concernant « le repentir », et si c’est l’ange de Dieu qui avait dicté ça à Muhammad au VIIe siècle, le premier terroriste est bien forcément Dieu lui-même. Ce n’est apparemment pas demain qu’Al-Azhar se prononcera sur ces sortes de difficultés théologiques, mais de cette impuissance il résultera nécessairement que la dernière des religions du livre sera aussi la première à disparaître.


    • JL JL 30 août 19:20

      @Christian Labrune
       

      ’’L’attaque de Barcelone n’a donc pu être tragique que pour ceux qui l’ont perpétrée’’
       
      Je suppose que vous voulez dire : « L’attaque de Barcelone ne peut donc être qualifiée de tragique que par ceux qui l’ont perpétrée et par leurs proches ».

    • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 22:01
      Je suppose que vous voulez dire : « L’attaque de Barcelone ne peut donc être qualifiée de tragique que par ceux qui l’ont perpétrée et par leurs proches ».

      @JL

      Je dis ce que j’ai dit, qui a exactement le même sens que votre reformulation. Si vous y tenez je peux, comme on dit très vulgairement, en remettre une couche : il faudrait être particulièrement dérangé pour s’apitoyer sur le sort de quelques malfrats qui ont entrepris de refroidir leurs semblables et qui, ce faisant, y ont laissé leur peau. A la limite, on pourrait considérer que c’est le destin des victimes qui est tragique, et c’est ce que voulait faire entendre Macron, évidemment, mais l’emploi d’un pareil adjectif en la circonstance, était particulièrement déplacé : dans la tragédie classique, les hommes s’agitent, espèrent, font tout pour essayer d’échapper à la situation fâcheuse où ils se découvrent coincés. En général, au IVe acte, ça va déjà beaucoup mieux. Ouf ! Mais à la fin du dernier acte, ils sont morts, parce que ce sont les dieux, les Parques, qui tissent et coupent le fil des destinées. Parler de tragédie, cela revenait à dire : cela nous dépasse, on n’y peut rien. Allah akbar, en quelque sorte. Mais je trouve qu’en la circonstance, et surtout dans la bouche d’un homme politique investi de responsabilités touchant à la sécurité publique, cette invocation du destin, du fatum, a très bon dos. Rien de tout cela n’est inévitable. Qu’il commence donc, ce brave irresponsable éploré, par interdire les Frères musulmans de l’UOIF ; qu’il cesse, avec ses pareils de tous les partis, de caresser dans le sens des plumes le « vilain petit Qatar ». Au lieu de cela, ces Tartuffe se plaisent à répéter que cela va durer des années encore. On est là dans une logique sacrificielle et expiatoire, la même qu’on trouvait en 40 dans les discours d’un vieux maréchal parfaitement disposé à la plus « franche collaboration », comme il disait, avec un autre totalitarisme assez comparable à celui que nous voyons se répandre en Europe. Un totalitarismes qui se nourrit très bien de la complicité active d’un islamo-gauchisme fort répandu sur AgoraVox et qui ne rate jamais une occasion de lécher les babouches de quelques islamistes notoires qui, non contents de déverser leur racisme sur oumma.com ou sur le site de l’UOIF, ont encore l’audace de venir ici, par provocation, répandre leur propagande infecte.  


    • OMAR 1er septembre 09:55

      Omar9

      Tiens, salem alketbi, ton alter-égo est arrivé.
      Joyeux débats..... extrémistes.


    • covadonga*722 covadonga*722 1er septembre 10:04

      saluons le passage du représentant de la majorité musulmane silencieuse , tellement silencieuse 

      que cela ressemble parfaitement a de l’approbation.
       
      qui ne dit mot consent !



    • Jonas 31 août 07:57

      Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?

      Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :

      • OMAR 31 août 22:48

        Omar9

        @Jonas

        C’est toujours la même chaine que tu regardes dans le ventre du cétacé.
        .
        Sors de son ventre, car Moby Dick n’en peut plus....


      • covadonga*722 covadonga*722 5 septembre 21:16

        omar le porc salafiste est plussé 5 jours après par les crétin de la modo qui sont persuadés que l’on ne sait pas que Carlos a délocalisé au bled et qu’ils peuvent jouer avec les compteurs et je n’oublie pas les 3 gitons qui ont de multiples comptes 


        allaravox !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès