• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Refus d’obtempérer : les réelles victimes sont les policiers

Refus d’obtempérer : les réelles victimes sont les policiers

Une vidéo montre l’agent de police propulsé par-dessus une glissière en béton. Gérald Darmanin a salué les « courageux policiers de Tourcoing » qui ont procédé à son arrestation. Cette homme était recherché en Belgique. Il a été interpellé après avoir fauché ce valeureux policier.

Une partie de la France s'est émue de l'affaire Nahël sans jamais comprendre à quel point le métier de policier en France était difficile avec une présomption de culpabilité qui pèse chaque jour sur les épaules de ces héros du quotidien.

Dans les situations les plus extrêmes comme nous l'avons vu récemment avec un terroriste qui a tué un touriste allemand et menacé de se faire sauter à Paris, ils ne sortent pas leur arme mettant leur vie en danger pour éviter de se faire lyncher par un tribunal populaire et de voir leur carrière arrête brusquement.

Voici une vidéo qui illustre parfaitement la situation d'un policier de plus qui finira à l'hôpital. Celui-ci n'est pas mort mais d'autres sont morts. Ce n'est donc pas la police qui tue, mais bien la police qui est tuée. Ce slogan Mélenchoniste demontre parfaitement l'inversion des valeurs en France. Nous savons également que la justice n'a rien de juste puisqu'elle ne condamne pas suffisamment ces délinquants.

Une justice délabrée :

Désormais nous constatons en effet que les policiers ne sont pas protégés, que les enseignants ne sont pas protégés, et même que les soignants ne sont pas protégés puisqu'il y a eu de nombreux incidents les concernant récemment avec des patients les agressant. Le niveau des agressions augmente tandis que la main de l'état tremble.

Rappelons aussi qu'un certain Kylian mbappe parlait il n'y a pas longtemps d'"un petit ange parti trop tôt" concernant le jeune Nahël pour qui personne n'a questionné les failles éducatives. Ne comptons donc pas sur Kylian et tous ceux qui partagent cette idéologie pour écrire un tweet soutenant ce policier hospitalisé.

Je n'oublierai donc jamais ces mots de Kylian que personne n'a remis en question et qui sont pour moi le symbole de la déliquescence de notre société : https://www.amazon.fr/Ces-mots-quon-noubliera-jamais !

Jean-Luc ROBERT - Psychologue


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Octave Lebel Octave Lebel 6 janvier 17:10

    Un produit CNEWS, comme d’hab’, livré tout frais déballé.

    Pas fatiguant. Qui sera fatigué le plus vite ?

    Pas l’importateur et ses commissionnaires en tous cas.

     


    • Seth 6 janvier 17:19

      @Octave Lebel

      Les divagations d’un « psychologue ». Wuiwuiwui..... smiley

      Psi est un terme à large spectre, on y trouve tout et son contraire. D’ailleurs Mélu aussi était psi. smiley


    • Octave Lebel Octave Lebel 6 janvier 17:26

      @Seth

      Dans quel feuilleton ?


    • SilentArrow 7 janvier 05:14

      @Octave Lebel

      Les patients qui s’en sont pris une fois au personnel soignant devraient être à l’avenir interdit d’entrée dans les hôpitaux.

      Ils pourraient éventuellement être soignés par des vétérinaires, surtout ceux qui travaillent dans les zoos et qui ont l’habitude et les moyens de calmer les fauves.


    • Octave Lebel Octave Lebel 7 janvier 12:20

      @SilentArrow

      C’est quoi l’idée, rajouter un peu de confusion ?


    • Eric F Eric F 7 janvier 13:46

      @Octave Lebel
      Que certains comportements illicites ou violents puissent entrainer la perte de droits parait justifié. Ainsi, quelqu’un qui opère une escroquerie à l’assurance voit son contrat résilié. En matière de médecine ou hospitalisation, le déremboursement peut être une sanction, ou l’interdiction d’entrée dans un établissement donné.


    • Aristide Aristide 7 janvier 13:56

      @Eric F

       En matière de médecine ou hospitalisation, le déremboursement peut être une sanction, ou l’interdiction d’entrée dans un établissement donné.

      N’importe quoi, cette mesure est ostentatoire au respect de la personne humaine. Quel que soit le délit, le crime commis, le devoir de soigner est une obligation. 

      Il me semble qu’il existe encore quelques valeurs qui méritent d’être respectées !!!


    • SilentArrow 7 janvier 14:48

      @Octave Lebel
       

      C’est quoi l’idée, rajouter un peu de confusion ?

      Non, l’idée c’est d’apporter un peu de clarté dans le bordel immigrationniste que la gauche a créé pour plaire aux oligarques mondialistes.

    • Eric F Eric F 7 janvier 17:36

      @Aristide
      Pas ’’ostentatoire’’ mais ’’attentatoire’’.
      Celui qui fait obstacle par son comportement aux soins qui lui sont prodigués, mettant en danger le soignant par la violence, menace ou intimidation, semble justifier de ce fait des restrictions à la prise en charge de ces soins, mais évidemment pas en cas d’urgence absolue.
      https://www.mesalertesetconseils.fr/2020-06/droit-de-refuser-les-soins-face-a-un-patient-menacant-ou-irrespectueux-FRACMSAR_EU04020401


    • Aristide Aristide 8 janvier 12:40

      @Eric F

      Oups, vous avez raison… attentatoire !!!

      Je crois qu’il existe des principes intangibles, (ouf là, j’ai bon) et l’obligation de soin en est un… après, comme pour tous les principes, il faut faire avec le réel en le prenant en compte…


    • Octave Lebel Octave Lebel 6 janvier 17:44

      Vu la quantité de produits importés ici de la firme CNEWS, nous allons finir par croire que le milliardaire de la mondialisation du moins-disant social a urgemment besoin de soutenir la propagande bon marché de l’extrême-droite.

      C’est noté et instructif notamment pour ceux qui avaient encore quelques illusions.


      • Samy Levrai Samy Levrai 6 janvier 19:05

        Les forces de l’ordre ont remplacé les gardiens de la paix, la police est devenue le gardien du pouvoir.

        Après la répression des manifestations GJ, je suis désolé mais je ne pleurerais sur le sort de ceux qui ont oublié leur mission, les bavures et la gueule des bavures font trop taches pour des types qui se considèrent en plus aujourd’hui au dessus des lois.


        • Seth 7 janvier 13:54

          @Samy Levrai

          Ce que l’on appelle aujourd’hui le parti ’renaissance« s’appelait sous Badinguet »le parti de l’ordre épicétou. smiley


        • juluch juluch 6 janvier 19:21

          Tout a fait d’accord. 


          • Astrolabe Astrolabe 6 janvier 19:32

             

            Ce que l’auteur omet sciemment de dire, c’est que l’IGPN et les nouvelles auditions dans l’affaire Nahel contredisent la version du policier :

             

            « Six mois après la mort de Nahel à Nanterre, de nouveaux points de l’enquête remettent en cause la version du policier mis en examen pour homicide volontaire. Comme le révèle RTL ce mercredi 20 décembre, les juges d’instruction de Nanterre, Laurent Martello et Anne Haller, ont d’abord émis des doutes sur le fait que Florian M. était menacé dans l’exercice de ses fonctions. Lors du dernier interrogatoire de Florian M., ils ont indiqué ne voir « à aucun moment le véhicule dévier sur la gauche au moment où il redémarre  ».

            Le policier de 38 ans avait pourtant affirmé avoir tiré sur le jeune homme de 17 ans, au volant d’une Mercedes jaune immatriculé en Pologne, car il craignait pour sa vie. Son collègue, placé sous le statut de témoin assisté, avait précisé avoir peur que Nahel « fasse une embardée sur la gauche et qu’il nous coince contre le mur  ». RTL pointe encore que les éléments de la fiche Pégase, le rapport d’intervention rédigé juste après le drame, paraissent faux, étant donné que les policiers y assurent que la Mercedes leur « fonçait dessus  » au moment du tir. » (...)


            • Astrolabe Astrolabe 6 janvier 19:38

               
              Par ailleurs, mais c’est juste une opinion perso, niveau éthique et déontologique, il est questionnant de vouloir ainsi faire son buzz (pardon son beurre) en utilisant de tels procédés pour se mettre égotiquement en avant.

              Pour finir :

              "

              Des coups de crosse à Nahel ?

               

              D’après les témoignages de trois riverains et des deux passagers de la voiture, Nahel aurait été frappé à la tête par Florian M. à l’aide de la crosse de son arme. Deux témoins ayant filmé la scène confirment que « plusieurs  » coups auraient été donnés. Un chauffeur VTC, témoin de l’altercation, a également déclaré aux enquêteurs : « Le policier met deux coups de crosse dans la tête du conducteur, côté gauche au-dessus de l’oreille.  » Les deux passagers de la Mercedes évoquent aussi « deux coups de crosse  », mais ne les ont pas mentionnés lors de leurs premières auditions devant les policiers. D’après l’un d’entre eux, Nahel aurait tenté d’éviter un « troisième coup de crosse  », qui aurait été détourné et l’aurait touché au nez, rapporte RTL. Les magistrats estiment que ces possibles coups peuvent être corroborés par le rapport d’autopsie qui fait état de « deux ecchymoses au bras gauche  », pouvant correspondre à des lésions de défense.

               



            • Astrolabe Astrolabe 6 janvier 19:39
              Ce qu’auraient dit les policiers

              La question des menaces de mort a également été évoquée par les juges. Si des témoins indiquent avoir entendu « shoote-le  » et « une balle dans la tête  », les policiers assurent qu’ils criaient « coupe-le  », en parlant du moteur de la Mercedes. L’exploitation de la vidéo par l’IGPN a confirmé que les termes « une balle dans la tête  » ont été prononcés à « deux reprises  », révèle RTL. En revanche, les autres mots prononcés seraient bien « coupe, coupe  » et non « shoote  ». L’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) doit encore rendre son expertise sonore. "


            • Astrolabe Astrolabe 6 janvier 19:54

              ps : et puis bruler des livres n’est jamais une solution monsieur le psychologue  ; quelle que soit la qualité de l’écrit en question nan ?


            • Seth 6 janvier 20:45

              @Astrolabe

              Et rappelons lui que « l’autodafé » (acte de foi), ça a été inventée par l’Inquisition en Espagne. Wiwiwi... smiley


            • SilentArrow 7 janvier 05:23

              @Astrolabe
               

              Les magistrats estiment que ces possibles coups peuvent être corroborés par le rapport d’autopsie qui fait état de « deux ecchymoses au bras gauche », pouvant correspondre à des lésions de défense.

              Si j’ai bien compris, on soupçonne que des coups ont été portés à la tête avec la crosse d’une arme et on cherche des bleus au niveau des bras pour le prouver.
              Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi, j’aurais plutôt eu le réflexe d’examiner la tête.

            • Montdragon Montdragon 7 janvier 09:33

              @Astrolabe
              Et joyeux Nahel au fait


            • Aristide Aristide 7 janvier 13:52

              @Astrolabe

              Laissons faire la justice, les faits seront instruits puis établis, les éléments de preuve fournis… Rien ne peut justifier l’usage non proportionné de la force…, Les flics seront jugés et condamnés sur la base des preuves que l’instruction aura établies. La vérité juridique sortira du procès. C’est la seule qui vaille dans notre pays…

              Actuellement, c’est sur les médias, les condamnations tombent à Gravelotte ici et là, sans que les procès aient eu lieu…


            • Com une outre 6 janvier 21:03

              Vous n’avez pas de client policier ? Cela aurait été peut-être plus intéressant pour faire un article que vos éléments de langage ultra usés.


              • Rinbeau Rinbeau 6 janvier 23:22
                Refus d’obtempérer : les réelles victimes sont les gilets jaunes

                • Eric F Eric F 7 janvier 11:19

                  Les tirs dans les affaires de refus d’obtempérer ne peuvent pas être comparés aux bavures lors de manifestations avec violence, où des manifestants non-violents recevaient des projectiles tirés sans discernement.

                  Dans les cas de forçage de passage en heurtant délibérément un agent des forces de l’ordre (au delà d’un simple délit de fuite), on n’est pas loin d’un acte de guerre, d’où l’acte de défense de l’agent des forces de l’ordre.


                  • Samy Levrai Samy Levrai 7 janvier 12:30

                    @Eric F
                    Tout est dans la proportionnalité, aux tribunaux de juger, personne n’est au dessus de la loi.
                    Les force de l’ordre distribuant des amendes à 135 euros pour un oui ou pour un non, idem pour les gardes à vue, la fuite devant leurs uniformes devient une histoire de survie.
                     


                  • Eric F Eric F 7 janvier 13:38

                    @Samy Levrai
                    On est d’accord sur la proportionnalité. Mais concernant les 135 euros abusifs lors de la crise sanitaire, aucun d’entre nous n’aurait néanmoins foncé sur le keuf pour y échapper, ceux qui foncent dans le tas ou redémarrent à toute berzingue quand un agent des FDO est appuyé sur son capot, c’est un autre registre. C’est le même vivier que le trafic, les règlements de comptes, le home jacking et ce genre de joyeusetés.
                    La législation est sévère, mais les tribunaux sont souvent ’’indulgents’’ sur ce genre de délit.


                  • Aristide Aristide 7 janvier 13:59

                    @Samy Levrai

                    Tout est dans la proportionnalité, aux tribunaux de juger, personne n’est au dessus de la loi.

                    Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas ...


                  • SilentArrow 7 janvier 14:53

                    @Samy Levrai
                     

                    Tout est dans la proportionnalité

                    Non, la loi parle de riposte proportionnée, pas proportionnelle.

                  • GoldoBlack 8 janvier 07:15

                    @Eric F
                    "Dans les cas de forçage de passage en heurtant délibérément un agent des forces de l’ordre (au delà d’un simple délit de fuite), on n’est pas loin d’un acte de guerre, d’où l’acte de défense de l’agent des forces de l’ordre.« 
                     »Un acte de guerre" ?
                    Faut redescendre là. T’es vraiment perché, mec.


                  • Eric F Eric F 8 janvier 10:00

                    @GoldoBlack
                    La guerre est une situation exceptionnelle par rapport à l’état de droit en temps normal, les actions en vue de tuer y est sont régies par des lois spécifiques.
                    Lors d’actions délibérément violentes à l’encontre d’agents des forces de l’ordre en uniforme mettant leur vie en péril, on s’éloigne de la situation ordinaire, pour s’approcher de celle en temps de guerre. Les actions de défense et riposte pourraient donner lieu à des dispositions légales adaptées.


                  • GoldoBlack 8 janvier 20:35

                    @Eric F
                    Redescends voir !


                  • sylvain sylvain 7 janvier 16:53

                    quelle connerie. Ce n’est pas parce qu’un policier a failli se faire ecraser qu’un autre n’a pas assassine un gamin


                    • Eric F Eric F 7 janvier 18:02

                      @sylvain
                      Assassiner signifie qu’il y a une intention préalable de tuer, et sa mise en oeuvre délibérée. Le tir instinctif sur le conducteur d’un véhicule sur le capot duquel le policier est appuyé et qui démarre en trombe n’entre pas dans cette définition. Bavure, oui.
                      L’article pose la question de la multiplication des mises en danger de policier dans des situations de refus d’obtempérer, il est donc naturel qu’il évoque ies affaires de nature différentes qui entrent dans ce cadre,


                    • troletbuse troletbuse 8 janvier 21:39

                      @Eric F
                      Quel gendre de cadre, un cadre en bois, mural ou un employé ?


                    • GoldoBlack 9 janvier 13:42

                      @Eric F
                      "Le tir instinctif sur le conducteur d’un véhicule sur le capot duquel le policier est appuyé et qui démarre en trombe n’entre pas dans cette définition."
                      Tir instinctif ?
                      Tu n’as pas connaissance des circonstances de l’affaire toi !
                      Des coups de crosses assénés... De la trouille légitime qu’on eu ces gosses...
                      Les flics ont toujours raison hein ?!


                    • GoldoBlack 8 janvier 07:14

                      Article parfaitement crétin.

                      Combien paie Zemmour pour ça ?


                      • quijote 8 janvier 20:40

                        @GoldoBlack

                        Ha ha ha... Dans tous les bons coups ! Hé, on change pas une formule qui gagne, hein ? Toi gentil, lui méchant !

                        Alors, comment ça se passe le début de la seconde ? Ils sont sympas, les profs ? Travaille bien, hein, c’est important pour quand tu seras grand. Et que je te prenne pas à fumer du shit, sinon l’argent de poche du mois, je le donne à ta soeur.


                      • quijote 8 janvier 20:54

                        @goldoblack

                        Hé, t’as vu ce qu’elle dit celle-là ? Ça m’a fait penser à toi quand tu parles tout le temps des délinquants et des criminels étrangers qui viennent en France.
                        https://twitter.com/RadioGenoa/status/1744438560780845270
                        Hé, tu sais quoi ? Je me demande si vous avez pas raison finalement, elle et toi... Peut-être bien que tous ces gens en fait ils viennent juste pour prendre tout ce qu’ils peuvent... Ouais... Ouais... Plus ça va, plus ça paraît évident... Je vais peut-être bien voter comme toi. Le Pen. Allez, tu m’as convaincu !


                      • GoldoBlack 9 janvier 21:14

                        @quijote
                        Tu es perdu pour le genre humain.
                        Allez tirons la chasse ! Au revoir.


                      • Doume65 9 janvier 14:37

                        « et même que les soignants ne sont pas protégés »

                        C’est sûr que tous ceux à qui le gouvernement a supprimé toute possibilité de revenu sous prétexte qu’ils ne se pliaient à la doxa ne sont pas protégés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité