• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Relation entre Mélenchon et Chikirou : Mediapart balance. A tort ou à (...)

Relation entre Mélenchon et Chikirou : Mediapart balance. A tort ou à raison ?

Jean-Luc Mélenchon parle d' « ignominie » après les révélations de Mediapart sur sa relation supposée avec Sophia Chikirou. Cet épisode pose la question du rôle du journaliste devant la vie privée des personnes publiques.

Mardi 16 octobre dernier, une perquisitions s'est déroulée chez le leader de la France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, dans le cadre d'une investigation judiciaire. Une enquête préliminaire est en cours depuis le mois de mai dernier, concernant les comptes de campagne du candidat à la présidentielle du même parti afin de procéder à des vérifications sur près de 450.000 euros de dépenses litigieuses sur les plus de 10 millions d'euros dépensés. Vendredi, Mediapart a révélé que lorsque les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ont sonné à la porte du leader de LFI, ce mardi 16 octobre à 7 heures du matin, ils ont trouvé Mélenchon et Sophia Chikirou, la directrice de la communication de la campagne LFI de 2017.

 

Les journalistes de Mediapart ont ajouté : « Le patron de La France insoumise et la communicante entretiennent en réalité de longue date, selon nos informations, une relation extraprofessionnelle. Celle-ci pourrait relever de la seule vie privée des deux intéressés mais prend désormais, à la lueur des investigations judiciaires, une dimension d’intérêt général ».

 

Située au cœur de l’enquête qui touche La France insoumise, Sophia Chikirou, entretient-elle des liens d’intimité avec Jean-Luc Mélenchon ? Et si oui, cette information méritait-elle d’être rendue publique ? La vie privée des personnes publiques ne doit-elle pas rester du domaine privé ? Peut-être faudrait-il ajouter à cette règle de principe une exception : sauf si la nature d’une relation peut revêtir une « dimension d’intérêt général » et constituer une clé de compréhension utile d’une « information publique ». Or, en l'occurence, cette relation extra-professionnelle, si elle était avérée, pourrait expliquer les prestations que Sophia Chikirou aurait surfacturées auprès du candidat Mélenchon lors de la campagne présidentielle de 2017. Elle pourrait aussi expliquer l'indulgence éventuellement reprochée à M. Mélenchon. Bien sûr, ce dernier ne considère pas cette relation présumée comme digne d'être rendue publique. Dès vendredi soir sur son compte Facebook, il a écrit avec colère : « Je m’attendais à une chose bien glauque. […] Bravo Mediapart ! […] Mais quel rapport avec le dossier ? Plenel, quel naufrage du trotskisme à ce niveau de caniveau après avoir dirigé le Monde. Je laisse les gens vous dire ce qu’ils en pensent. A ce niveau d’agression et d’ignominie, il n’y a plus besoin d’argumentation. »

 

A l'étranger, cette polémique doit étonner. Il n’y a guère qu’en France que les médias ménagent tant la vie privée des hommes et des femmes publics et rechignent à dévoiler des secrets d'alcôve. Le respect de la vie privée fait en effet partie des vieilles traditions françaises. Ainsi, l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies en fait mention. Au XIXe siècle, les chansonniers ironisaient sur "les trois moitiés de Thiers" (le deuxième président de la République avait une liaison avec une femme et ses deux filles) ou sur la mort scabreuse de Félix Faure ("Il voulait vivre César, il mourut Pompée", aurait dit Clemenceau). Mais, dans les deux cas, les journaux, eux, sont restés discrets. Longtemps, ils n'ont pas non plus fait état des aventures de Valéry Giscard d'Estaing avec des célébrités, ni de la double vie de François Mitterrand, pourtant connue de nombreux journalistes...

 

Depuis une loi de 1970, l’article 9 du Code civil prévoit que « Chacun a droit au respect de sa vie privée », le juge étant libre d’interpréter ce qui représente une atteinte à l'intimité. L’article 226-1 du Code pénal prévoit même des sanctions (un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende). Mais la jurisprudence française considère que la presse peut commettre des entorses à ce principe légal quand la publication répond à un « intérêt légitime d’information du public ». Or, lorsque sont visées des personnes appartenant à la vie publique, cette légitimité est sans doute plus facile à démontrer. Les liaisons intimes peuvent en effet avoir alors un impact public et donc intéresser le grand public. Dans le cas de la relation Mélenchon-Chikirou, Fabrice Arfi, le journaliste de Mediapart qui l’a révélée, argumente dans ces termes : « La vie privée de M. Mélenchon [...] devient d’intérêt public quand elle percute le soupçon judiciaire d’enrichissement indu durant la campagne de 2017 de celle qui est aussi sa compagne. Simple à comprendre. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    



    • Lugsama Lugsama 24 octobre 2018 01:32

      @Spinnaker13

      La méthode coué à des limites.

    • Le421 Le421 24 octobre 2018 09:43

      @Lugsama

      Désolation dans les médias...
      Mélenchon ne serait pas un amateur de graciles éphèbes au corps bronzé.
      Pas de trace de coke ni même le moindre pétard...
      Et parlant de « pétard », encore moins d’armoire blindée avec des Glock dedans.

      Un véritable fiasco.

      Que tout le monde sache que j’ai aidé financièrement et matériellement à la campagne présidentielle, perso, je m’en bats les roubignolles !!  smiley


    • JulietFox 24 octobre 2018 16:47
      @Spinnaker13
      ils ont trouvé Sophia Chikirou, la directrice de la communication de la campagne LFI de 2017.


      Elle était à loilpé ???

    • ASTERIX 26 octobre 2018 10:32
      @Lugsama

      NE TOUCHEZ PAS NI A LA VIE privee DES GENS NI A LA VIE PRIVEE DES ELUS COMME MeLUCH C ’EST ...........................HORRIBLE DE FAIRE CELA §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

      bande de francais moyens

    • ASTERIX 26 octobre 2018 10:34
      @Le421

      oui LUI N A PAS UN MIGNON GENRE BEN ALLAH  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Alren Alren 28 octobre 2018 15:20
      @JulietFox
      Elle était à loilpé ???

      Quand bien même ? Elle et JLM sont adultes célibataires et cela relève de la vie privée, vous savez cette vie privée que la loi est censée protéger, si solennellement.
      Elle protège la vie privée de Macron, pas celle d’un individu qui se permet d’être en opposition radicale avec sa politique ! C’est ça la loi à deux vitesses !

      Il faut dire que la descente de police avec les coups précipités sur la port de l’appartement de JLM, façon antigang, (étonnant qu’ils ne l’aient pas défoncée au bélier !) ne lui aurait pas laissé le temps de se rhabiller.

      Et même s’ils étaient amants, ce que JLM nie, mais encore une fois cela relève de la vie privée, quel esprit bas ne faut-il pas voir pour en conclure automatiquement que JLM a reçu des rétrocommissions de la part de Sofia Chikirou sur le dos, ne l’oublions pas des membres de la FI !!!

      Est-ce que ceux qui, mezzo vocé, insinuent cette saloperie, l’auraient commise à la place de JLM ?



    • JL JL 28 octobre 2018 15:49

      @Alren

       
       ’’quel esprit bas ne faut-il pas voir pour en conclure automatiquement que JLM a reçu des rétrocommissions de la part de Sofia Chikirou sur le dos, ne l’oublions pas des membres de la FI ! !!’’
       
       Et depuis quand la Cour des Comptes aurait-elle pour mission de contrôler les intérêts des militants de la FI ?
       
       J’ajoute que l’intérêt de Mélenchon lui-même n’était pas de sur-payer les prestations, mais bien évidemment d’en avoir le plus possible pour son argent. Et c’est bien ce qu’il en a été. Si bien que l’accuser de connivence est complètement stupide !
       
       

    • JL JL 23 octobre 2018 12:50
      ’’en l’occurence, cette relation extra-professionnelle, si elle était avérée, pourrait expliquer les prestations que Sophia Chikirou aurait surfacturées auprès du candidat Mélenchon lors de la campagne présidentielle de 2017.’’
       
      Pfff ! En surfacturant ses prestations, elle n’aurait volé personne d’autre que le bénéficiaire desdites prestations ! En écrivant cette phrase, vous supposez là une drôle de conception des relations sentimentales !

      • Odin Odin 23 octobre 2018 13:39

        @JL

         « elle n’aurait volé personne d’autre que le bénéficiaire desdites prestations ! »

        Le bénéficiaire est remboursé d’une partie de ses frais de campagne par « les contribuables », donc s’il y a un vol ce n’est pas le bénéficiaire qui est volé et l’objectif de cette perquisition est de vérifier s’il n’y a pas eu des détournements par des surfacturations dans ces remboursements de l’État.


      • JL JL 23 octobre 2018 14:22

        @Odin

         
         
        Macron a dépensé 16,7 millions d’euros ; remboursé : 10,64.
        Hamon, 15 millions d’euros ; remboursé : 7,95
        Fillon, 13,8 ; remboursé : 2,07
        Le Pen 12,4 ; remboursé : 10,7
        Mélenchon, 10,6 ; remboursé : 6,3
         
        La hauteur des remboursement tient compte à la fois des dépenses engagées et des scores obtenus par les candidats, en aucun cas n’est prise en compte la qualité des prestations qui ont été facturées. Depuis quand l’incompétence serait-elle un délit dans ce pays ?
         
        Il faut avoir un esprit tordu pour soutenir que c’est l’État qui a été lésé. Mais je crois que les esprits tordus règnent depuis déjà longtemps dans les médias mainstream.
         
         

      • Sparker Sparker 23 octobre 2018 15:38

        @Odin


        11 millions de campagne, 8 millions de plafond potentiel de remboursement de l’état, 6 millions de déclarés par la FI, 400000 euros retoqués par la commission total 5.5 millions remboursé par l’état sur 11 millions, le reste c’est des dons et des emprunts.
        Qui à payé Médiascop, moi j’ai fait un don pour Médiascop, je le jure...

      • Cadoudal Cadoudal 23 octobre 2018 15:40
        @Sparker
        Tout le monde sait d’où vient le pognon
        La Seine-Saint-Denis est un quasi narco-État. L’argent du trafic pèse trois milliards d’euros.


      • Sparker Sparker 23 octobre 2018 16:08

        @Cadoudal


        Ouais bof, certaine personnes, serait blablabla, c’est encore de l’enquête sérieuse mais si ça te suffit tant mieux, faut s’informer au niveau ou on peut...

      • Cadoudal Cadoudal 23 octobre 2018 16:20
        @Sparker
        Y a des potes au collabo qui travaillent aux stups ?

        Doivent pas être nombreux...

      • Alren Alren 23 octobre 2018 16:51
        @Cadoudal

        Si je vous comprends bien, vous laissez entendre que JLM a reçu de l’argent de narco-traafiquants pour financer sa campagne ?

        Ce n’est pas seulement du délire, c’est de la diffamation, savez-vous ?

        Si Mélenchon s’abaissait à s’occuper de votre petite personne, vous seriez condamné, du moins si le ou la juge ne sont pas politisés dans un but carriériste.

        La campagne de JLM a été fiancée par des millions de petits dons de gens du peuple. S’il y a eu des financements douteux, occupez- vous d’abord de ceux de Macron et des sous-facturations dont il a bénéficié.

      • Cadoudal Cadoudal 23 octobre 2018 16:59

        @Alren

        Moi je fais juste un parallèle entre les revenus des électeurs de Mélenchon et le mien...

        Après vous me direz qu’il n’y a aucune accointance entre les politiciens et les trafiquants dans un narco état ?

        « Si Mélenchon s’abaissait à s’occuper de votre petite personne »

        Il s’occupe de moi tous les jours, ça en devient même obsessionnel chez ce pauvre type...

        Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront ça. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres.


      • Alren Alren 23 octobre 2018 17:06
        @Odin
        l’objectif de cette perquisition est de vérifier s’il n’y a pas eu des détournements par des surfacturations dans ces remboursements de l’État.

        NON !!! FAUX !!!

        Le but de ces agressions étaient d’intimider les responsables du mouvement LFI, c’est raté, et de s’emparer des listes d’adhérents au mouvement pour en informer leurs employeurs pour leur permettre de les licencier sous un prétexte quelconque.

        Quant aux photos privées que cette police politique a volées, elles pourront éventuellement, par des fuites dans la presse « amie », comprenant dans ce cas le Canard Enchaîné, servir à égratigner l’homme privé Mélenchon.

        Compte-tenu que l’État n’a pas remboursé la totalité des sommes dépensées durant la campagne, pour qu’il soit lésé, il faudrait que les soi-disant surfacturations excèdent la différence entre ce qui est remboursé et ce qui est dépensé.
        Ce serait tellement énorme que cela serait facile à prouver.
        Et on peut faire confiance à un de Chaldron pour l’avoir clamé aussitôt dans la bonne presse il y a des mois.
         
        Si l’on compare les tarifs de l’agence de Sofia Chikirou avec celles qui travaillaient pour Macron ou pour Hamon (Tiens on ne se demande pas pour ce candidat peu populaire d’où venait son argent à celui-là) ou pour Fillon, on voit qu’elle était plutôt moins chère.

        Conclusion, l’État n’a rien perdu avec JLM. Ce qui n’est peut-être pas avec d’autres candidats ...

      • Coriosolite 23 octobre 2018 18:36

        @JL

        Bonjour,

         en aucun cas n’est prise en compte la qualité des prestations qui ont été facturées. Depuis quand l’incompétence serait-elle un délit dans ce pays ?

        On peut, si on suit votre raisonnement, dire que F. Fillon n’a rien fait de mal en surpayant sa femme pour un mini-rapport. Puisque de toute manière cet argent aurait été versé par l’Etat à Fillon.

        Vous ne voyez pas, ou plutôt ne voulez pas voir que les politiciens professionnels de n’importe quel parti (même votre parti favori) ont une conception assez « relâchée », pour le moins, de la simple honnêteté et qu’ils évoluent dans un monde de l’entre-soi qui a perdu le contact avec la réalité que vit la majorité des français.
         

      • JL JL 23 octobre 2018 19:09

        @Coriosolite

         
         c’est le système de contrôle qui est pervers ; Pour vous en convaincre, imaginez que la Sécu poursuive un patient parce que son médecin lui avait prescrit ou un pharmacien lui avait livré un médicament sans aucun effet thérapeutique !

      • pipiou 23 octobre 2018 20:09

        @JL
        Ah parce que l’argent du Parti FI appartient à Mélenchon ?! On n’a pas fini d’en apprendre.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2018 20:52

        @Cadoudal



        Frédéric Ploquin évoque un chiffre de 3 milliards d’euros,... et dire que des familles de trafiquants touchent un max d’aides sociales et autres magouilles comme cele du fameux Théo :sources !!

        L’est pas belle la France !


        @+ P@py


      • Cadoudal Cadoudal 23 octobre 2018 21:15

        @Gilbert Spagnolo dit P@py
        Le pays du lait et du miel, selon les mafieux albanais...


      • Coriosolite 23 octobre 2018 21:24

        @JL

        Bonsoir,

        C’est surtout le système de financement des partis -et, en passant, des syndicats, des associations, de la presse etc.- qui est pervers en favorisant les organisations en place qui peuvent trouver des financements et engager des sommes énormes pour leurs campagnes, même si il y a une limite, puisque l’Etat en remboursera une bonne partie.
        Les « petits » candidats eux en sont de leur poche et s’endettent pour des années si il veulent faire une campagne nationale d’une ampleur même seulement moyenne pour faire entendre leurs propositions.

      • Doume65 23 octobre 2018 22:13

        @JL

        « en aucun cas n’est prise en compte la qualité des prestations qui ont été facturées »
        Je ne sais rien, mais je dirais tout ! Telle est la devise de JL !
        Une recherche rapide sur le web m’a permis de trouver cette info :

        « Parmi les dépenses du candidat [Mélanchon] retoquées par la Commission figurent notamment deux importants achats de vins, de 8.594 et 5.278 euros (soit 13.872 euros au total), qui ont été retranchés « faute de justifications satisfaisantes ». De même, le leader de la France Insoumise a subi un retranchement de 9862 euros pour avoir surévalué le loyer de la permanence qu’il a louée pendant six mois dans le XVIIIe arrondissement de Paris. »

        Mais comme JL a toujours raison (sa deuxième devise), il va nous trouver un truc.

      • Le421 Le421 24 octobre 2018 09:49

        @Cadoudal

        Désolé.
        Je fais partie des millions d’imbéciles qui ont donné quelques centaines d’euros pour aider JLM.
        Rien que pour voir le dépit des autres pendant les meetings en hologramme, ça m’a vraiment fait plaisir.
        Vu le chiffre, on a été pourtant les moins coûteux !!
        Pourquoi ?
        Ben justement, pas de surfacturations pour des zozos et zozotes comme Chatillon ou Marchand.

        Le PS de Hamon, je m’abstiens car ça tient du fiasco total...

      • JL JL 24 octobre 2018 09:54

        @Doume65

         
         
        Macron a dépensé 16,7 millions d’euros ; remboursé : 10,64.
        Hamon, 15 millions d’euros ; remboursé : 7,95
        Fillon, 13,8 ; remboursé : 2,07
        Le Pen 12,4 ; remboursé : 10,7
        Mélenchon, 10,6 ; remboursé : 6,3
         
         Expliquez moi comment la campagne de Mélenchon qui a été aussi médiatique n’a coûté que 10,6 millions €, alors que celle de Macron en a coûté 16,7 ? Il n’a pas acheté du vin, lui ? Et Hamon ? Et Fillon ? Et Le Pen ?
         
         J’affirme que c’est lamentable de chercher des poux dans la tête du candidat qui a présenté la pus faible facture : ce sont des procédés typiquement populistes qui font tilt chez des gens comme vous, la preuve ici.

      • Doume65 24 octobre 2018 11:26

        @JL

        « J’affirme que c’est lamentable de chercher des poux dans la tête du candidat qui a présenté la pus faible facture »

        Je n’ai pas discuté de ce point, qui est à l’appréciation de chacun. Ta stratégie, pour ne pas risquer de te désavouer est donc de ne pas répondre à la question posée. Rhétorique facile mais efficace.

      • JL JL 24 octobre 2018 11:51

        @Doume65

         
         on parle de qui ici ? De moi, de JLM, ou de la FI ?
         
         Pfff.

      • JL JL 24 octobre 2018 12:58

        @JL

         
         Coût de la campagne, par voix obtenues au premier tour :
         

        Macron 1.93 €
        Hamon 6.58
        Fillon 1.91
        Le Pen 1.62
        Mélenchon 1.51
        NDA 1.08
        Asselineau 3.7
        Arthaud 4.12
        Poutou 1.98
        Cheminade 6.3
        Lassale 0.26
         
        Avouez qu’en terme d’efficacité, la campagne de Mélenchon est parmi les meilleures.
         


      • JL JL 25 octobre 2018 11:26

        @LOKERINO

         
        Sur votre lien on lite : ’’Sophia Chikirou conteste donc qu’elle ait eu une double casquette sur la campagne de Jean-Luc Mélenchon : à la fois donneuse d’ordre en tant que directrice de la communication et fournisseur’’
         

        Sophia Chikirou était maitre d’œuvre, en tant que prestataire pour le compte de JLM, le maître d’ouvrage.

        les médias font une confusionsophistique en amalgamant donneur d’ordre et maître d’ouvrage.
         
        Le donneur d’ordre est soit le maître d’ouvrage lui-même, soit une personne missionnée de confiance pour tenir ce rôle, qu’elle soit rémunérée ou non.
         
        Par conséquent le maître d’œuvre, en l’occurrence Sophia Chikirou, peut parfaitement être assimilée à un donneur d’ordre si sa mission le prévoit, mais c’est une confusion sophistique : Je ne vois pas où est le problème ; comment pourrait-il en être autrement ?
         


      • JL JL 25 octobre 2018 11:31


         
         J’ajoute : en tiut état de cause, JLM n’est pas coupable. Peut-être victime, mais depuis quand la Justice pourchasse-elle les victimes ?
         
         Cette affaire est en train de tourner en eau de boudin, et au nébéfice de JLM. Ce dont je me réjouis.

      • Martin de Wallon MartindeWallon 25 octobre 2018 19:32

        @JL S’il y a bien eu surfacturation, ce n’est pas Jean-Luc Mélenchon qui a été volé, mais les contributeurs qui ont financé la campagne du candidat.


      • Doume65 26 octobre 2018 17:32

        @JL
        Tu as tout à fait raison, si ce que dit Sophia Chikirou est vrai. Mais les médias n’ont pas vraiment fait de confusion. Ils ont regardé l’organigramme de la FI qui, lui, était confus. ce qui est vrai c’est qu’ils auraient dû poser des questions à l’intéressée.


      • Alren Alren 28 octobre 2018 11:58
        @Cadoudal

        « Il s’occupe de moi tous les jours, ça en devient même obsessionnel chez ce pauvre type... »

        Croire que JLM s’occupe « obsessionnellement » d’un certain Cadoudal, dont il ignore tout comme moi l’identité réelle, est un signe de paranoïa. C’est grave.

        Votre fantasme sur le grand remplacement par l’arrivée massive de migrants (musulmans si possible) n’a de fondement qu’avec Macron au pouvoir. L’immigration massive a eu lieu en Allemagne à la demande du patronat allemand auquel Merkel ne saurait rien refuser. En France, le MEDEF réclame sournoisement la même chose et Macron ne saurait rien lui refuser même au prix de son impopularité.

        Bien entendu, la FI au pouvoir ne permettrait pas au grand patronat de réaliser son plan de profit maximisé par un abaissement des salaires et ferait en sorte que les jeunes africains trouvent du travail en Afrique afin qu’ils y restent, au milieu des leurs, dans l’environnement de leur enfance, ce que est leur vœu le plus cher.
        C’est la misère ou la peur des combats de guerre civile attisée par l’impérialisme qui les fait à regret partir de chez eux.

        Figure-toi que l’antiracisme n’a rien à voir là-dedans, tout comme le racisme n’empêche pas l’immigration de la misère ou de la peur.

      • Alren Alren 28 octobre 2018 13:28
        @LOKERINO

        « La cellule d’investigation de France info » (ça en jette un tel intitulé !!!) ne peut plus revenir en arrière et avouer que ses calomnies sont destinées à appuyer le coup monté par Macron et masquer que les dossiers sont vides.

        C’est d’ailleurs pourquoi, la procureur macronienne n’a pas nommé un juge d’instruction indépendant qui prononcerait rapidement un non-lieu général. Il faut faire traîner un maximum pour que le bon peuple croie qu’il y a quelque chose quand il n’y a rien.
        Beaumarchais l’avait déjà compris : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose »

        Pourquoi ces journaputes se gêneraient-ils ? 
        Ils savent qu’une plainte en diffamation ne sera suivie d’aucun effet, alors que la pseudo-dénonciation d’une député FN contre Mélenchon a déclenché l’intervention de cent policiers armés avec gilets pare-balle aux domiciles privés de sept personnes et la fouille de locaux de partis avec copie illicite de documents, notamment la liste des adhérents.

        Contrairement à ce que vous insinuez, Sofia Chikirou est venue librement répondre aux policiers sur toutes les questions qu’ils ont voulu poser dans le cadre de « l’enquête préalable » alors que Mme Le Pen n’est pas allée à la convocation d’un juge d’instruction.
        Pour qui connaît un peu le droit, la différence est énorme !

        S’il y avait eu surfacturation, le prix à payer aurait été supérieur pour les mêmes prestations à celui de la concurrence. Or c’est tout le contraire : l’agence de Sofia Chikirou est moins chère que les prestataires de Hamon ou de Macron pour des services comparables.
        C’est facile à vérifier mais « La cellule d’investigation de France info » se garde bien de faire cette facile vérification.

        Ou vous êtes de mauvaise foi, ou vous êtes bien facile à rouler.

      • Alren Alren 28 octobre 2018 20:10
        @Odin

        Les prix sont libres en France. Un prestataire de service peut faire payer le prix qui lui plaît, c’est au consommateur de refuser les devis manifestement excessifs, de faire jouer « la concurrence libre et non faussée ».

        Et la Cour des Comptes n’a pas à estimer le prix d’un service s’il n’est pas manifestement excessif. Ce qui n’est pas le cas puisque l’agence de communication de Sofia Chikirou est dans l’ensemble moins chère que ses concurrentes.

        Donc vous n’avez pas remboursé, rassurez-vous, une surfacturation payée par la France Insoumise pour la campagne de son candidat.

        Vous pourriez examiner les comptes de campagne de Hamon qui a payé plus cher pour un nombre de prestations moindres.

      • Martin de Wallon MartindeWallon 30 octobre 2018 13:50

        @JL Les fonds qui ont servi à financer la campagne de Jean-Luc Mélenchon n’étaient pas sa propriété, mais celle de La France Insoumise.


      • Trelawney Trelawney 23 octobre 2018 13:38

        « Le patron de La France insoumise et la communicante entretiennent en réalité de longue date, selon nos informations, une relation extraprofessionnelle. Celle-ci pourrait relever de la seule vie privée des deux intéressés mais prend désormais, à la lueur des investigations judiciaires, une dimension d’intérêt général ».


        Cette semaine, Chirikou a été interrogée plus de 20 heures par les services de police. ces même services de police ajouté au procureur ont perquisitionné chez LFI et divers collaborateurs de LFI, ainsi que chez Mélenchon.

        Radio France (service public) ainsi que certains Médias, nous parle de relation intime entre Mélenchon qui est célibataire avec Chirikou tout aussi célibataire. Ces même médiat ne se sont pas rendu compte qu’ils sont complétement décrédibilisé et qu’un Patrice Arfy peut maintenant dire ce qu’il veut sur Sarkozy et la Libye, ca sera toujours sujet à caution

        A aujourd’hui l’instruction est au point mort et il n’y a ni déferrement de Chirikou, ni d’un collaborateur de Mélenchon ou membre de LFI.

        La conclusion de tout ceci est que le français moyen est de plus en plus convaincu que la justice française est aux ordres du pouvoir politique et que les médias n’ont plus rien d’indépendant.


        • Sparker Sparker 23 octobre 2018 16:02

          @Trelawney


          Et que tout le monde ment, il n’y a rien, pas d’enquête pas d’analyse de la part des médias.

          Ils étaient bloqué dans l’enquête préliminaire car il n’y avait rien qui justifie une enquête judiciaire, les dossiers sont vides.
          Alors il faut « faire comme si » voilà ce qui se passe, le juge des libertés une pratique tirée par les cheveux pour « flouer » le sujet, ce n’est plus « préliminaire » mais ce n’est « pas judiciaire » ce qui permet en définitive de faire ce que l’on veut et le temps que tout le monde glose là dessus, le rouleau compresseur lisse le plancher.

          Et plein de monde qui se délecte de pouvoir insulter quelqu’un de connu tombe dans le panneau à pieds joints.

        • Garibaldi2 23 octobre 2018 20:44
          @Sparker

          Je vous invite à assister à la pulvérisation de Ruth Elkrief pas Sophia Chirikou interviewée sur BFM aujourd’hui entre 19h et 20h. Ca vaut le coup d’oeil !!!

        • capobianco 23 octobre 2018 21:15

          @Garibaldi2
          Je confirme, elle a eu beau tout tenter la ruth n’a pas fait le poids. Je ne connaissais pas trop Chikirou mais je trouve que JLM a bien de la chance.


        • Lugsama Lugsama 24 octobre 2018 01:28

          @Trelawney

          Le français très moyen alors pour croire ces sornettes, parce que les 3/4 des français et la moitié de ses électeurs à la présidentielle n’ont pas du tout apprécié son comportement de diva..

        • Trelawney Trelawney 24 octobre 2018 07:58

          @Lugsama
          parce que les 3/4 des français et la moitié de ses électeurs à la présidentielle n’ont pas du tout apprécié son comportement de diva..

          Vous en êtes encore à croire les sondages ? Coluche avait fait avec son équipe un sondage dans la rue. Il demandait « quelle heure est-il ? ». Il en est arrivé à la conclusion que le français est versatile, car dans le 7ème la moitié des personnes interrogées penche pour 16H 16H30 (l’autre moitié ne sait pas car elle n’a pas de montre), alors que dans le 16ème, c’est plutôt 17H 17H30

        • Martin de Wallon MartindeWallon 25 octobre 2018 19:37

          @Trelawney  Deux signalements à la justice ont été effectués concernant les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, après validation des comptes par la CNCCFP. Ce sont ces signalements qui ont conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête. Un premier vient de la cellule française de renseignement financier Tracfin. Un second signalement a été effectué par... la CNCCFP, chargée d’examiner tous les comptes de campagne. Il semble donc que le pouvoir judiciaire, et non politique, soit à l’origine de l’enquête qui a conduit à cette fameuse perquisition.


        • foufouille foufouille 23 octobre 2018 13:40
          on s’en fout qu’il la baise ou pas.


          • Martin de Wallon MartindeWallon 26 octobre 2018 15:41

            @foufouille C’est toute la question. Où peut commencer l’intérêt du public pour une affaire de vie privée ? Où doit-il s’arrêter ?


          • Rmanal 23 octobre 2018 14:36
            Je suis complètement contre le mélange vie publique et affaire, vie privée.
            Par contre dans le cas présent cette info éclaire différemment plusieurs affaires, comme cette histoire de surfacturation mais aussi toute l’histoire avec « le media ».
            Donc bravo à Mediapart pour avoir diffusé cette info, en ayant utilisé toute la réflexion nécessaire avant de le faire.

            • Sparker Sparker 23 octobre 2018 15:56

              @Rmanal


              Ha bon, ça éclaire quoi ? vous voyez la nuit ?

              Surfacturation, élément de langage qui à été répandu sans aucune analyse de fond des fonds, juste pour que tout le monde fasse l’intelligent en croyant avoir tout compris et être au coeur de « l’affaire »

              Il n’y a pas de surfacturation en économie libérale, le prestataire devise le client refuse ou accepte.

              Aucun dossier aucune enquête de médiapart, que du ragot et éléments de langage diffusés, même pas un comparatif des dépenses de campagnes.

              Depuis une semaine voir plus on parle de surfacturation, vous avez vu des chiffres ? eux qui ont été si prompt à balancer le nom de Chikirou, non pas de chiffres pas d’enquête pas de comparaison juste du buzz. Tout les comptes sont diffusés depuis au moins 6 mois.

              Faite un effort ne vous laissez pas manipulé, vous valez mieux que ça...

            • Martin de Wallon MartindeWallon 30 octobre 2018 13:53

              @Rmanal Le « mélange vie publique et vie privée » est inévitable. Les personnalités publiques ont une vie privée qui a un impact sur leurs actions publiques. La question est : comment déterminer les conditions dans lesquelles on peut rendre public un aspect de la vie privée ?


            • zak5 zak5 23 octobre 2018 16:04

              Quand on creuse un peu les choses on peut comprendre que les islamogauchistes ne peuvent pas voir en peinture Mélenchon qui n’a jamais voulu céder face a l’islamisme (on se souvient de sa réaction lorsque l’unef a présenté sa porte parole voilée). Je pense que le verre s’est renversé quand très récemment Mélenchon a refusé de signer le manifeste en faveur de l’accueil des migrants (dont la majorité écrasante viennent de pays musulmans), rédigé par les rédactions de Mediapart


              • Sparker Sparker 23 octobre 2018 16:09

                @zak5


                Avez vous bien compris pourquoi il ne l’a pas signé ? (ainsi que d’autres)

              • Cadoudal Cadoudal 23 octobre 2018 16:36
                @Sparker
                Marseille :

                Et nous avons toujours réagi de cette manière. Si vous lisez Jean Jaurès et les penseurs du socialisme, ils ont toujours dit : "vous vous servez de l’immigration pour abaisser le coût des salaires ; vous vous en servez pour lutter contre les acquis sociaux. Honte à vous, qui nous parlez d’« appel d’air »


                Paris :

                « A la demande de Jean-Luc Mélenchon, nous avons rectifié le titre de Djordje Kuzmanovic, que nous avions initialement présenté comme son conseiller. Jean-Luc Mélenchon nous précise : “Le point de vue qu’il exprime sur l’immigration est strictement personnel. Il engage des polémiques qui ne sont pas les miennes.” » Pour les exégètes de LFI, un tel désaveu public sonne presque comme une excommunication.


                Plus bouffon psychopathe que Mélenchon, c’est dur...

                Plus cons que ses supporters, j’en ai pas souvenir dans l’Histoire récente...



              • Sparker Sparker 23 octobre 2018 19:24

                @Cadoudal


                Bon hein on va pas passer la vie à se balancer des toises, alors tu restes dans ton inutilité et moi dans ma connerie, ça te vas, pour moi c’est bon, bonne route...

              • zak5 zak5 23 octobre 2018 20:06

                @Cadoudal

                Très intéressent, franchement je n’étais pas au courant. Je pensais que Mélenchon était resté un pure laïque a la française mais bon il faut dire que dans son propre camps y a pas mal d’islamogauchistes et que la pression en fin de compte etait trop forte et donc il cède comme tout le gauchistes finissent par céder

                je pensais a la possibilité que le coup venait des islamogauchistes, s’il a cédé, cela ne tien plus la route, je retire mon hypothése

              • zak5 zak5 23 octobre 2018 20:08

                @Sparker
                a mes yeux votre question n’a plus de sens maintenant


              • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2018 00:04

                @zak5

                Trouver du sens dans l’idéologie de ces gus ?

                Franchement, faut pas déconner...



              • Sparker Sparker 24 octobre 2018 12:00

                @Cadoudal


                Je voulais te laisser à ton délire (petit, faut pas pousser...) mais là tu m’a trop fait marrer à parler de SENS... venant de toi, ça claque, vrai....

              • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2018 12:30

                @Sparker

                Zak a failli commencé à croire à tes jolies fables...

                Je lui ai prouvé en deux clics, qu’il n’y avait aucune trace de cohérence chez Mélénchon...

                J’ai fait du bon boulot, Il m’en remercie, ça te fait mal au cul, je suis content...

                Après un KO, on passe une visite médicale avant de remonter sur le ring, va remettre en place les quelques neurones qu’il te reste, et reviens quand tu veux,même si leur QI moyen baisse dangereusement, toujours un plaisir de voir un collabo se vautrer lamentablement...





              • banban 23 octobre 2018 20:32

                Je suis certain d’avoir vue la trogne de la demoiselle, y a au moins 1 ans quand je me suis servie de mon moteur de recherche en tapant «  compagne Mélenchon »

                ..... La source de Mediapart cela doit être un numéros de Gala ou de Closer.
                Du grand journalisme.


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2018 21:36

                  Pour un homme qui a été :prof, journaliste, et homme politique, question gestion de ses finances chapeau, t’in doué comme il a été pour gérer son pognon,, je le verrais bien sinistre du budget le Jean-Luc !


                  Sur l’affaire qui agite actuellement le landernau médiatique, le Jean-Luc, serait resté plus calme, il avait tout à gagner !


                  Pour résumer, le Jean-Luc, ( 67 ans ) a bien besoin d’un peu de repos,.. puis si il vit avec une femme qui 39 ans, donc 28 ans de moins que lui, .. ben, ...faut tenir la cadence,.. et au final, ça fatigue quand même !!!!


                  @+ P@py


                  • aimable 23 octobre 2018 23:26

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py
                    résultat , il est entré en dépression et cela justifie son comportement , ce Mr est malade.


                  • egos 24 octobre 2018 08:48

                    A la mesure du temps qui passe et des tensions qui ne retombent pas pr autant, qqs détails intéressants émergent du tumulte.


                    D’une par la cabale médiatique menée à charge, dont à terme il apparaitra qu’elle repose sur des accusations mensongères limite calomnieuses et des interprétations fallacieuses (cf marge nette Médiascop exercice 2016 dont le taux est probablement lié à l’absence ou modicité du salaire versé à la dirigeante, à l’existence de produis constatés d’avance, un poste achats conséquent)

                    En second lieu ce qui apparait nettement comme un emballement, aveuglement judiciaire rappelant les égarements du procès d’Outreau.

                    La mobilisation disproportionnée des forces de police proche un scénario à la Costa Gavras.

                    L’alignement et connivence des 3 pouvoirs : exécutif, judiciaire,médiatique


                    Le débat Ruth Elkrief vs Sophia Chikirou sur BFM (il faut parfois savoir se faire violence) qui a tourné au désastre pr la 1 ère (tranchée façon carpaccio par son interlocutrice) amène à des conclusions identiques.

                    En substance, l’activité de Mediascop 2017 reste calquée sur 2016, a priori aucune infraction ne lui serait opposable si ce n’est une facturation en deçà du prix marché et non le contraire,
                    ce à quoi la Justice trouverait surement matière à enquête.


                    seconde partie de l’interview sur ce même site.

                    • alinea alinea 24 octobre 2018 10:14
                      Je ne comprends pas la logique, de Mediapart ? de tous ?
                      Quand on couche on est forcément vénal, sexe et argent, c’est bien connu sont comme cul et chemise ; quand on ne couche pas, on est bien plus probablement probe ?
                      C’est quoi ce tas d’immondices ?

                      • leypanou 24 octobre 2018 18:22

                        @alinea

                        Je ne comprends pas la logique, de Mediapart ? de tous ? : cet article du journaliste Jacques-Marie Bourget, l’un de mes préférés, pourra vous éclairer.

                        Cela étant, Plenet & co, on connaît, sous couvert de traquer les brebis galeuses. Si vous avez lu un peu le journaliste Denis Robert -cf affaire Clearstream, vous en apprendrez des choses.

                      • simir simir 24 octobre 2018 10:32
                        @ lugsama

                        "Le français très moyen alors pour croire ces sornettes, parce que les 3/4 des français et la moitié de ses électeurs à la présidentielle n’ont pas du tout apprécié son comportement de diva.."

                        Moi plutôt que les sondages sur 1000 oersonnes triées je préfère celui de RTL portant sur 65937 votes soit 88 % qui approuvent le comportement de JLM

                        • kirios 24 octobre 2018 11:15
                          les frais de campagne déclarés sont faux à tous les coups.
                          il est anormal que les frais de campagne soient subventionnés , ne soient pas plafonnés (par le bas , et égaux pour tous ,quel que soit le score du candi), ne soient pas strictement contrôlés .
                          il est indécent qu’une candidature aux élections impose un besoin d’argent, les seuls frais qui devraient être pris en compte par l’état sont les bulletins de propagande officielle qui devraient être tous rédigés dans le même format et facturés au même prix .
                          les élections actuelles favorisent les magouilles financières.... et comme nos candidats ne sont pas des saints......
                          lorsqu’il y a circulation d’argent , il y a toujours le blanchiment de l’argent sale qui se profile

                          • Martin de Wallon MartindeWallon 25 octobre 2018 19:41

                            @kirios La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), qui examine tous les comptes de campagne des candidats à l’élection présidentielle, a validé ceux de Jean-Luc Mélenchon, le 21 décembre 2017.


                          • zygzornifle zygzornifle 24 octobre 2018 11:28

                            Quand on va choper le boss de Médiapart au bois de Boulogne qui en parlera ?


                            • eric 24 octobre 2018 23:32

                              @zygzornifle

                              Cela n’arrivera pas. Les vrais idéologues bornés, les Robespierre, Hitler, Staline, n’ont en général ni le temps, ni le goût à la gaudriole.


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 octobre 2018 23:36

                              @eric

                              Pas pour Staline ...


                            • eric 25 octobre 2018 10:41

                              @Aita Pea Pea

                              Bof, un viol de temps en temps. On est loin de Beria ou DSK.


                            • eric 24 octobre 2018 22:54

                              Mélenchon et ses fifie’s, je n’en pense rien de bon. Avec qui il couche ou pas, c’est son affaire. Vu ses commentaires sur le fait que Fillon ait salarié sa femme de façon parfaitement légale, sinon incontestable, il n’a sans doute pas volé que ses ex potes lui volent dans les plumes.

                              En revanche, ce qui, à chaud, me scandalise, c’est qu’un service public de média, financé par notre fric, se paye des avocats pour l’attaquer en justice parce qu’il dénonce ses journalistes.

                              Je n’ai pas regardé les détails. C’est peut être normal. A vu de nez, cela ne me plaît pas. Surtout si il est attaqué comme personne privée. Il y a une disproportion de moyen. Une vraie forte atteinte à la liberté d’expression non ? Si quelqu’un a des infos ou avis fondés sur cette question, cela m’intéresse.


                              • BA 28 octobre 2018 14:35

                                Sophia Chikirou avait une triple casquette :

                                1- elle était la maîtresse de Jean-Luc Mélenchon
                                2- elle était directrice de la communication
                                3- elle était prestataire de la campagne de Jean-Luc Mélenchon.


                                C’est cette triple casquette de Sophia Chikirou qui est le problème.


                                L’argent des cotisations des adhérents de La France Insoumise servait à enrichir Sophia Chikirou, la maîtresse de Jean-Luc Mélenchon.


                                Le parti La France Insoumise a versé 1,2 million d’euros à l’entreprise MEDIASCOP, qui appartient à Sophia Chikirou ! 1,2 million d’euros ! Merci pour elle, les cocus !


                                Campagne de Jean-Luc Mélenchon : certains documents contredisent les propos de Sophia Chikirou.


                                Après les propos de l’ex-directrice de communication du candidat de La France insoumise mardi sur BFMTV, la cellule investigation de franceinfo souligne pourquoi certains arguments de Sophia Chikirou sont contestables.


                                "Ni surfacturation, ni enrichissement personnel, ni détournement de fonds publics", a-t-elle affirmé. Sur le fond, certains des arguments qu’elle a avancés sont pourtant contredits par l’enquête de franceinfo et des documents que la cellule investigation révèle.


                                1- Ce qu’a dit Sophia Chikirou : "Moi je n’étais pas donneur d’ordre. J’étais prestataire. Les donneurs d’ordre sont Manuel Bompard, le directeur de campagne, et la mandataire financier."


                                Sophia Chikirou conteste donc qu’elle ait eu une double casquette sur la campagne de Jean-Luc Mélenchon : à la fois donneuse d’ordre en tant que directrice de la communication et fournisseur, via sa société qui a facturé pour près de 1,2 millions d’euros de prestations. Cette singularité, qu’on ne retrouve chez aucun des concurrents de Jean-Luc Mélenchon, avait contribué à fonder le signalement qu’a effectué la commission des comptes de campagne auprès du procureur de la République de Paris. Bien que cette situation n’ait rien d’illégal en soi, Sophia Chikirou a tenté de minimiser son rôle au sein de l’équipe de campagne le réduisant à celui de simple « prestataire ». Pourtant, un document fourni par l’équipe de Jean-Luc Mélenchon à la commission semble infirmer ses déclarations. Cet organigramme de campagne recense tous les postes de l’équipe du candidat. Sophia Chikirou y est bien présentée comme directrice de la communication.


                                Un autre point semble fragiliser la position de la communicante. Elle affirme que les vrais donneurs d’ordre étaient le directeur de campagne, Manuel Bompard, et la mandataire financière, Marie-Pierre Oprandi. Eux seuls, selon sa présentation, avaient la faculté de passer commande au nom du candidat. Ce devrait donc être le cas des spots de campagne diffusés sur le réseau France Télévisions et réalisés par la société Story Circus pour un montant de 100 000 euros. Pourtant, c’est bien Mediascop qui semble avoir commandé ces spots puisqu’ils apparaissent sur la facture de la société de Sophia Chikirou qui les refacture à l’association de campagne de Jean Luc-Mélenchon. Si ces spots ont effectivement été commandés par Manuel Bompard ou la mandataire Marie-Pierre Oprandi, pourquoi ne sont-ils pas directement facturés à l’association de financement ?

                                Par ailleurs, franceinfo n’a trouvé trace d’aucun devis, contrat cadre, ou suivi de commande concernant Mediascop dans les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon.


                                2- Ce qu’a dit Sophia Chikirou : "On a 39 discours dont on extrait les audios […] vous créez le réseau social, vous l’organisez, vous éditorialisez, vous publiez, ce ne sont pas des manipulations rapides. […] ça doit prendre au bas mot 4-5 jours de travail." 


                                Sophia Chikirou fait là référence à une prestation que franceinfo a relevée et qualifiée de « chère » sur une des deux factures de Mediascop : l’extraction et la publication des discours audio de Jean-Luc Mélenchon sur le réseau social Soundcloud. Chaque discours mis en ligne était facturé 250 euros hors taxe. La cellule investigation de franceinfo affirme que cette manipulation prend environ 10 minutes à être effectuée.

                                Tout d’abord il s’agit de 19 discours et non de 39. Pour justifier son tarif, Sophia Chikirou ajoute donc à la prestation indiquée sur la facture le temps de création d’un compte Soundcloud (qui s’apparente à un compte Facebook) et le fait d’ajouter un titre et un commentaire au fichier sonore que l’on publie. En estimant à une heure le temps de création du compte, qui s’apparente à un compte Facebook, avec une photo, et à cinq minutes le temps pour ajouter un titre, ajoutons une heure pour la gestion du compte, nous arriverions donc à environ 6,5 heures de travail facturées 4750 euros hors taxe.

                                Par ailleurs, la gestion du compte Soundcloud est déjà indiquée plus haut sur la facture, au milieu des tâches facturées dans le cadre du travail des community managers.


                                3- Ce qu’a dit Sophia Chikirou : "Je n’ai jamais eu un salaire plus de trois fois plus élevé que le salaire le plus bas dans mon entreprise. C’est un principe. J’ai créé Mediascop en 2011, c’était une SCOP. Le salaire le plus bas, c’est 1 300-1 400 euros, moi je suis à fois trois."


                                Si on comprend bien Sophia Chikirou, le salaire de dirigeante que lui verserait sa société serait de l’ordre de 4000 euros nets mensuels. Mais la présidente de Mediascop ne dit rien de ses revenus supplémentaires en tant qu’actionnaire unique de la société. Tout d’abord, constatons qu’en mars 2017, Mediascop a abandonné le statut de SCOP (société coopérative) pour celui de SASU (société par actions simplifiée à associé unique). Cette transition lui permet de pouvoir se rémunérer également en dividendes. Ce qu’elle va faire dès le 30 juin 2017 au moment où elle clôture ses comptes de l’année 2016.


                                Que constate-t-on ? Mediascop réalise 162 900 euros de chiffre d’affaires en 2016. Ce chiffre correspond aux premiers versements de l’association de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la période de septembre à décembre 2016. La société n’avait quasiment pas d’activité les mois précédents la campagne et avait fait zéro euro de chiffres d’affaires en 2015. Grâce à ces premiers versements, Sophia Chikirou va se payer un salaire de 6 750 euros pour l’ensemble de l’année 2016. Et dans le même temps, elle décide de se verser 64 000 euros de dividendes grâce au bénéfice réalisé sur les quatre premiers mois de la campagne.


                                Le choix qui consiste, pour un chef d’entreprise, à se verser une faible rémunération et un fort dividende permet d’échapper aux cotisations sociales sur les salaires. L’actionnaire ne paie que la CSG/CRDS (15,5%) puis ses impôts comme sur tout revenu. En clair, sur les quatre premiers mois de la campagne où sa société intervient, Sophia Chikirou touche au plus 1 700 euros par mois de salaire et environ 54 000 euros de dividendes une fois la CSG payée.

                                Reste cette question : combien a-t-elle touché salaires et dividendes inclus en 2017, alors que sa société va encaisser près de 800 000 euros hors taxes de la part de l’association de campagne de Jean-Luc Mélenchon ? Mediascop n’a pas publié ses comptes pour cette année-là, grâce à une disposition légale propre au statut des SASU.

                                https://www.francetvinfo.fr/politique/melenchon/campagne-de-jean-luc-melenchon-apres-les-dementis-de-sophia-chikirou-la-cellule-investigation-de-franceinfo-maintient-ses-revelations_3001119.html


                                • troletbuse troletbuse 28 octobre 2018 15:23

                                  Ah si ils avaient trouvé un couple homo, c.a.d. un couple NORMAL, Mediapart aura fermé sa gueule.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès