• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Relaxe de Bendaoud : le long hurlement de la Droite la plus bête du (...)

Relaxe de Bendaoud : le long hurlement de la Droite la plus bête du monde

L’issue du procès était prévisible et la réaction, plus qu’attendue, pavlovienne.

 Par les voix de Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen ou d'élus Les Républicains comme Virginie Calmels, la Droite la plus bête du monde s’est indignée de la relaxe du « logeur de Daesh » et a fustigé, une fois de plus, une fois encore, une fois de trop, avec les mêmes mots usés jusqu’à la corde, le « laxisme de la justice ».

 

Dans une vidéo lapidaire d’une minute postée sur son compte f.bouc ©, NDA s’est prévalu du sang des victimes des attentats de novembre 2015 pour s’indigner de la relaxe d’un personnage peu recommandable et rappeler qu’il propose la création d’un parquet spécial chargé des faits de terrorisme.

 

Ce qui n’apporte aucune contradiction de fond au jugement rendu, même si la création d’une justice spéciale semble une mesure logique, en raison de la nouveauté d’un phénomène qui s’est, contrairement aux précédentes vagues terroristes, enkysté dans une partie de la société :

ampleur des attentats qui exige une réponse rapide et à la hauteur, culpabilité et complicité plus idéologiques que matérielles, menace diffuse de « radicalisés » qui ne sont pas (encore ?) passés à l’acte, difficultés pour établir la culpabilité de « celui qui savait et n’a rien dit », autant de nouvelles problématiques que la justice et la police « classiques » peuvent mal appréhender, comme l’a illustré le procès du frère de Mohammed Merah, plus de 5 ans après les faits.

 

Toutefois, on ne voit pas bien pourquoi une telle instance programmerait à l’avance ses verdicts.

 

On voit mal aussi pourquoi elle rendrait une condamnation pour des faits de droit commun, à défaut de faits de terrorisme avérés, car c’est bien ce qui est demandé ici :

« délinquant, trafiquant de drogue et « loueur de squats », Bendaoud devait être condamné...au moins pour cela ».

 

La Droite la plus bête du monde qui s’imagine en porte-parole de la vox populi (pardon, « des territoires ») propose tout simplement un retour à l'arbitraire, comme dans l’URSS de Soljenitsyne, où la peine des zeks était « évolutive », ou comme à Guantanamo, où des suspects sont enfermés sans expliciter ni la durée de leur peine, ni les faits reprochés.

 

Ce n’est pas bien grave puisque seule compte l’indignation et le « coup médiatique », pas le fond :

il faut bien caresser les veaux pardon, « notre base électorale », dans le sens du poil. Et puis, demain, tout sera oublié, il n’y aura pas de conséquence.

 

Semblable, finalement, aux bonnes consciences opposées, qui se sont dépêchées d'accuser la police dans « l’affaire Théo », la Droite la plus bête du monde lapide, dans une vidéo d’une minute et des « touites » de 5 mots, 2 ans d’enquête et un procès de plusieurs jours.

 

La police et la justice, qui doivent travailler avec ce qu’ils ont, c’est-à-dire les règles du droit... votées par les politiciens, et les moyens matériels… donnés par les politiciens, apprécieront sans doute ces attaques de députés qui n’ont, par ailleurs, que l’expression « Autorité De L’État » à la bouche.

 

Frappés d’arthrose idéologique, les conservateurs poursuivent leur retour vers le passé en faisant à l’infini la chronique indignée des décisions judiciaires et des faits divers, ce qui a si bien réussi à Jacques Chirac en 2002, et à Nicolas Sarkozy en 2007. Mais c’était il y a plus de 10 ans.

 

Chez eux, on voit mal ce qui reste de Charles De Gaulle, qui est rentré dans l’histoire en dépassant les réflexes de son milieu social contre les hurlements lugubres de cette Droite qui chroniquait déjà l’affaiblissement national, la décadence morale, l’effondrement social, etc...

 

Lors du lancement de Debout la France en 2007, Dupont-Aignan prétendait que « [son] gaullisme, c’était tirer les Français vers le haut ». Depuis sa calamiteuse campagne présidentielle, on patauge plus que jamais dans la fange, dans une version politicienne de la vente du temps de cerveau disponible des téléspectateurs par TF1 ou Canal +.

 

Et comme il reste encore de nombreux procès d’actes terroristes à faire, les preuves de « laxisme judiciaire » ne pourront que s’accumuler, et les mêmes discours se répéter.


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 19 février 11:32

    à l’auteur,
    Au lieu de répéter à l’envi que la droite est « bête » (qu’est-ce qu’on ne pourrait pas dire de la gauche ou du centre macronifié !) vous feriez mieux d’essayer de comprendre ce qui suscite le malaise d’une très large partie de l’opinion après ce jugement, et en particulier celui des proches des victimes.

    Il suffit de connaître ce qui se passe dans les banlieues pour savoir que le terrorisme le plus sanguinaire y bénéficie d’une très large approbation. Quelques scandales récents à propos de tweets envoyés par des individus qui n’étaient pourtant pas parmi les plus déshérités des territoires perdus ont fait voir très clairement ce que pouvait être l’idéologie moyenne dans les quartiers désormais désertés par les céfrans, les feujs, les faces de craie.

    De l’approbation, des applaudissement qui ont suivi les attentas, au soutien voire à la complicité, il n’y a qu’un pas, et le personnage qu’on jugeait l’a évidemment très largement franchi.

    Dans un tribunal, on juge à partir de faits établis. Quand ils ne sont pas établis avec toute la rigueur qui serait souhaitable, le doute profite à l’accusé. C’est une bonne chose et il n’y a rien à y redite.

    Il reste que le citoyen français, s’il sait à peu près comment les choses se passent dans son pays, n’ignore pas que les Bendaoud, qui sont légion, le prennent pour un con. Il n’a pas du tout à s’excuser du sentiment de suspicion qu’il ressent : plus de 250 citoyens massacrés en cinq ans, et quelques centaines d’estropiés, ça doit quand même faire réfléchir pour peu qu’on dispose d’un cerveau.


    • Fergus Fergus 19 février 11:44

      Bonjour, Christian Labrune

      « Dans un tribunal, on juge à partir de faits établis. Quand ils ne sont pas établis avec toute la rigueur qui serait souhaitable, le doute profite à l’accusé. C’est une bonne chose et il n’y a rien à y redite. »

      C’est très exactement ce qui s’est passé. Et quelques parents de victimes des attentats l’ont reconnu eux-mêmes.

      En l’occurrence, je crois qu’il faut rendre hommage aux juges qui ont fait abstraction du pedigree de Bendaoud et de son comportement lors des audiences.

      Cette décision judiciaire ne préjuge évidemment en rien des sanctions qui seront requises et prononcées lors des procès pour terrorisme à venir.


    • Christian Labrune Christian Labrune 19 février 14:38

      En l’occurrence, je crois qu’il faut rendre hommage aux juges qui ont fait abstraction du pedigree de Bendaoud et de son comportement lors des audiences.
      ...................................................................... .............................
      @Fergus
      Je n’ai aucune espèce de compétence dans le domaine juridique. Je trouve quand même un peu bizarre que des gens qui ont été, la veille du massacre du Bataclan, en rapport avec les auteurs des crimes, qui les ont hébergés, soient jugés devant un simple tribunal correctionnel. Est-ce que ce n’était pas préjuger, avant tout examen sérieux de la question que, malgré une telle proximité, ils ne pouvaient pas être complices des terroristes ?

      Autrement dit, il me semble qu’une suspicion des plus légitimes aurait dû les envoyer d’abord aux assises où l’on aurait débattu de la question de leur complicité. S’il n’était pas possible de l’établir, si cela ne relevait pas des crimes qui sont du ressort des assises, il fallait, seulement à ce moment-là, les renvoyer en correctionnelle.

      Je n’exclus pas de dire une sottise. Si quelqu’un a ici les compétences requises, je serai preneur de ses explications.


    • l' hermite Cyrus 19 février 17:22

      @Christian Labrune

      Contrairement aux deux autre prévenu qui eux ont été condamné , 

      Le bénéfice du doute lui as été accordé .
      S’ il n’ y avais eu que les empreinte de jawad sur le scoch ruban , il aurait été lourdement condamner cela aurais certainement été requalifier a la hausse ....
      puisque cela aurais prouvé qu’ il etait l’ artificier . mais il n’ y as que quelque empreinte , recouverte de celle des autres membre du commando .
      D’ ou la relaxe sur ce fait precis .Ainsi que pour la cour l’ impossibilité de prouver par des ecoutes ,qu’ il avais connaisance d’ autre chose que de « l’ argent qu’ il allait recevoir » .

      C’ est une racaille , quelqu’un de dangereux , mais pas par la religion , plutôt par bêtise et égoïsme et manque d’ éducation . Lors de son premier passage en justice , il s’ est livré lui même ... c’ est assez rare criminelement parlant .

      Lors des 13 proces suivant ... la justice n’ as pas fait le necessaire . 
      Elle ne peut pas rattraper cette erreur , mais elle pourra peut etre le faire en le condamnant pour ce qu’ il as reelement fait « trafic , squat , violence » ...

      et la j’ espere qu’ il ne le louperont pas .


      "Youssef Aït Boulahcen est condamné à quatre ans d’emprisonnement, dont un avec sursis pour « non dénonciation de crime terroriste » et Mohamed Soumah de cinq ans de prison avec maintien en détention pour « recel de malfaiteurs terroristes »

      Ceux la par contre n’ ont pas payer assez , et personne ne conteste ...
      Attendons l’ appel , et la cassation ...

    • doctorix doctorix 19 février 17:22

      @Christian Labrune
      Je n’exclus pas de dire une sottise.


      Ce ne serait ni une nouveauté ni une surprise.
      C’est vrai que ce qui plait au peuple, c’est ce que dit La Fontaine :
      « Si ce n’est toi, c’est donc ton frère, ou quelqu’un des tiens ».

      Heureusement, ce n’est pas le peuple qui juge : il a le lynchage dans le sang.
      Ce jugement est courageux, face à la bêtise humaine : assez courageux et impopulaire pour avoir de grandes chances d’être juste.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 février 19:12

      @Christian Labrune

      C’est le juge d’instruction qui renvoie devant telle ou telle juridiction.

      Effectivement, dès lors qu’ils étaient jugés en correctionnel, ça veut dire des peines moins lourdes.

      Maintenant, il y a quand même eu 2 ans d’enquête avant, on ne peut pas dire que la décision est tombée comme ça, même si je trouve que ce n’est plus vraiment adapté au terrorisme qu’on connaît depuis 2015


    • Antoine 19 février 19:15

      @Olivier Perriet
      C’est quoi qui serait adapté au terrorisme ? Tous les terroristes sont mort sauf Abdeslam qui lui fait le mort au point qu’on en vient à douter de son existence.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 février 21:59

      @Olivier Perriet
      Pourquoi continuer à parler de Droite et de Gauche ? Bien plus de choses essentielles rassemblent les divers Partis de la classe politique française, qu’elles ne les séparent... Ils sont tous européistes, euro atlantistes, et ils sont tous « pour une Autre Europe ».


      -1- Sauf l’ UPR, ils sont tous contre le Frexit, et contre la sortie complète de l’ OTAN. Dans le meilleur des cas, le FN, Mélenchon ou Dupond Aignan demandent la sortie du Commandement intégré de l’ OTAN, mais pas la sortie complète de l’ OTAN par l’article 13.

      -2- Ils font tous semblant de croire que les terroristes viennent de la planète Mars !! Et aucun ( à part l’ UPR) n’explique qui a créé Daesh et Al Qaïda ? Ce sont nos z’amis et alliés les USA. Écoutez bien Hillary Clinton l’expliquer. La Gauche et le Centre expliquent cela ? Nada.
      Hillary, cette folle de guerre, c’est la Madone de Lourdes pour la Gauche ! 

      -3- Aucun n’explique qui a financé les mosquées et les imams salafistes, en France et partout dans le monde ? Ce sont nos z’amis, alliés dans l’ OTAN, et chers clients : les Saoudiens. Ils ont dépensé des milliards de $ pour cela.

      Le FN conspue l’ Islam « en général », sans jamais analyser les causes.
      Ni mettre en cause qui que ce soit dans l’ OTAN et ses vassaux : silence radio !
      Mais la Gauche ou le Centre, n’expliquent rien non plus sur le rôle des Saoudiens !


      -4- Aucun n’explique non plus que les terroristes ont été utilisés comme mercenaires en Syrie par la CIA, et financés par les Saoudiens.
      Les amis de nos amis sont nos amis, les terroristes sont donc les alliés militaires de la France, non ? La Gauche explique cela ? Pas plus que la Droite.

      Le point commun de toute cette classe politique, c’est qu’ils nous mentent par omission, sur des questions aussi essentielles que le terrorisme.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 février 22:56

      @doctorix
      Exemple donné par le juriste de Castenelnau, de lobbies qui commentent des jugements en ne tenant pas compte ni du droit, ni de la réalité des faits.

      « Affaire Haziza, un peu de droit, même si c’est pénible ! »


      Mais les médias font pareil, dès qu’une affaire croustillante peut faire monter l’audimat et les ventes d’espaces publicitaires, ils racontent n’importe quoi...

    • Garibaldi2 20 février 04:44

      @Christian Labrune

      ’’Je n’exclus pas de dire une sottise.’’

      Ou même franchement une connerie ? !

      Un tribunal correctionnel peut prononcer une peine de 10 ans de prison, voire 20 ans en cas de récidive. Il peut demander un complément d’enquête pour examiner s’il dispose de toutes les informations dont il a besoin pour se prononcer, et éventuellement pour examiner s’il ne convient pas de requalifier les faits. Il peut se déclarer incompétent si on lui présente comme étant un délit ce qui est en fait un crime et qui n’est donc pas de son ressort.

      Le ministère public a interjeté appel du jugement correctionnel. Rien ne prouve que la cour d’appel ne se prononcera pas également pour la relaxe. Si tel est le cas il faudra indemniser Bendaoud.

      Bendaoud a été jugé pour : ’’recel de malfaiteurs terroristes’’, ce qui est de la compétence du tribunal correctionnel. Au départ il était accusé d’’’association de malfaiteurs terroriste criminelle’’, ce qui est du ressort de la cour d’assises spéciale (pas de jurés). C’est le parquet qui a décidé de déqualifier, donc le procureur.

      Bendaoud a été renvoyé devant un tribunal correctionnel parce que le juge d’instruction estimait qu’il savait qu’il hébergeait des auteurs des attentats mais n’avait pas connaissance de leur projet d’attaques futures.

      Les juges ont jugé que rien ne permettait à Bendaoud de savoir que certaines personnes qu’il hébergeait étaient les auteurs des attentats, donc il a été relaxé. Si un boulanger leur avait vendu du pain, ou si un chauffeur de taxi les avait transportés, les aurait-on accusé de complicité du simple fait qu’ils avaient été en contact avec ces assassins ?!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 08:06

      @Christian Labrune
      complices des terroristes ?

      Je crois que la complicité n’est pas où vous l’imaginez...
      Un journaliste indépendant a enquêté sur les attentats, les terroristes, sur les Frères Musulmans et sur les liens avec l’Etat français.


      Hollande a reçu les Frères Musulmans, qui sont des Islamistes, comme des Chefs d’ Etat, même quand ils sont fichés à Interpol... Ils ont pignon sur rue en France, on leur prête des locaux publics.

      Le journaliste, c’est Jean Loup Izambert.
      Il a écrit un livre « 56 - L’État français complice de groupes criminels ».
      Voici sa vidéo de présentation de son livre.

    • Doume65 20 février 11:55

      @Fifi Brind_acier
      « Hollande a reçu les Frères Musulmans »

      Et l’assemblée nationale continue de recevoir les casques blancs, vitrine humanitaire de DAECH !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 février 17:05

      @Fifi Brind_acier

      Salut Fifille.
      Toujours aussi lourde à ce que je vois.

      « Pourquoi continuer à parler de droite et de gauche » ?

      Sans doute parce que les avantageux personnages évoqués ici se définissent eux-mêmes comme ça.


    • gruni gruni 19 février 11:36

      Bonjour


      Complètement d’accord avec votre texte. La justice doit faire son travail pour mieux avec les éléments qu’elle détient. L’agitation politique et médiatique pour agiter le peuple avant de s’en servir, c’est du Bullshit.

      • Parrhesia Parrhesia 19 février 12:37
        Il est évidemment difficile de prouver que l’intéressé ait eu connaissance de la « qualité » de ses locataires.
        Il n’empêche que sur le simple plan de la logique, et surtout dans ce contexte précis, affirmer qu’il n’en a jamais rien su, pourrait bien être considéré comme une insulte au bon sens !
        Admettons aussi qu’en droit, une « possible insulte au bon sens » ne saurait être reconnue comme preuve !
        Quoi que... pour rester sur le plan de la logique, si l’intéressé ne s’était pas trouvé sur le territoire de la République Française en situation d’héberger ce type de locataire, personne n’aurait eu à se poser ce genre de question !!!

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 février 12:58

          @Parrhesia

          De toutes façons... et si mes souvenirs d’initiation au droit sont encore valables... :

          dès lors que l’affaire était renvoyée au tribunal correctionnel (et pas en cour d’assises) les peines de prison prononcées ne pourraient pas être « très lourdes ».

          Ceux qui voulaient hurler auraient déjà dû le faire avant.

          N’empêche que je suis d’accord aussi pour réclamer une justice spéciale terrorisme, avec de nouvelles lois, ce qui ne semble même pas envisagé par ce gouvernement (comme le précédent) smiley .
          Comme quoi NDA et Marine Le Pen ne disent pas que des bêtises (quand ils veulent).


        • BA 19 février 15:09

          Lundi 19 février 2018 :


          La jihadiste française Mélina Bougedir libérée par l’Irak, qui ordonne son expulsion.


          La Cour pénale centrale de Bagdad a remis en liberté ce lundi 19 février la jihadiste française Mélina Bougedir qu’elle venait de condamner à sept mois de prison pour « entrée illégale en Irak », sa peine étant couverte par sa détention préventive, a constaté un journaliste de l’AFP.


          Dans la foulée, le justice irakienne a également ordonné l’expulsion de la jihadiste française, arrivée en Irak en 2015 selon ses dires.


          Mélina Bougedir, 27 ans, avait été arrêtée l’été dernier à Mossoul, l’ancien bastion du groupe terroriste Daech dans le nord du pays, avec ses quatre enfants, dont trois ont été rapatriés en France.


          Elle a affirmé en arabe au président de la cour être entrée en Irak en octobre 2015 à partir de la Syrie et que son mari, un Français dénommé Maximilien, qui était cuisinier, a été tué lors de la bataille de Mossoul.


          Fin janvier, les avocats de deux Françaises détenues en Irak pour avoir rejoint les rangs de l’EI et en attente de procès, dont une prénommée Melina et originaire de Seine-et-Marne (région parisienne), avaient alerté le président français Emmanuel Macron sur le fait qu’elles risquaient la peine de mort.


          Quelques jours auparavant, la justice irakienne avait condamné à mort une ressortissante allemande qui avait rejoint l’EI, une première pour une femme européenne. En décembre, un Suédois d’origine irakienne avait été exécuté pour « terrorisme ».


          Ces condamnations avaient relancé le débat autour de l’extradition des terroristes français sur le territoire. Mais en dépit des arguments des associations de défense des droits de l’homme, le gouvernement français avait alors fait savoir que l’Irak étant considéré comme un pays souverain, il "serait difficile de ne pas reconnaître les poursuites de la justice irakienne".


          Quelques dizaines de Français soupçonnés d’avoir été membres de l’EI se trouvent actuellement dans des camps ou des prisons en Irak et en Syrie avec plusieurs dizaines de mineurs, d’après une source proche du dossier.

          http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/19/la-jihadiste-francaise-melina-bougedir-liberee-par-lirak-qui-ordonne-son-expulsion_a_23365162/


          • generation désenchantée 20 février 02:16

            @BA
            c’est pour la juger en france qu’ elle n’a été jugée que pour entrée illégale en irak ?

            les irakiens auraient dût la juger avec leurs loi anti terroristes , dans certains articles ont parle d’ une turque condamnée a mort et 10 autres femmes condamnées a la prison a vie

            juste pour exemple une allemande de 17 ans a prit 6 ans en irak


          • François Vesin François Vesin 21 février 11:27

            @BA
            «  Deux françaises ../.. avaient alerté le président français 

            Emmanuel Macron sur le fait qu’elles risquaient la peine de mort »

            L’avaient-elles informé qu’elles s’étaient rendues là-bas
            pour y semer la mort...comme nos valeureux soldats s’y
            emploient au nom de la République Française ?

            Dans les cerveaux malades de nos élites perverties, il y aura
            surement une logique à ce que ces femmes vertueuses reviennent
            retrouver leurs enfants déjà rentrés dans leur patrie - la France -
            afin d’y prolonger leur action et continuer à y « faire du bon boulot » !

          • zygzornifle zygzornifle 19 février 15:58

            les politiques les plus bêtes du monde et les plus rapaces aussi .....


            • Montdragon Montdragon 19 février 18:47

              Les vrais ennemis politiques, Jallamion, Le Lay, Boyadjian, ont dus s’exiler pour échapper au syndic’ de la magistrature.


              • berry 19 février 21:05

                @Montdragon
                Il y a vraiment une justice à deux vitesses dans ce pays.
                Les patriotes et les dissidents sont traités comme des sous-merdes par le pouvoir et la justice aux ordres.
                Vincent Reynouard vient ainsi de faire de la prison pour ses idées, comme un criminel.
                 
                Bendaoud s’en est sorti avec seulement 5 ans de prison pour avoir tué un adolescent de 16 ans avec un hachoir ! Et bien sûr, il n’a même pas été expulsé...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 février 22:48

                @berry
                Je crois qu’il y a plusieurs Justices. La vraie, celle du quotidien qui tire le diable par la queue et qui est débordée. La justice instrumentalisée pour les affaires politiques, et la justice médiatique, de plus en plus omniprésente :
                « Nous ne savons rien sur le dossier, mais nous vous dirons tout ! »


                Quand on affirme des choses sans preuves, ça s’appelle « des Fake News ». Sur toutes les affaires, sur tous les procès, c’est pareil, ils ne savent rien, ne connaissent pas les dossiers, ne sont pas juristes, mais ils donnent la parole à n’importe quel lobby, et décident du verdict !

                Macron a déclaré qu’il fallait lutter contre les fake News, qu’il commence donc par les médias mainstream et tous les Ministres qui mentent, ce sera un bon début.. Au Pays Bas, un Ministre a démissionné à cause de ses mensonges sur Poutine.

                En France, tous les journalistes et tous les Ministres ont menti sur la Syrie depuis 2011. Il n’y a jamais eu de « révolte contre Assad », ce sont les USA qui ont dépensé 12 milliards de $ pour mettre le boxon en Syrie !
                Mais avant qu’ils démissionnent, ou reconnaissent avoir pris les Français pour des truffes, les poules auront des dents... 

              • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 février 10:24

                @berry
                Les patriotes et les dissidents sont traités comme des sous-merdes par le pouvoir et la justice aux ordres.

                Si c’est vous mêmes qui le reconnaissez, il n’y a plus rien à dire


              • totrob 19 février 19:35

                Bon que l’autre saloperie de mangeur de datte n’est pas blanc bleu c’est une évidence. Que la droite et l’extreme droite sont aux pâquerettes en ce moment aussi , mais c’est pas avec la merluche et ses petits « Bras Cassés » que ST MACROUD a du souci à se faire. Lui il a le cul bordé de nouilles , et si aux présidentielles il avait joué , au loto , au tiercé ect.... il aurait gagné à chaque fois. Donc vous allez aimer ce quinquennat et préparez vous pour le prochain.


                • eric 19 février 19:51

                  Il est normal. que le type ne soit pas condamné pour avoir hébergé des terroristes si i n’y a pas de preuve.

                  Néanmoins et alors que j’ai conscience de ne pas connaître tous les détails, à vu de nez, je suis aussi choqué.

                  Par ailleurs, il a été condamné pour d’autres raisons :
                  A part ses années de prison pour coups mortels entre 2008 et 2013, il cumule 13 condamnations depuis 2010 : stupéfiants, détention d’armes aggravée en réunion, faux et usage de faux, conduite en état d’ivresse et sous l’emprise de stupéfiants, violences conjugales, violences aggravées en réunion.

                  Il a ainsi été condamné à six mois d’emprisonnement le 1er mars 2014 pour violence aggravée avec armes à Saint Denis. Puis en avril 2014 alors en détention, il est condamné pour détention de stupéfiants, appel anonyme, faux, et recel. Le 25 janvier 2015 , il est condamné à 10 mois d’emprisonnement pour dégradation aggravée en réunion et détention d’armes aggravée en réunion à Aubervilliers. En août 2015, il a été condamné pour violences conjugales à une mesure alternative...Bref, il est libre ;

                  Il a fait en tôle ce dont on écope pour fraude fiscale ( entre 5 et 7 ans https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31451). Cahuzac est menacé de 3 ans.

                  Ce type est un danger public, un criminel endurcie, un époux violent . Avec administration et les juges que nous avons, il est possible que ce dernier critère finisse par entraîner des vrais conséquences pour lui. En effet, découper un pote au hachoir, c’est 8 ans réduit à 5 pour bonne conduite, Mais violer un adulte c’est de 15 à 30 ans si le résultat est le même.

                  Je pense que c’est cela qui choque à droite et qui en tout cas me choque.

                  Nos fonctionnaires sont choqués si on essaye de ne pas les financer. Ils le reste si on touche les fesses d’une fille dans la rue. Mais la découpe au hachoir et la vente de cocaïne, c’est bonne conduite et compagnie.


                  • berry 19 février 20:42

                    @eric
                    Le petit chéri de la gauche droits-de-l’hommiste s’est inquiété en plein tribunal de son avenir de trafiquant de drogue.
                    « Je suis fini. Je suis fini. Vous comprenez. Fini. Qu’est ce que je vais faire en sortant ? J’avais un projet de faire un nouveau point de vente de cocaïne. Qui va vouloir s’associer avec moi, maintenant ? »
                    https://www.closermag.fr/vecu/faits-divers/jawad-bendaoud-sa-replique-culte-sur-son-nouveau-point-de-vente-de-cocaine-777311


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 février 22:10

                    @berry
                    Il a tout compris ! A la demande de Bruxelles, la vente de drogue va être intégrée au calcul du PIB !

                    Voilà des Juges qui ne comprennent rien à la croissance économique, et qui vont plomber le beau programme de Jupiter qui veut créer des emplois... !!

                    Macron n’a pas dit des emplois de quoi ?
                    Alors les vendeurs de cocaïne sont les bienvenus !!


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 février 10:21

                    Nos fonctionnaires sont choqués si on essaye de ne pas les financer. Ils le reste si on touche les fesses d’une fille dans la rue. Mais la découpe au hachoir et la vente de cocaïne, c’est bonne conduite et compagnie.

                    Eh bien soyez cohérents, je ne sais pas, faites des attentats comme les islamistes (ou comme les nationalistes corses, il y a un temps pas si lointain), puisque d’après vos propres conclusions, c’est ça qui paye.

                    Mais surtout arrêtez de nous parlez de l’autorité de l’Etat, puisqu’au fond vous réclamez le laxisme pour moi d’abord et que les fonctionnaires sont vérolés.



                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 février 10:21

                      @Garibaldi2

                      des précisions peut-être ?


                    • Garibaldi2 21 février 04:22

                      @Olivier Perriet

                      Jusqu’à preuve du contraire, en France, dans le domaine pénal, c’est le ministère public qui poursuit ; celui ou ceux qui se présente(nt) comme étant victime(s) n’étant qu’à la partie civile. C’est pour cette raison que seul le ministère public ou le condamné peuvent faire appel de la sanction pénale.

                      Cette notion est simple à comprendre : dans le cas d’une personne sans famille, assassinée, il n’y a pas de dépôt de plainte, pas de partie civile, et pourtant il y a mise en accusation de l’assassin (présumé).

                      Prenons un dépôt de plainte pour tentative de meurtre ... le plaignant retire sa plainte... le parquet estime que la plainte a été retirée parce que le plaignant l’a retirée sous la menace ... le parquet continue les poursuites sans qu’il y ait une partie civile.

                      Pour en savoir plus : https://www.alexia.fr/fiche/7815/retirer-sa-plainte.htm

                      Donc, dans l’affaire Théo, je n’ai pas entendu dire que le juge d’instruction avait requalifié les faits, ni qu’il avait classé sans suite. Prenons un cas extrême : Théo retire sa plainte ... l’affaire ne s’arrête pas automatiquement pour autant, il peut y avoir une continuation des poursuites si le procureur estime qu’il doit en être ainsi. Bien entendu, l’instruction n’étant pas close, le juge d’instruction peut toujours rendre une ordonnance de non lieu en estimant que les faits ne sont pas prouvés.

                      Je vous invite à la plus grande prudence sur l’affaire Théo. Marianne titre le 19/02/2018 (https://www.marianne.net/societe/affaire-theo-les-expertises-medicales-invalident-elles-la-version-du-jeune-homme) :

                      Affaire Théo : ’’Les expertises médicales invalident-elles la version du jeune homme ?’’ . Vous aurez remarqué la formule interrogative, qui met à l’abri de toute poursuite !!!

                      Dans l’article : 

                      ’’Si la première expertise médicale conteste le terme de viol, c’est parce que la matraque du policier n’a en fait jamais atteint l’anus. Elle a frappé une zone annexe, que l’on appelle le sphincter. Ce muscle, qui constitue la partie terminale du tube digestif, ne présente pas d’orifice présent vers l’extérieur. La matraque a donc évité l’anus de quelques centimètres, pour traverser le sphincter, et finir par se loger dans l’intestin du jeune homme.’’

                      Le sphincter n’est pas la partie terminale du tube digestive, cette partie terminale est l’anus qui constitue le déboucher du tube

                      Je vous invite également à aller faire un tour sur : https://www.snfge.org/sites/default/files/SNFGE/Formation/chap-5_fondamentaux-pathologie-digestive_octobre-2014.pdf
                      voir figure 5.3 pour vous faire une opinion et déduire la force nécessaire à la perforation du muscle annelé qu’est le sphincter extérieur, qui est contracté en permanence hors le temps de la défécation.

                      Dans l’Express du 20/02/2018 (https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/affaire-theo-le-viol-au-coeur-du-debat-judiciaire_1986353.html) :

                      ’’Une expertise, transmise vendredi au magistrat instructeur et dont l’AFP a eu connaissance, relève que la matraque n’a pas pénétré l’anus mais « la partie périanale », sans conclure explicitement s’il y a eu viol ou non.’’

                      Vous remarquerez la rédaction sibylline, l’expert ne pouvant en aucun cas se prononcer sur la qualification de viol.

                      Pour vous mieux vous faire une idée de ce qui est exposé, je vous propose de qualifier le geste d’une matraque, évitant l’orifice vaginal mais pénétrant le vagin en transperçant le raphé du périnée. Si toutefois la présentation de Marianne et L’Express et vraie.

                      Sur le compte Facebook ’’Justice pour Théo’’, il est écrit :

                      ’’Voici ce qu’ont déclaré les médecins qui ont opéré Théo à son arrivée à l’hôpital :

                      <PLAIE LONGITUDINALE SUR PRES DE 10 CM DE PROFONDEUR DU CANAL ANAL ET DU BAS RECTUM.>

                      < LES LESIONS CONSTATEES CE JOUR JUSTIFIENT UNE ITT DE 60 JOURS SOUS RESERVE DE COMPLICATION.>"

                      Vous avez remarqué que les chaînes info n’ont pas convoqué les habituels experts médicaux, puisqu’elles n’ont fait aucun sujet sur ces expertises ? Perso je n’ai rien vu si ce n’est sur les bandeaux.

                      Wait and see.


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 février 09:37

                      @Garibaldi2

                      Je pige pas trop l’intérêt de votre long développement sur notre système judiciaire :

                      pour les amis de Théo, c’est la police qui a volontairement violé le pauvre homme. La police est coupable, elle est venue l’agresser directement, le pauvre n’y est pour rien, etc...

                      Sauf que les vidéos ne montrent pas des flics fachos assoiffés de sang qui se sont jetés sur un pauvre homme sans défense.

                      Maintenant, dans une mêlée, est-ce vraiment surprenant qu’un coup involontaire soit parti ?


                    • Garibaldi2 22 février 10:52

                      @Olivier Perriet

                      C’est vous qui demandiez des précisions non ???!!!

                      Une vidéo amateur enregistrée APRÈS le menottage de Théo montre ce qui s’est passé dans l’angle mort, à partir de 1:48 :

                      https://video-streaming.orange.fr/tv/les-images-de-la-violente-arrestation-de-theo-par-quatre-policiers-a-aulnay-sous-bois-VID0000002iXEw.html

                      Curieusement, on fait peu état de cette vidéo maintenant. Pourquoi a-t-il été conduit dans l’angle mort ?

                      Théo n’a porté aucun coup, il s’est simplement débattu, par contre il a reçu des coup de bâton de défense, et un coup de poing, comme on peut le voir dans cette vidéo à 1:14 : http://www.europe1.fr/faits-divers/exclusif-affaire-theo-l-la-video-de-son-interpellation-3559148

                      Pourquoi Théo, qui saignait abondamment n’a pas été conduit directement à l’hôpital mais au commissariat ?

                      Si vous estimez que perforer la région périanale avec un bâton de défense, dont le bout va blesser le canal anal et le rectum sur 10cm, c’est un simple coup involontaire, alors que vous avez devant les yeux que ce coup a bien été volontaire, je vous laisse à ce type de certitude. Vous imaginez la force qu’il faut mettre dans le coup pour arriver à ce résultat ?

                      Au fait, les jeunes et Théo ont été l’objet d’un contrôle d’identité pour quel motif ? C’est à la tête du client, sans motif particulier, au bon gré de la police ?

                      Vous pariez qu’il n’en est jamais ainsi sur les planches à Deauville, ou devant le Carlton à Cannes ?!


                    • Cadoudal Cadoudal 22 février 10:59

                      @Garibaldi2
                      je vois que les réseaux de la France Afrique ont encore de beaux restes...

                      678 000 euros...

                      Une broutille pour le ministre des infrastructures et des travaux publics.

                      Mais il y a des pauvres types qui vont en taule pour moins que ça...

                      Selon que vous soyez puissant ou misérable, etc...

                      T’as choisi ton camp, c’est bien..


                    • Garibaldi2 22 février 17:06

                      @Cadoudal

                      Quand on veut jouer le mec au parfum, on évite de parler des ’’réseaux de France Afrique’’, mais plutôt de Françafrique. Le titre exact du livre de F-X Verschave est : ’’La Françafrique, le plus long scandale de la République.

                      Jusqu’à preuve du contraire il est ici question d’une interpellation violente, qui se solde à la date d’aujourd’hui par une ITT de 60 jours et 4 mises en examen de membres des forces de police. Je ne vois pas ce que les magouilles de la Françafrique viennent faire là dedans.

                      Au fait, marin breton ou collégien ?


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 février 22:39

                      @Garibaldi2

                      Sur les motifs du contrôle je n’en sais rien et c’est plus le sujet. Vous pensez sûrement que pour éviter les contrôles au faciès, il faut une juste répartition entre les sorties de maisons de retraites et les sorties de boîtes de nuit. Je vous laisse voir lequel de deux est le plus intéressant.

                      Pour le reste.... des types refusent de se faire contrôler, il y a bagarre générale, et un coup part, voilà. ça va être difficile de prouver le contraire.

                      Si vous conduisez votre voiture, que le passager est insupportable, c’est vraiment étonnant si vous avez un accident après ?

                      Mais je comprends, la police n’a pas le droit à l’erreur. Il a fallu 3 flics pour la maîtriser quand même le gaillard...


                    • Garibaldi2 23 février 04:16

                      @Olivier Perriet

                      Si, justement c’est le sujet. On contrôle pour quel motif ? On cherche du produit ? OK, alors il faut aussi en chercher dans les beaux quartiers. Vous pariez que quelques fouilles au corps à la sortie de certains lycées privés huppés parisiens pourraient produire des résultats étonnants ?!

                      Pourquoi les policiers ont rabattu les jeunes vers la zone de l’angle mort ? Pourquoi Théo a-t-il été conduit dans cette même zone après avoir été menotté ?
                       
                      Vous admettez qu’il y a eu ’’erreur’’ ... une erreur à 60 jours d’ITT !

                      Mais cette erreur n’est pas unique semble-t-il :

                      ’’Le tribunal correctionnel de Bobigny a décidé ce mardi de retenir le viol dans le cas d’un policier qui aurait enfoncé sa matraque dans l’anus d’un suspect durant son interpellation.
                      ... Alexandre, accuse un policier municipal de lui avoir introduit sa matraque dans l’anus lors de son interpellation le 29 octobre 2015. Le médecin avait constaté une « plaie ouverte profonde de 1,5 centimètre », le jeune homme s’était vu prescrire 10 jours d’interdiction totale de travail (ITT).

                      C’est un article du 20 février 2017. Vous en avez entendu parler ?

                      http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/violences-policieres-les-juges-retiennent-la-qualification-de-viol-dans-un-cas-similaire-affaire-theo-drancy-aulnay-sous-bois-bobigny-jurisprudence-loi

                      On verra bien ce qu’il y aura dans l’ordonnance de renvoi du juge d’instruction et ce que dira la justice. Il n’y a que 2 possibilités : c’est un malheureux accident, l’usage de la force était légitime, ou il y a motif à mettre en cause les policiers pour un usage abusif de la force, et peut-être pire.

                      Et surtout ne croyez pas que j’ai de l’indulgence pour les connards qui caillassent les voitures de pompiers ou qui balancent un cocktail molotov sur une voiture de la police.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès