• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Religion et PMA

Religion et PMA

Religion et PMA. Il sera question dans cet article de la raison fondamentale qui fait que les croyants n'aiment pas trop la PMA. Alors histoire de ne pas donner la réponse tout de suite, je vous propose de faire d'abord le tour des fausses raisons.

Tout d'abord, parce que la vie c'est sacré. En effet on oublie trop souvent que pour faire une bonne procréation médicalement assistée, il faut souvent générer de nombreux embryons pour maximiser les chances de survie ou optimiser le capital génétique de l'embryon sélectionné, l'élu.

Du coup, quid des embryons surnuméraires ? Ils sont congelés, ou éliminés. Or, l'Église catholique qui a étudié l'affaire est formelle : la vie est déjà dans l'embryon. Donc, si la vie est sacrée il faut évidemment la protéger. Et puis, n'y a-t-il pas un commandement qui dit : "tu ne tueras point" ?

Le problème, c'est que cette sacralité est à géométrie variable, il y a déjà eu et il y aura sans doute encore des guerres de religion, et Jésus lui-même, même s'il rappelle que celui qui vit par l'épée périra pas l'épée, ce Christ lui-même ne condamne pas la violence pouvant entraîner la mort, il ne dit pas que c'est mal. Au contraire, il trouve dans les paroles d'un centurion plus de foi qu'en on rencontre dans les dires de religieux.

Alors par sacré on peut entendre à ne pas marchander. Et la PMA étant un étape supplémentaire vers la GPA — gestation pour autrui — il est clair qu'elle mène à la marchandisation des enfants. Et si la vie est sacrée, il est clair qu'on ne peut la vendre. C'est d'ailleurs l'une des rares fois où le Christ use de violence physique lorsqu'il chasse les marchands du temple. Mais là encore le problème pour Jésus n'est pas ce qui est vendu, mais l'endroit où c'est fait.

Alors oui, on peut considérer que le ventre de la femme est en temple, et qu'on ne peut pas y faire n'importe quoi. Ça se tient, mais ce n'est pas là où je voulais en venir. D'autant plus que si le temple est dédié à Dieu par ceux qui l'ont construit, la femme, elle, peut dédier son ventre à qui elle veut, y compris à elle-même, elle dispose d'un libre-arbitre.

D'ailleurs de nombreux observateurs ont remarqué que la PMA puis la GPA nous rapprochent d'une sorte de retour à l'esclavagisme, esclavagisme pour la mère porteuse dans le cas d'une GPA, tendance esclavagiste pour l'enfant, privé de la figure protectrice du père dans le cadre d'une PMA sans père.

C'était d'ailleurs le discours des poissons roses lors de la dernière manif pour tous : on peut être socialiste et chrétien, et justement le progrès social doit nous rapprocher de la liberté, et non nous en éloigner. Le problème c'est que de nombreuses femmes voient la PMA, voire la GPA comme une possibilité émancipatrice.

Adieu les douleurs de l'accouchement, adieu le congé de maternité qui nous retarde dans notre carrière professionnelle et donc qui nous pénalise au niveau salaire. Alors bon on peut dire que de telles femmes sont un brin individualistes et matérialistes ; mais d'un autre côté si la science, le progrès technique dévoilaient un moyen pour que je puisse gagner de l'argent sans travailler, je pense que je soutiendrais politiquement les forces qui pourraient rendre cela légal, même si ce n’est pas très moral.

On a bientôt fini notre voyage, il nous reste à évoquer notamment le problème de la filiation. Mais d'après Jésus la filiation terrestre n'a que peu d'importance. Voici mes frères, voici mes sœurs, dit-il en parlant de ceux qui veulent bien l'écouter mais qui n'ont pas forcément de lien de sang avec Lui.

Avoir un père c'est mieux, mais présenter comme une malédiction le fait de ne pas en avoir ce n'est pas très juste et pas très sympa pour celles et ceux qui n'ont pas eu la chance d'en avoir.

Je ne parlerai pas ici de la filiation au sens juridique, les histoires de retranscription dans l'acte de naissance, tout ça c'est de la politique, et là nous parlons religion.

Et le Christ est formel, il faut rendre à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. Le lien à César est politique, le lien à Dieu est religieux.

D'ailleurs dans sa vie publique le Christ ne s'est jamais opposé au puissants, aux injustices de son temps comme l'esclavage. Il disait que son royaume n'est pas de ce monde.

Le royaume de Dieu, c'est là où je voulais vous emmener, approchez, n'ayez pas peur.

Il y a beaucoup de pièces dans la maison de mon Père, se plaisait-il à rappeler. Dans laquelle allons-nous pénétrer ? Dans celle dont je vous ai parlé au début, celle des embryons surnuméraires. Les embryons pour sûr sont important, mais ce qui gravite autour ne l'est pas moins.

Et dans une optique religieuse, une vie est une âme qui s'incarne dans un corps. Et lorsque l'on parle de vie éternelle, on rappelle juste que si le corps peut périr, l'âme, l'Esprit de son côté ne connaît pas la mort.

Ben oui, mais cela veut dire que l'embryon surnuméraire enchaîne l'Esprit à une prison matérielle sans que cette dernière puisse lui être utile à faire l'expérience de la vie dans notre monde matériel. Car si la vie est un inestimable cadeau, il ne sert à rien si nous ne pouvons en profiter par l'expérience charnelle dans un monde matériel.

Si je peux me permettre une image, l'âme enchaînée à un embryon congelé est comme une personne cloisonnée dans un gibet en hauteur au moyen-âge. Aucune possibilité d’interaction avec l’extérieur.

La bonne nouvelle c'est que s'il y a de nombreuses chambres dans la maison du Père, il y a aussi de nombreux serviteurs qui pourront atténuer les souffrances de ces âmes qui ont essayé de d'incarner, pas au bon endroit, pas au bon moment.

C'est d'ailleurs le moment de lire la seule chose à retenir de cet article : ce qui est religieux dans le monde matériel est politique dans le royaume de Dieu. Ce qui est religieux dans le monde de César est politique dans le royaume de Dieu. Voilà, je l'ai écrit deux fois pour que vous vous en souveniez.

Reste maintenant à l'expliquer et après nous en aurons fini.

Ils sont bien gentils ces serviteurs qui atténuent les souffrances d'autrui, par des techniques qu'il ne m'est pas permis de vous dévoiler aujourd'hui, mais ils ne peuvent être à la fois au four et au moulin.

En clair cela veut dire que s'ils aident les âmes qui restent coincées entre le monde matériel et le royaume de Dieu, ils sont moins disponibles pour répondre à nos prières, pour atténuer nos propres souffrances, nous rassurer devant l'inconnu, dans notre monde bel et bien matériel.

La prière est un élément important dans la vie religieuse, et il est clair qu'elle est d'autant plus efficace qu'il y a des entités du Royaume de Dieu qui peuvent nous répondre dans nos prières. Mais si les anges et autres Esprits supérieurs sont occupés à soulager les douleurs inexprimables de ceux qui sont tombés dans des pièges tendus par notre inconscience, ils sont d'autant moins disponibles pour nous écouter, et ce sont des Esprits moins évolués, parfois plus malicieux qui captent nos émissions de pensées.

C'est pour cela que, mauvais religieux, je prie assez peu. Si je sollicite l'aide divine pour que les débats sur la PMA pour toutes soient plus dignes, que les différents partisans soient plus respectueux des positions des autres, je ne veux pas m'entendre dire qu'il faut que j'arrête de me plaindre et que j'écrive plutôt un article.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • alexis42 alexis42 16 octobre 09:15

    Combien de « milliards » de gens se posent la question « religion vs PMA » ?


    • Ruut Ruut 16 octobre 16:12

      Pourquoi vouloir concevoir des enfants sans père ou mère alors qu’il y a tant d’enfants à adopter en mal d’Amour ?
      Pourquoi vouloir utiliser la technologie pour crée de nouveaux problèmes inutiles ?


    • troletbuse troletbuse 16 octobre 09:19

      Moi non religieux, je suis contre la PMA-GPÄ qui est un pas de plus vers la dictature. Le comble, remboursé par la sécu. Probablement que les riches mal-baisées vont s’en servir.


      • San Jose 16 octobre 11:11

        On a invoqué contre la généralisation de la PMA la procréation d’enfants sans père, par nature, par volonté maternelle. On a oublié de parler de ce que restreindre l’homme à une source de gamètes peut s’interpréter comme le fait d’en dégrader la nature et le rôle à ceux d’un faux-bourdon. 


        • Trelawney Trelawney 16 octobre 11:39

          @San Jose
          Il vous faut lire, « possibilité d’une île » de Houellebecq !


        • njama njama 16 octobre 14:09

          Or, l’Église catholique qui a étudié l’affaire est formelle : la vie est déjà dans l’embryon.

          C’est vrai pour tout le règne animal donc ce genre d’amphigouri théologique ne démontre rien du tout.

          C’est même vrai dans le règne végétal, la vie est latente dans une graine qui ne demande qu’un peu d’eau et un milieu propice pour s’épanouir dans son espèce.


          • njama njama 16 octobre 14:19

            En amont de la PMA il y a la stérilité quelle que soit la religion. Il y a plus d’une femme stérile dans la Bible... et acceptation de ce destin.

            La PMA n’est jamais qu’une nouvelle technologie pour remédier à la stérilité... même l’Iran pratique des PMA pour dire !

            La PMA pour des homosexuelles relève d’une autre dimension, une dimension sociétale car au plan biologique des homosexuelles ne peuvent enfanter...

            donc la PMA pour les femmes homosexuelles c’est une rupture « anthropologique majeure ».


            • mmbbb 16 octobre 21:01

              @njama «  La PMA pour des homosexuelles relève d’une autre dimension, une dimension sociétale car au plan biologique des homosexuelles ne peuvent enfanter...  » 
              « homosexuelles  » A priori ce sont des femmes ? non 
              Donc la PMA ne serait pas destinée à elles ? 
              Homosexuels , homme comme Fogiel qui a choisi la GPA 
              Ces avancées sociétales ne peuvent etre discutees elles doivent etre admises .
              Quant a l auteur , il est un peu neu neu , les tenants de la PMA et GPA s expriment avec une telle virulence et au non de cette avancee sociétale veulent imposer leur diktat 

              Vous avez franchi le mur du con ! 


            • njama njama 16 octobre 21:49

              @mmbbb
              « homosexuelles » A priori ce sont des femmes ? non 
              Donc la PMA ne serait pas destinée à elles ? 

              Puisque l’infertilité d’un couple homosexuel est naturelle, elles (ils) ne pourraient engendrer un enfant qui viendraient « d’elles » (« d’eux »), donc un tiers est sollicité pour la contourner par la technologie d’insémination.

              Ces avancées sociétales ne peuvent etre discutees elles doivent etre admises .
              C’est comme les vaccins ça ne se discute pas  ?  smiley
              Qu’un gouvernement, une assemblée, un sénat, valident ces (paraît-il) avancées sociétales, c’est de la responsabilité de ces élus, de ces parlementaires. La loi n’empêche pas que l’on ne cautionne pas personnellement et moralement ce genre de pratique étrangère aux mœurs comme à la nature.
              PMA / GPA, les couples qui se lancent dans cette aventure auront à assumer seul(e)s leurs responsabilités de parents concernant leur progéniture, mais aussi devront affronter les inévitables préjugés, de la même manière et plus encore qu’une femme qui fait un enfant toute seule...
              Les conséquences ne sont pas un problème de (la) société, mais bien un problème personnel d’assumer ses actes.
              Une fois que l’on en a conscience, à chacun sa liberté.


            • Albert123 16 octobre 14:21

              Si je sollicite l’aide divine pour que les débats sur la PMA pour toutes soient plus dignes, que les différents partisans soient plus respectueux des positions des autres. 


              Il n’y a aucun respect à avoir pour ceux qui défendent l’idée de l’enfant en tant que marchandise. 


              De nombreux parents ont été médicalement aidés pour procréer par le passé et ce dans un cadre légal tout à fait respectable.


              Ce qui est réclamé aujourd’hui c’est la simple satisfaction d’un caprice de la part de dégénérés ayant un trouble narcissique.


              Et quand des individus payent jusqu’à 150.000 € pour un produit, on est parfaitement en droit de se poser la question du devenir des enfants qui ne respecteront pas le cahier des charges définit par ces clients,


              et ce d’autant plus quand les même qui défendent la PMA, défendent également une posture néo malthusienne (et donc génocidaire) de l’écologie.






              • beo111 beo111 18 octobre 10:22

                @Albert123

                « Il n’y a aucun respect à avoir pour ceux qui défendent l’idée de l’enfant en tant que marchandise. »

                Je peux comprendre, mais peut-être comprendrez-vous aussi que si vous partez de ce principe, eux non plus n’auront aucun respect pour vous.

                D’autre part c’est simplement une affaire de point de vue. Eux ils disent qu’il n’y a pas de vente d’enfant, juste location d’un ventre à grossesse, dans le cas d’une GPA.


                « De nombreux parents ont été médicalement aidés pour procréer par le passé et ce dans un cadre légal tout à fait respectable. »


                De mon point de vue, religieux, chrétien, il y a offense à ma pratique religieuse dès qu’il y a congélation d’embryons.

                C’est pourquoi je voterai aux prochaines municipales de préférence pour des conseillers qui seront contre le Hallal à l’école et contre la tenue de la fête des lumières dans l’espace public.

                En effet, si l’État et les députés ne respectent pas ma pratique religieuse chrétienne, je ne vois pas pourquoi Monsieur le Maire devrait respecter la pratique religieuse des musulmans et des juifs.

                C’est le sens de la laïcité.

                « Ce qui est réclamé aujourd’hui c’est la simple satisfaction d’un caprice de la part de dégénérés ayant un trouble narcissique. »

                Je suis de votre avis, mais à ma connaissance ni vous ni moi n’avons les qualifications en psychiatrie nécessaires pour faire autorité sur ce sujet, en tout cas pas moi.

                Et de toute façon il y a le marché qui exploite ce trouble, sans parler des femmes qui veulent être les égales de hommes dans l’activité professionnelle.

                "Et quand des individus payent jusqu’à 150.000 € pour un produit, on est parfaitement en droit de se poser la question du devenir des enfants qui ne respecteront pas le cahier des charges définit par ces clients,« 


                Oui, c’est du simple bon sens, d’ailleurs confirmé par les faits. Il y a cet exemple d’un couple homosexuel aux États Unis d’Amérique qui a acheté un enfant né d’une GPA, mais qui au bout d’un moment a estimé que le produit de répondait pas à leurs attentes. Le produit a ensuite été placé en orphelinat.

                 »et ce d’autant plus quand les même qui défendent la PMA, défendent également une posture néo malthusienne (et donc génocidaire) de l’écologie."


                Oui, encore d’accord avec vous sur ce point. Un enfant ça naît de l’amour d’un homme et d’une femme, ça ne se décide pas. Avoir ou pas un enfant n’est pas un projet politique ou un acte égoïste.

              • Albert123 18 octobre 11:07

                @beo111

                Je peux comprendre, mais peut-être comprendrez-vous aussi que si vous partez de ce principe, eux non plus n’auront aucun respect pour vous.

                vous oubliez juste que l’absence de respect vient initialement d’eux et de leur non volonté de débattre sur le sujet en accusant depuis le départ ceux qui s’opposent à leur lubies narcissiques de réac et de fachos.

                ces gens ont ouvertement déclaré la guerre à leurs contradicteurs

                on ne discute donc pas avec ces gens là et globalement il faut arrêter d’accorder du temps à des personnes qui se réfugient derrière « l’état de droit » pour justifier et légitimer leur perversité.

                au delà de la logique marchande, du tout pognon, il y a en plus la mis en place d’une société barbare où des gens qui devraient en toute logique être internés se retrouvent non seulement en liberté mais en plus se voient accorder des droits au sujet de tous leurs caprices quand ils ne sont pas déjà au pouvoir.

                Je n’attends donc aucun respect de ces dégénérés, juste le moment du retour de bâton et de la purge qui va avec.

                 


              • beo111 beo111 19 octobre 15:57

                @Albert123

                Je comprends votre sentiment, mais en attendant ce n’est pas demain la veille car pour l’instant le pouvoir maîtrise le sentiment des foules, via les médias de masse.


              • Esprit Critique 16 octobre 20:53

                juste une info.

                Dans une république Laique, la réflexion sur la PMA n’a strictement pas tenir d’un quelconque dogme religieux. Seul importe les libertés, le bon sen, le respect des lois de la biologie, et le respect des apports de notre culture multi- millénaire.

                Les idéologies toutes sans exception, sont faites pour rincer les chiottes.


                • beo111 beo111 18 octobre 00:09

                  @Esprit Critique

                  Il ne faut pas confondre laïcité et athéisme d’État.


                • Esprit Critique 19 octobre 11:32

                  @beo111
                  Faut surtout pas confondre Langue Française et Langue de Bois.


                • beo111 beo111 19 octobre 15:37

                  @Esprit Critique

                  J’ai surtout l’impression que vous ne tolérez pas que l’on parle de religion, et c’est plutôt votre problème que le mien.


                • troletbuse troletbuse 16 octobre 21:37

                  On pourrait proposer aux homosexuelles une Procréation Mécaniquement Assitée avec l’aide d’un homme, même non médecin.


                  • Ruut Ruut 16 octobre 21:45

                    @troletbuse
                    Je suis persuadé qu’il y aurait beaucoup de volontaires, la détresse sexuelle Masculine est hélas si forte dans notre Nation.


                  • Jonas Jonas 16 octobre 21:58

                    " ce Christ lui-même ne condamne pas la violence pouvant entraîner la mort, il ne dit pas que c’est mal. Au contraire, il trouve dans les paroles d’un centurion plus de foi qu’en on rencontre dans les dires de religieux."

                    Le centurion ne parle pas de violence, donc, Jésus n’a à aucun moment justifié la violence. Votre raisonnement n’est pas logique.


                    • beo111 beo111 17 octobre 23:30

                      @Jonas

                      Très bien.

                      De quoi parle le centurion ?

                      D’ obéissance à la hiérarchie.

                      Il va plus loin. Il dit qu’il obéit à ses supérieurs, et que ses subordonnés lui obéissent.

                      Il dit qu’il en est de même dans le royaume des cieux.

                      Donc, si le le supérieur du centurion demande à ce dernier de livrer bataille, même Jésus ne peut pas lui dire de faire le contraire, car s’il le faisait, il ne respecterait pas la hiérarchie du royaume des hommes.

                      Et s’il ne respecte par la hiérarchie de César parmi les hommes, qui va respecter sa hiérarchie dans le royaume des cieux !

                      Le commandement « Tu ne tueras point » a été transmis à Moïse, c’est raconté dans l’Exode. Le commandement est inscrit dans les tables de la loi. Mais il ne faut pas comprendre le mot « loi » comme la loi d’aujourd’hui, votée par des députés, mise en place par un gouvernement, et défendue par la police nationale, qui jouit d’ailleurs du monopole de la violence légale !

                      L’Exode, si je ne m’abuse, c’est avant le livre des Juges, lui même avant le livre des Rois. Bref, à l’époque retracée par l’Exode, il n’y a pas d’état de droit. Donc si Jésus condamnait la violence en soi, il condamnerait aussi toute forme de civilisation, car on connaît peu de civilisations qui se soient passées de forces armées organisées ayant fait des dégâts !

                      Le commandement « Tu ne tueras point » est un coup de pouce donné par le Dieu d’Abraham en échange de services rendus, dans un contexte terrestre et inter-tribal (et encore). Mais il n’a aucun sens dans le royaume de Dieu, puisque la vie est éternelle.

                      Ce que Jésus condamne au nom du royaume de Dieu, c’est l’utilisation de la force pour des motifs religieux discutables.

                      Il le dit bien : que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre.


                    • Jonas Jonas 16 octobre 22:06

                      Avec la révolution française, les hommes ont cru pouvoir remplacer le pouvoir Divin par celui sans limite des hommes, avec comme fer de lance les fameux « droits de l’homme ». Créer l’homme nouveau, sans cesse régénéré, sans passé, sans traditions, sans spiritualité, sans culture et bientôt sans famille avec la PMA.
                      Devenant ainsi une vulgaire machine dont le seul but est de consommer les résultats d’une production sans limites, pour combler des désirs jamais assouvis, car ayant niée le chemin véritable, le Salut Divin.

                      « Le sacré sera détruit dans le monde en érigeant en savoir exclusif la science positive, qui n’atteint pourtant que le sensible et le mesurable. On détruira le sacré dans l’homme en niant la valeur métaphysique de l’intelligence et de son âme, créée à l’image de Dieu. »
                      Abbé Olivier Rioult — « L’apothéose humaine » p125


                      • Jonas Jonas 16 octobre 22:11

                        « Mais d’après Jésus la filiation terrestre n’a que peu d’importance. »


                        « Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; »
                        Matthieu 15:4

                        « c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. »
                        Marc 10:7-9


                        • beo111 beo111 18 octobre 00:04

                          @Jonas

                          La citation de Matthieu n’a pas forcément été bien traduite, dans l’original je pense il s’agit de « Respecte ton père et ta mère ». Et là encore, l’évangéliste reprend une citation de l’Ancien Testament, dans un contexte historique où la cellule familiale était parfois la dernière chose qui nous séparait de la barbarie. Un coup de pouce supplémentaire à Israël sur le long, très long chemin vers la civilisation.

                          Jésus parle d’ailleurs d’une autre loi de l’Ancien Testament qui a été écrite en fonction du « cœur des hommes » de l’époque, mais qui n’a pas lieu d’être dans le royaume de Dieu.

                          Quant-à la citation de Marc je pose une question : où donc Dieu aurait-il joint les deux âmes si ce n’est dans son Royaume ?

                          Or dans son royaume il n’y a pas de corps physique (logique, puisqu’il est immatériel), donc il n’y a pas de sexe, de genre. Les âmes ne sont ni féminines, ni masculines, seuls les corps qu’elles incarnent sur Terre sont sexués. D’ailleurs de mémoire autour de ce passage Jésus laisse entendre explicitement que les âmes n’ont pas de sexe.

                          Donc la difficulté, sur Terre, va être de savoir si deux êtres ont vraiment été unis dans le Royaume des Cieux.

                          Pour information, sur Terre, le mariage à l’église catholique signifie simplement que l’union a été célébrée selon les règles de l’église catholique, il ne peut rien dire de qui s’est réellement passé dans les cieux.

                          D’ailleurs, au vu le nombre de divorces à notre époque, il ne vaut mieux pas imaginer le contraire.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 9 novembre 10:39

                          salut

                          j’ai fini la lecture de votre lien « la bête fourmilière ».

                          De mon point de vue, c’est très naïf et surtout, partiel, car il manque deux autres éléments ou principes fondamentaux que sont la récurrence et l’itération. Sachant que les trois sont insécables, c’est à dire, intriqués l’un à l’autre. Cela dit, dans l’ordre logique, la récurrence est première, l’itération seconde et la division fractale, ce sur quoi repose la bête fourmilière, arrive en troisième position.

                          Les réponses que donne la compréhension élémentaire de ce que je nomme le principe de relations de causalités ou logique causale ou raison pure, sont tout à fait extraordinaire quand à la compréhension de l’Univers physique, pour autant, je n’arrive pas encore à l’écrire et le partager.

                          Ceci étant dit et avant éventuellement d’aller plus loin, j’aurai voulu connaître de votre propre avis sur le texte, dont j’imagine que si vous avez pris la peine de le traduire, c’est qu’il vous parle profondément ! Et enfin, vous n’avez pas donné votre avis sur mon propre article la fourmi dans la fourmilière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès