• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Rentrée scolaire : reprise le 1er septembre...

Rentrée scolaire : reprise le 1er septembre...

JPEG

Déjà la rentrée ! Elle est prévue cette année dès le premier septembre...

Il y a quelques années, la rentrée avait lieu vers la mi-septembre, mais dorénavant, elle déboule dès le début du mois de septembre, la pré-rentrée pour les enseignants étant fixée à la fin du mois d'août.

 

Face à une certaine recrudescence de l'épidémie de Covid-19, la rentrée scolaire s'annonce épineuse et difficile.

 

Les mesures annoncées : port du masque obligatoire dans les lieux clos pour les enseignants et les élèves, absence de distanciation, inquiètent.

Enseigner avec un masque, ce n'est pas évident... C'est curieux : sur les plateaux de télévision, personne n'est masqué... pourquoi ? Evidemment, parler sous un masque, c'est très inconfortable... mais les enseignants, eux, devront se plier à cette contrainte.

 

Que dire des adolescents ? Passer toute une journée ou presque avec un masque pour des élèves, c'est compliqué.

Il faudra prévoir l'aération des salles toutes les trois heures et un lavage de mains régulier...

Mais quand on sait que de nombreuses classes de lycée comportent 35 ou 36 élèves, on peut craindre qu'une aération toutes les trois heures soit nettement insuffisante.

 

Quelles seront les conditions d'accueil dans les cantines ? On ne sait pas trop...

A la rentrée, les cantines fonctionneront à nouveau normalement. "Les établissements doivent s'organiser pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et croisements importants", stipule simplement le nouveau protocole. Le lavage des mains reste obligatoire avant chaque repas.

Les établissements doivent-ils agrandir les salles de réception pour la cantine ?

 

"La rentrée des classes, mardi 1er septembre, aura bien lieu comme prévu", a affirmé jeudi soir le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, sur le plateau de France 2. Certes, il a admis qu’il pourrait y avoir « des exceptions locales » en fonction de l’évolution de l’épidémie, mais un principe reste : reprise pour tous de l’école, de façon obligatoire. "L’éducation n’est pas une variable d’ajustement, ni de nos sociétés ni d’une crise sanitaire", a insisté le ministre.

Bien sûr, on comprend l'inquiétude des parents face à la possibilité d'un nouveau confinement : un casse-tête pour assurer la garde des enfants.

 

Les élèves seront donc accueillis tous les jours de la semaine, comme avant. Mais une question va conditionner l’organisation des parents qui travaillent : quelle sera la règle au premier symptôme de coronavirus dans l’école ? "On fait immédiatement des tests sur la classe et sur l’école et à partir de là, on remonte la chaîne de contamination", a répondu le ministre, ajoutant que des fermetures de classe ou de l’école entière, pourront alors être décidées. 

Donc, une rentrée remplie d'incertitudes : les enseignants, le personnel éducatif vont devoir naviguer à vue...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/08/rentree-scolaire-reprise-le-1er-septembre.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • McGurk McGurk 24 août 13:27

    Système scolaire inefficace et incohérent, Ministère de l’éducation nul et incapable, Etat démissionnaire et violent imposant des mesures unilatérales toutes aussi nulles qu’inutiles et injustifiées. Le parfait cocktail pour détruire le pays.

    Pour ma part, je refuserais d’étudier avec un masque sur la tronche. C’est plus que de l’incohérence vu l’utilité des études en France et l’avenir affreux qu’on prépare aux étudiants , c’est de la torture pure et simple. Du sadisme de haut niveau.


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot le retour 24 août 16:41

      L’histoire enseignée à l’école est un outil de propagande pour modeler de jeunes cerveaux au politiquement correct et en faire des moutons car la France est devenue une grande pâture


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 16:44

      @Jean Guillot le retour

      avant ce n’était pas une pâture ? toute l’histoire de france est une succession de fermier


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 16:45

      @Xenozoid

      fermiers


    • Le421 Le421 24 août 18:57

      @McGurk
      Les conditions ont été créées petit à petit pour que les enseignants ne puissent plus faire le job ceci dit, cela en arrange certains et que l’on génère des flopées d’abrutis smartphonisés qui marchent au pas en fonction de ce qui se dit sur BFMTV...
      Divergence interdite et sévèrement réprimée.


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot le retour 24 août 19:07

      @Xenozoid
      Oui la France était entièrement agricole jusqu’aux années 1950 .Après l’arrivée des tracteurs les paysans étant devenus inutiles sont partis à la ville travailler dans les usines


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 19:12

      @Jean Guillot le retour

       qui c’est qui disait, que ce que l’on fait aux animaux ,on le fait aux autres

      Car nous sommes vraiment pas très différents des animaux que nous élevons dans des cages et des aquariums dans nos maisons : Nous vivons dans des petites boîtes a température contrôlée , appelés appartements . Nous aussi, nous achetons la nourriture standardisée labélisée , nourriture très différente a ce que nos ancêtres mangeaient. Nous non plus, nous ne trouvons aucun débouché pour notre « sauvage » spontané ,castré et dégriffé que nous sommes par les nécessités de la vie dans les villes et les banlieues sous restrictions juridiques et culturelles . De même nous ne pouvons pas errer loin de nos chenils,sans autorisation (papiers) tenus en laisse comme nous le sommes par nos emplois , dans nos appartements préfabriqués ,puis plus loin , par des frontières politiques . Et si nous cherchons encore , que pourrions nous trouver ? Forêts , jungles, plaines sauvages , collines majestueuses ? Celles-ci sont rapidement entrain de disparaîtrent nous travaillons sans relâche pour envelopper notre monde dans une peau de béton , pour s’assurer que toute l’herbe est arrosé par aspersion et tous les marécages drainés et sondés pour être transformés en espace de bureau .Et ce que nous ne transformons pas en grandes cages et autres aquariums , nous le détruisons avec la pollution


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot le retour 24 août 19:39

      @Xenozoid
      Vous avez tout compris .
      Lisez Henri Laborit : l’Eloge de la fuite https://www.fichier-pdf.fr/2019/02/25/eloge-de-la-fuite-henri-laborit/ ?


    • McGurk McGurk 24 août 19:53

      @Le421

      Oui c’est certain.

      Les normes édictées par l’EN au corps enseignant et à l’administration ne sont pas contestés car balancées de haut par une hiérarchie ministérielle déconnectée de la réalité.

      Je me rappelle l’énumération irréelle du nombre de conneries énumérées par une administrative des ordres transmis par le rectorat. Une honte. Une aberration.

      D’ailleurs, niveau incohérence, un évènement drôle m’est arrivé : j’entre dans un magasin de sport où le vigile fermait les sacs avec des « cordes » en plastique. J’arrive à la caisse, impossible d’atteindre mon portefeuille car je ne pouvais ouvrir mon sac.

      C’est aussi cohérent que d’ériger les masques en norme dans une crise sans fin qui profite à la classe politique et économique qui, après avoir « discipliné » la population « réfractaire », nous fera passer encore d’autres couleuvres.

      Mieux : dans le magasin, je vois une femme voilée avec en plus un masque.
      Je pense « bin elle est déjà voilée de la tête aux pieds alors un masque en plus ne change pas grand chose » smiley .


    • Désintox Désintox 24 août 20:23

      @McGurk
      « Pour ma part, je refuserais d’étudier avec un masque sur la tronche »

      Bien entendu, j’imagine que vous refusez le msque sur votre lieu de travail.


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 20:27

      @Désintox

      desintox, est ce que vous passez votre journée a cracher sur les autres ?


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 20:29

      @Désintox

      Voyez vous des gens se cracher sur la gueule,et dans votre soupe ?


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 20:33

      @Jean Guillot le retour

      merci pour le lien


    • Le421 Le421 24 août 20:34

      @Shawford
      Pas de problème ma couille !!  smiley


    • Xenozoid Xenozoid 24 août 20:36

      @ZE ZOMBIE de Clouz0-/PH YONNET

      je suis pas trop chat, shaw


    • McGurk McGurk 24 août 20:47

      @Désintox

      Pour ça il faudrait que j’en trouve un...(pas de masque bien sûr)


    • jymb 24 août 13:30

      Quel scoop ! 

      tout le monde dans son domaine d’activité est, depuis des mois, en situation de nouveauté, d’improvisation, de changements d’habitudes, de contraintes.

      Combien auraient aimé ne vivre celà qu’en septembre, avec beaucoup, beaucoup de temps pour se préparer au moral comme qu physique 

      Une de mes amies dans l’EN m’a signalé que depuis le début du confinement elle avait en tout et pour tout travaillé...9 jours ! 

      Alors désolé, je ne pleure pas 


      • rosemar rosemar 24 août 14:14

        @jymb

        Tout le monde, oui... mais avec des classes de 36 élèves, c’est compliqué... 

        Votre amie n’est pas sérieuse... la plupart des profs ont assuré le suivi des cours par internet et ce fut souvent la galère.


      • Don verdillo Reptile 24 août 15:37

        @rosemar

        Si vous êtes assidue autant que pour la rédaction de votre blog , je veut bien admettre que vous soyez l’ exception qui confirme la règle .

        Mais il faut sortir de cet angélisme qui voudrait que le prof soit le super-heros et l’ élève un « empêcheur d’ enseigner » , de même l’ excuse internet est bidon , car j’ en ais retrouvé deux ou trois sur facebook alors qu’ il prétendais ne pas avoir internet. 

        Pire encore , même les devoir par correspondance se limitais a des photocopie de QCM , corrigé d’ un oeuil distrait , et dont la correction prenait plus d’ un mois .

        La realité c’ est donc cela , 75% des prof ne font pas ca par amour du métier , mais pour une position sociale et un emplois garantis.

        Les 25% de prof , travailleur et compétent devrait se désolidarisé de gens qui nuisent a l’ image du métier et a l’ avenir de nos enfants.


      • Yanleroc Yanleroc 24 août 15:42

        @Reptile

        cqfd.je confirme mon gosse de 19 ans étudiant, aussi ! La majorité des profs sont complices de cette dictature !


      • Don verdillo Reptile 24 août 15:47

        @Yanleroc

        Je vais quand même rajouter un bemol , 75% c’ est ici en campagne dans un coin ou est difficile de recruter des gens pour compléter l’ effectif .

        Peut être qu’ en ville , ou dans d’ excellent lycée/collège (henry IV) , la situation est bien meilleurs . Mais globalement si ca atteint nationalement 50% de prof investit dans leur mission , c’ est encore insuffisant.


      • Don verdillo Reptile 24 août 15:48

        @Shawford

        Yo pour une fois que j’ était sérieux PFFFF


      • mac 24 août 16:07

        @Reptile
        75% des personnes en CDI ne font certainement pas leur métier par vocation mais pour gagner leur vie et essayer d’avoir une position sociale, pourquoi les enseignants feraient-ils toujours exception ?
        En France beaucoup de gens considèrent que cela devrait être une « vocation », un peu comme rentrer dans les ordres et de ce fait, il serait normal de mal payer les enseignants car ils ne devraient pas être « intéressés ». Dans bon nombre de pays, ce métier est beaucoup mieux respecté et beaucoup mieux rétribué.
        Si certains ne font pas leur boulot, qu’on les vire mais il n’est pas normal que le sport national soit de tirer sur ceux dont le rôle devrait être d’instruire nos jeunes. Connaissez-vous un autre pays dans une situation aussi pourrie vis à vis des ses enseignants et où on dit, à ce point, qu’ils n’ont rien foutu pendant le confinement ? Moi non....


      • jymb 24 août 18:15

        @rosemar

        J’ai vu la photo de « reprise » de sa classe en juin...ils étaient 8

        Et que dire des enseignants qui se sont évanouis dans la nature quand on a parlé de reprise ? Combien de mis à la porte, d’indignité nationale alors que les soignants montaient au front sans discuter ? zéro je le crains. 
        Mais certains jardins seraient devenus magnifiques... 


      • Le421 Le421 24 août 18:58

        @rosemar
        C’est vrai qu’on en chie plus sur Skype qu’à monter des tuiles sur un toit.
        Respect.


      • Don verdillo Reptile 24 août 19:35

        @mac

        Ce que tu dit est tres juste pour les contractuel mais beaucoup moins pour les titulaire .

        Cependant comparer le privé en cdi et le public titulaire est d’ une indécence folle , quand tu est mauvais ou non productif dans le privé tu est viré manu militari.

        Je vais donc comparer 3 corp d’ elite , les prof , les militaire , et les pompier .
        chez les militaire , se comptenter du minimum syndical et refuser de combatre c’ est le peleton d’ execution assuré en temps de guerre et la porte en temps de paix .

        Chez les pompier idem , on as jamais vu un pompier meme benevole dire je pouvais pas venir sur l’ incendie , j’ avais piscine ...

        Alors si j’ estime beaucoup les bon prof , permet moi de rigoler doucement sur ces 50% d’ effectif qui devrais etre remplacer par des gens plus competent et plus volontaire ...

        Je suis par contre bien d’ accord il ne faut pas faire du bashing contre tout les prof , certain merite le prix d’ excelence et sont precieux dans notre société .

        Au plaisir


      • Don verdillo Reptile 24 août 19:40

        @Le421

        C’est vrai qu’on en chie plus sur Skype qu’à monter des tuiles sur un toit.
        Respect.

        >Non , la c’ est effectivement un gros soucis pour l’ enseignement a distance , 
        les gamin sont née avec l’ informatique , et sont tout a fait capable de « zigouiller » le cours du prof , voir meme de briquer la tablette du prof pour se debarsser du cours ... c’ est la version moderne de l’ alerte a la bombe ou de l’ alerte incendie .

        Certain prof de bonne foi se sont retrouver dans de grande dificulté informatique sans personne pour les epauler ... 


      • Désintox Désintox 24 août 20:15

        @Reptile
        «  permet moi de rigoler doucement sur ces 50% d’ effectif qui devrais etre remplacer par des gens plus competent et plus volontaire ... »

        Au lieu d’utiliser le conditionnel, passez les concours et devenez enseignant.

        Vous serez grassement payé et vous ferz des merveilles.


      • Désintox Désintox 24 août 20:22

        @jymb
        « Une de mes amies dans l’EN m’a signalé que depuis le début du confinement elle avait en tout et pour tout travaillé...9 jours ! »

        Ces pauvres profs, quoi qu’ils fassent, quoi qu’ils disent, on leur tapera toujours sur la gueule.

        Il y aura toujours un mec qui a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours qu’a vu un enseignant glander.

        C’est vrai qu’il faut être complètement cinglé pour vouloir encore faire ce boulot.

        Vous verrez qu’un jour il n’y aura vraiment plus personne qui voudra être enseignant.

        Ce jour là, vous serez dans...



      • Les burnes out (burne ou limite) vont devoir affronter les hordes de déjà « out ». Le moteur de l’auto rité est déjà plat. C’est dur sans selle.


        • binary 24 août 14:02

          Avec la photo d ’une classe d environ 10 élèves.

          Educ. Nat. , quel immense gâchis de moyens pour n obtenir quasiment plus RIEN !


          • rosemar rosemar 24 août 14:11

            @binary

            C’était pendant le confinement... avec des cours par internet assurés par les profs dans des conditions difficiles.


          • Le421 Le421 24 août 20:35

            @rosemar
            Conditions difficiles.
            Comme les caissières de carouf’ ??


          • Septime Sévère 24 août 14:43

            Je ne vois (encore que je vienne plutôt de Lausanne) qu’une solution : tous les écoliers en internat avec des professeurs par écran. 


            • Bendidon Bendidon 24 août 14:46

              Très chère rosemar je vais vous remonter le MORAL smiley

              Vous vous rappelez AOUT 1939 ?

              Moi j’étais à BERCK PLAGE j’étais venu en vélo tandem avec ma copine, c’était nos premiers congés payés, 

              La VIE était BELLE et personne n’imaginait que le 1ER SEPTEMBRE 1939 ...

               smiley


              • Septime Sévère 24 août 15:14

                @Bendidon
                .
                J’ai trouvé un centenaire apparemment sérieux sur un autre forum. Pour vous c’est d’ici deux ou trois ans ? 




                  • Yanleroc Yanleroc 24 août 15:28

                    Enlevez vos enfants de l’ école et demmerdez vous pour trouver une solution !! Elles existent, et rappelez vous que les gouvernements n’ ont pas à gérer chaque instant de notre vie, eux qui ne sont que des marionnettes au service d’un pouvoir plus profond aux visées liberticides et génocidaires !

                    Vous voulez faire de vos jeunes enfants des esclaves du NWO, alors envoyez les à l’ école !

                    Pilule rouge ou pilule bleue, vous avez encore le choix ! Mais choisissez vite !!


                    • Don verdillo Reptile 24 août 16:06

                      @Yanleroc

                      Enlevez vos enfants de l’ école et demmerdez vous pour trouver une solution !! 

                      >les prof du cned sont souvent très sérieux , mais malheureusement , c’ est payant .
                      Vu que le covid ou une autre maladie peuvent survenir a l’ improviste , il serais bon de développer cette structure localement et de la doter d’ antene dans chaque college:lycée.


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 août 15:40

                      « …les enseignants, le personnel éducatif vont devoir naviguer à vue... »

                       

                      … comme le président !


                      • Yanleroc Yanleroc 24 août 15:46

                        Les 10 stratégies de manipulation des masses par Noam Chomsky

                        1- La stratégie de la distraction : Primordiale pour le contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est aussi indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans différents domaines (science, économie, psychologie, neurobiologie, cybernétique). Garder le public occupé, sans aucun temps pour penser.

                        2- Créer des problèmes, puis offrir des solutions : On crée un problème, une « situation » pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter le recul des droits sociaux, le démantèlement des services publics.

                        3- La stratégie de la dégradation : Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement sur une durée plus longue. C’est de cette façon que les conditions socio-économiques radicalement nouvelles du Néolibéralisme ont été imposées durant les années 1980 à 1990 : chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent. Autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

                        4- La stratégie du différé : Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public mais avec une application différée. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. L’effort n’est pas à fournir tout de suite. Et le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

                        5- S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge : La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherche à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? Si on s’adresse à une personne comme si elle avait 12 ans, en raison de la suggestibilité, elle a toutes les chances d’avoir une réaction dénuée de sens critique comme celle d’une personne de 12 ans .

                        6- Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion : Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

                        7- Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise : Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre possible de sorte que le fossé qui la sépare des classes supérieures demeure incompréhensible et infranchissable.

                        8- Encourager le public à se complaire dans la médiocrité : Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

                        9- Remplacer la révolte par la culpabilité : Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !…

                        10- Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes : Au cours des 50 dernières années, les progrès de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physique et psychologique. Le système est arrivé à mieux connaître l’individu que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que le plus souvent, le système détient un contrôle et un pouvoir plus grand sur les individus que les individus eux-mêmes. Résumé par Sylvain Timsit


                        • Xenozoid Xenozoid 24 août 15:54

                          @Yanleroc

                          et avec les data il est possible de simuler des predictions et faire des « simulations » dans les « prédictions »,comme pour les algos qui controlent (prédisent) les bourses le font a la milisecondes et surement quelgue part a la nano seconde


                        • ticotico ticotico 24 août 16:55

                          Madame Rosemar,

                          Une question : le corps enseignant a t il prévu de s’opposer vigoureusement à la destruction de l’éducation nationale ?

                          La sainte trilogie macroniste « Destruction, abandon, privatisation » est en cours dans bien des secteurs. On commence par casser le service public à coup de restrictions et de « réformes » absurdes : poste, transports, école, hôpital... puis on constate que « ça ne fonctionne pas » et qu’une seule solution s’impose, la privatisation. C’est ce qui est en cours dans votre secteur et je n’entends pas beaucoup de protestations de votre part...

                          Après que cette rentrée soit sous le signe du n’importe quoi, c’est bien le minimum qu’on peut attendre de la part de gens qui ont pour idée de casser tout ce qui n’est pas encore tout à fait soumis au saint marché. 

                          Le plan Blanquer : former une masse de crétins dociles à bas coût aux frais de l’état et réserver l’enseignement « efficace » à ceux qui pourront payer cher. L’école « Lidl » pour le grand nombre et l’école « Fauchon » pour les très riches...


                          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 août 17:08

                            @ticotico

                            Lidl, c’est ni gratuit ni obligatoire !


                          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 août 17:09

                            @Séraphin Lampion

                            ça serait plutôt l’école soupe populaire d’un côté et l’école Bocuse de l’autre


                          • Emohtaryp Emohtaryp 24 août 17:23

                            @Séraphin Lampion

                            Bocuse avec sa fameuse recette des« pissenlits par la racine »... ?


                          • ticotico ticotico 24 août 18:03

                            @Séraphin Lampion

                            Suite à la « réforme » Blanquer, les manuels des options de 1ère et terminale sont passés de la catégorie « gratuit » à la catégorie « hors de prix », genre 35 euros le bouquin... 



                            • Abou Antoun Abou Antoun 24 août 17:49

                              Oui et Noël tombe le 25 Décembre.

                              Étrange année !


                              • jjwaDal jjwaDal 24 août 18:22

                                Les enfants doivent reprendre le chemin de l’école en présentiel. Il n’y a pas d’alternative plus souhaitable, étant donné leur peu de susceptibilité au virus et leur faible contagiosité. La majorité des personnels face à eux et autour d’eux ne sont nullement des personnes à risque et peuvent gérer le risque par connaissance du mode de contagion. Obliger les enfants au port du masque est donc assimilable à une forme de maltraitance car ils ne seront pas masqués l’essentiel de leur journée hors établissement et aux abord de leur établissement. Il ne sera probablement pas possible d’assurer les conditions d’hygiène des mains que requiert la situation, hors elle est bien plus critique que le port du masque dont l’utilité est encore l’objet de débats scientifiques et parfois rejeté comme dans les pays du nord de l’Europe.
                                La désinfection des locaux ne pourra pas être faite correctement à effectifs complets, les locaux n’étant pas prévus pour et le personnel limité en effectif et en temps pour le faire.
                                Des contaminations auront lieu, c’est inévitable. Faut-il rappeler qu’aux USA, fortement touchés, il y a quelques jours , seuls 28 décès chez les moins de 18 ans étaient enregistrés (sur 130 000 décès avec covid-19 et non du covid-19), sans qu’on sache le rôle exact joué par le virus dans ces morts.
                                Faut-il rappeler que les personnes à risque ne sont pas dans nos salles de classe, mais ailleurs ?
                                Faut-il rappeler que nos jeunes sont bien plus susceptibles de mourir d’une grippe que du covid-19 ? Quand y a t’il eu débat sur la dangerosité d’envoyer en saison grippale nos jeunes en cours non masqués ?
                                Il faut revenir sur Terre. Ceux qui vont mourir de ce virus dans les prochains mois n’auront nullement passé leur journée dans une salle de classe.



                                • Désintox Désintox 24 août 20:11

                                  @jjwaDal
                                  Vous avez parfaitement raison Quand ils sortent de l’école, les élèves se retrouvent entre eux sur une île où règne la république des enfants.

                                  Ils ne voient absolument jamais leurs parents, ni leurs grands-parents et ne pourront donc pas contaminer une personne fragile avec un virus rapporté de l’école.


                                • Xenozoid Xenozoid 24 août 20:19

                                  @Désintox

                                  Ils ne voient absolument jamais leurs parents, ni leurs grands-parents et ne pourront donc pas contaminer une personne fragile avec un virus rapporté de l’école.

                                  alors d’apres desintox on devrait ,séparé les enfants des parents a cause des risques , les mettre dans des camps et dire que c’est bien ?, c’est ça désintox ?,je me rapellerais de toi,....merci


                                • Xenozoid Xenozoid 24 août 20:23

                                  @Désintox

                                  question subsidiaire

                                  tu ne t’ais jamais demandé comment les enfants font pour contaminer les parents ?


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 août 20:29

                                  @Xenozoid

                                  T’as un blême avec le second degré...pas la première fois que je le remarque.


                                • Désintox Désintox 24 août 20:56

                                  @Xenozoid

                                  Faites un stage pour comprendre l’ironie.


                                • Xenozoid Xenozoid 24 août 21:01

                                  @Désintox

                                  <ironie on>

                                  Faites un stage pour comprendre l’ironie.

                                  </ironie off> 

                                  tu es tellement ironique,ça se sent


                                • jjwaDal jjwaDal 24 août 21:03

                                  @Désintox
                                  La thèse de Gallo (celui qui n’a pas découvert le virus du SIDA) mais elle ne résiste pas à l’examen. Les parents ont bien plus de chances de contaminer leurs enfants que le contraire. Vous suggérez le masque à domicile pour les parents ?
                                  Qu’ils n’aillent pas travailler de peur qu’un collègue de travail ne les contamine ? Vous pensez que les gamins vont rester seuls à la maison à apprendre gentiment devant l’ordinateur ? Vous pensez qu’en période d’épidémie les enfants doivent impérativement passer voir leurs grands parents sans les mesures de précaution appropriées ? Qui des périodes grippales ?
                                  Vous pensez que pendant les vacances d’été les plus jeunes et les moins jeunes ont vécu leur sexualité avec masque, gel hydroalcoolique et respect d’une distance d’un mètre ? Donc plus de vie sexuelle jusqu’à la fin de l’épidémie et nos plus jeunes vont se bécoter à travers le masque et se toucher après friction des mains à l’alcool à 70° ? Une large partie des décès chez les personnes à risque a eu lieu pendant l’épisode de confinement. Il faudrait donc bouziller notre économie et la scolarité de nos enfants pour les protéger , alors qu’on mélange joyeusement personnes saines et infectées depuis le mois de janvier ? Il y a d’autres moyens de le faire.
                                  Et encore une fois, sachant qu’une saison grippale un peu méchante va tuer bien plus de nos enfants que le covid-19, suggérez vous de fermer les établissements scolaires de novembre à avril chaque année ou au cas par cas ?
                                  Mais bien évidemment nos chérubins seront masqués en permanence, à l’exclusion des repas, à l’école, dans la rue, dans le bus, partout. Je leur déconseille d’ôter le masque dans les chiottes à l’école car un box fermé est propice à confiner les aérosols émis par un tousseur qui les a précédé et les wc seront désinfectés après chaque passage par une armée de lutins .
                                  Il est inéluctable que le virus circule pour conférer une immunité à l’immense majorité de nos enfants et des adultes sans facteur de comorbidité et en âge de travailler. Des voix autorisées commencent à dire qu’aux USA, la réponse au covid-19 aura causé plus de pertes d’année de vie que le virus.
                                  Nous manquons de sang-froid sur le sujet, illustré par un ministre de la santé interdisant en catastrophe un médicament en vente libre depuis 65 ans parce qu’une étude , vite rétractée l’accuse de tous les maux.


                                • Xenozoid Xenozoid 24 août 21:05

                                  @pipi 

                                  le second degré de qui ? les médisont ?

                                  faut pas prendre les cons pour les enfants du bon dieu,,,


                                • Xenozoid Xenozoid 24 août 21:11

                                  @Désintox

                                  Faites un stage pour comprendre l’ironie.

                                  demain c’est le jour des diabétiques


                                • Xenozoid Xenozoid 25 août 14:25

                                  @Aita Pea Pea

                                  T’as un blême avec le second degré...pas la première fois que je le remarque.

                                  venant de personnes qui mettent le sacasme au même niveau que l’humour,ça n’est pas surprenant ,vous devriez d’ailleurs déposé un brevet ou faire un label rire , vous feriez vraiment rire,j’en suis sûre


                                • Jelena Jelena 24 août 19:03

                                  >> Déjà la rentrée !

                                  Dés la première ligne, on sent que la rosemar - qui est en congés payés depuis mi-mars - souhaite prolonger ses vacances jusque fin-décembre.

                                  Et dire que c’est payé par l’Etat...


                                  • titi 24 août 22:08

                                    @Jelena

                                    Rosemar et ses camarades sont en train de se trouver des excuses pour continuer à faire ce qu’ils font le mieux : rien et critiquer ceux qui essayent de faire.

                                    Pitoyable.


                                  • rosemar rosemar 24 août 22:39

                                    @titi

                                    Les profs sont si utiles et indispensables que beaucoup de parents craignent un nouveau confinement...


                                  • titi 24 août 22:42

                                    @rosemar

                                    Les bons profs sont utiles et indispensables. Pas les tire aux flancs.

                                    Près de 40000 enseignants ont disparus pendant le confinement. 
                                    Seront ils virés ? non.
                                    Seulement sanctionnés ? non plus.



                                  • titi 25 août 10:25

                                    @rosemar

                                    « Nous avons recueilli des témoignages de collègues à travers la France qui n’étaient pas équipés du matériel informatique adéquat pour les cours à distance »
                                    Lol

                                    « ou qui n’avaient pas une connexion internet suffisante  »
                                    Re-Lol

                                    « Sans oublier que nous avons du apprendre à tout faire par nous même en l’espace de quelques jours  »
                                    Pauvres choux !

                                    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/enquete-france-2-confinement-comment-des-milliers-de-profs-ont-seche-leurs-propres-cours_4002467.html

                                    C’est l’UNSA qui le dit...
                                    «  Il y avait de temps en temps, et c’est cela qui nous a le plus agacé, une forme de mauvaise foi (de certains enseignants) en se réfugiant parfois derrière une incapacité pour ne pas faire. » 


                                  • ETTORE ETTORE 24 août 22:35

                                    Toujours est il que la date approche, et que la mer « école » est calme, pas une ride à sa surface, ses travailleurs aux ondes ayants jeté l’encre à leur port d’attache.

                                    Bizarre tout de même, quand on sait la promptitude du mammouth à ruer dans les avenues goudronnées et banderolarisées ....

                                    Là....Pas même une doléance sur la sauvegarde des petits anges (z)ailés ! Rien, nada, que pouic !

                                    Mais peut être y a t’il attente d’une force d’intervention de réserve, composée de mères porteuses de toutes les attentions protectrices, qui viendras comme la cavalerie dans les films ricains, mettre fin à la grande hypocrisie partagée entre l’état et ses serviteurs.....Si zélés !


                                    • Albert123 25 août 07:53

                                      envoyer ses gosses avec l’uniforme des jeunesses hitleriennes sauce 2020 pour les mettre en contact avec des enseignants qui oscillent entre la trouille et la collaboration,

                                      Sans même parler des conséquences d’un cerveau mal oxygéné sur le developpement intellectuel d’un gosse

                                      Ne parlons même pas des conséquences purement relationnelles que cela aura sur une génération entière

                                      Avec des parents qui s’émerveillent de savoir que le département leur file 5 masques gratos par gosse.

                                      Vous, ceux qu’on osent encore appeler humains, êtes formidables à n’en point douter

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité