• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > République vs Démocratie

République vs Démocratie

 

JPEG

Parfois certains mots utilisés par habitude ont besoin d’être dépoussiérés, ainsi le mot république, le dictionnaire donne la définition suivante : mot d’origine latine signifiant la chose publique. Politique – Forme de gouvernement où le pouvoir et la puissance sont détenus par un ensemble de représentants élus pour un temps et responsables devant la nation.

Il y a bien le mot "élu", tous les pays se disent républicains, la France, la Chine, les USA, la Turquie, la Corée du Nord, etc., se définissent ainsi, l’ex URSS et l’ex RDA également, et il n’y a aucune raison de ne pas les croire, certaines Républiques sont ouvertement des régimes totalitaires, d’autres ont une économie carrément libérale, pour certaines encore elles s’accommodent d’une royauté plus ou moins autoritaire ou constitutionnelle, mais toutes élisent leurs représentants qui sont élus par ceux qui ont le droit de voter, parfois les votants appartiennent à un parti unique, certaines élections donnent au vainqueur des scores dépassant les 90 %.

Alors notre beau et magnifique pays avec ses incroyables atouts est-il une république ? La réponse est évidente, sans aucun doute nous avons le privilège d’appartenir au club très ouvert des républiques ; d’ailleurs notre président actuel et les autres avant lui le confirment souvent notamment dans leurs discours qui se terminent par : « Vive la république et vive la France. »

Mais pour autant sommes-nous dans une république (réellement) démocratique ?  

Faisons de nouveau appel au dictionnaire pour définir ce nouveau mot, démocratie : mot d’origine grecque signifiant gouvernement par le peuple. Régime politique où le peuple exerce lui-même sa souveraineté en élisant librement les représentants du pouvoir. État dans lequel a cours ce régime.

La question est posée, répondons-nous à tous les critères énoncés dans la définition, je vous laisse le soin d’y répondre, mais après tout ce n’est qu’une définition dictionnairique.

Pour résumer, la république est la façon d’organiser le gouvernement d’un pays dont les représentants sont élus par ceux qui votent, ce qui n’est en rien le gage que ledit pays fonctionne d’une façon démocratique.

Et pour finir, en 2017 notre président a été élu par des électeurs sans aucun doute, seulement il faut noter que s’il utilise souvent le mot république pour justifier ses décisions, il utilise rarement (jamais ?) le mot démocratie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • François Pignon NEMO 20 décembre 2018 17:47

    donc , si j’ai bien compris, une république peut être une royauté (plus ou moins autoritaire, dites-vous), et une démocratie peut être totalitaire ?

    damned, les mots changent avec les saisons ?


    • Jean Keim Jean Keim 20 décembre 2018 22:49

      @NEMO

      Dans une république les représentants sont élus mais pas forcément par le peuple, ce peut-être par un comité à la solde du pouvoir comme en Chine. En France les sénateurs sont élus par les Grands Électeurs, indépendamment du peuple. Par contre je ne vois pas comment un régime totalitaire, autrement tyrannique, pourrait être qualifié de démocratique, les deux expressions sont antonymiques.


    • Ouam Ouam 20 décembre 2018 23:57

      @Jean Keim
      +1000
      Voila RPC
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Chine

      Ou mieux
      république islamique d’Iran (en persan : جمهوری اسلامی ايراﻥ,

      )
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Iran

      République jamais voulu dire démocratie, la preuve avec la chine ou l’iran ou ’autres pays de cet acabit
       
      Comme républicain n’a jamais voulu dire démocrate.
       
      Seuls les N.N.s (Neuneuxs Naifs) y croient encore smiley

      Et pour l’autre partie de ta remarque (dans une démocratie)
       
      Bah soit avec une constitution réellement mal faite, ce qui parais en 2018 impossible vu que celle de chouard est archi bordée car faite par de nombreuxs intervenants dans de longs débat et relue pa plusieurs juristes et constituitionnalistes.

      Ou deuxieme possibilité, la plus « probable » celle d’un peuple mazo qui augmenterai à qui mieu mieu ses propres impots pour les filers sans aucune contrepartie auxs GAFAS (etc ou la famille Mulliez etc...)
      Avouons que c’est .... assez peu probable dans le vrai monde de la vraie vie smiley


    • François Pignon NEMO 21 décembre 2018 18:03

      @Jean Keim

      « les deux expressions sont antonymiques.  »

      ah oui merci bien, monsieur !
      mais justement, royauté et république aussi, c’est ce que je voulais dire !!!


    • Jean Keim Jean Keim 21 décembre 2018 22:00

      @NEMO

      Dans l’absolu vous avez raison, néanmoins pour certains pays, notamment les royautés du nord de l’Europe, l’antonymie n’est qu’apparente, le roi a une fonction honorifique sans aucun pouvoir et les membres du parlement font l’objet d’élections, ils répondent ainsi à la définition de république avec en plus des particularités qui sont celles de la démocratie.

      De plus a existé la République des Deux Nations qui avait un roi qui régnait mais ne gouvernait pas à l’instar des royautés nordique. https://www.contrepoints.org/2010/09/30/2472-la-republique-qui-avait-un-roi


    • samy Levrai samy Levrai 20 décembre 2018 19:13

      Notre republique devrait etre gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple ( c’est marqué dans notre constitution) mais nous en sommes loin à cause de traités (TUE et TFUE) qui lui sont superieurs juridiquement... Nous n’avons du gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple qu’une trace écrite sur laquelle les gouvernements euro atlantistes se sont assis...

      Ce n’est pas le sens des mots qu’il faut changer, il faut sortir de la dictature qui ne dit pas son nom , FREXIT vite


      • Jean Keim Jean Keim 21 décembre 2018 09:21

        @samy Levrai

        Je ne veux pas changer le sens des mots mais seulement les remettre à leur place.

        Nous avons tous entendu des Gj qui empêchés, malmenés, brutalisés, arrêtés par les forces de l’ordre, répliquer en leur criant « nous sommes en république, j’ai le droit d’être là. », ce qui n’est pas pertinent, dans une république le droit de manifester peut très bien être proscrit, seule l’exigence de vivre dans une démocratie doit être revendiquée.

        Extrait de notre constitution : Titre premier - DE LA SOUVERAINETÉ – ARTICLE 2.

        Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

        C’est extrêmement clair même pour un homme politique énarque asinusien bâté.


      • À rebours 21 décembre 2018 10:54

        « la république est la façon d’organiser le gouvernement d’un pays dont les représentants sont élus par ceux qui votent, ce qui n’est en rien le gage que ledit pays fonctionne d’une façon démocratique. »

        C’est exactement l’inverse. La démocratie moderne désigne un gouvernement élu par le peuple et ne dit absolument rien sur ce que fait ce gouvernement. La plupart des gouvernements dits démocratiques sont en fait d’immondes ploutocraties.

        La République dans la conception française implique un projet commun, une vision commune et un patrimoine commun à tous les Français. C’est l’idée par exemple que les promoteurs immobiliers ne peuvent construire sur les plages qui sont un bien commun. Ou que certaines industries étant des monopoles par essence ne doivent pas tomber dans les mains du privé. Qu’il y a un ascenseur social. Que les citoyens sont égaux. Que par conséquent il n’y a pas de médecine à deux vitesses. Qu’il ne doit pas y avoir de communautarisme. Que la Police ne se privatise pas. etc.

        Enfin pour résumer, la République française était l’inverse de la « démocratie » américaine si on la prend à partir de l’ère Reagan.

        Ce pourquoi elle fut démontée avec fureur par les étrangers qui nous gouvernent. Tous nos gouvernants font à un moment un petit jogging à New York. Aussi bien les Romains récupéraient et formaient les jeunes élites des pays étrangers sous leur domination.


        • Jean Keim Jean Keim 21 décembre 2018 21:04

          @À rebours

          Je n’ai pas envie de polémiquer sur des concepts, prenez VOTRE dictionnaire et lisez les définitions des deux vocables république et démocratie, dans une république il y a la notion de personnes élues, élues par qui ? Peut importe, ce peut être le peuple, des électeurs censitaires, uniquement des hommes, un comité désigné à l’avance, des pairs, des membres d’un parti unique, des adhérents à une religion, etc., bref il y a des électeurs et des élus ; en ce qui concerne la démocratie, il y a un aspect idéaliste qui rend ce terme plus conceptuel et/ou plus flou.


        • kalachnikov kalachnikov 21 décembre 2018 11:25

          La République française repose sur la notion d’interêt général. Général ne signifie pas majoritaire mais total. Qu’est-ce que l’interêt général ? C’est la DDHC 1789. Depuis ce socle s’élève la constitution et donc l’Etat.

          En l’espèce, la République française est démocratique sauf que dans sa conception elle entend la notion de peuple comme une entité métaphysique excluante. Fait partie du peuple quiconque adhère à la DDHC 1789 ; en est exclu quiconque n’adhère pas.

          La démocratie, en opposition à la République française, n’existe pas ; il convient de parler de socialdémocratie. Le mode de la socialdémocratie, c’est la tyrannie d’une majorité issue des urnes contre une minorité.


          • Jean Keim Jean Keim 21 décembre 2018 21:17

            @kalachnikov

            Je ne saisie pas vraiment le lien entre le peuple et le fait qu’il adhère ou pas à la ddhc.

            La France dans toute son histoire n’a jamais connue un régime se préoccupant réellement de l’intérêt général, si tant est qu’un seul pays dans le monde l’ait connu, ou alors cet intérêt est la raison d’état, le terme qui me paraît le plus approprié pour définit la gouvernance de notre pays qui récupère l’intérêt à son seul avantage, est ploutocratie, depuis qq. années matinées de voyoucratie.


          • kalachnikov kalachnikov 21 décembre 2018 21:40

            @ Jean Keim

            Il convient de distinguer peuple/entité métaphysique et peuple/populace, population.

            Exemple : une même population peut être Peuple à un moment donné de son Histoire, puis en déchoir en 39-45 avec l’Etat français, puis incarner à nouveau ce Peuple métaphysique ensuite.

            Au moins dans l’intention.

            Car il faut distinguer aussi le théorique, l’idéal et la mise en pratique. Que nous vivons sous l’odieux ne signifie pas nécessairement que l’idéal originel soit odieux.


          • Jean Keim Jean Keim 22 décembre 2018 07:34

            @kalachnikov

            Donc certains concepts comme peuple ou démocratie ont néanmoins quelque réalité.


          • kalachnikov kalachnikov 22 décembre 2018 14:28

            @ Jean Keim

            Sans déterminer si cela est exact ou non, naïf ou au contraire très puissant...

            Le but de la politique est de faire le Bonheur, la Concorde, l’Harmonie.

            Gouvernement par le peuple, depuis le peuple et pour le peuple signifie gouvernement par la DDHC 1789, depuis la DDHC 1789 et pour la DDHC 1789.

            Les intellectuels qui ont élaboré cette ’horloge’ n’étaient pas naïfs concernant la réprésentation (que la population délègue le pouvoir à un représentant). Ce pourquoi ils notent dans son préambule pourquoi ils rédigent la DDHC 1789 :

            ’ [...] afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès