• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Romans-sur-Isère : l’étrange périmètre des crimes du 4 avril (...)

Romans-sur-Isère : l’étrange périmètre des crimes du 4 avril 2020

En effet, ce périmètre est désormais tout à fait étrange pour ma compagne, Françoise Petitdemange, et pour moi-même, dans la mesure où nous aurions très bien pu y laisser la vie, comme cela se sera produit pour ces deux malheureuses personnes qui ont fait se mobiliser, plus particulièrement autour de leur décès, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Christophe Castaner.

GIF

Environ un jour sur deux, précisément dans la plage horaire concernée par la ronde sanglante, nous quittions notre domicile sis avenue Jean Moulin (ce Jean Moulin dont il faut rappeler que certains de nos ouvrages montrent, à partir de documents historiques précis, qu’il a été livré à Klaus Barbie le 21 juin 1943 par des personnes appartenant, ou ayant appartenu, à l’entourage rapproché de… Charles de Gaulle) pour descendre, main dans la main, la rue Jacquemart qui débouche bientôt sur la place Jean Jaurès : ce carrefour allait voir passer le jeune meurtrier qui ne faisait que se rendre de son premier meurtre (à l’intérieur d’une boucherie, située immédiatement sur notre droite où il avait réussi à se saisir d’un couteau) au second (qui allait frapper une personne très liée, par sa famille, aux années heureuses de… Jacques Brel).

Peu soucieux, durant quelques décennies, de passer par ce qui allait devenir, en quelques courtes minutes, la scène d’un événement de retentissement national, nous ne songions qu’à nous rendre au bar Central, « institution » romanaise bien connue, où nous continuions d’exercer nos dignes métiers d’écrivaine et d’écrivain à l’une des tables de la si belle terrasse, ou à l’intérieur par temps plus rigoureux…

Ce jour-là – devions-nous y venir seulement plus tard ? -, c’est la radio qui nous a immédiatement stoppé(e) : « Crimes dans les rues du centre-ville de Romans-sur-Isère !…« 

Pas vraiment nécessaire d’aller courir aux nouvelles… Nous avions certainement assez à faire avec quelques crimes anciens comme, par exemple, celui qui ne cesse d’endeuiller la mer Méditerranée dans l’indifférence française générale : Sarkozy faisant détruire la Libye et massacrer l’admirable Muammar Gaddhafi (cf. l’ouvrage de Françoise PetitdemangeLa Libye révolutionnaire dans le monde (1969-2011), Éditions Paroles Vives, 2014).

Et puis, et puis… Il est devenu nécessaire de se poser quelques questions à propos de l’étrange périmètre et du bâtiment qui en constitue le centre…

À quoi bon ?… Je vous le demande.

En tout cas, ce jour-là, dès 12 heures 32, le site du journal Le Point publierait un texte qui ressemblait à ceci (version modifiée deux jours plus tard)…
« Drame à Romans-sur-Isère, dans la Drôme, samedi. Un homme a été interpellé après avoir semé la panique au centre-ville, portant des coups de couteau à plusieurs passants. Deux personnes sont décédées et cinq sont blessées, dont trois grièvement. L’auteur présumé a attaqué plusieurs personnes dans un commerce et dans la rue avant d’être interpellé vers 11 heures, a précisé une source proche de l’enquête. Samedi soir, le parquet antiterroriste a annoncé dans un communiqué ouvrir une enquête notamment pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». » (lien consulté le 13 mars 2021)

La suite indiquait que l’auteur, Ahmed O., était né en 1987 au Soudan, et ajoutait cette précision :
« Il se serait installé fin 2019 dans le centre de Romans-sur-Isère dans un logement à quelques mètres des lieux de l’attaque. Aucune référence au groupe djihadiste État islamique ou à une autre organisation terroriste n’a été trouvée « à ce stade, mais les exploitations commencent à peine », souligne une source proche de l’enquête. » 

Voici maintenant, selon le même site, ce qu’a été le parcours dans l’étrange périmètre :
« Armé d’un couteau, l’auteur présumé « s’est rendu dans un bureau de tabac » dont il a attaqué le patron, a indiqué à l’Agence France-Presse Marie-Hélène Thoraval, la maire de la commune. « Sa femme [du buraliste, note MJC] est intervenue et a été blessée aussi », a-t-elle déclaré. L’assaillant est, par la suite, « allé dans un autre commerce, une boucherie, où il s’est emparé d’un nouveau couteau », avant de poursuivre sa mortelle randonnée dans le centre de cette ville de 35 000 habitants, via les places Gailly et Jean-Jaurès. « Il est entré dans la boutique [une boucherie, note MJC]. Il a pris un couteau, en sautant par-dessus le comptoir, et a planté un client, puis est reparti en courant », a expliqué à l’Agence France-Presse Ludovic Breyton, le patron de l’établissement où une personne a été tuée. « Ma femme a essayé de porter assistance à la victime, en vain. » L’homme a ensuite poursuivi sa course folle en plein centre-ville, attaquant des passants, notamment devant une boulangerie. « Ceux qui avaient la malchance de se trouver sur son passage ont été agressés », a ajouté la maire. La seconde personne qui a été tuée venait de sortir dans la rue pour ouvrir ses volets, selon un témoin. » 

Encore cette petite précision :
« L’auteur présumé a été interpellé sans résistance très rapidement après les faits, peu après 11 heures. « On ignore pour l’heure les motivations de cette attaque », a indiqué la maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, dans un communiqué. Selon des témoins cités par la radio France Bleu Drôme Ardèche, l’assaillant aurait crié « Allah akbar » en se précipitant sur ses victimes. »

Fallait-il tellement s’en étonner… dans ce périmètre très précis ?…

NB 1. C’est avec une grande joie que j’ai envoyé toute une série de courriels en réponse aux personnes qui, à la suite du précédent article (lien), m’ont indiqué souhaiter recevoir gracieusement La clef des champs. Elles voient maintenant dans quelle trajectoire de vie se rangent un article comme celui-ci et ceux qui désormais lui succéderont, à cet endroit et dans d’autres que je me ferai un plaisir de leur signaler, par courriel, au fur et à mesure de mes divers travaux d’écriture.

NB 2. Pour une histoire des antécédents de Françoise Petitdemange et de moi-même, on pourra se tourner vers ceci...
https://cunypetitdemange768179337.wordpress.com/blog/


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    



    • Aristide Aristide 24 mars 09:40

      @Aita Pea Pea

      Et ? Hein ? Hmmmmmm !


    • sirocco sirocco 23 mars 18:12

      Il est formidable ce Soudanais, vous ne trouvez pas ? On a drôlement bien fait de le laisser entrer en France !

      La LICRA fait actuellement de la pub à la télé pour convaincre les autochtones (en passe d’être remplacés dans leur pays, c’est d’ailleurs déjà réalisé dans certaines régionsfrançaises...) de la chance qu’ils ont d’être entourés de tant de migrants pleins de bonnes intentions.

      La LICRA veut surtout persuader les autochtones que ces migrants sont de vrais amis et qu’il ne faut absolument pas en avoir peur. Alors si vous en voyez s’amuser avec des couteaux et des barres de fer ou vendre de la tisane sous vos fenêtres, allez vite leur témoigner votre amour !


      • robert 23 mars 18:21

        @sirocco
        oui ceci dit ( sic) il y a un procès en cour au sujet des gens qui aident les « réfugiés »


      • sirocco sirocco 23 mars 19:42

        @sirocco
        Voyez par exemple ce qui arrive à de pauvres Algériens à qui les Français n’ont pas suffisamment témoigné leur amour :

        https://fr.sputniknews.com/faits_divers/202103231045388407-une-nouvelle-agression


      • sirocco sirocco 23 mars 19:53

        @sirocco
        Nos merdias ne parlent jamais de ces innombrables faits divers, pour ne pas remuer le couteau dans la plaie (si j’ose dire...) et ne pas accabler nos gentils migrants déjà en situation de déficit affectif. Snif !


      • roby roby 24 mars 15:41

        @sirocco
        D’ailleurs mon prochain Téléviseur sera en noir et blanc


      • saint louis 23 mars 20:01

        Cet article laisse à penser que cet acte odieux pourrait avoir une origine plus complexe qu’une agression raciste par un « déséquilibré ».

        On y décèlerait plutôt une manip politique afin d’influencer l’opinion ?

        Mais au point ou nous en somme, j’en serais capable de le croire.


        • damocles damocles 24 mars 01:24

          Quelle est la finalité de ce récit ?

          « l’étrange périmètre et le bâtiment qui en constitue le centre » ?

          « ce périmètre bien précis » ?

          Vous tendez des pièges ou vous prenez les lecteurs pour des neu-neus ?


          • Gasty Gasty 24 mars 10:56

            @damocles

            L’auteur est un homme de terrain qui risque sa vie tous les jours pour nous informer. Il a un site avec sa compagne, il écrit des livres et donc en profite au passage pour faire une petite promotion de ses publications. Mais ceci en tout bien tout honneur !


          • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 24 mars 11:07

            @Gasty
            Mais, oui.
            Encore n’est-ce qu’un début...
            C’est votre cravate ou votre langue, que je vois pendre si lamentablement ?
            Remettez-vous !... Je vous en prie...


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 mars 07:21

            Le feu est passé à l’orange quand je suis arrivé.

            Ça montre bien qu’on me surveille.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité