• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Route Napoléon : Hallucinations

Route Napoléon : Hallucinations

JPEG

Aujourd'hui : Rouler et gravir la route Napoléon et croiser des soldats de l'empereur en chair et en os avec le barda à dos, ahanant sous l'effort... Ah, les forts, les grognards ; Allez fort ! C'est ce qui m'ait arrivé ce lundi 2 mars 2015.

Ca commence comme ça. Un trajet Cannes - Gap. Juste au dessus de Grasse, je me gare afin de prendre en photo le panorama lumineux. Il y a un petit bonhomme moustachu, pas tout jeune, jouant de le flute... A coté de lui une 500 Royal Enfield fabriquée en Inde. Il se trouve que j'ai vécu une année dans ce pays et connais cette bécane pour l'avoir piloté ; je l'interpelle pour lui demander si c'est sa machine ? Comme réponse j'obtiens : "Savez vous si l'empereur à quitté Golf Juan ? " ; Ne perdant jamais mes compostions et me sentant plus de joie car j'aime les gentils fous, je lui rétorque que : "L'empereur est tombé en panne sèche avec son 4x4" dans la côte, mais devrait arriver bientôt si la crise du pétrole cesse ". Ah le doux dingue joueur de flute et inquiet pour l'empereur... Et le moustachu un peu soupçonneux de me demander inquiet aussi " Vous allez bien ce matin ?" Ambiance... Au final, et mort de rire, je découvre qu'il ouvre la voie à la marche anniversaire des deux cents ans des "soldats" - Car jour pour jour, la montée de Napoléon de Golf Juan à Grenoble à partir du 1er mars 1815... Qui se nommera dans les books d'histoire "les 100 jours". Saperlipopette, 200 ans déjà, ça passe comme ça casse vivo Napo !

Faut dire que partant de Cannes, où le vioque est majoritaire, où, il se bouclasse dans sa cahute valent des zillions, où il fout des chaines et cadenas pour interdire qui que ce soit d'entrer ; En faite (pas en fête) un monde concentrationnaire choisi de plein grès ou, triste à pleurer, il déambule ce vioque plein aux as, l'œil morose, torve, la fesse pamperisée, le dentier dans le porte monnaie et le Walker clignotant jusqu'au denier souffle. Putain, je hais ce bled friqué et ses miasmes sub-torrides. Et en +, faut voir comme ça conduit l'auto. Moi, ce touriste qui ne connais pas les routes sinueuses et paumées ; l'automobiliste local lui, voyant bien que je ne suis pas d'ici en regardant ma plaque, me colle pourtant à 3 centimètres du cul de bagnole, et, oui, klaxonne, me jette des doigts d'honneur et éructe en me doublant... Je vous dis pas les envies de meurtre devant tant de conneries humaines qui me chatouillent et me gratouillent. Sont comme ça dans le sud - CONS ; Que ce soit à Marseille où j'ai vécu ou sur la Côte, sont aussi immatures-crétins congénitaux en ce qui concerne "être et vivre avé les autres, conduire avé les autres" ; De vrais barbares décervelés les "gonzes" de peuchère country.

Je continue : La montée de la route Napoléon. En haut d'un col, des soldats napoléoniens. Y'en a un qui tient une camera et qui me filme car "salut les soldats de l'empereur comment ça va ?" On me répond joyeux, ils sont un peu crevé les bidasses, mais on sent qu'ils y croient. J'ai la mauvaise idée ensuite de les interpeler en anglais (oui, je suis taquin et alors comme dirait Dieudo ?), et là, ça se ferme grave. Ils sont dans leur rôle à fond la caisse de munition, et j'ai intérêt à mettre les bouts si je ne veux pas être sous le feu de la mitraille... Pourquoi mes contemporains manquent-ils autant d'humour ; marde Waterloo et patère.

Avant Castellane, le bled où il faut lever les yeux au ciel très haut, car l'église se perche à pas moins de 300 mètres du sol sur un pic vertigineux rocheux par rapport au village ; Je croise la route d'un jeune mec habillé empire. Je demande ? "Allez vous faire toute la marche des soldats de l'empire ?" Et lui de me dire "oui !" d'un trac.

J'adore. Car le mec y croit mordicus, qu'il faut sanctifier cette période, qu'il faut "la vivre" fortement jusqu'à y fondre 300 bornes à pinces sous les éléments du passages de 4 cols, d'un plateau. Il y a un vent terrible, des pluies éparses sèment des éléments de bourrasque. Un temps à rester chez soi. Sa conversation est intéressante ; il m'apprend que le petit nounours sur sa poitrine est nommé "l'empire des ours", que beaucoup de soldats le portaient ; Qu'il porte le callot des gendarmes, et que sa grande pelisse s'appelle un burnous, ce qui n'a rien à voir avec le vêtement des arabes. Comme tout jeune homme il est habité par sa "foi", en ce qui le transporte. Pour moi, vieux, j'aime son regard éclairé, clair. Bonne route jeune homme, suis ta route !

Puis j'ai continué mon chemin, me suis arrêté sur des tombes de héros, morts pour la France, puis aie simplement entendu le son des arrêtes montagneuses qui craquaient vertigineuses... Ainsi, la symphonies des blés.

Un beau voyage Napoléonien sans l'avoir prévu s'il fut.

Vive l'an péroreur.

Georges Zeter/Mars 2015

photo fin après le texte {JPEG}

2 sites afin de connaitre ces amoureux marcheurs de l'empereur :

http://www.carreimperial.fr/

http://www.carreimperial.fr/

accéssoirement

http://www.route-napoleon.com/Haute-Provence/Castellane/Idees-Sejours/La-Voie-Imperiale-GR-R-406-Randonnee-itinerante-sur-les-traces-de-Napoleon


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion P-Troll 4 mars 2015 20:14

    C’est aussi nul que les nostalgiques du débarquement.

    Tous ces descendants de frères qui ne se sont pas fait tuer sont écoeurants.
    S’ils aiment les uniformes, les armes, la guerre et la mort, ils n’ont qu’à s’engager dans l’armée américaine comme mercenaires ;
    J’ai l’adresse.

    • Tillia Tillia 5 mars 2015 08:21
      Belle ballade smiley

      J’aime beaucoup ces reconstitutions, elles sont animées par de vrais amateurs du genre, le plus grand nombre d’entre eux se trouve, paradoxalement, en Europe de l’Est où ils ne ratent jamais une occasion de vivre une bataille grandeur nature. 

      Je ferai l’effort peut-être un jour d’aller voir une bataille, soit en France, soit en touriste en Russie, en Pologne ou en Hongrie.


      Il fut un temps, où je fréquentais un forum historique, consacré à Napoléon, animé par des passionnés. Il font des reconstitutions également. 

      • Le p’tit Charles 5 mars 2015 09:15

        Des « Corses » sans doute.. ?

        Faire la fête à un si grand criminel.. ?
        Bizarre...

        • Alren Alren 5 mars 2015 11:13

          Ferrat chantait : « que le sang sèche vite en entrant dans l’Histoire » Hélas !


          Le culte voué à cette ordure de Buonaparte (cf. les enseignements d’Henri Guillemin sur Youtube) est inquiétant : verra-t-on dans deux cents ans (s’il y a encore une humanité à cette époque) des gugusses pour s’habiller en SS et marcher avec le barda, sous le cagnard, en gueulant « Heil Hitler », pendant qu’un guignol, moustache en brosse, fera le salut nazi ?

          • Séraphin Lampion P-Troll 5 mars 2015 12:01

            @Alren
            Ça se fait déjà,

            il existe des clubs pour ça aux USA.

          • Tillia Tillia 5 mars 2015 11:52

            Vous êtes en France ? Donc, vous êtes encore régis par le Code Napoléon et c’est pas si mal en tous cas on n’a pas trouvé mieux. Les personnages Napoléoniens sont très appréciés dans les pays de l’Est. 


            Dans 200 ans, il y aura encore des gens qui continueront d’être fan des reconstitutions historiques, ne vous en déplaise, c’est comme ça. 

            Chaque année, pour commémorer la mort de Louis XVI, des Français se réunissent. Près de soixante messes étaient célébrées dans toute la France ce 21 janvier 2015 et les églises étaient pleines. 
            Etonnant non ? 

            Mémoire à la guerre de 30 ans toujours « d’actualité ». 
            Une petite plongée au XVIIème siècle

            Mais pour apprécier il faut aimer l’Histoire, sans parti pris. 


            • Séraphin Lampion P-Troll 5 mars 2015 12:05

              @Tillia
              Il y en a même encore qui se réunissent tous les dimanches pour célébrer par un simulà^cre sacrificiel le meurtre du père et l’anthropophagie :


              Prenez et mangez, ceci est mon corps donné pour vous... faites ceci en mémoire de moi.”

              Pourquoi pas le culte solaire à Stonehenge ?
              Ou une petite réduction de têtes en Amazonie ?
              Ah oui, tiens, ça, ça serait sympa !

            • Tillia Tillia 5 mars 2015 13:06

              @P-Troll

              « simulâcre sacrificiel le meurtre du père et l’anthropophagie »
              C’est pour mettre fin au sacrifice du bouc émissaire, voyez, ça fait 2000 ans, que cette coutume païenne a été abandonnée.

              Mais vous pouvez aller à Stonehenge ! Il y a des célébrations chaque année avec de vrais druides. C’est très intéressant à voir, pour qui aime l’Histoire, bien sûr.


            • Alren Alren 5 mars 2015 19:33

              @Tillia


              Buonaparte a cherché en édictant son code à gommer le maximum d’avancées de la Révolution.

              J’espère que vous êtes un homme Tillia car sinon vous soutiendriez un individu qui se comportait en goujat avec tout le monde mais surtout avec les femmes qu’il méprisait. (Mépris qu’éprouvait également pour elles Adolf Hitler, le rapprochement n’est pas fortuit.) 
              Ce qui fait que son code les a placées sous la domination absolue de leur mari. Ce dont les machos se sont réjouis bien sûr. Il a fallu atteindre une époque récente pour qu’elles obtiennent une véritable égalité. 

              Encore une fois écoutez sur Youtube le grand historien franco-suisse Henri Guillemin ou lisez ses livres.

              PS :
              60 messes pour l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI, traître à la patrie en guerre, justement condamné pour haute trahison à la plus lourde peine de l’époque : vous trouvez que c’est beaucoup pour 65 millions d’habitants ?


            • Tillia Tillia 6 mars 2015 05:57

              @Alren
              Les avancées de la révolution ... en nombre de morts et de sacrifiés vous voulez parler ?


              Napoléon était un grand stratège et j’aime bien les reconstitutions historiques des grandes batailles en général, j’ai déjà assisté à Beauvais aux défilés de Jeanne Hachette. J’espère bien aller voir une belle bataille napoléonienne, soit en Russie - qui sont très friands de Napoléon - soit en Pologne. 

              60 messes pour 65 mio d’habitants, c’est suffisant pour le nombre de personnes concernées.
              La patrie n’était pas en guerre elle était en chienlit. 

            • titi 6 mars 2015 08:25

              @Alren
              « J’espère que vous êtes un homme Tillia car sinon vous soutiendriez un individu qui se comportait en goujat avec tout le monde mais surtout avec les femmes qu’il méprisait »

              C’est sûr que ça n’a rien à voir avec un Hollande ou un DSK !!


            • Passante Passante 5 mars 2015 12:11

              zeter, vous faites des rencontres qui donnent lieues. 

              et elles se succèdent, et jusqu’ici l’obscurité.

              y’a le napo du peuple ds le medecin de campagne de balzac, 
              assez drôle, très critique aussi.
              fouquet traversant la comédie.

              le napo de chateaubriand, ministères, manoeuvres, ambassades, haines, tensions, folie, 
              mais quel tableau magnifique de l’ennemi pour qui on a été obligé de bosser 
              avant de le combattre.

              y’a enfin le plus intéressant, stendhal de la chartreuse sur les champs de bataille, 
              stendhal de la correspondance, du journal, bien dedans 
              italies, moscoups, l’intégrale, 
              enfin il écrit sa « vie de napo », l’intelligence.

              ces énormités, on l’entend, ne sont plus soupçonnées, 
              ou alors s’agit-il qu’elles sont interdites ?
              grand mystère, 
              on pourrait se mordre les dents du regret de napoléon.

              évidemment le personnage dégouline de rebutances développées, 
              il n’est qu’un nom pour une nation, à son heure, terrible 
              où il faut quelque chose, anything
              contre cette guillotine incessante qui n’en finit plus de couler, 
              sade en personne exposé à ce spectacle, 
              dit sa douleur d’y préférer toutes les bastilles imaginables, 
              elle s’appelleront empire, 
              ces fulgurances en Italie - c’est joué.

              bientôt hausmann la fin 
              la veillée du corps, 
              et pour les frances océaniques on a les essais sous-marins, ça devrait suffire.

              • titi 5 mars 2015 17:37

                Il y a bien des gens qui veulent commémorer Robespierre...

                Au moins Napoléon a-t-il été un législateur.


                • Tillia Tillia 6 mars 2015 08:04

                  @titi
                  Robespierre ha ! l’Etre suprême ! est commémoré et il a même quelques fans dans la société des amis de Robespierre, il en faut pour tous les goûts et franchement ce type aurait tendance à me dégoûter tellement il a les mains sales, mais je ne juge pas ceux qui le prennent pour un « juste » et qui font en sorte que sa mémoire arrive à subsister tant bien que mal. 


                • titi 6 mars 2015 08:24

                  @Tillia

                  Nous sommes bien d’accord.

                  Au moins Napoléon a-t-il a son actif le fait d’avoir fait entrer la France dans la modernité.


                • Tillia Tillia 6 mars 2015 09:24

                  @titi
                  Napoléon est assez peu détesté, quoi qu’on en dise. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité