• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Royal déclare forfait !

Royal déclare forfait !

Aussi éteinte que la lumière qui lui a fait faux bond, Ségolène Royal a tenu hier soir un discours de perdante. Pourquoi a-t-elle tant tardé à intervenir ? Mon hypothèse est que ses conseillers ont dû se disputer entre deux options : appeler le centre en renfort ou considérer la présidentielle comme déjà perdue pour le PS et se positionner en vue des législatives. C’est cette seconde et funeste solution qui a été retenue.

Le syndrome Colombani a fonctionné : "On doit voter à droite OU à gauche ?" Aussi simple que le principe "Une porte doit être ouverte OU fermée." Ce "ou" exclusif - idéologiquement et dangereusement exclusif - ferme définitivement la porte que certains membres du PS (Rocard, Kouchner) avaient voulu ouvrir au centre. Mais c’est le propre des idéologies d’enfermer les citoyens dans des choix binaires, manichéistes et d’abuser du "ou" exclusif, comme c’est aussi la fonction récurrente de ces idéologies de rattraper les brebis égarées de la pensée officielle et qui mettent en péril le parti.

Royal a déclaré forfait donc en n’en appelant pas au ralliement des centristes. Elle pouvait lancer un appel vibrant pour appeler vers elle les électeurs de l’UDF ; elle ne l’a pas fait. Tout se passe comme si le PS et l’UMP reprenaient la formule qu’ils ont employée il y a un mois : "Le moment Bayrou est passé". Les deux partis veulent ignorer ce centre, persuadés que l’effet Bayrou va se dissiper ou que le président de l’UDF va se décourager. Ce mépris ne portera pas loin et il témoigne surtout d’un mépris envers les presque 19 % d’électeurs qui ont voté pour François Bayrou.

Pourquoi selon moi Royal a-t-elle déclaré forfait ? Tout simplement parce qu’elle considère que la présidentielle est perdue pour elle et qu’il faut se mobiliser pour remporter des circonscriptions aux élections législatives. Dans cette optique, l’alliance avec les archaïques communistes est plus pragmatique, jugée plus efficace.

Deux leçons à en tirer : Alors que le PS avait fustigé l’esprit d’alliance de François Bayrou, il revient pourtant sans hésiter au jeu des alliances traditionnelles. Seconde conclusion : Royal se déclare par avance perdante au second tour de l’élection présidentielle (Chacun aura pu le sentir à la lecture inhabitée de son discours...).

Pour finir, un peu de politique fiction : Bayrou est qualifié pour le second tour. Selon vous, aurait-il rendu les armes de façon si ostensible ou se serait-il battu à la façon qu’on lui connaît pour vaincre Sarkozy ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (350 votes)




Réagissez à l'article

235 réactions à cet article    


  • Jo 23 avril 2007 11:22

    LePen aussi pensait aller au 2eme tour :) Aucun candidat sense ne peut baisser les bras avant le scrutin final


  • nessoux 23 avril 2007 13:33

    Encore une analyse à ras les paquerettes sans un gramme d’intelligence. On commence à être habitués !


  • aquad69 23 avril 2007 14:28

    Bonjour chère Taverne !

    et voilà comment les socialos ont réussi à répandre, au delà de leur propre parti, la « machine à perdre » à tous les gens sensés de ce pays !

    C’est désespérant ; nous savions déjà que nous avions la droite « la plus bête du Monde », mais il nous restait à apprendre que nous avions également la gauche la plus stupide et la plus mesquine de l’univers...

    Cordialement Thierry


  • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 19:16

    Avec Bayrou, nous avions une chance très grande de battre Sarkozy et de porter au gouvernement une force social-démocrate. Le PS a préféré perdre seule, par simple orgueil. C’est fait ! Maintenant cetains éléments du PS, sans l’aval de leur chef, veulent nous rallier à leur combat perdu d’avance. Désolé, je ne suis pas partant pour les causes désespérées surtout quand on les a soi-même créés délibérément.


  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 23 avril 2007 21:49

    Déprimée SR ?

    Serait-ce une licence poétique ou un aveuglant éblouissement mystique ? Depuis que vous annoncez sa disparition pour demain matin, si ce n’est pour le jour même, comme les premiers chrétiens annonçaient la fin de monde pour gagner instantanément la vie éternelle, elle poursuit sa route en toute liberté.

    Dernière étape : son appel à FB pour un dialogue public afin de déterminer des convergences de centre-gauche en vue du second tour et d’une alliance (de gouvernement) pour des législatives .

    Kouchner et Rocard sont aux anges, mais FB est au rouet : déjà 5 députés de son parti, très proches de lui lors de sa campagne, ont rejoint NS depuis hier ! Les temps sont durs pour lui.

    La poésie est nécessaire mais pas toujours suffisante...


  • La mouche du coche La mouche du coche 23 avril 2007 22:24

    Il faut reconnaitre que la Taverne n’a pas tort smiley

    Aujourd’hui, quelque soit la manière dont vous faites vos calculs, M. Sarkozy passe. Et sans compter la dynamique qui fait que lorsqu’un mouvement s’amorce en France (ici pour M. Sarkozy), il se confirme et s’amplifie ensuite. smiley

    M. Bayrou était la seule vraie alternative. Mais le PS a encore trop de vieilles habitudes tournées vers les communistes. Il va en voir les conséquences.

    Sylvain Reboul voit trop la « poésie » de Mme Royal. smiley Mais il n’y a pas que cela pour gagner les élections. smiley


  • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 22:48

    La poésie n’a rien à voir ici. L’UDF va reporter ses voix à peu près comme suit : 54 % pour Sarko, 46 % pour Ségo. Ce sera donc un coup nul. (ce sont les mêmes proportions que les intentions de vote de tout l’électorat pour le second tour). D’autre part, beaucoup d’électeurs UDF sont dans le « ni Sarko ni Ségo » (et les attitudes du PS et de l’UMP n’ont fait que renforcer ce positionnement chez certains) : ils vont voter blancs ou s’abstenir.

    Même si on inversait ces chiffres, cela ne suffirait jamais puisque la gauche ne rassemble pas 40 % des électeurs. Pourquoi voulez-vous que l’UDF se suicide dans cette cause totalement perdue ? Rappelons que si elle est perdue c’est en grande partie à cause de la stratégie du PS et de sa candidate et pour finir du refus de convenir du principe d’une alliance républicaine modérée avant le premier tour. Ceux qui ont voté « utile » pour Bayrou ont failli changer le cours des évènements mais la surprise n’a pas eu lieu.

    Vous vous illusionnez donc sur le pouvoir des électeurs centristes : nous ne sommes pas tenus à l’impossible !

    Et le poète ne peut plus rien faire non plus. Désolé, la messe est dite.


  • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 22:58

    Mes sources : Le Monde : « Les Français ayant donné leur voix à François Bayrou au premier tour de la présidentielle devraient voter à 54 % pour Nicolas Sarkozy au second tour et à 46 % pour Ségolène Royal, selon un sondage IFOP-Fiducial pour M6 réalisé dimanche soir. »

    J’ajoute qu’il faut tenir compte des abstentionnistes : le taux d’abstention ne sera pas forcément aussi exceptionnellement bas qu’au 1er tour.


  • machinchose machinchose 23 avril 2007 23:17

    si je peux permettre votre « les electeurs vont » mais qu’en savez vous ??

    aujourd’hui oui ils feraient ça ! mais dans deux semaines il faut IL FAUT QU’IL EN SOIT AUTREMENT !

    ON NE PEUT PAS ACCEPTER DE LIVRER LA FRANCE À SARKOZY SOUS PRETEXTE QU’ON EST VEXÉ D’AVOIR PERDU UNE MANCHE UNE FOIS !!


  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 avril 2007 08:55

    « L’UDF va reporter ses voix à peu près comme suit : 54 % pour Sarko, 46 % pour Ségo. Ce sera donc un coup nul. (ce sont les mêmes proportions que les intentions de vote de tout l’électorat pour le second tour). D’autre part, beaucoup d’électeurs UDF sont dans le »ni Sarko ni Ségo« (et les attitudes du PS et de l’UMP n’ont fait que renforcer ce positionnement chez certains) : ils vont voter blancs ou s’abstenir. »

     ??? Ce qui veut dire que les blancs ou nuls seraient « nuls » ; relisez vous. Pas grave, mais justement c’est parce que je pense qu’ils ne sont pas nuls que je m’adresse à eux pour éviter NS, comme ils l’ont toujours déclaré dont vous-même ? Une position nulle ou blanche est dans la circonstance favorable à NS qui s’empressera d’avaler ce qu’il reste de l’UDF ; ce que ne peut pas faire le PS et ce que ne veut pas faire SR.

    La chance du centre passe aujourd’hui par la défaite de NS et donc par un accord ou au minimum un vote avec la gauche ou alors vous n’avez pas compris la stratégie et le style politique de NS.

    La poésie n’interdit pas la lucidité.


  • aquad69 24 avril 2007 09:44

    Bonjour Sylvain,

    j’espère que vous avez raison...

    De toute façon, Mme Royal, jusqu’ici responsable devant les votes des électeurs de gauche et non de la France, ne pouvait pas faire autrement.

    Son « indépendance » vis à vis de ses barons serait plutôt une bonne nouvelle.

    Reste à espérer que le personnage même de Mr Sarkozy fasse la différence : je ne sais plus où j’ai lu que les français n’avaient jamais élu un président petit ; des grands, des gros, oui, mais jamais des petit ; celà avait été le drame de Mr Rocard, à l’époque.

    Maigre espoir...

    Cordialement Thierry


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 avril 2007 10:31

    Salut la Taverne,

    Bon, je suis déçu, je viens, ( les Bayrouristes ) viennent de perdre une bataille, mais comme dit si bien un vieux proverbe....

    Mon constat et ce qui me fait marrer, c’est que les gens qui ont votés socialiste, ben finalement ont œuvrés certainement pour la future victoire de Sarkozy !

    2012, c’est juste dans 5 ans, et le temps passe hélas très vite alors si Dieu le veut, rendez vous dans 5 ans, d’ici là comment ira notre pays, je suis très pessimiste, même que j’ai pas mal d’appréhension... et peut être que François Bayrou serra à ce moment là l’homme providentiel. !

    Comme aucun des deux candidas ne m’intéresse, alors dans 15 jours je vote blanc.

    Je vais développer les raisons de mon votre blanc, premièrement pour le vieux gaulliste que je suis, ça sera la première foi.

    Le cas Ségo : (honneur aux dames) je ne veux pas sa clique de socialos , les : Lang, Mantebourg, Dray etc, déjà la situation financière de la France n’est pas brillante, avec eux va encore empirer !

    Cas Sarko : Je ne peux accorder ma confiance à un mec qui « m’a » trahi en déclarant à Bush que mon pays ( dans l’affaire d l’Irak )avait été arrogant !( pour info je rappelle que les américains en élisant Bush deux fois ont crus que ce dernier allait leur amener paix et bonheur,.... je résultat nous le connaissons ) Je ne peux non plus accorder ma confiance à un mec qui fait des cacas nerveux pour un oui ou pour un rien !

    Je ne peux pas accorder ma confiance à un mec qui a fait de telles déclarations sur les gènes !

    Je ne peux accorder ma confiance à un mec qui a tant de pouvoirs sur les médias !

    Alors pour cette raison comme aucun des deux candidas ne m’intéresse, alors dans 15 jours je voterai blanc.

    @+ P@py


    • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 10:49

      Ni Sark oni Sego est la seule voie honorable. Certains diront que c’est pratiquer lapolitique du pire mais la politique du pire ce sont les socialistes qui l’ont jouée et qui vont la mener à son terme : la victoire totale de Sarkozy. On sait bien qu’en qualifiant Bayrou au second tour, la victoire était acquise pour lui, alors que Royal n’est s’est jamais montrée à la hauteur de la fonction présidentielle. La veille garde socialiste sectaire et l’intransigeante Royal ont atteint leur objectif qui était de prendre une revanche sur 2002 en venant faire de la figuration au second tour 2007. Le but est atteint mais sans les moyens d’aller jusqu’au bout c’était du suicide, un suicide national.


    • Boileau419 Boileau419 23 avril 2007 11:08

      Lire (ou relire) « 1984 » de George Orwell et se mettre une fois pour toutes dans la tête que ces oppositions de partis ne sont qu’un leurre. Tout le monde est d’accord dans les coulisses.

      J’ai adoré la réaction des médias : « Débat le 2 mai ! »

      Le système ronronne de plaisir : tout se passe selon le scénario écrit depuis longtemps. Plus de surprises ! Plus de « non » au référendum ! Plus de « non » à l’Amérique en cas de nouvelle aventure des Yankees au Proche-Orient !


    • GRL GRL 23 avril 2007 11:09

      Salut P@py .

      Tu as beau etre gaulliste , déçu , te sentir coincé pour ce deuxieme tour , tu as souvent montré sur ce site une certaine humilité et de la gentillesse .

      ALors , ne peux tu vraiment pas ? .... mettre ton bulletin , au deuxieme tour , contre l’eugénisme , contre , la division , contre l’appel à la guerre ? Ne peux tu pas préferer que l’économie passe certes par les mains de Royal mais que nous restions ... en paix ?

      Tu as l’age de ceux qui ont vu la guerre de 40 , penses tu que la parole de nos anciens doit aller au caniveau du dégout ? Penses tu que la France doit devenir américaine et entrer aveuglément en guerre ?

      Penses tu , toi qui parles si souvent du vivant avec fraîcheur , que voter Royal ne soit tout de même pas le barrage au pire des négationnismes du vivant , à la renaissance de l’eugenisme ?

      P@py , si le pays doit se relever , et c’est bien Bayrou qui le dit , il nous faut avant tout continuer et esperer apprendre à vivre ensemble. Sarkozy nous divisera encore et encore jusqu’à nous abrutir. Celà ne fait aucun doute . Il nous faut réagir , nous avons besoin de toutes les voix pour éviter ce fléau.

      Tu sais , toute personne , telle un Dieu , voulant mouler le pays à son image , développant le culte de la personnalité , se rendra compte , en cours d’exercice , que celà lui est impossible , tout simplement parce qu’il a refusé de regarder au départ , le pays tel qu’il était vraiment . C’est la spirale du dictat , celles que vous les anciens , vous avez vue monter de votre temps .

      P@py je te le dis , il serait ... donc ...obligé de gouverner par la force . Conflit et violence il y aura , division il y aura , et par là même , propagande et dérive de l’idée. Car il y sera contraint , devant la résistance. Car il y aura résitance.

      A tous les anciens , dites nous que vous n’avez pas pris des bombes sur la gueule pour vous abstenir ou voter Sarko aujourd’hui , remettre le fascisme au gout du jour. Que les plus jeunes ne comprennent pas , on s’en doute , mais les anciens ... Si vous ne vous posez pas en barrage contre çà , sachez , que ce serait , pour beaucoup d’entre nous , ... une honte.

      En esperant toucher le coeur des anciens , parce que nous somme les fils et les filles de votre histoire.

      Cordialement , GRL.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 avril 2007 11:24

      ( petit rajout placé également sur une autre réponse )

      Je ne peux accorder ma confiance à un mec qui a éluder le grave problème de note dette publique, mais qui na pas hésité a organiser sa fiesta ( son « sacre » au Bourget ) et qui a coûté la bagatelle de... 3, 5 millions d’euros !

      Tel un vieux sage j’aurai le temps d’observer,on se donne rendez vous dans un an ! @+ P@py


    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 23 avril 2007 11:49

      Est-ce que voter blanc ne servira pas finalement à donner des voix à Nicolas Sarkozy ? : je pense que si ! Il faudra vous souvenir que les Français en ont assez de ce clivage « Gauche/Droite »... De plus, je considère que François Bayrou n’a pas perdu : bien au contraire !... En effet, l’UDF se retrouve fortement placé en position d’arbitre...

      Alors, pour faire barrage à Nicolas Sarkozy (qui a pris beaucoup de thèses du Front National -le grand perdant de ce 22 avril 2007-), ne vaudrait-il pas mieux voter en faveur de Ségolène Royal, puis, aux Législatives voter pour l’UDF ?


    • colza 23 avril 2007 12:08

      Absolument d’accord. J’ai voté Bayrou, j’espèrais vraiment que quelque chose de neuf, de revitalisant allait se passer dans ce pays. Je suis très déçu(horrifié) de voir que près de 45 % de mes concitoyens ont voté pour la très droite et l’extrême droite (dans certains département 45% pour NS !!).

      Au deuxième tour, je vais donc voter sans enthousiasme pour Ségo et aux Législatives pour la liste UDF, pour que Bayrou puisse continuer à faire entendre sa voix (et la notre).


    • Nono Nono 23 avril 2007 13:28

      @ La Taverne des Poètes,

      Il m’est rarement arrivé de contribuer aux derniers articles publiés sur Agoravox et relatifs aux élections présidentielles. Hier et en toute certitude, j’ai voté Bayrou et je voterai SR au prochain tour par convictions personnelles et pour barrer la route à NS en qui je ne vois pas l’étoffe d’un président rassembleur, juste et fort. Cela dit, je respecte totalement le choix des autres, démocratie oblige. « La force sans justice ne sera que tyrannie ». On ne se proclame pas rassembleur après avoir divisé, ni patriote après avoir dénigré et surtout, on ne se revendique pas libre tout en étant sous la coupe des puissantes oligarchies.

      Je comprends ton billet d’ « humeur » et je partage cet « humeur » mais d’une autre manière, la mienne. Dire que SR déclare forfait ou que les dés sont jetés me paraît un peu « hâtif » car rien n’est encore joué et rien n’est encore bien acquis pour NS et je l’espère malgré la danse des sondages qui recommencent à s’endiabler. Le score de NS avec les 7 à 8 % récupérés de chez JMLP, et pour cause, n’est pas si historique que cela.

      Hier, après les résultats, FB a parlé avant SR et il n’a pas exprimé clairement sa position par rapport à SR non plus. Peut-être qu’un petit signe de sa part aurait pu encourager SR à faire de même. N’est-il pas ?

      @ Gilbert Spagnolo dit P@py,

      P@py, vous êtes parmi ceux que j’estime le plus sur ce Forum de par votre gentillesse et votre tempérance. Le vote blanc, à mon humble avis, ne servira que NS et donc je rejoins totalement GRL - (IP:xxx.x9.28.166) le 23 avril 2007 à 11H09 - pour vous dire la même chose, je ne pense pas mieux faire.

      La forte participation des français à ces élections doit continuer au second tour et chaque bulletin valide comptera. Un changement de politique avec la possible adhésion de FB pour les 5 années à venir ou subir une même politique pendant 10 ans (5 passés et 5 à venir), il faut choisir et il n’y a pas photo, le bilan des 5 années passées de SN parle de lui-même...

      Bien cordialement à tout le monde et bonne journée.

      Noah Norman


    • Nono Nono 23 avril 2007 13:30

      @ Dominique Dutilloy (IP:xxx.x99.54.195) le 23 avril 2007 à 11H49,

      J’adhète totalement à votre sage commentaire.

      Cordialement

      Nono


    • loulouxd 23 avril 2007 14:13

      Bonjour, j’ai l’impression que vous avez moins d’arguments pour le vote AntiSégo que le vote AntiSarko, en tout cas, que sur le papier, le projet Ségo a plus de connexions avec le projet Bayrou, je me trompe ? Cela dit, je ne sais pas ce que je ferai moi-même dans 15 jours, mais n’est il pas responsable d’essayer d’éviter le pire des deux ?


    • SAMUSIC 23 avril 2007 18:00

      apparement vous n’avait pas compris qu’on votant blanc vous légitimiser le vote sarko si vous voulez du bien pour se pays prenez votre responsabilité. merci


    • Laukar 25 avril 2007 03:50

      Je ne crois pas qu’après 5 années de pouvoir, NS ne fasse à nouveau l’erreur de négliger l’espace au centre.

      Donc pas de FB dans 5 ans. NS aura de toute manière tué dans l’oeuf le centre indépendant. avec « juste » l’intérieur et l’UMP il a déjà fait pas mal de choses, avec en étant président....


    • agosin 23 avril 2007 10:33

      Je ne suis pas de votre camp, mais votre analyse reflète parfaitement la réalité telle que je l’ai ressentie en écoutant la pasionaria de pacotille... Pour ce qui est des électeurs de Bayrou, sans vouloir les dénigrer , je crains qu’ils se soient fait berner par les convictions cosmétiques et si soudaines de leur poulain politique qui depuis vingt ans a tellement souvent fluctué au gré du vent électoral qu’il en a perdu toute crédibilité. Un peu comme les JP Soisson ou Brice Lalonde, toujours prêts partager un repas avec le diable...


      • Cratyle Cratyle 23 avril 2007 11:31

        C’est pourtant exactement ce que vous faites. Décidément le mépris pour l’autre, en politique, pour l’électeur d’ailleurs en général, est grand. Je pense, comme l’auteur de l’article, que la seule manière de gagner pour Royal était un appel fort aux centristes, en rupture avec son comportement antérieur, au minimum. Or on reste dans le mépris chez ceux qui comme Hollande ou Royal ont toujours traité les centristes comme de la droite, ou considéré que Bayrou et Sarkozy c’était la même chose ou presque. Ne pas s’étonner après avoir dit que, au second tour, les centristes se reporteraient nécessairement vers Sarkozy qu’on ait du mal à les convaincre de faire le contraire. Il est exact que le but implicite des socialistes n’était de toute façon pas de gagner, mais d’être présents au second tour, au contraire de 2002. Cela dicte leurs comportements, leur fermeture sur eux-mêmes. Tant mieux pour Sarkozy ! De toute façon, il n’y a guère de moyens d’éviter Sarkozy maintenant.


      • Blastm 23 avril 2007 10:41

        Je n’ai pas eu l’impression que SR crachait sur les centristes, au contraire.

        Elle a repris dans son discours bien des thèmes qu’a dévellopé bayrou pendant la campagne. Notamment la volonté de redonner du pouvoir au parlement ; la dénonciation des connivences de l’UMP avec les médias et les grands groupes industriels, la défense des libertés individuelles, etc... Certes, elle n’a pas supplié les centristes de voter pour elle. Mais ce fût mal vu après les remontrances adressées à Rocard, non ?

        Maintenant, ce sont aux Bayrouistes de faire leur choix en leur âme et conscience. se rapprocher de Ségolène qui a un programme bien plus proche de Bayrou que son concurrent NS ; Ou voter Sarkozy et être condamné devoir suivre aveuglement l’UMP comme ces cinq dernières années.


        • Cratyle Cratyle 23 avril 2007 11:46

          Ceux qui exigent de nous, centristes, que nous choisissions entre Royal et Sarkozy, bien contents de nous y obliger, oublient qu’il est possible aussi de voter blanc, ou nul. Sans parler de l’abstention. Accepter de choisir l’un des deux est aussi lui donner une caution. Cette fois, je ne le ferai pas, sauf évènement politique qu’aucun des candidats n’a la moindre envie de faire naître de toute façon. C’est justement cette manière hypocrite de reprendre des mots pour faire joli, de continuer la pièce de théâtre, de traiter la question de la séduction des centristes de manière au fond commerciale, avec une recherche marketing, après des mois d’anti-centrisme des deux côtés, qui me dégoûte. Je ne voterai pas pour ceux qui ne s’intéresse à moi que le temps de prendre mon vote sans penser ce qu’ils disent. Quand on a connu et suivi François Bayrou et son exigence de vérité, comment accepter ça ? Il y a une telle distance ! Que le moins pire gagne comme il le pourra, mais sans moi en tout cas. C’est ainsi que je serai le mieux en accord avec moi-même.


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 avril 2007 12:04

          Salut Cratyle,

          Je suis entièrement d’accord avec toi, vieux gaulliste, par ses prises de positions, je me suis rallié à Bayrou, mais mon chois est fait, ça sera le vote blanc ( si je me déplace pour voter blanc, c’est par respect à nos anciens qui se sont battus pour obtenir se droit.)

          Tel un vieux sage j’aurai le temps d’observer,on se donne rendez vous dans un an !

          @+ P@py


        • machinchose machinchose 23 avril 2007 12:24

          quand je pense à tous les electeurs de gauche que vous avez abusé en leur disant que l’objectif était de battre sarkozy...

          que vous ne fassiez pas la difference entre ce type dont le bilan n’est qu’un desastre, qui méprise ce qui fait la france etc. et Royal... je ne comprends pas.


        • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 12:29

          Sarkozy et Royal se sont comportés comme si le centrisme n’était qu’un caprice momentané des Français. Ils été contredits par le score de 18,5 % comme ils l’avient déjà été par le maintien de Bayrou dans le haut des sondages. C’est pour cette raison qu’ils font comme s’il n’existait pas de convictions au centre. Et pourtant le centre c’est l’avenir !


        • Blastm 23 avril 2007 13:36

          C’est le gros problème des centristes historiques ; ils sont incapables de prendre position clairement, et c’est ce que beaucoup leur reprochent. Ils ont passé 5 ans à l’assemblée et au sénat sans ligne conductrice, divisés, sans choisir, ce qui faisait invariablement le jeu de l’UMP.

          Il appartient à l’UDF de s’affirmer. Pour la présidentielle, le statut-co n’est pas de mise. Vous le payerez aux législatives, autrement. A Bayrou de montrer qu’il tiens son mouvement et qu’il feras jouer un vrai rôle à ses députés. Un UDF fort a un vrai rôle à jouer, un UDF faible et sans convictions est inutile. C’est aussi à vous de choisir avec qui vous préféreriez travailler.


        • Gasty Gasty 23 avril 2007 14:03

          @ P@py

          Vieux gauchiste par conviction, j’en apprécie pas moins l’homme qu à été de Gaulle.

          Voter blanc pourrait être une trahison à notre république.


        • machinchose machinchose 23 avril 2007 23:20

          La taverne !

          Allez vous longtemps bouder simplement parce que des leaders de partis politique n’ont pas cédés face à un autre leader ??

          mais enfin ! IL S’AGIT DE L’AVENIR DE LA FRANCE ! VOUS VOUS BATTREZ AUX LEGISLATIVES EN ATTENDANT AIDEZ NOUS À BATTRE SARKOZY !


        • Gilles Gilles 23 avril 2007 10:43

          L’attitude de Royale aprés la tombée des résultats a je pense achevé ses chances pour le second tour, déjà maigres au vu des résultats de la gauche. Son attitude pétrifiée, rigide, son discours sans contenu balbutié d’une voie ennuyeuse en lisant ses notes, son visage figé, ses retards inexpliqués et sa remarque cinglante infligée à un journaliste lui demandant vers 23 h, en direct, si elle voulait faire une déclaration donne une image terrible ; nous en sommes restés pétrifiés devant la télé. Les représentants du PS sur le petit écran semblaient aussi se demander ce qui se passait alors qu’on en voyait toujours pas Royale apparaître et ensuite partir pour Paris.

          Comment, mais comment un candidat peut-il à se point méconnaitre les bé-a-ba de la com politique qui est au minimum de montrer de l’assurance, de l’optimisme, et surtout, une volonté de rassembler les forces de gauches ?

          Elle a vraiment donné l’impression de s’être éffondré et de n’être aucunement à la hauteur de la fonction. Si elle est élue, va t-elle disparaître, se pétrifier lors de crises internationales ? Va t-elle être capable de tenir tête aux autres pays ? j’en doute....

          Si elle voulait acréditer les reproches sur sa compétences (que je ne partageais pas), elle a fait fort ! Les électeurs tentés par un homme fort, dans un contexte d’ultra personalisation de la politique, voterons Sarko sans états d’âme.

          Navrant.... pour un électeur de gauche !


          • Gilles Gilles 23 avril 2007 10:46

            Je rajoute, qu’aprés coup on se rend compte que le seul vote utile aurait été de voter pour la gauche radicale.

            Le vote Royale n’apporte rien, alors même que son score est bon, comme s’en vante le PS.


          • machinchose machinchose 23 avril 2007 12:26

            « discours sans contenu » ???

            je vous concède le ton, je vous concède le timing mais il suffit de comparer les discours d’hier... Le seul qui parlait d’europe, qui parlait de france et du monde était celui de Royal.


          • Gilles Gilles 25 avril 2007 07:38

            @ machinchose

            Je confirme « sans contenu ». Bien sûr elle a placé ses thèmes habituels. Mais tout est vague, manque d’une vision claire et d’avenir. Se fût un discours type avec les arguments convenus de circonstances entendus mille fois auparavant, sans que l’on soit sûr qu’elle y croit elle même....fatigant ! Franchement je me méfie d’elle, même si par défaut je risque de voter pour elle (j’hésite entre blanc et Sego)


          • Gilles Gilles 25 avril 2007 07:42

            Quant au Monde, j’attends que l’on rentre en détail, et pas que superficiellement en trois mots parce que soit disant ces sujets fatiguent les français, sur :

            1/La présence militaire en Afique et les batailles menées dernièrement en Centrafrique, Tchad..... Qui en a parlé putain alors que les soldats français se battent là bas ?

            2/ Relations avec les USA, la Russie etc etc

            3/ Problème israëlo-pazlestinien. Personne ne sait vraimlent comment les deux candidats aborderont ce problème

            4/Rennaissance du terrorisme salafiste au maghreb (gros attentas dernièrement !!!)

            5/ Iran....

            et cetc


          • BuZardinho BuZardinho 23 avril 2007 10:46

            Evidemment, si on fait abstraction du débordemment de joie et de l’apétit oratoire de Royal, on n’aurait jamais pu imaginer la gauche appeller déjà les centristes. Le projet socialistes est présent, il existe et est porteur, il fallait le souligner et le mettre en avant. Pour les coalitions, on voit plus tard, c’est aussi simple que celà. Par un souci de crédibilité, il ne fallait évidemment pas chercher à rallier coute que coute en agitant le drapeau Sarko-Facho, on sait pertinnement que ça ne marche pas.

            Maintenant, nous allons voir Bayrou ne pas donner de consignes de votes et les UDF seront absents en grande partie du secod tour. Ils bouderont jusque 2012, en espérant y gagner. La gauche doit fédérer, et elle y arrivera, ce n’est pas la mauvaise fois du Taverneux qui amménera le contraire, je rappelle qu’il a annoncé voter contre Royal au second tour et ce, quel que soit le candidat... Un peu extrémiste comme centriste.

            @ Papy : Il faut définitivement arrèter avec l’idée reçue de la gauche mauvaise gestionnaire, ça devient puéril et les bilans prouvent le contraire.


            • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 11:07

              Je vous précise que j’ai indiqué depuis que je ne voterai pas pour Sarkozy au second tour. Sur ce point, je ne suis pas seul : Quand Nicolas Sarkozy est apparu sur l’écran géant dressé devant le siège de l’UDF, il a été spontanément accueilli par des sifflets et des huées. « Voter pour Sarkozy, non, ça on ne peut pas », ont dit la plupart des supporteurs du candidat centriste rassemblés rue de l’Université.

              Il y aura de l’abstention. Mais ce n’est pas là la position officielle de l’UDF qui n’a pas encore pris de décision. Cavada laisse entendre dans Le monde qu’une consigne de vote pourrait être donnée et Bayrou devrait faire une intervention mercredi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires