• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Samedi, gare de Lyon, les déboulonneurs

Samedi, gare de Lyon, les déboulonneurs

Les déboulonneurs (1, 2) protestent par des actions de désobéissance civile contre l'invasion de la publicité qui privatise et pollue l'espace public et gaspille de l'énergie. Ils ont organisé, samedi 2 mai, leur 65ème action parisienne de barbouillage de panneaux publicitaires depuis 2005.

Pla Aligre, consignes et informations

Place Aligre, consignes et informations

Pla Aligre, consignes et informations

Au rendez-vous place Aligre, des informations ont été données sur la campagne ainsi que des consignes pour une opération de désobéissance civile, pacifique, non-violente : il était évident que la police interviendrait mais il fallait éviter tout affrontement.

Une trentaine de personnes se sont ensuite rendues en cortège avec mégaphone et distribution de tracts à la gare de Lyon.
Les déboulonneurs ont alors entrepris de barbouiller quelques panneaux pendant que certains d'entre eux distribuaient des tracts pour expliquer leur action.

Comme prévu, l'opération a été rapidement interrompue par la police et 7 d'entre eux ont été interpellés et dirigés vers le commissariat de la gare de Lyon et ensuite transférés, menottes aux poignets, au commissariat du 20ème arrondissement de Paris.

Les déboulonneurs assument leur actionLes déboulonneurs assument publiquement leur action, les victimes

Ils sont appréhendés par la policeLes déboulonneurs assument publiquement leur action, les victimes

Par ces actions pacifiques, ils contestent la privatisation de l'espace public, l'apologie de la consommation, le gaspillage : « A l'échelle de la planète, la publicité engouffre plus de 14000 milliards d'euros par an : c'est le premier budget mondial à égalité avec les dépenses militaires ».

S'il est possible de défendre sa «  part de cerveau libre » en éteignant la radio, la télé ou en regardant ailleurs, il est difficile d'échapper à la publicité qui envahit nos rues et nos places encore plus quand elle est faite de panneaux lumineux...

Les revendications des déboulonneurs sont simples :

- respecter la loi, ce que ne font pas un tiers des panneaux publicitaires ;

- aligner les règles de l'affichage publicitaire sur celles de l'affichage associatif ou politique (affiches de 50cm x 70cm) ;

- limiter la densité de l'affichage ;

- interdire les panneaux lumineux et animés.

Dans les mois qui viennent, des procès auront lieu contre des déboulonneurs en juin à Lille et, au mois de septembre, à Paris, la partie civile ayant fait appel d'un jugement de relaxe pour une de leurs actions de mars 2013.

Par leurs actions illégales mais non violentes, barbouillage de panneaux publicitaires, assumées publiquement et devant les tribunaux, ils s'adressent aux citoyens pour faire évoluer la loi. C'est possible !
Ainsi, l’article L. 621‑29‑8 du code du patrimoine prévoyait « dans le cadre de l’instruction des demandes d’autorisation de travaux sur les immeubles classés ou des demandes d’accord de travaux sur les immeubles inscrits, l’autorité administrative chargée des monuments historiques peut autoriser l’installation de bâches d’échafaudage comportant un espace dédié à l’affichage ».
Ce texte a été abrogé le 12 mars 2015 (3).

Ce n'est qu'un début. Les déboulonneurs ont encore beaucoup de travail devant eux.

1 - http://www.deboulonneurs.org

2 - http://telebocal.org/actu/les-deboulonneurs-anti-publicitaire/

3 - http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2064/AN/1005.asp

Les malheureuses victimesLes déboulonneurs assument publiquement leur action, les victimes

Les déboulonneurs assument publiquement leur action, les victimesLes déboulonneurs assument publiquement leur action, les victimes


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion P-Troll 4 mai 2015 09:45

    Ce genre d’action me produit à peu près le même effet que les tags.

    Je les trouve contre-productifs.
    La dégradation du cadre visuel produit un effet globalement négatif sur l’ensemble du publis qui renonce à contribuer à l’entretien de son propre environnement.
    Ceux qui ont imaginé ça émettent un message flou, ils ne convainquent qu’eux-mêmes, et la réaction spontanée consiste à condamner les « vandalisations » et non pas féliciter les barbouilleurs.

    • PrNIC PrNIC 4 mai 2015 11:27

      @P-Troll

      « Ceux qui ont imaginé ça émettent un message flou, »

      Faut lire leurs revendications plus que limpides dans l’article au lieu de se précipiter .....


    • Le p’tit Charles 4 mai 2015 10:09

      Ces couillons feraient mieux d’agir contre l’immigration clandestine.. ?


      • PrNIC PrNIC 4 mai 2015 11:25

        @Le p’tit Charles

        mais tu vas t’en charger .....

        PrNIC « antipub » non violent


      • Le p’tit Charles 4 mai 2015 14:00

        @PrNIC...Collabo- gauchiste sans doute... ?


      • Le p’tit Charles 4 mai 2015 14:49

        @Le p’tit Charles...La publicité fait travailler des milliers de personnes en France...alors les tocards qui moinssent essayer de penser avec votre tête..pas avec vos couilles.. !


      • Le p’tit Charles 4 mai 2015 15:35

        @PrNIC...La PUB c’est des milliers d’emplois en France...c’est vous qui allait la remplacer... ?


      • Gabriel Gabriel 4 mai 2015 10:20

        Bravo, marre de ces pollutions visuelles qui saccagent nos villes et nos campagnes. Leurs publicités débiles pour les débiles. Non content de détruire les consciences, ils lavent, essorent et abrutissent les cerveaux. Ils ne s’adressent pas à des humains mais à des singes de la consommation. Des milliards sont dépensés à cet effet, il serait plus judicieux et respectueux de mettre de telles sommes d’argent dans la qualité des produits et le respect de l’environnement lorsqu’ils sont fabriqués.


        • Le p’tit Charles 4 mai 2015 14:48

          @Gabriel...Cette pollution comme vous dites fait travailler des milliers de personnes en France...C’est pas joli c’est certain..mais c’est notre temps qui veut ça...Ils disent le progrès.. ?


        • stetienne stetienne 4 mai 2015 17:59

          @Gabriel
          comparer aux immondes tag et graffitis c est peanut


        • Azur Cérulé Azur Cérulé 4 mai 2015 19:21

          Je me permettrais de dire qu’entre devoir trouver un nouvel emploi pour quelques milliers de personnes tout en faisant cesser la sinistre propagande publicitaire ; et le statu quo ; je préfère largement la première solution.
          La publicité ne s’appuie pas sur des moyens honnêtes visant à simplement faire découvrir un produit en en vantant les avantages objectifs. Ce fut le cas il y a un siècle, ce n’est depuis longtemps plus le cas. S’appuyant sur les découvertes scientifiques dans les domaines afférants, la publicité joue sur l’émotion, la répétition, la tromperie, et sur toutes les failles de notre cerveau pour y inscrire son message en franchissant les barrières de la conscience.
          C’est un des outils de la société de surconsommation d’objets inutiles, de la destruction des valeurs morales au profit d’un hédonisme de consommation sans lendemain durable.
          .
          Vous me direz peut-être que mes propos sont ceux d’un gauchiste. Eh bien voyez-vous les opinions ne se répartissent pas le long d’une ligne le long de laquelle 36 opinions sur des sujets distincts évolueraient en même temps.
          La plus grande réussite de lutte contre le chômage ne s’est pas faite via le libéralisme. C’est un cas en vérité très célébre mais qu’il est interdit d’évoquer.


        • alinea alinea 4 mai 2015 11:16

          Ils n’étaient que trente ?
          La fabrication de la laideur, en ville, mais aussi et surtout peut-être au bord des routes ; les entrées de villes sont horribles !
          Alors oui à des affichettes, et seulement pour les commerces, ateliers ou entreprises locales ; tirer la pub vers l’information !
          Soutien entier à ceux-là qui agissent.
          500 euros par an et par habitant, pour la pub ! Combien pour le gaspillage ? 30 ou 40% de vos dépenses dans la grande distribution. Un pactole !


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 mai 2015 14:20

            Par principe, je suis contre toute action qui vise à me dire quoi penser, sur quelque sujet que ce soit.


            J’ai appris par expérience que celles et ceux qui voulaient que le monde soit conforme à leur point de vues étaient le plus souvent celles et ceux qui étaient incapable de changer eux-même.

            Il y a une chose que je sais : quand on veux changer le monde, il faut être prêt à changer soi-même car le monde vous changera aussi.

            • reprendrelamain reprendrelamain 4 mai 2015 14:33

              La désobéissance civile, il ne nous reste pas grand chose d’autre pour arrêter la folie commerciale et environnementale...
              Bravo à eux et à toutes les autres luttes.


              • Ruut Ruut 4 mai 2015 15:39

                Et après, ça apporte quoi ?
                C’est juste des tags, au moins eux sont en Français.


                • A. Nonyme A. Nonyme 4 mai 2015 16:09

                  Les déboulonneurs ! Si c’est pas des héros ça ! Ils sont également contre les publicité géantes des bâches qui masquent les travaux sur les bâtiments publics et les financent en partie ? C’est vrai, vaut mieux taper le contribuable ou plutôt racler le font de ses poches...
                  Désobéissance civile ? Une bien grande formule pour ces révolutionnaires en carton ! smiley


                  • Fuchs Fuchs 4 mai 2015 16:50

                    Je trouve ça un peu con, la pub génère pas mal de revenu pour les villes et les panneaux publicitaires s’intègres de mieux en mieux dans le paysage. Les Don Quichotte moderne


                    • stetienne stetienne 4 mai 2015 17:57

                      ferait mieux d’effacer els immondes tag et graffitis qui enlaidissent les villes et les campagnes ces abrutis


                      • stetienne stetienne 4 mai 2015 18:05

                        sinon gare de lyon
                        plus de fontaine d’eau potable
                        les glos vigiles noires virent les sdf mais laissent tranquille les racailles avec pittbulls

                        bref c est grade c’est sales c est immondes c est la sncf des abrutis enarques


                        • Le421... Résistant Le421 4 mai 2015 20:57

                          Je trouve que les publicitaires ont été, dans mon cas, particulièrement efficaces.
                          A force d’envahir la télé, monter le son, affichage partout, je ne fais plus du tout attention aux spots et panneaux publicitaires.
                          Je sais que le message passe de manière subliminale.
                          Aussi, je me suis éduqué de manière à zapper systématiquement tout produit dont un encart publicitaire parle.
                          Imaginez un instant que ça marche sur vous aussi !!


                          • greenwasher greenwasher 4 mai 2015 21:12

                            La publicité, c’est le fachisme le plus sournois qui soit, c’est la négation la plus méprisante de l’humain, de son sens critique, de son libre arbitre, un nivellement totalitaire par le bas, une cheptelisation à base de tromperie, infligée au profit de l’esprit de lucre d’un petit cercle d’escrocs solidaires, toujours les mêmes : politichiens, publinazistes, merdias, banksters et trusts monopolystiques mondialisés. 


                            On peut juste déplorer que ces braves activistes (mais combien de lâches par ailleurs) ne s’en prennent aux effets plutôt qu’aux causes. Il est certes plus difficile de couper les têtes comme de taper sur le pro de la com (donc du mensonge) Delanoé et son fusible prolongement Hidalgo, premiers responsables de la marchandisation à outrance, par la municipalité ecocolobofaucialiste de l’espace public parisien depuis 14 ans : les véritables chiffres et enjeux du vélib et Decaux sont un parfait exemple de cette fumisterie permanente.

                            Le métro aussi est une belle illustration de cette exploitation cynique du bétail humain.


                            • maxidee 5 mai 2015 01:20

                              il ne vaut pas etre trop critique à leur égard car ils agissent !!!

                              mais leur combat semble dérisoire face aux enarques et lobbystes .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité