• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy 2017 : non, ça n’arrivera pas

Sarkozy 2017 : non, ça n’arrivera pas

L'homme providentiel serait-il (cas unique dans l'histoire de la Cinquième République) l'ancien président Sarkozy, alors qu'il a été massivement rejeté par l'opinion publique il y a à peine trois ans ? Va-t-il pouvoir se présenter de nouveau en 2017, où il est certain de battre à plate couture la gauche et l'extrême droite ? Pour moi, la réponse est claire : non. Il y a des signes qui ne trompent pas : Nicolas Sarkozy ne redeviendra jamais président de la République, et ne sera même pas en mesure de se présenter en 2017.

Dès que le mandat d'un président touche à sa fin, les Français commencent à rechercher l'homme providentiel (ou la femme, plus récemment, de Ségolène à Marine en passant par Martine) et s'ils ne trouvent pas mieux que leur actuel chef d'Etat, ils le réélisent. C'est ainsi depuis que le suffrage universel direct a été mis en place. Actuellement, nous vivons une situation inédite : le président Hollande déçoit tant que la chasse à l'homme providentiel a commencé très tôt, dès 2013, avant de se préciser cette année.

Historiquement, la France est plutôt un pays de droite : sur les neuf dernières présidentielles, six ont été remportées par le candidat de la droite ou du centre droit. C'est en effet à droite que l'on trouve les plus fortes personnalités de la vie politique française et donc les meilleurs hommes providentiels, tels que Giscard, Chirac ou Sarkozy : le dernier est le stéréotype même de l'homme providentiel, pour l'enthousiasme qu'il a suscité à son élection, qui fut à la hauteur de la déception qui s'ensuivit.

En 2012, Sarkozy échoue à être réelu : il va donc (un peu) se retirer de la vie politique, comme il l'a promis. Il enrage, mais est bien décidé à ne pas le montrer : ce serait du plus mauvais effet pour son retour, qui l'obsède déjà. Il a en effet pris un pari risqué, celui de la stratégie du manque : il part pour une longue absence, envoie des signaux (ou des cartes postales) à ses fans, regarde les nouveaux ténors de la droite s'entretuer, puis réapparait en 2015 ou 2016 dans un triomphal "retour à la De Gaulle" où les Français, désemparés par la nullité du gouvernement, la faiblesse de l'opposition et la montée du FN, lui font un triomphe et le ramènent à l'Elysée.

Mais, et c'est assez réjouissant, rien ne se passe jamais comme prévu en politique : ainsi, Balladur n'a pas été élu en 1995, Le Pen est arrivé au second tour en 2002 et offrit à son adversaire pourtant faible un triomphe à 82 %, Strauss-Kahn a vu son destin politique brisé par ses pulsions, et Sarkozy a complètement foiré son retour. Revenu trop tôt pour empêcher un antisarkosyste de reprendre l'UMP et de tuer dans l'oeuf son opération 2017, il a déjà, au bout de trois mois, rassuré ses adversaires sur ses chances très faibles de redevenir président, ou même de représenter son camp. Voici les différentes raisons de croire que non, Sarkozy n'a plus de chances de retour :

-Il n'est plus le seul qui compte à l'UMP. Ses deux ans d'absence ont excité les ambitions d'autres responsables politiques, des sarkozystes (NKM, Wauquiez) comme des rivaux (Juppé, Le Maire, Fillon). Il est ainsi obligé de composer avec les ambitions des uns, la méfiance des autres... Que c'est dur d'avoir des concurrents !

-Un véritable front antisarkozyste s'est formé à l'UMP : il n'avait en effet pas envisagé une seule seconde être si contesté, si critiqué dans le parti qu'il a dirigé et incarné durant huit ans, par toute une partie de la droite qui ne veut pas de lui, de son retour, de ses colères, de sa ligne droitière, de ses affaires, de ses courtisans... Le Maire a même prouvé quelque chose dont on ne se doutait pas : avoir Sarkozy comme rival rend plus fort.

-Il a maintenant un véritable rival à droite, Alain Juppé, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant. Son "fidèle" Ministre des Affaires étrangères semble bien décidé à lui barrer la route, ses ambitions présidentielles ayant été prises par Sarkozy comme une véritable déclaration de guerre, effrayé par l'immense popularité de ce vétéran de la République et son pouvoir d'apaisement sur l'ensemble des Français (même aimé à gauche !). Juppé est, selon les sondages, nettement plus apprécié que lui, et semble le mieux placé pour rassembler les Français s'ils lui donnaient son ticket pour 2017 à la primaire ouverte...

-Il est lâché progressivement par ses lieutenants, comme Morano et Raffarin, sans oublier que Dati et NKM ont tenu à rappeler leur indépendance à cet homme qui n'est rien sans son mur de courtisans.

-Il n'incarne plus ni le renouveau, ni la sagesse et l'expérience, étant nettement devancé dans ces deux domaines par Bruno Le Maire pour le premier et Alain Juppé pour le second. Difficile, en effet, d'incarner le renouveau lorsque les Français entendent parler de vous tous les jours ou presque depuis vingt ans, ou la sagesse et l'expérience lorsque vous disposez d'un bilan mitigé et que les méchancetés que vous proférez chaque jour sur tout le monde, même vos plus proches, font le bonheur du Canard enchaîné...

-Son caractère est un vrai problème : il est bel et bien pire qu'avant et perd progressivement sa déjà fragile stature d'homme d'Etat. On connait tous ces paroles affreuses qu'il dit chaque jour sur tout le monde : Marine Le Pen a un physique de "déménageur" et fait "hommasse, épaisse", Hollande "Monsieur Bidochon" est "mal fagoté" et "mange des frites", Xavier Bertrand est "un assureur" et "finira dans les mines de sel, pieds nus avec des plaies ouvertes", Fillon n'est pas son ancien premier ministre mais un "collaborateur" (ou un "loser" voire un "sans-couilles"), Le Maire est "ce connard que j'ai fait ministre", Valls a un "regard fuyant" d'"illuminé" à cause de ses lentilles de contact, et il attaque Wauquiez sur son addiction à YouPorn et Juppé sur son âge. Comme l'a si bien dit Fillon, un de ces "cons de l'UMP", "Ce ne sont pas des paroles d’un homme d’Etat". Rajoutez à cela cette scène incroyable où Sarkozy jubile devant les huées de ses fans adressées à Alain Juppé (on est bien loin de l'admirable "Je vous demande de vous arrêter !" lancé par Edouard Balladur à ses supporteurs qui huaient Chirac, coupable d'être au second tour), ainsi que cette terrible dérobade devant Sens commun, et trouvez-vous cet homme digne de diriger la France de nouveau ?

-Sa ligne politique, très "droite extrême", n'est plus la bonne. En 2007, Sarkozy avait réussi à siphonner les voix de Jean-Marie Le Pen en tenant un discours très extrémiste, qu'il a appliqué lors de son passage à l'Elysée avec la création du poétique Ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. En 2012, dans une campagne décidément très "halal, immigration, burqa, sécurité", il échoue à reproduire cet exploit, car le FN a retrouvé un leader fort : Marine Le Pen qui, pour les FNistes, est Sarkozy en mieux. Pas découragé pour autant, il continue sur cette ligne depuis son retour, mais a-t-il vraiment la plus petite chance de voler des électeurs qui se sentent désormais tout à fait représentés dans le parti d'extrême droite ? Et ne voit-il pas que, actuellement, c'est les modérés de l'UMP (Juppé, Le Maire, NKM) qui ont le vent en poupe ?

-Moins politique, il a d'innombrables affaires avec lui, dont certaines ne tarderont pas à connaître leur dénouement et à lui infliger une petite peine d'inégibilité qui fera du bien à tout le monde. Et même, en supposant qu'il ne se passe rien d'ici la primaire, l'UMP acceptera-t-elle vraiment de se laisser représenter par un homme dont elle risque d'être privée durant la campagne, ouvrant un boulevard au Front national ?

-Enfin, pour conclure, je dirais qu'il part avec une très mauvaise dynamique : sa cote de popularité descend chaque mois, quand celles de ses rivaux, Bruno Le Maire et surtout Alain Juppé, ne cessent de monter. Il ne séduit plus qu'un cercle de plus en plus restreint de droitistes qui, de toute manière, vénèrent une idole à son effigie depuis dix ans chaque soir avant d'aller se coucher : même ceux-ci, d'ailleurs, semblent commencer à voir Juppé d'un autre oeil, à le trouver plus apaisant, plus expérimenté... Si Sarkozy est largement derrière son rival dans les sondages chez les militants du centre et de la gauche, ainsi que pour l'ensemble des Français, sa courbe ne devrait plus tarder à croiser celle de Juppé chez les militants de droite, où il reste malgré tout populaire (mais comme je l'ai dit, de moins en moins). Rien que cet élément ne pardonne pas : aucun président n'a été élu avec des sondages qui sont de plus en plus mauvais chaque mois durant la campagne, ni avec plus de 60 % de mauvaise opinion chez les Français... Il ne devrait pas oublier que la primaire est ouverte.

Avec tous ces éléments, on peut se permettre de penser que les mois à venir vont être très pénibles pour l'ancien et ex-futur président...

Documents joints à cet article

Sarkozy 2017 : non, ça n'arrivera pas

Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 09:54

    Aïe, petit problème de photo... Désolé pour ceux que ça dérangerait et bonne lecture !


    • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 10:20

      Ah, je vois que le problème est réglé smiley


    • Line Yoblin d’Hividu 29 décembre 2014 10:17

      Bonne analyse, certes, mais l’homme est malin et pugnace, capable de belles peaux de banane pour ses adversaires et de surprenants ralliements à sa cause, soit via des flatteries et/ou promesses, soit via des menaces.

      Sa réélection serait un cauchemar, tout comme celle de Hollande ou l’élection de Marine, pour des raisons différentes, bien entendu.
      Que nous reste-t-il alors ? Juppé, si Sarko n’arrive pas à le griller d’ici 2017 ? Comme pour les deux précédentes élections présidentielles (en ce qui me concerne) ce serait mon choix au deuxième tour, mais non pas grâce à un vote pour, mais grâce à un vote contre l’autre candidat (Martine ou Hollande, probablement). Donc un choix par défaut, sans aucun enthousiasme.
      Notre horizon politique est vraiment désespérant.

      • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 10:25

        Personnellement ce serait un vote par adhésion mais je peux comprendre que certains n’aient pas plus envie de voter pour la droite traditionnelle (celle du sympa mais inefficace Chirac) que pour la droite décomplexée ou l’extrême droite, tout comme la gauche sociale-libérale. Or, y a-t-il, aujourd’hui, quelqu’un de meilleur que Juppé dans le paysage politique français ? J’ai beau chercher, je ne vois pas (et j’anticipe les réactions suivantes : non, Marine n’est pas la meilleure, c’est même une des pires).
        "l’homme est malin et pugnace, capable de belles peaux de banane pour ses adversaires et de surprenants ralliements à sa cause, soit via des flatteries et/ou promesses, soit via des menaces." en effet. Mais jusqu’ici, il a été tellement mauvais que j’espère encore... :->


      • Veniza Veniza 29 décembre 2014 11:40

        Je verrai bien revenir un vieil ennemi juré de Sarkozy : D. De Villepin.
        Je pense qu’il a la stature pour le poste.

         smiley


      • Veniza Veniza 29 décembre 2014 11:57

        Je suis d’accord avec vous, en politique c’est : on prend les même et on recommence !
        Il n’y a pas de choix, pas d’alternative.
        Pour ma part j’avais apprécié les primaires ouvertes du PS, je suis allé voter même si mon candidat n’a pas gagné, dommage d’ailleurs tout aurait été différent.
        Et c’est là que ça s’est déroulé en fait ! Tout autre candidat que Hollande aurait mieux fait, mais les français ne l’avaient pas compris et ne sont pas allé voter. C’est la seule chance qu’on ait de renouveler les potentiels candidats.


      • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 12:00

        «  »« quelqu’un de meilleur que Juppé dans le paysage politique français ? J’ai beau chercher, je ne vois pas »«  »

        Ainsi donc c’est cela ?? Les petites mains de JUPPE s’empressent de claironner l’impossible autre choix ??

        Votre proposition est donc un vieillard avec casier judiciaire ???


      • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 15:02

        Vaut mieux un vieux qui a payé sa dette à la justice qu’un entre-deux-âges qui ne va pas tarder à la payer non ?


      • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 15:04

        @Veniza Villepin ? Pourquoi pas... Hormis qu’il vient de rallier Sarkozy. smiley Sinon, votre jugement sur les primaires est le bon, et j’espère que les Français ne se tromperont pas pour celle de l’UMP.


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 décembre 2014 10:47

        Tant que les Français raisonnent en termes de « Gauche » et de « Droite », tant qu’ils s’accrochent et refusent de se libéer de ce Pendule politique, ils ne seront pas libres ni de bien penser ni d’agir utilement afin d’améliorer leur condition !

        Au titre de l’auteur j’ajouterais volontiers : Sarkozy (Droite)-Hollande (Gauche) 2017 : Non, plus jamais ça !!!

        Le changement, il faut OSER !!!


        • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 10:50

          Bonjour, et merci de votre commentaire. smiley A quelle alternative pensez-vous alors ?


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 décembre 2014 11:27

          L’alternative française, la seule est consignée dans mes articles et dans mes commentaires que vous pouvez consulter !


        • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:36

          Merci. (bon, je m’en doutais un peu...)


        • Veniza Veniza 29 décembre 2014 11:42

          Ne me parlez pas de gauche, où ça la gauche ? Vous voyez des gens de gauche au gouvernement vous ? Moi pas...
          Aux prochaines élections présidentielles les électeurs de gauche vont être drôlement embêtés... franchement quand on est socialiste, on ne peut pas voter Hollande, il ne cadre pas...


        • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 12:08

          «  »« Ne me parlez pas de gauche, où ça la gauche ? Vous voyez des gens de gauche au gouvernement vous ? Moi pas...
          Aux prochaines élections présidentielles les électeurs de gauche vont être drôlement embêtés... franchement quand on est socialiste, on ne peut pas voter Hollande, il ne cadre pas... »«  »

          Lol.. Quant à VALLS alors.. que dire... des idées white pour contrer les blackos... 


        • Jimmy 29 décembre 2014 10:51

          je ne vois pas comment Juppé et consorts pourront empêcher Sarko d’être candidat maintenant qu’il a repris le parti
          au 1er tour il bénéficiera de l’inaltérable matelas de voix (20 à 30%) venu tout droit des maisons de retraites et se retrouvera au 2e
          chacun aura le loisir d’avoir un « sursaut républicain » en votant pour lui sauf qu’on nous a déjà fait le coup ce qui promet d’amusantes gesticulations dans la presse pour nous convaincre de recommencer
          en admettant que rien ne se passe d’ici là
           


          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:02

            Dans ce cas, jetons un coup d’oeil aux probables reports de voix au deuxième tour. Pour éviter de tomber dans la politique-fiction, je ne fais que les candidats déclarés, ainsi que la supposition de la présence d’un ou plusieurs candidat(s) centriste(s) (car sinon une primaire avec l’UDI n’aurait pas de sens) :
            Bertrand : déteste Sarkozy, appelle à voter Juppé
            Fillon : idem que Bertrand
            Le Maire : partage la ligne de Juppé, appelle donc à voter pour lui
            Probable(s) candidat(s) centriste(s) : Sarko trop droitier, appelle à voter Juppé
            Estrosi : appelle à voter Sarkozy
            Pour l’instant donc, net avantage pour Juppé, mais attendons donc de voir quels seront les prochains candidats.


          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:03

            Voilà pourquoi, normalement, Sarkozy perdra la primaire et ne participera pas à la course pour 2017.


          • Jimmy 29 décembre 2014 11:24

            oui mais qui va organiser les primaires ?


          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:32

            Thierry Solère. Donc, pas Sarkozy. Il n’oserait de toute manière pas tenter de tricher vu l’effroi que lui inspire la possibilité d’une candidature de Juppé voire de Fillon en solo : ce serait quand même bête de se faire doubler par Le Pen et Hollande à cause d’une bête dispersion des voix.


          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:34

            Je rajouterais que Martine Aubry dirigeait le PS en 2011...


          • Veniza Veniza 29 décembre 2014 11:44


            Êtes-vous sûr quant au candidat Sarkozy qu’aucune de ses affaires judiciaires ne va le rattraper avant la désignation du candidat ou les élections présidentielles elles-même ?
            S’il est LE candidat l’UMP sera prise à dépourvu.


          • Veniza Veniza 29 décembre 2014 11:52

            Pour moi Juppé va être trop âgé, il aura 72 ans en 2017, soit 77 ans à la fin du mandat s’il était élu,
            je ne sais ... On se souvient du 2e mandat de Mitterand où il accusait le coup, il n’était plus de la partie, malade, âgé...
            Non décidément au-delà de 70ans je pense qu’il vaut mieux penser à la retraite et laisser sa place à quelqu’un de plus jeune.


          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 12:29

            Pour le candidat Sarkozy, c’est justement ce que j’explique dans l’article. smiley
            Quant à Juppé, je ne pense pas que l’âge soit embêtant pour lui : on a l’âge de ses artères, et il a une santé admirable.
            Et puis, qui voyez-vous dans la jeune génération ? Sarkozy, Le Pen ? Quant aux autres (comme Le Maire ou NKM), ils ne sont pas encore assez mûrs.
            Et, la France se portera de toute manière bien mieux en 2022 avec un Juppé de 77 ans qu’un Sarko de 67 ans.


          • AlainV AlainV 29 décembre 2014 14:07

            Ce n’est pas une question d’âge, mais de programme que l’on veut mettre en oeuvre. On est en démocratie, le plus important est de redonner la parole aux citoyens et demander leur avis par référendum pour chaque décision importante.
            Peu importe l’homme ou la femme qui sera à la tête du pays, ni son âge, s’il a une bonne santé. Mes voisins qui ont maintenant 95 et 96 ans étaient en forme jusqu’à 90 ans. Et ils avaient la sagesse de demander l’avis des jeunes. Un autre ami a 96 ans, toute sa tête (bien faite, bien pleine), il a conduit sa voiture sans problème jusque 95 ans.
            L’âge ne veut plus rien dire. Je préfère un vieux vraiment démocrate à un jeune facho qui n’a rien compris des leçons de l’histoire...


          • Allexandre 1er janvier 2015 19:53

            @ Alain V

            Demander aux Français leur avis par référendum". Vous êtes sérieux ? Les derniers référendums ne vous ont donc pas aguerri ? C’est une très mauvaise idée. D’abord matériellement, c’est très cher. Ensuite, les campagnes entourant les référendums tournent au pugilat entre partis et les sondages n’ont d’autres objets que d’influencer lourdement le vote de Français, qui majoritairement, ne s’intéressent pas à la politique de façon approfondie et sanctionnent surtout le gouvernement en place, initiateur du référendum. Trouvez autre chose. De toute façon, le suffrage universel tel qu’il est conçu par la Constitution est loin de l’esprit de la démocratie. Il n’est qu’une illusion de démocratie, des miettes jetées au petit peuple par les élites bourgeoises et riches, histoire de leur faire croire qu’ils décident de leur avenir. Ensuite, laissez-nous faire, on verra dans 5 ans !!!

          • Le p’tit Charles 29 décembre 2014 10:56
            ben..non, ça n’arrivera pas..la France mérite MLP rien d’autre... !

            • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:11

              C’est un point de vue... Mais la France mérite-t-elle d’être dirigée par un parti fondé par un antisémite et dirigé par une femme défendant la torture ?


            • Jimmy 29 décembre 2014 11:19

              antisémite ? torture ? comme si c’était ça les enjeux de ce vote


            • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:25

              Oui, si on parle du programme c’est encore pire, la St-Barthélémy politicienne. Le FN est utile au débat démocratique... mais pas au pouvoir. Ensuite, libre aux Français de faire la connerie de l’élire, mais je n’en ferai pas partie.


            • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 12:06

              «  »« C’est un point de vue... Mais la France mérite-t-elle d’être dirigée par un parti fondé par un antisémite et dirigé par une femme défendant la torture ? »«  »

              Qui était ministre quand la torture était pratiquée par la France en ALGERIE ?? Pas un certain MITTERAND décoré de la Francisque par ailleurs ??

              http://www.lepoint.fr/societe/guerre-d-algerie-le-dernier-tabou-de-mitterrand-15-10-2010-1250345_23.php

              Mémoire selective... 


            • Jimmy 29 décembre 2014 12:16

              l’enjeu de ce vote ce sera de savoir si on reste des pions du système américano-sioniste, c’est à dire si on reste dans l’union européenne, dans l’Otan et avec l’Euro comme monnaie ou si on se donne une chance d’en sortir


            • Le p’tit Charles 29 décembre 2014 12:25

              Vous préférez voter pour les gangsters qui ruine notre pays depuis le départ de De Gaulle...belle mentalité en effet...Un bon Français... !


            • AlainV AlainV 29 décembre 2014 14:13

              hgo04
              On a le droit de se tromper et de s’amender. De Mitterand, on en retiendra que ce qu’il a fait en tant que président.
              Les héros d’aujourd’hui en Europe, c’est Tsipras en Grèce et le journaliste Iglesias qui dirige Podemos en Espagne. L’important, ce n’est pas leur passé, mais ce qu’ils proposent maintenant, pour leur pays et pour l’Europe.


            • karibo karibo 29 décembre 2014 16:50

              @ Philippe.

              De suite les grands mots, pour quelqu’ un qui prétend voter juppé, vous réagissez comme les bobos .
              La torture , Ah la belle affaire ☛ Ah la facho ☁ ☚ , des qu’ on sort des clivages des pédales, on agite l’ épouvantail !
              Et bien « j’ vais voul’dire » quand un konnard ( que vous protégez) a posé une bombe dans une école, ou un lieu public : si lui tordre les kouilles pour lui faire avouer ou il a posé la bombe est pour vous pire que de laisser partir ne serait-ce que 20 enfants chez Spangero, je ne dirai qu’ une chose : il est bô votre humanisme à 2 roupies, et votre réaction de façade, bien politiquement correcte, retranchée dans votre monde de bisounours, nous amène directement à la « chariarisation »de ce qui reste de notre Pays, de sa laicité, et de ce que fut la France !
              Vous jouez le jeu des sionistes qui envoient leurs petits fachos défier les flics sans que personne ne bouge, fournissant meme la vaseline en justifiant de baisser la culotte .
              Ne serait-ce qu’ en 68 mieux valait en avoir une photo : en bon état de marche, avant d’ entrer dans un commissariat , pour en ressortir avec des fonctionnelles.
              De nos jours c ’est la sodomie pour tous, ouha le progrès, ça c ’est de l’ humanisme !
              Par contre un mohamed meja, on lui met juste une balle ...

            • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 17:10

              Je pense qu’il ne faut pas combattre les terroristes avec des moyens de terroristes car 1 une certaine partie préfèrent mourir plutôt qu’avouer, les islamistes encore plus que les autres 2 et si le torturé est innocent, alors ?! Mais ceci est mon point de vue, vous avez le vôtre et je le respecte.


            • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 20:20

              allons alain.. faut pas non plus etre de mauvaise foi...

              Son passé ?? en tant que collabo ??

              Son présent ?? http://www.amazon.fr/Mitterrand-quarante-voleurs-Jean-Montaldo/dp/222606995X

              Faut une sacré dose de culot...

              Mais c’est bien à ça qu’on les reconnait, hein ? 


            • karibo karibo 30 décembre 2014 16:34

              Combien d’ innocents en tole ?

              En ce cas on peut également supprimer la « justice » puisqu’ elle condamne des innocents ...
              Merci pour le respect, j’ adhère absolument pas .
              Quant à comparer un égorgement en live et lui chatouiller les cacahuètes dans l’ intéret supérieur général ...

            • Allexandre 1er janvier 2015 20:00

              Toujours less mêmes vieux poncifs. Côté mémoire sélective, vous en connaissez un rayon. Même si Mitterrand n’était pas très propre, MLP ne lui arrive pas à la cheville malgré tout. Mais quand on est d’extrême droite de manière viscérale, y’a pas grand chose à faire. C’est effrayant, surtout passé un certain âge, mais c’est indécrottable. Le fascisme a prouvé ses aptitudes il me semble. Or MLP c’est du fascisme sous un vernis de respectabilité. La France, et surtout les Français me désolent. Autant d’amnésie et si peu d’esprit critique, excepté envers la gauche, révèle le degré de prise de conscience et la pauvreté de l’analyse politique. Et ça se prend pour de doctes personnes pleines de leurs certitudes !!


            • COVADONGA722 COVADONGA722 1er janvier 2015 20:33

              Même si Mitterrand n’était pas très propre


              o juste deux petites taches sur la blanche armure

              la francisque donnée par Pétain et son indéfectible amitié pour Bousquet yep 

              la gauche lave plus blanc ......

            • Allexandre 1er janvier 2015 22:29

              Ah bon !!! mais la droite lave moins blanc. Et la droite extrême, alors j’ten parle pas !!!


            • ahtupic ahtupic 29 décembre 2014 11:00

              Ca n’arrivera pas. Mais à force d’en parler, ca pourrait bien arriver.


              • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 11:05

                On n’en parlera plus si on est convaincu que ça n’arrivera pas, d’où ma démarche. smiley


              • DanielD2 DanielD2 29 décembre 2014 12:35

                Perso j’ai trop envie d’assister à un débat Marine/Sarkozy au 2eme tour pour ne pas vouloir qu’il se présente.

                Il a tellement de casseroles, ça va être une boucherie. Alors qu’avec un Juppé, ça sera chiant comme un front républicain dans la Creuse.

                Je ne parle même pas de la gôôôôche, elle est morte depuis que ses électeurs ont compris, vu que le gouvernement leur a dit très clairement, que ça ne servaient plus à rien de voter pour elle.


                • Ronny Ronny 29 décembre 2014 12:45

                  Je partage globalement votre analyse.

                  Sarkozy que les électeurs de la droite extrême préfèreront sans doute l’original à la copie. Quant aux électeurs les moins à droite de l’UMP, et ceux du centre, ils préféreront Juppé. Je pense d’ailleurs que ce dernier a toutes les chances de l’emporter dans une primaire à droite, à condition que Sarkozy et sa bande n’aient pas gardé dans leur manche un coup fourré à la Pasqua... ou à la DSK.

                  Par ailleurs, et vous avez raison de l’indiquer, le nombre de casseroles juridiciaires que traîne Nabot premier reste une véritable bombe à retardement dans son « bussiness plan ».

                  Aujourd’hui, si je devais faire une hypothèse de second tour, je pense que nous nous dirigerions vers un duel entre Le Pen et Juppé. Je ne vois en effet personne au centre en capacité de relever le défi Juppé, sauf peut-être Manuel Valls qui reste, je pense que le meilleur candidat « socialiste ».

                  Plus à gauche, je ne vois personne émerger, que ce soit à l’aile gauche du PS au parti de gauche, ou chez EELV... il y a des personnalités intéressantes, telles que Clémentine Autain ou Arnaud Montebourg, mais personne d’assez fédérateur pour rassembler les opinions des électeurs de ces partis qui seront les grands perdants de la prochaine élection présidentielle.

                   


                  • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 13:50

                    Je partage aussi votre analyse sur le second tour, mais je rajouterai que, dès 2017, Juppé et Valls joueront dans le même camp, dès qu’il s’agira de former un gouvernement de coalition dirigé par Bayrou, ce qui arrive dans tous les pays d’Europe SAUF la France dont les partis ne parviennent pas à mettre leur petit orgueil de côté. Mais de toute évidence, en 2017, tous les sociaux-libéraux de bonne volonté seront les bienvenus au gouvernement Bayrou, et Valls en fait partie.


                  • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 13:53

                    Ensuite, il y a de bonnes chances que ça fasse exploser le PS (entre les sociaux-libéraux qui voudront travailler avec Juppé et les socialistes authentiques qui refuseront), mais ça c’est une autre histoire (que je devrais peut-être développer dans un autre article...). smiley


                  • Ronny Ronny 29 décembre 2014 13:59

                    @ Philippe

                    Deux articles d’avox abordait ces sujets, dont un que j’ai écrit sans svoir que le premier existait...

                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-notions-de-gauche-et-de-droite-13985

                    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-notions-de-droite-et-de-99902

                    ce qui n’empeche pas une réactualisation voire une analyse différente !


                  • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 15:12

                    Intéressant, merci beaucoup. En effet 2006 et 2011, une nouvelle interprétation s’impose, d’autant que je suis sûr que 2017 sera LE bon moment. smiley
                    Par la même occasion, je n’ai pas compris comment on faisait ces liens rouges, peut-on me l’expliquer svp ?


                  • Ronny Ronny 29 décembre 2014 22:04

                    Faites un simple copié collé de l’URL dans la fenêtre « ajouter une réaction »...


                    Exemple sur un site de petites annonces : 


                  • Philippe L. Philippe L. 30 décembre 2014 10:34

                    Merci beaucoup.


                  • Gieller Gieller 29 décembre 2014 12:45

                    Et encore, je trouve notre situation moins désespérée qu’aux US où les gens auront le choix entre un énième Bush et une deuxième Clinton... smiley


                    • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 13:16

                      Au delà du fait que ce sont des représentants de deux dynasties, je trouve ces deux candidats très intéressants : ça aurait pu être de plus mauvais Bush et Clinton.
                      Ensuite, certes, on serait sans doute déprimés si on avait un duel Claude Chirac-Frédéric Mitterrand chez nous...


                    • Laconique Laconique 29 décembre 2014 13:00

                      François Bayrou gouvernera.


                      • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 13:13

                        En tant que Premier ministre (de Juppé) ou en tant que président de la République (ce qui pourrait arriver en 2022 s’il devient Premier ministre) ?


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 décembre 2014 15:37

                        Si le paysan béarnais avait le courage de sortir de l’utopie européenne, il pourrait effectivement prétendre gouverner la France, il fait parti de cet autre Front National qui n’est pas lourdement diabolisé par l’hypocrisie politicienne ! Bayrou aime son pays sans qu’il ait à le placarder sur les murs, mais les Sarkozy et les Hollande n’aime rien du tout et ne trompent personne avec leurs récitations quotidiennes !


                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 décembre 2014 10:18

                        Mohammed, je suis inquiet et triste pour vous... Vous avez l’air sincère et convaincu.


                      • Philippe L. Philippe L. 30 décembre 2014 11:00

                        Je plussoie ce plussoiement. smiley


                      • karibo karibo 30 décembre 2014 16:42

                        Bayrou ce pro islamiste comme martine ou melenchon ?

                        A ce moment là il n’ y aura plus de Français de souche en France .

                      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 29 décembre 2014 13:19

                        @ l’auteur,

                        Excellente analyse.

                        Au-delà des différentes réactions : ce serait untel ou unetelle qui serait présent(e) au second tour, je dirais qu’il faudra attendre la fin du mois de janvier 2017 pour le savoir.

                        Quels sont les deux candidats qui arriveront en tête des heures d’audience sur les chaines de radio-télé au cours du mois de janvier 2017 ?

                        Autrement dit, quels sont les deux candidats que la finance internationale aura choisis ?

                        Quels que soient les deux désignés, et qui figureront donc au second tour puisque les Français sont incultes en politique (hélas !), le bateau France qui n’a déjà plus de commandant à bord se prendra une torpille de plus et ce pour cinq ans.

                        Notre avenir est donc condamné.

                        Seule solution : sortir au plus vite de ce piège mortel qu’est l’Union Européenne.

                        À moins d’une révolution, je ne vois rien qui vaille. Quand donc les Français en auront-ils assez pris sur la g... pour en arriver à cette extrémité nécessaire ? Difficile à dire.

                        Comme le dit avec raison Étienne Chouard, il faudra sortir de ce piège à rats qu’est l’Union Européenne avec une vraie Constitution, rédigée par les Français — et non par des représentants élus — et par un système prévoyant le tirage au sort de contrôleurs des élus.

                        La France sera de nouveau maîtresse de sa politique et indépendante.

                        Il sera toujours temps d’envisager secondairement une nouvelle Union européenne, mais sur d’autres bases, et avec prudence.

                        Mais ça, c’est-à-dire une révolution du style de La Commune en 1871, c’est pour quand ?

                        Combien de quinquennats seront encore nécessaires pour en arriver là ?

                        J’ai mal à la France, à mon pays que j’aime, tout comme chacun d’entre vous, j’en suis sûr.


                        Cordialement.

                         

                        Thierry Saladin


                        • Pale Rider Pale Rider 29 décembre 2014 17:34

                          Cet article fait du bien, même si l’inespéré peut aussi être la catastrophe, du style un match Le Pen/ Sarko, auquel cas il n’y a plus qu’à entrer en Résistance.
                          Je pense que c’est un devoir républicain de souhaiter une très mauvaise année 2015 au citoyen Sarkozy et à ses complices, ainsi qu’à tout le personnel politique corrompu qui a souillé notre pays. Autrement dit, à souhaiter talent et inspiration aux juges.
                          On peut reconnaître à l’actif de Hollande le fait que la justice fonctionne mieux. L’acharnement pathétique de Sarko à revenir à la fonction suprême pour assurer son impunité en est la démonstration. Mais le suave parfum du cachot commence à lui titiller les Marine... euh : les narines. Peut-être ne dormons-nous pas toujours bien, mais les nuits sarkoziennes doivent être peuplées de cauchemars terrifiants


                          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 17:42

                            Je vais de ce pas accomplir mon devoir républicain. smiley
                            C’est vrai que Hollande a l’air de nettement moins traîner dans des affaires chelou que son prédécesseur, ce qui explique que, bien que n’étant pas de gauche, je le préfère à Sarko au moins sur le plan humain.


                          • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 18:11

                            Tiens, Sarkozy songerait à appeler son nouveau parti « Le Rassemblement »... Si dans les faits c’est pas trop ça, niveau marketing c’est pas mal, qu’en pensez-vous ?
                            (personnellement j’aurais préféré « Rassemblement républicain » car il y a les deux mots que je chéris le plus en politique et ç’aurait été une jolie référence à Chirac, mais bon...)


                            • kalachnikov lermontov 29 décembre 2014 18:24

                              Si, dans les faits, c’est ça car c’est ’le rassemblement pour moi-même’.

                              http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/nicolas-sarkozy-les-secrets-de-son-train-de-vie-995070


                            • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 29 décembre 2014 20:00

                              Juppé, Sarko, Hollande, Le Pen... Ouille ouille ouille !

                              J’espère que d’ici là un vent nouveau va arriver, comme en Espagne (Podemos), ou en Grèce (Syriza).

                              Bien sûr, les journeaux français soit n’en parlent pas, soit promettent des catastrophes irréversibles, comme si l’état actuel de nos pays sous anesthésie ultra-libérale n’était pas des plus catastrophiques.

                              Car c’est bien là la question : quel homme, femme politique, fournit-il une vraie alternative au chaos économique que nous connaissons ? Aucun.

                              Tant qu’on en est là, on ne fera que s’enfoncer toujours davantage dans notre marécage, sans aucune perspective de rencontrer quelque sauvetage que ce soit.

                              Le bateau coule et tous les capitaines potentiels n’ont qu’une idée : foncer dans l’iceberg de la compétitivité jusqu’à noyade complète des compartiments de troisième et deuxième classe.

                              Avec ces clowns sinistres, seule l’oligarchie sera sauvée.


                              • Philippe L. Philippe L. 29 décembre 2014 20:59

                                C’est vrai que comparé à Sarko y a pas photo... smiley


                              • Ringard Willycat Ringard Willycat 29 décembre 2014 20:34

                                Son retour est une ineptie monumentale, si l’UMP veut le pouvoir, ce sera avec Juppé pas avec ce loser


                                • ahtupic ahtupic 30 décembre 2014 00:09

                                  Pour les tenants du système actuel comme l’auteur, j’adore votre programme électoral qui consiste à dire : Pas de Sarko, ni de FN ou autre d’ailleurs
                                  Mais on garde l’euro, l’europe, l’OTAN, le TAFTA, la soumission à Washington, etc...
                                  C’est pas un programme et cette politique là, on l’a déjà depuis au moins 2007avec les résultats que vous savez.
                                  Alors que ce soit Hollandouille, le nain ou Juppette, c’est du pareil au même.
                                  Ils doivent tous disparaître.


                                  • Philippe L. Philippe L. 30 décembre 2014 10:43

                                    Tout ça, ça date d’avant 2007, et ça marchait jusque là.
                                    Ensuite, on a eu le mauvais président (Sarko) au mauvais moment (la crise). Il avait bien pris les choses en main au début, puis a retourné sa veste, découragé, et a commencé rapidement à se préoccuper de sa réélection.


                                  • Blé 30 décembre 2014 08:26

                                    Je trouve l’auteur de cet article très optimiste, il croit encore que ce sont les élus à la présidentielle qui gouvernent la France ! Quel naïveté !

                                    Regardez donc de plus près ce qui se passe en Grèce. Les électeurs ont osé voter pour un parti qui ne convient pas à la troïka, deux heures plus tard, le F M I annonce la sanction, plus de crédit à la Grèce.

                                    En votant pour Jupé, où tout autre candidat pouvant plaire à la finance c’est voter pour les banquiers, c’est à dire appliquer une politique qui sera toujours de plus en plus dure (voire injustifiable) pour les travailleurs (salariés, chômeurs, paysans, commerçants, P M I-P M E) et de plus en plus favorable aux possédants et à leurs chiens de garde que sont les média dominants.

                                    Le clivage ne passe plus par « droite/gauche » mais par les françaises et français qui veulent reprendre leur destin en main et ceux qui veulent que le pays continue d’être asservi par le $, la corruption, la mafia, toute chose que nous révèlent chaque jour les journalistes qui font leur métier.


                                    • karibo karibo 30 décembre 2014 16:57

                                      Ce sera un sioniste pro amerloc .


                                    • ahtupic ahtupic 30 décembre 2014 22:45

                                      Virer Hollande, empêcher Sarko ou le FN de venir ou revenir au pouvoir, je regrette mais ce n’est pas un programme de gouvernement, c’est de l’enfumage qui évite de parler de la politique à apppliquer.


                                      • julius 1ER 31 décembre 2014 09:09

                                        Historiquement, la France est plutôt un pays de droite : sur les neuf dernières présidentielles, six ont été remportées par le candidat de la droite ou du centre droit.

                                        @l’auteur,
                                        vous comme les français dans leur ensemble, êtes sacrément « maso », car élire et réelire les mêmes gens de droite alors qu’ils vous ont mis le pays sans dessus-dessous....... là je dois dire que l’on est soit dans une mouvance du syndrome de Stockholm ou alors avec un peuple de gnous !!!!!!!!!!!!!

                                        • Philippe L. Philippe L. 31 décembre 2014 11:59

                                          Si vous croyez que j’aime toute la droite... Je suis sans doute plutôt au centre droit, ce qui explique que je me reconnaisse plus dans la ligne de Juppé que celle de Sarkozy ou Le Pen.


                                        • soi même 2 janvier 2015 02:38

                                          Il faut se faire à l’évidence , on l’a foutue dehors par la porte de la Présidence et il est rentre par la fenêtre, il est évident si, il y a pas un poids lourd sur son échine , il reviendra comme guignole au pouvoir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité