• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Scénario complot : l’orchestration de l’incompétence, de la (...)

Scénario complot : l’orchestration de l’incompétence, de la mauvaise gestion et des mensonges

Dans tous les domaines, il est souvent utile de sortir des cadres « classiques » d’analyse pour comprendre la réelle mécanique des choses.

Tentons d’appliquer cette démarche à la crise sanitaire du coronavirus pour élaborer un scénario, sans doute critiquable, mais restant dans le domaine du possible.

La crise du coronavirus a mis en lumière l’incompétence, la mauvaise gestion, les contradictions et les mensonges de l’immense majorité de nos « élites ».

Il est inutile de rappeler les épisodes du manque de réactivité, des masques, du gel hydro alcoolique, des tests, des règles fluctuantes du confinement…, des promesses, des reculades.

Certains médias (pourtant aux ordres), les réseaux sociaux, une partie de la population mettent en lumière l’impéritie, la légèreté, les mensonges, la concussion… des « élites » et particulièrement du personnel politique.

Nos élites seraient-elles vraiment aussi incompétentes, ignorantes, bêtes, nulles… que l’actualité semble le montrer ? Cela semble vraiment improbable.

Pourquoi ne serait-il pas possible que l’ensemble des décisions, des comportements, des déclarations, des débordements… soit scénarisé ?

Un scénario prévoyant un ajustement des structures sociétales en vue d’un objectif précis : une exploitation accrue et une domination augmentée de la population par la contrainte.

Dans ce mauvais film, il n’y a pas de place pour l’improvisation, les « élites » lisent ou récitent un texte bien structuré et orienté vers la manipulation de l’opinion publique pour lui faire accepter l’ajustement structurel.

Ainsi, chacun tient son rôle de matamore, de fou du roi, de premier de la classe… sans aucun degré de liberté dans l’interprétation. La mise en scène ne tolère aucune improvisation sous peine d’exclusion.

L’enchainement des évènements est modélisé selon des étapes, les décisions politiques planifiées en conséquence… Néanmoins, le scénario n’est pas totalement figé car des réactions populaires inattendues peuvent se produire. Dans ce cas, il est légèrement et/ou temporairement modifié en conséquence. Par exemple, les conditions du confinement sont assouplies dans les quartiers. A l’inverse, lorsque des mesures contraignantes rencontrent l’assentiment d’une « majorité » de la population ou ne suscitent que peu de réactions hostiles, lesdites mesures sont prolongées et/ou aggravées.

De plus, le flou dans les ordres, les contradictions, les pas en avant puis en arrière… procèdent d’une volonté de déstabiliser, de tromper, d’enfumer… la population. Cette stratégie donne aussi du grain à moudre à la contestation. Les réseaux sociaux et certains médias permettent à la vindicte populaire de s’exprimer individuellement ce qui réduit la pression du mécontentement à l’instar d’une soupape de sécurité et cela permet aussi au système d’identifier et de localiser les contestataires.

L’horizon du scénario (que seuls les dirigeants du système connaissent) pourrait être un mélange entre néolibéralisme et de néofascisme à la soviétique : la loi du marché pour la populace et la nomenklatura pour la petite minorité.

L’avantage d’un tel scénario est qu’il permet de dépasser l’incohérence apparente et fournit une explication logique et un fil conducteur à la « mauvaise » gestion de la crise du coronavirus, aux contradictions et aux mensonges ainsi qu’à l’incompétence supposée de l’immense majorité de nos « élites ».

Dans ce contexte, la classe politique apparait servile mais pas inconséquente. Elle joue pleinement le rôle qui lui a été attribué. Même si la grande majorité du personnel politique ne connaît pas le réel but du jeu, la fin du film, il reste néanmoins complice car il participe à l’intrigue. Comme dans d’autres circonstances, il ne faudra jamais admettre le prétexte : « On ne savait pas ! ».

PS. à lire :

- Le système, l’opinion publique et les grandes causes
- La démocratie de connivence et l'anéantissement de la France
- Révolution silencieuse : en route vers le boycott

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • rogal 4 mai 17:43

    Complotisme un peu mou, après tous ce que nous avons déjà pu lire ici et là.


    • Zolko Zolko 4 mai 19:23

      @rogal : oui, j’attendais moi-aussi un peu plus de croustillant. En plus, ça partait bien, l’intro était alléchante, les personnages étaient en place, le verbe était relevé, presque tonitruant, puis ça s’est fini en queue de boudin avant de vraiment commencer.
       
      Par exemple, aucun mot de l’effondrement des bourses une semaine avant l’annonce du confinement. Curieuse coïncidence quand-même, qu’on vrai complotiste aurait relevé.
       
      Si même les complotistes deviennent mous du slip, ou va-t-on ?


    • rhea 1481971 4 mai 18:34

      Ils n’ont pas lu « le courage dans la politique » de J F Kennedy, ils

      connaissent la cause de cette pandémie et ils n’en parle pas. Que

      de débats qui sont à coté de la plaque. Un naturaliste a fait le lien

      avec la 5G , il a perdu des abonnés à sa lettre. Enfin J F Kennedi

      c’est fait assassiné.


      • Décrypteur 4 mai 18:39

        Vous avez raison, la réelle mécanique des choses est souvent sous nos yeux, mais nous cherchons souvent au mauvais endroit une explication rationnelle. Je partage votre point de vue dans les grandes lignes, mais je pense qu’il faut creuser plus profond encore dans cette direction pour découvrir les ressorts réels de cette affaire.

        Dans un article à paraître très prochainement, je formule une hypothèse plus audacieuse et complotiste en diable (c’est comme ça que l’on qualifie la pensée hors cadre). 

        Pour en discuter, si vous avez la gentillesse (et le courage) de me lire.


        • François Vesin François Vesin 4 mai 19:08

          Factuel , Condensé, Implacable ! 

          Pas de mitigeur possible pour les adeptes de l’eau tiède,

          pas de complot en vue pour réveiller les chiens de garde,

          pas d’insultes ni de menace pour déranger les âmes pures !

          .

          En revanche, l’horizon du scénario c’est le scénario lui-même :

          un populicide est en cours d’exécution.

          Les plus faibles comptent leurs morts, les plus pauvres savent

          qu’ils le seront plus encore, les plus riches font leurs comptes,

          et 99% des forts d’hier sont terrés mais ils n’en ont pas honte.

          C’est un populicide silencieux et convenu de longue date

          où les ténors du barreau, des lettres, des arts etc. se cachent.

          parce que l’on peut compter sur les deux mains  propres  

          celles et ceux de nos « élites » qui ne renoncent pas au peuple

          et qui viennent grossir et renforcer les rangs du Front Populaire .


          • BA 4 mai 20:10

            En France, nous pouvons faire le bilan de la première vague, car la première vague est terminée.

            L’INSEE diffuse le nombre de morts, quelle que soit la cause de la mort.

            Entre le 1er mars 2020 et le 20 avril 2020, il y a eu 109 831 morts.

            C’est une hausse de + 16 % par rapport à la même période en 2018 (il y avait eu 94 881 morts en 2018).

            C’est une hausse de + 27 % par rapport à la même période en 2019 (il y avait eu 86 606 morts en 2019).


            Source :


            https://www.insee.fr/fr/information/4470857


            • Legestr glaz Legestr glaz 5 mai 11:11

              @BA

              Sauf qu’il n’est jamais question d’examiner la mortalité de 2017, parce que celle-ci est supérieure à celle de 2020.

              C’est tellement facile d’ignorer les chiffres de 2017 qui démontrent que le covid19 a été moins létal que la grippe de la saison 2016-2017. 

              C’est le « grand » silence des médias à ce sujet. Les chiffres ne sont pas disponibles ? Cela prêterait à rire s’il n’y avait pas un bien jolie manipulation derrière cette présentation chiffrée. Parce que, en effet, montrer au Peuple que l’épisode grippal 2016-2017 a fait bien plus de victimes que le covid19, c’est faire la démonstration que cet « affolement » général, que ce « confinement », que cet « arrêt » de l’économie ne sont en rien, en rien, en rien, justifiés. 

              Et on peut, par ailleurs, montrer des chiffres d’années antérieures au cours desquelles le virus de la grippe a été particulièrement « efficace » sur la mortalité, bien davantage que le covid19. L’expérience et le recul s’arrêtent donc à l’année 2018 ? Comme c’est étrange !


            • Bernard Conte Bernard Conte 8 mai 09:03

              @Legestr glaz

              bonjour où peut-on trouver les stats de 2017 ?


            • McGurk McGurk 4 mai 22:02

              Ca n’a rien d’une idée « complotiste ».

              Le pouvoir français, corrompu, a été transmis à une structure supranationale toute puissante encore plus corrompu elle-même manipulée par les multinationales les plus puissantes du monde.

              Lorsqu’on a la moitié d’un continent sous contrôle, via la putocratie européenne aux commandes, il est très simple de « faire des réformes ».

              La voie royale auparavant était de faire monter les plus corrompus et lâches au pouvoir via des campagnes subventionnées. Mais toute opportunité est bonne à prendre.

              Avec le coromachin, on peut soumettre tout un peuple en une petite semaine à savoir supprimer à la fois dialogue social (trop long) et violence d’Etat (trop pénible pour la population). Il suffit de créer une panique organisée par les instances en répétant suffisamment de fois des messages très inquiétants et d’en changer tous les deux/trois jours.

              Le parlement se vide (plus d’opposition politique), la rue est déserte (plus de manifs et de gens qui grognent), les gens grelottent dans leur coin.

              Voilà donc comment on peut, en une seule fois, faire passer toutes les lois les plus délirantes. Plus besoin de CRS qui tabassent, c’est net et propre.

              Facile de vérifier ces dires, c’est justement ce qui s’est passé. On a réussi à nous faire passer « l’Etat d’urgence sanitaire », à nous priver des moyens de protection de base sans le justifier.

              En définitive, on affaiblit la population et sa volonté sur le long terme. Tout prétexte sera utilisé pour détruire le peu de résistance (catastrophe naturelle, attentats, etc.).


              • Djam Djam 5 mai 10:52

                @ Bernard Conte

                Votre proposition est probablement la plus évidente. Mais attention Bernard, on va vous tomber de dessus avec les petites sucreries mises à disposition des pavloviens de la pensarde alignée : le complotisme !

                A la lecture des premiers commentaires, c’est gagné ! Ils ne peuvent pas s’en empêcher car pour la majorité des esprits de notre époque, supposer que l’on s’est sans doute trompé et que l’on a bouffé pendant 8 semaines l’évangile des médias relayant exactement ce qu’ils considéraient comme « bon pour les masses » est un exercice que très peu de pécus sont capables de faire.

                Se remettre en cause ?? Vous n’y pensez pas Bernard... plutôt se moquer, discréditer, ricaner, mépriser, tout sauf le doute en soi...

                Allez donc démontrer à ces méprisants sûrs d’eux-mêmes que le complot fait partie des comportements courants dans l’Histoire des civilisations... et vous recevrez ce qu’à concocter les pires de régimes : la neutralisation de vos propos par l’anathème et le discrédit par la fameuse « loi de Godwin »...


                • Zolko Zolko 5 mai 16:08

                  @Djam

                  A la lecture des premiers commentaires, c’est gagné ! Ils ne peuvent pas s’en empêcher car pour la majorité des esprits de notre époque, supposer que l’on s’est sans doute trompé et que l’on a bouffé pendant 8 semaines l’évangile des médias

                   
                  Si vous pensez à mon commentaire, j’avais écrit ici-même le 17 mars que c’était un complot grossier. J’ai pas eu besoin de 8 semaines de BFM-TV pour m’en rendre compte. C’est comme en 1945, tout le monde était résistant, alors qu’en 1940, ils étaient beaucoup plus rares.

                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 5 mai 11:47

                  Amis terriens bonjours...

                  La, on est dans une de ces phases finales, peut être mais ? phase finale de quoi me direz vous et bien de la compétition qui élimine démarrée il y a genre + de 10 000 ans, je ne fais en aucun cas référence à la fausse histoire officielle bien sur, cette phase finale est la bienvenue.Soit on y passe soit on change radicalement..soit un peu des deux..

                  Elle va soit détruire nombre d’humains, voir tous si l’Origine s’en mêle car notre existence ne se justifie plus en quoique que ce soit.

                  Éliminer mais qui donc ? en principe surtout mais pas seulement hélas mais c’est ainsi ceux qui refusent une société coopérative, équitable, partageuse, etc et ceci volontairement bien sur, et veulent à tout prix un monde pseudo compétitif qui est guerre, vols, massacres, conflits, violences, destruction et machines pour une vie de machine etc, perdant de vue que cela veut dire éliminer, et qui veulent une société organisée verticalement ou chaque niveau suce et pompe les niveaux en dessous..tous mauvais ? quasiment oui..même votre serviteur, être mauvais c’est ne pas être sur le chemin de la vie...

                  C’est la fin de la partie de monopoly, le gagnant veut ses sous-sous dans la popoche ..

                  Fallait pas jouer ! mais là le fait est : on joue encore faut arrêter de suite !

                  que dit la masse à cela qui nous amène au bord d’un précipice dont on ne voit pas le fond.. ? La masse elle dit : ça va pas la tête elle doit être bonne la moquette ? t’es fou ou quoi ? Faut te faire soigner !!


                  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 5 mai 11:48

                    @Géronimo howakhan

                    excusez moi, merci à l’auteur de ce billet...


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 mai 16:36

                    Ça sent l’auto-amnistie pour les élus et il en est encore pour nous dire qu’il faut voter, que nous sommes responsables si nous ne votons pas, etc…etc…

                    Ceux qui ont voté pour des irresponsables vont-ils continuer à nous donner des leçons de civisme ?

                    https://www.les-crises.fr/le-senat-vient-de-voter-l-amnistie-des-elus-employeurs-et-fonctionnaires/


                    • Esprit Critique 5 mai 17:48

                      Notre haute administration les agences de santé sont des ramassis de crétins incompétents, qui non seulement suce une partie énorme des budgets de santé, mais fond en sorte que le système soit d’une inefficacité crasse.

                      Le chef de ces saloperies est connu il passe a la télé tous les soirs : Mon-Salaud !!!


                      • Bernard Conte Bernard Conte 8 mai 09:26

                        Bonjour, Je crois que chacun a pu s’exprimer. Mon article succin est une sorte de billet d’humeur qui ne vise pas l’exhaustivité. Dans les 3 liens en fin de texte j’ai été plus précis.

                        Concernant la crise du corona, elle est notamment instrumentalisée pour mettre en lumière les défaillances, l’incapacité, la corruption, l’égoïsme des États et de l’Europe.

                        Ils vont nous dire que pour répondre à de telles crises, il faut dépasser les « blocages » institutionnels existants par une coopération, une coordination, un gouvernement mondial.

                        Ceux qui croient à un retour aux Etats-nations sont des naïfs ou des complices

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité