• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Seul le peuple est légitime : MACRON DEMISSION !

Seul le peuple est légitime : MACRON DEMISSION !

Nous citoyennes et citoyens de France, sans-partis, militants politiques organisés, associatifs, syndicalistes, qui sommes participants ou/et solidaires de la lutte populaire des "gilets jaunes" dénonçons la violence sociale du régime Macron qui se déchaîne. Le président des riches accable le peuple de mesures anti-sociales et anti-patriotiques.

Pendant que des dizaines de milliards sont données aux milliardaires sous des formes diverses (CICE, suppression de l'ISF, "Exit tax", "Flat tax"...) les ouvriers, les employés, les paysans, les retraités, artisans, petits commerçants, les couches moyennes sont matraquées (hausse de la CSG des retraités, salaires réels baissés et, de toutes façons, très insuffisants, hausse des impôts et taxes indirectes (les plus injustes) augmentées, baisse des APL....)

Cela dans le cadre général de la politique fixée par Macron, l'UE et le CAC40 : blocage des salaires, recul des pensions et des remboursements SECU, précarisation générale de la jeunesse, casse des services publics (seule richesse de ceux qui n'ont rien), privatisations, c'est-à-dire vol de l'argent public, casse du droit du travail, casse de la souveraineté du peuple conquise par la Révolution, attaques contre la démocratie et les libertés, gouvernement dictatorial par ordonnances, etc.

Face à ces agressions, qui entraînent des situations catastrophiques pour les enfants, les femmes et les hommes de ce pays car ce sont des millions des nôtres qui souffrent dans leurs corps et dans leurs esprits de cette politique, la colère gronde.

Car l’aristocratie des riches et ses relais politiques, les Macron, Moscovici, Philippe et autres grands seigneurs de l’oligarchie, non contents d’exploiter et de démolir des vies, non content de casser la France, sa langue, ses institutions communales, font preuve d'une morgue et d'un mépris profond pour le peuple.

Mais le peuple est seul légitime et souverain pour décider de ses affaires. Alors quand ce même peuple dit : Assez !, explose d'une juste indignation à l’image des grandes mouvements populaires de notre pays (Révolution française, 1830, 1848, 1871, 1936, 1945, 1968,1995, 2006…) et exige l'augmentation générale des salaires, la baisse des taxes, la défense des services publics, la nationalisation de Total, la protection du travail et le rétablissement de la souveraineté nationale, la démission du gouvernement et de l'hôte actuel de l'Elysée, nous prétendons qu'il a raison.

Macron (18,2% seulement des inscrits au 1er tour des Présidentielles ! et désormais honni de la grande majorité des français) doit démissionner comme l'ont dit spontanément et massivement les "gilets jaunes". Et le peuple travailleur doit s’unir pour que revive une République française sociale, souveraine, fraternelle, pacifique, coopérant avec tous les autres peuples.

SIGNER la pétition cliquer ici

Appel lancé le 1er décembre 2018 par :

  • Léon Landini résistant FTP Main d’œuvre Immigrée, président de l'amical des bataillons Carmagnole Liberté
    Léon Landini est également président du PRCF.
  • Annie Lacroix-Riz - historienne
  • Jo Hernandez, secrétaire de la commission luttes du PRCF
  • Antoine Manessis, secrétaire de la commission action unitaire du PRCF

 

Source


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Attila Attila 3 décembre 2018 22:58

    Comme personne ne peut le forcer à démissionner, on peut lui donner un coup de pouce avec la destitution prévue par l’article 68 de la Constitution.

    Mode d’emploi

    .


    • Super Cochon 4 décembre 2018 02:41

      Un Communiste qui défend la Démocratie , c’est le Cannibale qui soutient le Véganisme !


      • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 4 décembre 2018 07:36

        D’accord pour la démission, mais une démission progressiste vers la gauche sinon c’est niet kamarade !


        • France Républicaine et Souverainiste France Républicaine et Souverainiste 4 décembre 2018 08:52

          Bon article, mais vous oubliez que Macron a été élu par la majorité ! Ce qui ne l’autorise pas, il est vrai, a matraqué de taxes ceux qui n’ont pas voté pour lui, c’est-à-dire les travailleurs...


          • xana 4 décembre 2018 10:34

            @France Républicaine et Souverainiste

            Oui, élu par une majorité relative, dans une élection truquée. Seuls les abstentions y représentaient l’opposition des citoyens !
            Cette « élection » a permis de mettre en évidence l’immense fraude du système représentatif soi-disant « démocratique ».

            On vous convoque une fois tous les quatre ans pour une élection savamment truquée (avec deux tours pour maintenir un faux suspens) et c’est bon ! Vous êtes en Démocratie ! Maintenant laissez-nous gouverner pour le plus grand bien de nos (discrets) commanditaires et sponsors...

            Désolé, c’est peutêtre une république (comme le Chili de Pinochet) mais ce n’est certainement pas une démocratie. Il ne suffit pas de lui coller ce nom comme un postiche sur la figure. Et Macron n’est pas le président élu d’une Démocratie, mais le président coopté par ses maîtres à une élection truquée pour gouverner une Ploutocratie sous leurs directives.

            Jean Xana


          • oncle archibald 4 décembre 2018 11:05

            @xana : « Seuls les abstentions y représentaient l’opposition des citoyens ! »

            Pourquoi ? Dans l’éventail des choix possibles au premier tour il n’y en avait pas un seul qui peu ou prou aurait pu représenter vos idées et vos intérêts ?

            Comment imaginer le fonctionnement d’une démocratie sans que des représentants d’une pluralité idées et d’intérêts soient des « têtes de liste » ?

            Quand vous écrivez « Macron n’est pas le président élu d’une Démocratie, mais le président coopté par ses maîtres à une élection truquée » vous savez bien que ça n’est pas vrai. Comment ne pas voir que si « le peuple » avait bien voulu se déplacer jusqu’au bureau de vote il pouvait faire en sorte que le deuxième tour soit tout autre.

            Comment ne pas voir que si aucun des candidats en présence ne vous convenait , que ce soit au premier ou au deuxième tour, il convenait d’aller voter blanc ou nul au point de faire savoir de façon indiscutable que la majorité en France était contre tous ces candidats et exigeait autre chose.

            L’abstention c’est accepter le choix de ceux qui vont aller voter, contrairement au vote blanc ça ne peut pas exprimer une opinion.


          • oncle archibald 4 décembre 2018 12:23

            @arthes

            Votre argumentation pour faire de l’abstention l’expression d’une opinion ne tient pas en face de l’expression de la même opinion par un vote blanc.

            Un abstentionniste on ne sait pas s’il a préféré aller à la pêche ou rester au lit, un électeur qui se déplace jusqu’au bureau de vote pour aller dire je refuse tous les choix qui me sont proposés c’est très différent.

            Vous imaginez une élection ou le vote blanc sort premier au dépouillement ? Malgré la loi électorale qui permet de ne pas en tenir compte cela aurait nécessairement eu un impact énorme.

            Jamais Mr Macron n’aurait pu gouverner « en Jupiter » comme il l’a fait s’il avait été mis en minorité par les votes blancs. Cet évènement inédit aurait provoqué dès le lendemain de l’élection un énorme débat d’idées pour savoir ce que souhaitaient les « majoritaires » qui avaient exprimé leur refus de voir gouverner tous les candidats offerts à leur choix.

            Et puis pour ceux qui aiment vraiment la démocratie, aller voter est un devoir. On ne peut pas prétendre aimer la démocratie et ne pas faire l’effort d’aller donner son choix en glissant son bulletin dans l’urne, fut-il un refus de tous les candidats matérialisé par un vote blanc.

            Depuis que j’ai le droit de vote je n’ai jamais raté une seule occasion de donner mon avis, et il m’est arrivé quelques fois de voter blanc. Les votes blancs ne sont négligeables que parce qu’ils restent marginaux. S’ils étaient majoritaires il en serait tout autrement. Ils auraient très bien pu être majoritaires au deuxième tour le dernière présidentielle.


          • Yanleroc Yanleroc 4 décembre 2018 13:03

            cherchez pas, l’ opinion des abstentionnistes est dans la rue et sur les rond-points !


          • oncle archibald 4 décembre 2018 14:11

            @Yanleroc

            Et c’est bien cela qui est détectable lorsque l’on est attaché à la démocratie parce que vous vous permettez de penser à la place des électeurs oú plus exactement des inscrits, moi je prefere qu’ils votent et que l’on tienne compte de leur vote.


          • oncle archibald 4 décembre 2018 14:13

            detestable et non pas détectable, bien sûr.


          • oncle archibald 4 décembre 2018 15:41

            @arthes : « pour moi, voter blanc revenait à voter Macron »

            Dejà non, voter blanc revenait à laisser à ceux qui choisissent l’un ou l’autre des bulletins le soin de designer le vainqueur.

            Ensuite et comme je vous l’explique plus haut, votre blanc en masse n’aurait pas eu du tout le même effet que s’abstenir. En vous rendant aux urnes vous affirmez votre attachement à la démocratie. En votant blanc vous indiquez votre insatisfaction face au choix proposé.

            On ne peut rien conclure en comptant les abstentionnistes, sinon qu’un grand nombre d’inscrits refusent d’exprimer une opinion, soit parce qu’ils se désintéressent du résultat, soit parce que c’est carrément la démocratie, la possibilité de s’exprimer, qui ne les intéresse pas.


          • Xenozoid 4 décembre 2018 15:45

            @oncle archibald

            ou soit il se rendent compte que ce n´est qu´un cirque,et que le vote vole
            l´expression politique en fait


          • oncle archibald 4 décembre 2018 16:56

            @Xenozoid

            et donc vous proposez quoi en lieu et place de la démocratie ?


          • Xenozoid 4 décembre 2018 16:56

            @oncle archibald

            quelle démocratie ?


          • oncle archibald 4 décembre 2018 17:20

            @arthes

            Oui oui, j« avais bien aimé en 68 : »je ne veux pas perdre ma vie à essayer de la gagner" .... C’est très amusant mais ça ne va pas bien loin.

            Dans le monde entier un jour ou l’autre il faut se remettre au boulot pour gagner sa croute et la France n’est pas le pire des pays pour ce faire, même si certaines inégalités de rémunération sont effarantes et méritent d’être corrigées par le biais d’un impôt sur le revenu intelligemment revu.


          • Xenozoid 4 décembre 2018 17:30

            @oncle archibald

            le travail c’est la liberté

            Dans le monde entier un jour ou l’autre il faut se remettre au boulot pour gagner sa croute

            exactement



          • oncle archibald 4 décembre 2018 17:45

            @Xenozoid : « quelle démocratie ? »

            Celle que vous regretterez quand vous l’aurez perdue !


          • oncle archibald 4 décembre 2018 17:47

            @Xenozoid : « quelle démocratie ? »

            Celle que vous regretterez quand vous l’aurez perdue !


          • Yanleroc Yanleroc 5 décembre 2018 00:32

            @oncle archibald, le but du Mouv’ n’ est pas la dictature, c’ est ,si possible, la mise en place des prémisses nécessaires à la démocratie directe !

            Ne pas essayer de concrétiser ses rêves par peur de perdre ce qu’ on possède, n’ est certainement pas la meilleure stratégie pour « changer de vie », en l’ occurrence, changer de système politique. 
            Et puis pourquoi imaginer que vous(nous) allez tant perdre, peut-être inventerons nous la 1ere révolution en douceur, par le Nombre.

            les étudiants convergent avec les Gilets jaunes


          • Arnould Accya Arnould Accya 4 décembre 2018 10:15

            A terre Jupiter.

            Macron, au pilon !

            A faire tourner, il ne doit pas s’en tirer : démission !!


            • xana 4 décembre 2018 10:46

              Quant à PCRF :

              Dans le temps j’aimais bien les gauchistes.

              Maintenant je me rends compte de ce que ce ne sont que des petits boutiquiers, des vendeurs de souvenirs du trotskysme, du maoïsme et autres sectes en voie de disparition.

              Tu me fais rigoler quand tu commences par ton « Nous, citoyens... ». Eh, réveille-toi ! Le peuple et les citoyens ne savent même pas que tu existes encore. Ils n’ont rien à faire de tes aboiements d’outre-tombe. Personne ne se sent représenté par des fossiles poussiéreux.

              Les gens comme toi ne représentent plus rien. Vous n’avez pas su saisir votre chance quand elle est passée, maintenant il vous faut retourner au néant.

              Regarde-le donc, ce peuple, que tu prétends représenter et dont chaque geste, chaque parole te surprend.

              Je ne sais pas s’il marche vers la victoire ou la chute, car je ne suis pas devin. Ce qui est clair, c’est qu’il marche sans toi, sans les gauchistes ni les autres partis destinés aux oubliettes du temps.

              Le peuple entend faire de la politique sans politiciens.

              C’est ça, la Démocratie.

              Jean Xana


              • dorian 4 décembre 2018 12:34

                Si le peuple est légitime , tu devrais même pas pouvoir écrire tes torches culs sur Avox , à la vue des résultats électoraux de ton misérable parti de bolcheviques haineux et jaloux.


                • zygzornifle zygzornifle 4 décembre 2018 14:44

                  Pour virer Macron il faudra aller le chercher par la force et prendre l’Élysée comme l’ont fait nos ancêtres avec la Bastille ...

                  Mais la comme punition pas de guillotine c’est trop facile , avec sa Brigitte le RSA un logement social dans un quartier sensible dans un immeuble dégueux (ça ne manque pas) voila une belle punition pour ce trader Rothschildien , vivre comme des centaines de milliers de citoyens a raser les murs devant les dealers et aller pleurer le 15 du mois avec ses factures auprès d’une assistante sociale... 


                  • kalachnikov kalachnikov 4 décembre 2018 14:47

                    @ zygzornifle

                    Elle a fait quoi, au juste sa femme ?


                  • Buzzcocks 4 décembre 2018 15:00

                    C’est drôle, lorsque Sarko reforma les retraites, j’étais allé à une manif pour accompagner une nana que je comptais sauter, et j’ai croisé des tas de mecs crasseux venus de je ne sais quelle secte trotskyste. Les mecs distribuaient le tract officiel de leur groupuscule. Et donc, une sorte de punk à chien m’interpelle en me disant « Sarko démission ».

                    10 ans après, le disque n’a pas changé.

                    Sarko démission

                    Hollande casse toi

                    et maintenant Macron démission

                    etc...

                    Le prochain sera de la même vaine. Tout en plus, elle sera blonde accompagnée de maitre Connard.


                    • zzz999 4 décembre 2018 18:07

                      Et supposons par extraordinaire qu’on arrive à dégager Macron, par qui croyez vous qu’il sera remplacé  ? sinon par un autre clone politique qui fera exactement la même chose


                      • eric 4 décembre 2018 18:32

                        Le saez vous ? Depuis, 2014, l’Etat emprunte à court terme à des taux négatifs

                        L’état prélève prés de 50% de la richesse, il emprunte pour dépenser au final 56% et cela sans parler des dépenses contraintes qu’il impose à un peu tous le monde en pondant de la réglementation à tout va ;

                        Ainsi, quand le contrôle technique devient plus complexe et plus cher, ce sont des garages qui empochent, mais c’est toujours un contribuable qui paye.

                        Aujourd’hui, il impose tellement la création de richesse, qu’il devient peu rentable pour les « capitalistes » d’investir ; Ou alors uniquement dans les business qui rapportent énormément ; pas dans des trucs modestes même si créateurs d’emploi.

                        Depuis 2014, L’état emprunte à court terme à des taux négatifs !

                        C’est à dire qu’il gagne de l’argent chaque fois qu’il emprunte !

                        Et tous cela pour quoi  ? Pour , je cite tous les syndicats, « une baisse continue de la qualité et de la quantité des services publics et de l’aide sociale ».

                        Cela ne peut plus durer. Sarkozy a tenté de faire quelque chose. Les médias syndicats, subventionnés par l’etat lui ont casé la baraque e on fait élire Hollande ... !!! Un mec qui s’est contenté de faire ce que voulait ces gens, augmenter les impôts et les dépenses.

                         Il a finit à 4% de popularité ? Fillon proposait un vrai programme de réforme. Alors il lui ont à nouveau savonné la planche. Les médias appartiennent tous à des amis de l’état , des gens qui ont besoin d’autorisation de l’état (télécom) ou des commandes ( aviation, construction).

                        Ils ont fait élire Macron.

                        Pression fiscale et hausse des dépenses publiques avec baisse des aides sociales et des services réels. Petite tentative d’arrêter de dissuader les entrepreneurs avec la baisse de l’ISF sur les finances. Mais c’est aussi parce que cet impôts, en net, ne rapporte pas grand chose, qu’il en ont sabré une partie ; Celle de ceux qui peuvent se barrer. Ceux qui sont obligés de rester sur place ( un appart à Paris et une résidence secondaire, là, plein pot).

                        Depuis 1981, on a une part croissant de d’un PIB croissant qui file dans l’appareil d’état au sens large.

                        On diminue vaguement le nombre de fonctionnaires utiles, mais pas le nombre total. A la ratp, il y a un moment ou on diminuait le nombre de chauffeurs pour augmenter le nombre de cadres, notamment dans la com. ! Il y a moins de fric pour les mères célibataires, mais plus pour les associations et les programme de parité.

                        Quand des capitalistes acceptent de payer l’état pour lui prêter de l’argent, vous devriez un peu actualiser vos bases conceptuelles sur l’exploitation capitaliste...

                        Du coup, tous ce que vous dites et sans objet, à part cautionner le système de racket fiscal par la caste du « peuple de gauche » au détriment des travailleurs en particulier, et du pays en général.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès