• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sexualisation forcée des enfants dès 6 ans en Grande-Bretagne (...)

Sexualisation forcée des enfants dès 6 ans en Grande-Bretagne ?

Source : Daily Mail, 22 septembre 2019

Traduction : lecridespeuples.fr

  • Les leçons font partie du programme d’enseignement controversé All About Me (Tout ce qui me concerne)
  • All About Me est déployé sur 241 écoles primaires par le Conseil du comté de Warwickshire
  • Les militants avertissent que du matériel sexuel inapproprié pourrait être donné aux enfants

Des enfants âgés de six ans à peine apprennent à toucher ou à « stimuler » leurs propres organes génitaux dans le cadre de cours qui deviendront obligatoires dans des centaines d’écoles primaires.

Certains parents estiment que les leçons – faisant partie d’un programme d’enseignement controversé intitulé All About Me – « sexualisent » leurs jeunes enfants.

Hier soir, un couple a raconté à quel point il avait été si perturbé qu’il avait retiré son fils des cours dans une école où le programme est déjà enseigné.

Le Conseil du comté de Warwick déploie le programme All About Me dans 241 écoles primaires et pourrait être adopté par d’autres autorités locales l’année prochaine dans le cadre de la refonte par le gouvernement du programme de relations et d’éducation sexuelle (RSE).

Les militants des familles et les groupes religieux ont averti que les directives vagues émises par le Département de l’éducation signifiaient que les écoles pourraient bientôt fournir à de jeunes enfants du matériel sexuel que de nombreux parents jugeraient inapproprié.

Même les politiciens qui avaient soutenu la législation RSE ont exprimé leurs préoccupations. Le député conservateur David Davies a déclaré : « De nombreux parents et moi-même serions furieux que des matières sexuelles totalement inappropriées soient enseignées à des enfants de six ans à peine. Ces cours vont bien au-delà des directives données par le gouvernement et sexualisent effectivement de très jeunes enfants. »

Les documents obtenus par The Mail on Sunday expliquent comment les cours d’All About Me impliquent des élèves âgés de six à dix ans qui sont informés par les enseignants qu’il existe des « règles concernant le fait de se toucher ». Une explication des « règles relatives à l’auto-stimulation » figure dans le plan de cours de la deuxième année du programme destiné aux enfants de six et sept ans.

Dans une section intitulée « Me toucher », il est conseillé aux enseignants de dire aux enfants que « beaucoup de gens aiment se chatouiller ou se caresser car cela peut procurer du plaisir ». Ils doivent également informer les jeunes que cela peut impliquer de toucher leurs « parties intimes » et que, bien que certaines personnes puissent dire que ce comportement est « sale », il est en fait « très normal ».

Cependant, les jeunes sont avertis qu’il n’est pas « poli » de se toucher en public. C’est une activité qu’ils devraient faire quand ils sont seuls dans le bain, sous la douche ou au lit.

Dans la même leçon, les enfants sont exposés à des scénarios qu’ils doivent juger « Ok » ou « Pas ok ».

Dans l’un d’eux, on dit aux élèves que quand une fille appelée Autumn « se trouve dans la baignoire et qu’elle est seule, elle aime se toucher entre les jambes. Ça fait du bien. »

À ce stade, il est conseillé aux enseignants de rappeler aux élèves les « règles relatives à l’autostimulation ».

Les instructions concernant le fait de se toucher sont reprises dans les plans de cours des quatrième et cinquième années, impliquant des élèves âgés de huit à dix ans.

Dans le cadre des réformes du gouvernement en matière de RSE, toutes les écoles primaires seront tenues d’enseigner l’enseignement des cours obligatoires de relations à partir de septembre prochain. Ils comprennent des sujets sur la famille, les amitiés, les relations en ligne, la vie privée et la « sécurité ». Une éducation sexuelle adaptée aux besoins des élèves est également recommandée, mais non obligatoire.

Le Warwickshire a introduit des leçons de relations dans certaines écoles primaires avant le lancement national, y compris des sessions traitant de « l’autostimulation ». À partir de septembre prochain, les parents ne pourront plus retirer leurs enfants de ces cours.

Des parents de l’école primaire Coten End de Warwick ont ​​rencontré en juin le consultant en éducation sexuelle Jonny Hunt, l’un des architectes du programme All About Me, et se sont inquiétés de certains de ses contenus.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi « l’autostimulation de soi » figurait dans les plans de cours de la cinquième année et pourquoi cela ne figurait pas dans l’élément d’éducation sexuelle non obligatoire du programme, il a répondu : « En réalité, nous parlons de se stimuler ou de se soulager tout au long du programme, y compris les années précédentes. Ce n’est pas de l’éducation sexuelle, mais bien des informations sur un toucher en sécurité et approprié. Même si des adultes peuvent trouver cela gênant, les enfants de tous les âges s’auto-stimulent de temps en temps. Ils peuvent le faire quand ils sont anxieux ou tout simplement parce que ça leur fait du bien. »

All About Me

Pour votre information, au cas où vous auriez besoin de rappeler aux enfants les règles de l'autostimulation.

Il y a aussi des règles concernant le fait de se toucher. Maintenant, beaucoup de gens aiment se chatouiller ou se caresser, car cela peut être agréable. Ils peuvent jouer avec leurs cheveux, se caresser la peau ou même toucher leurs parties intimes. C'est vraiment très normal. Cependant, certaines personnes peuvent se fâcher ou dire que c'est sale, en particulier lorsque vous touchez vos propres parties intimes. C’est étrange car c’est vraiment très normal, cependant, il n’est pas poli de le faire en présence d'autres personnes. C’est quelque chose que nous ne devons faire que lorsque nous sommes seuls, peut-être dans le bain, la douche ou au lit, un peu comme si on se grattait le nez. Ce n’est certainement pas poli de le faire en classe lorsque tout le monde regarde.

Naomi et Matthew Seymour, dont les deux fils sont scolarisés à Coten End, sont fortement en désaccord avec cette idée. Préoccupés par le fait que leurs fils seraient exposés à des problèmes qu’ils « n’étaient pas prêts à entendre », ils les ont retirés de l’école pendant la semaine au cours de laquelle le programme avait été enseigné.

« Ma femme a pleuré la première fois qu’elle a lu ce qui allait se passer durant les leçons », a déclaré M. Seymour, âgé de 38 ans. « Cette sexualisation de nos enfants est tout à fait inappropriée. Ils appellent cela l’autostimulation et n’utilisent pas le terme de 'masturbation', mais quand vous lisez, c’est exactement ce dont ils parlent. »

« Nous ne voulons pas commencer à faire des piquets de grève et brandir des banderoles. Nous sommes juste une famille ordinaire. Je pense que beaucoup de familles qui ont vu ces plans de cours ressentiraient la même chose que nous. »

Lynette Smith, enseignante à la tête d’une entreprise qui propose des programmes RSE pour les écoles, a déclaré sympathiser avec les personnes inquiétées par la section « autostimulation » du programme de deuxième année.

Elle a déclaré : « Nous n’utilisons jamais le mot autostimulation, pas à l’école primaire. Pour nous, ce n’est pas approprié. »

Piers Shepherd, du Family Education Trust, a déclaré que les directives en matière de RSE étaient trop vagues. « Il est encore plus préoccupant de penser que les parents puissent se voir refuser la possibilité de retirer leurs enfants de ces cours si l’école les qualifie de cours d’éducation relationnelle plutôt que d’éducation sexuelle. »

Simon Calvert, de l’Institut Chrétien, a déclaré : « Il semblerait que le Warwickshire ait prêté plus d’attention à un consultant controversé en éducation sexuelle qu’à... ce que les parents comprennent comme étant dans l’intérêt supérieur de leurs enfants. »

Le Warwickshire County Council a déclaré que les leçons étaient « adaptées à l’âge et au niveau de développement des enfants », ajoutant : « Même si certains éléments peuvent être sensibles pour certains, nous pensons qu’il est important que les enfants… obtiennent des informations claires et cohérentes à ce sujet important, mais souvent négligé. »

Le gourou de l’éducation sexuelle marié qui ne veut pas que vos enfants apprennent que le mariage, c’est bien.

johnny hunt

Le consultant en éducation sexuelle responsable du programme All About Me devrait également faire sourciller avec son opinion sur le mariage.

Dans la section blog de son site Web en juillet dernier, Jonny Hunt, 37 ans, a critiqué le projet de lignes directrices du gouvernement concernant les relations et l’éducation sexuelle car elles soulignaient l’importance du mariage.

Ironiquement, il a épousé sa partenaire Gemma le mois suivant. Les directives indiquaient qu’à la fin du primaire, les élèves devraient savoir que le mariage représente « un engagement formel et juridiquement reconnu de deux personnes l’une envers l’autre, destiné à durer toute la vie ».

Mais s’élevant contre « l’insistance continue sur le mariage », M. Hunt a écrit : « On semble toujours croire qu’un mariage offre un environnement plus sûr pour les enfants et pour les relations sexuelles. Ce n’est pas le cas. »

Hunt a travaillé pour le Warwickshire Council pendant plus de sept ans.

Après sa visite aux Pays-Bas en 2012, le Conseil a acheté Spring Fever, un programme d’éducation sexuelle néerlandais destiné aux enfants de 4 à 11 ans, qui a fourni le plan directeur à partir duquel il a aidé à élaborer les plans de cours All About Me. Invité à s’exprimer, M. Hunt a déclaré qu’il n’avait rien à ajouter à la déclaration du Conseil.

Soutenez ce travail censuré en permanence en partageant cet article et en vous abonnant à la Newsletter.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • exol 25 septembre 18:16

    Tain mais qui c’est qui valide ces torchons anti occidentaux journaliers. Cette propagande Islamique puante est insupportable . Que tous les Muslims du RU et d’Europe rentrent chez eux où ils pourront dicter leurs lois rétrogrades comme ils l’entendent , la charia c’est pas pour nous.


    • Ganesh 25 septembre 18:44

      @exol J’ai ete actif sexuellement a six ans, sans aucune interference ni influence exterieure. Les jeunes Musulmans n’ont pas besoin qu’on leur fasse un dessin non plus.


    • exol 25 septembre 18:53

      @Ganesh
      Non pas de dessin pour les jeunes Muslims mais des ânesses et des chèvres pour se soulager.


    • V_Parlier V_Parlier 25 septembre 21:01

      @exol
      Pfff... si l’auteur avait eu un autre nom personne n’aurait pensé à l’islam suite à cet article. La sexomanie, les trucs LGBT, et trucs de ce genre sont une obsession des élites bobos occidentales en ce moment. C’est comme si elles voulaient détruire l’Occident lui-même. Et ça c’est un fait, quelle que soit la religion de l’auteur.


    • mac 26 septembre 08:37

      @exol
      Huxley et Orwell appliqués grandeur nature, c’est ça notre enfer occidental ?
      Les élites qui se goinfrent ont bien compris que la sexualité ça coûte pas cher alors comme on a plus rien d’autre à offrir aux pauvres, il leur reste toujours ça…


    • exol 26 septembre 10:39

      @mac
      Voui, voui , par contre Huxley et Orwell n’avait pas prévu qu’en 2019 , le niveau social français en ce qui concerne les soins médicaux et les retraites seraient à ce niveau en France . Bien que le système périclite , on est largement mieux chez nous que dans ces pays merdiques. En Russie les retraites ont fondu comme neige au soleil et en Iran elles sont inexistantes , quand aux soins médicaux , alors là on est au niveau du moyen âge. Tu me diras aussi si en Russie et en Iran il existe le RSA , la CMU , les CCAS pour les clodos et les vieux , et s’ils ont les aides au logement comme nous.


    • paulau 26 septembre 15:11

      @V_Parlier

      Vous avez raison.


    • mac 26 septembre 15:22

      @exol
      N’importe quoi. Le coup du système social le meilleur du monde c’est un peu comme le pays des droits de l’homme et de la démocratie, c’est quand on en parle le plus qu’il y en a le moins. Ce qui était vrai jusque dans les années 90 ne l’est plus du tout et tout ceci est orchestré pour justifier des prélèvements de plus en plus élevés qui bénéficient surtout à une partie de ceux qui sont en charge des les redistribuer et à un certains nombre de lobbies. La réalité c’est que les générations qui viennent en ont de moins en moins pour leurs sous, que les gens ne se soignent plus correctement, que l’espérance de vie stagne, que des gens meurent parfois sur des brancards aux urgences et que de plus de gens n’ont plus les moyens de ce soigner les dents. Et quand bien ce serait vrai ce qui n’est plus le cas, à Cuba on est encore très bien soigné ce qui ne veut pas dire que c’est le paradis. Alors vos chimères, vous pouvez les garder pour les gogos qui écoutent et croient encore leur JT comme la grand messe jadis mais pas pour moi...



    • mac 26 septembre 18:05

      @exol
      Le tutoiement dénote très souvent un manque d’arguments et un comportement de troll stupide. Si vous saviez lire vous auriez vu que je ne fais nullement l’éloge de Cuba.
      Si vous faites partie des béats (de la Macronie peut-être ?) qui pensent encore que la France est LE pays des droits de l’homme et le pays qui a le meilleur système système social, c’est votre problème. J’ai l’impression que le bourrage de crâne des médias aux ordres fonctionne encore surtout pour ceux qui ne réalisent pas qu’à bien des égards la télévision peut-être l’un des meilleurs outils de crétinisation des masses ? (Ce qui explique peut-être que des milliardaires y perdent parfois leur argent) Concernant la France, j’ai deux arrières grand pères qui ont donné leur vie dans les tranchées en 14-18 pour leur patrie et je ne vois pas pourquoi je laisserais le terrain à des gens qui parfois élisent, par effet moutonnier, des gens qui semblent amener notre beau pays à sa ruine voire à sa disparition...


    • mac 26 septembre 18:12

      @Cadoudal
      Je ne vois où est le problème ? Il rare qu’un pays soigne gratuitement des touristes étrangers si ce n’est à l’intérieur d’une union de pays.
      Essayez d’être malade aux USA en tant que touriste sans assurance et je pense que votre compte bancaire va en prendre un sacré coup.


    • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 18:22

      @mac
      une union de pays.

      L’Union Africaine ?

      78 % des dépenses de l’AME pour les femmes sont constituées par l’obstétrique et la gynécologie...

      https://www.bfmtv.com/societe/paris-faute-d-hebergement-des-mamans-et-leurs-bebes-squattent-une-salle-de-l-hopital-lariboisiere-1775181.html?fbclid=IwAR3LO94CP5pcMyO0s8g7FD6iCsZbgmy7yBMkarH5_Lxo1VWgUk1MRI-IofM


    • mac 26 septembre 18:44

      @Cadoudal
      Je parlais de la carte européenne de santé, pour le reste c’est aux hommes politiques de faire en sorte de ne pas dilapider l’argent public et pour cela il faudrait en élire des bons...


    • mac 26 septembre 18:47

      @Cadoudal
      J’ajoute qu’il faudra un jour que l’on fasse un débat d’adultes et non passionné sur qui doit bénéficier de notre système social.


    • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 18:52

      @mac
      Moi j’habite au Sénégal, chez les colons...

      T’as vu la nouvelle Sainte CAF des Mourides :

      https://www.seneweb.com/news/Video/visite-guidee-exclusive-massalikul-jinaa_n_295801.html

      Les Tidianes sont jaloux, leur patron arrive chez vous demain :

      https://www.seneweb.com/news/Religion/serigne-mbaye-sy-mansour-en-tournee-en-f_n_295806.html

      Il vous reste pas un chouia de prime de rentrée scolaire, c’est pour la bonne cause...lol...


    • Eric Havas Eric Havas 25 septembre 19:36

      Gogochonnets.


      • Désintox Désintox 25 septembre 19:38

        Article de m... fondé sur des rumeurs qui reviennent régulièrement et se révèlent systématiquement infondées !


        • V_Parlier V_Parlier 25 septembre 21:06

          @Désintox
          Des « rumeurs » comme celles-ci ? https://youtu.be/Eay47L-jVio?t=32


        • mac 26 septembre 08:50

          @Désintox
          Désintox c’est votre petit nom ou une mission confié par l’état ou l’U.E. ?


        • Traroth Traroth 25 septembre 20:14

          Où sont les sources ? Une affirmation extraordinaire nécessite une preuve plus qu’ordinaire. Et là, il n’y a même pas de preuve ordinaire. Il n’y a rien. Si j’avais vu cet article dans l’espace de modération, j’aurais voté contre sa publication des deux mains. C’est ce genre d’article qui fait la mauvaise réputation d’Agoravox.


          • V_Parlier V_Parlier 25 septembre 21:12

            @Traroth
            Du tabloïd à l’anglaise, 100% « open mind » : https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/sex-education-lessons-uk-schools-20144000
            Je ne sais ce qu’il vous faut de plus.


          • Sayed Hasan Sayed Hasan 26 septembre 10:41

            @Traroth

            Le site officiel du Comté de Warwickshire, ça vous va ?
            https://apps.warwickshire.gov.uk/api/documents/WCCC-630-1593
            Voir « Touching myself » à la page 20.
            Et voir « Scenarios : 10. When Autumn has a bath and is alone she likes to touch herself between her legs, it feels nice. »]

            à la page 23


          • Traroth Traroth 26 septembre 11:10

            @Sayed Hasan
            Et vous prétendez en vous fondant sur ces passages que « des enfants âgés de six ans à peine apprennent à toucher ou à « stimuler » leurs propres organes génitaux dans le cadre de cours qui deviendront obligatoires dans des centaines d’écoles primaires. » ???

            Et bien soit vous avez l’esprit particulièrement tordu, soit vous êtes tout simplement un menteur !

            Vous prenez un enseignement destiné à apprendre le respect d’eux-même et des règles de vie en société, pour en faire un truc dégueulasse. Franchement, vous devriez avoir honte ! J’espère que vous n’avez pas d’enfant...

            J’ai 46 ans, et très honnêtement, ça ne diverge pas fondamentalement de ce que j’ai moi-même appris à l’école étant enfant. Donc même prétendre que ce type d’enseignement serait nouveau est un mensonge !

            Il n’y a dans le court passage que vous citez rien qui incite les enfants à se sexualiser. Il faut vraiment avoir l’esprit malade pour imaginer ça en le lisant.

            Je vais simplement traduire le passage que vous citez, page 20, pour que chacun puisse se faire une idée de l’ampleur de votre perversion :

            « 2.18 Se toucher soi-même

            Il y a aussi des règles pour se toucher soi-même. Beaucoup de gens aiment se toucher, parce que ça peut être agréable. On peut jouer avec ses cheveux, se caresser la peau ou même toucher ses parties intimes. C’est parfaitement normal. Toutefois, certaines personnes peuvent se fâcher ou dire que c’est sale, en particulier si vous touchez vos parties intimes.
            C’est étrange, parce qu’est tout à fait normal, toutefois ce n’est pas poli de faire ça devant tout le monde. C’est quelque chose que nous ne devrions faire que quand nous sommes seuls, par exemple dans le bain ou la douche ou au lit, un peu comme se curer le nez. Ce n’est certainement pas poli de faire ça quand d’autres gens regardent.

            Souvenez-vous que personne d’autres ne devrait toucher vos parties intimes, souvenez-vous de la règle du pantalon ! »

            (Version anglaise : "2.18 : Touching myself

            There are also rules about touching yourself too. Now lots of people like to tickle or stroke themselves as it might feel nice. They might play with their hair, stroke their skin or they may even touch their private parts. This is really very normal. However, some people may get cross or say that it is dirty, especially when you touch your own privates.
            This is strange as it is really very normal, however, it is not polite to do it when other people are about. It is something we should only do when we are alone, perhaps in the bath or shower or in bed, a bit like picking your nose, it is certainly not polite to do in class when everyone is watching.

            Remember no one else should touch your private parts, remember the pants rules !

            ")


          • Eric F Eric F 26 septembre 17:34

            @Traroth
            « some people may get cross or say that it is dirty, especially when you touch your own privates.This is strange as it is really very normal.. »

            Çà va quand même loin pour des enfants de cours préparatoire !

            Comme lors de la campagne scolaire en France contre les stéréotypes de genre il y a quelques années, il y a à la base une intention louable, mais la mise en oeuvre pousse le pion un peu trop loin, et entraine une polémique qui était évitable avec plus de retenue.


          • Traroth Traroth 27 septembre 00:55

            @Eric F
            Et que faudrait-il donc leur dire, aux enfants ? Que les parties génitales sont taboues ? Qu’elles sont sales, qu’il ne faut pas les toucher ?

            Et quand vous dites que ça va trop loin, n’êtes-vous pas en train de donner dans le panneau de ce genre d’articles, qui monte en épingle 8 lignes sur un document de 24 pages ?


          • sls0 sls0 26 septembre 02:04

            D’habitude j’aprécie les articles de l’auteur, ici il nous a pondu une merde style ultracatho.


            • mac 26 septembre 08:45

              @sls0
              Je suis athée mais si on propose ça à mes enfants je les change d’école et si c’est pas possible je change de pays. Ces états qui se disent libéraux se comportent de plus en plus comme l’union soviétique et voudraient prendre en charge l’ensemble de l’éducation des enfants en dépossédant les parents de leur droit éducatif d’où peut-être des lois comme l’école obligatoire dès trois ans pour bien leur bourrer le crâne de propagande étatique dès la plus jeune âge ?


            • exol 26 septembre 10:41

              @sls0
              Tu m’étonnes que t’apprécies pas !!!


            • the clone the clone 26 septembre 08:54

              Triste constat ,

              ici le seul danger c’est que Macron risque de leur vider leurs tirelires ....


              • microf 26 septembre 12:32

                Ce n´est que question de temps, le jour oú les musulmans seront majoritaires en Europe, toutes ces déviances et décadences vont prendre fin, et les choses reviendront á l´endroit, pour le moment, il faut les subir.


                • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 26 septembre 13:51

                  Je ne serais pas étonné que les audioprothésistes soient derrière tout ça.


                  • Loatse Loatse 26 septembre 14:48

                    Des enfants âgés de six ans à peine apprennent à toucher ou à « stimuler » leurs propres organes génitaux dans le cadre de cours qui deviendront obligatoires dans des centaines d’écoles primaires.


                    « la môme à sa mère : bon ce soir je vais me coucher tôt, j’ai des devoirs à faire.... »


                    blague à part, je reste dubitative... entre les adultes qui voient dans la masturbation enfantine l’oeuvre du diable, transformant une pratique anodine en quelque chose de « sale »...de « pas bien » et ceux qui, sous prétexte d’épanouissement sexuel et de libération des tabous, inviteraient l’enfant qui n’en éprouve ni la curiosité ni l’envie à adopter  une pratique qui, de fait, sera perçue comme une ingérence dans son intimité et donc aussi une forme de violence.

                    Peut être aurait il mieux valu dans ce cadre scolaire éducatif, poser aux enfants des questions d’ordre général telles que « qu’’est ce que tes parents t’interdisent et pourquoi » et expliquer à l’enfant qui se fait enguirlander s’il se chatouille parfois dans son lit, que ce qu’il éprouve et fait c’est quelque chose de normal, de légitime et qu’il n’a pas à en avoir honte.

                    du coup on ne rentre pas dans les détails, ce qui évite et de gêner les enfants (qui, d’après mes souvenirs de discussions petite entre copines, n’aiment pas parler de sexualité avec les adultes) et de deux, que les parents s’inquiètent, craignant pour la plupart des dérives. (tels que l’introduction d’ exercices pratiques à l’école, ce que j’ai cru comprendre de prime abord dans les propos tenus dans cet article que je suspecte d’avoir sciemment laisser planer une certaine ambiguité )

                    il n’empêche que si certains parents arrêtaient d’induire de la culpabilité chez leurs enfants pour des actes ne causant de torts à personne, on n’en serait pas là...


                    • ETTORE ETTORE 27 septembre 09:54

                      L’enseignement c’est comme à l’armée et la politique.

                      Toujours épaté par le nombre incalculable d’abréviations.

                      En voilà une autre : RSE.

                      Comme toutes les nouvelles « lettres capitales » qui arrivent....plus c’est court, plus elles font du bruit.

                      (Remember the : GJ, RIC, LaREM, LR, PS, PC......)

                      Dans le tas, il y en a énormément , qui se masturbent le ciboulot à des fins personnelles.

                      Et puis d’autres qui s’occupent du votre en toute discrétion, mais à des fins, toutes aussi .....personnelles.

                      C’est à ceux là, qu’il faudrait apprendre ce qu’est le respect des....parti(e)s.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès