• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Si le PS est « un canard sans tête », à qui la faute Marie-Noëlle Lienemann (...)

Si le PS est « un canard sans tête », à qui la faute Marie-Noëlle Lienemann ?

 

Marie-Noëlle Lienemann et Emmanuel Maurel quittent le PS pour créer un nouveau mouvement et se rapprocher de Mélenchon. Gérard Filoche était déja parti, viré comme un malpropre pour avoir partagé un photomontage antisémite sur son compte Twitter le 17 novembre. Mais n'ayez crainte, la justice saura se monter magnanime et lui pardonnera certainement un moment d'égarement chez "Egalité et Réconciliation". D'ailleurs à peine parti quelques mois, le voilà déjà de retour avec des idées nouvelles plein la tête. Tenez, Filoche propose une gauche unifiée, avec Mélenchon, Hamon, EELV, Lienemann et Maurel. « Je souhaite qu'on soit autour d'une table », a-t-il martelé. « En 72 heures on peut faire un accord à gauche, on n'est pas si loin que ça d'avoir un bon programme, le meilleur possible [...] pour un combat contre l'Europe de Macron ». Ce n'est pas une idée merveilleuse ça ?

Quand même, avec un équipage comme celui-là Mélenchon devrait se méfier, ça peut partir dans tous les sens et pas forcément dans le sien. Qui a osé dire que Marie-Noëlle Lienemann était la pire calamité avant le réchauffement climatique. Et Filoche, par son pouvoir de nuisance la suit de près

Au fait, Solférino c'est fini, le PS déménage bientôt dans ses nouveaux locaux d'Ivry-sur-Seine, et tout le monde s'en fout. Ce parti n'est plus que l'ombre de lui-même, en fait plus rien. Que reste-t-il du rêve socialiste aux derniers sympathisants. Quelques pétales de roses fanées, des cendres et des souvenirs à la pelle, et puis pour finir ça...

 

 

Tristesse et nostalgie ! Mais la sénatrice PS de Paris n'a même pas versé une larme, à quoi bon pleurer maintenant que le parti de Jaurès est devenu "un canard sans tête", dit-elle. Est-il besoin de rajouter que Marie-Noëlle en veut terriblement à ce traître de François Hollande qui, selon elle, aurait provoqué la perte du parti. Ainsi qu'au fuyard espagnol dont plus personne ne veut plus en France. Pire encore, Lienemann soupçonne Olivier Faure de préparer le retour de l'ancien président. Alors là c'est l'horreur, non merci ! Mais, qui sont les coupables du désastre socialiste. Car Hollande n'a pas coupé la tête du canard tout seul. Son incompétence, ses virées en scooter, l'affaire Léonarda et tout ce que le président n'aurait pas dû révéler à la presse ne peuvent tout expliquer. Bien sûr, Hollande a fait rentrer un renard libéral dans la basse-cour et s'est fait plumer. Mais il ne faut pas oublier les frondeurs qui ont aiguisé la lame de la hache qui a tranché la tête du volatil. Pour tuer Hollande et se venger de sa loi travail et de son idée fumeuse d'introduire la déchéance de nationalité dans la Constitution, mais surtout par calcul, les frondeurs n'ont pas hésité à couler le bateau. Résultat, 6% au premier tour de la présidentielle et une migration socialiste de masse vers Mélenchon et En marche. Bravo les socialios vous avez été formidables sur ce coup là !

 

 

Alors maintenant, tous chez Mélenchon pour créer ensemble un nouveau "programme commun" et un nouveau "Front populaire". Avec pourquoi pas Marie-Noëlle Lienemann en nouvelle Marianne. Le leader de la France Insoumise n'attendait que ça. "Déjà cet été à Marseille, Mélenchon a profité de son invitation à l’Université du club fondé par Maurel et Lienemann, Nos Causes communes" pour embrasser avec tendresse ses deux anciens camarades, « Je ne suis pas venu ici vous courtiser, ni vous reprocher vos anciennes erreurs, car vous pourriez me faire remarquer que j’en ai partagées beaucoup », a-t-il commencé. J’ai le cœur plein d’enthousiasme si vos chemins viennent en jonction des nôtres. Que finisse cette longue solitude pour moi d’avoir été séparé de ma famille. Mes amis, vous me manquiez. » Et bien voilà c'est fait, les voilà de nouveau presque tous ensemble. Les autres ne vont pas tarder à arriver, une centaine au moins d'après Emmanuel Maurel à vouloir quitter le PS.

C'est vrai que la gauche, la vraie hein ! la pure, pas le ventre mou de centre gauche et encore moins la social-démocratie de Valls et de Hollande, n'est pas d'accord sur tout. Par exemple sur les migrants et sur l'Union Européenne. Mais enfin cela devrait s'arranger, Marie-Noëlle Lienemann pense que même le PS s'il venait à changer pourrait se joindre à ce grand mouvement qui regrouperait l'ensemble de la gauche. Il faudra en reparler lorsqu'il faudra choisir un candidat unique pour les élections présidentielles.

 

https://www.lejdd.fr/Politique/marie-noelle-lienemann-pourquoi-je-quitte-le-ps-3777572


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • pallas 15 octobre 2018 08:25
    gruni,
    Bonjour,

    Le PS a largement participé à la destruction de la société, entrainant une idéologie de consommation à outrance, faisant la promotion des festivals divers ou variés ou des gamins croient que cela est la vie, alors que sa n’est que des consommateurs.

    Le sexe devenu une marchandise comme une autre, la prostitution de chacun.

    Nous sommes au bord de la guerre civil, les jeunes bourges se drogues en écoutant la techno à Vitry Sur Seine et d’autres s’entretuent à coup de bandes rivales en Seine Saint Denis.

    Deux sociétés qui vont bientot se rencontrer, et la l’escalade va commencer.

    La France est morte, il suffit d"une seule et petite étincelle et c’est l’explosion.

    Le PS, mais en vérités toutes les élites économiques ont crée cela, eux même ne sont plus protégés.

    Salut

    • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 2018 11:11

      @pallas


      Le PS était poudre et paillettes , Macron lui est paillettes et poudre c’est cela le changement qu’attendaient les Français ....

    • V_Parlier V_Parlier 15 octobre 2018 20:19

      @pallas
      La seule différence entre le PS et Macron, c’est qu’avec le PS les corporations dont nous avions tant l’habitude (transports publics, administrations) n’ont plus autant de pouvoir qu’avant pour « lutter » pour leur propre gamelle. Maintenant ils sont (presque) traités aussi mal que les autres. Le reste, tout ce qui mécontente la gauche aujourd’hui, est la suite du programme européiste amorcé par sarkhollande... parfaite continuité, au point que c’est monotone malgré tous les cris d’orfraie de cette opposition de carton pâte, plus démagogue que tous ceux qu’elle traite de « populistes ».


    • Le421 Le421 16 octobre 2018 09:11

      @pallas

      Entre le PS de Hollande (CICE et Cie !!) et LREM de Macron, il y a juste une nette augmentation du virage à droite.
      Mais le PS de Solférino, pour moi, c’est presque la droite du Modem...
      En tout cas, ce n’est pas une composante de la gauche, comme les journaleux à deux balles le chantent à longueur de journée.
      Il fallait bien une bonne raison de classer LFI « extrême gauche », donc, on a mis le PS à gauche.
      Et LO ou NPA, ils sont... Heu, je sais plus en fait !!  smiley


    • Laulau Laulau 15 octobre 2018 08:59
      C’est vrai que la gauche, la vraie hein !

      C’est quoi se ton sarcastique ? Que l’auteur soit critique sur ce sujet, c’est très sain mais il faudrait qu’il en dise plus sur ce qui aurait pleinement son adhésion. La dérision, c’est facile et surtout, on ne se mouille pas.

      • Laulau Laulau 15 octobre 2018 09:00

        @Laulau
        Pardon, « ce ton sarcastique »


      • gruni gruni 15 octobre 2018 09:15

        @Laulau


         « faudrait qu’il en dise plus sur ce qui aurait pleinement son adhésion »

        Ce qui a mon adhésion c’est de prendre ses responsabilités, assumer son échec et aider à la reconstruction du parti lorsqu’il va mal plutôt que de s’enfuir.


      • Fergus Fergus 15 octobre 2018 09:43

        Bonjour, gruni

        Je comprends ton point de vue, mais je ne le partage pas. Quand on a une sensibilité de gauche progressiste et qu’après des décennies d’appartenance à un parti, l’on constate que ce parti dérive toujours plus vers la droite, au point d’assumer des lois clairement d’essence néolibérales, il ne reste plus qu’à tirer les conclusions de son échec à contrer cette dérive en interne, et donc à partir. C’est ce qu’ont fait Maurel et Lienemann, et on ne peut leur donner tort d’envisager un soutien à la FI dans la démarche que ce mouvement a engagée depuis la création du FdG. Car le fait est que le pivot de la gauche progressiste et humaniste n’est plus - depuis belle lurette - le PS, ce rôle étant désormais clairement assumé par la FI.


      • foufouille foufouille 15 octobre 2018 10:06

        @Fergus

        comme ça ne dérange pas ton merlan d’utiliser airbnb avec son évasion fiscale, c’est du pipeau LFI.


      • gruni gruni 15 octobre 2018 10:07

        @Fergus


        Bonjour Fergus

        Ce n’est pas d’aujour’hui que le PS « dérive toujours plus à droite ». Mitterrand déjà était considéré comme un centre droit. 
        Mais justement, maintenant que Hollande n’est plus là, Valls non plus, le PS avait une bonne occasion de revenir plus à gauche. Lienemann et Maurel on préféré partir pour des raisons d’abord électoralistes. Lamentable !

        Dans ces conditions je pars rejoindre Macron smiley

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 octobre 2018 10:58

        @gruni

        Hollande a été choisi démocratiquement après toutes sortes de primaires. Le Valls de 2011 a fait un score ridicule, avec un discours économique et social digne du centre droit (ce n’est pas un reproche c’est un constat).

        Et il a été nommé Premier Ministre par un Hollande qui n’avait de toutes façons pas de programme.

        En retour, les sympathisants ont choisi Hamon, pour renouer avec le vrai programme de la vraie gauche démago : le revenu universel dans le cadre d’une mondialisation où les inégalités explosent ? Même Mélenchon n’en a pas voulu, c’est dire.

        Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a à sauver là dedans.

        Ce serait même bien de nous éclairer un peu.


      • Aristide Aristide 15 octobre 2018 10:59

        @gruni

        le PS avait une bonne occasion de revenir plus à gauche

        Même si on peut en douter, est-ce vraiment le constat nécessaire pour avoir une alternance au pouvoir. Il me semble qu’au contraire la nécessaire union de toutes les forces anti-libérales est nécessaire. 

        Si on souhaite simplement être le meilleur opposant à une politique libérale, alors là effectivement un PS plus à gauche avec une alliance avec FI et les quelques communistes qui restent, cela peut faire pour des décennies. De belles envolées lyriques le mercredi à l’assemblée, des discours de tribunes applaudis par des foules enthousiastes, l’élaboration de programmes les plus parfaits que l’on ait jamais vus, ... enfin tous l’attirail indispensable à qui veut rester dans l’opposition.

        Pa contre si on veut accéder au pouvoir, mettre en oeuvre quelques mesures contestables mais moins pires, ne pas se laisser aller à des mesures libérales de bon aloi, ... il faut accepter de voir la réalité. 

        Visiblement, cette affaire réjouit les tenants de la vraie gauche qui voient là un moyen de crever ce plafond de verre qui leur interdit tout accès au pouvoir. Ils rêvent, ils essaient de se convaincre alors qu’ils savent ce qui va arriver.





      • JulietFox 15 octobre 2018 11:00

        @gruni

        Reconstruire quoi ? De « social » iste, il y a longtemps que ce parti en a perdu l’étiquette.Il est devenu au fil du temps, comme les autres, un parti d’apparatchicks, bien assis sur leur circonscription ou canton etc...

        C’est triste pour les militants sincères. Mais ce parti, qui a depuis longtemps trahi les idéaux de Jaurès, n’a plus lieu d’exister.

      • gruni gruni 15 octobre 2018 11:14

        @JulietFox


        « n’a plus lieu d’exister. »

        Je suis d’accord, le PS n’est plus rien, comme je l’écris dans le texte. Mais le remplacer pas quoi... Des illusions ?




      • gruni gruni 15 octobre 2018 11:18

        @Aristide


        Oui, on peut en douter, mais de « la nécessaire union de toutes les forces anti-libérales » aussi.

        J’apprécie particulièrement la conclusion de votre commentaire parfaitement lucide. Ce qui déplaira à la vraie gauche, mais tant pis. 



      • Fergus Fergus 15 octobre 2018 11:19

        @ Gruni

        Je ne crois pas à un retour du PS vers la gauche. L’un des caciques du parti encore en place (je ne sais plus lequel) a d’ailleurs affirmé récemment « Le PS est un parti de centre-gauche » ! Cela veut tout dire, le centre en France étant, depuis le début de la Ve République, occupé par des partisans du libéralisme et de la politique de l’offre, autrement dit de droite. Même Hamon a compris cela et quitté une formation qui a résolument tourné le dos aux idées qui en avaient fait, il y a bien longtemps, un parti de travailleurs.


      • gruni gruni 15 octobre 2018 11:37

        @Fergus


        Je suis d’accord, le PS est un parti de centre gauche même s’il y avait différents courants, dont le plus à gauche de Hamon et d’autres. C’est aussi, parce qu’il était de centre gauche que je votais pour le PS. Il est vrai que la dérive vers le libéralisme de centre droit est devenu une réalité. Mais il sont maintenant majoritairement chez Macron. C’est vrai que le PS aura beaucoup de mal à se relever, je ne suis pas sûr qu’il puisse y arriver. Par contre, j’admets volontier que je ne regrette pas le départ de Lienemann, Qu’elle aille pourri la vie d’un autre parti.

      • Aristide Aristide 15 octobre 2018 11:45

        @Fergus


        Le PS est un parti de centre-gauche

        Marc Vuillemot, maire de la Seyne-sur-mer qui quitte le PS souhaite« que la gauche se rassemble autour d’un compromis de projet, des socio-démocrates du centre-gauche aux plus radicaux ».

        Précision : Il me semble que Mélenchon ne remette pas en cause l’économie de marché, politiques de l’offre ou de la demande ne sont que des instruments.

      • alinea alinea 15 octobre 2018 15:37

        @gruni

        Je pense au contraire qu’ils auraient dû partir plus tôt ! au moment des présidentielles par exemple !
        Mais Mélenchon est formel, au nom de la FI, qui l’a répété dimanche matin : pas question d’alliance ou de carabistouille, mais la FI est ouverte à quiconque partage ses fondamentaux.
        Je n’ai pas l’impression que ces deux-là représentent grand monde comme électeurs, mais comme la FI n’est pas un parti, il n’y a pas de raison qu’ils y viennent semer la zizanie !

      • Fanny 15 octobre 2018 15:39

        @gruni

        Pas d’accord.

        La démocratie, c’est plusieurs options crédibles prêtes à assumer le gouvernement du pays. On a suffisamment insulté le « dictateur » Poutine pour la seule raison qu’il est à la tête du seul mouvement politique en état de gouverner la Russie (et ce n’est même pas vraiment de sa faute, à ce pauvre Vladimir, c’est la faute à l’histoire du pays). On a besoin d’une ou plusieurs alternances crédibles.

        Macron au centre, il faut une union de la gauche et une union des droites. L’union de la gauche suppose la marginalisation du PS, parti en vrille par hollandisation. Le PS est irrécupérable. Lienemann et Faure en ont tiré les conséquences, à raison.

        A droite, il faut que Marion et Laurent se parlent. Je ne sais si c’est prévu.


      • McGurk McGurk 15 octobre 2018 15:49

        @Fanny


        Il ne faut pas une « union » mais refonder leur parti avec leur idéologie naturelle comme base, en ne la trahissant pas et écouter les électeurs. C’est la seule chance qu’ils auront de pouvoir exister et exprimer la volonté de l’électorat.

      • gruni gruni 15 octobre 2018 16:05

        @alinea


         « qu’ils auraient dû partir plus tôt »

        Bien plus tôt et bon débarras. Que Mélenchon en prenne soin, c’est sa famille. C’est lui qui le dit. Moi les histoires de famille ne me regardent pas.



      • gruni gruni 15 octobre 2018 16:10

        @Fanny


        « il faut que Marion et Laurent se parlent » 

        On dirait le début d’une grande histoire d’amour. Manque plus que Poutine offre le voyage de noce.


      • Fergus Fergus 15 octobre 2018 16:24

        @ Fanny

        « il faut que Marion et Laurent se parlent »

        Les deux n’ayant qu’un objectif : phagocyter l’autre pour tirer les marrons du feu. smiley

        Vous oubliez un élément important : un tel rapprochement aurait ipso facto pour conséquence une scission interne à LR et, soit précipiterait les modérés de ce parti vers LREM, soit entraînerait la résurgence d’une sorte d’UDF composée de l’UDI et des Juppéistes. Bref, la droite se trouverait atomisée, avec Wauquiez en faire-valoir de l’extrême-droite !
         


      • Alren Alren 15 octobre 2018 16:33
        @gruni

        Ce qui a mon adhésion c’est de prendre ses responsabilités, assumer son échec et aider à la reconstruction du parti lorsqu’il va mal plutôt que de s’enfuir.

        Voilà un excellent exemple de langue de bois !
        Aucune idée concrète, des généralités que tout le monde ne peut qu’admettre et derrière tout ça le dépit de voir La France Insoumise (et non le seul Mélenchon) être la seule organisation et non les PS, à être en mesure d’offrir à la France la dernière chance de redevenir une puissance mondiale modèle.

        Modèle par son modèle social, les recherches sur les énergies alternatives, la qualité de l’enseignement et de la santé publique ainsi que la lutte contre la fraude fiscale, les cadeaux fiscaux et les manigances des parasites sociaux.

      • malitourne malitourne 15 octobre 2018 16:41

        @Alren
        A langue de bois, langue de bois et demi : « la France redevenir une puissance mondiale modèle en restant dans l’UE », c’est plus de la langue de bois, c’est de la promesse en carton...


      • foufouille foufouille 15 octobre 2018 16:41

        @Alren

        « la lutte contre la fraude fiscale, les cadeaux fiscaux et les manigances des parasites sociaux. »
        avec mélenchon qui utilise airbnb ?


      • gruni gruni 15 octobre 2018 16:44

        @Alren


        « des généralités que tout le monde ne peut qu’admettre » c’est déjà pas mal !

        Quand à la FI elle ne prendra jamais le pouvoir, elle peut donc continuer à vendre du rêve, c’est ma conviction. Ça vous va comme ça, je ne fais pas trop de langue de bois cette fois. 

        Bonne journée




      • McGurk McGurk 15 octobre 2018 16:52

        @Fergus


        Ce ne serait pas la première fois que l’un ou l’autre parti ferait les yeux doux à leurs électeurs, en ayant un discours soit plus coulant soit plus « extrême ».

      • vesjem vesjem 15 octobre 2018 17:35
        @gruni
        « j’admets volontiers que je ne regrette pas le départ de Lienemann, Qu’elle aille pourri la vie d’un autre parti »
        un peu antisémite ce propos ?

      • alinea alinea 15 octobre 2018 17:39

        @gruni

        Mais qu’en savez-vous ? Pourquoi Le Pen paraît possible à tous les bords et pas la FI ? Qui a un programme chiffré accrédité par une foule d’économistes du monde entier, et je ne parle pas du fond, comparé à pas de programme ni chiffrage ?
        Quel genre de parasites vous bouffent la moelle vous autres ?


      • gruni gruni 15 octobre 2018 17:42

        @vesjem


        « un peu antisémite » tu as des visions, tu devrais prendre un café.


      • gruni gruni 15 octobre 2018 17:50

        @alinea


        « Mais qu’en savez-vous ? » C’est mon opinion. Quand à Le Pen c’est effectivement une option qui a mon avis reste improbable. Maintenant je ne prétends pas avoir raison sur tout. Mais je n’estime pas que ceux qui ne sont pas d’accord avec moi ont des parasites qui bouffent la moelle. 

      • alinea alinea 15 octobre 2018 18:04

        @gruni

        Moi si ! smiley
        pour une raison très simple : si on ne voit pas l’ombre d’une possibilité d’avenir : le néolibéralisme c’est fini, la crise est pour très bientôt, et qu’on ne croit plus qu’on peut, nous-autres, se bouger pour ne pas sombrer, et bien, on la boucle !
        On écrit pour réveiller, pas pour ensuquer.
        Et je vous souhaite de croire, d’avoir confiance, encore en quelque chose.
        Je dis vous, à vous, mais à tous, et vous êtes nombreux, qui affichent ce nihilisme stérile et mortifère.

      • gruni gruni 15 octobre 2018 18:27

        @alinea


        Rassurez-vous, je n’ai pas l’intention de vous « ensuquer ». Je suis réaliste et ce n’est pas un défaut. Mais personne ne vous empêche de croire encore au grand soir. N’oubliez pas de me réveiller le jour ou il arrivera.

      • Alren Alren 15 octobre 2018 18:33
        @malitourne

        Pour justifier la position originale et « intransigeante » de l’UPR, vous utilisez l’arme du MENSONGE : jamais la France Insoumise ne resterait dans l’UE actuelle !!!

        Peut-être pensez vous comme Goebbels qu’un mensonge répété finit par devenir une vérité ?

        Les Français informés savent qu’il en serait tout autrement si la FI accédait au pouvoir, alors que l’UPR négocierait à l’intérieur des traités existants : on voit bien comment la GB s’embourbe à vouloir conserver l’accès au marché européen sans en avoir les inconvénients sous la pression des puissants de ce pays.
        De cela, à la différence de l’UPR nous ne vouons pas.

      • Attila Attila 15 octobre 2018 18:46

        @Alren
        « l’UPR négocierait à l’intérieur des traités existants »
        Vous ne comprenez rien à l’article 50 du traité de l’UE et vous dites n’importe quoi : quand on sort, on ne s’occupe plus des traités. Ce qui est négocié, ce sont les futures relations entre l’UE et l’État qui sort.

        .


      • Alren Alren 15 octobre 2018 18:46
        @gruni

        « Quand à la FI elle ne prendra jamais le pouvoir, elle peut donc continuer à vendre du rêve, c’est ma conviction. »

        Merci de votre sincérité ! Mais vous confondez souhait et conviction !

        Jean-Luc Mélenchon est le politique cité spontanément en premier par les Français pour lequel ils ont une bonne opinion (on ne leur impose pas une liste comme d’habitude) dans un sondage réalisé par des étrangers étudiant la France. Bien sûr, on n’en a pas parlé dans les merdias !!!

        Les députés du groupe France Insoumise sont clairement les plus brillants, les plus productifs et les plus constructifs de l’Assemblée Nationale.
        Les gens les connaissent mieux et leurs idées grâce à Internet et notamment Youtube qui réduit à néant la chape de silence que les merdias officiels et subventionnés avec notre argent, essaient de faire régner sauf à monter des broutilles en épingle faute de mieux.

        L’avenir nous départagera !

      • Alren Alren 15 octobre 2018 18:49
        @Attila

        Vous jouez sur les mots.

        Si vous préférez, l’UPR négocierait le frexit selon la procédure prévue par l’UE.

        Pas question de cela avec la France Insoumise.

      • gruni gruni 15 octobre 2018 18:50

        @Alren


        « L’avenir nous départagera ! » - Sans aucun doute.

      • baldis30 15 octobre 2018 18:51

        @gruni
        bonsoir

        « Dans ces conditions je pars rejoindre Macron »

         alors j’éviterai de vous répondre ...Je suis herpétophobe donc les caméléons font partie de mes phobies !


      • malitourne malitourne 15 octobre 2018 19:23

        @Alren
        Votre point godwin vous êtes gentil, vous vous le gardez !

        Je répète : désobéir à l’UE, n’est pas sortir de l’UE, c’est vous qui mentez.
        Pour votre culture : 

        L’article 50 dispose :

        « 1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

        2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

        3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

        4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.

        La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

        5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49. »




      • troletbuse troletbuse 15 octobre 2018 21:21

        @Laulau
        Grounichou ne s’est jamais mouillé. Il pose même une question à chaque fin d’article. Enfin, il veut toujours faire croire qu’il n’est pas Micronimbusien.


      • CORH CORH 15 octobre 2018 23:42

        @gruni
        et l’avenir c’est le PS ? je voulais dire c’était le PS ?


      • Le421 Le421 16 octobre 2018 09:14

        @foufouille

        comme ça ne dérange pas ton merlan d’utiliser airbnb avec son évasion fiscale, c’est du pipeau LFI.

         ???
        Des précisions ou juste une phrase « agace-cul ».
        Parce que pour ce qui est de l’évasion fiscale...
        Il suffit de voir les déclarations à la HATVP.

      • baldis30 15 octobre 2018 09:28

        bonjour,

        canard sans têteS ... ?

        MAIS QUI LES A FOUTUS A LA PORTE DU PS ? sinon les petits zélus socialistes ( et beaucoup de grands ), complètement dérangés dans leur sclérose intellectuelle misérabiliste doublée d’écologisme aux allures fascisantes ?

         QUI ? sinon ceux qui n’ont même pas été capable de lire des argumentaires bien élaborées pour chaque municipale ou législative ... Ils ont viré les militants en copiant le roi de Prusse : ils ont pressé l’orange jusqu’à la dernière goutte de jus ...

        On leur a dit et écrit qu’ils se noyaient ... ça y est vous ils sont au fond bien lestés par des Cahuzac, Thevenoud, etc ....  ! pas près de remonter à la surface ....

        exactement comme ceux dont ils sont la copie conforme qui en juillet 1940 votèrent les pleins pouvoirs à Pétain !


        • bob de lyon 15 octobre 2018 12:30

          @baldis30

          J’opine, acquiesce et ajoute que l’officine intelligente et intellectuelle du P.S. – Terra Nova – décida qu’il n’y avait plus de classe populaire en France - les ouvriers et les employés étaient un corps électoral sans avenir – cela obligeait le parti à se déplacer vers le libéralisme promut par Tony Blair…

          On entendit au fil des scrutins : « nous n’avons plus besoin des voix du parti communiste parce qu’il est à l’étiage avant la sécheresse » puis plus tard « les voix des insoumis ne nous intéressent pas… » !

          Nous en sommes là.


        • Trelawney Trelawney 15 octobre 2018 09:32

          Posez vous la question : Quelle est la vrai fonction du PS ?

          Depuis que le PS est le PS, ça volonté est d’agréger l’idéologie socialiste pour la diluer dans une pseudo « réalité économique » où sa conclusion est : « la justice sociale ne peut fonctionner dans une économie libérale et mondialisée ». Dans son article, l’auteur exprime exactement cela avec sa conclusion : « Il faudra en reparler lorsqu’il faudra choisir un candidat unique pour les élections présidentielles ». Sous entendu : La gauche de la gauche (y compris Mélenchon) c’est bien, mais ça ne peut pas gouverner.

          Ce n’est pas Macron qui a détruit le PS ni la possibilité d’un état social en France. Car les électeurs de Macron l’ont choisit en connaissance de cause. Le PS s’est détruit car, en voulant obstinément s’interdire la possibilité d’une France sociale et plus juste, il a montré son vrai visage.
          Hamon a plus fait pour l’élection de Macron que Macron lui même. Ce qui ont fait l’élection de Macron, c’est Hamon et Fillon à parité égale. La seule différence est que pour Fillon c’était contre sa volonté.

          Aujourd’hui le PS n’existe plus et les prochaines élections européennes et municipales le prouveront. Et c’est plutôt une bonne nouvelle pour ceux qui revendique une France juste et égalitaire 

          • gruni gruni 15 octobre 2018 10:13

            @Trelawney


            D’accord avec vous Trelawney, je crois aussi que la gauche va rester très très longtemps dans le confort de l’opposition. 
            Quant au PS, on ne sait jamais ce qui peut se passer dans les années à venir. Mais non, ce parti ne me manquera pas, de toute façon tous les partis se valent par leur médiocrité. 

          • Dom66 Dom66 15 octobre 2018 11:15

            @Trelawney

            D’accord avec vous, sur la totalité de votre commentaire.(Merci)

            le PS a tué le PS, et ce qui est plus grave, c’est qu’ils ont réussi à tuer l’espoir d’un grand nombre d’électeurs, et tué la gauche.

            Fatigué d’être gouverné par des clowns, hélas c’est pas fini.

            Les professionnels de la politique, la majorité des Français n’en veut plus.

            Un grand slogan à la mode, était pas d’UMPS, certain ont oublié qu’il fallait ajouter

            Pas UMPSFN.


          • alinea alinea 15 octobre 2018 15:42

            @Trelawney
            Il ne faut pas oublier quand même que la sociale-démocratie n’est pas un phénomène franco-français, mais bien une option sociale commune à l’Europe et correspondant en tous points aux pubs US sur leur mode de vie ! Le peuple a bien suivi ce plan, n’est-ce pas ? Nous n’avons guère vu de résistance à la toute consommation, transports, voyages et agencement de la maison individuelle !


          • baldis30 15 octobre 2018 18:58

            @gruni
            rebonsoir,

             je réponds malgré votre goût pour le macronisme comme vous venez de le dire dans une autre réponse  smiley  smiley

            il faut rappeler que les grands mouvements se déclenchent souvent à partir d’une petite étincelle, celle imprévisible, là où un petit quinquet brûle encore, oublié dans son coin ! pas facile à trouver ... mais cela existe ...


          • gruni gruni 15 octobre 2018 19:29

            @baldis30


            « les grands mouvements se déclenchent souvent à partir d’une petite étincelle, »

            Oui, j’attends de voir une petite étincelle. En attendant je médite sur ma taxe d’habitation. On m’a encore menti !!


          • gruni gruni 15 octobre 2018 19:29

            @baldis30


            « les grands mouvements se déclenchent souvent à partir d’une petite étincelle, »

            Oui, j’attends de voir une petite étincelle. En attendant je médite sur ma taxe d’habitation. On m’a encore menti !!


          • Cadoudal Cadoudal 15 octobre 2018 19:35

            @gruni

            Et pour ta retraite, j’espère que tu va être solidaire partageux :


            Le Cours du baril de pétrole en dollars : 71.44 $ (+0.10 0.14% )
             Le Cours du pétrole Brent en dollars : 80.50 $ (+0.07 0.09% )

          • julius 1ER 15 octobre 2018 09:42

            C’est vrai que la politique racontée par Gruni ... c’est une vraie Usine à Gaz !!!


            • julius 1ER 15 octobre 2018 09:44

              Mais en ces temps nouveaux où il faut tout recycler .... pourquoi-pas le personnel politique aussi !!!


              • baldis30 15 octobre 2018 19:00

                @julius 1ER
                bonsoir,

                mais où ranger les déchets ultimes ? au Conseil économique et Social ? à l’Académie Française ? réhabiliter Cayenne ? Clipperton ? 


              • malitourne malitourne 15 octobre 2018 09:58

                Le PS (le parti sociétal européiste) est mort mais attention un train peut en cacher un autre ! Un bon Frexit pour sécuriser la barrière est nécéessaire


                • Trelawney Trelawney 15 octobre 2018 10:02

                  @malitourne
                  Avant de vous avancer sur le Frexit, attendez de voir ce que va donner le brexit. Parce que si vous voulez jouer aux cons avec l’UE vous n’êtes pas du tout certain de gagner. A Bruxelle il y a toujours plus con


                • malitourne malitourne 15 octobre 2018 10:16

                  @Trelawney
                  Même pas besoin d’attendre ! Si ça ne tenait qu’à moi, il y a un moment que je ne donnerai plus une tune dans le bastringue européen. On a déjà été assez tondu comme ça. Mais bon, déjà que certaine personnes ont du mal à résilier leur abonnement Canal +, alors je comprends que l’adhésion à l’UPR pour résilier l’abonnement à Bruxelles + soit une étape encore un peu compliquée. Mais vous y viendrez....


                • Dom66 Dom66 15 octobre 2018 11:17

                  @malitourne
                  ++++ rien que ça pour moi smiley


                • malitourne malitourne 15 octobre 2018 11:29

                  @Dom66
                  Bruxelles +, la petite chaîne qui descend, qui descend... 9 milliards par an l’abonnement quand même, ça pique un peu non ?


                • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 2018 11:32

                  @malitourne

                  Un bon Frexit pour sécuriser la barrière est nécessaire

                  Alors celui la on est pas près de le voir car Macron le seigneur tout puissant est contre. 
                  On a plus de chance de voire un Deutchxit se pointer avant ....

                • malitourne malitourne 15 octobre 2018 15:48

                  @zygzornifle
                  Les Allemands auraient de bonnes raisons de sortir de l’UE à cause des déséquilibres financiers que l’euro génère, mais politiquement, ils ne peuvent pas le faire, le prix serait trop fort... Ils passeraient pour la plus égoïste des nations.


                • baldis30 15 octobre 2018 19:02

                  @Trelawney

                  bonsoir

                  « A Bruxelles il y a toujours plus con »

                   vrai .... mais .... on a des billes si on le veut et pas petites ...


                • Aristide Aristide 15 octobre 2018 10:48

                  Une envolée de moineaux, voilà donc que les vrais de vrais qui étaient restés au PS par une conviction au moins égale à leur appétit de pouvoir, voilà donc les derniers représentants de la vraie gauche qui s’évadent à les entendre. Chacun y va de la création de son mouvement qui comme on s’en doute devra constituer une base solide d’une nouvelle gauche qui sera fidèle etc, etc ...


                  Mélenchon, le premier de cordée dans cet exercice avait salué bien bas son ancien parti dans des conditions moins favorables. On peut lui reprocher beaucoup de choses, mais lui avait eu le courage politique consistant à partir sans tenir compte des circonstances électorales.

                  Mais voilà, un quatuor de vieux éléphants, merci De Gaulle, qui profite des circonstances électorales qui leur promettent une déroute pour partir en essayant de faire du bruit. De Hamon à Lieneman, les plus connus se carapatent, que dire si ce n’est souligner le courage de ces dirigeants fuyant devant un combat qu’ils ont jugé perdu d’avance, tellement leurs anciens camarades sont indignes, ... Une lucidité tardive, une révélation ...

                  Cet aspect de l’affaire est anecdotique. Mais sur le fond, la disparition annoncée du PS, sa marginalisation ne serait pas trop grave si le pays n’avait besoin d’une alternance au pouvoir. La gauche, enfin celle qui allait à une époque des radicaux aux communistes, se retrouve complètement dispersée. Des partis, des micros partis et des mouvements, qui ont en commun l’ambition d’exister par la seule présence d’un leader auto-proclamé.

                  La conséquence est assez évidente, la marginalisation par l’apparition d’une gauche qui se retrouve autour des seules composantes de gauche, exit toute les sensibilités radicales et « sociales-démocrates ». Plus encore, cette gauche sera éparpillée, il serait assez étonnant de retrouver une unité mais bon peut être même dans cette situation, il y aura un peu de sagesse.

                  En tout état de cause, la seule certitude est l’éloignement d’une arrivée au pouvoir pour des années. La nature ayant horreur du vide, tous ces électeurs qui ne se retrouvent pas dans cette vraie gauche seront attirés par le miroir aux alouettes d’un mouvement qui avance à petits pas vers un vrai libéralisme. 

                  • gruni gruni 15 octobre 2018 10:58

                    @Aristide


                    « il y aura un peu de sagesse. » ou un miracle.

                    « la seule certitude est l’éloignement d’une arrivée au pouvoir pour des années. » 

                    Complètement d’accord, la gauche va se retrouver dans une confortable situation d’opposant dans le temps long. Oui, la politique des petits pas a déjà séduit pas mal de monde. Je connais pas la réponse pour dans moins de 4 ans, mais j’attends sans impatience.

                  • alinea alinea 15 octobre 2018 15:51

                    @gruni
                    Mais cela ne dépend que de vous, chers électeurs : comme la gauche a raison sur les diagnostiques et présente des solutions faisables, je ne vois pas pourquoi vous vous réfugieriez chez les droites ou les prochains faux-culs que Attali vous vendra !


                  • foufouille foufouille 16 octobre 2018 11:11

                    @alinea

                    il y a pas si longtemps ton mélenchon voulait punir airbnb mais ça ne le dérange plus quand il loue un appart airbnb.


                  • alinea alinea 16 octobre 2018 12:48

                    @bébert

                    Vous êtes tellement bête ! Mélenchon n’a jamais été copain avec Attali, ni avec personne d’ailleurs ! il le dit lui-même, rares sont ses amis.
                    On parle d’amis, de copains, pas de relations faussement à l’aise à la tété ou dans les couloirs du sénat, ce qui est juste pour dire qu’il ne met aucun fossé entre lui et l’autre, il se place à égalité. ¿À ce compte vous ne pouvez imaginer la quantité de copains connards, élus ou friqués que j’ai !
                    Si vous n’êtes pas capable de voir ça, ou, le voyant capable de tant de mauvaise foi, ne comptez pas sur une bonne santé durable !

                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 octobre 2018 10:48

                    à qui la faute ?

                    à Hollande qui a attendu jusqu’au bout pour ne pas y aller. Il faut dire que celui qui s’était fait élire pour que Sarko ne soit pas réélu n’avait pas vraiment d’argument pour rempiler.

                    En plus il a pris Valls comme Premier Ministre, un type qui n’est pas vraiment dans la démagogie de la gôche habituelle (on peut dire que c’est une autre démagogie, mais ça ne change rien).

                    Donc on a choisi Hamon comme candidat bien représentatif de la bonne gauche démago, qui pouvait tout promettre en sachant qu’il n’avait aucune chance de passer. Résultat plus qu’atteint smiley

                    Et puis, il faut dire que rien n’est éternel, le PS comme le reste.

                    Une association d’ambitieux qui n’ont pas grand chose en commun doit bien mourir à un moment. Valls a fait ses valises, comme beaucoup d’autres qui trouvent leur vie ailleurs.

                    Les Républicains ont perdu leur meilleur ennemi et ne vont pas tarder à le suivre sur la voie du déclin.

                    Mais si tous ces avantageux partis meurent, ce sera sans doute de mort très très lente : après tout il existe encore un parti radical qui vient de se réconcilier après le schisme de 1981. Mais ça a intéressé qui ? smiley


                    • gruni gruni 15 octobre 2018 11:04

                      @Olivier Perriet


                      « Les Républicains ont perdu leur meilleur ennemi et ne vont pas tarder à le suivre sur la voie du déclin »

                      Pas d’accord sur le déclin de LR. Malgré les divisions, il reste pour moi le parti le plus sérieux pour l’alternance. Euh, lorsque je parle d’alternance c’est un façon de parler.


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 octobre 2018 12:54

                      @gruni

                      ce n’est plus des divisions qu’il y a chez LR, c’est une fuite du centre droit. Pour finir sur un parti rabougri en concurrence féroce avec le FN. En 2017 il y a eu match nul, Marine élimine Fillon aux présidentielles, et LR élimine le FN aux législatives.

                      Il n’y a plus aucun discours ni programme novateur depuis Chirac Sarkozy en 2002-2007
                      . On reste sur immigration, insécurité, avec les variantes terrorisme, islam. Ca n’a pas fait réélire Sarkozy en 2012, ça n’a pas sauvé Fillon en 2017, mais ils n’ont toujours rien compris.

                      Au delà des apparences, LR est en voie d’effacement aussi, même si ça se voit moins que le PS.


                    • gruni gruni 15 octobre 2018 13:30

                      @Olivier Perriet


                      Je ne suis pas de votre avis, pour moi le pays reste majoritairement à droite. Si Macron est grillé, c’est LR qui passe. Ce n’est que mon opinion, ça reste à voir.

                    • Trelawney Trelawney 15 octobre 2018 15:00

                      @gruni
                      Qu’est-ce qui fait l’ADN du PS ? Qu’elles sont les idées à mettre en application selon les cadres du PS ? Quel est le programme politique du PS ?

                      La réponse est difficile à trouver, parce qu’à l’origine de ce parti qui est né du scission avec les communistes, leur ligne politique a été partagé entre les revendications syndicales d’un coté et la lutte des classes propre aux adorateurs de Marx de l’autre. Ne sachant pas se débarrasser des uns comme des autres ils en sont arrivés à avoir comme ligne politique : « l’amélioration de l’ordinaires de l’ouvriers » (congés payés, retraite, 35h etc) sans se soucier de savoir comment sera la société (écologie, justice sociale, progrès technologique etc) dans l’avenir.

                      Hamon a fait sa campagne sur le « revenu universel », Alors que cela aurait du être réfléchi et mis en pratique depuis déjà l’époque Mitterrand. Lorsque l’on parle de « revenu universel », la droite sort l’argument « pas réaliste » tandis que les communistes qui ont peur de perdre ce qui fait leur ADN, à savoir le clivage patron-ouvrier nous sortent l’argumentaire « on demande pas l’aumône ».

                      Pendant ce temps là Macron dans son plan pauvreté, annonce un regroupement des aides pour donner un « revenu décent » aux plus démunis. C’est à dire qu’il met en place un système qui va transformer la protection sociale de notre société et qui ne dit pas son nom à savoir « revenu universel ». Et lorsqu’on met en place un tel système on ne revient plus en arrière et il ne pourra que s’améliorer

                      Depuis qu’il existe, le PS n’a jamais pu revendiquer une seule idée politique qui a transformer notre société. Ce WE il y a eu un congrès du PS et l’événement qui les a le plus attristé n’est pas le départ de Aubert et Linneman, mais le refus de Ségolène Royal de prendre la tête de liste aux élections européenne. Ils en sont encore là. Hors sol me direz vous ? Vous avez raison

                    • McGurk McGurk 15 octobre 2018 15:23

                      @Trelawney


                      Cette idée de « revenu universel » est d’une bêtise tellement crasse que je trouve étonnant que personne ne s’en offusque réellement et qu’en plus des milliers de gens la soutiennent.

                      Au lieu d’assainir le marché du travail, l’équilibrer et dire aux entrepreneurs d’arrêter de déconner, on préfère distiller du fric à tous les étages...comment peut-on, en étant « socialiste », cautionner un concept aussi con ?

                      Voir l’Etat (quel que soit l’orientation du gouvernement) et les entreprises se désengager de leurs responsabilités sociales, ce devrait être un drame pour un socialiste. Voire un défi à relever, un challenge pour l’avenir du parti.

                      Et bien non, ils ont fait plus à droite que la droite...

                      Comme quoi, qu’on vote à gauche ou à droite, c’est du pareil au même. L’idéologie ne sert qu’à attirer les gogos et rien d’autre.

                    • foufouille foufouille 15 octobre 2018 15:23

                      @Trelawney

                      "Pendant ce temps là Macron dans son plan pauvreté, annonce un regroupement des aides pour donner un « revenu décent » aux plus démunis. C’est à dire qu’il met en place un système qui va transformer la protection sociale de notre société et qui ne dit pas son nom à savoir « revenu universel ». Et lorsqu’on met en place un tel système on ne revient plus en arrière et il ne pourra que s’améliorer"
                      c’est une blague ? un RU est sans condition ce qui n’est pas le cas pour ce truc. toute personne ayant des APL devras travailler donc les vieux, invalides, malades : arbeit macht freï.


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 octobre 2018 16:24

                      @gruni

                      on peut mourir de mort lente, comme le dit Sergio en dessous, une poule sans tête continue de courir « par inertie ».

                      Cliniquement, LR est mort comme le PS, mais continue à faire illusion.


                    • gruni gruni 15 octobre 2018 16:32

                      @Olivier Perriet


                      « Cliniquement, LR est mort » - Je ne vais pas essayer de vous convaincre du contraire. Nous pourrons éventuellement en reparler en 2022. Maintenant, il y aura peut-être une surprise. Un deuxième mandat pour Jupiter. Comment ça non ? Vous savez, les Français on parfois un comportement étrange.


                    • gruni gruni 15 octobre 2018 17:08

                      @Trelawney


                      « Ils en sont encore là. »

                      On appelle cela s’accrocher aux vieilles branches. Je l’aime bien quand même Ségolène. On lui a bien savonné la planche en 2007


                    • baldis30 15 octobre 2018 19:08

                      @gruni
                      certes mais cela dépend de qui comme représentant(E)

                      Avez-vous remarqué combien tous ces hommes avides de pouvoir sont beaux, beaux, beaux ... ? Comme sortant biens propres et bien coiffés ( sauf les chauves) d’une machine à laver avec un cadeau Bonus ! et bouffés par les enzymes gloutons financiers


                    • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 2018 11:09

                      S’il n’a pas de tète par contre son trou du cul est bien la ....


                      • McGurk McGurk 15 octobre 2018 13:32
                        Rassembler la gauche ? Encore une idée débile, autant mélanger complètement l’huile et le vinaigre.

                        Leur but premier devrait être de revenir aux fondamentaux de leur idéologie, le socialisme - qui est mourant à cause toute cette corruption, de ce formatage politique ne permettant plus de distinguer les idées propres à ce mouvement, du mépris total pour les « classes inférieures », de l’incompétence crasse de leurs cadres et leur aptitude à trahir l’électorat.

                        Ensuite de trouver de nouvelles idées - au lieu des vieilles recyclées - en échangeant, dans le respect et non le mépris, avec les électeurs afin de mieux cadrer avec leurs attentes. De quoi faire un vrai programme en somme.

                        Un « programme commun » avec les autres mouvements n’est que le troisième pas à franchir pour obtenir une majorité et surtout représenter une grande partie des Français. Néanmoins, le PS n’existe plus et n’en est même pas au premier stade de la « reconstruction ». Ils ne risquent donc pas de s’accorder avec les autres pour reprendre le pouvoir.

                        De toute manière, il faudrait également faire le ménage au sein des élites (tout parti confondu). Parce qu’entendre que « Valls est un démocrate » est d’une bêtise crasse - de même pour Hollande...

                        • gruni gruni 15 octobre 2018 13:40

                          @McGurk


                          « trouver de nouvelles idées » alors ça, pour les idées il faut demander à Marie-Noëlle ou à Gérard. 
                          Bon, je plaisante et ce n’est pas drôle. Mais il n’y aura pas de programme commun, vous le savez bien, ces gens là se détestent.

                        • McGurk McGurk 15 octobre 2018 13:48

                          @gruni


                          Ce n’est pas tellement la détestation d’autrui. C’est bien plus simple et perfide, il s’agit ici de l’égoïsme (argent, pouvoir et influence).

                          Avoir un programme commun, c’est pour eux reconnaître qu’ils n’ont pas le champ libre pour faire ce qu’ils veulent, qu’ils seront potentiellement subordonnés. Deux choses que les politiques ne supportent pas dans ce pays.

                        • foufouille foufouille 15 octobre 2018 14:03

                          @McGurk

                          ce sont surtout des faux culs. mélenchon utilise airbnb, il n’est plus dérangé par les évasions fiscales d’entreprises.


                        • Gilbert Duroux 16 octobre 2018 17:56
                          « Mais il n’y aura pas de programme commun, vous le savez bien, ces gens là se détestent ».@gruni
                          Mitterrand et Marchais se détestaient.

                        • Sergio Sergio 15 octobre 2018 13:57

                          Un canard sans tête, ça court toujours !


                          • Pere Plexe Pere Plexe 15 octobre 2018 19:22

                            Peut on simplement considérer que les mots ont un sens ?

                            Socialiste est un mot clairement défini.
                            Hors il est flagrant que les Hollande Macron Valls et consorts ne sont pas socialistes...

                            Dès lors s’ils incarnent le Parti « socialiste » il y a clairement un problème, non ?
                            Il y a tromperie !

                            Accessoirement le photomontage relayé par Filoche n’est, à mon sens, pas antisémite.
                            La justice c’est d’ailleurs prononcée qui l’a relaxé.
                            Traiter Filoche d’antisémite est donc de la calomnie.

                            • Gilbert Duroux 16 octobre 2018 18:00
                              @Pere Plexe
                              Deux précisions. 1 : le montage était antisémite pour Filoche, qui l’a admis et a plaidé l’inattention lorsqu’il l’a publié. On peut lui faire confiance sur ce point car il a toute sa vie lutté contre le racisme et l’antisémitisme.
                              2 : il n’a pas (encore) été relaxé. C’est le procureur qui a demandé qu’il n’y ait pas de condamnation. Le jugement sera rendu le 12 décembre prochain.

                            • CORH CORH 15 octobre 2018 23:28
                              « François Hollande qui, selon elle, aurait provoqué la perte du parti »
                              Ben oui, il faut être un canard sans tête pour ne pas le comprendre.
                              Hollande a continué après Mitterand et Jospin dans cette dérive libérale qui a fait qu’il n’y ai plus eu aucune différence entre le PS et ce qui est aujourd’hui la REM, le surdoué Manuel Vals l’a dit:lui même : « il fallait rénover le PS et Macron l’a fait » et puis les classes populaires elles, n’ont pas attendu Hollande ni les analystes politique patentés pour comprendre qu’elles n’avait absolument plus rien a attendre du PS.
                              Le PS est mort de sa dérive libérale, dire que c’est l’aile gauche qui l’a tué est a rester sur le cul

                              • arnulf arnulf 16 octobre 2018 11:58
                                Une des raisons qui ont fait que le PS en premier et les politiques en général sont méprisables se trouve dans l’interview de journalistes du Monde ci-dessous je serais étonné qu’il vous laisse indifférent. A force de nier ce que le quidam moyen constate..
                                Écoutez cet interview sur France Inter : https://www.youtube.com/watch?time_continue=682&v=q5BiS0jgJaA

                                • zygzornifle zygzornifle 16 octobre 2018 13:12

                                  La canard WC n’a pas besoin de tète pour nettoyer les chiottes .....


                                  • Gilbert Duroux 16 octobre 2018 17:47

                                    Pour l’auteur de cet article, tout se vaut. Les frondeurs sont aussi responsables que ceux qui ont fait dériver le parti prétendument socialiste à droite, de manière irrémédiable, au point que Hollande n’a même pas pu se représenter. Les frondeurs sont autant responsables que ceux qui ont couvé Macron au sein du PS. C’est quand même pas les frondeurs qui ont pondu la loi El Khomri ? C’est quand même pas les frondeurs qui ont évoqué, sacrilège suprême pour un parti de gauche, la déchéance de la nationalité. Qu’est-ce que vous croyez ? Que les frondeurs auraient dû avaler des couleuvres grosses comme des boas et se coucher devant Hollande, Valls et autres droitiers qui ont mené une politique contraire à ce que le parti avait décidé lors de son congrès ? Dans vos rêves !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès