• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Si Macron est cohérent demain les remboursements de l’assurance (...)

Si Macron est cohérent demain les remboursements de l’assurance voiture dépendront des revenus de l’assuré ...

Vous êtes surpris car la logique veut que les remboursements et les revenus en question dépendent de ce que le bénéficiaire a dépensé pour se protéger. Imaginez que le remboursement de votre assurance habitation ne dépende pas de votre cotisation mais de votre revenu ? Inadmissible et pourtant c’est ce que Macron fait avec l’assurance retraite.

Jusqu’à Jupiter on considérait que les revenus des pensions dépendaient de la durée du travail et des montants cotisés. Etait garanti l’indexation sur l’inflation.

Macron remet en question les règles en limitant ce droit aux « petites retraites ». Qu’importe si les autres ont travaillé souvent plus et cotisé plus.

La question des retraites est l’occasion pour la presse et le gouvernement de multiplier mensonges et fake news et surtout à confondre les revenus des retraites du travail et les allocations comme le minimum vieillesse financées autrement (par l’impôt) et distribuées aux plus pauvres qui n’ont pas obligatoirement travaillé.

Les retraités français s’en sortent mieux que ceux des autres pays : Oui mais parce qu’ils ont beaucoup plus cotisé que dans les autres pays.

Nous avons en France une spécificité, un système de retraite obligatoire reposant sur des cotisations sociales qui représentent 28% du cout salarial. Au terme de 44 ans de cotisations  représentant chaque mois 28% de mon salaire, j’ai une retraite encore correcte.

Dans d’autres pays il existe des fonds de retraites par capitalisation Non obligatoires qui sur le long terme fonctionnent moins bien et rapportent moins. Comparons ce qui est comparable.

Dans d’autres pays il existe un système de retraite dit se solidarité financé par l’impôt, le même pour tous que l’on ait cotisé ou pas. En France le fameux minimum vieillesse que le gouvernement veut porter à 900 euros par mois ne nécessite pas d’avoir travaillé et cotisé mais à la mort du bénéficiaire l’Etat reprend ce qu’il a donné sur le patrimoine. C’est une allocation.

En mélangeant l’assurance et l’allocation Macron tue les retraites. Il existe l’impôt pour réduire les inégalités, ce n’est pas le rôle de l’assurance. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Jean De Songy Jean De Songy 12 avril 11:12

    LE PARFUM POUR LA MERDE
     
    Comme par hasard, sur des milliers d’entreprises, la femme du puté en chef de la majorité trouve un poste à L’ex-Française des Jeux privatisée...
     
    https://francais.rt.com/france/60913-poste-responsabilite-fdj-pour-femme-chef-deputes-lrem
     
    Pour parfumer la pourriture, rien ne vaut le progressisme multiculturel :
    anti-racisme, droitdelhommisme, sans frontièrisme, minoritarisme, écologisme etc. bref le gauchisme.

    Et avantage, plus de peuple uni pour protester, que des individus et des tribus, burkini, souchien, narcissique à vomir...


    • Le421 Le421 13 avril 09:12

      @Jean De Songy
      Vous sortez d’où, vous ?
      Une résurgence de la baudruche négrière ??
      Intéressant...  smiley


    • amiaplacidus amiaplacidus 12 avril 12:30

      « Si Macron est cohérent ... »

      Autrement dit, si ma tante en a ....


      • Raymond75 12 avril 15:22

        J’ai une amie canadienne qui, avec la crise financière (spéculative) de 2008 a perdu du jour au lendemain exactement la moitié de sa retraite par capitalisation !!!

        Il faut défendre le système social français, même s’il est imparfait.


        • leypanou 12 avril 15:59

          Son véritable objectif est d’obliger les gens à abonder un système de retraite par capitalisation, car ceux qui l’ont aidé à arriver au pouvoir le veulent.

          Car sous couvert de simplification, d’équité et autres fables, tout ce qui se met en place maintenant c’est çà.


          • edouard 12 avril 18:56

            La meilleure solution c’est la privatisation du musée du Louvre, avec vente biannuelle de certaines collections. Cela financerait la sécu et permettrait d’assurer une meilleure proximité aux oeuvres....


            • William 12 avril 23:43

              Le président a parlé de système d’assurance retraite universel où un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous, il ne peut pas se dédire sur cette question à la première occasion, il en va du peu de crédibilité qui lui reste auprès de ses électeurs.


              • Le421 Le421 13 avril 09:17

                @William
                Sauf que le système de retraite vu par le CNR était basé sur la solidarité. Cela permettais à ceux qui gagnaient peu d’avoir quand même un minimum vital. L’idéologie de la retraite par point va conduire à un désastre, dans la mesure où l’on n’a pas le droit de laisser crever les gens (encore que !!).
                Une accumulation de retraites misérables ou inexistantes sera automatiquement compensée par une aide de l’État. On aura donc encore une fois mutualisé les pertes et privatisé les gains.


              • William 13 avril 11:34

                Le minimum (allocation de solidarité aux personnes âgées) existe par ailleurs et est revalorisé davantage que la moyenne des pensions. Il ne faut pas réduire la solidarité à la redistribution verticale, le système « assurantiel » de retraite est une redistribution intergénérationelle basé sur l’acquisition de droits cotisés, de même que le chômage et la politique familiale étaient basés sur une redistribution horizontale (déjà écornée). La redistibution verticale est basée pour la collecte sur la progressivité de l’IR (*), et pour la distribution sur des allocations conditionnées par les ressources (l’APA en fait partie).

                Pour les salariés du privé, les régimes complémentaires sont déjà par points, et la retraite de base basée sur les 25 meilleures années en est assez proche. IOl faut évidemment maintenir des mécanismes compensateurs des « aléas de carrière » (chômage, maternité, maladie), on peut noter que c’est déjà le cas pour les points de retraite complémentaire.

                Attention à ne pas tendre comme le voudraient les néolibéraux à tout tasser vers les minima, certains discours de gauche radicale vont parfois dans leur sens.


              • William 13 avril 11:38

                (*) concernant la progressivité de l’IR, elle est escamotée par le biais de la flat tax sue les revenus financiers qui permet aux 1% les plus riches de ne pas être affectés par les « tranches » d’impôt.


              • Le421 Le421 13 avril 09:14

                Le principe de Macron.

                Il ne sert à rien de donner de l’argent (pognon de dingue) aux pauvres vu qu’ils ne savent pas s’en servir...

                Simple, non ??

                Et « en même temps », c’est connu comme la théorie du ruissellement...


                • zygzornifle zygzornifle 13 avril 09:23

                  Macron , Castaner , Philippe , Le Maire sont les 4 cavaliers de l’apocalypse .....


                  • Garibaldi2 13 avril 09:40

                    En France il y a 2 systèmes de retraite : la vieillesse de base où les régimes sont alignés et la vieillesse complémentaire qui permet d’acquérir des points.

                    Régimes alignés sur le régime général (salariés) :

                    • Les artisans 
                    • Les commerçants 
                    • Les salariés agricoles

                    Pour les artisans et commerçants, l’ex RSI a été incorporé au régime général en 2018.

                    https://www.retraite.com/dossier-retraite/depart-retraite/regimes-alignes.html

                    Contrairement à ce qu’écrit Spartacus sur Avox, le système par capitalisation mis en place au Chili par les Chicago boys est un fisaco pour les assurés et un jack pot pour les assureurs !

                    http://www.rfi.fr/ameriques/20160822-chili-mobilisation-refonte-systeme-retraites-pensions-afp

                    Aux USA en 2017 : ’’Il manque 3 850 milliards de dollars aux fonds de pensions publics pour honorer les versements des agents territoriaux.’’.


                    http://www.rfi.fr/ameriques/20170519-le-systeme-retraites-americain-menacerait-s-effondrer?ref=fb


                    Concernant la revalorisation des ’’petites retraites’’, en laissant les autres sur le carreau, je me demande si ça tiendrait la route devant le conseil d’état. Créer une disparité après la liquidation effective des droits me semble être une rupture du contrat entre assurés et organismes assureurs, car quoi qu’on en dise, il s’agit bien d’un contrat d’assurance.


                    • zygzornifle zygzornifle 13 avril 16:06

                      Pour cela que beaucoup roulent sans assurance ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès